Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 01:57

Le chateau du Guildo, nous le connaissions de jour (voir la sortie  "Estuaire de l'Arguenon" du 26 août 2007, qui figure toujours sur le blog)... mais la nuit c'est autre chose ! Chouettes, chauves-souris et amphibiens s'y donnent rendez-vous... et nous avions un guide des plus compétents pour nous en parler !

 

 

RedimensionnerDSCN2191

Quand les premiers participants arrivent (aux environs de 21 h.) comme on voit ici sur le parking du château du Guildo, il fait encore jour...

 

 

RedimensionnerDSCN2196

... et lorsque le groupe se dirige vers les ruines du château... la nuit n'est pas encore totalement tombée...

 

 

RedimensionnerDSCN2199 ... la vue sur l'estuaire de l'Arguenon en direction de Notre Dame du Guildo est magnifique ! 

 

 

 

RedimensionnerDSCN2204

Mais voyez que quand nous arrivons à l'entrée du chateau (là où un panneau fournit des explications sur les lieux avant que l'on franchise l'ancien pont-levis)... la nuit est tombée.

 

 

RedimensionnerDSCN2207

Notre guide (Yannick BELLANGER de la "Maison Pêche et Nature" à Jugon les Lacs) continue cependant ses explications : on le voit ici nous recommander quelques livres... 

 

 

RedimensionnerDSCN2208

...après nous avoir abondamment parlé des chouettes... voyez que ce sont les chauves-souris dont il nous entretient ici.

 

 

RedimensionnerDSCN2209

Nous sommes dans l'enceinte même du chateau... et voyez aussi que l'attention est soutenue !

 

 

RedimensionnerDSCN2211

Nous sommes maintenant descendus vers le "théatre de verdure"...A l'aide d'appareils (dont je n'ai pas retenu le nom !) on rend audible les cris des chiroptères...cependant que quelques chouettes se manifestent aussi (fort discrètement toutefois !)

 

 

RedimensionnerDSCN2213

La troisième partie de la soirée se passe en contrebas du chateau, au niveau des douves , là où des mares d'eau ont été aménagées...

 

 

RedimensionnerDSCN2218

Dans ces mares de nombreux amphibiens sont faciles à repérer à la lumière des torches...

 

 

RedimensionnerDSCN2224

Tout le monde en a plein la vue...

 

 

RedimensionnerDSCN2225

tellement le nombre de larves (il y a aussi des adultes) ainsi que leur diversité... sont importants.

 

  Je n'ai pour l'instant que mes propres photos prises au cours de la soirée à vous présenter mais (comme je l'ai fait pour les libellules ou les oiseaux en baie de St-Brieuc... les articles sont toujours sur le blog...) je vais demander aux spécialistes s'ils n'ont pas quelques photos de chouettes, de chauve-souris... ou encore d'amphibiens... à me confier pour que chacun puisse voir (ou revoir) la faune que nous avons cotoyée au cours de cette sortie nocturne.

A bientôt donc !  

 

Je commence par les chauves-souris

Voici à quoi ressemblent les 4 espèces de chauves-souris que l'on trouve au chateau du Guildo. Les photos et les renseignements sur chaque espèce m'ont été fournies par Thomas DUBOS du G.M.B. (Groupe Mammalogique Breton) que Vivarmor remercie. 

 

 

 Pipistrelle commune - St Nicolas du Pelem - T-Dubos - 04 07

 La Pipistrelle commune est une espèce très courante de toute petite taille. Elle est opportuniste et fréquemment présente dans les habitations. C'est elle que l'on trouve par exemple derrière les volets (quand ceux-ci ne sont pas ouverts très souvent).

 

 

Oreillard roux 1 - Ruellou St Nicolas du Pelem - T Dubos - L'Oreillard roux est aussi une espèce assez commune qui doit son nom à ses grandes oreilles bien visibles ici sur la photo.

 

 

Murin de Natterer - Pont de ChasseLoup - St-Fiacre - T Dubo Le Murin de Natterer est une espèce forestière de petite taille dont il existe une colonie aux environs du chateau du Guildo. Ses capacités acoustiques très développées lui permettent de détecter ses proies même au milieu des feuillages

    

 

Ré-exposition de Barbastelle 2 - Château du Guildo - T D

La photo de cette Barbastelle d'Europe a réellement été prise par Thomas DUBOS au chateau du Guildo. C'est une espèce arboricole mais qui (comme on le voit ici) se réfugie aussi dans les cavités et les coins sombres des espaces bâtis. On la reconnaît à ses grandes oreilles carrées se rejoignant au-dessus des yeux.

 

Thomas DUBOS travaille pour le Groupe Mammalogique Breton au 10 boulevard Sévigné. Voilà pourquoi j'ai pu le rencontrer facilement. Ses remarquables compétences dans la connaissance des chauves-souris n'ont d'égales que sa gentillesse et son dévouement... Merci Thomas !

 

 

Les chouettes : nous les avons seulement entendues

 

 

Hulotte(mulot)

La Chouette hulotte d'abord : c'est celle qui hulule (hou-hou).

 

 

Effraie(atterrisage)

La Chouette effraie : la dame blanche, celle qui aime les greniers, les clochers.

 

 

Pour terminer : voici les batraciens (ou amphibiens)

 

Les photos qui suivent sont de Yannick BELLANGER, notre guide pour cette sortie. Merci Yannick !

 

 

yannick bellanger crapaud commun

Vous l'avez reconnu sans doute... c'est notre Crapaud commun : à la période de reproduction il quitte le jardin, recherche une compagne, se dirige vers la mare la plus proche...

 

 

yannick bellanger triton palme

Le Triton palmé : nous l'avons vu lui aussi au Guildo...

 

 

yannick bellanger larve salamandre

... ainsi que cette larve de salamandre...

 

 

yannick bellanger larve salamandre albinos

Il arrive qu'elle soit albinos et avec des branchies bien visibles comme ici.

 

 

Copie de P1000258 Libido exacerbée ? Effet des pollutions avec perturbation des équilibres hormonaux ? Rassurez vous ce n'est pas au cours de la sortie que cette photo a été prise (et elle n'est donc pas de Yannick contrairement aux précédentes) : les 2 espèces étaient bien présentes lors de la sortie mais séparément !

 

Repost 0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 07:39

Le samedi 3 avril avait lieu la quarante et unième (41ème) sortie du groupe "Patrimoine Géologique 22". Nous avions choisi comme site la région de Bréhec. La date avait été fixée en fonction de la marée... Hélas ! pas en fonction de la météo...

 

 

00

Aussi fallait-il être à la fois courageux, motivé... et bien équipé... pour se lancer (à partir du port de Bréhec) à l'assaut des formations géologiques du secteur ! Mais ceux qui l'ont fait (quelques anciens et beaucoup de nouveaux membres du groupe) en ont été fort satisfaits car comme chacun sait les roches mouillées ont de plus belles couleurs...

 

 

01

... et à Bréhec les formations géologiques présentent des colorations bien marquées ! Regardez par exemple ci-dessus les "conglomérats grossiers" qui forment la base de la série ordovicienne... en discordance sur le briovérien.

 

 

02

Un peu plus loin, surprise : la couleur n'est plus rouge... les sédiments sont fins et localement plissés... Il s'agit de plissements syn-sédimentaires, c'est à dire formés quand les dépôts étaient encore mous (sans doute par glissement sur une pente).

 

 

03

Les "conglomérats rouges" nous allons les retrouver un peu plus loin... mais avec des "galets" nettement plus petits  et avec un "grano-classement" (alternances de niveaux grossiers et de niveaux plus fins, ce qui indique des variations dans les apports, dans la force des courants aussi sans doute...

 

 

 04

Nous voici arrivés plus loin, au niveau des "argilites"... et là aussi les variations de couleurs sautent aux yeux : la couleur rouge est dûe à de l'oxyde ferrique, la couleur verte à de l'hydroxyde ferreux (avec parfois présence de chlorite, ce qui donne des niveaux de vert plus sombres).

 

 

05

Dans ces argilites, on peut voir des "nodules" comme celui-ci. Ils se sont formés en même temps que les dépôts argileux (qui se moulent sur eux comme on le voit sur la photo)... ils ont une couleur plutôt jaunâtre... et une composition plus calcaire que celle de la roche qui les entoure.

 

 

06

Dans les argilites, on trouve souvent des figures comme celles-ci : ce sont des dendrites d'oxyde de manganèse.

 

 

07

Nous avons aussi eu la surprise de trouver par endroits de belles couleurs vertes comme on en voit localement ci-dessus : c'est de la malachite (un carbonate de cuivre).

 

 

08

Les variations de couleur permettent aussi de repérer comme ci-dessus des figures géométriques assez curieuses...Voyez aussi que le temps semble s'améliorer car on voit Eliane se défaire de son imper... Cela ne va pas durer (une averse nous attend encore un peu plus loin) mais globalement si les cailloux sont bien mouillés, les géologues, heureusement, ne le sont pas trop !).

 

 

09

Mais revenons à nos figures géométriques (vues ici en gros plan) : il s'agit de "polygones de dessication" des argiles peu après leur dépôt ; ce qui veut dire que le milieu dans lequel elles se déposaient s'asséchait de temps en temps (une eau donc assez calme puisque c'est de l'argile qui se dépose, peu profonde et avec des retraits momentanés...). Eau douce ou eau salée ? (voir plus loin)

 

 

 10On voit ici le groupe à l'arrêt de part et d'autre d'un filon d'andésite sur lequel Marylou (de dos avec la canne) et Louis posent leurs pieds...les autres foulant les "argilites"... Ce n'est pas le premier filon que nous voyons... mais celui-ci est sous nos pieds, pas trop large pour être bien repérable... et facile donc à observer... 

