Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 14:20

Le samedi 20 juillet 2013, comme déjà fait en 2008, Vivarmor Nature organisait une visite à la limite entre Côtes d'Armor et Morbihan pour l'observation de milieux très particuliers. Nous étions une quarantaine de participants et en dépit de ce nombre élevé, notre guide, Mélanie, nous a tout expliqué sur l'historique, sur l'entretien des lieux, sur les richesses naturelles des deux sites qui constituent cette curieuse réserve naturelle en Centre Bretagne.

 

Merci à Michel LALOI et Alain COSSON qui m'ont envoyé des photos. Guillaume LESAGE vient également de me faire parvenir les siennes (voir à la fin) 

 

 01

Le rendez-vous était à l'église de Glomel. Notre guide vient de nous rejoindre et nous explique le programme de la journée.

 

 

02

 Le matin : visite des Marais de Magoar Penvern où nous voici arrivés.

 

 

03

Comme l'indique le panneau explicatif, la zone que nous allons parcourir est en deux parties de part et d'autre du ruisseau local (le Grazius).

 

 

04Ce sont d'abord des touradons de Carex que nous apercevons de part et d'autre du talus sur lequel nous marchons en une longue file.

 

 

05

 Dés qu'elle le peut, Mélanie nous présente en détail la flore et la faune locales.

 

 

06 De chaque côté du talus sur lequel nous progressons...

 

 

07

 ... les milieux sont variés : tantôt des prairies humides comme on voit sur la gauche... tantôt des zones marécageuses comme au premier plan sur la droite...

 

 

DSC0045

 ... avec parfois des mares d'eau et une végétation de saules.

 

 

 08

 Sur ce pont, nous franchissons le Grazius que l'on devine sur la gauche parmi les roseaux.

 

 

09

 Un peu plus loin Mélanie fait un nouvel arrêt...

 

  

10 ... devant un public toujours très attentif.

 

 

11

 Ensuite nous traversons une zone de prairie qui vient d'être fauchée...

 

 

12

 ... pour arriver sur cette lande humide... où Alain s'en donne à coeur joie dans la capture des papillons...

 

 

Miroir... nous permettant d'observer (entre autres) ce superbe Miroir (Heteropterus morpheus pour les scientifiques) 

   

 

13

 ... cependant que Mélanie continue ses explications. Elle nous détaille le cycle d'un autre papillon célèbre... présent ici lui aussi : l'Azuré des mouillères... mais sans pouvoir nous montrer ni le papillon ni la plante avec laquelle il est associé : la Gentiane pneumonanthe... il faudra revenir ! 

 

 

14

 Bien équipée, elle n'hésite pas (un peu plus loin) à traverser ces zones humides à la recherche des plantes caractéristiques...

 

 

DSC0050

... qu'elle nous décrit dans tous leurs détails...

 

 

15

 La procession continue entre zones boisées et landes plus rases.

 

 

16

 Comme nous l'avions déjà vu en 2008, les ajoncs sont par endroit littéralement envahis par ces toiles... qui sont effectivement fabriquées par des araignées pour protéger leurs oeufs et leurs jeunes.

 

 

17

 Nos jeunes à nous font ici une petite pause... studieuse cependant pour certains...

 

 

18

 ... tandis que d'autres profitent de l'expérience des parents !

 

 

19

 Il y a en effet beaucoup à apprendre...

 

 

20

 ... et par exemple que prendre de jeunes bouleaux comme point d'appui... peut réserver des surprises !

 

21 Après toutes ces émotions... un pique-nique s'imposait...

 

 

22

 et ce coin ombragé convenait à merveille pour recharger les batteries.

 

 

23

 Notre lieu de pique-nique se trouvant au bord du canal de Nantes à Brest, nous repartons en longeant celui-ci...

 

 

24 ... nous sommes dans la zone dite la "tranchée des bagnards" (déjà visitée par Vivarmor à plusieurs reprises... la dernière étant encore sur le blog).

 

 

25

 Comme dans toute la réserve, la Loutre est présente ici...

 

 

26

 ... des "traces de pas" d'une part... et surtout des "épreintes" comme on voit ici... marquent le passage récent de l'animal.

 

 

27 Contrairement aux crottes des autres animaux... elles sentent bon ces laisses de Loutres : une vague odeur de miel !

 

 

28

Tout le long de la tranchée, les déchets du creusement rejetés de chaque côté, forment maintenant des zones en relief et boisées... où les vieux arbres morts font la joie des Pics (dont 5 espèces ont été recencées dans le secteur).

 

 

29

 Nous sortons maintenant de cette zone boisée et redescendons vers les Landes de Lan-Bern.

 

30 Cette vaste zone de plus de 20 hectares...

 

 

35

 ... fait l'objet d'un entretien régulier...

 

 

31

 ... avec par endroit des "placettes"...

 

 

32

 ... où l'élimination des espèces concurrentes permet à des plantes comme les Drosera de se développer.

 

 

33

 Quelle est donc cette plante à fleurs jaunes qu'Alain photographie en gros plan ?

 

 

34

 La voici vue de près... son nom est Narthécie ossifrage : "ossifrage" veut dire "qui casse les os"... il y a en effet peu de calcaire dans les endroits où elle pousse ; c'est ce déficit (et non la plante) qui rendait (lorsqu'il n'était pas compensé) le squelette des animaux fragiles

 

 

NarthécieVoici un gros plan que Alain COSSON vient de m'envoyer sur les curieuses fleurs de cette plante (appelée aussi Narthécie des marais)   

 

 

36

 Maintenant nous voici sur les bords d'une importante mare.

 

 

37

Lors du creusement pour l'installation de cette mare, une hache en pierre polie en métadolérite de Plussulien a été découverte sur le site !

39Mais ce sont bien sûr sur les espèces aquatiques présentes qui font l'objet de toute notre attention...

 

 

38

... insectes (ici une exuvie de libellule)... batraciens... plantes aquatiques (dont certaines rares)... trouvent refuge ici.

 

 

40

 Lors de l'un des derniers arrêts, nous sentions venir un orage... le temps de faire une rapide visite au "Verger conservatoire (pommes anciennes)" et les premières gouttes se faisaient sentir... heureusement nous n'étions pas très loin d'un abri où nous nous sommes refugiés juste à temps... et avons laisser passer l'arrosage avant de revenir aux voitures ! Tout s'est donc bien terminé : merci à tous... à l'AMV gestionnaire des sites... à Mélanie en particulier !

 

 

Voici quelques photos parmi celles que vient de m'envoyer Guillaume LESAGE

 

 

DSC03759

 Dans la mare de Lan-Bern, posés sur une feuille de Plantain (Alisma plantago)... on voit au centre 2 Agrions ou "Demoiselles" en couple (la femelle se prépare à pondre - le mâle dressé à la verticale surveille les environs). Les tiges très fines sont celles d'une fougère aquatique que notre guide nous a décrite en détail...

 

 

DSC03764

 Par endroit la quantité de Drosera est impressionnante !

 

 

DSC03734

 La Loutre est présente un peu partout... mais invisible évidemment... Guillaume LESAGE lui a cependant ici tiré le portrait (sur un panneau bien sûr !).

 

 

DSC03765

 En fin de sortie ma batterie ayant rendu l'âme... j'ai demandé à Guillaume de prendre quelques clichés... Ici nous sommes dans le "Verger conservatoire de Lan-Bern" planté en 2001 pour assurer la conservation des anciennes variétés de pommes locales.

 

 

DSC03768 Depuis 1993, un troupeau de 8 poneys Highlands est à demeure sur 20 hectares. La pluie qui commence à tomber les fait se regrouper sous les arbres...

 

 

DSC03770 ... et nous sous cet abri (avec même un certain nombre de places assises) !

  

Notre sortie le 14 juin 2008 dans le même secteur est toujours sur le blog... pour en voir les images : cliquez sur "Sorties 2008" et ensuite sur "Sortie sur le site de Magoar (commune de Glomel)" . Au local vous pouvez aussi en voir un tirage papier dans le classeur "2008". 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2013
commenter cet article
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 21:16

C'est à 21 heures que guidés par un animateur de la Maison du Patrimoine, nous sommes partis à la découverte des landes de Locarn à la tombée de la nuit. Le temps était idéal. 20 participants ont arpenté pendant près de 3 heures des milieux variés. L'Engoulevent était au rendez-vous !

 

 

01

Il est 21 heures (environ). Les participants se regroupent devant ces panneaux...

 

 

02 ... qui présentent les différents milieux...

 

 

03

 ... que nous allons découvrir...

 

 

04

 ... pilotés par notre guide qui nous donne ici quelques informations générales.

 

 

 05

 Voilà : c'est parti !... D'ici (au bord d'une zone entretenue par des poneys de type "Connemara") nous avons une superbe vue sur le paysage environnant (les Monts d'Arrée et les Montagnes Noires se distinguent même à l'horizon !).

 

 

 06

 Regarder au loin c'est bien... mais en regardant l'environnement immédiat on fait aussi des découvertes... comme ce charmant Orvet   !

 

 

 07

 Après ce bref parcours dans la partie sud, nous nous apprêtons à démarrer (dans la partie nord) le véritable circuit.

 

 

10

 ... avec un premier arrêt près d'une ancienne carrière... où des chèvres (on les aperçoit ici au loin derrière le guide) entretiennent les lieux...

 

 

09

 ... on les voit ici en gros plan... mais la photo vu la distance et le manque d'éclairage est un peu limite... je vous prie de m'en excuser !

 

 

11

 A partir d'ici nous allons entendre (peut-être voir) des oiseaux (Busards... Engoulevents...) sur lesquels toutes les infos nous sont données.

 

 

12

 Et puis il y a aussi les plantes...

 

 

13

 .... et même un menhir... qui permet d'évoquer la vie de nos lointains ancêtres du "néolitithique".

 

 

14

 Les différentes bruyères présentes sur le site (4 espèces en tout) nous sont ici présentées... ainsi que d'autres plantes (des Polygalas... une Violette...etc...). Il y a aussi 3 espèces d'ajoncs (Ajonc de Le Gal, Ajonc nain, Ajonc d'Europe)... 

 

15... dans ce milieu boisé... où se plait l'Engoulevent.

 

 

16 Cependant ce n'est pas ici que nous l'entendrons... même si la nuit commence à tomber !

 

 

17

 Nous voici dans un zone moins boisée... avec seulement des amas de bourdaine ici et là. En écoutant bien, la fauvette pitchou... la linotte mélodieuse... et même le crapaud Alyte... sont repérés...

