Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 15:36

Le samedi 25 septembre 2010, une bonne trentaine de personnes a effectué 4 petits parcours pour observer les principales formations géologiques de la région de Mur de Bretagne :

- nous avons commencé par les grès armoricains en allant jusqu'au barrage de Guerlédan

- nous avons vu ensuite les schistes ardoisiers de Mur de Bretagne dans d'anciennes carrières où ils étaient autrefois exploités

- nous avons fait un troisième arrêt pour bien voir la superposition des deux formations précédentes dans le bois de La Roche

- nous avons terminé par les formations les plus récentes : le dévonien qui forme des reliefs très escarpés en haut de la vallée de Poulancre.

 

 

01

Nous sommes sur le parking du "Rond Point du Lac" à Mur de Bretagne et je présente les différentes formations géologiques de la région...

 

 

  02-copie-1

... ainsi que le trajet que nous allons suivre pour observer les principales d'entre elles.

 

 

 

03

A droite de la photo Antonio RICCI et derrière lui Anne FERRON (les deux photographes qui m'ont tranmis leurs clichés et que je remercie !)... cependant que à gauche on devine Pierre DANET dont le soleil éclabousse le visage... et qui m'a aidé à préparer cette sortie).

 

 

Les grès armoricains et le barrage de Guerlédan

 

 

04

Les premiers blocs de grès se voient dès que (venant du parking) l'on a franchi la petite plage en contre-bas (que l'on voit en arrière plan sur la photo...avec un niveau d'eau au plus bas !). Le sable de cette petite plage provient (nous explique Jean-Luc LE JEANNE qui connaît bien les lieux) du lavage des granulats de la carrière de Trévéjean située au-dessus mais maintenant arrêtée...

 

 

05 Ce "grès" est en réalité un "quartzite" comme on le voit ici : les cassures sont lisses avec des "écailles" blanchâtres et les arêtes coupantes. Cela veut dire que le ciment qui reliait les grains de quartz du grès initial a cristallisé car soumis au cours de son histoire (vieille de 470 millions d'années environ) à des températures et des pressions très élevées.

 

 

06 Comme ce quartzite a été soumis aussi à des déformations, des cassures l'ont affecté et du quartz a, peu à peu, rempli ces cassures... donnant ces bandes blanches que l'on voit ici.

 

 

07

 Voici le groupe arrêté devant une installation ancienne (et actuellement en ruine) que l'on voit sur la photo en contrebas à gauche...

 

 

08

C'est  Jean-Luc LE JEANNE qui nous fournit l'explication : dans les années 1960, il y avait ici une prise d'eau pour le lavage (déjà évoqué) des granulats de la carrière... on devine encore à droite de la photo le cylindre contenant la pompe.

 

 

 

09 Un peu plus loin voici le groupe arrêté à un endroit d'où l'on voit le barrage de Guerlédan. Nous l'avons visité en 2001...et ainsi j'ai pu distribuer aux participants un tirage relatant son histoire... 

 

 

11

 On voit bien sur cette photo le pendage vers le barrage (c'est à dire vers le nord... et à 45° environ) des grés armoricains sur lesquels il est construit...

 

 

 12  Les mêmes couches de grès se voient de l'autre côté du lac, du côté du bois de Caurel (que Vivarmor, sous la conduite de Jean-Paul BARDOUL, a visité en 2006).

 

 

13

 Je commente ici 2 photos prises anciennement (en 1975 lors d'une vidange du barrage) : voir photos suivantes...

 

 

 14La photo ci-dessus date de 1975. Elle permet de voir à la fois le barrage et les bancs de grès armoricains sur lesquels il est construit. On voit bien aussi le virage à angle droit que fait le Blavet à cet endroit et qui s'explique sans doute par des cassures dans les grès (lors de la construction du barrage on est tombé en effet sur des "grosses fissures remplies d'argile"... ce qui n'était pas prévu évidemment !)

 

 

15

  Cette photo prise à la même époque que la précédente (mais du côté du bois de Caurel) montre des traces de vagues (ripple-marks) vues en contre-empreintes... toujours sur les bancs de grès (vus ici par en-dessous)

 

 Les schistes ardoisiers de Mur de Bretagne

 

16

Nous sommes ici sur d'anciennes ardoisières. Elles étaient artisanales et ont cessé dès que la voie ferrée à été construite (dans les années 1900) et que des ardoises (venant d'Angers principalement) ont fait leur apparition...

 

 

19

 J'ai déjà expliqué (au niveau de la route qui conduit au parking...et où on la voit bien) comment se met en place la schistosité... lorsque les sédiments (visibles en haut) sont soumis à grande profondeur (plus de 4 km) à une compression intense avec plissement (comme on voit en bas) 

 

 

17 Je détache ici un morceau de ces schistes ardoisiers...

 

 

18-copie-1

... pour en montrer le caractère assez frustre et donc difficile à exploiter : présence "d'impuretés" dans les dépots initiaux d'argile, intercalations par endroits de quartz, ébauche parfois d'une seconde schistosité qui fragilise la première...

 

 

20

 ... ce qui fait que grès et schistes ont été abondamment utilisés dans les murs des maisons anciennes...mais de moins en moins (pour ce qui est des schistes) au niveau des couvertures.

 

 

Les formations dévoniennes de la vallée de Poulancre 

 

21

 Nous démarrons notre circuit par une visite du manoir de Poulancre... que Monsieur et Madame ROTTER (Vivarmor les en remercie !) nous ont autorisés à venir examiner.

 

 

22

 Je montre ici les différentes pierres que l'on peut voir autour des ouvertures (des granites... venus donc d'assez loin) et dans les murs du manoir (des roches locales, cette fois...).

   

 

 23 Après un coup d'oeil sur l'arrière du bâtiment...

 

 

24

  ...le groupe ressort... pour démarrer le circuit...

   

 

26  ... qui va nous amener vers ce superbe panorama... au-dessus de St-Gilles Vieux Marché... avec (au premier plan) l'étang de Poulancre... 

 

 

27

 ... nous sommes sur des formations affectées ici aussi d'une certaine schistosité : ce sont des schistes indurés... avec bancs de quartzites intercalés par endroits.

 

 

28

  Le groupe ici redescend... et la pente va devenir de plus en plus impressionnante !

 

 

29

Les bancs de quartzites aussi sont de plus en plus volumineux... et on les voit bien (comme je le montre ici) un peu avant d'atteindre la route par laquelle nous sommes arrivés.

 

guerledang-o725sept2010 Nous remontons ensuite cette route... à gauche de laquelle on retrouve les mêmes formations dévoniennes (grossièrement schistosées) creusées ici de nombreuses carrières.

 

 

30-copie-1

On voit sur la photo le groupe examinant un site (à droite de la route cette fois) sur lequel autrefois une forge était installée...  Elle utilisait l'eau venant de l'étang de Poulancre pour fabriquer des petits outils (surtout des clous paraît-il...) à partir de l'acier produit par le haut-fourneau et la "fenderie" installés, eux, plus haut en contrebas de l'étang de La Martyre.

 

Après examen de toutes ces richesses géologiques, archéologiques... ainsi que du patrimoine bâti ancien... l'heure est venue (il est près de 18h. !) de terminer cette sortie en remerciant (une fois de plus ! ) le ciel de nous avoir fait bénéficier d'un temps des plus agréables.  

 

 

Repost 0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 22:36

Pendant 2 jours (samedi 11 et dimanche 12 septembre 2010) nous avons visité les endroits légendaires... et aussi les forges... de  Paimpont-Brocéliande... avec les explications de Marie-José LE GARREC (géologue universitaire à la retraite dans le coin) pour bien remettre chaque chose à sa place.

Ce fut un week-end très chargé (nous étions 34 !) et très instructif en même temps... avec de plus un temps idéal !

Merci à Anne FERRON qui m'a envoyé de très nombreuses photos que j'ai abondamment utilisées en complément des miennes et aussi à Alain COSSON !  

 

01

Le premier rendez-vous était sur le parking de la Fontaine de Barenton : on voit ici Marie-José LE GARREC y donnant ses premières explications.

 

 

02 La Fontaine la voici ! Cependant quand j'ai pris la photo il manquait encore les occupants de deux voitures... dont l'une (entraînant l'autre) n'avait pas bien suivi les indications (pourtant précises) fournies par Jean-Paul au départ de St-Brieuc !

 

 

03

Heureusement,  ils nous ont rejoint à temps pour ne rien perdre de l'histoire de Viviane et Merlin et des autres légendes qui se racontent ici... maintenant la troupe (qui termine le circuit autour de la Fontaine)...est au complet !

 

 

04 Je montre ici quelques champignons curieux : une découverte de Jean-Claude MICHEL (qui va organiser le mois prochain au Gouray son habituel cueillette et expo champignons... voir l'article en tête du blog pour plus de précisions).

 

 

05

La signalisation est à la fois solide (car gravée dans le métal et comme incrustée dans la pierre)... artistique... et agréable à l'oeil ! Elle nous accompagera tout au long de nos différents circuits : félicitation aux auteurs et installateurs de ce fléchage !  

 

 

07

Voici notre second arrêt : le "Chêne à Guillotin". Son âge est vénérable (environ 1000 ans) dit le panneau explicatif qui accompagne cet "arbre remarquable". Sa partie supérieure accuse quand même le poids des ans... cependant que sa base est bien mise en valeur et protégée en même temps !

 

 

 08 Lui aussi est porteur de champignons... qui profitent de son bois mort et de ses faiblesses...ce qui n'est pas vraiment rassurant pour son avenir... un avenir certes qui n'a rien à voir avec le nôtre mais quand même !

 

 

10 Nous voici arrivés à l'étang de La Marette... où se prépare notre premier pique-nique. L'endroit est à la fois verdoyant et fort agréable à l'oeil (avec en plus des toilettes à proximité !)

 

   11 Voyez que chacun y prend ses aises... une fois l'assiette bien remplie évidemment... soit sur l'herbe (mais tout près de la voiture ravitailleuse de Jean-Paul)...

 

 

12   ... soit autour d'une table et un peu plus à l'ombre... mais avec un trajet plus long à effectuer... entre chaque plat !

 

 

13 A La Marette, en plus de l'étang, il y a cette carrière... propriété communale et dont la S.G.M.B. (Société Géologique et Minéralogique de Bretagne) assure le suivi scientifique...

 

 

14

Cela tombe bien : c'est justement Marie-José LE GARREC (membre comme moi du C.A. de la S.G.M.B.) qui assure sur le terrain ce suivi... C'était l'un des sites préférés de Jean-Jacques CHAUVEL qui (comme Président de la S.G.M.B.) a été à l'origine de la restauration de ce site... et qui est décédé (nous rappelait Marie-Jo) quelques semaines seulement  avant son inauguration officielle ! 

 

 

15 Nous y avons droit à des explications très détaillées... avec schémas, photos... et (comme on voit ici) échantillons de roches à l'appui...

 

 

16

Ce que l'on voit ici de près est un conglomérat (appelé couramment "Poudingue de Montfort"). On voit que les blocs inclus dans la roche sont de nature et de texture variées. La formation dont ce conglomérat fait partie repose en discordance sur des roches encore plus anciennes (qui justement ont fournis les blocs en question) ...

