Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 03:21

Vivarmor et les algues vertes en baie de St-Brieuc

(Communiqué de l'association à la presse locale)

 

Notre association est co-gestionnaire de la Réserve Naturelle de la baie de St-Brieuc, en charge de la gestion scientifique de celle-ci ; à ce titre nous sommes éminemment concernés par la découverte des 36 sangliers dans l’estuaire du Gouessant. Nous avons depuis le début participé à la recherche et à la collecte des animaux morts en aidant les agents du service départemental de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et du Service Départemental d’Incendie et de Secours 22.

 

Ces découvertes ont eu lieu dans un secteur de la Réserve Naturelle où la protection est renforcée et c’est pourquoi nous attendions avec le plus grand intérêt de savoir quelle en était la véritable cause : l’hydrogène sulfuré (et donc les algues vertes), les cyanobactéries (et donc les retenues d’eau douces en amont) ou encore un empoisonnement (volontaire ou involontaire).

 

Aujourd’hui, la cause semble connue et les algues vertes sont incriminées, même si la Préfecture semble déborder d’énergie pour trouver une réponse différente.

 

Ces algues vertes, nous en parlons depuis plus de trente ans. En 1993, nous avons consacré à ce sujet un numéro entier du Râle d’Eau (notre bulletin d’information) ; c’était le numéro 76 et dans le numéro 143 de janvier 2011, nous avons, a nouveau, fait le point sur les causes de cette prolifération.

 

Depuis 1995 également (enquête publique sur le projet de Réserve Naturelle), nous demandons en complément pour cette Réserve que des mesures soient prises sur l’ensemble des bassins versants. L’affaire des sangliers montre bien que la protection de l’environnement et de la biodiversité impose des échelles de réflexion et d’actions globales, car les espaces protégés, aussi efficaces que soit leur protection, ne sont pas isolés du territoire qui les entoure.

 

L’état est responsable :

 

 La directive européenne du 12 décembre 1991 (dite « directive nitrates ») qui impose la lutte contre la pollution des eaux par les nitrates d’origine agricole aurait dû nous mettre sur la voie. Malheureusement les divers programmes, certainement sous la pression des lobbies agricoles, n’ont pas permis la mise en place d’une politique efficace et ambitieuse.

 

Les sangliers et la face caché de l’iceberg 

 

Le fond de baie de Saint-Brieuc par son fonctionnement écologique contribue à la production primaire de nombreux micro-organismes formant le plancton. Ces organismes sont à la base de nombreuses chaînes alimentaires et c’est ainsi par exemple que les jeunes bars de la baie de Saint-Brieuc viennent s’y nourrir, ou encore que les mytiliculteurs trouvent les conditions favorables à l’élevage des moules (10% de la production nationale).

 

Mais quelles sont les autres conséquences de la présence des algues vertes ? Les échouages d’algues, le H2S qu’elles ont produit… cela a sans doute tué les sangliers, mais cela peut aussi avoir un impact sur les autres organismes notamment planctoniques, impact invisible, moins médiatique mais ô combien important pour l’économie de la pêche par exemple ?

 

VivArmor souhaite aussi qu’à ces questions l’Etat réponde en mettant notamment en place un programme d’action efficace et concret associant des chercheurs, des agriculteurs, des pêcheurs, des citoyens, des élus…

 

Quelques précisions sur les algues vertes

(article paru dans le Râle d’Eau 143 de janvier 2011)

 

Le sujet certes n’est pas nouveau. Il y a 17 ans que le Râle d’eau a cru nécessaire de faire une mise au point très détaillée sur « Les algues vertes en baie de St-Brieuc » ! Mais il me semble nécessaire d’y revenir car depuis quelque temps l’opinion publique a mis la question à l’ordre du jour. Rappelez-vous il y a eu l’émission « Thalassa » (c’était en avril 2009)… il y a eu la mort du cheval puis des chiens… et les décès suspects d'une personne en contact avec le fameux H2S (Mr  MORFOISSE )… Alors maintenant que la question des algues vertes « est sur toutes les lèvres » (selon l’expression consacrée)…avec l’affaire des sangliers en plus… que la profession agricole, montrée du doigt,  se défend… allant (pour certains de ses représentants du moins) jusqu’à nier le rôle primordial des nitrates agricoles dans la prolifération des ulves… il m’a semblé nécessaire de refaire le point… et d’abord de rappeler ce que nous disions en 1993 dans le Râle d’eau n° 76).

 

Ce que nous disions déjà à l’époque

 

D’abord que (en 1993 donc) le phénomène n’était pas nouveau : « nous en parlions déjà en 1974… le numéro 10 du Râle d’eau faisait un premier point sur cette question en 1977 ! ». Mais en décembre 1993 nous consacrons (presque entièrement) le  numéro 76 de notre bulletin d’information  à cette question parce que le 25 septembre de cette année là nous avions invité Jean-Yves PIRIOU d’IFREMER à venir nous faire d’abord une sortie puis une conférence sur le sujet.

 Cela nous permettait d’écrire : « Aujourd’hui en effet la prolifération des algues vertes est bien connue dans son mécanisme, dans ses causes… mais pour autant, on préfère encore traiter le problème à son arrivée sur le littoral plutôt qu’à la source, ce qui n’est pas bien sûr la meilleure façon de le résoudre. »

 

Les causes de la prolifération des algues vertes

 

Nous expliquions d’abord (avec schémas à l’appui) que sur les 7 espèces d’Ulves connues, seules deux espèces sont impliquées dans le phénomène algues vertes (et l’une principalement, l’autre étant plus occasionnelle).

 

Nous insistions ensuite sur « les 3 conditions nécessaires à la prolifération des algues vertes »

 

«  Il est maintenant bien démontré que trois conditions doivent être réunies pour que se développent activement les ulves sur le littoral :

-         il faut d’abord un estran sableux étendu et à faible pente, ce qui favorise un effet de lagunage. Le réchauffement de l’eau est rapide ; la pénétration de la lumière se fait de manière homogène dans toute la masse de l’eau. Cela favorise enfin l’échouage des algues sur les plages à marée montante.

-         Il faut ensuite une arrivée d’eau douce avec une teneur élevée en nitrates. Si cette arrivée d’eau débouche directement dans la zone favorable, là où existe une masse flottante d’algues, celles-ci vont se développer rapidement.

-         Il faut enfin un piégeage de la masse d’eau… Si la circulation résiduelle de marée est très faible ou nulle, les algues ne sont pas dispersées et baignent toujours dans le milieu qui leur convient le mieux, d’où leur prolifération »

 

Sous le titre « Rapport avec les nitrates » nous expliquions bien que ces derniers (contrairement au phosphore, aux sels minéraux…) sont bien ce que l’on nomme en terme scientifique le « facteur limitant », ce qui veut dire (et un schéma le montre clairement) que si les flux d’azote sont réduits, la prolifération des algues le sera aussi… et inversement bien entendu !

 

Nous faisions ensuite l’historique des « marées vertes en baie de St-Brieuc » montrant que si l’on connaît le phénomène depuis 1952, celui-ci s’est régulièrement amplifié depuis, atteignant des records à partir des années 80.

