Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 17:22

Le samedi 3 décembre 2016, nous nous sommes retrouvés à la pointe du Dourven en Locquémeau. A partir de là Monique KUBIAK nous a fait voir la bordure ouest du granite du Yaudet et ensuite la plage de Notigou où le briovérien a subi le métamorphisme de contact du granite.

Les premiers arrivés (co-voiturage à partir de Robien) pique-niquent sur place...

Les premiers arrivés (co-voiturage à partir de Robien) pique-niquent sur place...

... certains bien à l'abri sur ce petit monticule entouré d'arbres.

... certains bien à l'abri sur ce petit monticule entouré d'arbres.

Voici qu'arrive notre guide...

Voici qu'arrive notre guide...

... autour de qui tout le monde se regroupe.

... autour de qui tout le monde se regroupe.

Dans un premier temps...

Dans un premier temps...

... Monique nous montre des échantillons de roches...

... Monique nous montre des échantillons de roches...

... qu'elle a dans sa voiture.

... qu'elle a dans sa voiture.

Cela va nous permettre d'avoir une idée...

Cela va nous permettre d'avoir une idée...

... de ce que nous allons voir sur le terrain.

... de ce que nous allons voir sur le terrain.

Les minéraux sont nombreux...

Les minéraux sont nombreux...

... parfois curieux.

... parfois curieux.

Il y a aussi des publications et des cartes.

Il y a aussi des publications et des cartes.

Voyez que tout le monde est attentif...

Voyez que tout le monde est attentif...

... écoute et pose des questions.

... écoute et pose des questions.

Maintenant nous allons vers la pointe du Dourven... en faisant quelques arrêts dès qu'il y a quelque chose à voir.

Maintenant nous allons vers la pointe du Dourven... en faisant quelques arrêts dès qu'il y a quelque chose à voir.

Nous nous apprêtons ici à tourner à gauche...

Nous nous apprêtons ici à tourner à gauche...

... pour rejoindre l'extrémité de la pointe côté ouest.

... pour rejoindre l'extrémité de la pointe côté ouest.

C'est de là que l'on voit bien tous les alentours...

C'est de là que l'on voit bien tous les alentours...

... et je montre ici les différentes formations géologiques du secteur.

... et je montre ici les différentes formations géologiques du secteur.

Voici le groupe vu le loin.

Voici le groupe vu le loin.

Bien sûr c'est le granite porphyrique du Yaudet qui est l'objet principal de nos observations.

Bien sûr c'est le granite porphyrique du Yaudet qui est l'objet principal de nos observations.

J'explique ici à quoi ressemblent les feldspaths qui sont souvent maclés...

J'explique ici à quoi ressemblent les feldspaths qui sont souvent maclés...

... soit en macles de Carlsbad de forme allongée...

... soit en macles de Carlsbad de forme allongée...

... soit en macles de Baveno plus carrées.

... soit en macles de Baveno plus carrées.

Nous revenons maintenant sur nos pas pour aller vers Notigou.

Nous revenons maintenant sur nos pas pour aller vers Notigou.

On voit ici la zone de contact entre le granite et le briovérien...

On voit ici la zone de contact entre le granite et le briovérien...

20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 01:06

C'est à la ferme de La Mare à La Poterie (en allant vers Trégomar) que nous avions rendez-vous avec Jacques MESLAY samedi dernier.

Comme l'indique ce panneau, ce sont des porcs sur paille qui sont élevés ici avec vente sur place de charcuterie et produits bio.

Comme l'indique ce panneau, ce sont des porcs sur paille qui sont élevés ici avec vente sur place de charcuterie et produits bio.

Voici les premiers arrivants.

Voici les premiers arrivants.

Nous sommes accueillis par Jérémy ALLAIN et Jacques MESLAY le propriétaire.

Nous sommes accueillis par Jérémy ALLAIN et Jacques MESLAY le propriétaire.

Nous nous dirigeons maintenant...

Nous nous dirigeons maintenant...

... vers ce lieu de stockage des aliments.

... vers ce lieu de stockage des aliments.

Jacques MESLAY nous y explique en détail...

Jacques MESLAY nous y explique en détail...

... comment il a été conduit à partir de 1995 à envisager une reconversion de sa production de porcs sur caillebotis et de poulets...

... comment il a été conduit à partir de 1995 à envisager une reconversion de sa production de porcs sur caillebotis et de poulets...

... à un élevage de porcs charcutiers sur paille, nourris par des produits bio... et dont il vend lui-même la viande.

... à un élevage de porcs charcutiers sur paille, nourris par des produits bio... et dont il vend lui-même la viande.

Nous visitons ensuite la porcherie...

Nous visitons ensuite la porcherie...

... où nous sont fournies des explications détaillées...

... où nous sont fournies des explications détaillées...

... sur les conditions d'élevage.

... sur les conditions d'élevage.

La nourriture (et l'eau) arrivent automatiquement comme on voit ici au premier plan...

La nourriture (et l'eau) arrivent automatiquement comme on voit ici au premier plan...

... et les animaux disposent grâce à la paille d'un confort certain (compostage de leurs déchets avec production de chaleur- espaces très vastes...).

... et les animaux disposent grâce à la paille d'un confort certain (compostage de leurs déchets avec production de chaleur- espaces très vastes...).

Le groupe ressort maintenant...

Le groupe ressort maintenant...

... et jette un coup d'oeil en passant à un local où sont distribués des légumes et autres produits végétaux.

... et jette un coup d'oeil en passant à un local où sont distribués des légumes et autres produits végétaux.

En revenant vers les voitures...

En revenant vers les voitures...

... les explications continuent...

... les explications continuent...

... avec le propriétaire.

... avec le propriétaire.

Voyez que chacun est fort intéressé.

Voyez que chacun est fort intéressé.

Nous terminons par une visite du local...

Nous terminons par une visite du local...

... où sont vendus les charcuteries...

... où sont vendus les charcuteries...

... accompagnées comme on voit sur cette photos de nombreuses statuettes représentant le cochon sous toutes ses formes.

... accompagnées comme on voit sur cette photos de nombreuses statuettes représentant le cochon sous toutes ses formes.

Ainsi se termine notre avant-dernière sortie pour 2016... la dernière étant le samedi 10 décembre avec la visite du domaine de Saint-Ilan.

GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2016
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 17:09

Le samedi 12 novembre 2016, le groupe effectuait sa 70ème sortie. Nous avions rendez-vous à Tournemine sur le parking du Parfond de Gouet à 13 h. pour étudier la formation de Binic. Nous avions prévu 4 étapes : Tournemine à Plérin - le Petit Havre à Pordic - un arrêt bien sûr à Binic et pour terminer la Plage du Moulin à Etables. La marée ne nous a pas permis de tout voir.  

Je remercie pour leurs photos Michel LALOI et Yannick LE DUIGOU

A Tournemine nous faisons le point...

A Tournemine nous faisons le point...

...puis nous nous dirigeons d'abord vers l'Ouest.

...puis nous nous dirigeons d'abord vers l'Ouest.

Comme vous voyez, c'est Gilles MARJOLET qui est notre principal guide.

Comme vous voyez, c'est Gilles MARJOLET qui est notre principal guide.

On voit bien ici les couches de grès et de pélites qui forment l'essentiel de la série de Binic.

On voit bien ici les couches de grès et de pélites qui forment l'essentiel de la série de Binic.

En s'en approchant les choses deviennent plus complexes...

En s'en approchant les choses deviennent plus complexes...

... et il y a beaucoup à voir.

... et il y a beaucoup à voir.

Ici c'est un petit dépôt (sans doute de cendres volcaniques) entre deux couches de grès... un peu plus haut on le voit fracturé.

Ici c'est un petit dépôt (sans doute de cendres volcaniques) entre deux couches de grès... un peu plus haut on le voit fracturé.

Les arrêts sont fréquents...

Les arrêts sont fréquents...

... pour observer des déformations tectoniques encore plus importantes...

... pour observer des déformations tectoniques encore plus importantes...

... mais il ne faut pas trop traîner de ce côté... car Gilles MARJOLET tient à nous montrer l'autre côté de la baie : la pointe du Poissonnet que l'on voit à l'horizon.

... mais il ne faut pas trop traîner de ce côté... car Gilles MARJOLET tient à nous montrer l'autre côté de la baie : la pointe du Poissonnet que l'on voit à l'horizon.

Nous nous dirigeons donc maintenant vers l'Est... et faisons ici un arrêt là où la rivière du Parfond de Gouet s'étale sur la plage...

Nous nous dirigeons donc maintenant vers l'Est... et faisons ici un arrêt là où la rivière du Parfond de Gouet s'étale sur la plage...

C'est là que nous découvrons de nombreux galets...

C'est là que nous découvrons de nombreux galets...

... d'une roche avec de gros cristaux... qui n'apparaît nulle part en falaise.

... d'une roche avec de gros cristaux... qui n'apparaît nulle part en falaise.

Nous voici arrivés au Rocher du Poissonnet entre Tournemine et les Rosaires.

Nous voici arrivés au Rocher du Poissonnet entre Tournemine et les Rosaires.

Là aussi il y a beaucoup à voir...

Là aussi il y a beaucoup à voir...

... et à expliquer.

... et à expliquer.

Ce sont surtout des figures sédimentaires...

Ce sont surtout des figures sédimentaires...

... comme ces "lamines", "figures de charge"...

... comme ces "lamines", "figures de charge"...

et plus loin des "traces de courants" ou encore des figures de "slump"...

et plus loin des "traces de courants" ou encore des figures de "slump"...

... que Gilles examine pour nous en détail (un filonet de quartz s'est inséré ici dans un niveau de "slump")... mais la marée monte pendant ce temps !

... que Gilles examine pour nous en détail (un filonet de quartz s'est inséré ici dans un niveau de "slump")... mais la marée monte pendant ce temps !

Aussi quand nous atteignons le Petit Havre (notre seconde arrêt prévu)... nous examinons le site d'en haut sans chercher à descendre car la mer recouvre les zones d'observation.

Aussi quand nous atteignons le Petit Havre (notre seconde arrêt prévu)... nous examinons le site d'en haut sans chercher à descendre car la mer recouvre les zones d'observation.

Nous remontons donc... pour rejoindre les voitures... et rejoindre au plus vite (non pas Binic : c'est inutile) mais la chapelle N.D. de Bonne Espérance au-dessus de la Plage du Moulin (la dernière étape prévue).

Nous remontons donc... pour rejoindre les voitures... et rejoindre au plus vite (non pas Binic : c'est inutile) mais la chapelle N.D. de Bonne Espérance au-dessus de la Plage du Moulin (la dernière étape prévue).

De la Chapelle nous descendons par le sentier...

De la Chapelle nous descendons par le sentier...

... qui permet de voir d'en haut l'ensemble des formations géologiques du secteur.

... qui permet de voir d'en haut l'ensemble des formations géologiques du secteur.

Ici aussi il n'y a plus grand chose à voir (la mer ayant presque tout recouvert)... nous devons nous contenter d'explications générales... mais en nous promettant de revenir voir ce dont la marée nous prive aujourd'hui.

Ici aussi il n'y a plus grand chose à voir (la mer ayant presque tout recouvert)... nous devons nous contenter d'explications générales... mais en nous promettant de revenir voir ce dont la marée nous prive aujourd'hui.

Grâce à Monique et Brigitte... et en profitant de ce petit abri à l'entrée de l'Office de Tourisme...

Grâce à Monique et Brigitte... et en profitant de ce petit abri à l'entrée de l'Office de Tourisme...

... le groupe s'offre un petit thé avec gâteaux...

... le groupe s'offre un petit thé avec gâteaux...

... une façon de narguer le temps pluvieux et la marée... qui ne nous ont pas fait de cadeau pour cette 70ème sortie !

... une façon de narguer le temps pluvieux et la marée... qui ne nous ont pas fait de cadeau pour cette 70ème sortie !

La 71ème sortie ce sera le samedi 3 décembre pour observer le massif du Yaudet et les formations visibles en bordure de celui-ci sur la plage de Notigou. Là aussi nous serons tributaires de la marée et Monique KUBIAK propose  d'avancer à 13h. le rendez-vous à la pointe du Dourven (prévu dans un premier temps à 14 h.) 

GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 20:53

Les sorties champignons se suivent et ne se ressemblent pas. Celle-ci est la quinzième. Les 9 dernières sont toujours sur le blog (pour les voir cliquez sur catégorie "champignons").

Voici donc des photos de la sortie du samedi  15 octobre 2016.

Je remercie Michel LALOI et Pierre DANET dont les photos complètent les miennes.

En attendant 14 heures, les premiers arrivés au Gouray se regroupent...

En attendant 14 heures, les premiers arrivés au Gouray se regroupent...

... autour de Brigitte CAPOEN qui commence par mettre en appétit les participants (voyez qu'il y en a de tout jeune !)...

... autour de Brigitte CAPOEN qui commence par mettre en appétit les participants (voyez qu'il y en a de tout jeune !)...

... en leur présentant des champignons qu'elle a récoltés dans la région.

... en leur présentant des champignons qu'elle a récoltés dans la région.

Voyez que les parapluies sont de sortie car une pluie fine mais persistante s'est invitée sur la région.

Voyez que les parapluies sont de sortie car une pluie fine mais persistante s'est invitée sur la région.

Nous sommes arrivés au point de départ où Alexis LE PRIELLEC fournit quelques explications...

Nous sommes arrivés au point de départ où Alexis LE PRIELLEC fournit quelques explications...

... avant le démarrage que l'on voit ici.

... avant le démarrage que l'on voit ici.

Le circuit sera le même que l'an dernier : en direction de Boquen.

Le circuit sera le même que l'an dernier : en direction de Boquen.

Il n'y a que l'équipement (vu la météo...) qui change.

Il n'y a que l'équipement (vu la météo...) qui change.

Lers paysages sont toujours aussi agréables à parcourir...

Lers paysages sont toujours aussi agréables à parcourir...

... et si les participants sont pour la plupart ceux des années passées...il y a quand même de nouvelles têtes.

... et si les participants sont pour la plupart ceux des années passées...il y a quand même de nouvelles têtes.

Brigitte (exceptionnellement) n'était pas là l'an dernier mais cette année ses explications ont été fort appréciées.

Brigitte (exceptionnellement) n'était pas là l'an dernier mais cette année ses explications ont été fort appréciées.

Même si les champignons n'étaient pas très abondants, nous en avons trouvés quand même un grand nombre d'espèces.

Même si les champignons n'étaient pas très abondants, nous en avons trouvés quand même un grand nombre d'espèces.

Ici le groupe entre dans la zone boisée qui descend vers Boquen.

Ici le groupe entre dans la zone boisée qui descend vers Boquen.

Alexis LE PRIELLEC connaît bien le coin.

Alexis LE PRIELLEC connaît bien le coin.

Voyez qu'il y avait autre chose à voir que des champignons...

Voyez qu'il y avait autre chose à voir que des champignons...

... même si ce sont ceux-ci qui nous intéressent le plus.

... même si ce sont ceux-ci qui nous intéressent le plus.

Ce petit groupe par exemple vient de découvrir...

Ce petit groupe par exemple vient de découvrir...

... une première salamandre.

... une première salamandre.

Plus bas, c'est la géologie qui prend le pas avec ce bloc de granite taillé... une roche qui n'est pas en place...

Plus bas, c'est la géologie qui prend le pas avec ce bloc de granite taillé... une roche qui n'est pas en place...

... puisque nous sommes sur des formations de schistes (comme on voit ici) et quartzites.

... puisque nous sommes sur des formations de schistes (comme on voit ici) et quartzites.

Nous contournons maintenant l'abbaye qui se trouve en contrebas sur la gauche.

Nous contournons maintenant l'abbaye qui se trouve en contrebas sur la gauche.

Les arrêts sont fréquents...

Les arrêts sont fréquents...

... et la pluie a pratiquement cessé (même si les arbres dégoulinent encore) .

... et la pluie a pratiquement cessé (même si les arbres dégoulinent encore) .

Dans cette zone boisée il y a beaucoup de choses à découvrir... et voyez que maintenant le soleil est là.

Dans cette zone boisée il y a beaucoup de choses à découvrir... et voyez que maintenant le soleil est là.

Christian CAPOEN comme Brigitte renseigne tout le monde.

Christian CAPOEN comme Brigitte renseigne tout le monde.

Beaucoup d'arbres abattus par les tempêtes fournissent de grandes quantités de bois mort.

Beaucoup d'arbres abattus par les tempêtes fournissent de grandes quantités de bois mort.

On voit ici notre spécialiste "papillons" Alain COSSON...

On voit ici notre spécialiste "papillons" Alain COSSON...

... fournir des informations sur cette grosse chenille que nous venons de découvrir.

... fournir des informations sur cette grosse chenille que nous venons de découvrir.

Même s'ils ne débordent pas, les paniers se remplissent.

Même s'ils ne débordent pas, les paniers se remplissent.

Sous le soleil, nous montons de plus en plus (en direction de Boquen).

Sous le soleil, nous montons de plus en plus (en direction de Boquen).

Les bois morts sont nombreux...

Les bois morts sont nombreux...

... parfois recouverts de mousses... ils servent de nourriture à de nombreuses colonies de champignons.

... parfois recouverts de mousses... ils servent de nourriture à de nombreuses colonies de champignons.

Ici aussi nous découvrons deux salamandres...

Ici aussi nous découvrons deux salamandres...

... que voici photographiées cette fois par Pierre DANET.

... que voici photographiées cette fois par Pierre DANET.

C'est tout cela qui fait l'objet de nos nombreux arrêts.

C'est tout cela qui fait l'objet de nos nombreux arrêts.

Les experts nous informent...

Les experts nous informent...

... et voyez que chacun examine avec le plus grand intérêt les nombreuses découvertes...

... et voyez que chacun examine avec le plus grand intérêt les nombreuses découvertes...

... avec une préférence quand même pour les champignons !

... avec une préférence quand même pour les champignons !

Ce chemin très encaissé...

Ce chemin très encaissé...

... nous permet de descendre...

... nous permet de descendre...

... en direction de l'abbaye de Boquen.

... en direction de l'abbaye de Boquen.

Nous en explorons d'abord la chapelle.

Nous en explorons d'abord la chapelle.

C'est maintenant la "Communauté du Chemin Neuf" qui occupe les lieux.

C'est maintenant la "Communauté du Chemin Neuf" qui occupe les lieux.

Comme vous voyez ce lieu est grandiose...
Comme vous voyez ce lieu est grandiose...

Comme vous voyez ce lieu est grandiose...

... et il y a beaucoup à voir.

... et il y a beaucoup à voir.

Voici une vue du choeur.

Voici une vue du choeur.

J'ai déjà parlé de ce meuble avec ses différents blasons... mais on ne se lasse pas de l'admirer.

J'ai déjà parlé de ce meuble avec ses différents blasons... mais on ne se lasse pas de l'admirer.

C'est Michel LALOI qui a eu l'idée de prendre ce cliché de la voûte...

C'est Michel LALOI qui a eu l'idée de prendre ce cliché de la voûte...

... ainsi que celui-ci.

... ainsi que celui-ci.

Ici c'est la chapelle où se rassemblaient les "Soeurs de Bethléem"... lorsqu'elles occupaient les lieux avant 2011.

Ici c'est la chapelle où se rassemblaient les "Soeurs de Bethléem"... lorsqu'elles occupaient les lieux avant 2011.

Plus anciens, voilà les restes d'un premier lieu de culte...

Plus anciens, voilà les restes d'un premier lieu de culte...

... avec ses très vieux sièges.

... avec ses très vieux sièges.

En ressortant...

En ressortant...

... voici la vue que l'on a sur la partie haute de l'abbaye.

... voici la vue que l'on a sur la partie haute de l'abbaye.

Nous descendons maintenant vers la partie basse...

Nous descendons maintenant vers la partie basse...

... avec toujours des arrêts "champignons".

... avec toujours des arrêts "champignons".

Voyez que l'endroit est grandiose.

Voyez que l'endroit est grandiose.

Plus bas, à l'emplacement d'un ancien moulin, il y a ce petit musée...

Plus bas, à l'emplacement d'un ancien moulin, il y a ce petit musée...

... dont j'ai déjà parlé... et qui retrace l'histoire des lieux depuis l'origine.

... dont j'ai déjà parlé... et qui retrace l'histoire des lieux depuis l'origine.

De retour aux voitures Brigitte examine les cueillettes des uns et des autres.

De retour aux voitures Brigitte examine les cueillettes des uns et des autres.

Nous voici maintenant dans la Salle des Fêtes du Gouray... avec un soleil aussi radieux que tardif...

Nous voici maintenant dans la Salle des Fêtes du Gouray... avec un soleil aussi radieux que tardif...

... et qui ne facilite pas le travail des photographes.

... et qui ne facilite pas le travail des photographes.

Comme Brigitte (photo précédente)... Christian CAPOEN explique et commente les découvertes de chacun.

Comme Brigitte (photo précédente)... Christian CAPOEN explique et commente les découvertes de chacun.

Voyez que tout le monde est attentif...

Voyez que tout le monde est attentif...

.... et que chacun participe.

.... et que chacun participe.

Ce cliché pour donner une idée de la variété des espèces rencontrées.

Ce cliché pour donner une idée de la variété des espèces rencontrées.

Alexis le Priellec propose boisson et gâteaux comme on voit ici...

Alexis le Priellec propose boisson et gâteaux comme on voit ici...

... mais le gros de la troupe reste scotché aux explications...

... mais le gros de la troupe reste scotché aux explications...

... que Brigitte fournit inlassablement à un public fidèle.

... que Brigitte fournit inlassablement à un public fidèle.

Tout est passé en revue dans le détail.

Tout est passé en revue dans le détail.

Le groupe finit quand même par céder aux offres d'Alexis...

Le groupe finit quand même par céder aux offres d'Alexis...

... en quittant les champignons et en allant continuer la discussion...

... en quittant les champignons et en allant continuer la discussion...

... autour du "pot de l'amitié".

... autour du "pot de l'amitié".

C'est un nombre réduit qui revient maintenant autour de l'espace...

C'est un nombre réduit qui revient maintenant autour de l'espace...

... où sont les champignons... comme il n'y a pas d'expo cette année, il faut en effet dégager les lieux.

... où sont les champignons... comme il n'y a pas d'expo cette année, il faut en effet dégager les lieux.

Cela n'empêche pas les discussions de continuer...

Cela n'empêche pas les discussions de continuer...

... entre passionnés (sur cette photo, on voit tous ceux qui animent depuis le début ces sorties et dont je parle à la fin de l'article)...

... entre passionnés (sur cette photo, on voit tous ceux qui animent depuis le début ces sorties et dont je parle à la fin de l'article)...

Des passionnés qui se donnent (et qui vous donnent...) rendez-vous comme chaque année à Tréglamus comme indiqué sur cette affiche.

Des passionnés qui se donnent (et qui vous donnent...) rendez-vous comme chaque année à Tréglamus comme indiqué sur cette affiche.

Je joins pour terminer quelques gros plans que vient de m'envoyer Pierre DANET. Ici un Myxomycète...

Je joins pour terminer quelques gros plans que vient de m'envoyer Pierre DANET. Ici un Myxomycète...

... ici vu de dessous un champignon nommé Crépidote.

... ici vu de dessous un champignon nommé Crépidote.

Voici un Volvaire...

Voici un Volvaire...

... et le même vu de dessous.

... et le même vu de dessous.

Celui-ci est un Pholiote remarquable...

Celui-ci est un Pholiote remarquable...

... le voici vu en touffe...

... le voici vu en touffe...

... et ici en coupe.

... et ici en coupe.

C'est Jean-Claude MICHEL qui est à l'origine de ces sorties champignons. Il a été aidé par Vivarmor et par Alexis LE PRIELLEC. Brigitte et Christian CAPOEN aussi y ont participé régulièrement comme experts mycologues.

J'ai regroupé toutes ces sorties sur le blog dans une même catégorie que j'ai nommée "champignons" cela pour faciliter le travail de ceux (ou celles) qui s'intéressent au sujet.

1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 23:55

Nous étions 25 participants à cette sortie dans le Mené. Le temps a été relativement correct. Il est vrai que nous étions le plus souvent à l'abri. Avec notre guide (Céline BLAISON) nous avons visité trois sites où les énergies renouvelables sont à l'honneur : une fabrique d'huile de colza (pouvant servir de carburant, entre autres...) - un parc éolien - une chaufferie au bois.