 

 

10A

Le sol mouillé permet par exemple de bien repérer de part et d'autre du filon des bordures décolorées (les "épontes") : cette décoloration est dûe à la chaleur dégagée au moment de la mise en place de la lave très chaude dans la fissure qui a permis la formation de ce filon... Des filons semblables ont alimenté des épanchements de laves, lesquels en s'intercalant (dans la région proche de Plouézec par ex.) entre les différentes formations rouges ont permis de donner à la série un âge global autour de 472 millions d'années. 

 

 

11C'est une curieuse formation que ces deux "chercheurs" examinent. Elle est située en hauteur (dans une zone cependant légèrement effondrée entre deux failles, ce qui a permis sa conservation)... elle est formée de couches très minces et éminemment fragiles...avec de multiples cassures... 

 

 

12 ... les couches très fines (que l'on voit bien sur la tranche en haut et à droite) correspondent à des dépôts de tangue comme on en voit se former actuellement en baie du Mont St-Michel par exemple. C'est pourquoi on donne à la roche les noms de "tidalite" (ou encore de "rythmite", de "lamine")... en tous cas on sait maintenant que la mer est bien là et que l'eau devait être salée ! De la matière organique colore aussi ces roches (des algues microscopiques sans doute) mais pas le moindre fossile dans ces formations ordoviciennes ! 

 

 

13 Ces curieuses cavités (que l'on voit dans l'anse de Padel) sont appelées les "confessionnaux" ("catholiques et bretons toujours" comme dit le vieux cantique) !... Michel (en coupe ! tout à fait sur la droite...) donne l'échelle et indique aussi que la pluie n'est pas omniprésente... mais la dernière averse se prépare !

 

 

14

Voilà ! entre la photo précédente et celle-ci nous avons dû remettre les capuches... Mais au moins comme cela nous pouvons bien repérer ces traces de vagues (ripple-marks) que la pluie rend encore plus brillantes ! Nous sommes maintenant sur des grès (d'anciens sables donc... des sables comme on en voit sur la plage en contrebas... remués et marqués par des vagues... d'un autre âge !)  

 

 

15

 Je mets enfin cette dernière photo pour illustrer la notion de "slump" qui figure sur les tirages remis aux participants... mais des "slumps" que tout le monde n'a pas forcément vus... car l'averse nous a surpris juste à cet endroit et les 2 déformations syn-sédimentaires visibles sur la photo ci-dessus ne sautent pas aux yeux ! Le "slumping" c'est en effet un glissement de sédiments gorgés d'eau qui traversent les couches situées au-dessous ; la cause en est mal connue (des tremblements de terre probablement).

 

 

Voici la sortie vue par Marylou... D'une part elle a pris des photos de loin, ce qui donnera (à ceux qui ne connaissent pas bien le coin) une bonne idée de l'ensemble du site. D'autre part elle a vu à sa façon les roches rencontrées... Voyez plutôt :

 

 

 Redimensionner01Zone des conglomératsNous sommes sur la zone la plus proche du port : entre deux zones de conglomérats... Le groupe se trouve à l'endroit où il y a les plissements syn-sédimentaires dans des sédiments fins de couleur verte (voir plus haut la photo 3) 

 

 

Redimensionner02Galet de conglomérat grossier

 Vous comprenez en regardant cette superbe photo pourquoi on parle de "conglomérats" : les gros éléments ne sont pas vraiment tous arrondis (on ne peut donc pas parler de "poudingues") ni tous anguleux (donc ce n'est pas une "brèche" non plus) !

Vous voyez aussi la variété des matériaux présents dans les différents "cônes torrentiels" qui sont à l'origine de ces dépôts : des restes bien rouges de carapace latéritique, des "phtanites" noires, des grès briovériens...

 

 

Redimensionner03Galets de quartz et phtaniteVoici (regroupés et assemblés par Marylou) toute une collection de galets siliceux dont les couleurs sont aussi variées que possible. Ce sont des éléments que l'érosion a détachés des conglomérats (nous sommes au niveau du "Vieux Bréhec")... que la mer a sans doute un peu arrondis depuis qu'elle les brasse 2 fois par jour... mais qui ont résisté depuis des millions et des millions d'années car la silice est inaltérable et d'une grande dureté.

 

 

Redimensionner04Zone des argilitesAprès la zone des "conglomérats", voici l'aspect de la côte au niveau des "argilites" dont la couleur dominante est plus rouge encore que celle des "conglomérats". On voit bien aussi sur la photo comment la roche à cause de ses multiples cassures résiste mal au temps : nous sommes ici à l'endroit où elle recule le plus.

 

 

Redimensionner05Trois couleursJ'ai choisi cette photo pour montrer que dans la région des "argilites rouges" (à gauche)... tout n'est quand même pas rouge : à droite les argilites (avec leurs "polygones de dessication" dont je parle plus haut...) sont verdâtres et le filon d'andésite altérée et polie par la mer, a lui une couleur encore différente et plus claire.

 

 

Redimensionner06Confessionnaux 1Nous arrivons à l'anse de Padel... Nous sommes encore dans les "argilites rouges" mais plus pour très longtemps... J'ai choisi cette photo surtout parce qu'elle offre une vue d'ensemble sur ce que j'ai appelé plus haut les "confessionnaux" : des cavités (5 au total) creusées par la mer dans les zones les plus faillées et donc les plus altérées du pied de la falaise. Ce n'est pas un endroit où aller faire la sieste... et si vous voulez absolument aller vous confesser, un conseil : n'y restez pas trop longtemps ! 

 

 

Redimensionner07Zone des Grès 1Pour finir, voici la troisième zone (celle que nous avons le moins bien étudiée...car la mer remontait) où ce sont des grès (de couleur beige à jaunâtre) qui dominent. Tout à fait à droite de la photo, on voit que des éboulements se produisent ici également... Tout à fait à gauche on devine la pointe de la Tour : une roche volcanique qui limite vers l'est les "formations rouges ordoviciennes de Bréhec"... qui maintenant, je l'espère, auront moins de secrets pour vous !

Restons prudents toutefois : d'une part nous n'avons pas tout vu... d'autre part, la géologie est loin d'être une science exacte... elle a beaucoup évolué depuis une vingtaine d'années et c'est ce qui fait son charme !... Si cela se trouve les géologues de demain verront les choses un peu différemment... et c'est très bien comme cela (les jeunes comme Julien pourront en profiter) !...      

 

Prochaine sortie du groupe à 14h., le samedi 17 avril à Erquy (Pointe de la Heussaye) pour observation du volcanisme briovérien. 

Repost 0
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 22:48
Le samedi 13 mars 2010, avec Jérémy et aussi avec des guides locaux très qualifiés, Vivarmor Nature invitait ses adhérents et de façon plus large toutes les personnes intéressées à une découverte de la vie sur le site très particulier des landes de Kério. Ce sont surtout les amphibiens qui étaient au programme mais pas seulement...
Cinquante cinq personnes participaient à cette sortie et elles n'ont pas été décues !


RedimensionnerDSCN1481Un paysage plutôt plat... en fait, une vaste cuvette mal draînée...voit arriver (le temps d'un après-midi) toute une troupe de naturalistes. Le temps n'est pas très ensoleillé mais pas de pluie heureusement car...


RedimensionnerDSCN1485... de l'eau, ce n'est pas ce qui manque sur le site... réputé pour ses nombreuses mares...


RedimensionnerDSCN1487...aussi Jérémy ne perd pas une minute pour prélever...


RedimensionnerDSCN1493... et pour présenter à un public fort intéressé...


RedimensionnerDSCN1495... ses premières découvertes : des larves fraîchement écloses.


RedimensionnerDSCN1499
Voyez que tout le monde est sous le charme...


RedimensionnerDSCN1502...et fait corps avec le guide... pour ne rien perdre des explications...


RedimensionnerDSCN1504 ... tellement détaillées que certains se demandent s'ils vont bien tout retenir... cependant que d'autres comptent manifestement sur leur appareil photo pour enregistrer le plus de détails possible ! 


RedimensionnerDSCN1510Les arrêts (comme les plans d'eau) sont nombreux... aussi par moment la troupe s'étire...


RedimensionnerDSCN1522... jusqu'au prochain regroupement où Christophe GROSSET nous explique comment il repertorie les reptiles présents en installant en plusieurs endroits des "plaques de chauffe" (visibles ici et là) où lézards, orvets, couleuvre, vipère...viennent se réfugier pour profiter d'un peu de chaleur...


RedimensionnerDSCN1515...au cours de ce second arrêt, Jérémy présente sa dernière capture : une mignonne petite grenouille (en expliquant comment on distingue grenouille agile et grenouille rousse d'après la longueur des pattes postérieures). 


RedimensionnerDSCN1528Cependant c'est Jean-Yves GUILLOUëT en charge du site pour la communauté de communes Lanvollon-Plouha qui nous a fourni, tout au long de la sortie, le plus de renseignements sur l'histoire...


RedimensionnerDSCN1582A... aussi bien que sur l'entretien du site... sur les études menées (en partenariat avec Vivarmor)... et sur les projets à venir.


RedimensionnerDSCN1526
Ici nous sommes dans une "zone d'étrepage"... ce qui permet à une grande variété de plantes (des plantes carnivores par exemple) de se développer. Une couche d'argile en provenance (par altération) de la roche locale (une amphibolite) rend le sol imperméable.


RedimensionnerDSCN1535Tiens ! pour ce troisième arrêt, voici un lézard !