 

 

18

 Une fois atteint ce rocher (dont la découpe a été bizarrement abandonnée...

 

 

19

 ... nous l'entendons cette fois, l'Engoulevent ! Il est assez loin mais en utilisant (sur les conseils de notre guide) cette technique particulière il est possible de bien l'entendre et même de repérer la direction du chant !

 

 

20

 Nous descendons ensuite vers la tourbière... le chant est de plus en plus audible et continu... mais aussi la nuit est de plus en plus dense !

 

 

21

  Aussi je dois cesser mon reportage photo !

 

Alors pour vous montrer (ce que nous avons vu cependant vendredi dernier)  je mets à partir d'ici des photos prises en juillet 2003 au cours d'une sortie où nous avions fait sensiblement le même trajet mais en pleine lumière... avec notamment un arrêt au centre de la tourbière :

 

22

Voici la descente vers la tourbière... pas facile la nuit quand on n'a pas de lampe de poche ! 

 

 

23  Nous voilà au niveau de la tourbière elle-même...que notre guide va nous faire visiter.

 

 

24 Eh oui : le guide est bien le même... mais avec 10 ans de moins... et un chapeau en plus !

 

 

25

La tourbière elle (apparemment) n'a pas changé...

 

 

26 ... mais en 2003 nous avons pu observer de près quantité de plantes...

 

 

27 ... et notamment ces tapis de Drosera !

 

 

28

 Cette seconde roche avec un début de débitage (et avec aussi mon parapluie de l'époque !)... nous ne l'avons pas revu vendredi dernier... mais nous avons vu en contrepartie l'énorme bloc de Boudédé "le juif errant" avec ses "cuvettes d'altération"... Faut bien changer un peu !...

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2013
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:46

Grâce à Monique KUBIAK, nous avons découvert le samedi 29 juin 2013, en baie de Lannion, des formations géologiques remarquables.

 

Merci à Michel LALOI et Guillaume LESAGE dont les photos complètent les miennes 

 

 

01

Premier arrêt à St-Efflam...

 

 

02 ... où Monique KUBIAK informe le groupe...

 

 

03

 ... sur les formations briovériennes visibles ici : des schistes avec de nombreux filons de quartz...

 

 

03A

 ... dont certains sont plissotés (plis ptygmatitiques) par suite d'un raccourcissement dû à une compression de la roche encaissante.

 

 

04A

 Dans d'autres filons on voit des cristaux de quartz bien formés, ce qui veut dire que la cassure était suffisamment large pour permettre à la silice déposée par l'eau sur les 2 parois de cette cassure de former des cristaux sans rencontrer d'obstacle. Cela se passait bien sûr à quelques kilomètres de profondeur... 

 

 

04

 ...nous sommes en effet ici sur la formation briovérienne dite "de Plestin les Grèves" dont l'âge est estimé à 585 millions d'années environ... et qui a donc subi 2 orogénes (formations de chaînes de montagnes) : l'orogène cadomien et l'orogène hercynien.  

 

 

05

 Les schistes ardoisiers de cette formation ont été exploités depuis le 18ème siècle jusque 1918... et ont servi bien sûr pour les constructions locales comme le toit de cette fontaine...  

 

05A

 ...et encore les murs aux alentours.

 

 

04B

 Lady Mond elle (voir dans "sorties 2012" notre sortie à Belle Isle en Terre)... avait les moyens de faire venir des roches de beaucoup plus loin... mais elle appréciait manifestement cet endroit proche des carrières puisque c'est là qu'elle a fait construire sa villa en bord de mer  !

 

 

06

 Second arrêt : nous arrivons au voisinage du "Grand Rocher", dans un endroit où il y a depuis quelque temps un important désablage.

 

 

07

 C'est ainsi que l'on peut voir d'anciens déblais de carrières...dont certains fort intéressants comme celui qui se trouve au centre de la photo... 

 

 

07A

 Parmi ces déblais en effet...

 

.08

... si certains retiennent l'attention...

 

 

09  ... et intéressent les photographes...

 

 

10

 ... c'est parce qu'ils contiennent (et parfois en abondance) un minéral bien reconnaissable...

 

 

11 ... des mâcles de "chiastolite" (une variété d'andalousite)...

 

 

12

 ... tout à fait comparable à ce que nous avons vu dans la région de Mur de Bretagne ou encore à Glomel où on les exploite (sous le nom de "guerphalite") pour la fabrication de produits réfractaires... trouver des "schistes à chiastolite" de cette qualité ici (c'est ce que vient de faire Monique Kubiak il y a quelques mois) fournit donc une indication précieuse sur l'âge (ordovicien) de cette formation.

 

 

13 Comme les "schistes à chiastolites" voisinent avec les grès-quartzites du "Grand Rocher"...

 

 

14 ... nous nous lançons dans l'escalade de celui-ci... avec un premier arrêt au niveau de la grotte à chauve-souris que l'on voit ici.

 

 

15

 Si les schistes sont ordoviciens cela veut dire que le grès du "Grand Rocher" est du "grès armoricain"...

 

 

16 ... or au sommet du grès armoricain (dans le synclinorium médian) il y a des intercalations de schistes à chiastolites par endroits... et effectivement nous découvrons la même chose ici !

 

 

 17

 Arrivés au sommet une bonne partie du groupe contemple assis...

 

 

17B ... le magnifique panorama qui s'étale sous nos yeux (ici en direction de St-Michel en Grève)...

 

 

17A

 ... et ici en direction de la plage où nous étions tout à l'heure à examiner les "schistes à chiastolites".

 

 

18

 Cependant des photographes du groupe prospectent pendant ce temps là...

 

 

19 ... et nous signalent sur cet éperon rocheux... un endroit où, sur une cassure parmi des schistes incorporés dans le grès,...

 

 

20

 ... des niveaux à chiatolites se distinguent...  identiques à ceux que nous avons repérés dans la montée... ce qui confirme bien que nous avons ici (au voisinage de formations briovériennes de 600 millions d'années environ) des formations de 470 à 460 millions d'années ! 

 

 

21

 Aussi c'est très satisfait que le groupe fait en revenant au point de départ ce petit arrêt de réconfort !

 

 

22 Nous reprenons les voitures ensuite, direction St-Michel en Grève...

 

 

23 ... puis Toul Ar Vilin, où nous faisons un dernier arrêt... le groupe examine ici la carte du coin récemment éditée par Ifremer.

  

 

 24

 Monique KUBIAK a tenu à nous montrer ce site...

 

 

25

 ... car les enrochements d'une part et l'ensablement rapide de la plage d'autre part... risquent de faire disparaître les affleurements géologiques qui restent (beaucoup n'étant déjà plus visibles).

 

 

26

 Ce serait bien dommage car dans ces formations (datant comme les "schistes à chiastolites" et les "grès armoricains") de l'ère primaire (ordovicien sans doute)...

 

 

27 ... il y a des figures bien particulières comme celles que l'on voit ici...

 

 

27A

 ... ainsi qu'en plusieurs endroits... parfois recouverts d'algues vertes !

 

 

28

 De telles déformations sont connues sous le nom de "kink bands"...

 

 

29

 ... mais il est rare de les voir aussi bien marquées (et aussi photogéniques) qu'ici !

 

 

30

 Une autre formation visible un peu plus loin risque de disparaître elle aussi ...

 

 

31 ... ce sont ces "grès feldspathiques" fortement déformés... la cassure remplie de quartz elle est plus récente...

 

 

32

 Cette importante déformation donne des figures remarquables...

 

 

33

 ... que pour ma part je n'ai encore vues nulle part ailleurs... et qui risquent de devenir rapidement invisibles !

 

 

34

Le groupe fait maintenant un petit "arrêt-goûter"... merci à celles qui ont amené des gateaux !...

 

 

35

 ... avant d'aller examiner la formation qui commence de l'autre côté de Toul ar Vilin.

 

 

36

 Nous retrouvons ici la formation briovérienne de Plestin les Grèves... celle que nous avons examinée de l'autre côté de la baie à St-Efflam... Jacques BERTHOLET nous en explique en détail les déformations par plissements...

 

 

38

 ... qui sont bien visibles en plusieurs endroits.

 

 

37

 Monique aussi nous fournit maintes explications sur ce qui est visible ici... tout en ménageant ses forces !

 

 

39

Revenant vers les voitures (il est près de 19h.30 !), nous remarquons cette charmante construction...protégée maintenant de la mer par un enrochement conséquent...avec un intérêt particulier...

 

 

40

 ... car elle est construite à l'emplacement de cette ancienne masure des années 1900-1920... où habitait une vieille femme (Jân Gloadez) que l'on voit sur la photo, vivant avec ses enfants de quelques patates, du lait de ses chèvres... et des récoltes de crevettes que ses filles allaient pêcher... Quel contraste avec la demeure de Lady Mond de l'autre côté... toutes les deux cependant sur la même formation géologique : le "briovérien de Plestin les Grèves") !...

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 23:21

Par un temps fort agréable 26 personnes ont suivi le matin nos guides (Dominique MELEC- Jean-Paul et Gaël LECHAPT) pour une visite détaillée du site de Brandefert à Plancoët (zone d'alimentation de la source Sassay : les eaux de Plancoët). L'après-midi c'est Jean-Paul BARDOUL qui a piloté la découverte des bords de l'Arguenon.

 

Je remercie Michel LALOI dont les photos complètent les miennes. Louis ROUXEL vient aussi de m'envoyer quelques vues (voir à la fin). 

 

01

Voici le groupe rassemblé sur le vaste parking devant la source Sassay.

 

 

 02

Dominique MELEC fait l'historique des lieux... et répond aux premières questions.

 

 

03

 Jean-Paul LECHAPT lui, connaît parfaitement les insectes et autres invertébrés du secteur.

 

 

04

 C'est parti pour une visite détaillée...

 

 

05

... d'un haut lieu de la biodiversité.

 

 

06 C'est aussi une zone en relief d'où l'on a une superbe vue sur la ville de Plancoët (ceci sera prochainement illustré, nous dit-on, par des panneaux que préparent les élèves de la région).

 

 

07

 Nous arrivons maintenant dans un endroit relativement plat...

 

 

08 ... où les observations ne manquent pas...

 

 

09

 ... et qui est l'ancienne plateforme d'exploitation d'une carrière de phtanite. Mais pour l'instant c'est la flore et la faune qui retiennent l'attention.