Je remercie Louis LE NORMAND pour ses photos

Voici le groupe arrivant à St-Gouéno.

Voici le groupe arrivant à St-Gouéno.

Céline nous acceuille...

Céline nous acceuille...

... et nous propose d'abord une réunion dans cette salle...

... et nous propose d'abord une réunion dans cette salle...

... où elle nous présente un aperçu général sur la région du Mené...

... où elle nous présente un aperçu général sur la région du Mené...

... où depuis 1960 et surtout depuis les années 2000, les énergies renouvelables sont à l'honneur.

... où depuis 1960 et surtout depuis les années 2000, les énergies renouvelables sont à l'honneur.

Notre première visite est pour ce site...

Notre première visite est pour ce site...

... devant lequel il y a ce panneau explicatif...

... devant lequel il y a ce panneau explicatif...

... qui fournit les premiers renseignements sur cette huilerie à partir de colza.

... qui fournit les premiers renseignements sur cette huilerie à partir de colza.

Ensuite nous examinons cet endroit où arrive les graines de colza...

Ensuite nous examinons cet endroit où arrive les graines de colza...

... qui après leur récolte sont déversées dans cette cuve.

... qui après leur récolte sont déversées dans cette cuve.

Ensuite nous entrons à l'intérieur du bâtiment.

Ensuite nous entrons à l'intérieur du bâtiment.

Voici le groupe écoutant sagement les explications...

Voici le groupe écoutant sagement les explications...

... devant ces vastes cuves de stockage.

... devant ces vastes cuves de stockage.

Tout nous est expliqué en détail sur le fonctionnement des nombreux appareils...

Tout nous est expliqué en détail sur le fonctionnement des nombreux appareils...

...dont on voit ici une partie.

...dont on voit ici une partie.

En plus de l'huile l'usine produit ces granulés pour la nourriture des animaux.

En plus de l'huile l'usine produit ces granulés pour la nourriture des animaux.

Quant à l'huile, une partie est mise en bouteille...

Quant à l'huile, une partie est mise en bouteille...

... et vendue dans les commerces locaux (Leclerc de Lamballe par exemple)... Comme Anick (ci-dessus)...

... et vendue dans les commerces locaux (Leclerc de Lamballe par exemple)... Comme Anick (ci-dessus)...

...certains des participants pourront vous renseigner sur la qualité du produit !

...certains des participants pourront vous renseigner sur la qualité du produit !

A la sortie les questions sont encore nombreuses.

A la sortie les questions sont encore nombreuses.

Notre second arrêt est pour ce parc éolien.

Notre second arrêt est pour ce parc éolien.

Il est situé sur une ligne de crête...

Il est situé sur une ligne de crête...

... et formé de 7 éoliennes comme celles que l'on voit ici.

... et formé de 7 éoliennes comme celles que l'on voit ici.

Un panneau explicatif...

Un panneau explicatif...

... a été installé ici aussi par la communauté de commune.

... a été installé ici aussi par la communauté de commune.

Mais bien sûr c'est notre guide qui nous explique en détail comment ce parc éolien a été financé et mis en place avec la participation de la population locale... et qui répond aux nombreuses questions des participants.

Mais bien sûr c'est notre guide qui nous explique en détail comment ce parc éolien a été financé et mis en place avec la participation de la population locale... et qui répond aux nombreuses questions des participants.

Nous arrivons maintenant à Collinée...

Nous arrivons maintenant à Collinée...

... pour examiner cette chaufferie...

... pour examiner cette chaufferie...

... dont notre guide nous ouvre la porte.

... dont notre guide nous ouvre la porte.

A l'intérieur il y a ces deux machines qui fonctionnent au bois en granulés.

A l'intérieur il y a ces deux machines qui fonctionnent au bois en granulés.

La place est un peu limitée... mais tout le monde finit par entrer...

La place est un peu limitée... mais tout le monde finit par entrer...

... pour écouter les explications...

... pour écouter les explications...

... sur le fonctionnement...

... sur le fonctionnement...

... de cette chaufferie qui désert de nombreux établissements du secteur.

... de cette chaufferie qui désert de nombreux établissements du secteur.

Maintenant nous montons à l'arrière de la chaufferie...

Maintenant nous montons à l'arrière de la chaufferie...

... pour examiner la réserve de combustible...

... pour examiner la réserve de combustible...

... que notre guide vient de nous ouvrir.

... que notre guide vient de nous ouvrir.

Ces copeaux de bois proviennent de ressources locales...

Ces copeaux de bois proviennent de ressources locales...

... et la communauté de communes se préoccupe de leur renouvellement.

... et la communauté de communes se préoccupe de leur renouvellement.

Sur cette photo on voit à droite les cheminées de la chaufferie... et on devine au loin le site de Kermené.

Sur cette photo on voit à droite les cheminées de la chaufferie... et on devine au loin le site de Kermené.

Après cela il faut redescendre.

Après cela il faut redescendre.

Pendant que la discussion continue devant la chaufferie, Jean-Claude entraîne un petit groupe vers le site de Kermené...

Pendant que la discussion continue devant la chaufferie, Jean-Claude entraîne un petit groupe vers le site de Kermené...

... l'important abattoir local... acheté par Leclerc... et que l'on devine en contrebas dans la vallée au loin.

... l'important abattoir local... acheté par Leclerc... et que l'on devine en contrebas dans la vallée au loin.

Voilà terminée notre 14ème sortie pour 2016. La prochaine "A la découverte des champignons" aura lieu le 15 octobre et ce sera encore dans le Mené (rassemblement au Gouray cette fois). Pour cette 15ème sortie, pas besoin de s'inscrire : tout le monde peut venir !

GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2016
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 21:07

Le samedi 17 septembre 2016, nous avons eu un temps fort agréable pour notre sortie dans la région de Trébeurden. Les 30 personnes ayant participé à cette sortie (pour laquelle il fallait s'inscrire auprès de Vivarmor car le nombre était limité...) ont été enchantées : grâce à nos deux guides de l'association locale Escapade Glas, nous avons en effet beaucoup appris sur les deux sites visités.

Je remercie pour leurs photos Michel LALOI, Anick LE BLEVENNEC et Louis LE NORMAND.

C'est sur le parking du Marais du Quellen, au niveau de la plage de Goas Trez... que nous avions rendez-vous à 9 h.30.

C'est sur le parking du Marais du Quellen, au niveau de la plage de Goas Trez... que nous avions rendez-vous à 9 h.30.

Nos deux guides (en rouge) s'appelaient Martine (à gauche) et Pascale (à droite)... pendant qu'elles se présentent, je vérifie la liste : tout le monde est bien là !

Nos deux guides (en rouge) s'appelaient Martine (à gauche) et Pascale (à droite)... pendant qu'elles se présentent, je vérifie la liste : tout le monde est bien là !

C'est vers le Marais du Quellen, nous dit Pascale, que nous allons nous diriger...

C'est vers le Marais du Quellen, nous dit Pascale, que nous allons nous diriger...

... après quelques explications cependant devant ce panneau.

... après quelques explications cependant devant ce panneau.

Voilà : c'est parti !

Voilà : c'est parti !

Nous nous dirigeons  d'abord vers cet observatoire que l'on voit à l'arrière plan.

Nous nous dirigeons d'abord vers cet observatoire que l'on voit à l'arrière plan.

Nous y voici arrivés... voyez qu'il y a des panneaux explicatifs... mais nos guides nous en disent beaucoup plus.

Nous y voici arrivés... voyez qu'il y a des panneaux explicatifs... mais nos guides nous en disent beaucoup plus.

Voici la vue que l'on a sur le Marais depuis l'observatoire.

Voici la vue que l'on a sur le Marais depuis l'observatoire.

Ensuite nous prenons le sentier qui fait le tour du Marais.

Ensuite nous prenons le sentier qui fait le tour du Marais.

Première constatation : le niveau de l'eau est très bas.

Première constatation : le niveau de l'eau est très bas.

Comme nous l'avons déjà constaté il y a quelques années, la première mare rencontrée est toute verte : il y a toujours beaucoup d'algues en  surface.

Comme nous l'avons déjà constaté il y a quelques années, la première mare rencontrée est toute verte : il y a toujours beaucoup d'algues en surface.

Nous arrivons maintenant en bordure d'une vaste prairie humide...

Nous arrivons maintenant en bordure d'une vaste prairie humide...

... où les chevaux viennent se réfugier quand ils ne sont pas dans le marais...

... où les chevaux viennent se réfugier quand ils ne sont pas dans le marais...

... et pendant que notre guide nous parle de ces chevaux camarguais... c'est un chevreuil qui traverse les lieux...

... et pendant que notre guide nous parle de ces chevaux camarguais... c'est un chevreuil qui traverse les lieux...

... devant le groupe ravi de ce premier contact.

... devant le groupe ravi de ce premier contact.

Le sentier monte ensuite pour arriver à un pointement rocheux où de voit bien l'érosion alvéolaire du granite... et aussi (comme partout dans le Marais) la grande abondance des mousses et lichens ce qui indique une importante humidité permanente.

Le sentier monte ensuite pour arriver à un pointement rocheux où de voit bien l'érosion alvéolaire du granite... et aussi (comme partout dans le Marais) la grande abondance des mousses et lichens ce qui indique une importante humidité permanente.

Nous sommes (disent les légendes locales) dans le domaine des korrigans.

Nous sommes (disent les légendes locales) dans le domaine des korrigans.

Le groupe passe devant...

Le groupe passe devant...

... le siège du roi des korrigans...

... le siège du roi des korrigans...

...Voyez : c'est moi le roi des korrigans affirme Patrick...

...Voyez : c'est moi le roi des korrigans affirme Patrick...

... et pourquoi pas une reine des korrigans !

... et pourquoi pas une reine des korrigans !

Un peu plus loin nous apprenons que le nom de Quellen (Ar C'hellen en breton) vient sans doute de ce petit village.

Un peu plus loin nous apprenons que le nom de Quellen (Ar C'hellen en breton) vient sans doute de ce petit village.

Dans cet arbre mort nous apprenons que niche une chouette... et qu'il sert aussi de refuge et d'aliment à de nombreux insectes et invertébrés.

Dans cet arbre mort nous apprenons que niche une chouette... et qu'il sert aussi de refuge et d'aliment à de nombreux insectes et invertébrés.

C'est maintenant un touradon de Carex que Pascale nous présente...

C'est maintenant un touradon de Carex que Pascale nous présente...

... ces touradons sont très abondants dans tout le Marais...

... ces touradons sont très abondants dans tout le Marais...

... comme nous allons le constater tout au long du chemin.

... comme nous allons le constater tout au long du chemin.

Leur partie morte sert elle aussi d'abri à beaucoup d'animaux (des petits rongeurs notamment) nous explique t-on.

Leur partie morte sert elle aussi d'abri à beaucoup d'animaux (des petits rongeurs notamment) nous explique t-on.

C'est parmi ces touradons de Carex que nous apercevons les chevaux camarguais.

C'est parmi ces touradons de Carex que nous apercevons les chevaux camarguais.

Comme vous le montre ce gros plan, il y a aussi des papillons.

Comme vous le montre ce gros plan, il y a aussi des papillons.

Sortis du Marais nous longeons ce charmant petit village...

Sortis du Marais nous longeons ce charmant petit village...

... et arrivons à cette vanne qui sert à évacuer le trop plein d'eau... ce qui n'est pas le cas depuis pas mal de temps... aux pieds de notre guide (nous dit Pierre Bivoit) il y a des plants d'une espèce invasive : la Vergerette du Canada (Coniza canadensis).

... et arrivons à cette vanne qui sert à évacuer le trop plein d'eau... ce qui n'est pas le cas depuis pas mal de temps... aux pieds de notre guide (nous dit Pierre Bivoit) il y a des plants d'une espèce invasive : la Vergerette du Canada (Coniza canadensis).

En longeant la route (et la plage de Goas Trez à droite), nous revenons vers les voitures.

En longeant la route (et la plage de Goas Trez à droite), nous revenons vers les voitures.

Il est en effet plus de 12h.30... et pour passer sur Millau, il y a des horaires de marée à respecter.

