Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 22:53

Le samedi 18 mars 2017, nous avons eu un temps correct pour arpenter pendant 3 heures environ les formations géologiques de la pointe de La Heussaye à Erquy.

On peut diviser en 3 zones ces formations géologiques d'âge briovévien puisque datées depuis 2001 d'un âge de 608 millions d'années : 

- une zone avec des filons couches (appelés sills) intercalés entre des sédiments (grès et schistes)

- une zone avec des laves en coussins

-une zone avec des brèches volcaniques.

Je remercie pour leurs photos Michel LALOI et Yannick LE DUIGOU

 

Ce schéma explique comment se sont formés les "filons-couches" que l'on appelle des "sills spilitiques" car le basalte dont ils sont formés a été transformé par un phénomène de spilitisation (plagioclases devenant de l'albite et pyroxènes devenant des minéraux ferro-magnésiens hydratés tels que la chlorite avec libération de calcite).

Ce schéma explique comment se sont formés les "filons-couches" que l'on appelle des "sills spilitiques" car le basalte dont ils sont formés a été transformé par un phénomène de spilitisation (plagioclases devenant de l'albite et pyroxènes devenant des minéraux ferro-magnésiens hydratés tels que la chlorite avec libération de calcite).

Le groupe arrive sur cette première zone après avoir emprunté la passage du Goulet.

Le groupe arrive sur cette première zone après avoir emprunté la passage du Goulet.

Voici à quoi ressemblent les premiers sédiments rencontrés... redressés pratiquement à la verticale par une première chaîne de montagnes (l'orogène  cadomien qui a débuté vers 570 millions d'annes)

Voici à quoi ressemblent les premiers sédiments rencontrés... redressés pratiquement à la verticale par une première chaîne de montagnes (l'orogène cadomien qui a débuté vers 570 millions d'annes)

Tout de suite les choses se compliquent : un "filon kératophyrique" (proche de la personne qui donne l'échelle) se met en place dans les sédiments que l'on devine dans les régions en creux autour de lui... cependant que sur la gauche du cliché on voit le premier "filon-couche" (reconnaissable à sa couleur rouille)

Tout de suite les choses se compliquent : un "filon kératophyrique" (proche de la personne qui donne l'échelle) se met en place dans les sédiments que l'on devine dans les régions en creux autour de lui... cependant que sur la gauche du cliché on voit le premier "filon-couche" (reconnaissable à sa couleur rouille)

Voici à quoi ressemble le "filon kératophyrique" quand il est altéré. On appelle kératophyre une trachyte sodique souvent associée aux spilites.

Voici à quoi ressemble le "filon kératophyrique" quand il est altéré. On appelle kératophyre une trachyte sodique souvent associée aux spilites.

On voit ici le contact entre un "sill spilitique" (à gauche) et des sédiments...lesquels ont été métamorphisés (couleur plus claire) sur une certaine épaisseur au contact du magma...

On voit ici le contact entre un "sill spilitique" (à gauche) et des sédiments...lesquels ont été métamorphisés (couleur plus claire) sur une certaine épaisseur au contact du magma...

... on appelle "adinoles" ces sédiments métamorphisés dont la couleur est devenus plus claire. Ce sont des cornéennes à grains très fins composées de quartz, albite... et pouvant avoir par endroits des aspects de silex.

... on appelle "adinoles" ces sédiments métamorphisés dont la couleur est devenus plus claire. Ce sont des cornéennes à grains très fins composées de quartz, albite... et pouvant avoir par endroits des aspects de silex.

Cette photo prise d'un peu plus loin montre bien l'alternance des sills et des sédiments.

Cette photo prise d'un peu plus loin montre bien l'alternance des sills et des sédiments.

Intéressons nous maintenant aux sédiments dans lesquels les sills sont intercalés...

Intéressons nous maintenant aux sédiments dans lesquels les sills sont intercalés...

Il y a des bancs de grès (plus clairs, plus épais et généralement plus résistants à l'érosion) que les schistes intercalés.

Il y a des bancs de grès (plus clairs, plus épais et généralement plus résistants à l'érosion) que les schistes intercalés.

On voit sur ce cliché apparaître une certaine schistosité (oblique par rapport à la stratification)

On voit sur ce cliché apparaître une certaine schistosité (oblique par rapport à la stratification)

J'explique que cela est dû à une compression des sédiments... ceux-ci étant par ailleurs entraînés par l'orogène à une profondeur de plusieurs kilomètres.

J'explique que cela est dû à une compression des sédiments... ceux-ci étant par ailleurs entraînés par l'orogène à une profondeur de plusieurs kilomètres.

Voilà ce que cela donne vu d'assez loin.

Voilà ce que cela donne vu d'assez loin.

Autrefois on pouvait voir (comme le montre cette photo) des traces de vagues (ripple-marks)...

Autrefois on pouvait voir (comme le montre cette photo) des traces de vagues (ripple-marks)...

... voilà tout ce qu'il en reste aujourd'hui !

... voilà tout ce qu'il en reste aujourd'hui !

De l'épidote (couleur vert-jaune) s'est formée secondairement dans certaines fissures des sills (ceux-ci contenant de la calcite, cela a favorisé la formation de cet épidote) .

De l'épidote (couleur vert-jaune) s'est formée secondairement dans certaines fissures des sills (ceux-ci contenant de la calcite, cela a favorisé la formation de cet épidote) .

Les alvéoles d'érosion marine sont abondantes par endroits dans les sédiments.

Les alvéoles d'érosion marine sont abondantes par endroits dans les sédiments.

La seconde zone est celle où l'on voit des laves en coussins qui se sont formées lorsque le basalte atteint la surface sous une importante épaisseur d'eau.

La seconde zone est celle où l'on voit des laves en coussins qui se sont formées lorsque le basalte atteint la surface sous une importante épaisseur d'eau.

Le groupe s'approche de cette seconde zone... laissant derrière lui la zone des sills que l'on voit à l'arrière plan.

Le groupe s'approche de cette seconde zone... laissant derrière lui la zone des sills que l'on voit à l'arrière plan.

Devant nous se dresse une falaise abrupte plus ou moins altérée...

Devant nous se dresse une falaise abrupte plus ou moins altérée...

... on y voit des figures comme celles-ci.

... on y voit des figures comme celles-ci.

J'explique que les bandes plus claires qui délimitent des formes ovales sont des bordures de coussins de laves (basalte durci immédiatement au contact de l'eau .

J'explique que les bandes plus claires qui délimitent des formes ovales sont des bordures de coussins de laves (basalte durci immédiatement au contact de l'eau .

Ces coussins se superposent souvent et leur forme permet de connaître la polarité de la série... entre eux il y a parfois des sédiments avec des brèches très fines qui correspondent à des débris de la croute des coussins.

Ces coussins se superposent souvent et leur forme permet de connaître la polarité de la série... entre eux il y a parfois des sédiments avec des brèches très fines qui correspondent à des débris de la croute des coussins.

Ce sont ces coussins empilés que la groupe examine ici...

Ce sont ces coussins empilés que la groupe examine ici...

... et que voici vus de plus près.

... et que voici vus de plus près.

Il y a plusieurs endroits où se voient ces coussins...

Il y a plusieurs endroits où se voient ces coussins...

... qui sont de forme et de taille variable.

... qui sont de forme et de taille variable.

Si on les voit le plus souvent en coupe... en voici cependant qui sont vus en position plus ou moins oblique.

Si on les voit le plus souvent en coupe... en voici cependant qui sont vus en position plus ou moins oblique.

Ceux-ci (vu de l'autre côté de la pointe) sont de petite taille et plutôt arrondis...

Ceux-ci (vu de l'autre côté de la pointe) sont de petite taille et plutôt arrondis...

... ils sont parfois abondants.

... ils sont parfois abondants.

Entre eux il y a (bien visibles à la partie supérieure de la photo) du jaspe ( silice très fine à cassure esquilleuse... diversement teintée par des impuretés).

Entre eux il y a (bien visibles à la partie supérieure de la photo) du jaspe ( silice très fine à cassure esquilleuse... diversement teintée par des impuretés).

Nous avons observé ce jaspe en plusieurs endroits et toujours intercalé entre les coussins de lave.

Nous avons observé ce jaspe en plusieurs endroits et toujours intercalé entre les coussins de lave.

On voit bien sur ce cliché que vient de m'envoyer Gilles MARJOLET l'aspect conchoïdal des cassures de ce jaspe.

On voit bien sur ce cliché que vient de m'envoyer Gilles MARJOLET l'aspect conchoïdal des cassures de ce jaspe.

On trouve aussi dans cette zone à laves en coussins des tuffs...

On trouve aussi dans cette zone à laves en coussins des tuffs...

... qui sont des sédiments très fins résultant de l'accumulation de cendres volcaniques.

... qui sont des sédiments très fins résultant de l'accumulation de cendres volcaniques.

Voici la troisième zone où l'on peut voir des brèches volcaniques formées lorsque le magma basaltique atteignait la surface sous une faible épaisseur d'eau.

Voici la troisième zone où l'on peut voir des brèches volcaniques formées lorsque le magma basaltique atteignait la surface sous une faible épaisseur d'eau.

Ces brèches on les voit d'abord comme ici...

Ces brèches on les voit d'abord comme ici...

... sur des blocs détachés et déplacés par la mer.

... sur des blocs détachés et déplacés par la mer.

Pour les voir en place, il faut aller encore plus loin...

Pour les voir en place, il faut aller encore plus loin...

... et descendre dans une petite crique...

... et descendre dans une petite crique...

... où on voit bien l'aspect variable de ces brèches formées par des éléments assez gros (parfois des morceaux de coussins)...

... où on voit bien l'aspect variable de ces brèches formées par des éléments assez gros (parfois des morceaux de coussins)...

... associés à des débris plus fins.

... associés à des débris plus fins.

Le groupe grimpe ensuite sur cette crête...

Le groupe grimpe ensuite sur cette crête...

... d'où l'on a une vue d'ensemble sur le secteur...

... d'où l'on a une vue d'ensemble sur le secteur...

... avant de redescendre de l'autre côté. Sur cette photo on voit bien (comme je l'ai expliqué sur place) l'une des trois grandes failles qui affectent la pointe : le filon sur lequel nous descendons s'arrêtant sous nos pieds (ou en tous cas quelques mètres plus loin)... et se retrouvant (décalé d'une bonne vingtaine de mètres) vers le haut et sur la gauche du cliché.

... avant de redescendre de l'autre côté. Sur cette photo on voit bien (comme je l'ai expliqué sur place) l'une des trois grandes failles qui affectent la pointe : le filon sur lequel nous descendons s'arrêtant sous nos pieds (ou en tous cas quelques mètres plus loin)... et se retrouvant (décalé d'une bonne vingtaine de mètres) vers le haut et sur la gauche du cliché.

Je viens de résumer l'essentiel de ce que nous avons observé... mais nous avons examiné aussi le fameux filon de dolérite qui recoupe le briovérien... des dépôts quaternaires... et même pour terminer des formations rouges sidérolithiques.

Ce n'est pas la première fois que nous examinons ces formations de la pointe de La Heussaye... vous pouvez par exemple aller voir sur le blog (en faisant catégorie "Géologie") une précédente sortie du groupe : elle porte le numéro 42 et date de 2010. J'ai fait en sorte que les deux compte-rendus soient complémentaires.

 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 22:48

Le mercredi 1 mars 2017 nous avons examiné les différentes formations géologiques qui  forment la presqu'île d'Hillion

Je remercie Michel LALOI pour ses photos

 

 

Nous sommes partis des dunes de Bonabri... dont l'historique et la formation ont été expliqués en détail : âge quaternaire récent...