 

 

10

 La carrière elle-même, nous y entrons maintenant...

 

 11

... après un passage relativement étroit, on arrive dans la partie la plus profonde... avec affleurement de la nappe aquatique... et quelques restes de la roche autrefois exploitée.

 

 

12

 Ce microquartzite riche en carbone et nommé phtanite est relativement abondant dans le briovérien de Lamballe... où il forme des bancs intercalés parmi les couches de schistes (devenus ici par métamorphisme des migmatites)... mais il est rarement aussi abondant que dans cette ancienne carrière.  

 

 

13

 En contournant la carrière mais sans jamais s'en éloigner beaucoup, le groupe arrive de l'autre côté du tertre...

 

 

14 ... avant de redescendre vers le point de départ...

 

 

15 ... qui sera aussi notre lieu de pique-nique.

 

 

16

 Nous arrivons maintenant dans un petit hameau non loin de St-Lormel.

 

 

17

 Les migmatites que nous n'avons pas apercues à Brandefert (car les rejets de la carrière masquent tout ce qui y entoure la phtanite)... sont visibles ici un peu altérées cependant ! 

 

 

18

 On voit aussi de grosses boules de dolérite : une roche de filons ayant la composition du basalte...

 

 

19

 ... à ne pas confondre donc avec les bancs de phtanite (voir sortie géol 55).

 

  22

 Le groupe descend ensuite vers la vallée de l'Arguenon...

 

 

20

 ... et ici aussi il y a une végétation variée...

 

 

21

 ... que Jean-Paul examine en détail.

 

 

DSC0009

 Devant rentrer de bonne heure, je passe maintenant le relais (sur le plan photos) à Michel LALOI.  

 

23

 Voici que nous arrivons sur les bords de l'Arguenon...

 

 

24

 ... et c'est ici précisément que je fais demi-tour... tout en prenant cette dernière photo...

 

 

DSC0010

 ... cependant que Michel LALOI photographie le même endroit mais d'un autre point de vue !

 

 

DSC0013

 Les observations donc continuent...

 

 

DSC0014

 ... cette fois en longeant la rivière...

 

 

DSC0043

 ... avec observation de nouvelles plantes...

 

 

DSC0044

 ... comme celles-ci...

 

 

DSC0020

 ... observation aussi de nouveaux paysages...

     

 

DSC0052

où il me semble reconnaître des migmatites.

 

 

DSC0019

 Ces autres paysages... ne les ayant pas vus...

 

 

 

DSC0053

 ... je ne fais que vous les montrer...

 

 

DSC0059

 ... sans pouvoir vous en dire plus !

    

 DSC0056

 ... mais voyez que bota et insectes forment toujours l'essentiel des observations.

 

 

Pour terminer voici des photos que vient de m'envoyer Louis ROUXEL    

 

Plancoet vu du tertre

 D'abord cette vue sur Plancoët depuis le tertre de Brandefert.

 

 

arguenon en canoe

 Une superbe vue ensuite sur l'Arguenon montrant que la rivière (même à marée basse) est appréciée des amateurs de canoé-kayak.

 

 

affleurement migmatique

 Je ne me trompais pas : ce sont bien des migmatites...

 

 

troll de 600millions d'années

 ... qui forment ces berges... l'auteur de la photo y voit un "Troll de 600 millions d'années" ! 

 

 

FLEURX2

 Et bien sûr toujours de magnifiques fleurs...

 

 

ne sais pas

 ... qui vues en gros plan...

 

 

trichius

 ... permettent de découvrir toute une variété d'invertébrés !

 

 

reseda

 Ici (au premier plan et légèrement à droite sur la photo) un plan de Reseda m'indique l'auteur de la photo... à l'arrière (comme sur les côtés) voyez que c'est très varié !

  

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2013
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 18:33

C'est la seconde fois que Pierre DANET nous fait visiter la forêt de Loudéac à partir de Querrien. La première sortie c'était le 8 mai 2011... et le compte-rendu en est toujours sur le blog ainsi que les C.R. des deux sorties que Pierre a animées l'an dernier (l'une dans la région de Gueltas sur les bords du canal de Nantes à Brest et la seconde autour du lac de Bosméléac)... Samedi dernier, dans le même secteur qu'en 2011, nous avons cependant vu des choses nouvelles... et le ciel une fois de plus était avec nous !

 

 

01

 Partis de Querrien, nous voici arrivés sur ce vaste parking, point de départ de l'excursion...

 

 

02

 ... les pique-niques une fois chargés dans la voiture de Jean-Paul et envoyés sur le site de "l'étang des 14 sous"... regroupement général !

 

 

03

 Pierre donne quelques informations... et le groupe va se mettre en route.

 

 

04

 Les premières observations ne tardent pas : dans cette mare les têtards sont abondants... et il y a aussi des insectes.

 

 

05

 Ces mares étant temporaires il arrive comme on voit ici que certains têtards meurent quand ils se trouvent piégés dans un plan d'eau qui se déssèche !

 

 

06

 Les arbres eux (sauf années exceptionnelles) résistent à la sécheresse... ce conifère que nous examinons est un sapin de Douglas...

 

 

 07

 ... cela se voit à ses bourgeons pointus.

 

 

 08

 Cet autre conifère (le Sapin pectiné) était appelé autrefois le "sapin de croix".

 

 

09 Comment reconnaître un pin sylvestre (au premier plan) et un pin maritime (un peu plus loin)... cela nous est expliqué en détail par notre guide.

 

 

10

 Ce sont ces éléments à trois pointes (dont l'un est bien visible sur la photo)... qui caractérisent les cônes du sapin de Douglas (voir plus haut).

 

 

11

 Cet Oxalis est en fin de floraison.

 

 

12

 Il faut soulever le Sceau de Salomon pour apercevoir des fleurs qui pendent en-dessous de la tige.

 

 

13

 La vie animale est également observée en détail... comme ici pour cette araignée...

 

 

14

... ou parfois d'un peu plus loin... comme pour cette énorme fourmillière.

 

 

15  Pour le plus grand plaisir du photographe... il arrive parfois que l'insecte vivant...

 

 

16

 ... vienne côtoyer l'image de l'un de ses "cousins" (beaucoup plus grand que lui cependant)... sur le livre ouvert pour plus de détails ! Le grand longicorne (en image) est un Cerambix et le petit (bien vivant) se nomme Agapanthie (me dit Jean-Paul). 

  

 

18 Il arrive même que deux "bestioles" sollicitent en même temps des recherches sur le guide.

 

 

17 La variété des insectes (et autres invertébrés) rencontrés est grande... mais la science (comme la patience) de nos spécialistes (Pierre et Jean-Paul) est à la hauteur !

 

 

19

 Vient cependant l'heure du pique-nique...

 

 

20 ... nous avons en effet rejoint "l'étang des 14 sous" où la voiture avec provisions nous attendait... si vous allez voir la sortie de 2011, vous verrez que le lieu du pique-nique  est identique...

 

 

21  ... et l'attitude des pique-niqueurs aussi...

 

 

22

 ... est restée sensiblement la même... pendant... et après "remplissage stomacal" !

 

 

 23

 Mais pas question de se laisser aller trop longtemps... voici les épuisettes en action...

 

 

 24

 ... pour examen de la flore et de la faune aquatique du plan d'eau... qui sont d'abord recueuillies...

 

 

25

 ... puis mises (momentanément bien sûr) en flacon pour observation...

 

 

26 ... et détermination par spécialistes.

 

 

27

 Après cela la progression reprend en suivant le cours du ruisseau...

 

 

28 ... où les observations ne manquent pas.

 

 

32

 ... comme on voit ici avec cette petite grenouille... qui après vérification par le groupe... n'est pas la Genouille agile... mais son sosie (dont je vous laisse trouver le nom !)

 

 

29

 Comme vous voyez : flore faune... macro ou microscopique... tout y passe...

 

 

31

 ... et les photographes s'en donnent à coeur joie !

 

 

30

 Alexis m'a surpris ici donnant quelques précisions d'ordre géologique... j'explique la raison pour laquelle nous marchons depuis le début de la balade sur des blocs de quartz.  

 

 

33 Nous voici revenus au point de départ... cependant la "voiture pique-nique" est à récupérer : Pierre et Jean-Paul s'y emploient...les voici qui démarrent pour cela... 

 

 

34

 ... cependant qu'à leur retour Alexis offre à tous un petit réconfort après l'effort. Voyez que nos amis du secteur pensent à tout !

 

 

Vivarmor était aussi présent ce samedi en d'autres points du département :

- Michel LALOI s'occupait d'un stand d'information

- Franck DELISLE donnait une conférence le samedi soir et assurait un "safari bord de mer" le dimanche

  

Prochaine sortie du programme : le samedi 15 juin à Brandefert (Plancoet) et le long de l'Arguenon.

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2013
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 18:55

Pour notre 89ème week-end, nous avons passé trois jours à l'extrème sud-ouest de la péninsule armoricaine. Le ciel était avec nous : il y a eu juste quelques petites gouttes pour nous donner une idée de ce qui aurait pu nous tomber dessus ! Aussi les 29 participants étaient tous fort satisfaits de ces trois jours bien remplis... voyez plutôt :

 

Je remercie Jacqueline DESFOUX, Marie-Louise BURONFOSSE, Anick LE BLEVENNEC, Louis LE NORMAND, Michel LALOI et Didier TOQUIN... dont les photos complétent les miennes.

Dominique TRANCHANT  aussi m'a envoyé des photos et surtout 3 enregistrements sonores fort intéressants (le premier où Jean-Paul à Goulien parle géologie - le second où je parle de la baie des Trépassés et de Plogoff - le dernier est une franche rigolade enrégistrée à la pointe du Raz... si vous souhaitez les entendre je vais les mettre au local. 

  

 

Visite le mercredi 8 mai de la réserve de Goulien-Cap Sizun

 

00

Faute d'un guide (que pourtant nous avons demandé et aurions souhaité)... j'ouvre ici l'entrée de la réserve...

 

 

01

 ... et nous allons vers le rivage en contre-bas.

 

 

02

 La bota oblige à quelques petits arrêts.

 

 

03

 Jean-Paul donne ici quelques explications principalement d'ordre géologique (enregistrement sonore 1).

 

 

04

 Mais ce sont quand même les oiseaux que nous sommes venus observer...

 

 

05

 ... aussi nous n'hésitons pas à sortir jumelles...