 

 

17   ... et cette formation dite des "Schistes pourprés et poudingues de Monfort" est surmontée par celle des "Grés armoricains" dans lesquels se rencontrent des traces de vie : soit des terriers de "vers" comme on voit ici... et que l'on peut voir aussi dans les murs des maisons anciennes de la région (voir plus loin)... 

 

 

18

soit encore des  "pistes appelées bilobites" que l'on pense être des traces d'animaux (bien que ceux-ci soient inconnus)... ce qui indiquerait que la vie était déjà bien évoluée il y a quelque 470 millions d'années !

Au total (résume Marie-Jo) cette carrière raconte l'histoire géologique du Massif Armoricain sur environ 250 millions d'années...mais pas les derniers millions d'année : ceux qui sont compris entre le dépôt des sédiments briovériens vieux de 550 Ma au moins et la formation de la chaîne hercynienne qui s'est terminée vers 300 Ma.

 

 

  19

Les botanistes aussi auront à plusieurs reprises leur mot à dire... On en voit trois sur cette photo : Claude CHIROUX à gauche, Jean-Paul BARDOUL au centre et (en partie coupé) tout à fait à droite, Pierre DANET .

 

 

21

Ici par exemple il y a des petites masses blanches arrondies en surface de la roche : traces d'une vie très ancienne (d'ordre géologique donc)... ou lichens plus ou moins incrustés dans la roche (au secours la bota !)...

 

 

22

 Même après examen détaillé... pas facile de conclure !

 

 

20

Voici un peu plus loin encore un endroit où la roche affleure (en allant de La Marette vers le Tombeau de Merlin)... et où Marie Jo a donc encore des choses à dire !

 

 

23 Le Tombeau où Viviane d'après la légende enferma Merlin... est en fait le reste d'une allée couverte. Il n'en reste que ces deux ou trois dalles de schiste... L'endroit a donc effectivement servi de sépulture mais à des ancêtres beaucoup plus vieux que notre "magicien" ! L'essentiel a été détruit... et ce qui reste maintenant est mis en valeur par une sorte de pavage rudimentaire et une enceinte circulaire... comme cela les visiteurs en ont pour leur "argent" et les "croyants" qui déposent régulièrement fleurs, offrandes ou courrier sont confortés par la "solanité" du lieu !

 

  23A De temps en temps une petite pause (assise si possible...) fait le plus grand bien !

 

 

24

Nous voici arrivés à la Fontaine de Jouvence. C'est ici paraît-il que les druides enregistraient les enfants de l'année écoulée. Ceux qui ne pouvaient se présenter à la cérémonie se faisaient inscrire l'année suivante et se trouvaient ainsi rajeunis d'un an. C'est limité comme "Jouvence" mais c'est toujours bon à prendre !

 

 

25 L'endroit photographié ici est tout près de la Fontaine de Jouvence. Dans cette ancienne carrière des artistes en empilement de cailloux s'en sont donné à coeur joie !

 

 

26

Leurs oeuvres (aussi variées qu'éphémères...) font preuve souvent d'une imagination débordante !

 

 

27

Nous voilà revenus près de l'endroit où nous avons laissé les voitures. Nous les retrouvons avec d'autant plus de plaisir qu'un goûter nous y attend.

 

 

28

Voici le gîte de Trudeau où nous allons passer la soirée et la nuit... mais après y avoir déposé nos bagages, nous reprenons le route (un chemin plutôt !)...

 

 

29

... qui va nous mener jusqu'à l'étang du Pas du Houx...

 

 

30

... d'où l'on aperçoit le Chateau de Brocéliande. C'est là aussi que nous reviendrons écouter le "brame du cerf" !

 

 

31

Mais auparavant nous voici dans le gîte : nous venons d'y prendre le repas du soir...

 

 

32

... et maintenant nous écoutons à nouveau Marie-Jo qui nous parle de la métallurgie très ancienne (bas fourneaux de l'époque gauloise par exemple) dans la région de Paimpont où elle participe à des fouilles sur le sujet avec un groupe de scientifiques.

 

 

33Le lendemain nous commençons la journée par une visite à l'Abbaye de Paimpont. Là même où nous avions terminé notre premier week-end à Paimpont : c'était en 1993 !

 

 

34

Un coup d'oeil à l'intérieur de l'église s'imposait...

 

 

35

...pour apercevoir ces souvenirs monumentaux... d'une époque révolue...

 

 

36

... ainsi que les parterres bien fleuris qui entourent le lieu !

 

 

37

A 10h.30, nous avions rendez-vous aux Forges de Paimpont. Nous sommes ici avec notre guide devant la maison du Maître des Forges...

 

 

38

... puis devant les restes des deux haut-fourneaux situés un peu plus loin...

 

 

38A

Ici est inscrite la date de construction du four le plus récent : 1842 ! Le second four a dix ans de plus puisque c'est l'année 1832 qui y figure...

 

 

39

Voici l'intérieur de l'ancien laminoir : il a été restauré bien sûr ; cependant les piliers en fonte (qui supportent les arcades au centre de la photo) ainsi que la cheminée adossée au second pilier sont d'époque.

 

 

39A On voit ici le même bâtiment mais de l'extérieur... avec la cheminée de tout à l'heure qui dépasse de la toiture.

 

 

40

Ces photographes ont laissé pendant quelque temps le groupe poursuivre sa visite : ils ont découvert sûrement quelque chose d'exceptionnel !

 

 

41

Voici l'objet de leur curiosité : une Mante religieuse (photographiée ici en gros plan par Alain COSSON).

 

 

42

Puisqu'il est question de la faune du lieu, signalons aussi les nombreux batraciens qui profitent de l'humidité ambiante (nous sommes en effet en contrebas de la digue... qui n'est plus en très bon état... et qui fuit en de nombreux points, (ce pourquoi elle était interdite à la circulation automobile lors de notre passage).

 

 

43

Claudine et Claude CHIROUX se sont mis aussi à l'écart : je les soupçonne non pas de prendre des notes mais d'être occuppés à écrire des cartes postales : il y en avait à vendre à l'accueil !

 

 

44A

Revenons aux explications de notre guide : elle nous fait voir ici une porte agencée pour le passage des fûts (ou des barriques) de cidre. Nous sommes donc devant une entrée de cave !

 

 

44

Dans ce mur on voit bien les schistes rouges (couleur foncée) et les grès armoricains (couleur claire)... mais on voit aussi (au centre) un grès avec des traces de terriers comme Marie-Jo nous en a montré à La Marette.  

 

45Dans cette ancienne maison d'ouvrier où nous entrons il y a sûrement des choses à voir ! Mais (avant d'y entrer) on peut aussi observer le contraste des couleurs dans la maçonnerie faite ici aussi de grès (blanc) et de schistes (rouges)... avec des lintaux de bois (peints en vert) au-dessus des ouvertures.

 

 

46 L'intérieur de la maison est en effet une sorte de petit musée : on voit ici (devant la cheminée) un "soufflet de forge"... ainsi qu'une cuisinière un peu plus loin sur la photo (la maison était encore habitée en effet il y a peu de temps, nous a t-on expliqué !)

 

 

46A

Voici la partie la plus intéressante du musée : les maquettes des haut-fourneaux à l'époque ...

 

 

46B

... où ils étaient en activité ! Cette activité a cessé en 1884... ensuite le site a fonctionné comme "usine de construction métallurgique" de 1884 à 1954. 

 

 

46C

Voici une photographie de l'ensemble du site prise à cette époque

 

 

47 Nous voici maintenant préparant notre second pique-nique, dans un site fort agréable, en haut du site des forges... 

 

 

48

...puis écoutant les explications de Marie-Jo qui nous fournit (pièces à l'appui) quelques explications complémentaires...

 

 

49

...à ce que nous venons de voir ou d'entendre un peu plus tôt.

 

 

 50 Nous voici maintenant au-dessus du Val Sans Retour...Le site est grandiose !

 

 

51

... et les formations géologiques superbes ! On voit bien ici par exemple la différence entre sédimentation (les gros bancs) et schistosité (les petits feuillets sensiblement verticaux).  

 

 

 52Schistosité et diaclases se combinent avec une érosion importante des sols... pour former ce paysage rougeoyant qui domine le val où il faudra tout à l'heure descendre... mais nous n'en sommes pas encore là !

 

 

53  Il y a tant à voir (schistosité, diaclases dans deux directions différentes...) sur le plan géologique...

 

 

54

  ... faune variée (papillons bien sûr mais de nombreux autres insectes aussi !).  Je me souviens d'un stage que j'ai effectué dans les années 60 à la station biologique (pas très loin d'ici donc et qui débutait alors : c'était sa deuxième année d'existence !) Personnellement j'avais choisi d'étudier les Tipules ... et mon ami de l'époque, Jean-Claude PIHAN, y avait hérité du nom de "Cérato" en rapport avec les larves de Cératopogonidés (toutes en longueur comme lui !) qu'il allait chaque jour inventorier dans une mare d'eau proche ! Souvenirs, souvenirs... 

 

 

 

55

 De même nous explique Pierre DANET, cette graminée (qu'il ne faut pas confondre avec les Fétuques voisines) n'existe pas chez nous dans les Côtes d'Armor...

 

 

56

Bien sûr il n'est pas interdit non plus de ramener quelques clichés bien mis en scène... Ici je suggère à Jean-Claude MICHEL un titre pour son oeuvre photographique  : les "trois Fées du Val Sans Retour" !

 

 

57

 Le Val cependant, c'est en bas... et il faut bien finir par y descendre ! 

 

 

58

Pas de doute : cela en valait la peine ! Certes le niveau de l'eau est assez bas mais cela permet l'observation des plantes et sur la vase à découvert les empreintes des sangliers et cervidés qui viennet s'y abreuver.

 

 

59

 Ne croyez pas quand même que le fond du Val Sans Retour soit tout plat : Michel et Maryvonne (que Roland a entraînés derrière lui sur la gauche) en font ici l'expérience ! 

 

 

60

 L'Arbre d'Or... en fin de parcours... c'est comme la cerise sur le gâteau !...

 

 

60A ... une création artistique qui fait suite à l'incendie de 1990. Nous y avions effectué une visite, je me souviens, en 1989 (dans le cadre des sorties G.E.P.N.)... et les adhérents de l'époque avaient suivi avec d'autant plus d'intérêt la remise en état au cours des années suivantes !

 

 

61

Il nous restait encore un dernier arrêt : le tumulus du Jardin aux Moines - alliant lui aussi préhistoire et légende...

 

 

62

  Marie-Jo y fait une dernière mise au point sur la préhistoire locale (très riche mais encore trop peu fouillée et étudiée nous dit-elle)... 

 

 

63

  ... mise au point suivie d'un dernier goûter (à l'arrière de la voiture ravitailleuse)... sur un espace limité... car le parking n'est pas très grand et les voitures sont assez nombreuses !

 

Ainsi se termine notre 81ème week-end (trop chargé certes : mea culpa !)... mais bien réussi quand même (bravo Annie et Maryvonne... ). Merci aussi à tous les participants qui ont... bien participé... et surtout aux 8 conducteurs qui ont bien co-voituré ! 