Nous sommes partis des dunes de Bonabri... dont l'historique et la formation ont été expliqués en détail : âge quaternaire récent...

... propriété départementale depuis 1980 environ... et maintenant gérées dans le cadre de la Réserve Naturelle depuis 1998.

... propriété départementale depuis 1980 environ... et maintenant gérées dans le cadre de la Réserve Naturelle depuis 1998.

C'est donc de là que nous partons maintenant vers le large... chacun ayant en main un document d'ensemble sur ce que nous allons voir.

C'est donc de là que nous partons maintenant vers le large... chacun ayant en main un document d'ensemble sur ce que nous allons voir.

Cette photo d'un engin mytilicole qui nous croise... pour rappeler que c'est ici que sont arrivés les premiers mytiliculteurs venant des Charentes... une activité qui s'est bien développée depuis.

Cette photo d'un engin mytilicole qui nous croise... pour rappeler que c'est ici que sont arrivés les premiers mytiliculteurs venant des Charentes... une activité qui s'est bien développée depuis.

Nous voici maintenant sur l'estran... derrière nous (à l'horizon) se voient les formations du Pentévrien vieilles de 750 à 630 millions d'années...

Nous voici maintenant sur l'estran... derrière nous (à l'horizon) se voient les formations du Pentévrien vieilles de 750 à 630 millions d'années...

... cependant que nous nous dirigeons vers le briovérien de la presqu'île : une formation d'environ 600 millions d'années... j'explique qu'à cette époque la région se trouvait dans l'hémisphère sud, qu'elle était constituée (comme actuellement par exemple la mer du Japon) d'un bassin arrière-arc... sous lequel se trouvait sans doute un point chaud générateur d'une arrivée massive de basaltes.

... cependant que nous nous dirigeons vers le briovérien de la presqu'île : une formation d'environ 600 millions d'années... j'explique qu'à cette époque la région se trouvait dans l'hémisphère sud, qu'elle était constituée (comme actuellement par exemple la mer du Japon) d'un bassin arrière-arc... sous lequel se trouvait sans doute un point chaud générateur d'une arrivée massive de basaltes.

Nous voici arrivés sur le premier site étudié.

Nous voici arrivés sur le premier site étudié.

On y voit des roches litées : certaines de couleur claire (des quartzites)... mais la plupart (comme à gauche) de couleur sombre.

On y voit des roches litées : certaines de couleur claire (des quartzites)... mais la plupart (comme à gauche) de couleur sombre.

J'explique qu'il s'agit d'anciens sédiments... incorporés vers 570 millions d'années dans une chaîne de montagnes (orogène cadomien)...

J'explique qu'il s'agit d'anciens sédiments... incorporés vers 570 millions d'années dans une chaîne de montagnes (orogène cadomien)...

... et de ce fait redressés à la verticale (avec parfois des figures surprenantes comme celles que l'on voit ici...) et transformés par métamorphisme... c'est pourquoi on leur donne le nom de métasédiments.

... et de ce fait redressés à la verticale (avec parfois des figures surprenantes comme celles que l'on voit ici...) et transformés par métamorphisme... c'est pourquoi on leur donne le nom de métasédiments.

Recoupant ces métasédiments (plutôt sombres), on voit des filons de quartz...

Recoupant ces métasédiments (plutôt sombres), on voit des filons de quartz...

... parfois assez complexes. Ils se sont formés en profondeur : dans des cassures de l'eau minéralisée transportant de la silice a déposé celle-ci (avec le temps tout est possible).

... parfois assez complexes. Ils se sont formés en profondeur : dans des cassures de l'eau minéralisée transportant de la silice a déposé celle-ci (avec le temps tout est possible).

Parmi les métasédiments (sans que les limites soient bien nettes) sont intercalées des amphibolites : ce sont d'anciens basaltes eux aussi transformés car entraînés à plusieurs kilomètres de profondeur lors de l'orogène cadomien.

Parmi les métasédiments (sans que les limites soient bien nettes) sont intercalées des amphibolites : ce sont d'anciens basaltes eux aussi transformés car entraînés à plusieurs kilomètres de profondeur lors de l'orogène cadomien.

C'est sur ces amphibolites (mais en limite avec des métasédiments) que se trouvent des "laves en coussins" (dont je parle ici).

C'est sur ces amphibolites (mais en limite avec des métasédiments) que se trouvent des "laves en coussins" (dont je parle ici).

On les voit ici photographiés par Michel LALOI... ils sont de petite taille (d'où leur forme plutôt ronde)... cependant que dans la falaise voisine on devine en regardant bien des coussins de plus grande taille et de forme ovale cette fois... nous retrouverons de tels coussins et beaucoup plus abondants lors de la sortie à Erquy (le samedi 18 mars prochain).

On les voit ici photographiés par Michel LALOI... ils sont de petite taille (d'où leur forme plutôt ronde)... cependant que dans la falaise voisine on devine en regardant bien des coussins de plus grande taille et de forme ovale cette fois... nous retrouverons de tels coussins et beaucoup plus abondants lors de la sortie à Erquy (le samedi 18 mars prochain).

Arrivés à l'est de la plage de Lermot, nous examinons maintenant des formations sidérolithiques...

Arrivés à l'est de la plage de Lermot, nous examinons maintenant des formations sidérolithiques...

... dont j'explique la formation ainsi que l'usage qui en a été fait autrefois (comme par exemple dans l'église de Morieux). On appelait "pierres des landes" ou encore "pierres de renard" ces restes d'une carapace latéritique qui a recouvert toute la région il y a quelques millions d'années.

... dont j'explique la formation ainsi que l'usage qui en a été fait autrefois (comme par exemple dans l'église de Morieux). On appelait "pierres des landes" ou encore "pierres de renard" ces restes d'une carapace latéritique qui a recouvert toute la région il y a quelques millions d'années.

L'examen de ces anciens galets un peu plus loin nous permet d'évoquer les nombreuses variations du niveau marin durant le quaternaire.

L'examen de ces anciens galets un peu plus loin nous permet d'évoquer les nombreuses variations du niveau marin durant le quaternaire.

Nous voici maintenant à l'ouest de la plage de Lermot...

Nous voici maintenant à l'ouest de la plage de Lermot...

Amphibolites (à gauche) et métasédiments (sur la droite) s'y voient bien.

Amphibolites (à gauche) et métasédiments (sur la droite) s'y voient bien.

Un peu plus loin encore...

Un peu plus loin encore...

.... ce sont des restes de constructions (en rapport avec la mytiliculture à ses débuts) que nous voyons ici.

.... ce sont des restes de constructions (en rapport avec la mytiliculture à ses débuts) que nous voyons ici.

Les parties altérées des amphibolites forment parfois des boules...

Les parties altérées des amphibolites forment parfois des boules...

... comme on voit également ici.

... comme on voit également ici.

En allant vers le sommet de la presqu'île, les amphibolites sont de plus en plus massives et on y voit des cristaux...

En allant vers le sommet de la presqu'île, les amphibolites sont de plus en plus massives et on y voit des cristaux...

... d'où le nom d'amphibolites cristallisées qu'on leur donne (les experts parlent de micro-gabbros ou de micro-diorites amphibolitisées) car les cristaux sombres sont effectivement des amphiboles (les cristaux clairs étant des feldspaths).

... d'où le nom d'amphibolites cristallisées qu'on leur donne (les experts parlent de micro-gabbros ou de micro-diorites amphibolitisées) car les cristaux sombres sont effectivement des amphiboles (les cristaux clairs étant des feldspaths).

Il s'y intercale parfois des filons plus clairs... cependant que ces roches étant bien résistantes de nombreuses huitres et moules s'y accrochent.

Il s'y intercale parfois des filons plus clairs... cependant que ces roches étant bien résistantes de nombreuses huitres et moules s'y accrochent.

Ayant dépassé la pointe du Grouin, nous apercevons (au-dessus des amphibolites) ces formations quaternaires formées par des coulées de solifluxion.

Ayant dépassé la pointe du Grouin, nous apercevons (au-dessus des amphibolites) ces formations quaternaires formées par des coulées de solifluxion.

Nous voyons maintenant dans les métasédiments...

Nous voyons maintenant dans les métasédiments...

... de remarquables plissements.

... de remarquables plissements.

Puis nous arrivons sur une zone où un filon de dolérite (lié lui à l'orogène hercynien : la seconde chaîne de montagne qui s'est formée il y a environ 300 millions d'années...) s'étire du Nord vers le Sud en longeant la côte...

Puis nous arrivons sur une zone où un filon de dolérite (lié lui à l'orogène hercynien : la seconde chaîne de montagne qui s'est formée il y a environ 300 millions d'années...) s'étire du Nord vers le Sud en longeant la côte...

...les altérations en boules y sont remarquables...

...les altérations en boules y sont remarquables...

... avec de fines écailles (altérations successives) autour de la boule (la roche non altérée).

... avec de fines écailles (altérations successives) autour de la boule (la roche non altérée).

Le groupe s'arrête un peu plus loin...

Le groupe s'arrête un peu plus loin...

... pour observer ces poudingues très déformés (l'équivalent des poudingues polygéniques de Cesson)...

... pour observer ces poudingues très déformés (l'équivalent des poudingues polygéniques de Cesson)...

... dont on nous montre ici le sens de la déformation.

... dont on nous montre ici le sens de la déformation.

Nous ne pouvions pas bien sûr ne pas faire un arrêt devant la falaise quaternaire de l'Hôtellerie...

Nous ne pouvions pas bien sûr ne pas faire un arrêt devant la falaise quaternaire de l'Hôtellerie...

... avec explication sur les deux formations quaternaires que l'on y distingue (une ancienne de 340.000 à 120.000 ans, l'autre de 20.000 à 5.000 ans)...

... avec explication sur les deux formations quaternaires que l'on y distingue (une ancienne de 340.000 à 120.000 ans, l'autre de 20.000 à 5.000 ans)...

...séparées par un intervalle (avec galets gélifractés) que l'on voit bien ici... cet intervalle correspond donc à une période d'environ 100.000 ans... ce qui fait que cette coupe remarquable est en même temps incomplète !

...séparées par un intervalle (avec galets gélifractés) que l'on voit bien ici... cet intervalle correspond donc à une période d'environ 100.000 ans... ce qui fait que cette coupe remarquable est en même temps incomplète !

En allant vers Fontreven, ce sont des argiles colorées par de l'hématite (avec blocaille) que nous examinons ici... sans doute des restes de la carapace latéritique dont j'ai déjà parlé.

En allant vers Fontreven, ce sont des argiles colorées par de l'hématite (avec blocaille) que nous examinons ici... sans doute des restes de la carapace latéritique dont j'ai déjà parlé.

En arrivant à la pointe de Fontreven, nous examinons ici en haut de plage...

En arrivant à la pointe de Fontreven, nous examinons ici en haut de plage...

... des sables noirs formés d'ilménite et de magnétite (à l'aide d'un aimant on peut séparer les deux).

... des sables noirs formés d'ilménite et de magnétite (à l'aide d'un aimant on peut séparer les deux).

De l'autre côté de la pointe nous faisons un dernier arrêt pour observer ces "tufs volcaniques schistosés" avec leurs "linéation d'étirement" que nous avait montré Michel BALLèVRE au cours d'une sortie en 2002.

De l'autre côté de la pointe nous faisons un dernier arrêt pour observer ces "tufs volcaniques schistosés" avec leurs "linéation d'étirement" que nous avait montré Michel BALLèVRE au cours d'une sortie en 2002.

Ainsi se termine la 73ème sortie du groupe... la prochaine aura lieu à la pointe de La Heussaye à Erquy le samedi 18 mars à partir de 14 heures.