Il est en effet plus de 12h.30... et pour passer sur Millau, il y a des horaires de marée à respecter.

Garés sur le parking principal de Trébeurden... nous escaladons d'abord une barre rocheuse... d'où nous avons cette superbe vue sur l'île.

Garés sur le parking principal de Trébeurden... nous escaladons d'abord une barre rocheuse... d'où nous avons cette superbe vue sur l'île.

Ensuite il faut descendre...

Ensuite il faut descendre...

... et escalader de nombreux blocs de granite...

... et escalader de nombreux blocs de granite...

... avant d'arriver sur l'île...

... avant d'arriver sur l'île...

... dans cet endroit boisé (c'est le seul de l'île)... appelé "la petite forêt de Millau".

... dans cet endroit boisé (c'est le seul de l'île)... appelé "la petite forêt de Millau".

Plus loin, en effet, les effets du vent...

Plus loin, en effet, les effets du vent...

... rendent la végétation rabougrie... avec cette forme particulière (anémomorphisme) pour les rares arbustes qui y poussent.

... rendent la végétation rabougrie... avec cette forme particulière (anémomorphisme) pour les rares arbustes qui y poussent.

Sur l'estran en contrebas (comme le montre déjà la photos précédente), voici les fameuses "cornéennes de Millau" dont la teinte sombre contraste avec celle des blocs de granite.

Sur l'estran en contrebas (comme le montre déjà la photos précédente), voici les fameuses "cornéennes de Millau" dont la teinte sombre contraste avec celle des blocs de granite.

Ce sont d'anciennes roches sédimentaires... elles forment des enclaves de tailles très variables dans le granite... et ont subi un métamorphisme de contact qui leur donne leur aspect actuel.

Ce sont d'anciennes roches sédimentaires... elles forment des enclaves de tailles très variables dans le granite... et ont subi un métamorphisme de contact qui leur donne leur aspect actuel.

Nous traversons ensuite l'île... en direction de cette allée couverte...

Nous traversons ensuite l'île... en direction de cette allée couverte...

... et de cette ancienne ferme... devenue gîte d'étape...

... et de cette ancienne ferme... devenue gîte d'étape...

... où nous arrivons maintenant.

... où nous arrivons maintenant.

C'est là que nous pique-niquons... soit bien abrités comme ici...

C'est là que nous pique-niquons... soit bien abrités comme ici...

... soit au grand air...

... soit au grand air...

... et en profitant du soleil devant ce bâtiment...

... et en profitant du soleil devant ce bâtiment...

... à l'intérieur duquel une expo est visible.

... à l'intérieur duquel une expo est visible.

Toute l'histoire et la préhistoire de Millau y est passée en revue.

Toute l'histoire et la préhistoire de Millau y est passée en revue.

Cela incite à jeter un coup d'oeil sur l'allée couverte voisine.

Cela incite à jeter un coup d'oeil sur l'allée couverte voisine.

Voyez que certain(e)s y sont d'ailleurs venus pique-niquer...

Voyez que certain(e)s y sont d'ailleurs venus pique-niquer...

... l'allée couverte n'étant pas très loin de la ferme que l'on voit à l'arrière plan sur cette photo.

... l'allée couverte n'étant pas très loin de la ferme que l'on voit à l'arrière plan sur cette photo.

Revenons justement vers l'arrière de la ferme...

Revenons justement vers l'arrière de la ferme...

... car c'est là que nos guides rassemblent maintenant le groupe...

... car c'est là que nos guides rassemblent maintenant le groupe...

... pour nous montrer (entre autres...) ce très ancien espace... où l'on dit que, autrefois, Millau, débarquant sur l'île, se serait abrité.

... pour nous montrer (entre autres...) ce très ancien espace... où l'on dit que, autrefois, Millau, débarquant sur l'île, se serait abrité.

Ensuite nous prenons la direction du "Vallon des fées"...

Ensuite nous prenons la direction du "Vallon des fées"...

... d'où la vue est très étendue... on aperçoit notamment l'île de Batz.

... d'où la vue est très étendue... on aperçoit notamment l'île de Batz.

C'est ici que l'opéra de Paris est venu donner un concert à l'époque où se trouvait un peu plus haut la fameuse villa de Madame Jourdan où Aristide Briand venait passer du bon temps.

C'est ici que l'opéra de Paris est venu donner un concert à l'époque où se trouvait un peu plus haut la fameuse villa de Madame Jourdan où Aristide Briand venait passer du bon temps.

C'est vers l'emplacement de cette villa que le groupe monte maintenant.

C'est vers l'emplacement de cette villa que le groupe monte maintenant.

C'est ici qu'elle était construite...

C'est ici qu'elle était construite...

... avec cette superbe vue en direction de Trébeurden.

... avec cette superbe vue en direction de Trébeurden.

Voici à quoi elle ressemblait... mais construite en béton ancien...

Voici à quoi elle ressemblait... mais construite en béton ancien...

... ele a dû être démolie en 2009 vu qu'elle menaçait ruine... une démolition qui a coûté fort cher car l'enlèvement des gravats n'a pas été simple !

... ele a dû être démolie en 2009 vu qu'elle menaçait ruine... une démolition qui a coûté fort cher car l'enlèvement des gravats n'a pas été simple !

Pierre BIVOIT m'envoie cette carte postale ancienne où l'on voit bien le "Vallon des Fées" (en bas à gauche) et la villa (en haut sur la droite).

Pierre BIVOIT m'envoie cette carte postale ancienne où l'on voit bien le "Vallon des Fées" (en bas à gauche) et la villa (en haut sur la droite).

De ce sommet de l'île voici la vue que l'on a vers le large.

De ce sommet de l'île voici la vue que l'on a vers le large.

On nous explique ici tout ce qu'il y a à voir...

On nous explique ici tout ce qu'il y a à voir...

... comme par exemple au-delà de l'Ile Grande... l'île Tomé et même le phare des Sept-Iles.

... comme par exemple au-delà de l'Ile Grande... l'île Tomé et même le phare des Sept-Iles.

L'érosion alvéolaire des blocs de granite, sur cette pointe, est exceptionnelle.

L'érosion alvéolaire des blocs de granite, sur cette pointe, est exceptionnelle.

Maintenant nous redescendons...

Maintenant nous redescendons...

... repassons à proximité de la ferme ancienne...

... repassons à proximité de la ferme ancienne...

... pour revenir vers le continent avant que la mer ne ferme le passage.

... pour revenir vers le continent avant que la mer ne ferme le passage.

Nous repassons donc sur les blocs déjà rencontrés...

Nous repassons donc sur les blocs déjà rencontrés...

... puis faisons une pause en arrivant de l'autre côté.

... puis faisons une pause en arrivant de l'autre côté.

C'est l'occasion de faire le point...

C'est l'occasion de faire le point...

... tout en observant les environs...

... tout en observant les environs...

... et par exemple ce cormoran... évoqué à plusieurs reprises par nos guides...et que l'on voit ici en train de sécher ses ailes.

... et par exemple ce cormoran... évoqué à plusieurs reprises par nos guides...et que l'on voit ici en train de sécher ses ailes.

Retour ensuite vers le parking du port...

Retour ensuite vers le parking du port...

... où se prépare un rassemblement contre l'extraction de sable...

... où se prépare un rassemblement contre l'extraction de sable...

... ce qui nous fait quitter les lieux... et ces superbes dessins sur la plage... (exemption faite de ceux qui participeront à la manif.)...avant que la circulation ne s'intensifie.

... ce qui nous fait quitter les lieux... et ces superbes dessins sur la plage... (exemption faite de ceux qui participeront à la manif.)...avant que la circulation ne s'intensifie.

Voici donc terminée notre dernière sortie dans la région de Trébeurden.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus voici la liste des sorties anciennes dans le secteur encore visibles sur le blog :

- en 2013 : sortie "Goaz Trez - coquillages" (faire catégorie "sorties 2013")

- en 2011 : sortie géologique "les cornéennes de Millau et l'Icartien de Bihit" (faire catégorie "Géologie")

- en 2009 : sortie "Marais de Quellen et vallée de Goaslagorn" (faire catégorie "sorties 2009")

Vous pourrez aussi aller voir (en faisant catégorie "Festival" et "Géologie" :

- les 2 sorties géol. lors de notre festival à Pleumeur-Bodou en 2016.

- une sortie géologique avec Odile Guérin (Toéno-allée couverte de l'ile Grande etc...) en 2012

- une sortie géol. à Trégastel avec Bernard Dalonneau en 2012

- une sortie géol. sur le granite de Ploumanac'h en 2010

GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2016
commenter cet article
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 21:57

Les samedi 10 et dimanche 11 septembre 2016, nous avons passé deux journées bien remplies dans la région de Gourin d'abord (avec Joseph LE GUERNIC et ses copains)... aux bords de la vallée de l'Aulne ensuite dans les environs de Chateauneuf du Faou... pour finir par la Vierge des Montagnes Noires aux environs de Spézet et un dernier arrêt à Pont Carhaix.

Je remercie Michel LALOI et Louis ROUXEL pour leurs photos

Nous sommes ici accueillis au château de Tronjoly par Joseph Le GUERNIC...

Nous sommes ici accueillis au château de Tronjoly par Joseph Le GUERNIC...

... qui nous présente les lieux...

... qui nous présente les lieux...

... en commençant par le château...

... en commençant par le château...

... propriété de la ville de Gourin depuis le décès de sa dernière propriétaire en 1982.

... propriété de la ville de Gourin depuis le décès de sa dernière propriétaire en 1982.

Ensuite c'est toute l'histoire de la région de Gourin qui nous est contée en images... et notamment l'histoire des migrations aux Etats-Unis.

Ensuite c'est toute l'histoire de la région de Gourin qui nous est contée en images... et notamment l'histoire des migrations aux Etats-Unis.

Visite ensuite de deux musées :

Visite ensuite de deux musées :

d'abord le musée des vieux outils...

d'abord le musée des vieux outils...

... avec ses multiples panneaux...

... avec ses multiples panneaux...

... aussi variés que bien équipés.

... aussi variés que bien équipés.

Nous entrons d'abord dans cette vaste pièce...

Nous entrons d'abord dans cette vaste pièce...

... où il y a beaucoup à voir.

... où il y a beaucoup à voir.

Tout nous est expliqué en détail...

Tout nous est expliqué en détail...

... y compris les différentes espèces autrefois cultivées.

... y compris les différentes espèces autrefois cultivées.

A l'extérieur du bâtiment sont entreposés des outils anciens comme celui-ci qui coupait l'ajonc pour les chevaux.

A l'extérieur du bâtiment sont entreposés des outils anciens comme celui-ci qui coupait l'ajonc pour les chevaux.

Avec celui-ci on fabriquait des sabots.

Avec celui-ci on fabriquait des sabots.

Explications... réponses aux questions... rien ne manque grâce à nos deux guides...

Explications... réponses aux questions... rien ne manque grâce à nos deux guides...

... parfaitement au courant de l'histoire ancienne de la région...

... parfaitement au courant de l'histoire ancienne de la région...

... qu'ils expliquent en détail à un public fort attentif.

... qu'ils expliquent en détail à un public fort attentif.

Voyez que la variété des outils est grande... ici c'est un pétrin que l'on voit ici au premier plan.

Voyez que la variété des outils est grande... ici c'est un pétrin que l'on voit ici au premier plan.

Nous voici maintenant dans le musée "géologie"...

Nous voici maintenant dans le musée "géologie"...

... la spécialité de Joseph Le GUERNIC...

... la spécialité de Joseph Le GUERNIC...

... qui, lui aussi, dans son domaine favori, renseigne tout le monde.

... qui, lui aussi, dans son domaine favori, renseigne tout le monde.

Il y en a des choses à voir... des panneaux...des roches locales...

Il y en a des choses à voir... des panneaux...des roches locales...

... et même des minéraux nombreux et variés.

... et même des minéraux nombreux et variés.

Aussi nous n'avons pas vu le temps passer...

Aussi nous n'avons pas vu le temps passer...

... fort surpris en apprenant qu'il est maintenant plus de 12h.30 !

... fort surpris en apprenant qu'il est maintenant plus de 12h.30 !

La pluie s'étant mise à tomber...