RedimensionnerDSCN1540... un (L)amour de petit lézard !


RedimensionnerDSCN1548Pas de doute : le public est constamment tenu en haleine...


RedimensionnerDSCN1549... et le guide est intarrissable !


RedimensionnerDSCN1542...avec parfois un animal... à observer (et à photographier)... dans chaque main !


RedimensionnerDSCN1550Il n'y a pas d'âge pour s'instruire (surtout quand Papa vous met à la bonne hauteur pour tout voir) !


RedimensionnerDSCN1557... pas d'âge non plus pour s'exercer à la recherche... ou encore au métier de photographe !


RedimensionnerDSCN1572Voyez aussi que à Kerrio, il vaut mieux venir en bottes !


RedimensionnerDSCN1577...si l'on veut tout voir...car si les milieux sont variés... la présence de mares d'eau est quasi permanente.


RedimensionnerDSCN1584Il y a quand même une possibilité  pour ceux qui ne sont pas bottés : grimper sur les restes de talus (que les ancêtres ont construits et entretenus ... ce que leurs descendants n'ont pas continuer à faire manifestement) !


RedimensionnerDSCN1613Les meilleurs moments ayant une fin... voici le retour aux voitures...


RedimensionnerDSCN1616...avec, pour terminer, une petite brochure d'information distribuée à chacun.


RedimensionnerDSCN1612Je termine par ce panneau qui permettra aux participants de se reconnaître... et donnera, j'espère, à tous l'envie d'y venir (ou d'y revenir) !...

Anne FERRON, Alain LAMOUR et Simone COSSON m'ont envoyé des photos. j'en mets ici quelques unes en complément des miennes.


Redimensionnerkeriogrenouillerousse13mars2010D'abord ce superbe gros plan (signé Anne FERRON) sur la grenouille rousse...


Redimensionnerkeriosalamandremain13mars2010Une larve de salamandre (?). On me dit qu'il s'agit en fait d'un Triton palmé, reconnaissable au filament présent au bout de la queue (merci Anne Fleur !)


RedimensionnerIMG 6549Une ponte comme ceci qui forme une masse... c'est une ponte de grenouille ! (les crapauds ayant des pontes en chapelet)... Les petits points noirs vous l'avez deviné : ce sont les futurs têtards. 


RedimensionnerIMG 6537Gros plan (signé Alain LAMOUR) sur le lézard vivipare dans son milieu !


RedimensionnerIMG 6510Des planorbes (?) collées à l'envers d'une feuille morte.


salamandre 15Mars2010 KerioSuperbe gros plan sur une larve de salamandre (c'est signé Simone COSSON) !


sanglier 15Mars2010 KerioIci c'est l'empreinte d'une patte de sanglier... de telles traces d'animaux sont très nombreuses surtout quand le niveau de l'eau dans les mares commence à baisser.


Prochaine sortie : le vendredi 9 avril (sortie nocturne autour du chateau du Guildo). Attention : on vient de me signaler que le nombre de participants sera limité à 25. Il faut donc s'inscrire en téléphonant (le matin de préférence) au 02 96 33 10 57

Repost 0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 20:28

A Trégueux le samedi 6 mars 2010, une centaine de personnes s'est retrouvée pour la trente-sixième A.G. de Vivarmor


RedimensionnerDSCN1340Notre Président (Vincent GUIDONI à droite... bien décidé, le poing tendu !) et notre Directeur (Jérémy ALLAIN) qui le soutient du regard et l'encourage...) se concertent avant d'accueillir les participants.


RedimensionnerDSCN1344Ce sont d'abord les représentants de la presse qu'ils doivent renseigner.


RedimensionnerDSCN1347Pendant ce temps les adhérents arrivent et une documentation leur est remise (par de charmantes hôtesses !).


RedimensionnerDSCN1352La superbe salle mise par la ville de Trégueux à notre disposition se remplit peu à peu...


RedimensionnerDSCN1354... et le Président accueille les participants déjà installés...


RedimensionnerDSCN1362... cependant que d'autres continuent de "pointer" à l'accueil.


RedimensionnerDSCN1356La parole est maintenant donnée aux élus de Trégueux : Alain JOUAN (au micro) et son aide en matière d"environnement (à gauche de la photo).


RedimensionnerDSCN1361cependant que les derniers arrivants remplissent quelques formalités, accueillis par Catherine et Annie.


RedimensionnerDSCN1369Le troisième intervenant (après présentation du rapport d'activités par Vincent et Jérémy), c'est Franck DELISLE qui explique ici (photos à l'appui) son travail au service de la biodiversité marine.


RedimensionnerDSCN1372Une nouveauté cette année : un expert-comptable présente en images et de façon très vivante les finances de l'association.


RedimensionnerDSCN1374Tiens que se passe -t-il ? Sous la direction de notre Directeur une équipe de 6 personnes est fort occupée à compter et recompter...


RedimensionnerDSCN1377Explication : un vote à bulletins secrets a été demandé pour l'élection des 4 administrateurs... et il s'agit d'en annoncer au plus vite les résultats !


RedimensionnerDSCN1381L'assemblée se termine et Catherine (à nouveau à son poste) renseigne les éventuels acheteurs ou demandeurs de renseignements.


RedimensionnerDSCN1389On l'a attendu quelque temps le "pot de l'amitié" (annoncé pourtant au menu !)... Le voici qui arrive (amené par Jean-Louis MELOU - tout à fait à droite de la photo)... et  quelques dévouées adhérentes assurent le service (avec dextérité... et sourire compris...) !

Voilà terminée notre 36ème A.G.
Sachant que j'ai personnellement lancé le mouvement dès 1973 (il y a donc 37 ans) et que je viens d'être encore élu au Conseil d'Administration pour 3 ans... j'aurais donc mes quarante annuités (au service de la Protection de la Nature) assurées en fin de mandat !... Je ne suis pas peu fier de voir l'actuel dynamisme de l'association emmenée par une équipe de jeunes sérieux, dévoués, compétents et entreprenants.

Repost 0
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 22:02
Le samedi 20 février 2010, comme indiqué sur le nouveau programme annuel de Vivarmor Nature, nous avions rendez-vous au "Centre Forêt Bocage" de La Chapelle Neuve, pour une sortie hivernale en forêt de Beffou. Trente personnes étaient au rendez-vous :


RedimensionnerDSCN1163Voici l'arrivée au "Centre Forêt Bocage" de La Chapelle Neuve.


RedimensionnerDSCN1162Après avoir garé les voitures, nous arrivons à l'entrée du Centre...


RedimensionnerDSCN1169... où Ronan TASSEL notre guide nous accueille.


RedimensionnerDSCN1173Le point de départ de l'excursion sera un peu plus loin... et nous arrivons finalement en voiture sur cette aire de parking après avoir franchi environ 7 kilomètres dans une région vallonnée où le bocage est bien conservé.


RedimensionnerDSCN1177Notre charmant guide nous retrace l'histoire de cette forêt qu'il va nous faire découvrir...


RedimensionnerDSCN1180... il nous entraîne ensuite sur un parcours au relief bien marqué comme on voit ici (en nous montrant au passage de nombreux ifs qui ont toujours existé dans la forêt du Beffou mais que, autrefois, on avait tendance à éliminer à cause de leur toxicité pour les nombreux chevaux qui travaillaient sur les lieux).


RedimensionnerDSCN1182Par endroit, ce sont les résineux qui dominent... et ceux-ci (contrairement aux ifs) sont d'introduction assez récente...


RedimensionnerDSCN1183... nous examinons ici la souche de l'un des premiers pins plantés : il avait environ 100 ans quand il a été coupé... et nous en observons ici les stries de croissance (qui sont de belle taille !).


RedimensionnerDSCN1184Sous les résineux il fait sombre en permanence et presque rien ne pousse...


RedimensionnerDSCN1192Mais là où la lumière pénètre une chose saute aux yeux : le développement considérable des mousses ; elles sont tellement abondantes (et sur tout le tour des troncs) que des fougères peuvent en profiter pour s'intaller à plusieurs mètres de hauteur ! Voyez qu'ici nous avons du lierre en plus...


RedimensionnerDSCN1196Cela indique une forêt bien arrosée en permanence... ce que nous vérifions un peu plus loin !... Daniel est tout fier d'avoir pu traverser grâce à ses bottes, cependant que le reste de la troupe cherche un passage plus étroit un peu en aval...


RedimensionnerDSCN1197... mais voyez que même ici le passage est laborieux...


RedimensionnerDSCN1199... voire "catastrophique" pour certain(e)s...


RedimensionnerDSCN1201... qui ont eu du mal à contrôler leur centre de gravité ! Heureusement sans autre conséquence qu'un bain de pied (et même un peu plus !) mais rien de cassé... ouf !


RedimensionnerDSCN1207Aussi nous pouvons continuer...


RedimensionnerDSCN1209... avec parfois une petite pausse... pourquoi pas ?


RedimensionnerDSCN1213L'humidité est omniprésente... et les mousses s'en donnent à coeur joie...


RedimensionnerDSCN1215... envahissant parfois l'arbre entier !


RedimensionnerDSCN1225 Voilà d'ailleurs que le ciel (qui jusqu'à présent nous avait été favorable... avec même de nombreux rayons de soleil...) se met lui aussi à nous convaincre que nous sommes dans la forêt la plus humide de tout l'ouest (la plus élevée aussi en altitude nous a dit notre guide).


RedimensionnerDSCN1229Ce qui n'empêche pas la balade et les explications de continuer...