 

Nous expliquions aussi que tous les bassins versants n’ont pas la même rôle (là aussi je cite) :

« … trois critères vont intervenir :

-         la pluviométrie efficace (pluviométrie moins évaporation) va conditionner les écoulements et les lessivages et elle peut être très variable

-         la nature géologique du sous-sol, va permettre ou non de stocker des réserves…

-         l’hydromorphie des sols qui est un indicateur de la saturation potentielle en eau, intervient aussi . De plus, elle conditionne les potentialités de dénitrification naturelle »

 

Nous fournissions enfin des références bibliographiques en précisant :

« l’essentiel de ce dossier est extrait des publications fournies à notre association par J.Y. PIRIOU à la suite de sa conférence du 25 septembre 1993 »

Et d’ailleurs avant de publier ce papier dans le Râle d’eau je lui en avais envoyé le texte pour correction et modifications éventuelles bien entendu !

 

Je tenais à apporter ces précisions car on entend maintenant :

 

1-     les nitrates ne sont pas à l’origine des marées vertes vu que celles-ci ne se développent pas dans des baies recevant des quantités importantes d’azote

Réponse à cela : le nitrate seul bien sûr ne suffit pas ! S’il n’y a pas d’algues présentes au moments opportuns… si les courants dispersent rapidement les flux d’azote entraînant vers le large les produits… bien sûr qu’il n’y aura pas de marées vertes.

  

2-     les nitrates ne sont pas les seuls responsables : le phosphore aussi intervient

Réponse : dans les retenues d’eau douce (où ce ne sont pas des ulves qui se développent mais des algues vertes microscopiques) le phosphore peut intervenir … mais en mer les teneurs naturelles en phosphore et son piégeage dans les sédiments côtiers sont tels que celui-ci (contrairement à l’azote) ne peut intervenir comme facteur limitant. Ceci n’étant pas une raison bien sûr  pour ne pas en limiter les rejets ! 

 

3-     la réduction des flux d’azote (là où des efforts ont été faits) n’a aucune influence immédiate

Réponse : il faut tenir compte des nitrates piégés dans les nappes phréatiques ! Ce n’est surtout pas une raison pour cesser les efforts en matière de réduction des flux !

 

De même qu’il ne faut pas mettre tous les « agriculteurs » dans le même panier… de même il ne faut pas ignorer d’autres sources possibles d’azote… mais celles-ci sont très limitées par rapport notamment aux flux provenant des lisiers (épandus de plus souvent à contre temps).  

 

Michel GUILLAUME

 

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans vivarmor
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 14:43

Nos amis de la région du Mené (Alexis Le Priellec et Jean-Claude Michel) nous ont promené le samedi 2 juillet 2011 sur les traces des haut-fourneaux et des anciennes forges de leur secteur. Partis de Collinée, nous avons visité successivement un minière à Cabilan, le site du Vaublanc, d'anciens murs à Merdrignac pour finir à la Hardouinais où des restes sidérurgiques étaient bien visibles du fait de l'assèchement de l'étang. Le temps était superbe et les découvertes passionnantes !

 

 

01 Cabilan

 Nous arrivons à la ferme de Cabilan...

 

 04

 ... où le propriétaire (que l'on voit ici en compagnie de J. Claude Michel), nous accueille.

 

 02 Géol

 Jean-Paul Bardoul nous explique la géologie de la région...

 

 

05 carte géol ... avec examen de la carte géologique locale (carte au 1/50.000 de Moncontour).

 

 03 Minière

 Tout cela nous permet de mieux comprendre ce que l'on voit sur ce site d'une ancienne minière d'où l'on extrayait le minerai de fer utilisé dans les haut-fourneaux du Vaublanc.

 

 06

 Le groupe ici redescend de l'ancienne mine de fer (située en hauteur) vers la ferme de Cabilan.

 

 07 Vaublanc

 Ensuite, nous arrivons au Vaublanc...

 

 08 Chapelle

 ... et nous dirigeons vers cette ancienne chapelle devenue musée...

 

 

09

 ... où le propriétaire des lieux (à droite) nous accueille cependant que Alexis (au centre) nous explique l'intérêt du site...

 

 

09A

 ... avant de passer la parole à notre hôte...

 

 

09 panneau

 ... lequel nous raconte milles anecdotes sur toute l'histoire du lieu dont sa famille est propriétaire depuis de nombreuses générations...

 

 

11

 ... avant la visite compléte du petit musée à l'intérieur de la chapelle...

 

 

12

 ... d'où j'extraie cette ancienne gravure montrant l'état des lieux à l'époque où des régiments de mulets livraient le minerai de fer.

 

 

13 p.n.  Nous pique-niquons ensuite près des voitures au-dessus du plan d'eau...

 

 

14

... avant d'effectuer un petit circuit qui va nous permettre de voir d'abord cette curieuse construction dont les murs...

 

 

15 ... sont faits de parpaings tout à fait originaux : du laitier moulé à sa sortie du haut fourneaux !

 

 

16

 En remontant vers la tête du plan d'eau, le groupe côtoie ensuite des paysages superbes...

 

 

16A

 ... et Alexis nous raconte en détail toute l'histoire des lieux...

 

 

17

 ... avant retour vers le point de départ dans un paysage des plus verdoyants comme on voit ici.

 

 

18

 Nous sommes maintenant à Merdrignac et entamons (sous la protection de St-Jean Baptiste qui nous surveille du haut de son clocher !) une petite visite de la ville...

 

 

19

 ... pour y examiner notamment ces curieuses formations géologiques abondantes dans de nombreux murs anciens (des formations rouges du Pliocène sans doute cimentées par des oxydes de fer).

 

 19A

 Nous arrivons pour terminer à l'étang de la Hardouinais : celui-ci comme on voit sur la photo est parfaitement asséché... 

 

19B

 ... ce qui est une catastrophe pour les milliers de moules d'eau douce (anodontes) qui y vivaient...

 

20

... mais une aubaine pour ceux qui s'intéressent...

 

 

21

 ... aux restes de "laitiers" qui y ont été abondamment déversés depuis des temps très anciens.

 

 

23

 Sous nos pieds il y a des tonnes d'anciens mâchefers...

 

 

24

 ... parfois joliment colorés ! On y voit aussi des restes de charbon de bois non brûlé, ce qui montre un fonctionnement défectueux des haut fourneaux de l'époque et un gaspillage de la matière première.

 

25

 Mais cela fait la joie des collectionneurs actuels...

 

 

26

 ... et de tous les participants qui souhaitent ramener chez eux un petit souvenir (joliment coloré de surcroît).

 

 

27

 Boissons et gateaux sont offerts pour terminer par Alexis...

 

 

28

 ... qui (avec Jean-Paul et Jean-Claude que l'on voit ici à ses côtés) s'est "mis en quatre" selon l'expression consacrée pour nous offrir une superbe sortie !

Merci donc à tous et... à bientôt !

 

Les photos qui figurent ci-dessus sont de moi et de Monique Kubiak. Je viens d'en recevoir de nombreuses également de Michel Le Peuc'h et Yannick Le Duigou... j'en mets quelques unes ci-dessous :

 

 

01 Carte géol

 Voici d'abord la carte géologique présentée par Jean-Paul.

 

 02 Minière MG3

 Ici je parle du minerai visible à Cabilan

 

 

06 Vaublanc (vanne)

 Nous sommes maintenant au Vaublanc dont vous voyez la vanne de l'étang. 

 

 03 Guide 1

Notre guide dans son domaine. 

 

 04 Musée MG

 L'intérieur du musée...

 

 

05 Scorie moulée

 ... avec un des moulages dont  je vous montré plus haut l'utilisation dans un mur.

 

 07 Haches polies

 Voyez qu'il n'y a pas dans la région que du fer : on nous montre ici des haches en pierre polie.  L'une (la plus grosse et la plus claire) est en grés et l'autre en dolérite.