La pluie s'étant mise à tomber...

... c'est dans ce vaste abri pour jeux de boules...

... c'est dans ce vaste abri pour jeux de boules...

... que nos deux "tambouilleuses" (Annie et Maryvonne)...

... que nos deux "tambouilleuses" (Annie et Maryvonne)...

... ont "comme d'hab." rassasié tout le monde.

... ont "comme d'hab." rassasié tout le monde.

Quand nous repartons, voyez que la pluie est toujours là...

Quand nous repartons, voyez que la pluie est toujours là...

... aussi notre visite de la première zone ardoisière est-elle un peu arrosée...

... aussi notre visite de la première zone ardoisière est-elle un peu arrosée...

... cela "tombe bien" si l'on peut dire : nous examinons ici les anciennes sources et lavoirs du secteur !

... cela "tombe bien" si l'on peut dire : nous examinons ici les anciennes sources et lavoirs du secteur !

Le temps s'arrange quand nous arrivons sur ce second site...

Le temps s'arrange quand nous arrivons sur ce second site...

... où il y a des épaisseurs considérables de déchets des ardoisières locales.

... où il y a des épaisseurs considérables de déchets des ardoisières locales.

Nous recherchons des fossiles... et faute de découvertes remarquables...

Nous recherchons des fossiles... et faute de découvertes remarquables...

... nous consolons en découvrant...

... nous consolons en découvrant...

... comme on voit ici une végétation de lichens de grandes taille et fort curieux.

... comme on voit ici une végétation de lichens de grandes taille et fort curieux.

Nous aurions pu voir encore beaucoup de choses à Gourin... mais étant attendu vers 17h.30 sur les bords de l'Aulne...

Nous aurions pu voir encore beaucoup de choses à Gourin... mais étant attendu vers 17h.30 sur les bords de l'Aulne...

... à la Maison éclusière du Gwaker... où nous arrivons maintenant... nous avons du quitter précipitamment nos guides gourinois.

... à la Maison éclusière du Gwaker... où nous arrivons maintenant... nous avons du quitter précipitamment nos guides gourinois.

Ici nous découvrons des renseignements...

Ici nous découvrons des renseignements...

... sur notre lieu d'hébergement...

... sur notre lieu d'hébergement...

...avant d'arroser joyeusement...

...avant d'arroser joyeusement...

... notre repas du soir.

... notre repas du soir.

Ensuite : soirée chauves-souris... avec une conférence d'abord comme vous voyez ici... et une sortie ensuite pour écoute (avec matériel adéquat) des "chiroptères" nombreux sur les bords de l'Aulne.

Ensuite : soirée chauves-souris... avec une conférence d'abord comme vous voyez ici... et une sortie ensuite pour écoute (avec matériel adéquat) des "chiroptères" nombreux sur les bords de l'Aulne.

Comme d'habitude aussi... voyez que Alain COSSON essaie d'attirer avec cette lampe les papillons et autres insectes locaux.

Comme d'habitude aussi... voyez que Alain COSSON essaie d'attirer avec cette lampe les papillons et autres insectes locaux.

Le lendemain vers 9 heures du matin...

Le lendemain vers 9 heures du matin...

... une brume épaisse...

... une brume épaisse...

... permet aux photographes de s'en donner à coeur joie.

... permet aux photographes de s'en donner à coeur joie.

Nous arrivons maintenant en bas de Chateauneuf du Faou... et traversons l'Aulne sur cet ancien pont (l'endroit s'appelle d'ailleurs Pen Ar Pont")....

Nous arrivons maintenant en bas de Chateauneuf du Faou... et traversons l'Aulne sur cet ancien pont (l'endroit s'appelle d'ailleurs Pen Ar Pont")....

... pour arriver sur ce "sentier poésie"...

... pour arriver sur ce "sentier poésie"...

... le long duquel il y a de nombreux textes parfois illustrés à lire et méditer.

... le long duquel il y a de nombreux textes parfois illustrés à lire et méditer.

Comme vous voyez, les arrêts sont nombreux...

Comme vous voyez, les arrêts sont nombreux...

... car il y a beaucoup à voir...

... car il y a beaucoup à voir...

... comme ces innombrables et superbes toiles d'araignées.

... comme ces innombrables et superbes toiles d'araignées.

Jean-Paul vient de découvrir une nouvelle galle (la "galle artichaut") qu'il nous présente en détail avec son minuscule occupant.

Jean-Paul vient de découvrir une nouvelle galle (la "galle artichaut") qu'il nous présente en détail avec son minuscule occupant.

Il y a aussi sur un tronc d'arbre mort ces champignons... dont j'ai oublié le nom.

Il y a aussi sur un tronc d'arbre mort ces champignons... dont j'ai oublié le nom.

Longeant maintenant le canal... nous apercevons sur l'autre rive un mur ancien qui indique qu'il y avait ici autrefois des ardoisières... dont le canal permettait un transport peu coûteux.

Longeant maintenant le canal... nous apercevons sur l'autre rive un mur ancien qui indique qu'il y avait ici autrefois des ardoisières... dont le canal permettait un transport peu coûteux.

Voyez que la botanique intéresse tout le monde...

Voyez que la botanique intéresse tout le monde...

... et notamment les photographes...

... et notamment les photographes...

... tant les espèces rencontrées sont variées.

... tant les espèces rencontrées sont variées.

Nous voici de retour à Pen Ar Pont... et après un petit tour en direction de la chapelle que l'on voit à l'horizon...

Nous voici de retour à Pen Ar Pont... et après un petit tour en direction de la chapelle que l'on voit à l'horizon...

... nous allons pique-niquer...

... nous allons pique-niquer...

... ici sur les bords de l'Aulne où il y a parking, toilettes... et même des endroits où s'asseoir.

... ici sur les bords de l'Aulne où il y a parking, toilettes... et même des endroits où s'asseoir.

La vue est grandiose... on voit même au loin (quand le soleil l'éclaire... ce qui n'est pas le cas aujourd'hui) le château de Trévarez !

La vue est grandiose... on voit même au loin (quand le soleil l'éclaire... ce qui n'est pas le cas aujourd'hui) le château de Trévarez !

Nous reprenons les voitures pour quitter Chateauneuf en direction de Spézet et de la Vierge des Montagnes Noires

Nous reprenons les voitures pour quitter Chateauneuf en direction de Spézet et de la Vierge des Montagnes Noires

Un premier circuit dans cette zone boisée...

Un premier circuit dans cette zone boisée...

... nous permet d'apercevoir par moment (lorsque l'horizon se dégage) les Monts d'Arrée à l'horizon... au-delà du bassin de Chateaulin qui (avec ses schistes relativement tendres) constitue une zone facile à creuser pour l'érosion.

... nous permet d'apercevoir par moment (lorsque l'horizon se dégage) les Monts d'Arrée à l'horizon... au-delà du bassin de Chateaulin qui (avec ses schistes relativement tendres) constitue une zone facile à creuser pour l'érosion.

Nous sommes ici sur des "Schistes et Quartzites" dits de Plougastel (voir dernier week-end à Crozon)...

Nous sommes ici sur des "Schistes et Quartzites" dits de Plougastel (voir dernier week-end à Crozon)...

... c'est une roche dure et relativement résistante à l'érosion... c'est elle qui forme la seconde crête des Montagnes Noires (la première étant formée par les Grés Armoricains plus au Sud dans la région de Gourin).

... c'est une roche dure et relativement résistante à l'érosion... c'est elle qui forme la seconde crête des Montagnes Noires (la première étant formée par les Grés Armoricains plus au Sud dans la région de Gourin).

Arrivés au sommet et tournés vers le sud... c'est cette première crête qui se devine maintenant à l'horizon nous explique Jean-Paul (carte géologique à l'appui).

Arrivés au sommet et tournés vers le sud... c'est cette première crête qui se devine maintenant à l'horizon nous explique Jean-Paul (carte géologique à l'appui).

Les bancs de quartzite (redressés à la verticale par l'érogène hercynien il y a 300 millions d'années)... sont appréciés comme reposoir par certains...

Les bancs de quartzite (redressés à la verticale par l'érogène hercynien il y a 300 millions d'années)... sont appréciés comme reposoir par certains...

Pendant ce temps d'autres curieux découvre ici un beau filon de quartz bien blanc...

Pendant ce temps d'autres curieux découvre ici un beau filon de quartz bien blanc...

... qui s'est formé dans une cassure du quartzite (plus grisâtre).

... qui s'est formé dans une cassure du quartzite (plus grisâtre).

Dans ce décor grandiose, une photo du groupe s'imposait...

Dans ce décor grandiose, une photo du groupe s'imposait...

... voici les photographes photographiés...

... voici les photographes photographiés...

... et bien sûr eux ne m'ont pas raté non plus !

... et bien sûr eux ne m'ont pas raté non plus !

Nous faisons encore un petit parcours en revenant vers les voitures... et découvrons de superbes houx...

Nous faisons encore un petit parcours en revenant vers les voitures... et découvrons de superbes houx...

... tout au long de ce sentier.

... tout au long de ce sentier.

Alain lui fait à deux reprises un arrêt "chenille"...

Alain lui fait à deux reprises un arrêt "chenille"...

... pour nous expliquer tout ce qu'il y a à savoir sur ces futurs papillons.

... pour nous expliquer tout ce qu'il y a à savoir sur ces futurs papillons.

Dernière étape : nous longeons à nouveau le canal...

Dernière étape : nous longeons à nouveau le canal...

... puis en franchissons une écluse...

... puis en franchissons une écluse...

... pour observer sur ce plan d'eau...

... pour observer sur ce plan d'eau...

... de nombreux oiseaux... dont le Grèbe castagneux photographié ici par Michel LALOI...

... de nombreux oiseaux... dont le Grèbe castagneux photographié ici par Michel LALOI...

... cependant que Louis ROUXEL prenait lui le groupe (que l'on voit au loin en observation) depuis l'autre berge du plan d'eau

... cependant que Louis ROUXEL prenait lui le groupe (que l'on voit au loin en observation) depuis l'autre berge du plan d'eau

Nous revenons vers le parking...

Nous revenons vers le parking...

... et c'est ici que va se terminer notre 99ème week-end (le troisième dans les Montagnes Noires).

... et c'est ici que va se terminer notre 99ème week-end (le troisième dans les Montagnes Noires).

Comme il est 17 heures (et qu'aujourd'hui nous avons le temps)... nous savourons un dernier goûter... avant de prendre la route du retour.

Comme il est 17 heures (et qu'aujourd'hui nous avons le temps)... nous savourons un dernier goûter... avant de prendre la route du retour.

GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 16:31

Le lundi 22 août 2016 (comme elle l'avait fait le 17 août 2015), Florence GOULLEY nous a fait découvrir les plantes sauvages comestibles de la pointe du Roselier. Cet article rend compte des deux sorties.

La première sortie en 2015

Le lundi 17 août 2015 à 10 heures du matin, la pointe du Roselier était très animée : plus de 60 personnes participaient à la sortie "plantes sauvages comestibles" avec Florence GOULLEY. Le temps était superbe et en deux heures environ les participants ont découvert des dizaines de plantes fort intéressantes à connaître.
Florence accueille ici les nombreux participants.

Florence accueille ici les nombreux participants.

Sur un espace réduit c'est incroyable ce qu'elle nous va nous faire découvrir !

Sur un espace réduit c'est incroyable ce qu'elle nous va nous faire découvrir !

Voici une vue de l'ensemble du groupe.

Voici une vue de l'ensemble du groupe.

Florence présente en détail chaque plante...

Florence présente en détail chaque plante...

... en précisant pour chacune son intérêt, la façon de l'utiliser...

... en précisant pour chacune son intérêt, la façon de l'utiliser...

Voyez que beaucoup prennent des notes... et que chacun est fort attentif...

Voyez que beaucoup prennent des notes... et que chacun est fort attentif...

Sur l'ortie par exemple, Florence est intarissable (voir sortie 2016)...

Sur l'ortie par exemple, Florence est intarissable (voir sortie 2016)...

... intéressant aussi bien les jeunes, les moins jeunes, les dames, les messieurs...

... intéressant aussi bien les jeunes, les moins jeunes, les dames, les messieurs...

Elle explique aussi qu'il faut se méfier des zones cultivées à cause des traitements... des contaminations par les renards...