 

 

06

 ... et longue-vues...

 

 

07

 ... pour scruter les falaises rocheuses en contre-bas.

 

 

08     A l'abri du vent... et avec des bancs pour s'asseoir... des oiseaux (et même des plongeurs-pêcheurs) en dessous à observer...  

 

 

09

 ... voici l'endroit où beaucoup ont sans doute passé le plus de temps !

 

 

10 Au retour chacun a pu comparer ses observations avec les indications fournies par ce panneau.

 

 

11

 Cependant la réserve n'était qu'un préambule ornithologique...

 

 

fulmar boréal

 ... aussi avons-nous continué pendant les trois jours à observer tout ce qui volait le long des côtes...

 

 

12

 ... aussi bien sur l'île de Sein...

 

 

13

 ... que plus à l'intérieur des terres... mais pour les photos faut quand même se limiter !

 

 

Second endroit visité le premier jour : la pointe du Millier et le moulin de Keriolet

 

 

01

Toujours sur la côte nord du cap Sizun... nous nous dirigeons vers la pointe du Millier que l'on voit à l'arrière plan...

 

 

02

 ... sur laquelle cette construction des "Phares et balises" se voit de loin !

 

 

03

 Maintenant nous redescendons de l'autre côté de la pointe...

 

 

04

 ... pour arriver sur ce cordon de galets : des galets dont la taille indique de fortes houles dans le secteur... et qui nous permettent aussi de faire un peu de géol !

 

 

06

 En remontant la petite vallée, c'est le moulin de Keriolet...

 

 

07

... que le groupe découvre...

 

 

08 ... en examinant d'abord la partie inférieure de l'édifice...

 

 

09

 ... en découvrant ensuite...

 

 

10

 ... tout le mécanisme à l'intérieur...

 

 

11

 ... avec explications nombreuses...

 

 

12

... et à tous les étages... Depuis quelque temps (voir les deux dernières sorties...) les moulins : Vivarmor connaît bien ! 

 

 

12A

 Voici pour terminer une vue d'ensemble du moulin de Keriolet vu d'en haut cette fois.

 

 

 Troisième site visité : la pointe de Castel Coz à Beuzec

 

 

01

Comme il nous reste du temps... et que cette pointe est la plus proche du gîte... nous décidons d'aller y faire un tour.

 

 

02 La végétation y est superbement fleurie et colorée...

 

 

03

 ... et une fois arrivés à l'extrémité, le point de vue est superbe.

 

 

Un petit tour (facultatif) à Pont Croix pour terminer la première journée

 

 

01

Pont Croix est devenue célèbre depuis que son ancien petit séminaire a abrité les C.R.S. (les "séminaristes" disait-on) lors de la bataille contre la centrale nucléaire de Plogoff... C'est une ville toute en pente...

 

 

02

 ... avec ses "rues chères" qui descendent vers la rivière... où autrefois les bateaux arrivaient à remonter.

 

 

03   C'est son église qui est remarquable...

 

 

04

 ... avec une entrée abondamment décorée...

 

 

05

 ... et un intérieur également très riche (ici les fonds baptismaux par exemple).

 

 

Le jeudi 9 mai : une journée sur l'île de Sein

 

 

00

Le bateau part à 9 heures... mais avec Maryvonne nous venons à l'avance pour les formalités à remplir... et le groupe suit dès 8h.30.

 

 

01  Nous voici embarqués... et comme vous pouvez voir la traversée est plutôt houleuse.

 

 

01A Aussi l'approche de l'île de Sein...

 

  

01B

  ... est-elle  pour certains un grand soulagement !

 

 

 02

 Voici le débarquement...

 

 

02A

 ... suivi d'un premier rassemblement...

 

 

02B

 ... non loin de cette plage au centre du bourg... où déjà des baigneurs s'installent.

 

 

03

 Mais ce n'est pas avec des serviettes de bains que nous sommes venus... et nous prenons la direction opposée pour un tour complet de l'île.

 

 

04

 Premier arrêt (ralentissement plutôt) pour jeter un coup d'oeil sur ce petit portail "poissonnier"...

 

 

05

 Arrêt beaucoup plus conséquent devant cette falaise formée de galets anciens ; ils datent de l'éémien (environ 120.000 ans)...

 

 

06

 ... et j'explique que si l'île existe c'est à cause de ces énormes accumulations de galets anciens... qui font la jonction entre les diverses pointes rocheuses.

 

 

07

 Repris par la mer, ils forment des cordons protecteurs... et comme au Sillon du Talbert par exemple, ils peuvent venir de loin... et sont donc de nature très diverse.

 

 

08 Nous avons sélectionné ici les roches vraiment locales : quatre "granites" en haut de la photo et deux "migmatites" au premier plan.

 

 

09 Parfois de curieuses "couronnes" végétales s'installent sur ces galets... quand ceux-ci ne sont pas remués par les tempêtes.

 

 

12

 C'est sur ces galets aussi (recouverts d'une fine couche herbeuse) que ce four servant au brûlage des algues a été autrefois installé (voir notre week-end "Aber Wrac'h)... j'en reparle aussi plus loin (visite du musée) !

 

 

13

 Un petit regard en arrière (c'est à dire sur la région d'où nous venons)... montre des rochers curieusement déchiquetés.

 

 

14

 Nous arrivons maintenant au monument élevé à la gloire des sénans résistants...

 

 

15 ... qui ont été très nombreux à rejoindre Londres.

 

 

17

 Au premier plan, un granite rappelant un peu les rochers de Ploumanac'h... et au fond le phare qui marque une des extrémités de l'île.

 

 

18   Mais avant "d'en arriver à cette extrémité"... un arrêt pique-nique s'impose !

 

 

19 Après avoir tourné autour du phare... et salué les derniers rochers de la pointe... nous voici arrivés à la petite chapelle St-Corentin.

 

 

20

 Le groupe y fait une petite pause... avant de revenir vers le bourg.

 

 

21

 Avant d'y arriver (au bourg), une curiosité retient notre attention : un cimetière (excentré) pour les iliens morts d'une épidémie de choléra.

 

 

23

 Sur la plus grande partie de l'île, ces murets délimitaient autrefois des zones cultivées...

 

 

24 ... et en arrivant au bourg nous constatons que ces cultures n'ont pas totalement disparu.

 

 

25 Nous voici à l'autre extrémité du bourg (par rapport à notre point de débarquement)...

 

 

26

 C'est là que nous avons fixé le rassemblement après une pause "café-toilettes"... les premiers arrivés attendent (avec un début de sieste pour l'individu en rouge !)

 

 

29

 Mais pas question de se laisser aller bien longtemps... nous voici repartis vers la pointe de Kéléourou...

 

 

29A

 ... après la digue... le cordon de galets... toujours les galets !

 

 

29B

 ... et comme peu de visiteurs viennent jusqu'ici les oiseaux nicheurs en profitent (comme à Talbert) pour y pondre leurs oeufs.

 

 

 

Sein (quai arrosé)A

 Il n'y a pas intérêt à traîner sur la pointe de Keléourou quand la mer monte et que le vent souffle : on voit ici deux des nôtres éviter de justesse un arrosage

  

  

29C

 Revenus au bourg (et cette fois la mer est bien haute !)... chacun dispose d'une petite heure de temps libre avant l'arrivée du bateau à 18h.15...  voyez que (après le café), certains remettenr cela au bar local !

 

 

30  D'autres décident de faire un tour au musée (repéré le matin en arrivant).

 

 

31

 Dans un premier espace, c'est "vie et moeurs des sénans"...

 

 

32

 ... avec machines à coudre...

 

 

33

 ... costumes féminins...

 

 

34

 ... dont la célèbre coiffe... toute en noir depuis l'épidémie de choléra paraît t-il.

 

 

35

 Ici c'est la devise de l'île (avec explications sur les côtés).

 

 

36

 A l'étage toute une salle est réservée aux "résistants" de 39-45 .

 

 

37

 Mais la partie la plus intéressante était constituée par des photos d'époque... comme celle-ci où l'on voit le brûlage des algues...

 

 

38

 ... ou encore celle-ci où l'on voit un grand nombre d'enfants (et encore les garçons seulement...) avec leur instituteur !

 

 

39

 Nous apprenons aussi qu'il y a eu non seulement des moutons... mais encore des vaches sur l'île !

 

 

42 Après le musée, je file voir l'église... et rencontre nos deux "choletais"... faisant causette avec les deux menhirs "causeurs"...

 

 

43

 Nous visitons donc l'intérieur de l'église... où bien sûr le bateau est à l'honneur...

 

 

44

 ... ainsi que le poisson !

 

 

41

 Explorant ensuite quelques rues (très étroites car de la taille d'une barrique de cidre dit-on)... et bien décorées parfois...

 

 

40

 ... nous rencontrons quelques "vivarmoriens" qui nous signalent cette curieuse maison avec sa barque renversée (abritant un nid de merle !)...

 

 

45

 ... et un peu plus loin ce puits (sans doute un puits communal)... devant lequel je prends cette photo souvenir...

 

 

46

 ... cependant que Roland me prend en retour !

 

 47

 Avant de revenir prendre le bateau, nous avons encore le temps de jeter un coup d'oeil chez cet artisan...

 

 

48

 ... auteur (entre autres) de ce tableau typiquement sénan.

 

 

50

 Pour terminer, je me fais accrocher par cet "enquêteur" qui veut tout savoir de Vivarmor... de nos découvertes sur l'île... et de nos avis sur l'intérêt de celle-ci.

 

 

Vendredi 10 mai : de la pointe du Van à la baie des Trépassés

 

 

01

Il nous restait le troisième jour deux sites incontournables à arpenter... et nous commencons par le plus proche du gîte.

 

 

02

D'entrée de jeu, la faune sollicite notre attention... ici une chenille que nous écartons du sentier...mais dont je ne puis vous dire le nom car notre spécialiste, Alain COSSON, était absent...

 

 

03

 ...ces deux roches sont celles qui constituent toute la pointe : les micaschites en haut à gauche forment les zones en  creux... et la trondhjémite (une diorite claire en bas à droite) forme les pointes.

 

 

04

 Voici la chapelle St-They...avec (à droite sur la photo) un calvaire...

 

 

05

 ... dont la date (1772) se lit sur le pied.

 

 

06

 Près de la chapelle, une première fontaine assez discrète. Il s'agit pourtant de la "fontaine fondatrice" me fait-on remarquer ! 