 

 08 Fleurs 2

 Les fleurs aussi ne manquaient pas...

 

 09 Fleurs 1

 ... il y en avait de toutes les couleurs ! 

  

  Altitude Merdrignac

 Et pour ceux qui se demandent à quelle altitude nous étions : en voici une idée (la photo a été prise à Merdrignac). 

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2011
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 17:39

Dans notre programme 2011 "Découvrez la nature en Côtes d'Armor", il y a de nombreux stages d'initiation. Faute d'y avoir participé et d'en avoir des photos, je n'en ai encore mis aucun sur le blog. Pour réparer cet oubli, je suis allé à Trégueux samedi dernier (18 juin 2011) et vous mets donc quelques vues prises au cours de ce stage d'initiation animé par Jérémy ALLAIN et concernant les papillons des jardins. Il était temps : c'est en effet le dixième stage d'initiation pour l'année 2011. Cependant il y en a encore 5 sur les sujets suivants : campagnols, mammifères forestiers, muscardin, micromammifères et pelotes de réjection, oiseaux du littoral ; il n'est donc pas trop tard pour vous y inscrire !

 

 

01

 C'est à la mairie de Trégueux que Jérémy accueillait les participants...

 

 

02

 ... qui étaient au nombre d'une bonne vingtaine.

 

 03

 La conférence avec projection vidéo se termine et Jérémy répond aux questions...

 

 04

 ... avant de partir (le temps s'étant heureusement amélioré)...

 

 05

 ... vers les abondants espaces verts de la commune.

 

 06

 Pas besoin d'aller bien loin de la mairie en effet pour être en pleine nature... 

 

 07

 ... et déjà ici les filets sont à l'oeuvre...

 

 08

 ... mais c'est en arrivant dans cette vallée...

 

 

09 ... que les captures se multiplient...

 

 

10

 ... avec examen complet et détermination de chaque espèce capturée...

 

 11

 ... et ensuite relâchée bien sûr... avant examen de nouvelles espèces. 

 

 

12 Les filets ne chôment pas... les déterminations se succèdent...

 

 13

 ... au fur et à mesure que le temps passe.

 

 14

 Le but étant que chacun... en s'aidant de son livre au besoin... en sache un peu plus, à la fin du stage, sur les papillons de son jardin (ou des espaces voisins de chez lui). 

   

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2011
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 13:35

Voilà déjà presque une semaine que nous avons passé 3 jours dans la région de "Noirmoutier - Marais Breton Vendéen" (mais étant très "chargé" ces temps ci, je n'ai pas pu m'occuper plus tôt du blog). Cette région, nous l'avions déjà arpentée en mai 2002 mais cette fois en dépit d'un temps incertain ( pas trop handicapant quand même !) nous avons vu encore plus de choses que la première fois. Notre seul regret est de n'avoir pas trouvé davantage de places d'hébergement et d'avoir dû refuser une dizaine de demandes !

 

 

Premier jour : la région de Bourgneuf en Retz

 

 

10

 Vous connaissez le talent de Maryvonne pour assurer le bon mélange des différents ingrédients...

 

 10A

 ... que les participants s'apprêtent maintenant à consommer.

 

 10B

Michelle BARDOUL(debout au centre) semble rassurée : elle nous laisse ses deux enfants (Marine et Robin que l'on voit à gauche de la photo)... et qui seront pris en charge par les grands parents bien sûr !

 

 

11A

 Alors le pique-nique peut continuer...

 

 11

 ... dans un cadre fort agréable... et sous un ciel encore propice...

 

 12

 ... voire plus ou moins ensoleillé comme on voit ici !... A l'horizon : le clocher de Bourgneuf.

 

 13

 Ensuite nous partons à la découverte...

 

 13B

 ... des marais aux alentours...

 

 13C

 ... pour observation des paysages, des plantes...

 

 

14

 ... des oiseaux surtout dont certains comme on voit ici sont d'une grande élégance !

 

 

15

 Nous rencontrons aussi des gens de la région...

 

 15A

 ... qui nous renseignent sur la vie quotidienne dans le marais (pêche, élevages, marais salants par endroits).

 

 

16 Voici l'arrivée au gîte de La Guillemardière (commune de St-Gervais)...

 

 16A

 ... où 17 places ont pu être réservées (5 autres ayant pu être trouvées dans le bourg).

 

 16B

 Nous nous y installons pour le dîner...

 

 

17

 ... qui ne va pas tarder à démarrer (voyez que l'apéro a déjà été servi !)... mais avant de passer à table il n'est pas interdit de consulter la doc !

 

 

17A

 La suite du repas ne va pas tarder...

 

 17B

 ... comme on voit ici !

  

 

18Au gîte de la Guillemardière, il y a aussi une piscine que certains ont inaugurée dès le premier jour !...

 

 

19

 ... cependant que sur les revers d'un volet (à l'arrière du gîte) des photographes s'intéressent...

 

 

19A

 ... à ce mini-nid de guêpes (des guêpes de petite taille... une variété locale sans doute)

 

 

Second jour : l'île de Noirmoutier

 

 20

 Les horaires de marée s'y prêtant, c'est par le passage du Goix...

 

 

20A

 ... que nous abordons l'île de Noirmoutier le dimanche 12 juin au petit matin.

 

 21

 Une visite du bourg s'impose...

 

 

21A

 ... et nous laissons quelque temps à chacun...

 

 

21B

 ... pour voir le chateau...

 

 

21C

 ... la mairie...

 

 

21D

 ... le marché du dimanche matin...

 

 21E

 ... et même ce superbe voilier (à l'intérieur de l'église m'a t-on dit) !

 

 22

 Ensuite : direction la pointe de l'Herbaudière...

 

 22AB

 ... pour des observations géologiques d'abord...

 

 22A

 ... ici en effet se voit (à marée basse) le vieux socle hercynien de l'île formé de migmatites (avec par endroits des granites et pegmatites d'anatexie).

 

 

23

 Nous y avons fait aussi beaucoup d'autres observations...

 

 

23A

 ... de plantes, d'insectes...

 

 

23E

 ... et même de curieux champignons comme celui que l'on voit ci-dessus !

 

 

23CD

 Ici ce qui retient l'attention du photographe...

 

 23D

 ... c'est un hanneton... en mauvais état certes... mais qui indique que l'espèce est encore présente sur l'île. 

 

 

23C

 Nous voyons passer près de la pointe et vent debout... un vieux voilier...

 

 

23BC

 ... dont nous apprendrons le nom un peu plus tard... au port du Bois de la Chaise... en consultant ce panneau.

 

 

24  Le Bois de la Chaise en effet... après l'Herbaudière, nous y arrivons...

 

 

24A

 ... pour en admirer les superbes paysages... et les chênes verts...

 

 24B

 ... mais aussi les grès yprésiens (un étage de la base du tertiaire)...

 

 24BC

 ... dont les grains sont parfois de grande taille...

 

 

24C

 ... et qui sont célèbres à cause des restes de palmiers (les Sabales) que l'on y a trouvés... mais aussi par leurs stratifications entrecroisées bien visibles ici.

 

 25

 C'est dans ce bois... bien à l'abri du vent... que nous avons pique-niqué...

 

 27

... avant d'entreprendre la visite...

 

 

27A

 ... des marais de Müllembourg.

 

 

27C

 Pour faire le tour de la réserve ornithologique, nous avons d'abord emprunté la jetée Jacobsen (refaite et surélevée depuis Xynthia)... 