Elle explique aussi qu'il faut se méfier des zones cultivées à cause des traitements... des contaminations par les renards...

... et éviter de confondre certaines plantes comestibles avec des plantes toxiques qui leur ressemblent.

... et éviter de confondre certaines plantes comestibles avec des plantes toxiques qui leur ressemblent.

Ici c'est un haie qu'elle examine...

Ici c'est un haie qu'elle examine...

... et plus loin une zone bien fleurie.

... et plus loin une zone bien fleurie.

Entre terre et mer, le groupe revient vers le parking...

Entre terre et mer, le groupe revient vers le parking...

... cependant que des planeurs occupent également les lieux.

... cependant que des planeurs occupent également les lieux.

Les centres d'intérêt étant bien distincts... aucune interférence entre les deux groupes !

Les centres d'intérêt étant bien distincts... aucune interférence entre les deux groupes !

De retour au parking Florence propose des productions de son jardin...

De retour au parking Florence propose des productions de son jardin...

... des notices et autres tirages sur l'utilisation des plantes...

... des notices et autres tirages sur l'utilisation des plantes...

... à un public très demandeur...

... à un public très demandeur...

... comme vous pouvez voir.

... comme vous pouvez voir.

Une sortie donc fort appréciée de tous !

Une sortie donc fort appréciée de tous !

Pour en savoir plus :

Florence GOULLEY

HERBARIUS Le Haut du Val - 22400 PLANGUENOUAL

Tel : 06 03 43 25 28

Site à consulter : www.herbarius.net

La seconde sortie en 2016

Comme l'an dernier, le public était très nombreux (plus de 60 personnes). Comme l'an dernier aussi Florence nous a présenté en détail de nombreuses plantes. Pour ce second compte-rendu je vais insister sur les recettes qu'elle nous a donné en choisissant une dizaine de plantes parmi les plus connues.
Voyez : c'est toujours la foule autour de notre guide !

Voyez : c'est toujours la foule autour de notre guide !

C'est par l'ortie qu'elle a commencé cette année...

C'est par l'ortie qu'elle a commencé cette année...

.. la voici en gros plan...

.. la voici en gros plan...

Poussant toujours sur les lieux riches en nitrates, l'ortie a toujours accompagné l'homme qui en s'y frottant s'y est piqué...mais en même temps elle a été un légume des populations préhistoriques.

Plante vivace de 80 cm environ, sa tige est rigide et filandreuse.

Les feuilles sont ovales, dentées en scie, vert sombre en raison de leur richesse en chlorophylle.

Les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds différents (d'où son nom dioïque)

Toute la plante est hérissée de poils cassants qui libèrent de l'acide formique et de l'histamine

Riche en protéines complètes(surtout dans les jeunes feuilles supérieure en qualité nutritionnelles par rapport aux autres légumes du jardin,elle reste cependant la mal aimée.

En cuisine, elle s'utilise comme un épinard mais sans amertume ni acidité. On en fait des tartes, des soupes, des soufflés, des purées...

- On la retrouve dans la confection de certaines bières.

Ses applications sont nombreuses, la plus connue étant son action anti-rhumatismale.

-Anti-inflammatoire (contre les rhumatismes, les angines et les aphtes)

- le suc frais est un hémostatique puissant, utilisé déjà par Dioscoride au 1er siècle et utilisé plus tard pour les hémorragies utérines.Du suc frais sur un coton dans les narines fait cesser l'hémorragie

-Tonique, dépurative (contre les urticaires d'origine alimentaires)

- Diurétique (contre la goutte)

-Anti- diarrhéique

-Une décoction fait baisser le taux de sucre dans le sang

-En tisane pour les anémiques

- Croissance et repousse des cheveux avec une application de suc frais

- L'ortie est une anti-oxydante et neutralise les effets négatifs de l'oxygène actif responsable de l'apparition de radicaux libres qui font vieillir les cellules.

Son action anti-oxydante arrive nettement devant celle des autres légumes , avant le chou,le poivron, le haricot vert.....

Autres usages : la grande ortie contient une fibre textile dont on fait des tissus très beaux et très résistants

-La racine est tinctoriale et colore la laine en jaune

-On préconise aujourd'hui le remplacement des produits phytosanitaires par des purins d'ortie.

- L'engraissement des volailles avec de l'ortie hachée est abandonné depuis peu.

-Chez les ruminants, elle accroît la sécrétion lactée, élève le taux de crème et donne au beurre un goût agréable.

Voici maintenant le Chrysanthème des moissons...

Voici maintenant le Chrysanthème des moissons...

... vu  ici en gros plan...

... vu ici en gros plan...

Chrysanthème des moissons

Petite astéracée à fleur jaune et au feuillage découpé

Les jeunes feuilles se mangent crues ou cuites et sont couramment cultivées dans les potagers en chine, au laos…

Les fleurons garnissent les plats

Les fleurs peuvent servir d'insecticide comme celles de la pyrèthre, une cousine

Voici maintenant le Chénopode...

Voici maintenant le Chénopode...

... vu lui aussi en gros plan...

... vu lui aussi en gros plan...

LE CHENOPODE BLANC

Son nom latin (chenopodium signifie patte d'oie) fait référence à la forme de ses feuilles.

C'est l'adventice la plus fréquente de nos potagers et la plus consommée dans le reste du monde.

Reconnaissable à ses feuilles gris vert au dessus et gris blanc au dessous avec des microbilles que l'on sent bien entre le pouce et l'index.

Les feuilles crues ont une saveur entre l'épinard et le haricot vert cru

Avec les jeunes feuilles on peut faire des beignets

Cuite, la feuille libère des oxalates qui peuvent provoquer arthrose ou calculs ; il est donc préférable de jeter l'eau de cuisson.

Ce sont des ronces que Florence nous montre à présent.

Ce sont des ronces que Florence nous montre à présent.

Rubus fruticosus - La ronce - Famille des ROSACÉES

Liane vivace aux tiges longues, souples et ligneuses formant des haies infranchissables

Terrain préféré : Plutôt frais. Ses racines sur le chemin des douaniers se plaisent à l'ombre des autres arbustes.

En cuisine : Le fruit est utilisé en gelée, confiture. Il aromatise le vinaigre en lui donnant une belle couleur. Autrefois il servait à colorer le vin

Comme plante médicinale : La feuille de ronce éclaircit la gorge. En gemmothérapie, le bourgeon est indiqué pour l'arthrose du genou et en association avec le bourgeon de myrtille il est indique pour combattre l'ostéoporose

Comme plante tinctoriale : Les jeunes pousses colorent la laine en « petit teint » qui résiste mal au lavage. Les coloris vont du brun au gris bleu solide sur les fibres cellulosiques.

Les renards sont très friands des mûres qui constituent leur principal apport alimentaire à la fin de l'été

Cette haie est formée principalement de lierres et de prunelliers...

Cette haie est formée principalement de lierres et de prunelliers...

LE PRUNELLIER

Connu sous le nom d'épine noire (Prunus spinosa), cet arbuste forme les haies infranchissables du chemin des douaniers. Sa résistance aux embruns lui vaut une place de choix dans les espèces présentes et il présente souvent cette forme en drapeau caractéristique des plantes qui luttent contre les brûlures du sel.

Son bois brun rouge est utilisé en marqueterie ou pour la fabrication des clubs de golf.

Son écorce teint la laine en brun rouge ou en noir selon le mordançage.

On utilise la feuille pour fabriquer la liqueur d'épine.

L'infusion de fleur est calmante et parfume des desserts

Les prunelles noir bleutées (les bloches) sont astringentes et deviennent sucrées après les premiers jours de gel ;

On les utilise dans l'eau de vie, du vinaigre ou de l'eau salée. Un mois plus tard elles sont utilisées en condiment.

Cuites, les prunelles donnent des compotes ou des confitures.

Voici l'Achillée millefeuilles...

Voici l'Achillée millefeuilles...

... vue ici en gros plan...

... vue ici en gros plan...

L'achillée millefeuille

Cette petite vivace commune de notre secteur possède des feuilles très découpées et des fleurs blanches disposées en corymbe de juin à octobre.

Grâce à ses tiges souterraines, elle colonise rapidement autour d'elle et forme des taches importantes de végétation.

On la trouve en plein soleil et résiste très bien à la sécheresse.

COMESTIBLE ?

Ses jeunes feuilles tendres sont un peu amères avec un parfum proche de la camomille.

On peut les manger crues en accompagnement de tomate, concombre ou autre salade

Ou cuites dans une soupe, une omelette ou en accompagnement d'un poisson.

A consommer avec modération du fait de la présence de thuyone

MÉDICINALE ?

Les feuilles fraîches en cataplasme sur les plaies diminuent les saignements d'où son nom populaire d'herbe au charpentier ou herbe aux coupures. Achille l'aurait utilisée. Chez la femme en tisane, c'est un antispasmodique (contre les règles douloureuses) et atténue les pertes blanches

En remontant un peu sur le plateau...

En remontant un peu sur le plateau...

... nous découvrons le Fenouil...

... nous découvrons le Fenouil...

Le Fenouil (Foeniculum vulgare) - famille des Apiacées

C'est une belle plante à feuillage très découpé et aérien que l'on voit sur toute la côte et qui peut atteindre 2 mètres de haut. Elle pousse dans les terrains secs et en plein soleil.

C'est une plante vivace disparaissant en hiver

La feuille peut accompagner le poisson

la graine utilisée encore verte est un excellent condiment l'été à saveur anisée en accompagnement des salades.On peut en faire un pastis maison avec l'anis et la badiane.

Elle a de plus une action anti-flatulence

Il y a plusieurs sortes de Plantains :

Il y a plusieurs sortes de Plantains :

le Plantain major...

le Plantain major...

... le Plantain lancéolé...

... le Plantain lancéolé...

... et enfin celui-ci le Plantain corne de cerf...

... et enfin celui-ci le Plantain corne de cerf...

Les plantains sont tous comestibles.

Les feuilles jeunes se mangent crues, en salade. Plus agées, on les mange cuites ou en pesto.

Le plantain lancéolé possède des feuilles en fuseau. Les jeunes feuilles se mangent crues en salade ou cuites dans une soupe.Les très jeunes feuilles ont une saveur de haricot vert cru

Le plantain major ou grand plantain possède des feuilles larges et s'il est comestible, on l'utilise plus contre les piqûres d'insectes ou orties.

En cataplasme, les feuilles accélèrent la cicatrisation des plaies.

Le plantain corne de cerf est lui plus fréquent sur le littoral .Il fait une rosette de feuilles fines formant une couronne encore verte sur les chemins d'été. Sa saveur est légèrement salée et s’accommode en salade.Il était cultivé autrefois dans les potagers.

Il a été question aussi bien sûr des ajoncs et des genêts...

Il a été question aussi bien sûr des ajoncs et des genêts...

Genêt à balai et ajonc

Arbrisseaux à fleur jaune bien connu des landes à ajoncs et bruyeres qui signent le paysage breton.

Quand on laisse un terrain sec en friche, rapidement s'installe l'ajonc et le genêt. Ce sont des plantes pionnières qui vont enrichir le sol en nitrates grâce à leurs racines riches en bactéries capables de capter l'azote de l'air.

Sous le couvert de ces arbustes commencent à pousser des petits d'arbres comme le chêne, le houx, le sureau et le hêtre.

Sans conditions extérieures difficiles, on assiste en une quarantaine d'année à l'installation d'un forêt, stade ultime et stable de nos contrées.
Mais le long du chemin des douaniers, les vents forts chargés d'embruns salés brûlent toute la végétation qui dépasse la hauteur d'un arbuste. Ce qui fait que dans ces zones on ne peut arriver au stade ultime. Si on revient dans 40 ans l'ajonc, le genêt, le prunellier seront toujours présents et n'évolueront pas vers la forêt du fait des conditions climatiques extremes.

Le genêt

C'est aussi une plante médicinale cardiotonique à faible dose. A haute dose elle donne des palpitations.

L'ajonc

Sa fleur embaume la noix de coco au printemps.

En fleur de Bach, elle convient aux personnes desespérées en leur redonnant goût à la vie.

Les boutons floraux de l'ajonc et du genêt sont conservés dans du vinaigre et utilisés comme des câpres. A haute dose ces plantes peuvent provoquer des troubles nerveux.