 

   

Repost 0
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 21:29

Le dimanche 22 août 2010, chez Herbarius, le domaine de Florence GOULEY... "Planguenoual avait la patate"... et Vivarmor y était !

 

 

01

De la pomme de terre, Robert GERNOT est grand connaisseur...

 

 

02 C'est d'abord comme photographe qu'il s'y est intéressé... et ses photos sont aussi superbes qu'étonnantes !

 

 

03

Mais les tubercules l'intéressent aussi... et c'est plus de 200 espèces différentes qu'il présentait dans cette salle... où de plus tout l'après-midi il y a eu plusieurs conférences.

 

 

04 Robert GERNOT, le voici (à gauche) présentant un ami Maurice ROULLIER grand amateur de matériel ancien...

 

 

05 ... comme on en voit ici...

 

 

06

... différents modèles...

 

 

07

... y compris auto et moto !

 

 

08

Vivarmor (qui défend la biodiversité sous toutes ses formes... les solanacées y compris) se devait d'être présent... d'autant plus que 2010 est "l'année de la biodiversité"... et que nous participons depuis quelques années déjà à l'Ecofestival qui se tient sur ce même site.

 

 

09

C'est Lionel RAT que l'on voit ici à notre stand... voyez qu'il est bien entouré !...

 

 

10

... et que l'intérêt du public (petits et grands) est manifeste.

 

 

11

Il faut dire que nous avions (avec l'association "Plurien ou presque !") des voisins charmants... coopératifs en diable...

 

 

12

... et super dynamiques comme on le voit ici : il s'agit d'un concours où les candidats devaient éplucher une patate de façon à obtenir (en un temps limité s'il vous plait) la plus longue "épluchure" possible... record obtenu (mais pas ici manifestement) : 1 mètre 08 !

 

 

13 Il y avait bien sûr de nombreux autres stands... tous aussi intéressants lesz uns que les autres....

 

 

14

... parfois des stands de belle taille comme on voit ici.

 

 

15

 Voici nos amis lamballais de "Biocoop" : ils ont choisi ce site avec superbe vue sur le paysage environnant...

 

 

16

  ... sans craindre la pluie (et malgré un ciel chargé... ils ont finalement eu raison !). Voyez que le public là aussi est intéressé !

 

 

17

Un peu plus bas, voici Michel BLAIN... rappelez-vous : "l'affaire FIXOT à la pointe du Bécleu", c'est lui qui l'a lancée à la tête de l'association "Paysages de France"... ici ce sont les panneaux (et tous autres objets) publicitaires qu'il dénonce, photos à l'appui !

 

 

18

Bien sûr des stands il y en avait de multiples autres...

 

 

19

Il y avait aussi des endroits où se restaurer... comme ce stand devant lequel un public (un peu exotique parfois !) fait la queue...

 

 

20

... et des endroits pour se désaltérer... comme cette buvette où officie un de nos adhérents (Jean GUIHOT) que Vivarmor connaît bien car c'est un fidèle (au même poste) de notre festival Natur'Armor.

 

 

21

Voyez que les enfants ne sont pas oubliés...

 

 

22 ... cependant que leurs parents découvrent...

 

 

23

... les différents aspects du "jardin médiéval" de Florence.

 

 

24

Je termine par cette photo qui résume un peu la journée : récolte de patates... avec du matériel d'époque... dans un cadre superbe... d'une commune à caractère encore agricole... toujours aussi dynamique et accueillante. 

Repost 0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 08:59

La "Biodiversité marine", Vivarmor en parle dans le dernier Râle d'Eau (R.E. n° 142)... et surtout la fait connaître sur le terrain en organisant pendant les grandes marées de cet été 2010 de nombreux "Safaris du bord de mer". Je rend compte ici des deux premiers qui viennent de se dérouler aux Ebihens (sur la commune de Saint-Jacut ) le lundi 12 juillet et au Verdelet (sur la commune de Pléneuf Val-André) le mardi 13.... Cinq autres suivront (voir notre programme des sorties de 2010)... Les dates de ces safaris figurent aussi en tête du blog (article "Sorties, week-ends... et autres manifestations à venir")

 

Sur le blog vous pouvez d'ailleurs consulter les articles suivants qui parlent aussi du sujet :

 - l'article "Vivarmor et Nicolas Hulot (Fleur de Lampaul) au secours de la biodiversité marine" du 21-08-2009 (catégorie Vivarmor)

 - l'article "Faune et flore du bord de mer au Verdelet" du 28-05-2009 (catégorie Sorties 2009)

 - l'article "Algues, flore et faune du bord de mer à Landréllec" du 06-04-2008 (catégoris Sorties 2008)

 - l'article "Safari des bords de mer aux Hôpitaux (Erquy) du 27-10-2007 (catégorie Sorties 2007).

 

Le lundi 12 juillet à St-Jacut de la Mer

 

RedimensionnerDSCN4360

C'est sous la direction de Franck DELISLE que le groupe se forme à la pointe du Chevet comme on voit ici.

 

 

RedimensionnerDSCN4365

Mais où le guide nous emmène t-il donc ? La descente c'est pas par là !

 

 

RedimensionnerDSCN4366

C'est vrai : ici c'est juste pour la photo (à la demande de la presse locale) devant le site des Ebihens (et de la Colombière) que l'on devine au large.

 

 

RedimensionnerDSCN4369

La descente : cette fois nous y sommes !...

 

 

RedimensionnerDSCN4377

... comme nous le confirme ce panneau (informatif et préventif à la fois).

 

 

RedimensionnerDSCN4378

Nous voici maintenant arrivés sur une première zone rocheuse...

 

 

RedimensionnerDSCN4380

... où Franck fournit au groupe des explications très détaillées...

 

 

RedimensionnerDSCN4390 ... sur tout ce qui se voit... ou tout ce qui se pêche (voyez les enfants au premier plan en pleine action avec leurs filets...).  Franck examine tout ce qu'on lui apporte, répond aux questions...

 

 

RedimensionnerDSCN4395

Mais si on veut atteindre les Ebihens... faut pas traîner !

 

 

RedimensionnerDSCN4400

Quelques arrêts pour l'étude des mileux sableux s'imposent cependant...

 

 

RedimensionnerDSCN4409 ... avant d'arriver sur les premiers rochers des Ebihens... là où la biodiversité est maximale... et où Franck est secondé par Sylvie comme vous voyez ici. 

 

 

RedimensionnerDSCN4402

L'attention est de plus en plus soutenue... et il en a été ainsi pendant les deux bonnes heures de ce premier safari de l'été 2010 ! 

 

 

Le mardi 13 juillet au Verdelet

 

 

RedimensionnerDSCN4495

C'est un endroit que nous connaissons bien puisque Vivarmor s'est vu confier, par la commune de Pléneuf Val-André la gestion de cet îlot du Verdelet...

 

 

RedimensionnerDSCN4422

... et bien sûr ce n'est pas la première fois que je grimpe sur cette pointe rocheuse pour photographier le groupe qui se rassemble en contre-bas !

 

 

RedimensionnerDSCN4424

Ici au Verdelet, c'est Sylvie BAN-DANNIO que est aux commandes...

 

 

RedimensionnerDSCN4430

Il faut dire que l'endroit elle le connaît bien ! Aussi dès le départ...

 

 

RedimensionnerDSCN4435

...rien n'échappera au groupe qu'elle pilote... de la vie sur les premiers rochers de la pointe... (que les "pêcheurs" visibles au second plan regardent à peine tellement ils sont pressés d'aller remplir leur hottes !)

 

 

RedimensionnerDSCN4448

Tiens ! Voici au premier plan la famille HABRANT BOULAIRE dont nous connaissons bien Eliane (à gauche)... Isabelle aussi (en rouge) a participé à certains de nos week-ends (mais c'était avant qu'elle n'ait charge de famille !)

 

 

RedimensionnerDSCN4453

Franck est toujours là lui aussi... mais c'est pour renseigner les pêcheurs qu'il informe et avec qui il discute... Voyez que le groupe piloté par Sylvie n'est pas très loin cependant.

 

 

RedimensionnerDSCN4477 Et voyez aussi qu'avec Sylvie, notre experte en "Safari du bord de mer"  (qui prend son travail à bras le corps !) tout y passe : la flore comme la faune..

 

.RedimensionnerDSCN4481

Les "jeunes" (sous le regard des parents bien sûr !) explorent... fouinent... pêchent...

 

 

RedimensionnerDSCN4489

... et Sylvie examine les trouvailles... commente... explique...sans oublier le moindre détail...

 

Bref ! Si vous voulez tout connaître sur la biodiversité de nos bords de mer... vous savez ce qu'il vous reste à faire : il y a encore 5 safaris prévus en juillet et août 2010  Si vous ne connaissez pas encore, essayez d'en faire au moins un... à mon avis vous ne le regretterez pas !

Repost 0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 20:51

L'amendement qui propose de relever le seuil d'autorisation pour les porcheries de 350 à 2000 places a mobilisé contre lui de nombreuses associations costarmoricaines de protection de la Nature et de l'Environnement. A l'appel de la fédération départementale (la C.A.N.E. = Côtes d'Armor Nature Environnement) plusieurs adhérents de Vivarmor Nature étaient présents à Lamballe ce samedi 26 juin 2010.

 

 

01

C'est devant cet immeuble de la Belle Epoque situé 8, rue des Augustins, à Lamballe (avec banque à proximité !) que le rendez-vous était fixé car ici est le siège de la permanence de Marc LE FUR, le député local à l'origine de cet amendement.

 

 

02

C'est par un dépôt symbolique d'algues vertes devant l'entrée du bâtiment que l'opération baptisée "apéro-cochon" a débuté.

 

 

03

Rapidement des panneaux et banderolles sont venus s'y ajouter...

 

 

04

... avec regroupement des manifestants derrière ceux-ci.

 

 

05

Il y a eu ensuite de nombreuses prises de parole pour expliquer les raisons de la protestation.

 

 

06

Tiens !  Voici un militant bien connu avec sa "tête de cochon" et son panneau "Le Fur - no futur" !

 

 

07

Au micro, les explications continuent...

 

 

08

Il est de plus en plus difficile (vu l'affluence) d'assurer (alternativement) la circulation des véhicules...

 

 

09

... heureusement la gendarmerie va arriver et dévier les automoblistes à chaque bout de le rue de sorte que la foule des participants peut occuper tout l'espace comme on voit ici

 

 

10

Même les habitants de la rue semblent intéressés... comme on voit sur cette photo prise d'un peu plus haut que la précédente. 

 

 

11

La parole est enfin donnée à Monsieur Cochon...

 

 

12

... lequel tente ensuite de déposer une lettre à notre "cher" député. Devant l'absence de boîte, il envisage de déposer le courrier à la banque voisine... mais finalement le glisse sous la porte !

 

 

13

La contestation était admise et on voit ci-dessus à gauche un éleveur de porc en pleine discussion...

 

 

14

... avec des militants convaincus en face de lui... Bien sûr chacun est resté sur ses positions mais les arguments échangés étaient ma foi d'un bon niveau... et les attitudes fort correctes de part et d'autre !

 

Là-dessus, midi ayant sonné, je me suis dirigé presto (après "l'apéro") vers le "déjeûner" vu que l'après-midi je devais assurer une sortie géologie au Géofestival des Sables d'Or... 