 

 27B

 ... c'est là que pluie et vent se sont conjugués pour rendre les observations difficiles !

 

 28

 Heureusement, de l'autre côté des marais nous étions plus abrités... et le temps s'est amélioré...

 

28AB ... aussi avons-nous pu y faire...

 

 

28B

 ... quelques observations ornithologiques...

 

 

28C

 ... quelques découvertes botaniques...

 

 

28E ... et en passant devant d'anciennes maisons pittoresques...

 

 28D

 ... quelques découvertes locales... surprenantes... comme cette "venelle des 3 ivrognes" !

 

 

26

Ensuite, comme nous l'avions fait à Guérande (vous pouvez y aller voir : c'est toujours sur le blog), nous avons visité une exploitation de sel...

 

 

26AB

 ... avec explications très complètes sur le fonctionnement des différents bassins...

 

 26A

 ... et des différentes machines permettant de sécher...

 

 26B

 ... puis de broyer le sel.

 

  

29

 C'est par l'observation d'une héronnière...

 

 29A

 ... avec en dessous quelques cadavres de jeunes (voyez qu'il n'y avait pas que des hérons !)... que la journée sur le terrain s'est terminée.

 

 29B

 Après dîner, je passe en revue les différentes photos prises par les uns et les autres.

 

 

Le troisième jour : retour à la héronnière et région de Chateauneuf

 

 

30

 La journée commence par la préparation du pique-nique.

 

 31

 Puis nous voilà revenus à la héronnière... mais cette fois au grand complet ! La veille au soir, nous avions en effet perdu deux voitures ayant dû faire demi-tour pour découvrir le site...

 

 

31A

 Nous avons bien fait car cela nous a permis de découvrir un autre secteur plus intéressant encore que le premier...

 

 31C

 ... avec un comportement différent également des oiseaux... plus actifs le matin que le soir !

 

 32 Nous étions ensuite attendus au "Petit Moulin" à Chateauneuf...

 

 

32A

 ... par la meunière d'abord...

 

 

 32B

 ... par le meunier ensuite... nous sommes maintenant à l'intérieur du moulin... 

 

 

32C

... qui tournait et fabriquait de la farine.

 

 

32E

 Nous avons ainsi visité les trois étages de ce moulin à vent... et admiré l'ingésiosité de ceux qui l'ont construit et entretenu.

 

 

32H

 Pour l'achat de "souvenirs", nous retrouvons la meunière dans son magasin... 

 

 

 32I

 ... avant de faire un petit tour à l'extérieur...

  

 32J

 ... où nous attend tout un parcours fort varié et fort instructif...

 

 32F

 ... avec "photo - souvenir"...

 

 

32K

 ... observation de meules...

 

 

32L

 ... et de la "meulière" (ici une sorte d'opale siliceuse) dont ces meules sont construites.

 

 

33

 Nous avons ensuite trouvé un endroit fort agréable pour le pique-nique...

 

 

33A

 ... on retrouve les mêmes... avec les mêmes gestes...

 

 

33B ... nous sommes dans un jardin... avec tout le matériel adéquat...

 

 

33E

... et un petit plus ici cependant : ce nid de cigogne dans les arbres environnants !

 

 

33C

 René CAMUS nous prépare aussi (au moment du dessert) une petite surprise à sa façon...

 

 33D

 ... en nous faisant voir tout ce que l'on peut faire... avec un couteau et une pomme ! 

 

  34

 Un petit parcours digestif était prévu ensuite... le long d'un sentier où il y avait beaucoup à voir...

 

 

34A ... et à photographier !

 

 

34B

 Le but était d'arriver à cet observatoire...

 

 

34C ... à partir duquel on pouvait observer de nombreux perchoirs avec nids de cigognes... comme celui que l'on voit au loin et à droite sur la photo. 

 

 34D

 ... et que voilà en gros plan ici.

 

 

 34E

Il ne reste plus ensuite qu'à comparer clichés,connaissances et impressions...

 

 

34G

 ... avant de prendre la route du retour... en compagnie cette fois de grand'père ! 

 

 34F

 Tiens voici un "ver luisant" ! C'est évidemment la nuit que cette femelle brille... pour attirer les mâles... un spectacle autrefois fréquent et de plus en plus rare maintenant... sauf peut-être ici dans le bocage vendéen...

 

 

35A

 Pour terminer la journée, nous voici revenus sur le bord de mer... et nous grimpons sur cette passerelle... 

 

 35AB

 ... pour voir l'un des petits ports caractéristiques de la région... Ici c'est le port du Collet (atteint lui aussi par Xynthia).

 

 35B

 Nous sommes maintenant un peu plus loin vers la mer, à l'embouchure de la rivière où s'est installé le port, sur une zone dunaire comme l'indique ce panneau.

 

 

35C

 Véliplanchistes et "kyte-surfeurs" s'en donnent à coeur joie !

 

 

36

 Le groupe lui, s'offre un dernier goûter... près de la voiture ravitailleuse de Jean-Paul...

 

36A ... un dernier contact avec cette région fort plate (globalement) et cependant fort variée (dans le détail).

 

 37

 C'est par le pont de St-Nazaire que la plupart des voitures sont rentrées... après ce week-end fort enrichissant.

 

 

Je termine ce compte-rendu par quelques photos que Alain COSSON vient de m'envoyer 

   

Chrysis ignita hym-nopt-res

 Ce petit hyménoptère de 4 mm de long a pour nom Chrysis ignita.

 

 Euchloe crameri

 Ce petit papillon est une rareté : il s'appelle Euchloe crameri : c'est le seul Euchloe de l'ouest de la France.

 

 Gypsonoma dealbana

 Voici Gypsonoma dealbana : un petit papillon de la famille des Tortricidae.

  

 

Stathmopoda pedella Stathmopodidae

 Ici un papillon rare également... il a au repos une position étonnante...il s'appelle Stathmopoda pedella (allez donc retenir un nom pareil !)... c'est, nous dit Alain, le seul représentant de la famille des Stathmopodidae en France !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 20:57

Nos amis de la région de Lézardrieux et Lanmodez nous accueillaient ce 2 juin 2011 (jeudi de l'Ascension) dans une région superbe surtout quand on la parcourt par un temps ensoleillé. Un circuit d'environ 6 kilomètres a permis à une bonne trentaine de participants d'observer les roches, les plantes, les papillons... mais aussi le patrimoine bâti, les cultures, les sites ostréicoles... de la région.

 

 

01

 C'est parti !  Nos guides (dont Geoffrey STEVENS) à droite... ouvrent la voie.

 

 

02 Ici nous allons avoir droit à une démonstration...

 

 

03... de détection de la présence d'eau dans le sous-sol : le "sourcier" est au premier plan avec ses deux baguettes en main... mais voyez qu'un pendule est également utilisé !

 

 

04 Voici maintenant le groupe un peu plus loin (voyez les indications sur les panneaux au premier plan).

 

 

05

 Nous passons devant des coins superbement fleuris...

 

 

06

 ... mais aussi devant des floraisons naturelles fort intéressantes.

 

 

07

 Ici, nous sommes devant le manoir de Kermenguy...

 

 

08

 ... avec ses parties les plus anciennes datant de 1736 comme indiqué au-dessus de la petite fenêtre (en haut et au centre de la photo). 

 

 09

Voici sur sa butte, le moulin de Ker Annio...

 

 

10 ... que nous allons approcher... puis contourner... pour le voir sous tous les angles.