Ajonc et genêt sont des plantes tinctoriales qui colorent la laine du vert pâle au jaune selon le mordançage.

Nous avons examiné quantité d'autres plantes comme ce Goji...

Nous avons examiné quantité d'autres plantes comme ce Goji...

Au bout de deux heures, le groupe revient vers les voitures...

Au bout de deux heures, le groupe revient vers les voitures...

... et je prend cette dernière photo de Florence toujours aussi souriante et dynamique.

... et je prend cette dernière photo de Florence toujours aussi souriante et dynamique.

GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2016
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 00:44

Le samedi 20 août 2016, 27 personnes participaient à la sortie au Yaudet. Nous avons dû affronter quelques averses (dont l'une juste avant le départ) renforcées par un vent assez fort... mais cela ne nous a pas empêchés de respecter le programme prévu.

Je remercie pour leurs photos Jacques AUMONT, Louis LE NORMAND et Dominique TRANCHANT

Le groupe quitte le parking... sans oublier les parapluies ou les vêtements adéquats... vu que nous venons de nous faite arroser !

Le groupe quitte le parking... sans oublier les parapluies ou les vêtements adéquats... vu que nous venons de nous faite arroser !

Notre première visite est pour la "chapelle de la vierge couchée".

Notre première visite est pour la "chapelle de la vierge couchée".

C'est elle qui fait la réputation du Yaudet depuis 1861 (date de la construction de la chapelle actuelle)... et peut-être depuis plus longtemps car il y avait d'autres chapelles plus anciennes au même emplacement... les deux statues à droite et à gauche représentent les parents de Marie (Ste Anne et St Joachin).

C'est elle qui fait la réputation du Yaudet depuis 1861 (date de la construction de la chapelle actuelle)... et peut-être depuis plus longtemps car il y avait d'autres chapelles plus anciennes au même emplacement... les deux statues à droite et à gauche représentent les parents de Marie (Ste Anne et St Joachin).

Voici la "Vierge couchée" vue de près avec Jésus à ses côtés... Dieu le Père à droite... et le Saint-Esprit au-dessus.

Voici la "Vierge couchée" vue de près avec Jésus à ses côtés... Dieu le Père à droite... et le Saint-Esprit au-dessus.

Il y a aussi de nombreux ex-votos comme celui-ci... et de nombreuses bannières et statues utilisées lors des processions.

Il y a aussi de nombreux ex-votos comme celui-ci... et de nombreuses bannières et statues utilisées lors des processions.

Tout près de la chapelle, il y a cette ancienne ferme (fort pittoresque)

Tout près de la chapelle, il y a cette ancienne ferme (fort pittoresque)

Voici le groupe à la  sortie... nous allons examiner la façade de la chapelle et les roches dont elle est formée....

Voici le groupe à la sortie... nous allons examiner la façade de la chapelle et les roches dont elle est formée....

... et qui ne sont pas toutes des roches locales... à l'arrière, il y a par exemple des rhyolites (de couleur rosée) qui ne peuvent venir que de Kerroc'h ou du Trieux).

... et qui ne sont pas toutes des roches locales... à l'arrière, il y a par exemple des rhyolites (de couleur rosée) qui ne peuvent venir que de Kerroc'h ou du Trieux).

Pour voir la roche locale, nous montons jusqu'à ce point haut d'où la vue est superbe...

Pour voir la roche locale, nous montons jusqu'à ce point haut d'où la vue est superbe...

... mais ce sont ces rochers (appelés "Rochers du Château") que nous sommes venus voir.

... mais ce sont ces rochers (appelés "Rochers du Château") que nous sommes venus voir.

La roche est un granite avec de gros feldspaths blancs... on l'appelle pour cette raison "granite porphyroïde du Yaudet".

La roche est un granite avec de gros feldspaths blancs... on l'appelle pour cette raison "granite porphyroïde du Yaudet".

Souvent les cristaux de feldspath sont associés par deux pour former des macles...

Souvent les cristaux de feldspath sont associés par deux pour former des macles...

... et ces macles sont de deux sortes : à gauche deux macles de Carlsbad (dont l'une est ouverte pour montrer les 2 cristaux dont elle est formée)... à droite (et plus petites) deux macles de Baveno plus carrées (j'en ai déjà parlé lors de la sortie à Belle Isle en Terre le 5 décembre 2015 que vous pouvez aller voir en faisant "sortie 2015") .

... et ces macles sont de deux sortes : à gauche deux macles de Carlsbad (dont l'une est ouverte pour montrer les 2 cristaux dont elle est formée)... à droite (et plus petites) deux macles de Baveno plus carrées (j'en ai déjà parlé lors de la sortie à Belle Isle en Terre le 5 décembre 2015 que vous pouvez aller voir en faisant "sortie 2015") .

Nous sommes maintenant en train d'examiner une autre curiosité :

Nous sommes maintenant en train d'examiner une autre curiosité :

gravée sur cette dalle qui a été déplacée à l'horizontale...

gravée sur cette dalle qui a été déplacée à l'horizontale...

... il y a  cette curieuse figure dont on ne connaît ni l'âge ni la signification.

... il y a cette curieuse figure dont on ne connaît ni l'âge ni la signification.

Je donne quelques explications également sur la disposition des différents blocs de granite...

Je donne quelques explications également sur la disposition des différents blocs de granite...

Plus loin voici les "Rochers de Beaumanoir".

Plus loin voici les "Rochers de Beaumanoir".

Ici les cassures (ou diaclases) verticales sont parallèles et très rapprochées... avec en plus une importante cassure horizontale...

Ici les cassures (ou diaclases) verticales sont parallèles et très rapprochées... avec en plus une importante cassure horizontale...

... cela fait que (par chance) la roche n'a pu être exploitée... alors qu'il y a des carrières anciennes à proximité.

... cela fait que (par chance) la roche n'a pu être exploitée... alors qu'il y a des carrières anciennes à proximité.

Nous voici maintenant sur le sommet de ces "Rochers de Beaumanoir... d'où l'on a une belle vue sur les alentours.

Nous voici maintenant sur le sommet de ces "Rochers de Beaumanoir... d'où l'on a une belle vue sur les alentours.

J'explique ici (documents à l'appui...voir plus loin) que nous sommes dans une zone très anciennement habitée... des fouilles ont permis d'y trouver des pointes de silex et des haches polies en métadolérite de Plussulien qui indiquent que, dès la préhistoire, nos ancêtres appréciaient déjà le coin...

J'explique ici (documents à l'appui...voir plus loin) que nous sommes dans une zone très anciennement habitée... des fouilles ont permis d'y trouver des pointes de silex et des haches polies en métadolérite de Plussulien qui indiquent que, dès la préhistoire, nos ancêtres appréciaient déjà le coin...

Des fouilles nombreuses (comme le montrent ces deux images) ont en effet été pratiquées qui indiquent que sur ce plateau les habitations de l'âge du fer, de la période gallo-romaine... ont été nombreuses et protégées par des murs de défense (comme le "rempart traversier")

Des fouilles nombreuses (comme le montrent ces deux images) ont en effet été pratiquées qui indiquent que sur ce plateau les habitations de l'âge du fer, de la période gallo-romaine... ont été nombreuses et protégées par des murs de défense (comme le "rempart traversier")

Dans la chapelle, il y a quelques panneaux qui y font allusion... mais sur le terrain on ne voit plus rien et là il n'y a aucun panneau explicatif !

Dans la chapelle, il y a quelques panneaux qui y font allusion... mais sur le terrain on ne voit plus rien et là il n'y a aucun panneau explicatif !

En revenant au parking, nous subissons une seconde averse.

En revenant au parking, nous subissons une seconde averse.

Cela ne nous empêche pas d'apprécier le pique-nique... une fois le soleil revenu.

Cela ne nous empêche pas d'apprécier le pique-nique... une fois le soleil revenu.

Nous partons ensuite pour un tour complet de la pointe du Yaudet... avec un premier arrêt ici...

Nous partons ensuite pour un tour complet de la pointe du Yaudet... avec un premier arrêt ici...

... où il y avait autrefois la "Maison du Passeur"... qui est maintenant en cours de restauration...

... où il y avait autrefois la "Maison du Passeur"... qui est maintenant en cours de restauration...

... avec son "four à pain" bien visible ici. Le passeur avait sa barque en contre-bas et avait un contrat (horaires... tarifs par passager, par vélo...) avec la municipalité pour assurer le passager de l'autre côté du Léguer.

... avec son "four à pain" bien visible ici. Le passeur avait sa barque en contre-bas et avait un contrat (horaires... tarifs par passager, par vélo...) avec la municipalité pour assurer le passager de l'autre côté du Léguer.

Revenus sur le sentier principal et continuant à descendre... nous arrivons ensuite au port actuel...

Revenus sur le sentier principal et continuant à descendre... nous arrivons ensuite au port actuel...

... dont on voit ici le quai.

... dont on voit ici le quai.

On voit ici l'aspect des lieux en direction de Lannion... que l'on peut rejoindre en suivant le Léguer dont on voit ici l'aspect à marée basse.

On voit ici l'aspect des lieux en direction de Lannion... que l'on peut rejoindre en suivant le Léguer dont on voit ici l'aspect à marée basse.

En remontant nous longeons d'anciens remparts (consolidés à leur base)...

En remontant nous longeons d'anciens remparts (consolidés à leur base)...

L'endroit était en effet accessible par voie maritime et donc protégé dès la fin de l'âge du fer (que l'on appelle la Tène).

L'endroit était en effet accessible par voie maritime et donc protégé dès la fin de l'âge du fer (que l'on appelle la Tène).

Nous sommes maintenant au niveau du "Poste de Douane" (dont on voit le toit à l'arrière du groupe).

Nous sommes maintenant au niveau du "Poste de Douane" (dont on voit le toit à l'arrière du groupe).

Ensuite il y a les restes d'une "Porte Marine" (décrite à gauche sur ce document) et que nous avons examinée au passage...

Ensuite il y a les restes d'une "Porte Marine" (décrite à gauche sur ce document) et que nous avons examinée au passage...

... avant d'arriver à cet ancien "Corps de Garde"... où pluie et vent nous obligent à nous abriter quelques instants.

... avant d'arriver à cet ancien "Corps de Garde"... où pluie et vent nous obligent à nous abriter quelques instants.

Plus loin c'est la "Roche Branlante"...

Plus loin c'est la "Roche Branlante"...

... dont j'explique la formation en m'aidant d'une petite brochure publiée par le Conseil Général (voir plus loin).

... dont j'explique la formation en m'aidant d'une petite brochure publiée par le Conseil Général (voir plus loin).

Ici c'est la "Fontaine ancienne" vénérée en breton sous le nom de "Feunten kozh" et objet de pèlerinages.

Ici c'est la "Fontaine ancienne" vénérée en breton sous le nom de "Feunten kozh" et objet de pèlerinages.

Un lavoir lui était associé... maintenant mal entretenu vu qu'il ne sert plus !

Un lavoir lui était associé... maintenant mal entretenu vu qu'il ne sert plus !

Alain COSSON, notre spécialiste papillons, vient de faire une découverte...

Alain COSSON, notre spécialiste papillons, vient de faire une découverte...

... il s'agit d'une "chenille arpenteuse".

... il s'agit d'une "chenille arpenteuse".

D'autres découvertes ont également été faites comme ce diptère de la famille des Syrphidés...

D'autres découvertes ont également été faites comme ce diptère de la famille des Syrphidés...

... ou encore cet orvet (voyez qu'il n'a pas que des cailloux à examiner au Yaudet !).

... ou encore cet orvet (voyez qu'il n'a pas que des cailloux à examiner au Yaudet !).

Maintenant nous sommes au-dessus de la "Plage de la Vierge"...

Maintenant nous sommes au-dessus de la "Plage de la Vierge"...

... d'où l'on voit bien les restes du "Mur des Pêcheries" qui barre cette petite vallée secondaire dont on voit ici (à gauche du mur) l'endroit nommé l'Anse de la Vierge).

... d'où l'on voit bien les restes du "Mur des Pêcheries" qui barre cette petite vallée secondaire dont on voit ici (à gauche du mur) l'endroit nommé l'Anse de la Vierge).