 

Une contestation ouverte donc mais cependant fermement décidée à faire cesser au plus vite le modèle productiviste (porcin) breton... au lieu de le conforter comme ce serait le cas si cet amendement était finalement voté lorsqu'il arrivera devant l'Assemblée Nationale !

 

Entre temps vous pouvez signer la pétition qui circule... sur internet par exemple (voir le site "Cyberacteurs" : http://www.cyberacteurs.org).

Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 23:34

Le samedi 5 juin 2010, une cinquantaine de personnes (sous la direction de Geoffrey STEVENS)... ont découvert  les richesses naturelles de la "presqu'île sauvage" : des prés, des chemins creux, un ruisseau, les cultures locales, les grèves de l'estuaire du Jaudy, des roches très anciennes... et aussi de charmants petits villages, une croix, une allée couverte... Le tout sous un temps des plus agréables ! Un après-midi donc varié et enrichissant... comme on les aime à Vivarmor ! 

 

 

La sortie vue par Michel GUILLAUME

 

 

Redimensionner01

Geoffrey STEVENS (à droite) marche ici d'un pas décidé en tête de la troupe...

 

 

Redimensionner02... mais derrière voyez que l'on prend son temps pour ne rien rater !

 

 

Redimensionner03C'est qu'il y en a des choses à voir !... tellement les milieux choisis pour cette sortie sont riches et variés.

 

 

.Redimensionner04Chacun y va de son commentaire...

 

 

Redimensionner06... cependant que nos experts habituels s'en donnent à coeur joie : ici Alain COSSON pour les papillons et les insectes en général...

 

 

Redimensionner07...ici Jean-Paul BARDOUL... auquel aucune plante, aucun animal... ne résiste mais qui a aussi (comme on le verra en fin de parcours)... encore d'autres cordes à son arc !...

 

 

Redimensionner08... Jean-Claude MICHEL est lui aussi un grand "découvreur" de plantes à fleurs...

 

 

Redimensionner09... mais aussi de champignons : celui qu'il présente ici... nous l'avons déjà rencontré (voir la sortie "Balade hivernale dans la vallée du Moulin de la Mer à Matignon" en février 2009... allez voir, c'est encore sur le blog !).

 

 

Redimensionner10Cette superbe croix n'est sans doute pas à son emplacement d'origine... mais fort intéressante cependant... elle fait l'objet (comme vous voyez) de toute l'attention du groupe ! (voir aussi les photos de Anne FERRON plus loin)

 

 

Redimensionner11Nous quittons le carrefour précédent pour nous engager dans de superbes chemins creux comme on voit ici...

 

 

Redimensionner13... et nous y retrouvons nos guides en plein travail avec (comme vous voyez) un public trés attentif !

 

 

Redimensionner12Même les routes dont les bordures sont restées naturelles (car non fauchées)... offrent des arrêts instructifs...

 

 

Redimensionner14... voyez cet escargot par exemple avec ses superbes couleurs : ce n'est pas un escargot commun mais (si je ne me trompe) un escargot des moissons.

 

 

Redimensionner15Nous voici en bord de mer... toujours guidé par Geoffrey...

 

 

Redimensionner16... les choux marins, très abondants... sont de plus en pleine floraison !

 

 

Redimensionner17Les arbres courbés sous l'action du vent... indiquent que le rivage est sur la gauche.

 

 

Redimensionner18Nous voici arrivés à Port Béni... où cette première photo a l'avantage de vous montrer les 3 formations géologiques sur lesquelles nous avons marché tout l'après-midi... à savoir :  sur le galet de la microgranodiorite en contact avec de la dolérite (de couleur noire)... le tout posé sur de l'orthogneiss (fracturé certes... mais en place lui !) 

 

 

Redimensionner19Cet orthogneiss que l'on voit bien ici avec ses gros feldspaths... est un granite transformé par métamorphisme il y a près de 2 milliards d'années!...

 

 

Redimensionner20Lorsque la roche ayant subi le même métamorphisme était une roche sédimentaire on obtient un métagneiss comme ci-dessus... (ceci je n'ai pas eu le temps de le montrer... la photo a été prise au cours d'une sortie du groupe "Patrimoine Géologique 22")  

 

 

Redimensionner20AVoyez que dans la région, ces roches (les plus anciennes de France !) forment des sortes de grandes enclaves (en rouge sur le schéma) dans la microgranodiorite de Pleubian... Cela fait de Port Béni un site célèbre (dans le monde des géologues) pour ses "gneiss icartiens" (dont une datation précise est indiquée juste au-dessus)...

 

Redimensionner21Ce sont les géologues anglais qui sont à l'origine du mot "Icartien" (de Icart Point à Guernesey)... car ils ont aussi les mêmes formations chez eux (les points noirs que vous voyez sur le schéma ci-dessus) ... ainsi que nos voisins normands de la pointe du Cotentin.

 

 

Redimensionner22Nous approchons de notre point de départ... et ici le groupe va se scinder en deux : ceux qui envisagent un retour direct partiront sur la gauche... les autres s'apprêtent à longer le bord de mer...

 

 

Redimensionner23... avec quelque passage un peu délicat...

 

 

Redimensionner24... mais aussi des occasions de déguster... devinez quoi ?... Des salicornes il me semble !

 

 

Redimensionner25Finalement tout le monde se retrouve au parking où nous avons laissé les voitures... et où Jean-Paul parle maintenant archéologie... il y a en effet une allée couverte à proximité.

 

 

La sortie vue par Anne FERRON

 

Redimensionner01 Gros plan sur notre guide pour commencer !

 

 

Redimensionner02

Ensuite, voici la croix  que Anne a photographiée à sa façon...

 

 

Redimensionner03

... avec ici les explications d'un connaisseur !...

 

 Redimensionner04...ici une observation à la loupe des roches qui forment la colonne pour répondre à la question posée : "combien de roches différentes ?" (la réponse est : 3 probablement...mais il faut être prudent car les grands massifs de roches granitiques comme celui de Pleubian sur lequel nous sommes sont souvent hétérogènes !)

 

 

Redimensionner05Quant à déchiffrer tout ce qu'il y a d'écrit sur le socle... c'est encore une autre histoire !

 

 

Redimensionner06Me voici au beau milieu d'un champ d'artichauts... mais d'un genre particulier (des artichauts violets paraît-il) dont les feuilles ne sont pas découpées comme c'est le cas...

 

 

Redimensionner07pour cet  exemplaire plus "classique" !

 

 

Redimensionner08Des fougères avec spirales... des Lychnis ou "Compagons rouges" les encadrant...

 

 

Redimensionner09... encore un gros plan sur une plante à fleur (un lotier ?)...

 

 

Redimensionner10... et une autre encore... une Scrofulaire avec sa tige carrée et ses petites fleurs surprenantes...  

 

 

Redimensionner11Pas de doute : la bota passionne notre amie... qui craque ici pour une Vesce en fleur !

 

 

Redimensionner14Mais les oiseaux ne la laissent pas indifférente... et cette photo a le mérite de nous rappeler la nombre considérable d'espèces avicoles vues ou entendues au cours de la sortie.

 

 

Redimensionner16Maintenant... passons à la géologie... semble dire notre photographe en me montrant sur une enclave (un "xénolithe" disent les experts !) d'orthogneiss de 2 milliards d'années...

 

 

Redimensionner15... sur lequel le groupe pose les pieds... cependant que j'en tiens en main un échantillon !

 

 

Redimensionner17Cette photo montre qu'au dessus des roches précédentes... il y a aussi des formations quaternaires (du limon de couleur jaune le plus souvent)... avec de nombreux éboulements... que les "enrochements" n'empêchent nullement ! Seuls les cordons de galets qui se constituent naturellement (comme on voit au premier plan) sont efficaces. 

 

 

Redimensionner18Et enfin voici une "allée couverte" en roche locale...

 

 

Redimensionner19... que le groupe (qui a pris le chemin le plus court) a eu le temps de visiter en détail... avec les explications de Jean-Paul.

 

 

Redimensionner20Et voyez pour finir : Anne a eu le souci de vous renseigner... pour vous éviter de faire n'importe quoi... si l'envie vous prenait un jour de faire des randonnées motorisées dans le coin !

 

 

Ainsi se termine notre 5ème sortie générale pour l'année 2010. Place maintenant (en juillet et août) à des "sorties d'été" sous forme de "safaris des bords de mer". Les autres sorties (et le dernier week-end de l'année) reprendront en septembre. Des programmes sont toujours disponibles au local !

 

 

                

Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 22:14

Temps superbe pendant les trois jours de notre dernier week-end !  Pour ce quatrième séjour à Belle Ile en Mer... (qui est aussi notre 80ème week-end au total !)... nous étions hébergés à Sauzon.. A partir de là, c'est donc la partie ouest de l'île que nous avons explorée les samedi 22, dimanche 23 et lundi 24 mai 2010 comme vous le montrent les photos suivantes :

 

Premier jour : le samedi 22 mai

RedimensionnerA 01

A Port Maria en Quiberon, nous attendons le bateau de la "Compagnie des Iles" sur lequel nous avons réservé 30 places. On me voit (au centre de la photo) économisant mes forces au maximum car j'ai depuis une semaine le genou gauche fragile... mais voyez que je suis bien entouré...

 

 

RedimensionnerA 02

... et aussi bien aidé !... Ici, c'est Maryvonne RENAULT qui as les billets et négocie avec la Compagnie... cependant que Claude CHIROUX se dévoue pour porter mon sac (en vert, à droite de la photo)... et que d'autres encore portent documents et autre matériel informatique nécessaire.

 

 

RedimensionnerA 03

Une heure plus tard... on voit ici le bateau quittant le port du Palais... où il a déchargé la plus grande partie de ses très nombreux passagers (un week-end de Pentecôte pensez donc... et bien ensoleillé en plus !)...

 

 

RedimensionnerA 04... à Sauzon, nous voilà maintenant nous aussi débarqués... et le fourgon du gîte vient chercher nos bagages pour les emmener sur le lieu d'hébergement... nous ne gardons avec nous (dans le sac à dos) que le pique-nique du samedi midi...

 

 

RedimensionnerA 05... cela nous permet, (après une petite promenade à pied) de trouver pour notre premier repas sur l'île... cet endroit superbement naturel... et de plus, situé en hauteur avec une belle vue sur les environs... 

 

 

RedimensionnerA 06

... Voilà, c'est parti ! Monique et Roland MOREAU, nos amis de Cholet... bien calés parmi la végétation insulaire... démarrent sans perdre de temps...

 

 

RedimensionnerA 07... du temps : Claudine et Claude CHIROUX n'en perdent pas eux non plus pour sortir du sac...

 

 

RedimensionnerA 08... non seulement leur ration alimentaire... mais de plus une bouteille de vin (blanc et délicieux)... dont ils partagent volontiers le contenu avec tous ceux qui ont un verre (ou une tasse) à leur présenter !...

 

 

RedimensionnerA 09... et voyez que les candidat(e)s ne manquent pas !