 

 

07

 Plus loin en allant vers la baie des Trépassés...

 

 

08

 ... une seconde fontaine (fondatrice elle aussi)...

 

 

09

 ... mieux mise en valeur et plus élaborée que la première, ne passe pas inapercue.

 

 

10

 Rappelez-vous : les creux et les pointes correspondant à deux roches différentes...

 

 

11

 ... font de la pointe du Van...

 

 

13

... un site des plus grandioses...

 

 

12

 ... avec des pelouses fleuries de toute beauté !

 

 

14 Au large des amarres et des barques... en bas (au premier plan) des constructions...

 

 

14A

 ... une route... un petit chemin qui descend...

 

 

15

... pas de doute : un abri à bateaux de pêche existe ici.

 

 

16

 On se sent tout petit devant de tels sites !

 

 

18

 Le fond de la baie des Trépassés approche...

 

 

19

 ... reste à y descendre... en faisant attention où l'on met les pieds !

 

 

20 En bas, sur les dunes...

 

 

21

 ... le pique-nique classique... avec Maryvonne en pleine action !

 

 

et pour finir : la pointe du Raz - le petit port de Bestrée

 

 

01

Au départ (enregistrement sonore 2) : un petit arrêt géol... nous sommes ici sur une zone de cisaillement... avec intercalés parmi les mylonites des restes de matières charbonneuses.

 

 

02 La montée vers la pointe du Raz est ensuite bien marquée !

 

 

 03 Puis la pente s'atténue... et le paysage est de plus en plus grandiose.

 

 

04

 Le temps cependant change...

 

 

05

 ... nous obligeant à sortir parapluies et capuches.

 

 

06

Mais il en faudrait plus pour décourager les observateurs d'oiseaux !

 

 

07

 La pluie d'ailleurs cesse à l'approche du cap...

 

 

08A

 ... qui est maintenant en vue.

 

 

 09

Le contraste est frappant entre la tranquilité du parcours suivi jusqu'à présent et la foule qui se masse ici !

 

 

10

 Nous y arrivons à notre tour...

 

 

11

 ... y faisant un bref mais joyeux arrêt (enregistrement sonore 3) ... surtout  lorsque j'explique que nous sommes sur le "leucogranite à grains fins et à deux micas de la pointe du Cap"... ouf !

 

 

13

 Nous remontons ensuite... mêlés à la foule...

 

 

14

 ... jusqu'à l'endroit où nous allons retrouver...

 

 

15

 ... à la fois un petit sentier bien tranquille... et un paysage toujours aussi grandiose...

 

 

16

 ... nous conduisant vers le petit port de Bestrée... où autrefois un bateau pour l'île de Sein s'arrêtait prendre des passagers (20 minutes de traversée au lieu de plus d'une heure depuis Audierne !)... pour les candidats au mal de mer "y'avait pas photo".

 

 

17 Nous traversons la zone commerciale... attendons ici les "consommateurs" qui s'y sont arrêtés...

 

 

18

 ... avant de revenir par le chemin le plus court...

 

 

RedimensionnerDSCF6299

 ... vers la baie des Trépassés...

 

 

19

 ... pour y retrouver nos voitures... et prendre un dernier goûter... avant le retour.

 

 

Voilà terminé ce 89ème week-end. J'ajoute quelques photos sur le gîte où nous étions hébergé car il était vraiment super... et de tels gîtes pour groupes avec provisions deviennent de plus en plus rares !

   

01

C'est cette partie de l'ancienne école de Beuzec-Cap Sizun qui (rénovée) sert maintenant de gîte d'étape... au fond le bâtiment à étage contient des chambres à 5 lits en moyenne chacune... à gauche : cuisine et salle commune.

 

 

02

 Voici l'entrée du batiment avec les chambres collectives (3 en bas et 3 à l'étage)... le tout très bien entretenu.

 

 

03

 La salle à manger est claire et spacieuse... nous nous y installons ici pour notre pique-nique du premier jour.

 

 

04

 Le soir pour le diner nous conservons la même disposition pour les tables...

 

 

 

 05

 ... mais le second jour nous resserons les distances entre participants... pour une meilleure convivialité...

 

 

07

 ... avec parfois même de franches rigolades !

 

 

06

 Comme cela je peux aussi disposer d'un espace où installer le matériel qui me sert à montrer les photos prises le jour même ou au cours des anciens week-ends.

 

 

08

 Ici, dans la cuisine, nous ne manquons pas d'espace pour préparer le prochain pique-nique.

 

 

09

 A l'arrivée... comme au départ : comptage détaillé des plats et ustensiles mis à disposition... pour voir si rien ne manque... voilà un gîte bien géré !

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 20:32

Pour la 55ème sortie du groupe "P.G.22" nous avons eu un temps superbement ensoleillé. Le temps (chrono) par contre nous a manqué pour tout voir. Comme nous étions tributaires de la marée nous avons dû, après la baie de La Fresnaye, aller au Guildo puis à St-Jacut ; nous sommes revenus vers St-Cast à marée montante et avons dû abréger la visite des mylonites au niveau de la pointe de la Garde et du port de St-Cast car l'heure était déjà bien avancée.

Voici ce que nous avons vu (dans l'ordre où logiquement nous aurions dû le voir) :

 - des schistes avec bancs de phtanite et niveaux graphiteux

 - des filons de dolérite plus ou moins altérés

 - des gneiss et micaschistes

 - des métatexites

 - des diatexites et granites d'anatexie

 - des mylonites dans une zone de cisaillement.

Voici des photos prises au cours des différents arrêts et je remercie tous les auteurs de ces différents clichés (ajoutés aux miens) : Colette LERICHE, Monique KUBIAK, Michel LALOI, Louis LE NORMAND.

 

 

Premier arrêt : la baie de La Fresnaye

 

01Les voitures sont garées près de l'ancienne gare du petit train (tout à fait à gauche sur la photo)... et le groupe traverse la route pour passer côté mer... Quand je vous disais qu'il faisait un temps superbement ensoleillé... cela ne veut pas dire (comme l'indiquent les tenues) un temps très chaud cependant !

 

 

02

 A l'arrière du groupe , le village de Port à la Duc (côté Fréhel)... le relief que l'on voit (voir aussi la photo suivante)... marque la limite sur le plan géologique entre l'unité de St-Brieuc et l'unite de St-Malo...

 

 

03

 Nous voici arrivés aux premières formations... à l'arrière (sur la gauche) la pointe du Fort La Latte marque la limite entre les deux unités géologiques dont je viens de parler.

 

 

04 Utilisant différents documents (ici un extrait de la carte géologique au 1/320.000 du massif armoricain), je fais un premier point pour que chacun s'y retrouve.

 

 

05 Sous nos pieds on voit bien les deux types de roches que nous allons voir en place un peu plus loin : des schistes (altérés) et en noir de la phtanite.

 

 

06

Les schistes se voient ici en fines couches aussi bien dans la falaise que sur l'estran.

 

 

10 Les dépôts originels étant de composition légèrement différente on a une alternance de couches plus ou moins claires.

 

 

08 Parfois s'y intercalent des niveaux plus massifs...

 

 

07

 ... que l'on devine également ici... ce sont des dépôts initiaux de sables très fins... parmi les dépôts de vases.

 

 

11 D'âge briovérien moyen (aux environs de 600 millions d'années)... ces dépôts ont été affectés par une première chaîne de montagnes (orogène cadomien)... ils se sont retrouvés à une grande profondeur (environ 4 kilomètres)...

 

 

12

 ... d'où les nombreux plissements...

 

 

14 ... et déformations de ces sédiments qui sont maintenant devenus des schistes. 

 

15 La partie noire que l'on devine ici en se tournant vers la falaise...

 

 

16

 ... se repère également ici... et l'on voit que ces roches sombres s'intercalent parmi les bancs de schistes...

 

 

17

 Plus résistants cependant que les schistes, ces bancs de phtanite forment des reliefs sur l'estran...ils indiquent que des dépôts siliceux riches en carbone se sont intercalés parmi les vases et sables fins qui sont à l'origine des schistes.

 

 

18  Les zones sombres que l'on voit ici...

 

 

19

 ... contiennent du carbone transformé en profondeur en graphite...

 

 

20

Il faut imaginer que des restes d'êtres vivants (seul des êtres planctoniques existaient à l'époque mais ceux-ci devaient proliférer en cas de conditions favorables) ont été localement piégés parmi les sédiments marins. Les zones plus claires sont riches en soufre (par altération probablement de sulfures de fer).

 

 

Second et troisième arrêts : des filons de dolérite

 

 

21

 Ce premier filon de dolérite très épais se voit parmi les schistes de la baie de La Fresnaye...

 

 

22

 La fracture qui a permis au magma basaltique de monter au travers des schistes est orientée presque perpendiculairement à ces derniers... C'est la mise en place d'une seconde chaîne de montagne vers 300 millions d'années (l'orogène hercynien) qui en est à l'origine.

 

 

23

 Nous avons ici une roche très altérée... la dolérite contient en effet beaucoup de minéraux ferro-magnésiens...

 

 

24

 ... et ceux-ci au contact de l'eau libèrent des oxydes de fer qui se déposent parfois comme ici dans les fissures de la roche. 

 

25 Je montre sur cette carte la grande abondance des filons de dolérite dans la région.

 

 

26

 Nous arrivons maintenant au port du Guildo... dans un endroit célèbre par ses "pierres sonnantes"...

 

 

Boule

 Nous sommes sur un filon de dolérite...avec altération en boules comme on voit ici...

 

 

28

 ... je parle de cette altération en boules dans de précédents compte-rendus (sortie 42 à la Heussaye par ex. ou sortie en baie de St-Brieuc avec la SGMB en 2009)... Lorsque ces boules (comme ici) sont bien isolées du sol...

 

 

29

 ... elles "sonnent" clair quand on les frappe... soit avec un marteau (comme tout bon géologue)... soit avec un bloc de dolérite (comme le faisaient les anciens du coin) !

 

 

30 J'explique ici l'orientation et les caractéristiques du filon... qui longe la rive de l'Arguenon...

 

 

27

 ... perpendiculairement ici aussi aux terrains briovériens... mais les schistes sont devenus des roches migmatitiques (les constituants d'origine ayant fondus en grande partie)... sur cette photo on est même proche d'un granite d'anatexie : tout a fondu sauf quelques minéraux ferro-magnésiens qui forment d'étroites bandes sombres entre les zones claires.