Cette prochaine sortie m'a été demandée suite à notre festival (voir article du blog)... et j'ai décidé d'associer les deux car les formations de la Heussaye sont comparables à celles d'Hillion... avec cependant ici de superbes coussins de lave et des brèches volcaniques.

Repost 0
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 21:31

Nous étions une bonne vingtaine à examiner de près les statues des saints de Carnoët le samedi 17 décembre 2016. Notre but était de regarder de près les différents granites (bretons bien sûr !) dans lesquels ont été sculptés les différents saints.

Je remercie pour leurs photos : Pierre BIVOIT,  Michel LALOI, Guillaume LESAGE, Jo LE GUERNIC, Yannick LE DUIGOU.

Pierre DANET vient de m'envoyer de superbes gros plans sur les minéraux des différents granites (voir à la fin).

Il est 14 heures... voyez que le temps est bien ensoleillé.

Il est 14 heures... voyez que le temps est bien ensoleillé.

Monique KUBIAK commence à expliquer...

Monique KUBIAK commence à expliquer...

... comment se sont mis en place les différents granites bretons.

... comment se sont mis en place les différents granites bretons.

Voyez que tous les participants (à qui un tirage a été proposé) sont à la fois réjouis et attentifs.

Voyez que tous les participants (à qui un tirage a été proposé) sont à la fois réjouis et attentifs.

Des renseignements sur la géologie locale ont également été fournis permettant d'expliquer de quoi sont constituées les maisons anciennes du coin.

Des renseignements sur la géologie locale ont également été fournis permettant d'expliquer de quoi sont constituées les maisons anciennes du coin.

En montant vers la colline où sont installés les saints...

En montant vers la colline où sont installés les saints...

... nous examinons ce bloc de pierre assez curieux.

... nous examinons ce bloc de pierre assez curieux.

Livré il y a déjà longtemps par les carrières de Glomel... et formé de schistes à andalousite... il n'a jamais été utilisé.

Livré il y a déjà longtemps par les carrières de Glomel... et formé de schistes à andalousite... il n'a jamais été utilisé.

Nous connaissons bien cette formation géologique pour l'avoir observée sur le terrain (la dernière fois lors de la sortie 56 du groupe-voir sur le blog catégorie "Géologie").

Nous connaissons bien cette formation géologique pour l'avoir observée sur le terrain (la dernière fois lors de la sortie 56 du groupe-voir sur le blog catégorie "Géologie").

Joseph LE GUERNIC aussi connaît bien cette roche sur laquelle il nous apporte des précisions.

Joseph LE GUERNIC aussi connaît bien cette roche sur laquelle il nous apporte des précisions.

Nous constatons que les blocs pour 2017 sont arrivés... mais notre temps est limité et nous ne les regardons que de loin.

Nous constatons que les blocs pour 2017 sont arrivés... mais notre temps est limité et nous ne les regardons que de loin.

C'est en effet vers les statues en place que nous nous dirigeons... et la première est celle de Santig Du...

C'est en effet vers les statues en place que nous nous dirigeons... et la première est celle de Santig Du...

J'explique que c'est l'une des rares statues en granite de Plouescat.

J'explique que c'est l'une des rares statues en granite de Plouescat.

Non loin de là il y a Nolwenn et surtout St-Gildas... c'est lui que nous examinons ici...

Non loin de là il y a Nolwenn et surtout St-Gildas... c'est lui que nous examinons ici...

... sa statue se trouve sur le chemin qui descend vers la chapelle qui porte son nom et qui est située en contrebas...

... sa statue se trouve sur le chemin qui descend vers la chapelle qui porte son nom et qui est située en contrebas...

Comme Nolwenn, Gildas (Gweltas en breton) est en granite de Bignan...

Comme Nolwenn, Gildas (Gweltas en breton) est en granite de Bignan...

... c'est un granite fin, assez homogène et avec du mica blanc...

... c'est un granite fin, assez homogène et avec du mica blanc...

... qui se reconnaît à son aspect brillant comme on voit ici.

... qui se reconnaît à son aspect brillant comme on voit ici.

Ensuite nous montons vers la motte féodale... et c'est St-Pol Aurélien que nous rencontrons d'abord...

Ensuite nous montons vers la motte féodale... et c'est St-Pol Aurélien que nous rencontrons d'abord...

...il nous permet d'observer le granite de Louvigné : un granite cadomien (environ 6OO millions d'années) assez sombre et que nous allons retrouver plus loin.

...il nous permet d'observer le granite de Louvigné : un granite cadomien (environ 6OO millions d'années) assez sombre et que nous allons retrouver plus loin.

Pol Aurélien est l'un des 7 saints bretons fondateurs d'un évêché... en voici un second : c'est Tugdual...

Pol Aurélien est l'un des 7 saints bretons fondateurs d'un évêché... en voici un second : c'est Tugdual...

... dont on voit ici la tête... en granite du Huelgoat... et surmonté d'une "colombe".

... dont on voit ici la tête... en granite du Huelgoat... et surmonté d'une "colombe".

Quand on monte sur la motte féodale (ce qui est possible à partir d'ici) voici la vue que l'on a.

Quand on monte sur la motte féodale (ce qui est possible à partir d'ici) voici la vue que l'on a.

Du haut de cette motte on voit aussi la chapelle St-Gildas (déjà évoquée).

Du haut de cette motte on voit aussi la chapelle St-Gildas (déjà évoquée).

Voyez que les cavaliers font volontiers le tour de cette motte... autour de laquelle ont été positionnées les statuts des 7 saints de façon que chacun regarde en direction de son évêché.

Voyez que les cavaliers font volontiers le tour de cette motte... autour de laquelle ont été positionnées les statuts des 7 saints de façon que chacun regarde en direction de son évêché.

En tournant nous aussi nous rencontrons maintenant St-Brieuc...

En tournant nous aussi nous rencontrons maintenant St-Brieuc...

...le saint qui savait maitriser les loups...

...le saint qui savait maitriser les loups...

... et (pour les géologues) le seul qui soit en granite de St-Carreuc (avec de gros feldspaths bien  visibles et souvent maclés)

... et (pour les géologues) le seul qui soit en granite de St-Carreuc (avec de gros feldspaths bien visibles et souvent maclés)

Après St-Brieuc voici St-Malo... avec son bateau entre les mains...

Après St-Brieuc voici St-Malo... avec son bateau entre les mains...

... et sa couleur sombre due au granite de Lanhélin (d'âge cadomien comme Louvigné..) dans lequel il a été sculpté

... et sa couleur sombre due au granite de Lanhélin (d'âge cadomien comme Louvigné..) dans lequel il a été sculpté

St-Samson que l'on rencontre ensuite...

St-Samson que l'on rencontre ensuite...

... est lui en granite du Huelgoat... un granite clair déjà vu avec Tugdual et que nous reverrons plus loin.

... est lui en granite du Huelgoat... un granite clair déjà vu avec Tugdual et que nous reverrons plus loin.

Avec Patern (qui clôt la série des 7 saints...) c'est à nouveau le granite de Louvigné que nous rencontrons...

Avec Patern (qui clôt la série des 7 saints...) c'est à nouveau le granite de Louvigné que nous rencontrons...

... et ce n'est pas terminé car avec S-Colomban (Koulman en breton) installé non loin de St-Patern...

... et ce n'est pas terminé car avec S-Colomban (Koulman en breton) installé non loin de St-Patern...

... on est toujours dans le Louvigné... dont on voit qu'il prend différentes teintes selon qu'il est plus ou moins altéré... et aussi selon qu'il est poli ou bouchardé.

... on est toujours dans le Louvigné... dont on voit qu'il prend différentes teintes selon qu'il est plus ou moins altéré... et aussi selon qu'il est poli ou bouchardé.

Nous passons maintenant devant Nicodème... qui tient entre ses mains une tête de cochon (en granite de Bignan)...

Nous passons maintenant devant Nicodème... qui tient entre ses mains une tête de cochon (en granite de Bignan)...

... pour nous diriger vers St-Guen... que l'on voit ici (en granite de Bignan lui aussi).

... pour nous diriger vers St-Guen... que l'on voit ici (en granite de Bignan lui aussi).

Il est debout sur son bateau...

Il est debout sur son bateau...

... un bateau (en granite de Maël-Pestivien) que nous observons maintenant...

... un bateau (en granite de Maël-Pestivien) que nous observons maintenant...

... avec ses gros feldspaths...

... avec ses gros feldspaths...

... plus ou moins altérés.

... plus ou moins altérés.

Monique ici s'en donne à coeur joie...

Monique ici s'en donne à coeur joie...

... tellement il y a à voir... et à interpréter !

... tellement il y a à voir... et à interpréter !

Avec St-Emilion (breton d'origine, avant d'aller faire vendange dans le bordelais)...

Avec St-Emilion (breton d'origine, avant d'aller faire vendange dans le bordelais)...

... c'est le granite de La Clarté qui est à l'honneur. C'est un granite plutôt jeune : à peine 300 millions d'années.

... c'est le granite de La Clarté qui est à l'honneur. C'est un granite plutôt jeune : à peine 300 millions d'années.

Trémeur que nous examinons maintenant...

Trémeur que nous examinons maintenant...

... est en granite de Bignan... c'est le granite le plus fréquemment utilisé (plus de 20 statues)...

... est en granite de Bignan... c'est le granite le plus fréquemment utilisé (plus de 20 statues)...

... mais nous l'examinons ici car il est parcouru de filons...

... mais nous l'examinons ici car il est parcouru de filons...

... qui sont nombreux et qui se recoupent. On voit bien aussi l'altération due à la circulation de l'eau (dans les fissures qui sont à l'origine des filons).

... qui sont nombreux et qui se recoupent. On voit bien aussi l'altération due à la circulation de l'eau (dans les fissures qui sont à l'origine des filons).

Avec Miliau (en granite de Maël-Carhaix), dont la tête a été remplacé par une sphère...

Avec Miliau (en granite de Maël-Carhaix), dont la tête a été remplacé par une sphère...

... en pierre de Logonna, je peux dire dire un mot sur ce curieux granite (un microgranite en réalité)... teinté (en cercles concentriques) par de l'oxyde de fer.

... en pierre de Logonna, je peux dire dire un mot sur ce curieux granite (un microgranite en réalité)... teinté (en cercles concentriques) par de l'oxyde de fer.

Comme St-Guen... St-Conogan (granite de Bignan) est sur un bateau (en granite de Maël-Pestivien).

Comme St-Guen... St-Conogan (granite de Bignan) est sur un bateau (en granite de Maël-Pestivien).

St-Nouga (nouvellement installé)...

St-Nouga (nouvellement installé)...

...est en granite du Huelgoat...

...est en granite du Huelgoat...

... comme aussi St-Idy... et on voit ici les amas de cordiérite qui caractérisent ce granite.

... comme aussi St-Idy... et on voit ici les amas de cordiérite qui caractérisent ce granite.

Le groupe quitte un instant la base de la colline pour monter...

Le groupe quitte un instant la base de la colline pour monter...

... voir St-Cornéli (patron des bêtes à cornes)... car c'est le seul saint...

... voir St-Cornéli (patron des bêtes à cornes)... car c'est le seul saint...

... en granite de Plouigneau.

... en granite de Plouigneau.

Pas loin de Cornéli... voici Diboan (en granite de La Clarté) avec entre ses mains un galet noir (sans doute de la dolérite)

Pas loin de Cornéli... voici Diboan (en granite de La Clarté) avec entre ses mains un galet noir (sans doute de la dolérite)

De ce point haut où nous sommes montés, on voit 3 saints que nous avons vu de près en contrebas : Jaoua, Cunvez et Mélar (tous 3 en granite de Louvigné)...