 

 

RedimensionnerA 10Une plante aussi est toujours en fleurs : l'asphodèle ! Lors de notre précédent week-end sur l'île (début mai, en 2003)... nous en avions rencontrés des champs entiers... et elle était alors en pleine floraison ! La rencontrer à nouveau et encore fleurie... vaut bien une photo ! 

 

 

RedimensionnerA 11Mais il y a bien d'autres plantes à voir... et aussi quantité de choses à photographier ! 

 

 

RedimensionnerA 13 Un petit coup d'oeil sur la carte de temps en temps permet aux spécialistes de faire le point...

 

 

RedimensionnerA 14... le paysage et les couleurs sont superbes... nous sommes dans les environs de la Pointe du Cardinal...

 

 

RedimensionnerA 15... il y a parfois aussi quelques endroits boisés... où le groupe s'attarde un peu mais pas trop... car devant cela semble encore plus beau !

 

 

RedimensionnerA 16Il y a en en effet des sommets d'où la vue porte au loin... et où la végétation doit s'adapter à des conditions plus rudes... les botanistes sont de plus en plus sollicités...

 

 

RedimensionnerA 17... le groupe s'étire donc... et je ferme la marche soucieux de ne pas faire de faux pas... et soulageant autant que possible mon point faible (ce fichu genou gauche... accidenté il y a exactement une semaine !)...

 

 

RedimensionnerA 18... voici une descente bien raide... mais au loin un superbe site nous attend ! De tels vallons (creusés à une époque où le niveau de la mer était plus bas...) se sont peu à peu transformés (lorsque la mer les a, en partie, envahis) en d'agréables rias (nombreuses autant que variées...comme nous allons le voir pendant tout notre séjour).

 

 

RedimensionnerA 19Il y en a qui profitent de l'occasion pour faire trempette...

 

 

RedimensionnerA 20... d'autres profitent d'un peu d'ombre pour se refaire une santé !... soit en se réhydratant... soit en posant cannes et sac et en se calant bien le dos pour ménager les points faibles...

 

 

RedimensionnerA 21Jean-Paul et Annie BARDOUL sont, quant à eux, fort ocuppés ! Pensez donc : ils ont en charge leurs deux petits enfants :

 

 

RedimensionnerA 25Robin (à gauche : un naturaliste dèjà chevronné !)... et Marine, la grande soeur... On les voit ici bien sages...

 

 

RedimensionnerA 22... mais Grand'Mère cependant ne les quitte jamais...

 

 

RedimensionnerA 23... ni l'un ni l'autre... comme on voit ici !

 

 

RedimensionnerA 26Quant au sieur Michel GUILLAUME... il est heureux le soir venu de faire une petite pause, tel un pacha... dans ce superbe fauteuil. D'autant plus heureux que Michaël QUERRE (que Vivarmor connaît bien... et qui travaille maintenant ici à la "Maison de la Nature") ne va pas tarder à arriver pour passer la soirée avec nous...  et nous faire partager comme animateur-nature (et aussi comme plongeur)... sa connaissance des différents sites de l'île.

 

 

Second jour : le dimanche 23 mai

 RedimensionnerB 01

Il est 8 h. 30... le car ne va pas tarder à arriver... Maryvonne et Jean-Paul sont aux commandes ! 

 

 

RedimensionnerB 02 ... pour assurer un premier "transfert" en car sur le site de l'Apothicairerie...

 

 

RedimensionnerB 03

... où le groupe se trouve à présent...

 

 

RedimensionnerB 04... si les abrupts sont encore plus impressionnants ici que de l'autre côté de la Pointe des Poulains, c'est que nous sommes maintenant sur la côte externe, la plus exposée aux vents et aux tempêtes...

 

 

RedimensionnerB 05... sur la pointe de Koh Castel (le Vieux Chateau), on voit en relief l'emplacement d'un ancien site défensif (éperon barré et site fortifié)... mais seuls les goélands et autres oiseaux marins nicheurs y ont droit de cité actuellement...

 

 

RedimensionnerB 06

... l'endroit est magnifique.. et constitue un abri très fréquenté par les plaisanciers...

 

 

RedimensionnerB 07... par endroits, la végétation est aussi relativement abritée et les asphodèles (même en fin de floraison) ajoutent encore un charme supplémentaire.

 

 

RedimensionnerB 08 Dans le fond de la crique du Ster Ouen... où Annie apporte son aide à Marine...

 

 

RedimensionnerB 09... les plissements de la roche locale sont remarquables ! La roche (qui forme l'essentiel de l'île) est un tuf schistosé et  micasé, c'est à dire une formation résultant de l'accumulation de cendres volcaniques sur de grandes épaisseurs, il y a environ 500 millions d'années... et que la chaîne hercynienne a métamorphisées et intensément plissées.  

 RedimensionnerB 10Nous voici de l'autre côté du vallon...où nous étions arrêtés tout à l'heure... 

 

 

RedimensionnerB 11... et maintenant nous sommes sur le Ster Vraz... un important ruisseau comme son nom l'indique. Comme il est presque midi, nous décidons une pause... dont les "jeunes" profiteront pour explorer le milieu marin...

 

 

RedimensionnerB 12... cependant que "seniors" et "senioritas" (après pique-nique...) se laissent aller à un doux farniente !

 

 

RedimensionnerB 13Robin est très fier de sa découverte : un pouce-pied !... Ici, comme à Groix, ce crustacé fait l'objet d'une pêche un peu risquée certes mais très lucrative.  

 

 

RedimensionnerB 14Plus loin en direction de la pointe des Poulains, voici un vaste "cratère" résultant de l'effondrement du toit d'une importante grotte... regardez bien : on voit la mer dans le fond du trou (et malheureusement aussi beaucoup de débris divers) !

 

 

RedimensionnerB 15Ici le jaune des lichens... et le bleu de la mer... s'harmonisent parfaitement... nous approchons de la Pointe des Poulains...

 

 

RedimensionnerB 16Arrivés à cette pointe, nous visitons maintenant le musée où nous est contée (par audiophones interposés) la vie en ces lieux de Sarah Bernhardt...

 

 

RedimensionnerB 17... qui a passé ici les dernières années de sa vie... entourée de son "personnel", de nombreux "artistes"... et de ses petits enfants (c'est sa petite fille qui est censée raconter son histoire).

 

 

RedimensionnerB 18Après le musée, une visite du fort s'imposait... Un bâtiment militaire à l'origine mais que l'artiste a entièrement ré-aménagé pour le rendre habitable... tentant même de faire pousser (en vain bien sûr !) quantité de plantes et d'arbustes aux alentours. 

 

 

RedimensionnerB 19... juste à l'entrée (sur la droite) : les cuisines ! Evidemment tout cela a été reconstitué car le fort était entièrement vide et même fort délabré, lorsque sa reconstitution a été possible... mais, comme vous voyez, les pièces sont d'époque !

 

 

RedimensionnerB 20Voici donc la "salle à manger" avec une grande baie vitrée donnant sur le large... et avec une cheminée (bien décorée) au fond...

 

 

RedimensionnerB 21

... en face, c'est le salon... avec une autre grande baie en vis à vis de celle de la salle à manger... et qui offre elle aussi une vue sur la mer (de l'autre côté), le fort se trouvant sur une bande de terre (de roche plutôt !) assez étroite. 

 

 

RedimensionnerB 23

... les chambres à coucher sont nombreuses autant que somptueuses...

 

 

RedimensionnerB 24

... tiens voici que les lieux s'animent... mais dans les endroits réservés au public uniquement bien sûr !... Ici (à droite), on voit l'autre côté de la salle à manger avec piano et buffet d'époque.

 

 

RedimensionnerB 25

Revenant vers la sortie... je rencontre une Sarah de Vivarmor donnant ses consignes à son personnel !...

 

 

RedimensionnerB 26

... et ici c'est Monique JONCOUR qui semble tenir compagnie à la belle Sarah dont le buste trône sur la cheminée à droite !

 

 

RedimensionnerB 27

Ressortant du fort, je rencontre une partie du groupe bien installée (à l'ombre !)... sur des supports (d'époque eux aussi sans doute)...

 

 

RedimensionnerB 28

Voici au grand complet une famille que nous connaissons bien et avons déjà vue... mais en ordre un peu plus "dispersé" ! 

 

 

RedimensionnerB 29 Le temps de faire quelques emplettes dans le fort qui sert d'accueil... et nous allons reprendre le car pour rentrer au gîte...

 

 

RedimensionnerB 30... le car est bien passé (un peu en avance sur l'horaire fixé il faut dire...) mais nous n'avons pu embarquer car une personne manquait à l'appel !... Le chauffeur qui avait d'autres rendez-vous à assurer... va revenir (nous a t-il dit) dès que possible... alors maintenant c'est nous qui attendons...

 

 

RedimensionnerB 31... assis sur des petits murets... à l'endroit approximativement où avait lieu notre pique-nique de 1997 (mais les lieux ont bien changé.. et ce n'est pas plus mal...) !  

 

 

RedimensionnerB 32

Les lézards eux sont toujours là... c'est Françoise qui a décampé... ne supportant pas la présence à ses côtés de ces petits reptiles pourtant inoffensifs, ce qui m'a permis de faire ce cliché.

 

 

Troisième jour : le lundi 24 mai

 

RedimensionnerC 01Voyez que le temps (dès 8 h. 30, comme la veille) est au beau fixe...

 

 

RedimensionnerC 02... cela me permet de vous montrer la façade de notre lieu d'hébergement... avec sa superbe "déco"... dinausaurienne !

 

 

RedimensionnerC 03La présence (juste en dessus de la tête du monstre...) d'un nid d'hirondelle... n'a pas échappé à l'une de nos photographes (Marylou en l'occurence).

 

 

RedimensionnerC 04Déposés par le car au petit village d'Anterre... voici le groupe qui entame sa dernière "rando" en descendant  vers le vallon de Donnant...

 

 

RedimensionnerC 05Les regards d'une partie des participants restent un moment tournés vers un point en hauteur dans la falaise...

 

 

RedimensionnerC 06 ... c'est ce couple de Craves à bec rouge... paradant tranquilement sur son territoire... qui constitue ce premier spectacle.

 

 

RedimensionnerC 07Nous sommes seuls... la mer est ralativement basse... ce qui permet de nombreuses observations au bord du flot...

 

 

RedimensionnerC 08... ou encore en haut de plage comme ici : sur les traces de pas des baigneurs d'hier... voici des traces de cette nuit ou de ce matin de bonne heure... d'animaux plus discrets !

 

 

RedimensionnerC 09Nous montons maintenant sur les dunes anciennes... des dunes fossiles (recouvrant de grandes surfaces)... Elles se sont formées lorsque le niveau de la mer était sans doute plus bas découvrant des bancs de sable beaucoup plus importants que ceux d'aujourd'hui...

 

 

RedimensionnerC 10Sur ces dunes anciennes... toute une végétation bien fleurie se développe...

 

 

RedimensionnerC 11 ... faisant la joie des botanistes... et l'admiration de tous !

 

 

RedimensionnerC 12

Il faut dire que ce paysage de sable et de pointes rocheuses (que nous sommes ici en train de quitter...) est absolument magnifique ! Au fond sur le plateau, on voit le village d'Anterre d'où nous sommes partis. 

 

 

RedimensionnerC 13Le groupe fait un petit arrêt (un peu plus loin) sur cette pelouse rase bien accueillante !..