 

 

 Sable noir   On trouve entre les différentes formations visibles ici... des sables noirs (comme à St-Quay par exemple)... ce sont des grains d'ilménite et de magnétite...

 

 

33

 ... leur densité élevée explique leur présence en haut de plage. Sur la photo je montre comment à l'aide d'un aimant distinguer les deux minéraux.

 

 

31

 Sur la rive opposée, on aperçoit le chateau du Guildo (cf Gilles de Bretagne)...

 

 

32

 ... dont les fondations reposent sur les mêmes formations géologiques que celles sur lesquelles nous nous trouvons... avec là aussi un filon de dolérite (qui se situe dans la partie ombrée) : nous avons visité l'endroit en 2005...

 

 

Quatrième arrêt : la pointe de Saint-Jacut

 

 

34

... mais aujourd'hui pas question de s'attarder au chateau... la basse mer est à 16 heures...alors nous filons vers la pointe du Chevet à Saint-Jacut... où nous voici arrivés.

 

 

35  J'explique que nous sommes ici sur des formations assez variées : des roches métamorphiques de type métatexites pour l'essentiel : les parties fondues (le néosome) alternant avec des zones formées de gneiss (le paléosome)...

 

 

 38

 Le tout est souvent très déformé...

 

 

40

 ... comme on voit sur ces photos.

 

 Petite Roche

 L'îlot que l'on voit ici au loin est "la petite roche"...

 

 

41

 ... c'est un pointement granitique... sur lequel maintenant se trouve le groupe...

 

 

42

 ... pour observer (inclus dans le granite) des grenats...

 

 

43

 ... certes plus ou moins altérés...

 

 

43A

 ... mais parfois de belle taille...

 

 

44

 ... comme on voit ici.

 

 

45

 Revenant de "la petite roche' c'est le nom du massif de granite à grenats... et nous dirigeant vers le parking... nous apercevons dans la falaise cet lame claire de pegmatite...

 

 

46

 N'ayant pas eu le temps d'examiner la célèbre pegmatite des Hébihens...nous jetons au passage...

 

 

46A ... un coup d'oeil à celle-ci... reconnaissable à sa couleur claire (avec les métatexites au dessus).

 

 

47

 On n'y trouve pas les énormes mâcles de microcline et les quelques restes de tourmaline des Hébihens... mais les gros cristaux se voient bien cependant...et ici aussi il ya un peu de tourmaline. 

  

 

 Cinquième arrêt : Pen Guen à Saint-Cast

 

 

47A

 Ici (entre la plage de Pen Guen et la pointe de la Garde) la roche est fracturée... et par endroit déformée.

 

 

48 Ce sont des micashistes pour l'essentiel...

 

 

49A  ... passant parfois à des gneiss...

 

 

49

 J'explique ici la différence entre les deux types de roches... différence qui n'est pas dûe à une augmentation du métamorphisme... mais à la compositon initiale des sédiments.

 

 

Sixiéme et dernier arrêt : les mylonites du port de Saint-Cast

 

 

50 Nous sommes ici sur une zone de cisaillement : les roches sont intensément déformées...

 

 

51

 ... elles ont été étirées parfois sur de grandes distances...

 

 

52

 ... comme on voit ici.

 

 

53

 On voit sur cette photo qu'il existe ici deux types de roches dont le comportement est différent : au centre des roches très déformables (de type micaschistes) et de chaque côté des roches grenues (filons de diorite quartzique dit la carte au 1/50.000 de St-Cast).

 

 

54

 Les roches d'origine sédimentaire sont intensément étirées et plissées... et cela se voit bien...

 

 

55

 ... à toutes les échelles.

 

 

56

 Parfois les parties les plus dures (phtanites par exemple) sont réduits à l'état de débris...

 

 

57

 ... come on peut le voir en plusieurs endroits.

 

 58

 Les roches grenues elles sont déformées...

 

 

59

 ... comme on voit ici... où l'érosion souligne bien l'étirement de la roche.

 

 

60

 Une curiosité pour terminer : des sortes de hiéroglyphes (résultat d'un érosion différentielle) apparaissent ici sur la roche grenue au centre ! Grâce au nouveau port cet endroit est maintenant bien accessible... et il y a beaucoup à y voir !

 

 Vu l'heure nous n'avons pu explorer la pointe de la Garde où il y a aussi beaucoup à voir question cisaillement... ce sera pour une autre fois !

   

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 19:33

Le temps n'était pas favorable. Nous étions cependant 25 à arpenter les sentiers de cette charmante région du Mené. S'il avait fait beau nous aurions certes été plus nombreux mais 25 étant un nombre idéal (pour ce qui est de l'encadrement)... rien à regretter !

 

 

01

C'est place de l'église à Plessala qu'était fixé le rendez-vous... et voyez que les premiers arrivés ont trouvé un abri.

 

 

02

 Tout le monde se regroupe à 14 h. pour la photo de presse.

 

 

03

 Nous arrivons maintenant à la Roche aux Cerfs... l'endroit est formé de 4 bâtiments (récemment restaurés) que l'on voit sur cette photo (et que nous visiterons en fin de parcours) : le moulin à gauche, le four à pain au centre (avec une grange à sa droite) et la maison d'habitation tout à fait à droite.

 

 

04

 Mais d'abord nous allons effectuer un parcours pour examiner les richesses naturelles du secteur... et c'est celui-ci que nous explique Alexis LE PRIELLEC... assisté de Jean-Claude MICHEL avec le Maire de Plessala à ses côtés... et de Jean-Paul BARDOUL (de dos au premier plan).

 

 

05

 Voilà : c'est parti ! Je suis pour l'instant à l'instant à l'arrière du groupe... j'ai choisi cette photo car elle montre bien la première montée... sur un sentier formé essentiellement de quartz (voir plus loin l'explication).

 

 

06

 C'est la bota (ici quelques plantes à fleurs) qui bien sûr aura la vedette !

 

 

07

 Comme vous voyez, je profite des premiers arrêts pour passer à l'avant du groupe !

 

 

 08

 Ici, des bûcherons ont sévi...

 

 

 09

 ... et l'examen des coupes...

 

 

 10  ... est l'occasion de parler de "dendrochronologie" c'est à dire de ce que l'on peut tirer comme informations sur l'âge, la croissance, les aléas et éventuels accidents... de l'arbre concerné. 

 

 

11 Toujours en tête et captivé par la beauté des lieux... un peu humides quand même !... je me retourne... 

 

 

12 ... pour me rendre compte que le groupe s'est arrêté une fois de plus... et ceci à cause notamment des petits hêtres (à droite de la photo)...

 

 

13

 ... dont le feuillage "marcescent" (c'est à dire qui passe l'hiver sans tomber de l'arbre)... nous est expliqué en détail... entre autres bien sûr... car comme je viens de vous le dire, je n'ai pas tout suivi !

 

 14

 Beaucoup de raisons de s'arrêter ici... mais l'une d'elles se voit en regardant bien les arbres à l'avant du groupe... si vous ne voyez pas regardez la photo suivante...

 

 

15

 ... voilà cette curiosité vue en gros plan : le résultat d'une blessure qui a permis à des organismes étrangers d'envahir l'écorce de l'arbre... lequel s'en est défendu par une prolifération locale des tissus concernés.

 

 

16

 Les pins noirs ou pins d'Autriche visibles ici (surtout à droite)... sont magnifiques...

 

 

17

 La lande qui les borde permet à Jean-Paul de nous parler des différentes plantes qui y poussent (les bruyères notamment)... mais aussi d'expliquer que les landes en Bretagne (à l'exception du littoral) sont des milieux créés par l'homme : si on les laisse évoluer naturellement elles re-deviendront des espaces boisés.

 

 

18

 Sur les talus d'argile qui bordent le chemin (nous sommes sur les micaschistes briovériens altérés)... voyez les curieuses figures d'érosion des dernières pluies !

 

 

 19

 Nous sommes arrivés aux Essarts... venons de traverser la ferme (à l'arrière du groupe)...et examinons ce qui pousse sur le mur du chateau...

 

 

20

 ... et l'arbre qui était devant le groupe sur la photo précédente... est ce superbe tilleul (certainement très âgé) que l'on voit maintenant sur la droite de la photo entre la ferme du chateau et le chateau lui-même.

 

 

21 Arrivés au chateau des Essarts par l'arrière... nous le quittons ici en empruntant l'allée principale....

 

 

22

 ... celle-ci est bordée de platanes dont l'écorce est très particulière nous explique Jean-Paul (j'en ai déjà parlé au cours d'une sortie à Lannion en 2010 et qui figure toujours sur le blog).

 

 

23

 Non loin du chateau... mais en descendant au creux de la vallée... voici le moulin des Essarts.

 

 24

 Pratiquement en face du moulin... mais de l'autre côté de la vallée... cette superbe cascade... située non plus sur le briovérien (sur lequel nous avons marché jusqu'ici) mais sur la micro-diorite de Plouguenast... fonctionne toute l'année nous dit Jean-Claude MICHEL.

 

 

25

 Ce qui forme ce superbe tapis... dans cet endroit très humide (pas seulement aujourd'hui !... mais en permanence)...

 

 

26

 ... ce sont des Dorines en fleurs !

 

 

27

 Les mousses elles... nous les avons rencontrées d'un bout à l'autre du parcours...

 

 

28 ... certaines plus rares faisant davantage "mousser" les spécialistes !

 

 

29

Pour ma part je trouve ces "crosses" de fougère... très photogéniques également !

 

 

30 Nous voici de retour à notre point de départ... avec ces anciennes carrières, nous sommes toujours dans la méta-diorite...

 

 

31

 ... que voici vue en gros plan... plus ou moins déformée par cisaillement et étirement... par endroits, on ne voyait plus les grains : c'était une véritable mylonite (roche écrasée).

 

 

32

Quant au quartz... si on le trouve un peu partout... c'est qu'il en existe de nombreux filons : l'un très important dans le masiif de méta-diorite... de nombreux autres...

 

 

33

 ...dans les schistes briovériens... abondamment utilisés comme ici dans les constructions.

   

 

34 Les constructions précisément... guidés par Alexis, nous commençons par la visite du moulin... 

 

 

36

... récemment et admirablement restauré (comme tous les autres bâtiments d'ailleurs)... il possède deux roues...

 

 

37

 ... comme celle-ci... une de chaque côté...

 

 

35 ... et chacune ayant son propre mécanisme.

 

 

38

 Le four à pain... le voici vu de l'extérieur...