De ce point haut où nous sommes montés, on voit 3 saints que nous avons vu de près en contrebas : Jaoua, Cunvez et Mélar (tous 3 en granite de Louvigné)...

De là-haut aussi... avec le soleil en déclin...

De là-haut aussi... avec le soleil en déclin...

... et la mer de brouillard en bas dans la vallée...

... et la mer de brouillard en bas dans la vallée...

... le paysage nous semble de plus en plus féérique.

... le paysage nous semble de plus en plus féérique.

Les participants ont été nombreux...

Les participants ont été nombreux...

... à prendre des photos...

... à prendre des photos...

... si bien que j'ai un grand choix de vues...

... si bien que j'ai un grand choix de vues...

... à vous faire voir pour vous montrer comment les saints de Carnoët...

... à vous faire voir pour vous montrer comment les saints de Carnoët...

... avaient, le samedi 17 décembre, la chance d'avoir un superbe point de vue.

... avaient, le samedi 17 décembre, la chance d'avoir un superbe point de vue.

Mais revenons à la géologie : avec St-Patrick nous rencontrons...

Mais revenons à la géologie : avec St-Patrick nous rencontrons...

un nouveau granite provenant de l'Aber Ildut... il s'est formé en même temps et sur le même axe que celui de La Clarte mais en diffère cependant quelque peu.

un nouveau granite provenant de l'Aber Ildut... il s'est formé en même temps et sur le même axe que celui de La Clarte mais en diffère cependant quelque peu.

Un test pour terminer : en vous asseyant sur ce banc qu'elles sont les deux roches avec lesquelles vous seriez en contact ? Inutile de vous dire que personne ne s'est trompé...

Un test pour terminer : en vous asseyant sur ce banc qu'elles sont les deux roches avec lesquelles vous seriez en contact ? Inutile de vous dire que personne ne s'est trompé...

Avant de descendre je tenais à montrer encore ces deux statues : Ste Anne (en granite de Lanhélin)...

Avant de descendre je tenais à montrer encore ces deux statues : Ste Anne (en granite de Lanhélin)...

... et St-Yves (excusez : je n'arrive pas à le redresser !)... car ces deux statues déjà anciennes et dans un environnement boisé posent le problème du vieillissement des pierres qui se couvrent de plus en plus de mousses et lichens.

... et St-Yves (excusez : je n'arrive pas à le redresser !)... car ces deux statues déjà anciennes et dans un environnement boisé posent le problème du vieillissement des pierres qui se couvrent de plus en plus de mousses et lichens.

J'explique qu'il ne faut surtout pas les traiter au karcher (comme je l'ai vu faire pour certains calvaires...) et éviter aussi les brosses métalliques... si l'on veut éviter d'abimer la pierre.

J'explique qu'il ne faut surtout pas les traiter au karcher (comme je l'ai vu faire pour certains calvaires...) et éviter aussi les brosses métalliques... si l'on veut éviter d'abimer la pierre.

De retour aux voitures, Yannick LE DUIGOU nous montre...

De retour aux voitures, Yannick LE DUIGOU nous montre...

... ce qu'il a découvert non loin d'ici (il est venu dès le matin) :

... ce qu'il a découvert non loin d'ici (il est venu dès le matin) :

... des restes d'exploitation de plomb argentifère... qui pourraient faire l'objet d'une prochaine sortie en 2017...

... des restes d'exploitation de plomb argentifère... qui pourraient faire l'objet d'une prochaine sortie en 2017...

Voyez que les paysages...

Voyez que les paysages...

... sont toujours aussi agréables à regarder lorsque (vers 17h.30) nous terminons cette superbe journée.

... sont toujours aussi agréables à regarder lorsque (vers 17h.30) nous terminons cette superbe journée.

Je reçois ce lundi matin de superbes gros plan sur différents minéraux observés dans les granites. Les voici présentés par ordre alphabétique :

Gros plan sur les feldspaths roses du granite des Abers.

Gros plan sur les feldspaths roses du granite des Abers.

Ici c'est un cristal de mica blanc (muscovite) du granite de Bignan.

Ici c'est un cristal de mica blanc (muscovite) du granite de Bignan.

Gros plan sur le granite de La Clarté (de la même famille que le granite des Abers).

Gros plan sur le granite de La Clarté (de la même famille que le granite des Abers).

Voici un superbe gros plan sur la cordiérite du granite du Huelgoat...

Voici un superbe gros plan sur la cordiérite du granite du Huelgoat...

... avec ses "cristaux coupés de planchers" selon l'expression de L.Chauris (Minéraux de Bretagne-page 255).

... avec ses "cristaux coupés de planchers" selon l'expression de L.Chauris (Minéraux de Bretagne-page 255).

Le granite de Lanhélin est riche en minéraux ferro-magnésiens de couleur noire (biotite principalement).

Le granite de Lanhélin est riche en minéraux ferro-magnésiens de couleur noire (biotite principalement).

Le granite de Louvigné est assez sombre lui aussi... avec de gros felspaths.

Le granite de Louvigné est assez sombre lui aussi... avec de gros felspaths.

Je vous ai déjà montré les énormes feldspahs du granite de Maël-Carhaix...

Je vous ai déjà montré les énormes feldspahs du granite de Maël-Carhaix...

... mais une macle (type Carlsbad) comme on voit ici avec ses deux cristaux bien visible... c'est remarquable !

... mais une macle (type Carlsbad) comme on voit ici avec ses deux cristaux bien visible... c'est remarquable !

Voici le granite de Plouigneau vu de près (rappelez-vous : St-Cornéli).

Voici le granite de Plouigneau vu de près (rappelez-vous : St-Cornéli).

Et pour terminer voici les feldspaths (orthose principalement) du granite de St-Carreuc (rappelez-vous : St-Brieuc...)

Et pour terminer voici les feldspaths (orthose principalement) du granite de St-Carreuc (rappelez-vous : St-Brieuc...)

Repost 0
michel GUILLAUME - dans géologie
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 17:09

Le samedi 12 novembre 2016, le groupe effectuait sa 70ème sortie. Nous avions rendez-vous à Tournemine sur le parking du Parfond de Gouet à 13 h. pour étudier la formation de Binic. Nous avions prévu 4 étapes : Tournemine à Plérin - le Petit Havre à Pordic - un arrêt bien sûr à Binic et pour terminer la Plage du Moulin à Etables. La marée ne nous a pas permis de tout voir.  

Je remercie pour leurs photos Michel LALOI et Yannick LE DUIGOU

A Tournemine nous faisons le point...

A Tournemine nous faisons le point...

...puis nous nous dirigeons d'abord vers l'Ouest.

...puis nous nous dirigeons d'abord vers l'Ouest.

Comme vous voyez, c'est Gilles MARJOLET qui est notre principal guide.

Comme vous voyez, c'est Gilles MARJOLET qui est notre principal guide.

On voit bien ici les couches de grès et de pélites qui forment l'essentiel de la série de Binic.

On voit bien ici les couches de grès et de pélites qui forment l'essentiel de la série de Binic.

En s'en approchant les choses deviennent plus complexes...

En s'en approchant les choses deviennent plus complexes...

... et il y a beaucoup à voir.

... et il y a beaucoup à voir.

Ici c'est un petit dépôt (sans doute de cendres volcaniques) entre deux couches de grès... un peu plus haut on le voit fracturé.

Ici c'est un petit dépôt (sans doute de cendres volcaniques) entre deux couches de grès... un peu plus haut on le voit fracturé.

Les arrêts sont fréquents...

Les arrêts sont fréquents...

... pour observer des déformations tectoniques encore plus importantes...

... pour observer des déformations tectoniques encore plus importantes...

... mais il ne faut pas trop traîner de ce côté... car Gilles MARJOLET tient à nous montrer l'autre côté de la baie : la pointe du Poissonnet que l'on voit à l'horizon.

... mais il ne faut pas trop traîner de ce côté... car Gilles MARJOLET tient à nous montrer l'autre côté de la baie : la pointe du Poissonnet que l'on voit à l'horizon.

Nous nous dirigeons donc maintenant vers l'Est... et faisons ici un arrêt là où la rivière du Parfond de Gouet s'étale sur la plage...

Nous nous dirigeons donc maintenant vers l'Est... et faisons ici un arrêt là où la rivière du Parfond de Gouet s'étale sur la plage...

C'est là que nous découvrons de nombreux galets...

C'est là que nous découvrons de nombreux galets...

... d'une roche avec de gros cristaux... qui n'apparaît nulle part en falaise.

... d'une roche avec de gros cristaux... qui n'apparaît nulle part en falaise.

Nous voici arrivés au Rocher du Poissonnet entre Tournemine et les Rosaires.

Nous voici arrivés au Rocher du Poissonnet entre Tournemine et les Rosaires.

Là aussi il y a beaucoup à voir...

Là aussi il y a beaucoup à voir...

... et à expliquer.

... et à expliquer.

Ce sont surtout des figures sédimentaires...

Ce sont surtout des figures sédimentaires...

... comme ces "lamines", "figures de charge"...

... comme ces "lamines", "figures de charge"...

et plus loin des "traces de courants" ou encore des figures de "slump"...

et plus loin des "traces de courants" ou encore des figures de "slump"...

... que Gilles examine pour nous en détail (un filonet de quartz s'est inséré ici dans un niveau de "slump")... mais la marée monte pendant ce temps !

... que Gilles examine pour nous en détail (un filonet de quartz s'est inséré ici dans un niveau de "slump")... mais la marée monte pendant ce temps !

Aussi quand nous atteignons le Petit Havre (notre seconde arrêt prévu)... nous examinons le site d'en haut sans chercher à descendre car la mer recouvre les zones d'observation.

Aussi quand nous atteignons le Petit Havre (notre seconde arrêt prévu)... nous examinons le site d'en haut sans chercher à descendre car la mer recouvre les zones d'observation.

Nous remontons donc... pour rejoindre les voitures... et rejoindre au plus vite (non pas Binic : c'est inutile) mais la chapelle N.D. de Bonne Espérance au-dessus de la Plage du Moulin (la dernière étape prévue).

Nous remontons donc... pour rejoindre les voitures... et rejoindre au plus vite (non pas Binic : c'est inutile) mais la chapelle N.D. de Bonne Espérance au-dessus de la Plage du Moulin (la dernière étape prévue).

De la Chapelle nous descendons par le sentier...

De la Chapelle nous descendons par le sentier...

... qui permet de voir d'en haut l'ensemble des formations géologiques du secteur.

... qui permet de voir d'en haut l'ensemble des formations géologiques du secteur.

Ici aussi il n'y a plus grand chose à voir (la mer ayant presque tout recouvert)... nous devons nous contenter d'explications générales... mais en nous promettant de revenir voir ce dont la marée nous prive aujourd'hui.

Ici aussi il n'y a plus grand chose à voir (la mer ayant presque tout recouvert)... nous devons nous contenter d'explications générales... mais en nous promettant de revenir voir ce dont la marée nous prive aujourd'hui.

Grâce à Monique et Brigitte... et en profitant de ce petit abri à l'entrée de l'Office de Tourisme...

Grâce à Monique et Brigitte... et en profitant de ce petit abri à l'entrée de l'Office de Tourisme...

... le groupe s'offre un petit thé avec gâteaux...

... le groupe s'offre un petit thé avec gâteaux...

... une façon de narguer le temps pluvieux et la marée... qui ne nous ont pas fait de cadeau pour cette 70ème sortie !

... une façon de narguer le temps pluvieux et la marée... qui ne nous ont pas fait de cadeau pour cette 70ème sortie !