RedimensionnerDSCN1233Avez-vous déjà vu un champignon comme celui ci qui couvre d'une couche gélatineuse cette branche morte ?


RedimensionnerDSCN1242... ou encore des fourmilières de cette taille!... (et il n'y en avait pas qu'une !)


RedimensionnerDSCN1251et puis des mousses... toujours des mousses qui pendent de partout !


RedimensionnerDSCN1255Heureusement notre guide ne perd pas le nord et nous ramène à nos voitures (après trois heures environ de randonnée... avec découvertes nombreuses et variées... et des fortes émotions parfois... qui font que l'on a plaisir à retrouver son véhicule de co-voiturage !)

J'ajoute 5 photos parmi celles que vient de m'envoyer Anne FERRON et qui complètent les miennes :

beffouchampi20fev10Pour la cueillette des champignons (qui sont abondants paraît-il...) notez bien les jours autorisés !


beffoucharbon20fev2010Ce que montre ici Ronan, c'est du charbon de bois : nous sommes en effet sur l'emplacement d'un ancien site (un endroit de forme arrondie de quatre à cinq mètres de diamètre) ôù autrefois les charbonniers exerçaient leur métier.


beffouconerongeecureuil20fev2010Ici c'est le travail de l'écureuil qui est évoqué...


beffoubouserenard20fev2010... cependant que notre guide à plusieurs reprises nous parle des nombreux animaux  qui vivent dans la forêt (voici par exemple une crotte de renard dont l'aspect et la couleur varient avec les saisons en fonction de la nourriture consommée).


beffougroupe20fev2010Quand je vous disais que c'était humide !... Heureusement les voitures ne sont plus très loin : le parcours (long de 3 à 4 kilomètres d'après notre guide) se termine en haut de ce chemin !

Prochains rendez-vous :
- le samedi 27 février : stage d'initiation à la Maison du Patrimoine de Locarn (il faut s'inscrire !)
- le samedi 6 mars : A.G. de Vivarmor Nature à Trégueux
- le samedi 13 mars vous aurez le choix entre un stage d'initiation à Belle Isle en Terre (avec inscription là aussi) et une sortie à Pléguien (ouverte à tous) pour l'observation des amphibiens 




Repost 0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 04:31
C'est notre cinquième festival : les 2 premiers se sont déroulés à St-Brieuc en 2006 et 2007. Ensuite c'est Lannion qui nous a accueillis en 2008. L'an dernier nous étions à Dinan. Cette année donc nous revenons à St-Brieuc (toujours au Centre des Congrès à Brézillet).
Je vais, comme pour les festivals de 2008 et 2009 (qui sont toujours sur le blog et que vous pouvez donc consulter), mettre des photos au jour le jour pour que chacun puisse suivre ce nouveau "grand rendez-vous nature de Bretagne"
A bientôt donc ! 


Voici d'abord quelques images de la préparation du festival

P1010002
Ces quelques photos ont été prises lors des réunions de préparation auxquelles j'ai assisté (je ne les ai pas toutes suivies loin de là). Celle-ci avait lieu en novembre 2009 au local de l'association (10 boulevard Sévigné)...


P1010001... et elle était animée par un montage comme vous le voyez ici.


RedimensionnerDSCN0291En décembre avait lieu une autre réunion... toujours au local... pour les dernières mises au point.


RedimensionnerDSCN0522Parmi les documents élaborés, il y a eu cette présentation destinée aux différents partenaires...


RedimensionnerDSCN0520... et cette affiche (accompagnée d'un programme) destinée à être placardée dans des endroits aussi variés que possible. Pour cela une réunion (dans une salle plus vaste celle-là... heureusement car il y avait une quarantaine de personnes présentes en dépit du temps...) était organisée le 11 janvier (mais je n'y étais pas !)




Voici maintenant des images de l'installation prises le mercredi 27 janvier 2010 en fin d'après-midi


RedimensionnerDSCN0557C'est Franck qui suit les travaux...


RedimensionnerDSCN0547... qui détermine les emplacements... et donne les indications nécessaires.


RedimensionnerDSCN0544Ensuite, il reste à poser les panneaux...


RedimensionnerDSCN0546... pour délimiter les différents espaces.


RedimensionnerDSCN0554Il faut aussi amener aux bons endroits les différentes expos...


RedimensionnerDSCN0542... et puis monter celles-ci !... Il semble qu'ici ce sont des poissons que l'on installe...


RedimensionnerDSCN0541... et voyez qu'il y en a de toutes tailles et de toutes sortes ! Le résultat devrait être superbe : je reviendrai voir demain jeudi...



Images prises le jeudi 28 janvier 2010

RedimensionnerDSCN0558
Maintenant quand vous arrivez au Centre des Congrès vous savez (grâce à ce panneau) où est l'entrée du festival !


RedimensionnerDSCN0561Pour ce qui est de la salle avec les poissons... voyez que cela prend forme...


RedimensionnerDSCN0571... avec en cours de montage notre mascotte (que vous connaissez déjà... sinon allez revoir les épisodes précédents et notamment le festival de Lannion).


RedimensionnerDSCN0564Dans les différentes salles...


RedimensionnerDSCN0565...les stands se mettent en place...


RedimensionnerDSCN0568... et les "anciens" ont toujours autant de plaisir à se retrouver !



Le vendredi 29 janvier : la journée des scolaires

RedimensionnerDSCN0601Ils sont venus...ils sont tous là...


RedimensionnerDSCN0600... et comme d'habitude, Vivarmor les accueille...


RedimensionnerDSCN0602... comme vous le voyez ici : à droite les deux animatrices en chef (Katell et Justine)... à gauche et dans le couloir quelques un(e)s des animatrices des différents stands...


RedimensionnerDSCN0617... voilà, c'est parti...


RedimensionnerDSCN0619... chaque groupe est pris en charge...


RedimensionnerDSCN0632... par un animateur sur son stand.


RedimensionnerDSCN0633Comme les stands avec animation pour les scolaires sont nombreux...


RedimensionnerDSCN0638... autant que variés...


RedimensionnerDSCN0645... et que chaque stand avec animation accueillait plusieurs groupes successivement...


RedimensionnerDSCN0650... personne apparemment ne s'est ennuyé !


RedimensionnerDSCN0670Voyez que même les artistes (photographes, dessinateurs animaliers...) s'y sont mis...


RedimensionnerDSCN0666Vous remarquerez (si vous avez bien regardé les précédents festivals de Lannion et de Guingamp) que l'on retrouve parfois les mêmes d'une année sur l'autre...


RedimensionnerDSCN0677
...mais il y en a aussi de nouveaux...


RedimensionnerDSCN0696... comme cette équipe que l'on voit ici mettre de l'animation (sur les oiseaux des îles) auprès du stand "géodiversité" de Vivarmor (une autre nouveauté du festival 2010) que l'on voit au premier plan.


RedimensionnerDSCN0684Au stand Vivarmor d'ailleurs, comme les années précédentes, Sylvie est toujours là...


RedimensionnerDSCN0722... et si les gamins n'ont pas compris (entre autres...) comment le Bernard l'Ermite change de coquille...ce n'est pas faute de démonstration convaincante (autant que joyeuse !)


RedimensionnerDSCN0690D'autres endroits fort animés, ce sont ceux où il y avait des jeux...


RedimensionnerDSCN0691... comme on voit ici.


RedimensionnerDSCN0728
...ou encore comme ici la salle avec les poissons marins...


RedimensionnerDSCN0701... dont vous avez vu précédemment le montage.


RedimensionnerDSCN0626Impossible vous pensez bien de tout vous montrer !...


RedimensionnerDSCN0706... d'autant qu'il ne faut pas oublier le déjeûner du midi (pour ceux qui sont venus toute la journée)...


RedimensionnerDSCN0708... et les chers petits apparemment... n'ont manqué de rien !... Pour les adultes il y avait aussi une "restauration bio" : je vous en parlerai demain (si du moins j'ai le temps car le matin il y a inauguration officielle du festival et l'après-midi j'assure une sortie géol à Hillion... comme vous voyez la journée va être chargée pour ma pomme !)



Découverte le vendredi de quelques stands

RedimensionnerDSCN0589
Voici d'abord des habitués des lieux : les parents QUISTINIC et leur stand "reptiles" (on les voit plus haut accueillant des scolaires)... Patrice (le fils) avait aussi un stand non loin de là... 


RedimensionnerDSCN0598Ici aussi l'accueil des scolaires était assuré.


RedimensionnerDSCN0599Nous verrons que les "forestiers" de l'O.N.F. (dont voici le stand) assuraient aussi des sorties dans le bois de Plédran (voir plus loin).


RedimensionnerDSCN0605Ici on voit tout de suite à qui l'on a à faire vu que le nom du stand est bien apparent !...


RedimensionnerDSCN0607... tiens voici "Vivarmor Nature" !...


RedimensionnerDSCN0606... et son stand annexe où il est question de "géodiversité" (j'en reparle plus loin).


RedimensionnerDSCN0648Les "mycologues" eux aussi sont toujours là pour nous parler des champignons de la région...


RedimensionnerDSCN0652...c'est dans le grand hall (parmi beaucoup d'autres stands très visités eux aussi) qu'il fallait les chercher...


RedimensionnerDSCN0712... c'est là aussi que l'on trouvait "à boire et à manger" (bio évidemment !)...


RedimensionnerDSCN0717... et là encore que l'on pouvait se renseigner sur les chauve-souris...


RedimensionnerDSCN0639... sur les oiseaux avec le Groupe Ornithologique des Côtes d'Armor...


RedimensionnerDSCN0715... et sur beaucoup d'autres choses encore !