 

 

RedimensionnerC 14... avant de repartir en direction d'une nouvelle ria vers laquelle la descente est comme d'habitude assez pentue par endroits...

 

 

RedimensionnerC 20

... de l'autre côté de cette nouvelle vallée : regroupement pour le pique-nique ! 

 

 

 

RedimensionnerC 15... et puis, c'est reparti !...des plantes... des oiseaux : il y en a pour tous les goûts !...

 

 

RedimensionnerC 17... avec parfois des arrêts-photos (entre spécialistes...) pour prise de vue de plantes ou d'insectes de petite taille...

 

 

RedimensionnerC 19... et contrôle ensuite de la qualité de l'image...

 

 

RedimensionnerC 18... aussi la troupe s'étire une fois de plus... chacun pouvant ainsi aller à son rythme... sans risque de se perdre : Port Cotton... c'est tout droit !

 

 

RedimensionnerC 21Cependant voici une vallée qui a un aspect un peu différent : pas de sable... rien que de la roche... et là-bas, au fond, à droite, une grande entaille...vers laquelle nous allons nous diriger... 

 

 

RedimensionnerC 22... nous y sommes arrivés dans cette grande cassure (Michaël nous en avait parlé !)...

 

 

RedimensionnerC 23... la mer y pénètre... venant du large par une longue trouée... offrant à ceux qui le souhaitent un bain de pied... et aux autres un peu d'ombre !

 

 

RedimensionnerC 25Un peu plus loin, voici de superbes "loupes de décollement" sur des roches profondément altérées !

 

 

RedimensionnerC 27Pour terminer : voilà Port Cotton et ses fameuses "aiguilles"... Nous y sommes (une fois de plus... c'est en effet le "point commun" à nos 4 week-ends sur l'île) ! C'est là aussi que nous avons donné rendez-vous au car pour qu'il nous ramène au gîte en temps voulu pour prendre le bateau...

 

 

RedimensionnerC 28Reste un dernier problème : redescendre les bagages à l'embarcadère ! Ce ne fut pas si simple que prévu mais grâce à Alain COSSON (qui s'est mis au volant du fourgon...) tout a été réglé en heure et en temps, comme on voit ici... ouf !

 

 

RedimensionnerC 29Ainsi nous pouvons ré-embarquer... et choisir nos places car au départ de Sauzon nous sommes encore peu nombreux... après Le Palais, ce sera très chargé ! 

 

 

RedimensionnerC 30... il est possible, pendant le trajet, d'échanger encore quelques souvenirs... avant le retour dans la cohue de Quiberon.

 

Je remercie tous ceux qui ont joint leurs photos aux miennes : Annie BARDOUL, Marine et Robin (des super-reporters !), Dominique TRANCHANT (que l'on voit ci-dessus avec son matériel entre les mains), Marylou LE COR...    

 

 

 

 

Repost 0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 16:38

Le jeudi 13 mai, une vingtaine d'adhérents a voulu en savoir plus au sujet des espèces d'oiseaux marins venant se reproduire sur les falaises du Cap Fréhel. Les participants à cette quatrième sortie de Vivarmor Nature pour l'année 2010 n'ont pas été décus !

 

 

RedimensionnerDSCN2922

Le temps était superbe comme on voit sur cette photo qui montre le groupe accueilli par une guide du Syndicat des Caps ! 

 

 

RedimensionnerDSCN2926Depuis le parking où nous étions sur la photo précédente, nous voici arrivés à La Fauconnière...

 

 

RedimensionnerDSCN2930C'est ici que niche le plus grand nombre d'espèces... et tout cela nous est expliqué avec beaucoup de détails.

 

 

RedimensionnerDSCN2936Pour tout voir, il faut atteindre l'extrémité de la pointe... et tout le groupe s'y retrouve finalement ! 

 

 

RedimensionnerDSCN2937De cette extrémité, la vue est superbe... aussi bien sur les zones de nidification vers l'ouest...

 

 

RedimensionnerDSCN2946... que sur l'Anse des Sévignés et (au loin) la pointe du Fort La Latte, vers l'est.

 

 

RedimensionnerDSCN2949Retour ensuite vers les phares (l'ancien à droite... l'actuel à gauche)...

 

 

RedimensionnerDSCN2951... pour aller faire un tour de l'autre côté (on voit  ici au second plan l'îlot nommé "Amas du Cap")...  

 

 

RedimensionnerDSCN2953

... c'est là qu'un second arrêt va nous permettre...

 

 

RedimensionnerDSCN2954

... de voir sur les falaises de la pointe du Jars... des espèces que nous n'avions pas encore aperçues.

 

Je viens de recevoir des photos de Anne FERRON qui complètent les miennes dans la mesure où elle a pris des photos d'oiseaux au nid. Merci Anne !

 

capfrehel2guillemotdetroil13mai2010Une colonie de Guillemots de Troïl (avec quelques nids de Cormorans dans les environs...) telle que nous l'avons vue depuis la pointe de La Fauconnière.

 

 

capfrehelguillemotdetroil13mai2010 ADeux nids fort différents : celui (assez rudimentaire) du Cormoran huppé (au premier plan)... et celui (plus élaboré) du Guillemot de Troïl.

 

 

cormorancapfrehel13mai2010Un Cormoran huppé et son poussin sur une zone abondamment couverte de déjections (guano) et donc fréquentée depuis longtemps.

 

 

capfrehelmouette13mai2010 ASi les Goélands (G. argentés surtout...) étaient abondants... les Mouettes tridactyles (comme celle que l'on voit ici) étaient plus rares.   

  

 

Quelques gros plan maintenant sur les principaux oiseaux nicheurs du Cap Fréhel

 

 01 Goéland argenté 69Commençons par les Goélands... et d'abord par le plus commun : le Goéland argenté...

 

 

02 goéland et poussins 126Le voici avec ses poussins... que leur couleur fait appeler "grisards"...

 

 

04 goéland marin couve 108Le Goéland marin est plus grand... avec un plumage presque noir sur le dos... et il occupe les endroits les plus élevés...

 

 

05 goéland marin et poussin 97... son poussin est également un "grisard"... et (comme pour le G. argenté) c'est en frappant sur la tâche rouge en dessous du bec des parents qu'il obtient de la nourriture par régurgitation.

 

 

06 goéland marin tête 50Voici de près le bec impressionnant du Goéland marin (celui du Goéland argenté est identique eu plus réduit)... un outil d'une redoutable efficacité en défense comme en attaque !

 

 

08 Mouette tridactyle couve 65C'est ce bec (mais pas uniquement lui bien sûr...) qui différencie les Goélands de la Mouette tridactyle que l'on voit ici.

 

 

07 Mouette tridactyles 86Notre Mouette tridactyle niche (comme on voit ici) sur des endroits escarpés... où la place est des plus limitée...

 

 

09 Mouette tridactyle couple 84... ausi bien pour les parents que pour les poussins !

 

 

10 cormoran sur nid 100Voici une autre espèce facile à reconnaître : le Cormoran huppé... lui aussi niche sur des endroits plutôt isolés... on le voit ici avec un jeune poussin...

 

 

11 cormoran et poussin 96... et ici avec un poussin plus âgé...

 

 

12 cormoran 33... voici un portrait de notre Cormoran huppé qui justifie son appellation... mais cette huppe il ne l'exhibe pas en permanence, même en saison de reproduction comme vous pouvez le voir sur les photos précédentes.

 

 

13 Pétrel fulmar 65C'est le bec encore qui caractérise cette autre espèce : le Pétrel fulmar...

 

 

14 Pétrel fulmar(couple) 58... un bec que l'on voit ici en action...

 

 

15 Pétrel fulmar(tête) 57... et que voici vu en gros plan... avec ses "narines en tube"... grâce auxquelles il a un odorat exceptionnel... et qui lui servent aussi à projeter sur les intrus un jet d'une huile particulièrement malodorante !

 

 16 guillemots 111Voici des Guillemots de Troïl... et on voit au premier plan un oeuf : il est posé presque directement sur le rocher mais sa forme caractéristique (plus pointu à un bout) fait qu'il tourne sur lui-même... et ne tombe pas s'il est bousculé...

 

 

17 guillemot et poussin 72... ainsi le poussin (un seul par couple) peut éclore... il va grandir bien défendu par les parents... puis se jettera à l'eau avant même de savoir voler... nourri et protégé alors par le père pendant plusieurs semaines !

 

 

18 Pingouin 57Le Pingouin torda est de la même famille que le Guillemot de Troïl... et son poussin aura le même comportement (accompagné cependant par les deux parents... et non pas par le père tout seul)...

 

 

19 Pingouin 48(tête)... c'est (encore ici) le bec (comme vous le montre ce gros plan) qui fait la différence entre les deux espèces d'alcidés ci-dessus (les Guillemots et les Pingouins).        

Repost 0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 11:15

Nous avions déjà fait en 1992 la vallée du Blavet puis en 2001, la vallée de l'Aulne (toutes les deux d'un bout à l'autre). En 2004, c'était la vallée de la Vilaine que nous avons arpentée mais seulement à partir de Rennes...

Voici le compte-rendu d'une exploration aussi complète que possible de la Rance : une vallée presque entièrement costarmoricaine... fort riche en points de vue et sites naturels comme vous le montrent les photos qui suivent : 

 

 Le premier jour (samedi 1 mai)

 

01

Le groupe arrive ici (sous la conduite de Jean-Claude MICHEL) à la source de la Rance. Il n'y en a pas qu'une en réalité et il faut donc faire un choix. C'est ce site qui a été officiellement retenu...

 

 

02... le choix nous a semblé judicieux : l'endroit est en effet fort intéressant sur le plan paysager comme sur le plan botanique...

 

 

03

... on voit ici par exemple Caltha palustris avec ses fleurs jaunes (comme celles de la renoncule). Les noms communs de cette plante sont variés nous a expliqué J. Paul BARDOUL... le plus connu étant "Populage"

 

 

04Un petit arrêt maintenant au niveau de la ligne de partage des eaux nous permet d'avoir un remarquable point de vue (à 360°) sur les bassins versants qui prennent naissance vers le nord (ici en arrière-plan) et vers le sud... Les rivières coulant vers le sud auront bien sûr un trajet beaucoup plus long à effectuer : le Massif Armoricain sur le plan hydrographique n'est pas symétrique mais relevé au nord et affaissé au sud ce qui explique que la ligne de partage des eaux passe ici (approximativement au centre des Côtes d'Armor).

 

 

05Voici notre rivière un peu plus loin, au niveau du château de Lanascol (commune de Langourla)...

 

 

06Cette photo montre bien que la bonne entente n'est pas une question de taille !... Ces deux là manifestement préparent quelque chose.

 

 

07Cet if multicentenaire avec son merisier incorporé (nous sommes à St-Launeuc), nous l'avions déjà vu mais pas en fleur (la sortie "Arbres remarquables" de 2007 est toujours sur le blog !)... comme il n'est pas très loin de notre vallée, un petit détour s'imposait...

 

 

08... quelqu'un ayant demandé quelle était la circonférence de l'arbre... voyez ici que certains ont eu l'idée de s'y coller... on voit ici 3 des 5 participants à ce petit exercice pratique... dont le résultat bien sûr (environ 7 mètres) ne peut être précis au centimètre près !