 

 

39

 ... et maintenant vu de l'intérieur... avec explications complètes sur son fonctionnement... Alexis nous a même proposé une démonstration de cuisson de pain (à voir pour l'année prochaine par exemple !).

 

 

40

 C'est dans l'ancienne maison d'habitation des meuniers de l'époque... elle aussi bien restaurée...qu'Alexis nous offre un goûter pour clôre cette super balade... et nous faire oublier un temps humide certes mais finalement supportable... quand on a pris soin de bien s'équiper !

 

 

Louis LE NORMAND vient de m'envoyer quelques photos :

 

 

Chateau Essarts Voici d'abord le chateau des Essarts bien cadré... le "round up" dans l'allée cela fait quand même mauvais exemple !

 

 

Géol 1

 J'ai parlé de roche broyée ou "mylonite"... nous sommes ici à un endroit où on la voit bien... fort altérée de surcroit...

 

 

Géol 2

 ... Jean-Paul nous situe l'endroit sur cet extrait de la carte géologique du coin (Moncontour 1/50.000).

 

 

Moulin 1 L'intérieur du moulin se voit ici plus globalement que sur mes photos...

 

 

Moulin 2

 ... et ici on devine l'emplacement des deux roues (à droite et à gauche du moulin).

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2013
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 22:37

Voici le 88ème week-end de Vivarmor terminé depuis hier (le lundi 1 avril 2013). C'est notre second week-end en baie de Somme. Le premier a eu lieu en 2000. Ces deux week-ends sont aussi les plus lointains que nous ayons organisés.

 

J'ai attendu un peu pour que ceux qui ont pris des photos aient eu le temps de me les envoyer et j'en ai effectivement reçu beaucoup si bien que j'en ai retenu plus de 130 ce qui est un record ! 

Je remercie Michel LALOI, Jacqueline DESFOUX, Marylou BURONFOSSE, Jacques BESTORY... qui m'ont confié leurs clichés. Si d'autres m'en envoient, j'essairai d'en ajouter encore quelques uns !...

 

Effectivement Louis ROUXEL et René CAROZZANI viennent de me faire parvenir des photos en gros plan (d'oiseaux en particulier)... je vais en ajouter quelques unes à la fin de l'article. 

 

RedimensionnerP3280002

Nous n'étions pas trop rassurés au départ sur le temps (brouillard, quelques flocons de neige même...) Heureusement tout en restant très froid celui-ci s'est amélioré au fil des kilomètres...

 

 

RedimensionnerP3280006

... et ici en passant le Pont de Normandie, nous avons repris confiance... en apercevant même quelques rayons de soleil par moments.

 

 

Premier arrêt à la Pointe du Hourdel 

 

 

01H

C'est ici que les 8 voitures se sont retrouvées à partir de 15h.30...

 

 

02H

... nous sommes à la "Maison de la baie de Somme et de l'Oiseau" ...

 

 

03H

... et les premiers arrivés ont pu visiter cet intérieur... en attendant 16 heures.

 

 

04H

C'est alors que ce guide nous a pris en charge...

 

 

05H

... pour nous faire découvrir...

 

 

06H

... toute la pointe du Hourdel...

 

 

07H

... avec ses oiseaux...

 

 

08H

... ses phoques visibles au loin à marée basse sur les bancs de sable.

 

 

09H

Certes le froid était vif et le vent assez fort... mais pas la moindre goutte d'eau et voyez même qu'un rayon de solieil éclaire par moment le petit port du Hourdel !

 

 

10H

L'histoire des lieux... l'évolution des cordons de galets...la botanique... tout cela nous a été expliqué en détail pendant plus de deux heures.

 

 

Visite guidée le dimanche matin du parc ornithologique du Marquenterre

 

 00Gîte

 Comme en 2000 lors de notre premier week-end, nous étions hébergés dans ce gîte de Claire Fontaine, à Fontaine le Sec (quelque part entre la baie de Somme et la ville d'Amiens)... et voyez que le dimanche matin le ciel est bleu et le gîte ensoleillé.

 

 

01M

 Nous voici arrivant au parc du Marquenterre... non plus sur des cordons de galets mais sur des dunes.

 

 

02M

 Voici la vue d'ensemble des bâtiments comme on les voit en arrivant.

 

 

03M Ces chevaux (locaux) de race Henson... nous les avions déjà vus en 2000... mais cette fois ils sont attelés pour promener certains visiteurs...  

 

 

05M Le groupe maintenant se dirige vers l'entrée du parc...

 

 

07M

 ... où deux guides nous accueillent...

 

 

08M

 ... pour nous expliquer d'abord l'histoire du lieu...

 

 

09M

 ...avant ce premier arrêt sur le point culminant...

 

 

10M

 ... d'où l'on voit l'ensemble du site.

 

 

11M

 A partir de là, la visite détaillée commence.

 

 

12M

 On voit ici deux cigognes sur leur nid... et en bas parmi les roseaux une grue.

 

 

13M Nos guides nous ont concocté un parcours des plus intéressants...

 

 

14M

 ... avec arrêts dans des observatoires comme ici...

 

 

15M

 ... où les oiseaux étaient présents en grand nombre.

 

 

16M

 Un parcours des plus variés donc...

 

 

17M

 ... avec roselières au second plan... et une plante nommée Typha au premier plan... dont les graînes s'envolent au vent.

 

 

18M

 Quel rapport entre la trace d'une patte de chevreuil... et un oeuf de Pâques ? Aucun bien sûr sinon un rapport de voisinage... tous les deux ayant été trouvés sur le sable du parc !

 

 

19M

 Des rapports par contre il y en a entre ces plans d'eau...

 

 

20M

 ... et cette héronnière (les nids sont dans les arbres du voisinage)...

 

 

21M

... quant aux oiseaux photographiés ici... nous les avons observés en différents endroits de notre parcours...

 

 

22M

... comme cette Spatule vue en gros plan... il n'y a que le poussin que nous n'avons pas vu !... pour cela il faudra revenir dans quelques mois.

 

 

23M

 L'endroit étant prévu pour cela, nous prenons ici notre premier pique-nique commun.

 

 

Première visite du dimanche après-midi : le Crotoy

 

01C

Après le parc du Marquenterre, nous voici arrivés à la localité la plus proche : le Crotoy. Jean-Paul explique ici la formation de la région...

 

 

02C

 ... ensuite le groupe longe la digue...

 

 

03C

 ... passant devant ces superbes villas...

 

 

04C

 

 ... qui bordent la plage.

 

 

07C

 Arrivés à l'une des extrémités... nous faisons demi-tour...

 

 

08C

 ... et arrivons sur la plage.

 

 

09C

 Un peu plus loin, je prends de la hauteur pour photographier...

 

 

10C

 ... l'ensemble du groupe (ou presque : voir plus loin...).

 

  u11C

 On me fait remarquer que je n'y suis pas... aussi je laisse la place du "photographe" pour celle du "photographié" !

 

 

12C Si tout le monde ne figure pas sur la photo... c'est que certains ont trouvé un endroit plus reposant !

 

 

13C

 Une spécialité locale : l'utilisation des galets !  Dans les anciens murs...

 

 

14C

 ... comme dans les plus récents... les galets sont abondamment utilisés en alternance avec les briques !

 

 

15C

 En 2000, c'est le port que nous avions visité... mais il est encore loin...et arrivés à cet endroit nous décidons de reprendre les voitures.

 

 

Seconde visite du dimanche après-midi : Saint-Valéry sur Somme

 

 

01SV

En arrivant dans cette seconde localité où il y avait foule (avec cependant quelques fermetures comme le musée" que l'on voit ici car c'est le dimanche de Pâques...) nous avons eu du mal à trouver des places pour garer les voitures.

 

 

02SV

Nous avons décidé (pour changer) de laisser chacun libre pendant une heure environ de visiter la ville à sa façon... et plusieurs groupes se sont ainsi constitués... aussi les photos que je vous montre ici sont celles que j'ai prises en suivant l'un des groupes. Ici c'est le mini-golf.

 

 

03SV

 Voici un bâtiment historique : celui de la gendarmerie construit en 1890.

 

 

04SV

 Nous arrivons maintenant dans la partie la plus ancienne de la ville...

 

 

06SV

 ... avec ses remparts et cette tour...

 

 

05SV

 ... en face de laquelle figure ce panneau pour rappeler que Jeanne d'Arc a été retenue prisonnière ici avant d'aller à Rouen.

 

 

07SV

 Une fois arrivés au sommet des remparts, voici la vue que l'on a sur quelques villas en contrebas et sur l'estuaire.

 

 

08SV

 L'église est remarquable par sa décoration extérieure...

 

 

09SV

 ... c'est un assemblage de calcaire local (nous sommes en effet sur le Crétacé) et de galets (plus sombres)...

 

 

10SV

 ... des galets de silex parfois simplement coupés en deux comme on voit ici...

 

 

11SV

 ... mais le plus souvent taillés en cubes, c'est à dire sur six faces, ce qui représente un travail considérable !

 

 

 12SV

 Voici l'intérieur de cette église où il y avait un concert d'orgue.

 

 

13SV

 Nous quittons maintenant église et remparts... le grand bâtiment au loin est l'hopital.

 

 

14SV Voyez que comme au Crotoy, les murs anciens c'est briques et galets... mais ici tous ces galets ne sont pas en silex... notre guide au Hourdel nous a dit que certains galets peuvent venir de très loin... nous parlant même de galets en grès d'Erquy (à vérifier cependant !...)

 

 

15SV

En remontant pour rejoindre les voitures... nous passons devant cette vieille maison...

 

 

16SV ... d'un artiste local...

 

 

17SV

 ... et devant cette cour elle aussi artistiquement décorée !

 

 

18SV

 Prise par un autre groupe, cette vue montre une autre entrée de la vieille ville...

 

 

19SV ... et une petite chapelle fort agréable à regarder elle aussi.

 

 

 Dernier arrêt (facultatif) avant le retour au gîte : les falaises d'Ault 

 

01Ault

En quittant St-Valéry pour rejoindre le gîte, une partie des participants décide de faire un tour par Ault-Onival...

 

 

02Ault

 ... d'où l'on a un superbe point de vue...

 

 

03Ault

 ... à la fois sur les falaises de craie à l'ouest. (d'où proviennent les galets de silex)..

 

 

04Ault

 ... et sur la zone appelée "les Bas-Champs" à l'est... bordée par cet interminable cordon de galets dont l'extrémité (tout au fond à l'horizon) forme la pointe du Hourdel.