RedimensionnerDSCN0721... comme par exemple les invertébrés avec le GRETIA...


RedimensionnerDSCN0733... ou encore les "Espaces Naturels sensibles" achetés et gérés par le département.


RedimensionnerDSCN0703Mais (comme vous pouvez le voir) c'est toujours vers la salle des poissons que je reviens...


RedimensionnerDSCN0742... et surtout vers ce stand de la "géologie des Côtes d'Armor"...que nous avons installé  mon amie Colette et moi... convaincus tous les deux que la "géodiversité" c'est bel et bien le socle sur lequel se développe la biodiversité" en même temps qu'un passionnant voyage dans le temps ! 



Le samedi 30 janvier : inauguration du festival 2010

Redimensionner01C'est Jérémy ALLAIN (vu de dos sur la photo) qui pilote le groupe des personnalités invitées et qui ont répondu à notre appel... à droite on voit aussi Vincent GUIDONI, le Président de Vivarmor.


RedimensionnerDSCN0764Le groupe s'arrête devant les différents stands, comme ici devant le stand "champignons"...


RedimensionnerDSCN0778... devant le stand de la ville de Lamballe...


RedimensionnerDSCN0782... celui des "papillons"...


RedimensionnerDSCN0792... ou encore devant ces objets de la vie d'antan...


RedimensionnerDSCN0808...ici le groupe arrive dans la salle des "poissons"...


RedimensionnerDSCN0810... puis dans le second grand espace...


RedimensionnerDSCN0818... les arrêts sont nombreux... et bien sûr je ne vous en montre qu'une toute petite partie !


RedimensionnerDSCN0844Cela se poursuit par les discours d'usage : ici c'est le Président de Vivarmor qui est au micro...


RedimensionnerDSCN0852...les orateurs se succèdent... (voyez que les places assises sont de plus en plus occupées au fur et à mesure que le temps passe !)...  et au fond, à gauche, on voit le "buffet" qui attend chacun...


RedimensionnerDSCN0862Il reste cependant une dernière formalité à remplir : la signature d'un contrat avec "Noé Conservation".


RedimensionnerDSCN0864Voici l'étape finale... qui vient de commencer : les boissons sont servies et on voit Maryvonne qui s'apprête à aborder le groupe avec un plat en main... je vais pouvoir rejoindre le stand "géodiversité" de Vivarmor avant de prendre le chemin d'Hillion pour assurer la sortie géol de l'après-midi.



Sortie géologie à Hillion le samedi après-midi

(Colette animait le stand géol et moi les sorties..Je remercie Monique KUBIAK à qui j'ai confié mon appareil... et à qui donc vous devez les photos qui suivent !)
RedimensionnerDSCN0868Nous voici à l'Hôtellerie...


RedimensionnerDSCN0870... où il y a une falaise quaternaire intéressante à observer (voir sur le blog les autres articles "géologie" où il en est question).


RedimensionnerDSCN0871...il y a aussi un peu plus loin des "métasédiments" beaucoup plus vieux et que nous observons maintenant ...


RedimensionnerDSCN0877... encore plus loin c'est ce banc de poudingue (comparable aux fameux "poudingues de Cesson" situés de l'autre côté de l'Anse d'Yffiniac) dont j'explique l'histoire.


RedimensionnerDSCN0882Nous examinons maintenant un superbe filon de dolérite : on en voit de gros blocs plus ou moins arrondis au premier plan... et le groupe examine l'altération en boules (bien visible à la base de la falaise).


RedimensionnerDSCN0885Nous voici arrivés à St-Guimond...


RedimensionnerDSCN0886... en allant vers le sommet de la presq'île, la roche est plus massive (nous sommes arrivés dans une zone où commencent les amphibolites)... on y voit de multiples failles et zones d'altération...


RedimensionnerDSCN0888Cette curieuse "brèche tectonique" (découverte par l'un des participants) pourrait provenir de l'une de ces cassures... ou alors des blocs d'enrochement (qui sont également des blocs d'amphibolites !)


RedimensionnerDSCN0890A St-Guimond c'est ce superble plissement (bien éclairé de plus par le soleil de l'après-midi) qu'il ne fallait pas rater !


RedimensionnerDSCN0893Après St-Guimond, nous passons de l'autre côté de la presqu'île et arrivons dans l'anse de Lermot... où des "sables noirs, des formations quaternaires mais aussi du "sidérolithique" se voient bien.


RedimensionnerDSCN0900Ces "coussins de lave" indiquent que des coulées sous-marines de basalte se sont intercalées parmi les sédiments marins de l'époque.


RedimensionnerDSCN0902De Lermot nous revenons par Bon Abri (dont je raconte l'histoire) en examinant au passage les dernières formations briovériennes du secteur (filons de quartz entre autres).



Sortie au bois de Plédran avec les forestiers de l'O.N.F.
(Merci à Yann LE MEUR qui m'a transmis les photos qui suivent...)


RedimensionnerIMGA0675Rassemblement sur le parking à l'entrée du bois avec un guide qui manifestement a du tonus !...


RedimensionnerIMGA0680... et va essayer de faire partager ses convictions aux jeunes comme aux plus anciens...


RedimensionnerIMGA0685... tout au long du trajet...


RedimensionnerIMGA0691... pendant lequel la taille des arbres (semble t-il) a dû être évoquée... comme pour "élever le débat" !



La seconde sortie géologie entre Martin et les Rosaires le dimanche 31 janvier
(Merci cette fois à Marylou pour les photos)


RedimensionnerIMGP0359Nous étions encore plus nombreux qu'à Hillion...


RedimensionnerIMGP0373Le groupe est ici devant la première "zone faillée" dite de Port Martin... et en rapport probablement avec les anciennes mines de Trémuson...


RedimensionnerIMGP0378Nous voici arrivés sur des terrains bien lités (des métasédiments encore comme à Hillion)... 


RedimensionnerIMGP0380Marylou a pris suffisamment de recul pour que l'on voit bien l'ensemble de la côte rocheuse que longe ici le groupe.


RedimensionnerIMGP0394Nous voici à l'endroit où l'on voit (comme à Hillion) des poudingues... également très déformés... dans la falaise ils sont juste au-dessus de la tête du guide !


RedimensionnerIMGP0397La géologie c'est d'abord cela : un contact physique avec la roche !


RedimensionnerIMGP0399Passée la pointe des Tablettes... nous aurons une vue d'ensemble sur le quaternaire des Rosaires... et il sera temps de revenir au point de départ... surtout si certains veulent aller jeter un coup d'oeil sur le stand à Brézillet.



Quelques photos prises le dimanche en fin d'après-midi


RedimensionnerDSCN0923Le dimanche la foule était au rendez-vous...


RedimensionnerDSCN0922... pour regarder... pour consommer...


RedimensionnerDSCN0924Les différents stands sont pris d'assaut !...


RedimensionnerDSCN0925... par des visiteurs manifestement désireux de s'instruire...


RedimensionnerDSCN0928Pas de doute, les poissons ont du succès... surtout quand c'est le "propriétaire-fabriquant" lui-même qui fait les commentaires...


RedimensionnerDSCN0933En arrivant au stand "géologie" je suis rassuré : Colette est bien toujours là et en pleine forme !


RedimensionnerDSCN0934Même la télévision (en tous cas une caméra) est présente !


RedimensionnerDSCN0935Pas de doute : ce sont les enfants qui ont amené une bonne partie des parents visiter le festival !


RedimensionnerDSCN0957Les "galetières" ne chôment pas...


RedimensionnerDSCN0959... et notre Président non plus qui officie (comme on le voit ici) à la buvette... donnant ainsi l'exemple aux nombreux bénévolers de l'association qui se sont dévoués ici et là pour assurer au mieux le succès du festival !


RedimensionnerDSCN0945Un succès qui se confirme d'ailleurs d'année en année.


RedimensionnerDSCN0951Effectuant des sorties le samedi et le dimanche, je n'ai pu assister (à mon grand regret) aux multiples conférences du samedi et dimanche après-midi... J'ai juste eu le temps de prendre cette photo de la conférences de Bernard LE GARFF sur les reptiles le dimanche soir !



Le coin des artistes

RedimensionnerDSCN0672A une extrémité du festival, (à l'opposé par rapport à la buvette) se trouvait le "salon" des artistes...


RedimensionnerDSCN0674... chaque année, ils sont là...


RedimensionnerDSCN0912... mais jamais encore aussi nombreux...


RedimensionnerDSCN0903... à nous présenter leurs oeuvres... parfois (comme on le voit ici) exécutées sur place... 


RedimensionnerDSCN0675... des oeuvres aussi surprenantes que variées...


RedimensionnerDSCN0941... et apparemment fort appréciées du public !


Le vide grenier naturaliste du dimanche

RedimensionnerDSCN0913C'était une nouveauté du festival 2010... et elle a eu tellement de succès...


RedimensionnerDSCN0914... que certains "vendeurs" ont été "dévalisés" en un quart d'heure à peine !...


RedimensionnerDSCN0915... et que les "acheteurs" ou les "curieux"... se bousculaient littéralement...


RedimensionnerDSCN0921... l'air heureux... voire épanoui... devant tant de bonnes lectures en perspective ! 



Repost 0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 20:16
Pour la dernière sortie de l'année 2009, un quarantaine de personnes sous la direction de Jérémy ALLAIN a participé à l'observation des oiseaux migrateurs de notre fond de baie... la plupart du temps sous le soleil.