 

 

11

 Plus loin, c'est un pigeonnier que le groupe examine... et sur lequel nos guides sont intarissables.

 

 

12 Nous arrivons maintenant dans un tout autre milieu...

 

 

14

... que les gens du coin appellent la "Camargue" !

 

 

13

 Sous la conduite de ces deux guides...

 

 

15

  ... nous allons découvrir une vie riche et variée...

 

 

16

 ... dans cette vaste lacune que la mer recouvre aux grandes marées...

 

 

17

 ... mais qui, aujourd'hui... avec le beau temps... est parfaitement sèche. 

 

 

18 Au loin, on voit les bâtiments du CEVA (sur la commune de Pleubian).

 

 

19

 Voici la chapelle de Bonne Nouvelle (la "bonne nouvelle" étant qu'une femme venue ici  prier la "bonne vierge" pour avoir un enfant... est enfin enceinte !).

 

 

20

 Un peu plus loin un riche paysage...

 

 

22

 ... avec au loin des oiseaux mais aussi...

 

 

23

... les restes d'une "allée couverte" (que l'on devine au centre et légèrement à gauche de la photo)... et qui est maintenant recouverte par la mer (dont le niveau est donc plus élevé qu'il y a quelques milliers d'années).

 

 

21

Voici la famille LALOI... que nous connaissons bien maintenant.

 

 

24

 Ce sont les enrochements qui semblent ici attirer l'attention.

 

 

25

 Les champs d'artichauts m'attirent c'est certain... vu qu'au cours de la sortie précédente (voir sorties 2010), c'est au milieu de ces légumes que l'on m'avait déjà photographié !

 

 

26

 Nous voilà de retour à Porz Guyon : voyez la remarquable fraîcheur de la troupe (et des jeunes en particulier) !

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2011
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 13:05

Le jeudi 19 mai 2011 avait lieu, dans la salle des régates à Pléneuf Val-André, une journée consacrée à enrichir les contenus d'un projet national "pêche à pied de loisirs" dont les objectifs sont d'améliorer la gestion et la pérennité d'une activité pratiquée par un nombre considérable de personnes de tous âges et de toute condition.

Merci à Didier TOQUIN pour les photos de crabes qu'il vient de me fournir ! 

 

01

Ils sont venus de Normandie, de Vendée... et de beaucoup d'autres régions encore...

 

 

02 ... et bien sûr des réconforts étaient prévus...

 

 

03 ... pour que chacun, au cours de la matinée, puisse se sustenter !

 

 

04

Un peu avant midi, c'est Monsieur le maire de Pléneuf Val-André qui nous accueille.

 

 

05

L'après-midi voici les participants sur le terrain...

 

 

06

... où Frank et Jérémy font connaître à tous...

 

 

07

... leur connaissance des lieux et leur façon de travailler.

 

 

09

 Nous sommes en effet ici sur un "champ de blocs" tout à fait à l'extrémité du site du Verdelet (dont vous voyez au fond l'ilôt vu du large, avec ses anciennes carrières bien visibles sur la photo).

 

Voici 3 photos que Didier vient de me fournir

 

 P1100690 R Comme vous voyez, les crabes ne manquaient pas dans le secteur...

 

 

P1100683 R

 ... la chance de ceux-ci est d'avoir servi uniquement...

 

 

P1100684 R

 ... d'objets de démonstration... avant d'être relâchés !

  

 

10

 Pour terminer voici les participants revenus dans la salle de réunion où Vivarmor Nature (Jérémy à droite) et IODDE (l'association oléronnaise associée) font le point avant la clôture de cette journée. 

  

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans vivarmor
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 19:47

Nous étions 22 participants à cette sortie. Nous avions un guide local connaissant parfaitement les lieux en la personne de Pierre Danet.. Le temps également était de la partie (ni trop chaud, ni trop humide) !...

  01

  Voici le groupe rassemblé sur un vaste parking en contrebas du bourg (là où les cars de pélerins viennent se ranger quand il y a rassemblement autour de la patronne du lieu).

 

 

02

 Maintenant nous montons vers le centre et l'église de Querrien (il y avait un office et de nombreux paroissiens à notre arrivée... mais maintenant ils sont repartis !) 

 

 

03

 ... le bourg (dont l'église se voit maintenant à droite de la photo) une fois franchi... nous redescendons de l'autre côté...

 

 04

 ... en faisant de nombreux arrêts... comme celui-ci où Pierre nous parle d'une plante qu'il a connue et consommée sur le chemin de l'école dès son plus jeune âge : la"gernote" ou "jarnote". 

 

 05

 Un peu plus loin, voici une autre plante... dont Yves ROCHER s'est servi pour fabriquer un de ses premiers remèdes !

 

 06

 Maintenant nous entrons véritablement dans la forêt où nous allons longer le ruisseau de Querrien.

 

 

07

 Les fougères y sont abondantes et variées... et certaines sont de belle taille ! 

 

 08

Mais il y a aussi les arbres et de nombreuses autres  plantes (sans compter les insectes divers...

 

 

09

 ... ici par exemple on voit sur cet arbuste des tâches blanches appelées "crachats de Coucou"...

 

 10

 ... qui sont produites en réalité par les larves d'un insecte (du genre Cicindèle si je ne me trompe) dont Jean-Paul nous montre ici la photo !

 

 

11 Voyez que l'on sait s'entre-aider à Vivarmor !... quand il y a comme ici un obstacle à franchir...

 

 12

... nous avons dû en effet franchir à plusieurs reprises... le ruisseau lui-même ou ses nombreux petits affluents...pour bien observer tous les secteurs de la vallée.

 

 

13 Nous voici arrivés à l'endroit du pique-nique...

 

 

14

 ... et comme il est largement plus de midi... personne ne perd de temps pour se mettre "à table"... ou simplement sur un banc... voire sur le gazon ! 

 

 

15

 Après le repas par contre... chacun prend un peu ses aises !

 

 

16

 Mais la curiosité est la plus forte car les bords de l'étang sont fort variés !

 

 

17 Et nous voilà repartis pour un second circuit... avec notre guide ouvrant la voie. Comme vous voyez nous quittons ruisseau et étang pour prendre un peu de hauteur.

 

 

18

 Nous observons depuis quelque temps quantité de troncs d'arbres avec ces colorations rouges du plus bel effet : une "algue rouge" microscopique sans doute.

 

 

19

Nous avons donc maintenant pris un peu de hauteur par rapport au ruisseau et à l'étang... Nous sommes maintenant en pleine forêt...sur la gestion de celle-ci... sur les habitants du lieu... notre guide est toujours intarissable...

 

 

20 ... les découvertes se succèdent...et les photographes s'en donnent à coeur joie ! 

 

 

21

 C'est qu'en effet, dans les zones où des coupes ont éclaicit la forêt, aux plantes s'ajoutent de curieux insectes...

 

 

22

 ... ou encore de superbes papillons comme celui-ci qui s'apprête à prendre son envol !

 

 

23

 Mais oui !... en forêt de Loudéac il y a aussi du muguet... et dont la floraison (comme vous voyez) n'a rien de prématuré !...

 

 

24

Nous voici revenus au point de départ. Notre guide (avec quelques personnes et la voiture de Jean-Paul...) est parti récupérer les véhicules que nous avons laissées (avec les pique-niques) à l'étang des 14 sous... pendant ce temps le reste de la troupe se met à la recherche d'une fontaine... une très ancienne fontaine même nous dit ce panneau...