Nous y descendons...

Nous y descendons...

... et là j'explique (toujours document à l'appui) qu'ici le 30 mars 1938 il y a eu une "pêche miraculeuse" : 8 à 10 tonnes de sardines (poursuivies parait-il par des marsouins) étant venues s'échouer dans "l'Anse de la Vierge".

... et là j'explique (toujours document à l'appui) qu'ici le 30 mars 1938 il y a eu une "pêche miraculeuse" : 8 à 10 tonnes de sardines (poursuivies parait-il par des marsouins) étant venues s'échouer dans "l'Anse de la Vierge".

Cette photo pour montrer que les diaclases verticales observées au "Rochers de Beaumanoir" se retrouvent ici aussi.

Cette photo pour montrer que les diaclases verticales observées au "Rochers de Beaumanoir" se retrouvent ici aussi.

Sur les rochers, il y a aussi beaucoup à observer.

Sur les rochers, il y a aussi beaucoup à observer.

Ici ce sont Jean-Paul et Annie BARDOUL qui donnent des explications...

Ici ce sont Jean-Paul et Annie BARDOUL qui donnent des explications...

... avant que le groupe se remette en marche...

... avant que le groupe se remette en marche...

... en direction du Pont Roux.

... en direction du Pont Roux.

Ensuite, il faut remonter...

Ensuite, il faut remonter...

... la rue bordée par les anciennes "maisons des pêcheurs"... et dont la pente (nous indique le panneau sur la droite) est de 15% !

... la rue bordée par les anciennes "maisons des pêcheurs"... et dont la pente (nous indique le panneau sur la droite) est de 15% !

Heureusement nous y faisons un arrêt...

Heureusement nous y faisons un arrêt...

... pour observer cette "Fontaine du Rosaire" du nom de la confrérie crée au début du XVIIIème siècle nous dit notre document (voir plus loin).

... pour observer cette "Fontaine du Rosaire" du nom de la confrérie crée au début du XVIIIème siècle nous dit notre document (voir plus loin).

Arrivés en haut de la "rue des Pêcheurs", il nous reste encore deux choses à voir dont cette croix...

Arrivés en haut de la "rue des Pêcheurs", il nous reste encore deux choses à voir dont cette croix...

... dont le socle indique l'âge : on y lit 1732.

... dont le socle indique l'âge : on y lit 1732.

Cette croix était (est peut-être toujours) un but à atteindre pour les processions parties de la chapelle en contre-bas.

Cette croix était (est peut-être toujours) un but à atteindre pour les processions parties de la chapelle en contre-bas.

Plus loin (beaucoup plus loin même ont pensé certains !) il y a ce moulin...

Plus loin (beaucoup plus loin même ont pensé certains !) il y a ce moulin...

... restauré par une association locale... avec (heureusement) des bancs pour s'asseoir !

... restauré par une association locale... avec (heureusement) des bancs pour s'asseoir !

Voyez devant ce monument qui marquait le terme de notre rando au Yaudet...

Voyez devant ce monument qui marquait le terme de notre rando au Yaudet...

... les figures réjouies des participants !

... les figures réjouies des participants !

Une dernière petite averse a incité certains à s'abriter sous le porche de ce four à pain installé non loin du moulin... avant de redescendre vers les voitures.

Une dernière petite averse a incité certains à s'abriter sous le porche de ce four à pain installé non loin du moulin... avant de redescendre vers les voitures.

Je vous ai parlé des documents utilisés : en  voici deux édités par le Conseil Général (le site étant pour l'essentiel propriété du département).

Je vous ai parlé des documents utilisés : en voici deux édités par le Conseil Général (le site étant pour l'essentiel propriété du département).

Voici deux livres que j'ai découvert plus récemment...

Voici deux livres que j'ai découvert plus récemment...

... et enfin ce tirage que m'a fourni André LE BARON responsable de l'association locale du Yaudet.

... et enfin ce tirage que m'a fourni André LE BARON responsable de l'association locale du Yaudet.

Nous avons fini par un petit tour jusqu'à la pointe du Dourven.

Nous avons fini par un petit tour jusqu'à la pointe du Dourven.

En 2001 nous y étions allés à pied à partir du Pont Roux...

En 2001 nous y étions allés à pied à partir du Pont Roux...

... mais cette année, c'est en voiture que nous hommes arrivés à cette seconde propriété du département... le département qui par souci d'économies vient de fermer cette maison (à droite) où il y avait les années passées des expositions.

... mais cette année, c'est en voiture que nous hommes arrivés à cette seconde propriété du département... le département qui par souci d'économies vient de fermer cette maison (à droite) où il y avait les années passées des expositions.

Il en reste ces sculptures particulières...

Il en reste ces sculptures particulières...

... et surtout de superbes points de vue...

... et surtout de superbes points de vue...

... lorsque l'on atteint la hauteur...

... lorsque l'on atteint la hauteur...

... où a été construit cet ancien "Corps de Garde" un peu plus complexe (avec sa tourelle) que celui du Yaudet.

... où a été construit cet ancien "Corps de Garde" un peu plus complexe (avec sa tourelle) que celui du Yaudet.

De ce "Corps de Garde" nous descendons...

De ce "Corps de Garde" nous descendons...

... vers la pointe extrême...

... vers la pointe extrême...

... d'où la vue s'étend fort loin sur la baie de Lannion.

... d'où la vue s'étend fort loin sur la baie de Lannion.

En revenant par le bord de mer à l'Ouest on se trouve en  bordure du massif granitique du Yaudet... les formations géologiques que l'on devine à l'horizon sur la droite (région de Notigou) n'en font déjà plus partie.

En revenant par le bord de mer à l'Ouest on se trouve en bordure du massif granitique du Yaudet... les formations géologiques que l'on devine à l'horizon sur la droite (région de Notigou) n'en font déjà plus partie.

C'est ici (autour de ces tables de camping) que se termine notre sortie.

C'est ici (autour de ces tables de camping) que se termine notre sortie.

GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2016
commenter cet article
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 21:54

Le jeudi 11 août 2016 (comme l'an dernier en juillet 2015), Vivarmor vient d'assurer une sortie sur la pointe du Roselier. Voici le compte-rendu des deux sorties :

Première sortie en 2015

Ce matin (mercredi 29 juillet 2015), à la demande de la commune de Plérin, Jérémy ALLAIN a présenté à plus d'une vingtaine de personnes, les richesses naturelles de la pointe du Roselier.

Je remercie Jacques AUMONT pour les photos qu'il vient de m'envoyer.

Il est 10 heures et sur le parking de la pointe du Roselier, les participants se rassemblent.

Il est 10 heures et sur le parking de la pointe du Roselier, les participants se rassemblent.

La représentante de la mairie donne les premières explications.

La représentante de la mairie donne les premières explications.

A la demande de la presse locale...

A la demande de la presse locale...

... le groupe se rassemble...

... le groupe se rassemble...

... avant de se diriger vers l'extrémité de la pointe.

... avant de se diriger vers l'extrémité de la pointe.

Premier arrêt face à la côte ouest... et premières explications de Jérémy.

Premier arrêt face à la côte ouest... et premières explications de Jérémy.

Un second arrêt un peu plus loin pour examiner plantes et insectes...

Un second arrêt un peu plus loin pour examiner plantes et insectes...

... permet à notre guide de présenter documents et photos...

... permet à notre guide de présenter documents et photos...

... sur tout ce que l'on peut voir ici. Voyez que le temps est idéal avec du soleil pour le moment (car on devine aussi des nuages à l'horizon !)

... sur tout ce que l'on peut voir ici. Voyez que le temps est idéal avec du soleil pour le moment (car on devine aussi des nuages à l'horizon !)

Nous sommes ici à proximité du "four à boulets" que l'on voit sur la gauche.

Nous sommes ici à proximité du "four à boulets" que l'on voit sur la gauche.

Voyez que les "participants participent activement" en observant et photographiant fleurs et insectes.

Voyez que les "participants participent activement" en observant et photographiant fleurs et insectes.

Plus loin c'est de lézards et serpents (entre autres...) qu'il est maintenant question.

Plus loin c'est de lézards et serpents (entre autres...) qu'il est maintenant question.

Le groupe arpente maintenant la côte est du site.

Le groupe arpente maintenant la côte est du site.

Voyez que l'endroit est bien fleuri !

Voyez que l'endroit est bien fleuri !

La vue aussi est superbe vers le fond de la baie... avec St-Laurent sur la droite.

La vue aussi est superbe vers le fond de la baie... avec St-Laurent sur la droite.

Les nuages s'accumulent... mais pas de pluie cependant...

Les nuages s'accumulent... mais pas de pluie cependant...

C'est bien du fenouil que Jérémy examine...

C'est bien du fenouil que Jérémy examine...

... et ce qu'il nous montre ici...

... et ce qu'il nous montre ici...

... c'est le Machaon qu'il vient de capturer... et dont la (superbe) chenille adore le fenouil.

... c'est le Machaon qu'il vient de capturer... et dont la (superbe) chenille adore le fenouil.

Le cycle et les caractéristiques de ce papillon...

Le cycle et les caractéristiques de ce papillon...

... sont expliqués en détail...

... sont expliqués en détail...

... à un auditoire fort attentif.

... à un auditoire fort attentif.

Un dernier arrêt permet de parler du sureau... et de la boisson que l'on peut en tirer...

Un dernier arrêt permet de parler du sureau... et de la boisson que l'on peut en tirer...

... puis le groupe retrouve le point de départ...

... puis le groupe retrouve le point de départ...

... où notre guide est chaleureusement remercié !

... où notre guide est chaleureusement remercié !

Seconde sortie en 2016

Comme en 2015, c'est le matin à 10 heures qu'était fixé le rendez-vous... et comme l'an dernier aussi il y avait une bonne vingtaine de participants (j'en ai compté 22 exactement)
Voyez que le temps est superbe (plus ensoleillé encore que l'an dernier).

Voyez que le temps est superbe (plus ensoleillé encore que l'an dernier).

Comme l'an dernier aussi Jérémy recherche sur certaines plantes les insectes qui les fréquentent.

Comme l'an dernier aussi Jérémy recherche sur certaines plantes les insectes qui les fréquentent.

Un filet et une longue-vue sont les deux outils indispensables.

Un filet et une longue-vue sont les deux outils indispensables.

Voyez que tout le monde participe.

Voyez que tout le monde participe.

Pour chaque espèce rencontrée notre guide donne un maximum d'explications et répond aux nombreuses questions des participants.

Pour chaque espèce rencontrée notre guide donne un maximum d'explications et répond aux nombreuses questions des participants.

Au premier plan l'ancien "four à boulets"... les participants vont se regrouper sur la plateforme d'observation que l'on devine au second plan... pour une observation (entre autres) des oiseaux marins.

Au premier plan l'ancien "four à boulets"... les participants vont se regrouper sur la plateforme d'observation que l'on devine au second plan... pour une observation (entre autres) des oiseaux marins.

Ensuite nous faisons le tour de la pointe... et avons d'ici une vue sur le fond de la baie.

Ensuite nous faisons le tour de la pointe... et avons d'ici une vue sur le fond de la baie.

Comme l'an dernier Jérémy s'arrête longuement au niveau de ce véritable champ de fenouil.

Comme l'an dernier Jérémy s'arrête longuement au niveau de ce véritable champ de fenouil.

Les insectes y sont nombreux (bourdons, frelon asiatique...) mais c'est bien sûr le machaon que notre guide vient d'attraper dans son filet...

Les insectes y sont nombreux (bourdons, frelon asiatique...) mais c'est bien sûr le machaon que notre guide vient d'attraper dans son filet...

... et qu'il examine ici... qui tient la vedette.

... et qu'il examine ici... qui tient la vedette.

Près de cette haie (où l'an dernier il était question du sureau...) ce sont différentes coccinelles que Jérémy nous présente cette année.

Près de cette haie (où l'an dernier il était question du sureau...) ce sont différentes coccinelles que Jérémy nous présente cette année.

Comme l'an dernier aussi les participants remercient le guide qui pendant 2 heures leur a présenté toute la biodiversité locale.

Comme l'an dernier aussi les participants remercient le guide qui pendant 2 heures leur a présenté toute la biodiversité locale.

GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2016
commenter cet article