RedimensionnerDSCN0087
Au groupe, réuni près de l'église d'Hillion, Jérémy explique le but de la sortie... et présente Elodie et Anthony, les deux représentants de la réserve naturelle qui nous accompagneront pour l'observation des oiseaux... 


RedimensionnerDSCN0089A
... pour cela il faut rejoindre le bord de mer... nous quittons donc le bourg d'Hillion pour descendre  en direction de l'Hôtellerie.


RedimensionnerDSCN0090
Arrivés en bord de mer, notre guide (en guise d'introduction) nous fait un petit topo sur la "réserve naturelle en baie de Saint-Brieuc".


RedimensionnerDSCN0094
Pendant ce temps, Anthony et Elodie installent les premières longues vues...


RedimensionnerDSCN0100
... et distribuent à chacun des participants un dépliant avec toutes les informations nécessaires.


RedimensionnerDSCN0102
L'observation peut alors commencer...


RedimensionnerDSCN0105
... toujours sous la direction de Jérémy qui domine la situation grimpé sur un banc...


RedimensionnerDSCN0110
... mais un banc c'est fait d'abord pour s'asseoir non !... surtout quand on peut en même temps suivre et les explications et le spectacle au large...


hillionoiesbernaches212dec2009 
... et au large justement il y a juste en face de nous un groupe de bernaches qui prend ses aises à marée montante (Merci Anne FERRON pour la photo !).


RedimensionnerDSCN0117
Voyez que certains sont bien équipés... et ont bien l'intention de rien laisser passer : ni les explications de Jérémy (à qui sur la photo j'ai coupé la tête)... ni le spectacle au large...sans oublier la documentation à consulter au cas où !


RedimensionnerDSCN0122
Comme vous voyez : il n'y a pas d'âge pour apprendre !


RedimensionnerDSCN0130
 Après l'Hotellerie (que l'on voit maintenant au fond en arrière plan), voici le groupe arrivé à la pointe de Fontreven : un endroit idéal à marée montante car tous les oiseaux remontent la filière qui passe juste en bas de la pointe.


RedimensionnerDSCN0143
Et là aussi Jérémy doit répondre à de nombreuses questions.


RedimensionnerDSCN0159
Voici enfin la dernière halte... et aussi la plus longue tellement il y a d'espèces à observer...


RedimensionnerDSCN0163
 au large en effet la mer continue de monter... et Jérémy continue d'informer...


RedimensionnerDSCN0166
Le temps est magnifiquement ensoleillé...


RedimensionnerDSCN0187
... comme on le voit sur cette photo que je prends avec un peu de recul. 


RedimensionnerDSCN0204

Mais tout a une fin : Jérémy répond aux dernières questions...


RedimensionnerDSCN0227
... et le groupe repart vers le bourg d'Hillion... rejoindre les voitures...

C'est vrai : je n'ai pas mis beaucoup d'oiseaux (à part les Bernaches photographiées par Anne FERRON)... n'étant pas moi-même équipé pour cela. Mais peut-être pourrais-je trouver auprès des spécialistes les photos des oiseaux observés au cours de cette sortie... et dans ce cas je compléterai cet article (comme je l'ai fait pour les libellules par exemple)... à voir donc dans les prochains jours !   

Voilà, c'est fait : Anthony STURBOIS vient de m'envoyer des photos d'oiseaux observés et je les ajoute aux autres ; comme cela même ceux qui n'ont pas fait la sortie auront une petite idée de l'avifaune observée.


Bernache 3 AS A

La Bernache cravant niche en Sibérie et de gros effectifs hivernent sur les côtes françaises. Il est possible d’avoir une idée de la réussite de la reproduction qui s’est déroulé au printemps en observant les oiseaux à l’automne. Les jeunes présentent des rayures blanches/chamois sur les ailes (cf.photo). Lors du dernier comptage du 8 décembre, plus de 3600 bernaches ont été dénombrées.


RedimensionnerBernache vol AS

Lors des passages en vol ou des phases groupés de nourrissage, le cri des bernaches offre une ambiance au promeneur qui parcourt le fond de baie.


huitrier 11 AS copierA

Plus coloré l’Huîtrier pie se nourrit essentiellement de bivalves (coques, moules…). On en dénombre régulièrement autour de 2000 individus durant les comptages hivernaux.

 



RedimensionnerHuitrier 9 AS
Ils sont très souvent en bande comme on voit ici.


Redimensionnersifleurs-AP

Comme la Bernache cravant, le Canard siffleur est un canard herbivore. Il consomme des algues vertes, ainsi qu’une graminée, la puccinélie, herbe poussant dans les prés salés.


pilet AP A

Les mâles de la famille des anatidés montrent souvent un plumage coloré. Le mâle Canard pilet n’y déroge pas, il présente de belles teintes brunes et grises sur les ailes, un bec gris bleuté, un croupion blanc jaunâtre et surtout une longue queue caractéristique. La tête est à dominante marron et le blanc du corps remonte en pointe de part et d’autre du coup.

 


Grand Cormoran AS A

Un oiseau élancé au plumage sombre qui glisse sur l’eau le long des prés salés, il s’agit du Grand cormoran qui recherche sa nourriture en profitant de l’abondance de poissons qui se rend sur les prés salés à marée haute. Ces derniers eux-mêmes viennent s’y nourrir d’une multitude d’invertébrés.

 


courlis-AP (1)A

Le courlis cendré est un grand limicole qui fouille la vase à l’aide de son long bec courbé



Pluvier argenté AS A

Le pluvier argenté est un petit limicole possédant un bec bien plus court que le courlis et l’huîtrier. Il se nourrit de vers, petit crabes....

Voilà le programme 2009 terminé...
Vivarmor vous donne rendez-vous fin janvier (les 29,30 et 31) pour le festival Natur'Armor qui se tiendra cette année à St-Brieuc (au Centre des Congrès de Brézillet)  !

Repost 0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 21:21

Ayant fait (pour préparer le terrain) une rapide visite (le lundi 30 novembre) de l'unité de méthanisation que Vivarmor ira voir le samedi 5 décembre prochain, je vous en montre (ci-dessous) quelques photos.
Cela pour vous inciter à venir voir par vous même ce procédé de valorisation des lisiers et déchets divers... que nous espérons voir se développer dans la région.

Bien sûr après la sortie, je compléterai l'article !
Voilà qui est fait... voir plus loin...


On voit ici (au second plan) la cuve où s'effectue la méthanisation (le gaz s'accumule dans la partie conique de couleur verte qui coiffe la cuve)... Au premier plan les bureaux (que l'on voit aussi sur la photo suivante).

On voit ici le bâtiment qui abrite (au premier plan) la salle des machines (deux alternateurs fonctionnant au méthane (on voit bien le tuyau qui les alimente) Il y a ainsi production de chaleur et d'électricité... la porte du fond donne accès aux bureaux (voir photo précédente). Les tuyaux visibles au premier plan sont destinés à être enterrés pour transporter de la chaleur en vue d'assurer le chauffage des voisins les plus proches.


On voit ici André POCHON (l'homme à la casquette !) discutant avec Alain GUILLAUME (le propriétaire de l'exploitation...qui nous recevra samedi). Ils sont sur le toit de la cuve et derrière eux on voit les silos de l'élevage de porcs qui fournit l'essentiel (mais pas la totalité) des déchets retraités.


En effet, en plus du lisier des porcs, des déchets solides (comme on voit ici), des tontes de pelouses... des graisses provenant d'abbatoirs ou de fabriques agro-alimentaires... sont introduits dans la cuve... le tout sera mélangé, malaxé... et finalement converti en méthane.


On voit ici le poste d'où part le courant qui est acheté par EDF : une façon (possible) de fournir une alimentation en électricité aux heures de pointe (le méthane pouvant être stocké et utilisé pendant ces heures là !) 

La sortie du samedi 5 décembre peut se résumer ainsi :
 - d'une part beaucoup de monde
 - d'autre part un temps pluvieux
Voyons cela en images ...


Ce n'est pas une pluie diluvienne... mais quand même : le temps (fortement humide !) nous incite à nous mettre à l'abri... Alain GUILLAUME nous propose une petite salle...vers laquelle nous grimpons...


... nous y sommes bien à l'abri... Alain commence ses explications... mais il y a 2 problèmes : même bien serrés comme le voit sur cette photo, seules 45 personnes ont réussi à entrer - d'autre part une pompe se déclenche par moments et fait du bruit...


... aussi lorsque les personnes restées dehors, nous font savoir que la pluie est en train de cesser... nous leur faisons confiance et ressortons...


... pour constater que la pluie tombe toujours... et que d'autre part, si les personnes les plus proches du guide suivent bien et même posent beaucoup de questions... celles qui sont à l'arrière du groupe ont parfois du mal à suivre... bref : on a beau changer, cela ne s'arrange pas !


 Le groupe redescend maintenant pour aller vers la salle où le méthane fait tourner moteurs et alternateurs... Je peux ainsi compter le nombre exact de personnes présentes : 65 !  Même en se serrant encore un peu plus dans la salle (où une partie du groupe s'était mise à l'abri au début), on ne pouvait en faire entrer plus de 50...et une bonne quinzaine restait dehors (sous la pluie et sans rien entendre)... dur dur  ! 


Alain fait tout ce qu'il peut pour répondre aux questions multiples qui lui sont posées sans arrêt...


...ici par exemple on voit une partie du groupe arrêté un peu avant d'arriver au local qui abrite les moteurs (et que l'on voit au second plan)... cependant que d'autres entrent et sortent de la "salle des machines"...


...le problème est que ici (où s'engage une nouvelle discussion)... l'audition est encore moins bonne que précédemment à cause du bruit des machines !