 

25

... nous avons donc cherché la fontaine... nous pensions la trouver en contrebas de ce superbe monument... eh bien il n'en est rien : une "fable" cette fontaine apparemment !...mais l'endroit valait quand même le détour.

 

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2011
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 10:38

C'était notre 82ème week-end. Il avait lieu en presqu'île de Crozon les 23, 24 et 25 avril 2011 et nous avons bénéficié d'une météo exceptionnelle. Merci à Dominique TRANCHANT, Anne FERRON et Alain COSSON dont les photos complètent les miennes ! 

   

Quelques vues du nouveau pont de Térénez, notre premier arrêt.

  Redimensionner01Térénez

Un superbe pont courbe...

 

 Redimensionner02Térénez2

... vient de prendre le relais de l'ancien pont que l'on voit ici au second plan.

 

 

Redimensionner03Térénez

 Le voici vu du dessus...

 

 

Redimensionner04Térénez

 ... et voici l'impression que l'on a quand on le franchit en voiture.

 

 

Redimensionner05Vipère 1

 A proximité du pont nous avons découvert cette Vipère péliade...

 

 

Redimensionner06Vipère

 ... que voici vue en gros plan.

 

 

Seconde étape : la pointe de Landévennec.

 

Redimensionner07PN (Landevennec) 1

 Nous sommes maintenant arrivés à Landévennec...

 

 

Redimensionner08PN (Landevennec)2

 ... où nous prenons notre premier pique-nique à proximité de la nouvelle abbaye.

 

 

Redimensionner09

 Ensuite nous descendons vers la boucle de l'Aulne...

 

 

Redimensionner10

 ... où d'anciens navires de notre marine nationale finissent de rouiller... tout en servant d'abri à toute une troupe... d'oiseaux marins (des goélands principalement) !...

 

 

Redimensionner11

 ... que notre présence (pourtant paisible) fait brailler par moments.

 

 

Redimensionner12Landrellec (Aulne)

 Ensuite nous descendons vers l'ancienne abbaye... et vers les herbus qui bordent l'Aulne à cet endroit. Comme indiqué sur le panneau, de nombreux oiseaux marins y étaient visibles... et dont j'ai les photos (prises par Anne) mais on ne peut tout mettre !

 

 Redimensionner13bota (arum)

 Nous y avons effectué de nombreuses observations botaniques... c'est l'intérieur d'une inflorescence d'Arum que nous examinons ici... 

 

 Redimensionner14Bota (algue)

... cependant qu'un peu plus loin...ce sont des algues que Jean-Paul présente.

 

 

Redimensionner15 Landrellec (port)

 Nous voici maintenant arrivés au niveau du port...

 

 

Redimensionner16

... où nous faisons un petit arrêt...

 

 

Redimensionner17Landrellec

... avant de remonter vers notre parking en longeant des espaces fort agréables à l'oeil.

 

Redimensionner18Gouter 1

 Un petit goûter... à notre retour près des voitures...

 

 

Redimensionner19Gouter 3

 ... termine agréblement ces quelques heures de balade.

 

 

Notre hébergement était à Morgat .

 

Redimensionner20Gîte 1 Nous arrivons dans ce gîte... situé non loin du centre ville mais dans un endroit bien tranquille...où le propriétaire nous accueille

  

 

Redimensionner20Morgat 1 Nous faisons ensuite (à quelques uns) un petit tour sur le port de Morgat...

 

 

Redimensionner21Gîte repas 1

 ... avant de passer à table... où un repas préparé par Annie et Maryvonne...

 

 

Redimensionner22Gîte repas 2

... regroupe tout le monde.

 

 

Redimensionner23Gîte repas 3 Claude et Claudine nous ont déjà offert l'apéro... et ici c'est un superbe (et excellent) gâteau qui nous est proposé !

 

 

Le second jour commence par une visite du Cap de la Chèvre.

  

Redimensionner24Chèvre (monument)

 Un coup d'oeil d'abord sur ce monument...

 

 

Redimensionner25Chèvre (paysage)

 ... et voici le groupe sur le sentier...

 

 

Redimensionner26Chèvre sentiers)

 ... qui côtoie des falaises impressionnantes formées par des roches dures et résistantes : des grès armoricains (comparables donc à ceux que nous avons examinés dans la région de Mur de Bretagne : voir sortie du 25 septembre 2010 et sortie 45 du groupe géol) .  

 

 

Redimensionner27Chèvre (bombe)

 De nombreuses cavités comme celle que l'on voit ici sont sans doute liées à des impacts de bombe.

 

 Redimensionner28Bota (cuscute)

 Sur les ajoncs se développe une plante parasite : la Cuscute.


 Redimensionner28A (orchidée)

 Cette orchidée (une Ophrys abeille si je ne me trompe) ne passe pas inapercue des botanistes...

 

 

Redimensionner29 (pédiculaire)

 ... de même que cette Pédiculaire... plus discrète cependant que la précédente... et encore couverte de rosée.

 

 

Visite de la Maison des Minéraux à Saint-Hernot.

  

Redimensionner30Musée (ext)

Il est maintenant 10 heures du matin... et nous voici arrivant à la Maison des Minéraux...

 


Redimensionner31Musée

 Au milieu des cartes géologiques, des photos, des échantillons de roches et minéraux...

 


Redimensionner32Musée YC  ...nous sommes accueillis par Yves CYRILLE qui anime pour nous les lieux...

 

 

Redimensionner33Musée (fossiles)  ... et en plus des fossiles...

 

 

Redimensionner34Musée (fluoi)  ... nous fait découvrir de superbes minéraux fluorescents !

 

 

A la découverte de la géologie locale sur le terrain.

  

Redimensionner35

 Second pique-nique à la plage de Penhat...

 

 

Redimensionner36

 ... entre la pointe des Tas de Pois... et la pointe du Toulinguet.

 

 

Redimensionner36Géol (guide)   C'est là que Yves, notre guide, commence ses explications...

 

 

Redimensionner37Brioches

 ... en nous montrant d'abord...

 

 

Redimensionner38Brioches 2

 ... de curieuses formations...

 


Redimensionner39Brioche GP.

 ... que leurs formes arrondies ont fait appeler des "brioches".

 

 

Redimensionner40Brioche (YC)

 Nous les avons retrouvées plus loin... où Yves nous les montre... en coupe cette fois...

 


Redimensionner41Brioche (MA)

 ... ce qui permet de comprendre...

 

Redimensionner42Brioches(formation)

 ... comment elles se sont formées (le schéma se lit de bas en haut - il est de Yves Plusquellec : voir "Curiosités géologiques de la presqu'île de Crozon" - p. 26).

 

 Redimensionner43Géol (PenHat)

 Géologie et paysages ne font qu'un... nous explique t-on ici... sur cet anticlinal formé par des schistes briovériens (relativement tendres) entre deux pointes formées par des grès armoricains (plus résistants).

 

 

Redimensionner44Géol (groupe)

 Descendus à Camaret... nous voici sur les formations du Corréjou...

 

 

Redimensionner45

 ... avec ici un fossile en place dans la roche... c'est un trilobite.

 

 

Redimensionner46

 L'endroit est surtout célèbre pour ses traces de vagues...

 

 

Redimensionner46A

 ... qui permettent de reconstituer le milieu sous-marin de l'époque avec la direction des courants (le schéma est de Yves Plusquellec : voir "Curiosités géologiques de la presqu'île de Crozon" - p. 21).

 

 

Redimensionner47

 On voit aussi des traces de vers... ici en relief (donc en contre-empreinte)...