 

 

09Nous voici arrivés sur le site des Aulnais (à la sortie de Lanrelas) où il y a beaucoup à voir... à commencer par cette curieuse plante parasite (Lathrea clandestina) dont on ne voit pratiquement que les grandes fleurs violettes. Non fleurie, elle est en effet plutôt souterraine et pratiquement invisible...

 

 

10... cette photo montre le groupe longeant la Rance qui (comme vous le voyez) a pris de l'ampleur...

 

 

11... nous grimpons légèrement pour aller à la rencontre d'un menhir (que vous voyez ici sur la gauche de la photo)...

 

 

12... un peu plus loin, un affleurement naturel de la roche locale... entouré d'un véritable tapis de fleurs (des Stellaires)... attire une artiste photographe...

 

 

13... cependant que Alain COSSON, notre spécialiste du monde des papillons, est à la recherche des nombreuses larves de ses chers lépidoptères...

 

 

14... c'est un sceau de Salomon (bien fleuri) que nous montre ici Maryvonne.

 

 

15Comment reconnaître (à leurs feuilles) le hêtre et le charme ? C'est ce que Gaby se fait ici expliquer par Annie et Jean-Claude... à partir de la formule mnémotechnique : "Le charme du hêtre c'est d'être à poil" ! 

 

 

16Encore un arrêt bota... cette fois devant un superbe parterre de Carex pendula.

 

 

17La roche locale (qui formait aussi le menhir vu un peu plus haut) est une diorite et ici la roche (qui a dû être exploitée autrefois) se voit bien...

 

 

19... c'est une roche d'origine magmatique de la famille du granite mais en plus sombre. Elle contient en effet moins de silice et d'avantage de minéraux ferro-magnésiens. Ici on voit la roche passablement altérée ce qui permet de bien distinguer les feldspaths (blancs) des amphiboles (hornblende) de couleur sombre... avec par endroits des traces d'oxydes de fer (de teinte rouille)...

 

 

 

18... dans un méandre abandonné de la Rance, on voit bien (en surface de ce bloc) des cavités qui sont des cuvettes d'altération.

 

 

20C'est ici que notre premier pique-nique a lieu et (comme d'habitude quand il s'agit de bien mélanger les différents ingrédients de la salade commune)... c'est Maryvonne qui s'y colle !

 

 

21Chacun se trouve ensuite un lieu de dégustation... voyez que les sièges sont variés !...

 

 

22... et qu'il est possible de se regrouper par affinité... pour consommer et faire un brin de causette !

 

 

23Après restauration, nous reprenons les voitures pour arriver (après avoir traversé les terrains variés du "synclinorium médian" et grimpé sur le massif de granite de Bécherel) au fameux filon de quartz de Guenroc...

 

 

24... sur lequel les participants grimpent allègrement... la vue y est imprenable... et j'en explique la mise en place.

 

 

25Le barrage de Rophémel n'est pas très loin de Guenroc... nous le voyons ici d'en haut avec (en arrière plan) la station de traitement des eaux qui l'accompagne...

 

 

26Un peu plus loin (mais toujours en bordure du barrage), voici un verger de pommes anciennes...

 

 

... ainsi 27... ainsi que de superbes "galles" : des abris pour larves diverses (voilà plusieurs fois déjà que nous parlons de ces galles : le 21 mai 2009 = Marais du Quélen-vallée de Goas Lagorn - le 12 juillet 2008 = Sortie à La Roche Derrien et vallée du Jaudy - le 25 août 2007 = Visite de l'estran de l'Arguenon). Si le sujet vous intéresse, vous pouvez retrouver tout cela sur le blog ! 

 

 

28En entrant dans le bourg de Tréfumel, sur la gauche, voici un superbe manoir dont les lucarnes et cheminées sont taillées dans une roche appelée la "pierre de jauge"...

 

 

29... en continuant notre traversée de l'agglomération... un autre nom nous apparaît : les "faluns"...

 

 

30... nous sommes aussi obligés de constater que cette "pierre de jauge" vieillit plutôt mal et qu'elle est loin d'avoir la solidité du granite...

 

 

31... à la recherche des lieux d'exploitation des "faluns" (ainsi d'ailleurs que de la "pierre de jauge" qui y est incorporée) nous arrivons au bord de cette ancienne carrière qui a été remblayée et dont on voit au loin un reste de "front de taille"...

 

 

32Voici une photo prise lors d'une ancienne sortie de Vivarmor et qui montre le front de taille vu de près lorsque la carrière était encore en activité   

 

 

33Il reste heureusement quelques tas de "faluns" mis de côté par l'exploitant juste avant la fermeture (pour satisfaire, sans doute, quelques clients fidèles au produit)...

 

 

35... cela nous permet de constater que la roche est formée entièrement de débris de coquillages et autres animaux marins...

 

 

36... tels que coraux et algues "lithothammes"...

 

 

37... on reconnait parfois des coquillages assez proches des espèces actuelles... bien que la roche soit vieille de 10 à 15 millions d'années, ce qui la place dans l'ére tertiaire - au Miocène exactement...

 

 

38...le gisement est célèbre pour ses oursins. Bien entendu ceux que je vous montre ici n'ont pas été découverts au cours de notre week-end (encore que !...) mais ce rassemblement (des 4 principales espèces trouvées dans les faluns) permettra à ceux qui en ont récolté quelques restes de s'y retrouver un peu... et donnera (je l'espère) à tous l'envie d'en savoir plus. Un musée doit bientôt voir le jour à Carmeroc tout près de l'endroit où nous étions !

 

 

40Un dernier arrêt (avant d'arriver à l'Auberge de Jeunesse de Dinan) va nous permettre de découvrir la région de Léhon.

 

 

41Le parking est bien rempli... une fête locale en occupe une partie... cependant (pour ne pas perdre les bonnes traditions) un goûter est offert aux participants à partir de la "voiture ravitailleuse" de Jean-Paul...

 

 

42Ensuite, nous visitons le cloître de l'abbaye...

 

 

43... puis l'église romane avec son superbe portail... avec aussi à l'intérieur les "gisants" des célébrités locales de l'époque (dont Typhaine , l'épouse de Bertrand DUGUESCLIN)...

 

 

44... mais le "top", c'est le bénitier : Jean GUIHOT nous explique comment autrefois on aiguisait les faux et les faucilles sur le bord de celui-ci (ce qui explique son usure et sa forme irrégulière)...cependant que Gaby NEDELEC contemple les 4 poissons sculptés sur le fond...

 

 

45... voici l'abbaye vue de l'autre côté du "canal d'Ille et Rance"...

 

 

46... cependant que Jean GUIHOT continue ses explications ici aussi...

 

 

47... notamment sur le rôle de cette arche qui autrefois permettait de faire entrer les barques directement dans les sous-sols de l'abbaye.

 

 

48Finalement (comme on voit ici) le groupe revient vers les voitures... et s'apprête à re-franchir le superbe pont qui enjambe le canal.

 

 

50Le soir (après le dîner à l'A.J.) nous avons rendez-vous pour une visite de la Maison de la Rance...

 

 

... n51... en arrivant sur les lieux, nous commençons par admirer les sculptures... et la barque en pierre (qui figure ici devant la Maison de la Rance que vous apercevez au second plan)...

 

 

52... nous voici maintenant à l'intérieur... à l'accueil où il y a beaucoup de documents à consulter (éventuellement à acheter)... 

 

 

53... nous y sommes accueillis par Hélène...

 

 

54... qui nous renseigne de façon très détaillée sur ce que nous avons déjà vu... aussi bien que sur ce qui nous attend le lendemain...

 

 

55... nous avons ainsi un éclairage complet sur cette vallée de la Rance que nous découvrons... et la documentation est tellement riche que beaucoup (n'ayant pu tout voir) se sont promis de revenir visiter les lieux à la première occasion et en prévoyant davantage de temps.

   

 

Le second jour (dimanche 2 mai)

 

56

Au moment du départ de l'A.J., Claudine CHIROUX nous invite à un prochain spectacle de danses bretonnes, une activité où elle s'implique beaucoup (dans la confection des costumes en particulier).

 

 

57Ensuite (ayant pris la direction de La Vicomté sur Rance), nous voici dans la vallée qui conduit au Moulin du Prat...

 

 

58... où nous sommes accueillis par Fabrice GONNIDEC (rappelez-vous : il a participé à notre week-end "Granville Chausey" avec sa petite famille et à cette occasion je rappelais qu'il était déjà présent à notre premier week-end dans les Monts d'Arrée en 1985 !)... tout cela d'ailleurs est visible sur le blog (en cherchant bien !) 

 

 

59... comme vous le voyez, l'accueil est chaleureux... nous sommes ici dans le bâtiment d'habitation des anciens meuniers...

 

 

60... où un café est offert à tous ceux qui souhaitent se réchauffer à ce breuvage (se réchauffer auprès de feu dans la cheminée étant également possible !) ...

 

 

61... après y avoir visionné un diaporama sur l'histoire du moulin (le seul qui ait été restauré des 15 à 20 moulins à marée de la Rance maritime)... nous sortons pour nous diriger vers le moulin lui-même...

 

 

64... c'est ce moulin que l'on voit ici (photographié depuis la digue par Marylou)... le moulin est au premier plan (la maison d'habitation plus haute étant au second plan)...

 

 

63... j'ai retrouvé une photo de ce même moulin... que nous étions déjà venus voir au cours d'une sortie en 1997 ! Cela donne une bonne idée du travail effectué depuis lors...

 

 

65A l'intérieur du moulin, Fabrice fait tourner la roue...

 

 

66 ... que je suis allé photographier de l'extérieur...

 

 

67... avant de le faire depuis l'intérieur du moulin où une ouverture vitrée a été prévue à cet effet.

 

 

68Toujours à l'intérieur du moulin... c'est un véritable musée...

 

 

69... avec de nombreux outils d'époque comme ce double pic qui servait à refaire les lignes en creux sur les meules... que chacun a pu découvrir.

 

 

71Toute la digue aussi a été refaite et est régulièrement entretenue... de nombreuses méduses (venues avec la marée) étaient visibles dans l'eau de l'étang...

 

 

62... un petit coup d'oeil pour terminer sur l'arrière des bâtiments... un endroit également très riche (avec même des possibilités de pique-nique)...

 

 

72 ... et nous quittons les lieux car d'autres sites nous attendent !

 

 

73Nous voici au Mont Garot (ou Garrot voire Gareau)... une pointe correspondant ici aussi à un énorme filon de quartz... qui domine Saint-Sulliac... et où la vue porte loin...

 

 

74... un ancien moulin (à vent celui-là !) y trône encore en position dominante...avec dans ses murs (comme au Prat) des restes de pierres meulières (couleurs claires sur la photo)...

 

 

75... en allant vers la pointe... sur la face sud... bien abrité par de grands arbres...

 

 

76... voici un beau vignoble... sur lequel Jean-Claude MICHEL (avec Simone dans son sillage) ne tarit pas d'éloges !

 

 

77En contrebas un "Camp Viking" se repère... que la marée montante commence à envahir.