Il y en a qui en profite pour discuter un peu à l'écart !


Personnellement j'en profite pour prendre un peu de recul...et vous montrer l'ensemble de l'unité de méthanisation...


...avec notamment (juste à l'arrière du groupe) l'immense cuve où le méthane est produit... et stocké mais sous une pression réduite ce qui (expliquait Alain un peu plus tôt) évite tout risque d'explosion !


La salle des machines, la voici vue de l'intérieur... Deux choses : le bruit (pas moyen de s'entendre) et la température élevée (malgré deux puissants ventilateurs, le contraste avec l'extérieur est saississant...) !


Aussi dans cette salle on y passe... on jette un coup d'oeil sur les multiples tuyauteries...


... et on passe dans la salle d'à côté... la salle des panneaux et autres armoires diverses... permettant de contrôler consommation de méthane, production de courant etc....


... c'est là que Alain doit encore répondre à de multiples questions... mais voilà : s'il fait bon ici (nous sommes à l'abri et bien chauffés), la salle (qui est plutôt un couloir) est contigue à la salle des machines... entre les deux la porte est ouverte pour permettre à chacun de circuler... alors une dizaine de personnes à la fois peuvent entendre ce qui se dit vu que la place est limitée et que le bruit est toujours élevé.


 A la sortie, on discute encore un peu... et petit à petit, par petits groupes... en tenant compte des covoiturages (pour ceux notamment qui sont passés par la place de Robien à St-Brieuc)... chacun envisage soit de reprendre la route...


... soit de retourner faire encore un brin de causette avec Alain GUILLAUME... qui renseigne inlassablement tout le monde !


Voyez : même ressortis dehors... où la température est hivernale... ce petit groupe n'en finit pas lui non plus de discuter... en attendant sans doute que ceux qui sont encore à l'intérieur les rejoignent (covoiturage oblige !).   

Ainsi s'est terminée notre avant dernière sortie de l'année 2009.

Le programme 2010 est en fin de préparation (et il est copieux !).  Nos adhérents le recevront (comme d'habitude début janvier) avec le prochain Râle d'eau.

La dernière sortie de 2009 est prévue samedi prochain (le 12 décembre) avec pour objet "les oiseaux migrateurs en baie de St-Brieuc" : 13 h.30 à Robien - 14 h. à l'église d'Hillion.

Dernière nouvelle : le CURC (Collectif Réchauffement) me fait savoir qu'un "dossier de presse" consacré à "l'inauguration (en octobre 2009) de la première unité de méthanisation agricole de Bretagne" (celle de Alain GUILLAUME à Plélo évidemment) existe sur le site internet www.bretagne.fr

Repost 0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 20:38
La ville de Lamballe offre à qui sait les découvrir des richesses naturelles variées et de superbes sites. Ce samedi 7 novembre nous étions une trentaine de participants à suivre le parcours que Jean-Paul BARDOUL avait reconnu pour nous. Un parcours qui a laissé certains désireux de revenir (au printemps par exemple... ou encore à un moment différent de la journée) tellement il y a à voir.


Partis du déversoir de l'étang, nous montons d'abord vers le site de l'ancienne ville (où autrefois était construit le chateau et où se trouvent maintenant cimetière, chapelle et collégiale). Comme vous le voyez : on est en pleine nature !


Nous voici arrivés près de l'entrée du cimetière et en contrebas de cette petite chapelle (bâtie paraît-il à l'emplacement d'un édifice plus ancien)...


...environ 35 mètres plus haut que l'endroit où nous avons laissé les voitures... Jean-Paul explique ici la raison de cette différence rapide d'altitude en nous montrant (carte géologique à l'appui) que nous avons quitté une zone basse formée par des schistes pour monter sur le "granite de Quessoy Lamballe"...


Ce "granite" que nous rencontrons ensuite abondamment dans les murs anciens (comme on voit ici) est en réalité plus ou moins lité car il a été transformé (étirement et métamorphisme) par l'orogène cadomien et est devenu un "orthogneiss". Nous sommes ici de plus sur l'extrémité de ce massif : un lieu défensif idéal autrefois... raison pour laquelle un chateau y fut édifié...


... nous continuons à monter... mais le long des axes routiers cette fois... et avec (comme vous le voyez) un beau soleil d'automne ! 


 ... pour atteindre la place située en face de la Collégiale (là où il y a le Monument aux Morts)...


... là, ce n'est plus de géologie dont il est question (encore que Monument aux Morts... murs de la Collégiale... méritent quelques explications)... mais de botanique !


Si la question est simple : "Pourquoi les feuilles changent-elles de couleur et tombent-elles ?"... la réponse est beaucoup plus compliquée... et Jean-Paul nous en précise en détail tout le mécanisme.


Ainsi renseignés, nous poursuivons notre périple... toujours dans un cadre splendide...


Un petit arrêt ici pour observer la grande variété des plantes qui poussent sur les murs... surtout lorsque ceux-ci sont anciens car alors c'est de la terre (et non pas du ciment) qu'il y a entre les moellons.


Nous arrivons ainsi au voisinage de l'église St-Martin... et les explications botaniques continuent : ce que Jean-Paul tient avec sa main droite est une "cardère" dont il nous explique le rôle autrefois pour "carder" la laine... et voyez que dans la main gauche il a encore d'autres plantes à commenter !


 Le groupe quitte maintenant la place de l'église St-Martin (que l'on voit à droite) pour descendre en longeant (là où je me trouve pour prendre la photo) le mur du Haras...


... ainsi, nous atteignons (un peu plus bas) ces anciens lavoirs non loin du Gouessant...


Après avoir exploré les "hauteurs" de la ville nous voici donc dans la "partie basse"...


Le ciel jusqu'à présent était clément ! Voici les parapluies qui s'ouvrent...les choses seraient-elles en train de changer ?... Alors que notre guide nous parle longuement du gui - lequel est très abondant sur les arbres alentour (mais pas n'importe lesquels !)...


... les peupliers (surtout les plantations récentes... qui sont des espèces importées et souvent des clones) sont infestées de gui (que certains oiseaux propagent allègrement...). Ici nous voyons aussi des aubépines atteintes alors que les chênes par exemple (n'en déplaise aux druides...) se défendent efficacement contre la plante suçeuse de sève.


Le gui sur les peupliers au second plan... vous avez vu !...
Dans le combat là-haut entre nuages (pourtant bien noirs !) et soleil (bien présent lui aussi !)... c'est le second qui va l'emporter et les parapluies vont se refermer les uns après les autres !

... ce qui va nous permettre (un peu plus loin et toujours au bord de l'eau) de tout savoir sur la reproduction des aulnes qui colonisent les lieux.


Nous revenons maintenant vers le centre ville... en longeant toujours la vallée du Gouessant...


... en empruntant des sentiers piétons...


... qui font penser que nous sommes en pleine nature...


...alors que nous arrivons au centre ville...


... en plein coeur de Lamballe... dont la Collégiale apparait maintenant en position dominante.


Voyez que je ne suis pas le seul à trouver les lieux éminemment photogéniques... malgré la présence ici de nombreuses voitures.


Tiens ! Il semble y avoir quelque chose à observer un peu plus loin...


...voici l'endroit montré par Annie sur la photo précédente... regardez bien le centre de la photo : c'est lui que je vais agrandir sur la photo suivante...


... pour tenter de vous montrer ce qui est ici l'objet de l'attention du groupe : un mignon rat (tout blanc) qui prenait ses aises au bord de l'eau ( mon zoom malheureusement est limité et l'animal n'apparait pas très gros sur la photo !)


Tout cela pour vous dire qu'il n'y a pas que de la géologie, de la botanique... canards, poules d'eau (en plus du rat ci-dessus) fréquentent aussi les lieux sans paraître dérangés outre mesure par les piétons que nous sommes.


Le patrimoine bâti - en particulier de très nombreux lavoirs (anciens...mais bien entretenus et mis en valeur)- est fort bien conservé tout le long du cours d'eau...


Nous voilà revenus à l'endroit d'où nous sommes partis (le parking du déversoir de l'étang). Il est près de 17 heures... la sortie se termine... chacun en gardera sûrement un excellent souvenir ! 


La prochaine sortie : "Visite d'une unité de méthanisation" ne sera pas le samedi 21 novembre (comme indiqué sur le programme) mais le samedi 5 décembre.
Rendez-vous le samedi 5 décembre :
14 heures :  à St-Brieuc (Place de Robien)
14 h. 30 : église de Plélo.
Visite de l'élevage de porcs d'Alain GUILLAUME qui a inauguré en octobre 2009 sur son excploitation la première unité de méthanisation bretonne. Outre les lisiers générés par plusieurs élevages locaux, des déchets verts et des graisses issues de l'industrie agro-alimentaire sont retraités sur place et transformés en biogaz qui sert à la fois au chauffage et à la production d'électricité pour l'exploitation elle-même et les maisons du hameau. Après production de gaz, le reste de matière peut servir d'engrais plus sain que le lisier. 


Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 21:56

Le dimanche 18 octobre2009, par un temps fort agréable, une bonne vingtaine de personnes a visité les principales formations géologiques du fond de la baie de St-Brieuc. Le but était de reconstituer l'histoire de ces roches qui sont les plus anciennes de France (si l'on excepte les terrains icartiens du Trégor) mais aussi de parler du patrimoine géologique que cela représente.