La 71ème sortie ce sera le samedi 3 décembre pour observer le massif du Yaudet et les formations visibles en bordure de celui-ci sur la plage de Notigou. Là aussi nous serons tributaires de la marée et Monique KUBIAK propose  d'avancer à 13h. le rendez-vous à la pointe du Dourven (prévu dans un premier temps à 14 h.) 

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 10:12

Le samedi 25 juin 2016 Gilles MARJOLET nous a expliqué en détail la formation du "linéament quartzeux" qui va de Plédran à Moustéru"... puis il nous a montré sur le terrain 3 sites de la région de Bois-Meur Avaugour où l'on voit bien les différents aspects de ce linéament.

Comme je termine cet article, je reçois des photos de Christiane ROLLAND (envoyées par Monique KUBIAK). Je les mets à la fin de l'article.

Gilles Marjolet vient aussi de m'envoyer des photos que je rajoute (toujours à la fin de l'article)

Dans cet abri... sur le site départemental de Bois Meur...

Dans cet abri... sur le site départemental de Bois Meur...

... Gilles MARJOLET nous explique en détail...

... Gilles MARJOLET nous explique en détail...

... en nous montrant différents échantillons de roches locales...

... en nous montrant différents échantillons de roches locales...

... qu'il a trouvé dans le secteur...

... qu'il a trouvé dans le secteur...

... et en utilisant aussi différents documents qu'il a groupé sur le panneau que l'on voit ici dans sa voiture...

... et en utilisant aussi différents documents qu'il a groupé sur le panneau que l'on voit ici dans sa voiture...

... la mise en place de ce "linéament quartzeux" que nous allons voir sur le terrain.

... la mise en place de ce "linéament quartzeux" que nous allons voir sur le terrain.

Nous quittons donc maintenant cet abri pour reprendre les voitures...

Nous quittons donc maintenant cet abri pour reprendre les voitures...

... et atteindre un premier site...

... et atteindre un premier site...

... une vaste carrière ancienne maintenant remplie d'eau...

... une vaste carrière ancienne maintenant remplie d'eau...

... que nous voyons ici du belvédère qui la surplombe.

... que nous voyons ici du belvédère qui la surplombe.

Nous estimons ici la largeur du linéament à plus de 100 mètres.

Nous estimons ici la largeur du linéament à plus de 100 mètres.

Nous rejoignons ensuite les voitures...

Nous rejoignons ensuite les voitures...

... pour atteindre ce second site...

... pour atteindre ce second site...

... où sont visibles de nombreux blocs de quartz avec de multiples géodes...

... où sont visibles de nombreux blocs de quartz avec de multiples géodes...

... remplies de cristaux de quartz comme ceux que l'on voit ici.

... remplies de cristaux de quartz comme ceux que l'on voit ici.

Il y a aussi ces abondantes tâches noires... renseignement pris, il s'agit de manganèse (voir à la fin).

Il y a aussi ces abondantes tâches noires... renseignement pris, il s'agit de manganèse (voir à la fin).

Un troisième site nous montre ces structures particulières...

Un troisième site nous montre ces structures particulières...

... des brèches tectoniques montrant qu'il y a eu plusieurs phases dans la mise en place de notre linéament.

... des brèches tectoniques montrant qu'il y a eu plusieurs phases dans la mise en place de notre linéament.

Un peu plus loin...

Un peu plus loin...

... c'est tout un secteur...

... c'est tout un secteur...

... qui est constitué par ces brèches teintées d'oxydes de fer...

... qui est constitué par ces brèches teintées d'oxydes de fer...

... qui leur donne cette couleur rougeâtre.

... qui leur donne cette couleur rougeâtre.

Toute cette région forme dans le paysage une ligne de hauteurs boisées.

Toute cette région forme dans le paysage une ligne de hauteurs boisées.

Pour terminer cette agréable sortie Monique KUBIAK nous offre une petite dégustation de sa boisson favorite.

Pour terminer cette agréable sortie Monique KUBIAK nous offre une petite dégustation de sa boisson favorite.

Pour plus de renseignements sur la région de Bois-Meur Avaugour vous pouvez aller voir deux articles qui sont toujours sur le blog et qui concernent :

- une première sortie effectuée par Vivarmor le 22 avril 2007 et intitulée "Faune, flore, géologie à Bois Meur"

- une seconde sortie effectuée le 22 novembre 2008 et nommée "Sortie d'automne au bois d'Avaugour"

Pour cela faites dans "catégories" "sorties 2007" puis "sorties 2008".

Le groupe "Patrimoine Géologie 22" a aussi fait une sortie avec Jean Paul BARDOUL pour examiner le linéament quartzeux dans son ensemble. Cette sortie, la 34ème du groupe, date du 7 avril 2007 est évoquée dans le résumé des 38 premières sorties du groupe à la fin de catégorie "géologie".

Voici une dizaine de photos prises en gros plan par Christiane ROLLAND.

On voit bien ici les "stries de croissance" du cristal de quartz.

On voit bien ici les "stries de croissance" du cristal de quartz.

Nous sommes à l'arrêt numéro 2...

Nous sommes à l'arrêt numéro 2...

... là où il y a de multiples échantillons avec cristaux de quartz dans les géodes.

... là où il y a de multiples échantillons avec cristaux de quartz dans les géodes.

C'est ici aussi qu'il y a ce minéral noir...

C'est ici aussi qu'il y a ce minéral noir...

... qui se mélange au quartz... au point de se trouver parfois inclus dans les cristaux.

... qui se mélange au quartz... au point de se trouver parfois inclus dans les cristaux.

Quand il y a de l'espace dans la fissure les cristaux s'y développent...

Quand il y a de l'espace dans la fissure les cristaux s'y développent...

... et finissent par emplir tout l'espace.

... et finissent par emplir tout l'espace.

Cette photo a été prise lors du dernier arrêt...

Cette photo a été prise lors du dernier arrêt...

... avant d'arriver aux brèches colorées par l'oxyde de fer...

... avant d'arriver aux brèches colorées par l'oxyde de fer...

... que voici vues en gros plan.

... que voici vues en gros plan.

Photos de Gilles MARJOLET

Je n'ai pas parlé du kaolin : en voici une photo prise sur un sentier...

Je n'ai pas parlé du kaolin : en voici une photo prise sur un sentier...

... et une seconde prise sur la souche d'un arbre déraciné (les particules brillantes sont des cristaux de  muscovite).

... et une seconde prise sur la souche d'un arbre déraciné (les particules brillantes sont des cristaux de muscovite).

Ce bloc de quartz montre un faciès rubané.

Ce bloc de quartz montre un faciès rubané.

Pour terminer voici un schéma explicatif que Gilles MARJOLET nous a présenté lors de la sortie.

Pour terminer voici un schéma explicatif que Gilles MARJOLET nous a présenté lors de la sortie.

Des échantillons du minéral noir ayant été envoyé à des spécialistes pour identification, il s'agit bien de manganèse comme Gilles le pensait. Voici en effet la réponse :

"Bien reçu hier vos échantillons. Comme convenu, nous les avons testés au MEB par une analyse EDS des rayons X et nous avons identifié, K, Mn et O. Il s’agit donc de cryptomélane KMn8O16, ce qui n’est finalement par trop surprenant dans ce type de contexte."

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 16:16

Le samedi 14 mai 2016, le groupe "P.G.22" effectuait sa 68ème sortie avec Monique KUBIAK dans la région de Belle Isle en Terre - Loc Envel.

Je remercie Michel LALOI pour ses photos.

Monique Kubiak accueille le groupe devant le château et la mairie de Belle Isle en Terre.

Monique Kubiak accueille le groupe devant le château et la mairie de Belle Isle en Terre.

Elle nous parle (en nous montrant de échantillons qu'elle a dans sa voiture) du massif de Plouaret en  bordure duquel nous nous trouvons.

Elle nous parle (en nous montrant de échantillons qu'elle a dans sa voiture) du massif de Plouaret en bordure duquel nous nous trouvons.

Puis elle situe sur la carte au 1/50.000 les formations géologiques que nous allons examiner en détail : les gneiss migmatitiques de Belle Isle, la granodiortie de Bégard pour finir par les gneiss de Loc Envel.

Puis elle situe sur la carte au 1/50.000 les formations géologiques que nous allons examiner en détail : les gneiss migmatitiques de Belle Isle, la granodiortie de Bégard pour finir par les gneiss de Loc Envel.

Nous voici devant d'anciennes maisons à la sortie de Belle Isle en allant vers St-Brieuc...

Nous voici devant d'anciennes maisons à la sortie de Belle Isle en allant vers St-Brieuc...

... construites essentiellement avec la roche locale...

... construites essentiellement avec la roche locale...

... un gneiss migmatitique très déformé et plissé comme vous pouvez voir.

... un gneiss migmatitique très déformé et plissé comme vous pouvez voir.

Un petit coup d'oeil en passant... et quelques explications... sur le château de Lady MOND.

Un petit coup d'oeil en passant... et quelques explications... sur le château de Lady MOND.

Nous sommes maintenant devant une construction...

Nous sommes maintenant devant une construction...

... dont la façade est en granodiorite de Bégard...

... dont la façade est en granodiorite de Bégard...

... une roche qui se reconnaît à sa couleur un peu sombre et à ses gros feldspaths. (j'en parle dans le compte-rendu de la sortie du 5 décembre 2015 - faire dans catégories "sorties 2015)

... une roche qui se reconnaît à sa couleur un peu sombre et à ses gros feldspaths. (j'en parle dans le compte-rendu de la sortie du 5 décembre 2015 - faire dans catégories "sorties 2015)

On voit ici au centre de la photo la couleur qu'elle peut prendre par altération.

On voit ici au centre de la photo la couleur qu'elle peut prendre par altération.

Nous voici maintenant à l'endroit nommé "Les Forges" sur la route qui va à Loc Envel.

Nous voici maintenant à l'endroit nommé "Les Forges" sur la route qui va à Loc Envel.

Monique nous parle d'abord des laitiers laissés dans le coin par ces anciennes forges...

Monique nous parle d'abord des laitiers laissés dans le coin par ces anciennes forges...

... et nous montre de quoi il s'agit en prenant comme exemple ceux que nous avons rencontrés il y a quelques années dans le Mené.

... et nous montre de quoi il s'agit en prenant comme exemple ceux que nous avons rencontrés il y a quelques années dans le Mené.

Il y a aussi dans le coin des filons de plomb argentifère... dont elle nous explique sur un schéma la mise en place...

Il y a aussi dans le coin des filons de plomb argentifère... dont elle nous explique sur un schéma la mise en place...

... et dont elle nous montre des échantillons récolté par elle ici même.

... et dont elle nous montre des échantillons récolté par elle ici même.

Comme vous voyez tout le monde suit attentivement...

Comme vous voyez tout le monde suit attentivement...

...les explications près de la voiture où il y a toutes sortes d'échantillons pour rendre les choses plus concrètes.

...les explications près de la voiture où il y a toutes sortes d'échantillons pour rendre les choses plus concrètes.

Mais c'est sur le terrain que vont être faites les observations les plus intéressantes... et ici nous avons de la chance d'avoir de nombreux panneaux explicatifs.

Mais c'est sur le terrain que vont être faites les observations les plus intéressantes... et ici nous avons de la chance d'avoir de nombreux panneaux explicatifs.

Les lieux ont en effet été fort animés.

Les lieux ont en effet été fort animés.

On y a exploité les filons de plomb argentifère et les minerais de fer...

On y a exploité les filons de plomb argentifère et les minerais de fer...

... comme l'explique les nombreux panneaux tout le long du sentier...

... comme l'explique les nombreux panneaux tout le long du sentier...

De plus le milieu boisé est fort agréable... et voyez que le temps aussi était de la partie.