 

 

05Ault Les murets construits perpendiculairement au cordon sont destinés à empêcher les galets de partir trop vite vers l'extrémité de celui-ci.

 

 

07Ault On voit ici aussi d'autres enrochements plus anciens... et au-delà...

 

 

08Ault ... des silex de grande taille provenant des falaises voisines... et que les courants n'ont pas encore réussi à fragmenter et à entraîner plus à l'est.

 

 

06Ault

 Ici aussi les murs anciens sont en briques et galets !

 

 

 Visite le lundi martin des Hortillonnages d'Amiens

 

 

01Ho

Un peu avant 10 heures, nous arrivons comme convenu, devant la "Maison des Hortillonnages" que l'on voit ici...

 

 

02Ho

 ...nous voici à l'arrière sur le quai d'embarquement... la maison est au loin (en vert) et vue de l'arrière cette fois.

 

 

03Ho

 Ces barques attendent les visiteurs.

 

 

04Ho

 Le premier groupe maintenant embarque... les autres suivront sans tarder.

 

 

06Ho

 Equipée d'un moteur électrique, chaque barque circule sans bruit...

 

 

05Ho

 ... ainsi pendant près d'une heure nous allons parcourir tout un labyrinthe de canaux...

 

 

07Ho

 ... avec parfois vue sur la cathédrale...

 

 

08Ho ... ou encore sur ces ouvrages en bois d'une école de navigation...

 

 

09Ho

 ... sous les ponts de laquelle nous allons passer.

 

 

10Ho

 Chaque terrain est bordé par une palissade soigneusement entretenue... sinon ces berges s'éboulent rapidement.

 

 

11Ho

 Cet engin est destiné au dévasage des canaux.

 

 

12Ho

 Voici l'arrivée de la seconde barque...

 

 

13Ho

 ... dont les dix participants ont tous un air ravi...

 

 

14Ho

 ... et enfin voici les 9 derniers (dans la troisième barque) qui arrivent à leur tour (nous étions en effet 29 au total)!

 

  

 Visite de la vieille ville et de la cathédrale d'Amiens

 

 

01A

En longeant la Somme...

 

 

02A

 ... puis les vieilles rues d'Amiens...

 

 

03A

 ... avec remparts, canaux... (remarquez les escaliers permettant aux habitants de descendre directement dans leurs barques)...

 

 

04A

 ... nous arrivons maintenant en vue de la cathédrale...

 

 

05A

 Ceci est une entrée latérale.

 

 

07A

 Voici l'entrée principale...

 

 

06A

 ... et la place qui se trouve juste devant... avec certaines maisons d'époque.

 

 

08A

 Pénétrons maintenant à l'intérieur...

 

 

09A

 ... c'est d'abord l'aspect grandiose qui saute aux yeux...

 

 

10A

 ... ensuite c'est la richesse des décors...

 

 

11A

 ... qui est impressionnante.

 

 

13A

 Nous revenons maintenant aux voitures qui sont restées garées près de la Maison des Hortillonnages... et allons quitter la ville d'Amiens pour notre dernier rendez-vous.

 

 

Un dernier arrêt : la visite du parc préhistorique de Samara

 

 

01

C'est ici que nous prenons notre pique-nique du lundi...

 

 

02

 ... par un temps toujours agréablement ensoleillé.

 

 

04

 Ensuite : regroupement général...

 

 

03

 ... puis passage à l'accueil... pour régler les derniers détails... et payer la facture !

 

 

05

 Une guide vient alors à notre rencontre...

 

 

06 ... pour nous accompagner sur ce sentier sur les bords duquel de nombreux objets tels que cette barque ancienne... sont visibles.

 

 

07 Au Marquenterre nous avons aperçu une harde de chevreuils (bien vivants !)... ici c'est une harde de cerfs (immobile cette fois car reconstituée !).

 

 

08

 Voici un gaulois... bien vivant lui et même plutôt rigolard... ravi de rencontrer des bretons car il a habité Perros Guirrec !... nous avons droit à toutes les explications souhaitées sur les différentes parties de sa tenue.

 

 

09

 Voici l'entrée du musée...

 

 

10

 ... où nous pénétrons maintenant en compagnie de notre guide...

 

 

11

 ... pour une visite complète... depuis le paléolithique, avec ses éclats de silex...

 

 

12

 ... ses boules de marcassite (un sulfure de fer) servant à allumer le feu (voir plus loin).

 

 

13

 Nous voici à l'âge de la pierre polie...

 

 

15

 ... puis vient l'âge du bronze, l'âge du fer...

 

 

14

 ... et ainsi de suite... jusqu'à l'époque des Celtes et des romains où se termine la protohistoire... et où (avec l'écriture) commence l'histoire.

 

 

16

 Pour terminer voici une série...

 

 

17

 ... de grands panneaux qui résument bien...

 

 

18

 ... toute l'évolution du monde animal.

 

 

19

 Nous terminons par une comparaison entre l'homme de Néanderthal... et l'homme moderne...

 

 

20

 ... et un coup d'oeil sur ce superbe guerrier celte caracolant près de la sortie.

 

21 Toujours accompagnés par notre "gaulois"... nous arrivons devant cette tente...

 

 

22

 ... où on nous montre comment allumer du feu (avec des étincelles de marcassite, rappelez-vous !)... comment aussi lancer des javelots avec un propulseur.

 

 

23

 Plus loin encore voici une grande maison communautaire... avec des ouvertures calculées...

 

 

24

 ... pour évacuer les fumées des feux allumés à l'intérieur.

 

 

25

 Toutes sortes d'outils d'époque...

 

 

26

 ... et notamment des poteries... se voyaient à l'intérieur.

 

 

27

 Pour terminer... dans cet atelier...

 

 

28 ... une démonstration de "tournage sur bois" avec un outillage aussi surprenant... qu'efficace ! Vous noterez cependant qu'il faut de "l'huile de bras" : c'est Serge (à droite sur la photo) qui s'y colle.

 

 

Ici se termine notre aventure en baie de Somme... Je vais juste ajouter quelques photos en gros plan que je viens de recevoir

 

 01Hourdel en lumière

Quand je vous disais (plus haut ) que nous avions vu par moment le port du Hourdel sous le soleil !

 

 

02Phoques et volatiles

 Si je vous dis par contre que sur ce cliché on voit (en plus des oiseaux)... deux phoques en haut et à droite de la photo)... je vous autorise à répliquer que ce n'est pas évident !...

 

 

03 Je pense que c'est au port du Hourdel que ces avocettes ont été photographiées... sans en être vraiment sûr.

 

 

03Rieuses, poules d'eau avocettes

 On me dit que ces mouettes rieuses aussi...

 

 

04rieuses famille

 ... ont été photographiées sur le plan d'eau proche de la Maison de la Baie de Somme qui est un lieu de reproduction de cette espèce avec plus de 300 nids.

 

 

05Avocettes élégantes et poules d'eau

 Ces poules d'eau et avocettes...

 

 

06Canard col vert

 ... ce magnifique Colvert mâle...

 

 

07Col vert Femelle

 ... ce superbe Colvert femelle...

 

 

11oies cendrées parade2

 ... ces Oies cendrées...

 

 

10

 ... cette Spatule en vol...

 

 

08Grue cendrée

 ... et enfin cette Grue...

 

 

09P1030501

... admirablement photographiée ici... tous ces derniers oiseaux ont été photographiés apparemment au Parc du Marquenterre.

 

Voilà ce week-end 2013 en baie de Somme terminé. Nous irons la semaine prochaine reconnaître le suivant (Goulien Cap Sizun et l'île de Sein les 8, 9 et 10 mai)... puis enverrons une fiche d'inscription à tous ceux de nos adhérents qui se sont pré-inscrits. 

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 12:44

Le samedi soir 23 mars 2013, un public très nombreux a suivi la "dizième nuit de la Chouette" - une manifestation organisée au plan national. D'abord Jérémy ALLAIN a présenté l'ensemble des rapaces nocturnes. Ensuite le film "Les ailes de la nuit" nous a fait voir de superbes images. Pour terminer les participants ont été invités à aller sur le terrain.

 

01

C'est dans une vaste "Salle des Fêtes" bien remplie...

 

 

02

 ... que débute à Tressignaux vers 21 heures la 10ème "nuit de la Chouette" comme l'indique cette affiche.

 

 

03

 Elle était organisée conjointement par des responsables locaux...

 

 

04

 ... et par Vivarmor Nature en la personne de Jérémy ALLAIN.

 

 

05

 Voilà :  c'est parti...

 

 

06

 ... le bruit des ailes d'abord : bien marqué quand les ailes sont à bords abrupts comme au premier plan... et inaudible quand le bord des ailes est particulier comme chez la chouette au second plan.

 

 

07

 Les différents rapaces nocturnes...

 

 

08

 ... sont ensuite passés en revue...

 

 

09

 ... de façon à bien préciser pour chacun d'eux...les caractères physiques, le mode de vie, l'alimentation, la reproduction...

 

 

10

 Les raisons de leur raréfaction...

 

 

11

 ... sont également évoquées...

 

 

13

 ... mais aussi les comportements à éviter...

 

 

12

 ... ainsi que les aides à apporter.

 

 

15 Un entracte après cette première intervention...permet à ceux qui le souhaitent de se désaltérer...

 

 

16

 ... d'examiner en détail les différents nichoirs exposés...

 

 

20

 ... comme celui que l'on voit ici en gros plan.

 

 

18 Il y a aussi les divers documents apportés par Jérémy...

 

 

17

 ... que l'on voit ici renseigner lui-même ceux qui veulent en savoir plus...

 

 

19 ... et voyez que certaines sont très intéressées !

 

 

 

21

 Chacun ayant repris sa place... nous passons maintenant à la projection du film.

 

 

22 La projection est suivie d'une discussion...

 

 

23 ... avec précisions sur certains points... et réponses aux multiples questions de l'assistance.

 

 

25 Finalement... après remise en état de la salle...

 

 

24 ... c'est la sortie... avec un fort contraste de température... pour passer à la dernière partie de la soirée. 

 

 Une soirée bien remplie donc... que vous pourrez comparer avec d'autres qui figurent toujours sur le blog :

 - deux soirées à Jugon les Lacs (voir sorties 2007 et sorties 2009)

 - une soirée à Langourla (voir sorties 2008) 

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2013
commenter cet article