Voilà pourquoi se trouvaient avec nous deux éminents représentants de la Réserve Naturelle Nationale en Baie de St-Brieuc : Alain PONSERO (le Conservateur) et Anthony STURBOIS (le représentant de Vivarmor Nature). On voit aussi sur la droite de la photo Blandine MAGNETTE (Directrice de la Maison de la Baie qui héberge les gestionnaires de la Réserve). Nous sommes devant l'église d'Yffiniac. Il est 9 heures 30. Il ne fait pas très chaud mais cela va s'arranger !

Nous sommes arrivés à la Grève des Courses et j'explique (photo à l'appui) comment grâce à l'aide de la S.G.M.B. en 1982, nous avons réussi à stopper l'enrochement de la décharge (on le devine tout à fait à gauche sur la photo) qui menaçait de recouvrir les "poudingues de Cesson" lesquels commencent tout de suite à notre droite. Au fond on devine la pointe d'Hillion de l'autre côté de l'anse d'Yffiniac et où nous irons ensuite. Mais regardons d'abord les fameux "poudingues de Cesson"...


Nous sommes ici sur le banc de poudingues situé le plus au sud...


...les galets de ces poudingues sont tous formés d'une même roche : un "granitoïde" avec des caractères de "trondhjémite" disent les spécialistes...


... certains de ces galets sont énormes comme celui que l'on voit ici (en remontant un peu vers le nord)... et ce sont ces galets que l'on a daté à -650 millions d'années.


Entre les bancs de poudingues on voit des "métasédiments" redressés pratiquement à la verticale. l'âge de ces métasédiments est d'environ 600 millions d'années. Sur la photo (en haut) on voit de plus des couches qui sont inclinées : c'est un phénomène (tardif) de "fauchage" : durant les périodes froides du quaternaire des coulées de boue ont descendu les pentes entraînant vers le bas le sommet des couches.


Maintenant nous sommes au niveau de la pointe située le plus au nord (celle qui était menacée en 1982 par la décharge). Les galets que l'on y voit sont plus petits et surtout très déformés ; certains plus que d'autres car ils n'avaient pas tous la même taille à l'origine et surtout parce qu'ils ne sont pas formés comme précédemment par une même roche (on parle ici de "poudingues polygéniques"). L'âge de cette déformation (avec métamorphisme) est d'environ 570 millions d'années.


Nous voici à l'Hôtellerie (sur la presqu'île d'Hillion aperçue au loin tout à l'heure). Nous examinons une falaise avec des formations quaternaires. C'est de là que nous sommes partis avec Jean-Laurent MONNIER pour notre sortie "Géologie du quaternaire en baie de St-Brieuc" (dont les images et commentaires sont toujours sur le blog... où vous pouvez donc aller les voir !).


A la base de cette falaise (sur les terrains briovériens redressés et nivelés... des métasédiments comme précédemment...) on voit les dépôts quaternaires les plus anciens dont l'âge est d'environ 300.000 ans...


... cependant que vers le milieu de la falaise on distingue facilement un niveau de petits blocs rocheux (avec des prolongements vers le bas par endroits qui seraient dus à l'action du gel). Ce banc sépare des limons de deux âges bien différents : 120.000 ans environ pour ceux qui sont en-dessous et 20.000 ans pour ceux qui sont au-dessus. Il y a donc ici une importante lacune !


A partir de la falaise de limon, le groupe progresse vers le nord pour examiner les formations briovériennes de ce côté-ci de l'anse d'Yffiniac...


... celles-ci sont maintenant sous nos pieds... ce sont des tufs volcaniques schistosés pour les parties les plus fines... avec des niveaux plus grossiers par endroits... ils sont toujours en couches verticales... et on devine par endroits des charnières de plis...


Un temps d'arrêt un peu plus loin : nous voilà en présence de quelque chose de "déjà vu"...


... quelque chose que désigne l'extrémité du bâton... et que Dominique s'apprête à photographier...


...pas de doute... ce sont bien des poudingues... mais avec des galets de très petite taille... "polygéniques" comme les derniers que nous avons examinés de l'autre côté... et encore plus déformés ici.


Nous arrivons ensuite à un filon de dolérite... d'un âge plus récent que les métasédiments briovériens dans lesquels il est intercalé : il aurait 330 millions d'années environ (orogène hercynien)...


... il est allongé lui nord-sud...alors que les métasédiments sont approximativement est-ouest... Alain se trouve sur la bordure du filon... ces filons installés à la faveur d'anciennes cassures (celui-ci n'est pas le seul)... des cassures qui auraient pu rejouer récemment et seraient en rapport avec la zone de fracture qui va de Quessoy à Nort sur Erdre...


La présence de minéraux ferro-magnésiens est abondante dans la dolérite... c'est pourquoi les zones altérées ont cette couleur brune qui est la couleur de l'oxyde de fer (sous climat tempéré du moins)...


L'altération en boule est due à la circulation de l'eau dans les fissures de la roche... et à sa pénétration par étapes dans la dolérite elle-même qui est ainsi altérée...


... les "écailles en pelure d'oignon" qui en résultent sont ici très fines (à cause de la texture de la roche) et bien visibles (à cause de l'action de la mer).


Après un pique-nique ensoleillé dans une ancienne école d'Hillion (merci Blandine !), nous voici de l'autre côté de la presqu'île d'Hillion... dans l'anse de Lermot...


... nous y observons ces gros blocs (arrondis par la mer) provenant d'une formation superficielle très riche en fer... on pense que ce sont des restes d'une véritable "carapace latéritique"... on trouve de tels restes un peu partout et ils ont été abondamment utilisés dans les constructions anciennes (comme l'église de Morieux). On les appelle "pierres de renard", "roussards", "pierres des landes"...


Mais ce que nous venions voir ici se trouve un peu plus loin : récemment (avec le groupe "Patrimoine Géologique 22") j'avais repéré ces masses arrondies et allongées (sur lesquelles Alain met la main au premier plan de la photo)...


... je les avais identifiées dans un premier temps comme des "laves en coussins" mais j'avais un doute et voulais avoir l'avis des "pros" de la S.G.M.B. !


Résultat : ce sont bien des "laves en coussins" apparemment... et de plus dans la falaise Pierre JEGOUZO vient de repérer...


une zone (au-dessus de la tête de Monique) qui pourrait bien aussi...


... être des coussins de beaucoup plus grande taille encore ! Dans cette région (vers l'extrémité de la presqu'île d'Hillion) les métasédiments s'intercalent en effet parmi des produits volcaniques... lesquels sont de plus en plus abondants et massifs en allant vers le nord.


De l'autre côté de la baie de Morieux, nous voici maintenant à St-Maurice... Nous examinons une roche connue sous le nom de "Trondhjémite d'Hillion" et dont l'âge est approximativement le même que celui des galets contenus dans les premiers poudingues observés (rappelez-vous : 650 millions d'années)... De là à penser que... à imaginer la mise en place d'une première chaîne de montagnes... des cônes torrentiels arrivant dans des sédiments marins... Nous sommes (après le biovérien) arrivés ici dans le "pentévrien" (encore plus vieux comme nous verrons plus loin)...


... un "pentévrien" pas toujours facile à interpréter... surtout si l'on y inclue (comme le fait la carte géologique au 1/50.000 de St-Brieuc qui est sortie récemment) les "formations de Morieux" que le groupe examine ici à l'embouchure du Gouessant...


...on y voit des "diorites"avec inclusions plus sombres par endroits rappelant la formation de Fort la Latte (les parties les plus claires sur la photo) avec des roches sombres qui sont en fait des filons de roches basaltiques recoupant les "diorites".


La marée était montante quand nous sommes arrivés à Jospinet... nous voici à l'endroit où (en 1959) Jean COGNE a reconnu sous le briovérien la présence d'un socle plus ancien qu'il a nommé pentévrien...


... une "brèche" dans la trondhjémite d'un côté... et celle-ci est visible sur plusieurs mètres dans la roche grenue...


...une zone où débris de trondhjémite et formations sédimentaires plus sombres (les "psammites" des auteurs anglais) se mélangent... voilà ce sur quoi Cogné s'est basé pour définir dans la région un socle plus ancien que le briovérien... mais il faut se presser car la marée n'attend pas !


... et c'est sans doute pour lui éviter un naufrage que Max remonte cette "pêche" ! J'étais derrière à discuter avec Pierre... et ne sais donc pas le fin mot de l'histoire... qui semble réjouir Monique et quelques autres "suiveurs".


Il nous restait à voir les roches les plus anciennes du secteur : les "gneiss de Port Morvan" dont l'âge (calculé en mesurant le rapport Uranium/Plomb des zircons contenus dans la roche) est de 756 millions d'années. Des lits clairs de gneiss quartzo-felspathiques s'intercalent avec des lits plus sombres riches en chlorite. Comme les "formations de Morieux", les "gneiss de Port Morvan" sont recoupés à l'horizontal par un filon basaltique (on le voit au second plan...juste au-dessus de mon bras...) qui pourrait avoir alimenté (vers -600 millions d'années) les épanchements volcaniques formant la série briovérienne d'Erquy 


Très peu de photos sont de moi (on ne peut pas tout faire !). Merci à Alain PONSERO, Anthony STURBOIS et Dominique GUERIN qui m'ont confié les leurs.
Mardi 27 octobre : des photos de la sortie sont également visibles maintenant sur le site de la S.G.M.B. ( sgmb.univ-rennes1 ) . Vous pouvez y aller voir : elles sont un peu complémentaires de celles-ci
Il me reste par contre quelques uns des "tirages" (au nombre de quatre) que j'ai distribué aux participants le jour de la sortie : si vous n'y étiez pas et souhaitez cependant les recevoir : faites moi signe (en me donnant votre adresse postale ou votre adresse de messagerie) et je vous les enverrai !

 



 

Repost 0