De plus le milieu boisé est fort agréable... et voyez que le temps aussi était de la partie.

Nous faisons un petit arrêt avec commentaires devant chaque panneau.

Nous faisons un petit arrêt avec commentaires devant chaque panneau.

Chacun d'eux est en effet fort bien renseigné...

Chacun d'eux est en effet fort bien renseigné...

... et bien sûr je ne peux vous les présenter tous... mais si vous passez dans le coin !...

... et bien sûr je ne peux vous les présenter tous... mais si vous passez dans le coin !...

Le groupe progresse...

Le groupe progresse...

...car selon une de mes formules favorites "il y a toujours mieux plus loin"...

...car selon une de mes formules favorites "il y a toujours mieux plus loin"...

... et effectivement plus loin...

... et effectivement plus loin...

... nous arrivons à d'anciennes galeries...fermées maintenant car habitées par des chauves-souris.

... nous arrivons à d'anciennes galeries...fermées maintenant car habitées par des chauves-souris.

D'ici partait l'exploitation des filons de B.G.P. (Blende-Galène-Pyrite).

D'ici partait l'exploitation des filons de B.G.P. (Blende-Galène-Pyrite).

Gilles MARJOLET (c'est lui qui nous guidera pour la prochaine sortie...) explique ici les recherches récentes effectuées par le BRGM... et qui ont incité Variscan à déposer à son tour un permis de recherche dans le secteur.

Gilles MARJOLET (c'est lui qui nous guidera pour la prochaine sortie...) explique ici les recherches récentes effectuées par le BRGM... et qui ont incité Variscan à déposer à son tour un permis de recherche dans le secteur.

Voici l'endroit où l'on voit bien les gneiss de Loc Envel...

Voici l'endroit où l'on voit bien les gneiss de Loc Envel...

... des "orthogneiss" (roches provenant d'un granite par métamorphisme) en liaison avec le fameux "Cisaillement Nord Armoricain"

... des "orthogneiss" (roches provenant d'un granite par métamorphisme) en liaison avec le fameux "Cisaillement Nord Armoricain"

Comme vous voyez chacun a son échantillon qu'il examine avec attention...

Comme vous voyez chacun a son échantillon qu'il examine avec attention...

... en écoutant les explications fournies.

... en écoutant les explications fournies.

Il y avait bien sûr ici, autrefois, des "charbonniers"... pour l'alimentation des hauts fourneaux notamment...

Il y avait bien sûr ici, autrefois, des "charbonniers"... pour l'alimentation des hauts fourneaux notamment...

Certains sont montés les voir un peu plus haut dans la forêt... ce que bien sûr je n'ai pu faire...

Certains sont montés les voir un peu plus haut dans la forêt... ce que bien sûr je n'ai pu faire...

... aussi ce sont des photos prises par Michel LALOI...

... aussi ce sont des photos prises par Michel LALOI...

... que je vous montre pour terminer ce compte rendu de notre 68ème sortie.

... que je vous montre pour terminer ce compte rendu de notre 68ème sortie.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 22:16

C'est sur la commune de Plouézoc'h (au lieu dit "Le Dourduff en mer") que nous avions rendez-vous le lundi 25 avril 2016 avec Jacques BERTHOLET. Avec lui, nous avons examiné des formations géologiques faisant partie du "Bassin de Morlaix" que les photos suivantes vont vous présenter :

Je remercie Michel LALOI pour ses photos.

Voici les participants arrivant au lieu de rendez-vous à 10 heures du matin.

Voici les participants arrivant au lieu de rendez-vous à 10 heures du matin.

S'ensuivent des premières explications.

S'ensuivent des premières explications.

Puis Jacques BERTHOLET nous parle des formations géologiques du "Bassin de Morlaix" que nous allons examiner.

Puis Jacques BERTHOLET nous parle des formations géologiques du "Bassin de Morlaix" que nous allons examiner.

Les premières se trouvent d'ailleurs juste de l'autre côté de la route...

Les premières se trouvent d'ailleurs juste de l'autre côté de la route...

... ce sont des schistes ardoisiers noirs à muscovite et chlorite...

... ce sont des schistes ardoisiers noirs à muscovite et chlorite...

... avec parfois du quartz intercalé. Ils occupent la base de la formation carbonifère du "Bassin de Morlaix"

... avec parfois du quartz intercalé. Ils occupent la base de la formation carbonifère du "Bassin de Morlaix"

Nous remontons maintenant la vallée du Dourduff... toujours sur les schistes carbonifères dont les caractéristiques (déformations, linéations...) nous sont expliquées en détails au cours de plusieurs arrêts

Nous remontons maintenant la vallée du Dourduff... toujours sur les schistes carbonifères dont les caractéristiques (déformations, linéations...) nous sont expliquées en détails au cours de plusieurs arrêts

Puis nous arrivons devant ce "Rocher de Kerrivoalen"...

Puis nous arrivons devant ce "Rocher de Kerrivoalen"...

C'est nous dit Jacques "un conglomérat polygénique qui résulte de l'accumulation de brèches volcaniques (déposées en milieu marin dans un contexte tectonique et volcanique actif) et d'éléments détritiques grossiers dus à des éboulis de pente "

C'est nous dit Jacques "un conglomérat polygénique qui résulte de l'accumulation de brèches volcaniques (déposées en milieu marin dans un contexte tectonique et volcanique actif) et d'éléments détritiques grossiers dus à des éboulis de pente "

Voici une vue d'ensemble de cette formation géologique fort complexe.

Voici une vue d'ensemble de cette formation géologique fort complexe.

Après ces explications va commencer un examen détaillé...

Après ces explications va commencer un examen détaillé...

... montrant des blocs de granite intercalés...

... montrant des blocs de granite intercalés...

... ou encore des petites lentilles calcaires indiquant bien l'origine marine.

... ou encore des petites lentilles calcaires indiquant bien l'origine marine.

Il y a ici beaucoup de choses à voir (une grosse masse de quartzites... une faille principale avec beaucoup de cassures secondaires...des déformations à toutes les échelles...etc...).

Il y a ici beaucoup de choses à voir (une grosse masse de quartzites... une faille principale avec beaucoup de cassures secondaires...des déformations à toutes les échelles...etc...).

Nous voici revenus au point de départ... comme vous voyez : dans ce superbe site il y a tout ce qu'il faut pour pique-niquer.

Nous voici revenus au point de départ... comme vous voyez : dans ce superbe site il y a tout ce qu'il faut pour pique-niquer.

Nous avons de la chance : le temps (incertain jusque là) s'est éclairci.

Nous avons de la chance : le temps (incertain jusque là) s'est éclairci.

Aussi chacun en profite pour se restaurer, pour discuter...

Aussi chacun en profite pour se restaurer, pour discuter...

...et savourer ce moment de repos.

...et savourer ce moment de repos.

Maintenant nous repartons pour un second périple à partir de Kerarmel où l'on voit le groupe arriver.

Maintenant nous repartons pour un second périple à partir de Kerarmel où l'on voit le groupe arriver.

Ici nous sommes sur des formations qui forment plutôt le sommet de la série... ce sont d'abord des "schistes zébrés" ce nom leur venant des alternances claires et sombres qui les constituent.

Ici nous sommes sur des formations qui forment plutôt le sommet de la série... ce sont d'abord des "schistes zébrés" ce nom leur venant des alternances claires et sombres qui les constituent.

Ici aussi il y a de quoi examiner...

Ici aussi il y a de quoi examiner...

... par exemple cette curieuse déformation qui semble être un "plissement synsédimentaire"... la fourchette elle (utilisée pour donner l'échelle) est un échouage récent (mais elle est quand même en argent !).

... par exemple cette curieuse déformation qui semble être un "plissement synsédimentaire"... la fourchette elle (utilisée pour donner l'échelle) est un échouage récent (mais elle est quand même en argent !).

Ce qui est remarquable ici ce sont les petits filonnets de quartz...

Ce qui est remarquable ici ce sont les petits filonnets de quartz...

... leurs plissements montre bien les déformations des schistes encaissants...

... leurs plissements montre bien les déformations des schistes encaissants...

... c'est ce que l'on appelle des "plis ptygmatiques".

... c'est ce que l'on appelle des "plis ptygmatiques".

Toute la série des "schistes zébrés" en est affectée.

Toute la série des "schistes zébrés" en est affectée.

Il y a partout quelque chose à examiner (déformations... galets...) sans compter les formations quaternaires en falaises...

Il y a partout quelque chose à examiner (déformations... galets...) sans compter les formations quaternaires en falaises...

Ici ce sont les variations de couleur qui se voient bien indiquant au moins trois temps de formation : en bas l'oxyde ferrique de couleur rouge indique un climat chaud... la couleur noire elle est due à du carbone...au-dessus c'est plutôt du limon.

Ici ce sont les variations de couleur qui se voient bien indiquant au moins trois temps de formation : en bas l'oxyde ferrique de couleur rouge indique un climat chaud... la couleur noire elle est due à du carbone...au-dessus c'est plutôt du limon.

Ici ce sont des éboulis de pente qui constituent l'essentiel de la falaise... ils se sont formés en climat péri-glaciaire (lors des brefs réchauffements lorsque la partie superficielle du sol se décongèle il y a des glissements de terrains)

Ici ce sont des éboulis de pente qui constituent l'essentiel de la falaise... ils se sont formés en climat péri-glaciaire (lors des brefs réchauffements lorsque la partie superficielle du sol se décongèle il y a des glissements de terrains)

Mais revenons à nos formations hercyniennes... ici les plissements sont remarquables et de grandes tailles...

Mais revenons à nos formations hercyniennes... ici les plissements sont remarquables et de grandes tailles...

De plus nous sommes à cheval sur deux formations géologiques différentes bien que parfois imbriquées...

De plus nous sommes à cheval sur deux formations géologiques différentes bien que parfois imbriquées...

...on voit bien ici au-dessus des schistes zébrés sombres (en bas de la photo) une formation plus claire et fortement plissée : ce sont des volcanites et on les retrouve (en plus massif) tout à fait en haut du cliché.

...on voit bien ici au-dessus des schistes zébrés sombres (en bas de la photo) une formation plus claire et fortement plissée : ce sont des volcanites et on les retrouve (en plus massif) tout à fait en haut du cliché.

Cette photo montre bien les détails du plissement.

Cette photo montre bien les détails du plissement.

Un peu plus loin ce sont des véritables poudingues que l'on trouve dans la série volcanique.

Un peu plus loin ce sont des véritables poudingues que l'on trouve dans la série volcanique.

Ce qui est remarquable c'est la déformations des galets...

Ce qui est remarquable c'est la déformations des galets...

... dont la forme ronde au départ est maintenant étirée voir plissée... comme dans les poudingues polygéniques de Cesson en baie de St-Brieuc les galets sont de nature diverse c'est pourquoi certains sont plus déformés que d'autres.

... dont la forme ronde au départ est maintenant étirée voir plissée... comme dans les poudingues polygéniques de Cesson en baie de St-Brieuc les galets sont de nature diverse c'est pourquoi certains sont plus déformés que d'autres.

Un peu plus loin encore, voyez que l'intensité des déformations ne faiblit pas.

Un peu plus loin encore, voyez que l'intensité des déformations ne faiblit pas.

Les pieds de l'observateur donnent l'échelle des plissements.

Les pieds de l'observateur donnent l'échelle des plissements.

Cet énorme filon de quartz s'est mis en place à la faveur de ces intenses déformations.

Cet énorme filon de quartz s'est mis en place à la faveur de ces intenses déformations.

Au large on voit le château du Taureau.

Au large on voit le château du Taureau.