 

 

80Nous voilà revenus en haut (auprès des voitures)... et manifestement quelque chose se prépare : on voit Alain RENAULT (le frère de Maryvonne) apporter quelque chose de précieux...

 

 

81... que l'on s'empresse de décapsuler... il y a de l'anniversaire dans l'air (un anniversaire proche des 80 nous dit-on)... l'interessé est visible sur la photo et met la main à la pâte !... Si vous n'avez pas encore trouvé qui il est ... revenez en arrière au chateau de Lanascol... ou regardez la photo suivante... 

 

 

82... mais oui c'est lui : Gaby NEDELEC, la vedette du jour !...rappelez-vous : Maryvonne et Gaby : ils sont encore voisins ici (ne dormant d'ailleurs que d'un oeil) et satisfaits d'avoir régalé tout le monde...

 

 

83

Après les festivités, un petit répit a été accordé à la vaillante troupe... et si certains (à l'ombre) en profitent pour roupiller, d'autres (à proximité de la chambre à coucher) font salon !

 

 

84

Cependant à 14 heures précises, finie la récré !

 

 

84ANous voici arpentant la Grève des Morlets (à Langrolay)... où une falaise quaternaire de "head" et de limon se voit bien sur la photo...

 

 

85... cependant que des micaschistes (et des gneiss) superbement plissés...

 

 

87... avec parfois de superbes "crénulations" (comme on voit ici) ... se trouvaient en place dans les falaises... et un peu partout en "pièces détachées" sur le rivage.

 

 

88La hauteur de l'eau ne nous ayant pas permis d'aller à Langrolay aussi loin que souhaité... nous décidons de faire une petite escale (non programmée au départ) à La Landriais... pour voir devinez quoi ?...

 

 

89... eh bien : une "cale sèche" (voyez : c'est marqué dessus !)...

 

 

90... que le ciel (pourtant tout à fait favorable jusque là) a transformée en "cale mouillée" !

 

 

91... et voyez que c'est bien notre visite à la "cale sèche" qui était visée : à peine en avons nous terminé que le ciel se remet au bleu !

 

 

92... si bien que notre arrivée à l'étape suivante (la pointe de Cancaval) se fait sous un beau temps (même si certains par précaution... ou peut-être pour le faire sécher... ont gardé leur "pépin")...

 

 

93Voyez : les larves de papillons sont de nouveau en activité et... photographiables!...

 

 

94... cependant qu'un peu plus loin, du "muguet des bois" (Endymion nutans pour les botanistes) formait un véritable tapis en sous bois...

 

 

95... il y avait aussi par endroit des roches à observer...

 

 

DSCN1316A

...des roches qui ont subi un métamorphisme plus poussé que les micashistes et gneiss de Langrolais... on leur donne le nom de migmatites car certaines parties de la roche (de couleur plus claire) résultent d'un début de fusion.

  

 

96Il est 5 heures... et à nouveau nous goûtons... avec de plus quelques bouteilles de bon "cidre bio" offertes par Fabrice.

 

 

97

Arriver à Dinard à la pointe du Moulinet n'est pas chose facile !... mais quand on y est quel spectacle !  Nous sommes ici tout à fait à l'estuaire de la Rance avec en face la région de Saint-Malo (voilà pourquoi certains s'attardent devant la table d'orientation)...

 

 

98

La roche ici a fondu complètement devenant "granite d'anatexie"...

 

 

99... il reste juste par endroit quelques paquets de migmatites (comme on voit ici au centre de la photo) parmi le granite en question .

 

 

100C'est ici que le week-end prend fin et que chacun va rejoindre sa voiture.

 

  

 Et enfin, quelques extras... pour terminer en beauté !

  101

Claudine CHIROUX découvre ici une statue de "Hitchcock avec les oiseaux" qu'elle ne connaissait pas étant pourtant une "enfant du pays" puisque née ici (dans une rue toute proche) !

 

 

103

Avez-vous déjà vu une vigne avec de tels raisins ? Sinon demandez à Daniel BURONFOSSE (ou encore à Jean-Claude MICHEL qui est venu examiner de près le phénomène) de vous renseigner !

 

 

102A qui ces chaussures roses si élégantes ? Si vous ne le savez pas demandez à Gaby NEDELEC qui a été séduit dès le premier jour !

 

Notre 80ème week-end les 22,23 et 24 mai à Belle Ile en Mer est maintenant complet en ce qui concerne les inscriptions (sauf désistements bien sûr !) 

 

Repost 0
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 22:38

Les sorties géologiques se suivent et ne se ressemblent pas... Autant à Bréhec, pour notre 41ème sortie, le temps était pluvieux, autant il faisait superbement beau pour cette 42ème sortie du groupe "Patrimoine Géologique 22"...à Erquy ! C'est la pointe de La Heussaye (et ses formations volcano-sédimentaires d'âge briovérien) que nous avons examinée en détail.

 

 

01 Heussaye+cap

On voit ici (au premier plan) l'ensemble de cette pointe (cependant que, au fond, on aperçoit les falaises de grès rose du cap d'Erquy).

 

 

02 SédimentsA la base de la pointe, ce sont des formations sédimentaires que l'on rencontre. 

Aucun grain n'y est visible à l'oeil nu, ce qui indique une arrivée régulière de matériaux très fins dans une mer relativement profonde... De (sensiblement) horizontaux à l'origine, les dépôts sont devenus pratiquement verticaux... la chaîne "cadomienne" est passée par là ! 

 

 

03Sédim.(alvéol)

Dans les couches où les sédiments sont les plus fins (ou les plus altérables), la mer creuse souvent des alvéoles comme on voit ici. Cette "érosion alvéolaire" est fréquente aux bords de mer mais ici c'est la quantité d'alvéoles au mètre carré qui est remarquable.   

 

 

04 Schistosité

Dans les formations les plus fines (siltites), on voit parfois apparaître un début de schistosité (traits en oblique)... cependant que les couches plus grossières (sables devenus grès) ont gardé leur aspect originel et indiquent bien la direction de la sédimentation. Voir aussi plus loin une photo de Colette et Daniel LERICHE. 

 

 

05 Ripple1

Des traces de vagues ("ripple-marks") par endroits, sur des niveaux gréseux, indiquent que la profondeur de la mer était cependant variable.

 

 

06Sédim-Filons

Intercalés parmi ces formations sédimentaires, nous avons repéré plusieurs "filons-couches" (ou "sills") d'un basalte un peu particulier nommé "spilite". En bordure les sédiments avaient une couleur plus claire : la roche sédimentaire, au contact du magma, s'est transformée en "adinole" (par métamorphisme de contact). Voyez que nous sommes toujours dans la partie boisée de la pointe.

 

 

08 Groupe 1Cette partie boisée est maintenant derrière nous. Le groupe arrive à un endroit où il y a toujours des "basaltes spilitiques"... mais dans la falaise on aperçoit des figures particulières...

 

 

09 Pillows1

... comme le montre ce grossissement... (ici cependant la couleur de la roche, riche en fer, n'est pas sa couleur d'origine : elle est dûe à l'altération !) 

 

 

10 Coussins (ensemble)

C'est un peu plus loin encore que nous allons bien voir de quoi il s'agit...

 

 

11 Coussins (Frankel)

Ces masses arrondies qui sont sous les pieds de Charles FRANKEL (parti vérifier la "polarité" de la série), ce sont des "laves en coussins" : des coulées de basaltes émises sous une certaine profondeur d'eau... Au fond (à droite) on voit bien les sédiments sur lesquels les coulées de lave se sont déposées...

 

 

12 Brèche entre coussins (Colette)

...le contact avec l'eau de mer a figé la bordure du coussin là où se trouve la main de Colette LERICHE cependant qu'un peu plus haut (entre deux coussins) on voit une sorte de brèche (des débris provenant de la surface des coulées de lave)... Voir aussi plus loin une photo de Maryvonne et Nadine GLOUX 

 

 

13 Coussin (petit)

De l'autre côté de la pointe on voyait aussi des coussins de petite taille, avec leur bordure bien marquée...

 

 

14 Coussins (petits)

...et de forme plutôt arrondie (alors que le plus grands ont une forme plus aplatie).

 

 

15 Tuffs1 Ici, ce sont des cendres qui en se déposant au fond de l'eau ont formé ces "tufs".

 

 

18

Et un peu plus loin encore (en allant vers l'extrémité de la pointe) on voit des "brèches volcaniques" d'abord isolées...

 

 

19

... puis en descendant (une centaine de mètres en contrebas)...

 

 

20 Brèche ... on les voit en place et en blocs énormes...

 

 

25Mini brèche faille

...avec cependant la possibilité de ramasser (comme on voit ici) des "mini-brèches" (à l'arrière) et des "mini-failles" (au premier plan) !

 

 

29 Pour terminer (non loin du point de départ) un filon de dolérite sollicite ici l'attention du groupe (et notamment des photographes !)... Il recoupe les formations précédentes à 90° environ... il est en effet plus récent (fin de l'ère primaire) comme les filons que nous avons déjà rencontrés (à Hillion par ex. lors de la sortie avec la S.G.M.B.)

 

 

30 Dolérite en boules Il faut reconnaître que les "altérations en boules" (visibles sur ce filon) avec leurs très fines "pelures d'oignons" sont remarquables !

 

Dans les jours à venir, dès que je les aurai reçues, je mettrai sans doute des photos prises par les participants... vous pourrez donc revenir y jeter un coup d'oeil !

Alors : Kenavo !

 

 

Photos de Colette et Daniel LERICHE

 

 

RedimensionnerP1090924Nous ne sommes pas loin du point de départ (donc sur les sédiments et les "sills" intercalés)... L'alignement des participants correspond parfaitement avec la direction des couches géologiques !

 

 

RedimensionnerP1090935 Je trouve cette photo de la schistosité encore plus parlante que la mienne (voir plus haut) car les couches de grès sont bien visibles.

 

 

RedimensionnerP1090929

 Derrière le guide : des traces de vagues (dont je parle également plus haut). 

 

 

RedimensionnerP1090937

Les "adinoles" (rappelez-vous : le métamorphisme de contact entre "sills" et sédiments) sont bien visibles ici à cause de leur couleur blanche...

 

 

RedimensionnerP1090938

... les voici en gros plan !

 

 

Photos de Maryvonne et Nadine GLOUX

 

 

03 vue d'ensemble Cette vue d'ensemble permet de bien se situer à la base de la pointe :

- à droite il y a la zone des sédiments et des sills (là où se trouve le groupe)

- à gauche commence la zone des "laves en coussins".

 

 

05 Brèches entre coussins

Sur cette photo on voit bien (entre les 4 coussins qui figurent légèrement à gauche sur la photo) les "brèches" qui s'y intercalent (débris de l'enveloppe externe des coussins mélangés à des sédiments). C'est ce que montrait Colette plus haut 

 

 

Rotation deCharles FRANKELCharles FRANKEL connaît bien le volcanisme en Islande et nous l'avons invité à venir nous en parler : ce sera le vendredi 28 mai à 20h. au local de Vivarmor (10, Boulevard Sévigné à St-Brieuc). Attention : le nombre des places sera limité... inscrivez-vous en appelant le 02 96 33 10 57 (le matin de préférence). 

 

 

Repost 0