 

 

Redimensionner48

 ... et ici avec leurs tubes (creusés dans le sable)... conservés dans la roche(devenue un grès)... et vus de dessus (d'où l'aspect arrondi de chaque tube).

 

 Redimensionner49Géol (faille)

 On voit ici une faille, c'est à dire une cassure (de gauche à droite au centre de la photo)...avec déplacement des deux compartiments (celui du bas étant parti vers la droite...

 

 Redimensionner50Géol (plis)

 ... parfois plissements et cassures se mélangent... comme on voit ici.

 

 

Redimensionner51Géol (descente)

 Maintenant nous descendons... en prenant quelques risques il est vrai...mais vous allez voir que cela en valait la peine...

 

 

Redimensionner52Géol (Mort Angl.) ... nous sommes en effet sur le site de Mort Anglaise...

 

 

redimensionner53 Mort Anglaise

 ... un superbe anticlinal...plus ou moins fracturé...

 

 

Redimensionner53MortAnglaise(schéma)

 ... avec même un filon de dolérite sur la partie gauche... comme indiqué sur ce schéma (qui est de Yves Plusquellec : voir "Curiosités géologiques de la presqu'île de Crozon" - p. 88).

 

 

Redimensionner53Géol (fin)C'est non loin de là que s'est achevé notre "journée géol" avec Yves CYRILLE que nous tenons à remercier... il  récapitule ici pour le groupe (fort attentif comme vous pouvez voir) l'histoire géologique de la région... avant que Annie et Maryvonne nous offrent notre deuxième goûter... 

 

 

Redimensionner54Gîte 2 (apéro)

 Le soir, nous voici de retour au gîte... avec un petit apéro (une fois de plus !)... avant le diner du dimanche soir. 

 

 

A la découverte de la région de Lostmarc'h le lundi matin.

 

Redimensionner55LD (dunes)

 Nous cheminons d'abord sur les dunes... où il y a toujours beaucoup de plantes et d'insectes à observer... 

 

 

Redimensionner56LD (Palue)

 ...avant de prendre de la hauteur...

 

 

Redimensionner57LD (coussins)

 ... pour arriver à la pointe de Lostmarc'h... où s'observent ces coulées de laves sous-marines (les "pillow-lavas" de couleur sombre)... entourées de sédiments calcaires (de couleur blanche).

 

 

Redimensionner58LD (cisail.)

 Nous sommes maintenant (avec la pointe de Lostmarc'h en arrière plan) à la limite entre les formations géologiques dites de "Crozon-Sud" et celles de "Crozon-Nord"...sur une zone de cisaillement qui fait se superposer des formations dévoniennes (plus récentes) sur les formations volcano-sédimentaires déjà vues.

 

 

Redimensionner59LD (pays.) Les paysages sont grandioses... au fond, c'est la pointe de Dinan.

 

 

Redimensionner60LD (disc.)

 Dans cette crique, la superposition des formations quaternaires... sur les roches anciennes plissées et nivelées... se voit bien.

 

 

Redimensionner61LD (remontée)

 Demi-tour maintenant...pour boucler le circuit... qui va nous faire revenir aux voitures... (c'est un peu plus loin que nous avons observé la chenille que Alain COSSON présente en fin d'article). 

 

 

Redimensionner62

 Voici notre troisième et dernier pique-nique...

 

 

Redimensionner63

  ... à la fin duquel... chacun prend ses aises !

 

 

Redimensionner64

Il faut dire que l'endroit (fréquenté par de nombreux surfeurs) est très accueillant (avec ombre ou soleil au choix !). 

 

 

La région de l'Aber, le four à chaux de Rozan et la pointe de Raguenez

 

Redimensionner65Four (panneau)

  Cet ancien four à chaux est encore bien conservé...

 

 

Redimensionner66Four (obs.)

 ... de son sommet, on domine tout l'Aber...

  

 

Redimensionner67Four (oiseaux)

 ... où les oiseaux sont nombreux et variés

 

 

Redimensionner68Géol (plis) 2

   En allant vers la pointe de Raguenez on voit de superbes plissements...

 

 

Redimensionner69Géol (plis) 1

  ... avec  des comportements différents selon la nature de la roche.

 

 

Redimensionner70Géol (brèche volc.) On voit aussi en approchant de la pointe des brèches volcaniques (résultant d'explosions sous faible épaisseur d'eau).

 

 

Un petit arrêt au sommet du Menez Hom pour terminer.

 

Redimensionner75

  Nous voici au niveau de la table d'orientation...

 

 

Redimensionner76

 ...puis un peu plus loin... à regarder les planeurs qui s'apprêtent à décoller...

 

 

Redimensionner77

 ...avant un dernier goûter près de la voiture Chiroux... car la voiture ravitailleuse de Jean-Paul nous avait quitté.

 

 

Je rajoute 2 photos que vient de m'envoyer Alain COSSON (notre expert papillons)

 

RedimensionnerDicallomera fascelina

Voici d'abord  Dicallomera fascellina (Lymantriidae): une chenille qui n'a pas (pour l'instant) été trouvée dans les Côtes d'Armor.

 

RedimensionnerGastropacha quercifolia

Voici maintenant cette très grosse chenille que nous avons vue le lundi matin (attaquée par des fourmis) sur le sentier dans la région de Kertanguy. Son nom est Gastropacha quercifolia et elle existe aussi chez nous.

 

Ainsi se termine notre sixième week-end dans la région de Crozon et notre 82ème week-end au total.

 

Le prochain qui aura lieu dans la région de Noirmoutier est en cours de préparation. Ceux qui se sont pré-inscrits recevront prochainement la fiche d'inscription définitive. Le nombre de places sera limité à 22 ! 

 

 

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 23:28

Le samedi 2 avril 2011 le groupe "P.G.22" a effectué sa 45ème sortie. C'était dans la région de Mur de Bretagne. Nous avions choisi de voir sur le terrain l'ensemble des formations du "synclinorium médian" depuis le briovérien jusqu'au carbonifère.

 

 

RedimensionnerDSCN8466

Notre point de départ étant l'abbaye de Bon Repos... nous ne pouvions faire autrement que d'aller jeter un oeil...

 

 

RedimensionnerDSCN8469

... sur les murs de celle-ci... et notamment sur les fameux schistes à "chiastolite" (une variété d'andalousite)... cela nous a d'ailleurs donné envie d'organiser une sortie spécialement consacrée à l'étude du métamorphisme de contact dans la région !

 

 

RedimensionnerDSCN8476

 Aujourd'hui c'est l'ensemble complet des formations géologiques constituant la bordure sud du synclinorium médian que nous avons décidé de passer en revue... en nous dirigeant d'abord vers les plus anciennes.

 

 

RedimensionnerDSCN8477

 Nous voici à la limite entre le briovérien (sous nos pieds) et le cambro-ordovicien (visible à l'arrière du groupe). Nous sommes en contrebas du barrage du côté morbihanais (en amont de St-Aignan)

 

 

RedimensionnerDSCN8393

 Ce poudingue avec ses petits galets de quartz bien arrondis et légèrement déformés pourrait constituer la partie inférieure de cette formation (le cambro-ordovicien) qui se situe à la base de l'ére primaire...