Ici nous sommes sur la métadolérite (qui forme le sous-bassement du cairn de Barnenez) dont voici différents galets.

Ici nous sommes sur la métadolérite (qui forme le sous-bassement du cairn de Barnenez) dont voici différents galets.

La voici en place sur l'estran.

La voici en place sur l'estran.

Notre second parcours s'arrête ici... mais voyez que les explications continuent... ce qui montre que l'intérêt ne faiblit pas malgré l'heure avancée vu qu'il est maintenant plus de 17 heures.

Notre second parcours s'arrête ici... mais voyez que les explications continuent... ce qui montre que l'intérêt ne faiblit pas malgré l'heure avancée vu qu'il est maintenant plus de 17 heures.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 20:41

Le mercredi 20 mai 2015, Jacques BERTHOLET nous avait donné rendez-vous à 10 h. du matin sur le parking de Porz Biliek à Locquirec

Il nous présente ici la géologie locale.

Il nous présente ici la géologie locale.

Maintenant nous descendons sur l'estran entre la pointe du Corbeau et la pointe du Château (qui est celle que l'on voit au fond).

Maintenant nous descendons sur l'estran entre la pointe du Corbeau et la pointe du Château (qui est celle que l'on voit au fond).

Nous sommes sur des formations de la base du Briovérien...

Nous sommes sur des formations de la base du Briovérien...

... des volcano-sédiments (tufs kératophyriques dit la carte géologique au 1/50.000 de Plestin les Grèves) qui depuis leur formation il y a environ 617 millions d'années ont été bien sûr modifiés et redressés.

... des volcano-sédiments (tufs kératophyriques dit la carte géologique au 1/50.000 de Plestin les Grèves) qui depuis leur formation il y a environ 617 millions d'années ont été bien sûr modifiés et redressés.

Nous revenons maintenant vers le parking... et c'est la pointe du Corbeau que l'on voit à l'arrière plan.

Nous revenons maintenant vers le parking... et c'est la pointe du Corbeau que l'on voit à l'arrière plan.

Maintenant nous arrivons à la pointe du Château (sur sa face Est)...

Maintenant nous arrivons à la pointe du Château (sur sa face Est)...

... où nous découvrons ces poudingues très comparables aux poudingues polygéniques de Cesson (voir sortie 58).

... où nous découvrons ces poudingues très comparables aux poudingues polygéniques de Cesson (voir sortie 58).

Il en existe en plusieurs endroits...

Il en existe en plusieurs endroits...

... et parfois comme ici on peut les voir en 2 dimensions.

... et parfois comme ici on peut les voir en 2 dimensions.

Ce que le groupe examine maintenant...

Ce que le groupe examine maintenant...

... c'est un morceau de filon de quartz (il y en a beaucoup dans le secteur...) envahi par de la chlorite (teinte verte).

... c'est un morceau de filon de quartz (il y en a beaucoup dans le secteur...) envahi par de la chlorite (teinte verte).

En longeant toujours la face Est de la pointe du Chateau... nous allons vers le fond de la baie.

En longeant toujours la face Est de la pointe du Chateau... nous allons vers le fond de la baie.

Il y a toujours des poudingues et cette photo montre bien la déformation des galets

Il y a toujours des poudingues et cette photo montre bien la déformation des galets

Nous voici arrivé dans une zone où l'on voit de la malachite intercalée dans les volcano-sédiments.

Nous voici arrivé dans une zone où l'on voit de la malachite intercalée dans les volcano-sédiments.

Il n'y en a pas seulement dans la falaise mais aussi sur les roches de l'estran.

Il n'y en a pas seulement dans la falaise mais aussi sur les roches de l'estran.

Maintenant sommes du côté de Plestin les Grèves et nous descendons vers la plage des Curés (on y pêchait autrefois paraît-il des poissons appelés les "prêtres" d'où cette appellation).

Maintenant sommes du côté de Plestin les Grèves et nous descendons vers la plage des Curés (on y pêchait autrefois paraît-il des poissons appelés les "prêtres" d'où cette appellation).

Ici nous sommes sur la formation briovérienne dite "de Paimpol"...

Ici nous sommes sur la formation briovérienne dite "de Paimpol"...

... dont le caractère principal est de contenir des "laves en coussins (comme à la pointe de Guilben... voir article sur le dernier festival Natur'Armor).

... dont le caractère principal est de contenir des "laves en coussins (comme à la pointe de Guilben... voir article sur le dernier festival Natur'Armor).

Jacques explique ici le mouvement des plaques (nous sommes dans une zone de subduction...) qui sont à l'origine des formations observées.

Jacques explique ici le mouvement des plaques (nous sommes dans une zone de subduction...) qui sont à l'origine des formations observées.

Autre particularité du lieu : un superbe filon de kératophyre... sur lequel sont alignés les observateurs.

Autre particularité du lieu : un superbe filon de kératophyre... sur lequel sont alignés les observateurs.

Ici aussi les déformations des volcano-sédiments sont importants... comme le briovérien de Locquirec, celui de Paimpol (âgé lui de 610 millions d'année environ...) a subi d'abord l'orogenèse cadomienne puis l'orogenèse hercynienne.

Ici aussi les déformations des volcano-sédiments sont importants... comme le briovérien de Locquirec, celui de Paimpol (âgé lui de 610 millions d'année environ...) a subi d'abord l'orogenèse cadomienne puis l'orogenèse hercynienne.

Dans ce mur les galets sont essentiellement en kératophyre (pour les plus clairs)... en schistes verts... et  fragments de coussins.

Dans ce mur les galets sont essentiellement en kératophyre (pour les plus clairs)... en schistes verts... et fragments de coussins.

Nous sommes toujours sur la même formation géologique mais à Porz Mellek cette fois...

Nous sommes toujours sur la même formation géologique mais à Porz Mellek cette fois...

Comme précédemment, les laves en coussins y sont également présentes intercalées dans des volcano-sédiments basiques (les schistes verts déjà vus)... le tout fortement altéré...

Comme précédemment, les laves en coussins y sont également présentes intercalées dans des volcano-sédiments basiques (les schistes verts déjà vus)... le tout fortement altéré...

... parmi lesquels cependant comme on voit ici il y a des bancs plus clairs...donc dérivant d'un volcanisme acide...

... parmi lesquels cependant comme on voit ici il y a des bancs plus clairs...donc dérivant d'un volcanisme acide...

... que le groupe observe ici...

... que le groupe observe ici...

...et dont l'aspect sédimentaire se voit bien un peu plus loin.

...et dont l'aspect sédimentaire se voit bien un peu plus loin.

Le tout sous la surveillance de notre ami Bernard GOGUEL qui n'hésite pas à prendre de la hauteur pour tout découvrir ! Sur la photo on voit bien aussi le banc clair dont je viens de parler.

Le tout sous la surveillance de notre ami Bernard GOGUEL qui n'hésite pas à prendre de la hauteur pour tout découvrir ! Sur la photo on voit bien aussi le banc clair dont je viens de parler.

Il est maintenant environ 17 heures... et nous mettons fin ici à cette journée agréablement ensoleillée... bien conscient de n'avoir pas tout vu... mais avec l'envie pour beaucoup d'y revenir !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 23:00

Ce mercredi 22 avril 2015, Monique KUBIAK nous a guidés pour une observation de différentes formations géologiques visibles dans la vallée du Trieux aux alentours de l'ancienne E.A.M. (Ecole d'Apprentissage Maritime) au niveau donc de Lézardrieux mais sur la rive opposée.

Nous avons examiné successivement :

- des tufs volcaniques dits "tufs de Téguier"

- des spilites dites "spilites de Paimpol"

- une zone broyée avec par endroits des faciès hydrothermalisés et des niveaux de phtanite

- la diorite de Keralain

- les rhyolites ignimbritiques de Lézardrieux.

Toutes ces formations sont très anciennes : autour de 615 millions d'années pour les tufs, spilites et rhyolites et 582 millions d'années pour la diorite... en rapport donc avec l'orogène Cadomien (formation d'une première chaîne de montagne).

Je remercie Michel LALOI pour ses photos.

Louis LE NORMAND vient aussi de m'envoyer des photos (voir à la fin de l'article)

On voit ici (de dos) Monique KUBIAK présentant l'histoire géologique du secteur... et l'histoire de la région au Cadomien...

On voit ici (de dos) Monique KUBIAK présentant l'histoire géologique du secteur... et l'histoire de la région au Cadomien...

... à un groupe fort attentif de 35 personnes

... à un groupe fort attentif de 35 personnes

Ce premier arrêt nous permet de voir les tufs de Tréguier...

Ce premier arrêt nous permet de voir les tufs de Tréguier...

... avec explications sur leur mise en place... leur utilisation dans la région... etc.

... avec explications sur leur mise en place... leur utilisation dans la région... etc.

A l'opposé des tufs, nous voici arrivés vers le sud...

A l'opposé des tufs, nous voici arrivés vers le sud...

... dans une zone qui va nous permettre de voir les spilites.

... dans une zone qui va nous permettre de voir les spilites.

Après un temps d'explication...

Après un temps d'explication...

... nous allons arriver à ces fameux coussins...

... nous allons arriver à ces fameux coussins...

... de basalte spilitique... formés sous la mer...

... de basalte spilitique... formés sous la mer...

... à une profondeur telle que la pression de l'eau empêche les gaz contenus dans la lave de s'échapper.

... à une profondeur telle que la pression de l'eau empêche les gaz contenus dans la lave de s'échapper.

Tout cela aussi nous est expliqué en détail...

Tout cela aussi nous est expliqué en détail...

... et en différents points.

... et en différents points.

Les coussins s'étalent parfois sur une certaine longueur comme on voit ici au centre de la photo (voir aussi l'une des photos de Louis à la fin).

Les coussins s'étalent parfois sur une certaine longueur comme on voit ici au centre de la photo (voir aussi l'une des photos de Louis à la fin).

Parfois des sédiments avec rides de courant s'y intercalent.

Parfois des sédiments avec rides de courant s'y intercalent.

On y rencontre aussi des filons divers (dolérite, microgranite...)

On y rencontre aussi des filons divers (dolérite, microgranite...)

... et en revenant sur nos pas, des zones où les coussins sont de plus en plus broyés.

... et en revenant sur nos pas, des zones où les coussins sont de plus en plus broyés.

On voit bien ici les sédiments qui entourent et soudent les coussins...

On voit bien ici les sédiments qui entourent et soudent les coussins...

... et ici les zones bulleuses et les cavités qui se forment au centre des coussins d'une certaine taille.

... et ici les zones bulleuses et les cavités qui se forment au centre des coussins d'une certaine taille.

On a parfois des filons et des faciès hydrothermalisés...

On a parfois des filons et des faciès hydrothermalisés...

et quand nous revenons sur nos pas nous rencontrons comme ici dans la falaise des phanites (en bas de la photo) surmontés par du sidérolithique puis par des altérites. Nous sommes ici dans le coeur de la zone broyée.

et quand nous revenons sur nos pas nous rencontrons comme ici dans la falaise des phanites (en bas de la photo) surmontés par du sidérolithique puis par des altérites. Nous sommes ici dans le coeur de la zone broyée.

De l'autre côté de cette zone broyée, voici la diorite de Keralain...

De l'autre côté de cette zone broyée, voici la diorite de Keralain...

... avec ses gros cristaux de hornblende...

... avec ses gros cristaux de hornblende...

... et feldspaths intercalés.

... et feldspaths intercalés.

Au retour il nous a été montré (aux environs de Tréméven) la même diorite intercalée cette fois dans le massif de diorite de St-Quay !

Au retour il nous a été montré (aux environs de Tréméven) la même diorite intercalée cette fois dans le massif de diorite de St-Quay !