 

RedimensionnerDSCN8478 ... et qui plus loin (le long de la route allant des forges des Salles à Bon Repos) est formée comme on voit ici de grès très durs (à gauche de la photo) et de schistes (au centre) : un endroit intéressant pour bien voir la différence entre sédimentation et schistosité. Voir aussi plus loin les photos de Michel LE PEUCH 

 

RedimensionnerDSCN4776 Nous sommes ici à Bellevue où se voient bien les deux formations suivantes : le sommet des grès armoricains de l'Ordovicien inférieur (au premier plan avec des niveaux ferrugineux rougeâtres intercalés)... et la base des schistes à Calymènes de l'Ordovicien moyen et supérieur...

 

RedimensionnerDSCN8481 ... des schistes ardoisiers que les participants examinent dans l'espoir d'y trouver quelques restes de ces fameux trilobites nommés Calymènes (dont un exemplaire vient de leur être présenté).

 

RedimensionnerDSCN8480

 A défaut de fossiles, ces formations riches en oxydes de fer que l'on trouve vers le sommet des grés armoricains... intéressent aussi certains.

 

RedimensionnerDSCN8482

 Nous voici maintenant sur un niveau de schistes graphiteux (nommés aussi ampélites) qui sont d'âge Silurien et riches en pyrite.

 

RedimensionnerDSCN8484Dans la vallée du Daoulas ce sont des schistes de la base du Dévonien que nous examinons ici... ceux là même qui ont été exploités en carrière près du manoir de Liscuis... et que nos ancêtres ont utilisés pour les célèbres allées couvertes du coin ! 

 

RedimensionnerDSCN8488

 En remontant vers Laniscat, le groupe observe pour terminer des formations d'âge carbonifère (des schistes ardoisiers très fins avec des niveaux plus clairs de roches d'origine volcanique).

 

Je viens de recevoir de nombreuses photos de Michel LE PEUCH (envoyées par son ami Yannick LE DUIGOU). En voici quelques unes en complément des miennes

   

01

 Voici vues de près les chiastolites...

 

 02

 ... visibles dans les murs de l'abbaye.

 

03

 Voici la vue que nous avions en arrivant au barrage (côté morbihannais)... on le voit ici d'en haut...

 

04

 ... et ici d'en bas une fois le versant descendu pour arriver à la limite briovérien et cambro-ordovicien.

 

06

 C'est près de cet ancien lavoir que se situe le contact entre les deux formations dont j'ai déjà parlé : le briovérien (autour de 600 millions d'années) et le cambro-ordovicien (base de l'ère primaire - environ 500 Ma) ...  cela se voit dans le paysage car le briovérien est moins résistant à l'érosion.

 

07

 Gros plan d'abord sur ces schistes (plus siliceux et plus durs que les schistes briovériens)...

 

08

 ... puis sur les poudingues dont on voit  bien le caractère légèrement étiré.

 

09

 En remontant la série cambro-ordovicienne on voit les deux faciès : l'un plutôt schisteux (en haut à gauche), l'autre plutôt quartzitique (au premier plan)...

 

10

  ... mais un quartzite moins homogène...

 

10A

 ... que celui du grès armoricain qui lui succède et qui se voit ici au sommet de la remontée (là où est construit le barrage).

 

11

 Non loin des forges des Salles, voici toujours le cambro-ordovicien (gréseux à l'arrière plan et schisteux au premier plan de la photo)...

 

12

 ... avec un pendage différent : à 45° environ pour la sédimentation (au fond) et presque vertical pour la schistosité (au premier plan à gauche).

 

13

 Nous voici dans la carrière de Bellevue pour observer le passage des grès armoricains aux schistes à Calymènes.

 

14

 Un gros plan maintenant sur les ampélites du Silurien que nous avons vues sur le bord de la route dans la région de Caurel.

 

15 Puis une vue des schistes de la base du dévonien (les schistes de Liscuis) dans la vallée du Daoulas...

 

17

 ... et nous arrivons au niveau des schistes carbonifères...

 

18

 ... avec ces niveaux volcano-sédimentaires de couleur claire intercalés : des tufs peut-être... avec de curieuses petites lentilles rouges (comme celle que l'on devine vers le haut au centre de la photo).

27 avril : Je viens de recevoir l'avis d'un spécialiste (auquel Marie Denise a envoyé un échantillon de la roche et des petites lentilles rouges intercalées). Voici ses conclusions : "La roche blanche est du talc-schiste (ancienne serpentinite)" et les petite lentilles rouges "des intercalations ferrugineuses résultant d'une concentration plus forte en oxyde de fer due probablement à une hétérogénéité initiale de la serpentinite (sulfures au départ)" 

 

Sur le blog figurent toujours aussi les photos de la sortie de septembre 2010 qui complètent celles-ci (nous avions alors fait un circuit aux alentours de la ville de Mur et dans la vallée de Poulancre) 

  

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 20:37

C'est par beau temps et dans une localité fort accueillante que l'association organisait sa trente septième A.G. le samedi 19 mars 2011

 

01

Voici l'entrée de la salle polyvalente de St-Donan vers laquelle convergent les premiers participants.

 

 

02

 Ils sont accueillis, comme on voit ici, par de charmantes hôtesses...

 

 

03

 ... pour vérification de la cotisation, remise de carte pour les votes... et finalement émargement sur le régistre prévu à cet effet.

 

 

04

 Ensuite, en allant vers la salle de réunion, chaque adhérent passait devant cet espace...

 

 

05

 ... où Lionel RAT lui remettait une documentation... et notamment les rapports d'activité, financier et moral (comme on en voit dans la boîte au premier plan).

 

 

06

 Ensuite c'était l'entrée dans cette vaste salle... où les premiers arrivants commencent à s'installer... cependant que les organisateurs (au fond) installent le matériel de projection.

 

 

07

 La salle se remplit rapidement... sous le regard du président (Vincent GUIDONI)...

 

 

08

 ... lui même assisté du directeur de Vivarmor (Jérémy ALLAIN), avec (assis à sa gauche) Antony STURBOIS (qui représente Vivarmor dans la gestion de la réserve naturelle de la baie).

 

09

 La salle est maintenant bien remplie... l'A.G. ne va pas tarder à démarrer...

 

10

 Voilà l'assemblée, vue cette fois du fond de la salle... 

 

11  C'est Monsieur le maire de St-Donan qui fait ici le "discours d'accueil"

 

 

12

 Didier TOQUIN (un de nos "administrateurs" qui habite la commune et s'est occupé d'y acceuillir Vivarmor) ouvre ici la séance en compagnie de Vincent.

 

 

13

 André POCHON présente nos actions en matière de politique agricole... et énergétique.

 

14

 C'est quand il faut trouver des candidats aux postes d'administrateurs (pour remplacer le tiers sortant) que ce n'est pas gagné d'avance...

 

15

 ... mais finalement tout s'arrange... et Vincent peut clore l'A.G. par son rapport moral !

 

Bien sûr il y aura ensuite le pot de l'amitié traditionnel... mais personnellement j'ai dû accélérer un peu mon départ car avec Jeff (qui m'assiste dans le domaine juridique depuis la disparition de Yannick GEFFRAY) , je devais aller voir sur place (c'est à dire à Morieux) un site que nous avons décidé de défendre contre un projet de construction qui ne respecte pas la "loi littoral" (le propriétaire du permis contesté étant venu à St-Donan en cours d'A.G. où je l'ai reçu en "a parte" pour tenter de lui expliquer notre requête récente devant le T.A.)... C'est à cause de ce "dérangement" que je ne peux vous montrer en photos toutes les interventions (celles de Sylvie ou de Antony par exemple)... mais l'essentiel était que cette personne ne trouble pas davantage le bon déroulement de l' A.G.    

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Assemblées Générales
commenter cet article