De retour au point de départ, le groupe se dirige pour finir vers la rhyolite ignimbritique...

De retour au point de départ, le groupe se dirige pour finir vers la rhyolite ignimbritique...

... bien visible sur ce "rocher Donan" que la marée basse nous permet maintenant d'atteindre.

... bien visible sur ce "rocher Donan" que la marée basse nous permet maintenant d'atteindre.

Monique nous explique les caractéristiques de ces roches...

Monique nous explique les caractéristiques de ces roches...

...mises en place au sein de "nuées ardentes" comme l'expliquent ces schémas...

...mises en place au sein de "nuées ardentes" comme l'expliquent ces schémas...

... et dont il existe de nombreuses variétés...

... et dont il existe de nombreuses variétés...

... comme celle-ci dont les constituants nous sont montrés par Monique.

... comme celle-ci dont les constituants nous sont montrés par Monique.

Certains n'hésitent pas à escalader ce pointement rocheux du sommet duquel...

Certains n'hésitent pas à escalader ce pointement rocheux du sommet duquel...

...la vue est superbe sur l'ancienne E.A.M. récemment cédée par le département qui en était propriétaire... à un particulier qui restaure l'ensemble de ce superbe site.

...la vue est superbe sur l'ancienne E.A.M. récemment cédée par le département qui en était propriétaire... à un particulier qui restaure l'ensemble de ce superbe site.

Voici des photos prises par Louis LE NORMAND et que je viens de recevoir :

C'est toujours le travail de Bernard AUVRAY qui est la référence de base.

C'est toujours le travail de Bernard AUVRAY qui est la référence de base.

A 14h., le "rocher Donan" n'est pas encore accessible... c'est pourquoi nous devrons attendre la fin de la sortie pour y aller.

A 14h., le "rocher Donan" n'est pas encore accessible... c'est pourquoi nous devrons attendre la fin de la sortie pour y aller.

Les tufs eux se visitent sans problème !

Les tufs eux se visitent sans problème !

Pour arriver sur les spilites c'est déjà plus ardu...

Pour arriver sur les spilites c'est déjà plus ardu...

... mais cela vaut le déplacement !... car il est rare de voir un coussin à l'horizontal comme ici où Louis LE NORMAND l'a pris en gros plan.

... mais cela vaut le déplacement !... car il est rare de voir un coussin à l'horizontal comme ici où Louis LE NORMAND l'a pris en gros plan.

Voilà pourquoi chacun est bien content !

Voilà pourquoi chacun est bien content !

Ici on voit bien le niveau à phtanites... surmonté par sidérolithique et altérites.

Ici on voit bien le niveau à phtanites... surmonté par sidérolithique et altérites.

Dans la diorite on ne se lasse pas d'admirer les énormes cristaux de hornblende.

Dans la diorite on ne se lasse pas d'admirer les énormes cristaux de hornblende.

Nous voici sur les rhyolites ignimbritiques...

Nous voici sur les rhyolites ignimbritiques...

... et Gilles MARJOLET est content car il vient de trouver ici une roche dont il cherchait l'origine depuis quelque temps !

... et Gilles MARJOLET est content car il vient de trouver ici une roche dont il cherchait l'origine depuis quelque temps !

Un bel après-midi donc... dans un coin magnifique et dont la géodiversité méritait bien d'être mieux connue !

Prochaine sortie du groupe avec Jacques BERTHOLET le mercredi 20 mai : Locquirec et pointe de l'Armorique. Des précisions seront fournies par messagerie aux membres du groupe.

Je viens ce passer ce samedi 25 (après la sortie à Cavan) chez Gilles MARJOLET pour voir ce dont je parle ci-dessus : l'échantillon trouvé par lui à l'embouchure du Trieux et l'équivalent répéré lors de la sortie. Voici les photos que j'en ai pris :

Voici les "ignimbrites alvéolaires" repérées lors de la sortie... les alvéoles se sont plus ou moins remples de quartz.

Voici les "ignimbrites alvéolaires" repérées lors de la sortie... les alvéoles se sont plus ou moins remples de quartz.

Voici le galet que Gilles avait récupéré à l'embouchure du Trieux sans pouvoir y mettre un nom.

Voici le galet que Gilles avait récupéré à l'embouchure du Trieux sans pouvoir y mettre un nom.

La comparaison des deux permet de voir qu'ils ont la même origine même si les "alvéoles" du galets sont plus petites que celles de l'échantillon récolté.

La comparaison des deux permet de voir qu'ils ont la même origine même si les "alvéoles" du galets sont plus petites que celles de l'échantillon récolté.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 22:42

Le samedi 22 novembre 2014 nous avions rendez-vous à Gourin avec Joseph LE GUERNIC pour une observation de la géologie locale. Nous étions 22 participants... et n'avons pas été déçus. Même le temps finalement n'a pas été trop défavorable !

Je remercie Michel LALOI, Colette et Daniel LERICHE pour leurs photos que je joins aux miennes... et aussi Dominique TRANCHANT pour son enregistrement des explications de notre guide.

C'est au manoir de Tronjoly que nous avions rendez-vous. C'est un superbe site...

C'est au manoir de Tronjoly que nous avions rendez-vous. C'est un superbe site...

... avec, en plus des bâtiments, un vaste parc et de multiples plans d'eau.

... avec, en plus des bâtiments, un vaste parc et de multiples plans d'eau.

C'est là que notre guide nous accueille...

C'est là que notre guide nous accueille...

... et voyez que si le temps est maussade... les visages n'ont rien de renfrogné cependant !

... et voyez que si le temps est maussade... les visages n'ont rien de renfrogné cependant !

Un montage vidéo nous est d'abord proposé...

Un montage vidéo nous est d'abord proposé...

... dans cette superbe salle... et c'est toute l'histoire de Gourin et de sa région qui est évoquée.

... dans cette superbe salle... et c'est toute l'histoire de Gourin et de sa région qui est évoquée.

Ensuite deux visites nous ont été proposées :

- le musée "géologie"

- le musée "outils anciens"

Voyons d'abord des images du premier

On voit ici la moitié des participants pénétrer dans le musée "géologie"... (cependant que l'autre moitié visite le musée "outils anciens")

On voit ici la moitié des participants pénétrer dans le musée "géologie"... (cependant que l'autre moitié visite le musée "outils anciens")

C'est toute la géologie locale qui nous est ici présentée.

C'est toute la géologie locale qui nous est ici présentée.

Joseph LE GUERNIC nous en commente chaque partie... et répond aux nombreuses questions posées.

Joseph LE GUERNIC nous en commente chaque partie... et répond aux nombreuses questions posées.

Toutes les roches de la région sont présentées...

Toutes les roches de la région sont présentées...

... avec pour chacune des renseignements détaillés.

... avec pour chacune des renseignements détaillés.

Il y a une grande variété de granites bien sûr...comme ici le granite de Locuon que nous avons découvert sur le terrain il n'y a pas si longtemps.

Il y a une grande variété de granites bien sûr...comme ici le granite de Locuon que nous avons découvert sur le terrain il n'y a pas si longtemps.

Mais il y a aussi aussi d'autres roches comme ces "poudingues de Gourin"...

Mais il y a aussi aussi d'autres roches comme ces "poudingues de Gourin"...

... que nous voyons d'abord ici... avant de les rencontrer sur le terrain.

... que nous voyons d'abord ici... avant de les rencontrer sur le terrain.

Il y a aussi ces superbes "chiastolites" : une variété d'andalousie que nous avons déjà vues lors de nos différentes sorties dans la région de Mur de Bretagne.

Il y a aussi ces superbes "chiastolites" : une variété d'andalousie que nous avons déjà vues lors de nos différentes sorties dans la région de Mur de Bretagne.

Ces cornéennes (des quartzites à grenat)... aussi nous les avons déjà vues sur le terrain (dans la région de Plélauff cette fois).

Ces cornéennes (des quartzites à grenat)... aussi nous les avons déjà vues sur le terrain (dans la région de Plélauff cette fois).

Des cartes et coupes nombreuses sont très parlantes...

Des cartes et coupes nombreuses sont très parlantes...

... notamment celle-ci qui situe les schistes ardoisiers de la région.

... notamment celle-ci qui situe les schistes ardoisiers de la région.

Ce sont en effet les ardoisières qui ont rendu célèbre tout ce centre Bretagne...

Ce sont en effet les ardoisières qui ont rendu célèbre tout ce centre Bretagne...

... aussi les schistes ardoisiers sont présentés en détail...

... aussi les schistes ardoisiers sont présentés en détail...

... avec ici les amas de pyrite qui les ornent parfois (ce que les exploitants n'appréciaient guère vous pensez bien !).

... avec ici les amas de pyrite qui les ornent parfois (ce que les exploitants n'appréciaient guère vous pensez bien !).

De plus le métier n'était pas sans risque...Ici c'est un grave accident qui est évoqué.

De plus le métier n'était pas sans risque...Ici c'est un grave accident qui est évoqué.

Dans une seconde salle Joseph LE GUERNIC évoque ses souvenirs anciens (de thésard et d'ingénieur géologue)... et ces sont les Alpes, les volcans d'Auvergne... qui sont évoqués... avec une participation du public telle que l'on ne voit pas le temps passer !

Dans une seconde salle Joseph LE GUERNIC évoque ses souvenirs anciens (de thésard et d'ingénieur géologue)... et ces sont les Alpes, les volcans d'Auvergne... qui sont évoqués... avec une participation du public telle que l'on ne voit pas le temps passer !

Pendant qu'une moitié des participants visitait le musée "géologie"... les autres, avec Louis SINQUIN, découvraient émerveillés le musée des outils anciens :

En passant cette porte...

En passant cette porte...

... vous entrez dans un univers magique !

... vous entrez dans un univers magique !

Il y a aussi la partie externe... et c'est par elle que nous commençons la visite.

Il y a aussi la partie externe... et c'est par elle que nous commençons la visite.

Ici la démonstration concerne une machine...

Ici la démonstration concerne une machine...

... à fabriquer des sabots.

... à fabriquer des sabots.

Ici le groupe examine la "faucheuse" (au premier plan à gauche)... mais on a aussi sur la photo un aperçu de la variété des machines exposées...

Ici le groupe examine la "faucheuse" (au premier plan à gauche)... mais on a aussi sur la photo un aperçu de la variété des machines exposées...

... dont cette machine à couper les betteraves et autres navets... il y avait non loin une machine à couper les ajoncs.

... dont cette machine à couper les betteraves et autres navets... il y avait non loin une machine à couper les ajoncs.

Revenons maintenant à l'intérieur du musée.

Revenons maintenant à l'intérieur du musée.

On a d'abord ici une bonne idée des céréales récoltées dans nos campagnes autrefois.

On a d'abord ici une bonne idée des céréales récoltées dans nos campagnes autrefois.

Ensuite ce sont les outils des différents artisans qui nous sont présentés...

Ensuite ce sont les outils des différents artisans qui nous sont présentés...

...ici, on voit les outils des sabotiers (installés dans leurs "huttes" au milieu des bois).

...ici, on voit les outils des sabotiers (installés dans leurs "huttes" au milieu des bois).

Mais  il y en avait beaucoup d'autres...

Mais il y en avait beaucoup d'autres...

... dont ceux de la ménagère... avec la "table mise" au premier plan.

... dont ceux de la ménagère... avec la "table mise" au premier plan.

Ici c'est le charron (fabricant ses roues de charrettes) qui est à l'honneur.

Ici c'est le charron (fabricant ses roues de charrettes) qui est à l'honneur.

Voilà maintenant un carrier en plein effort !

Voilà maintenant un carrier en plein effort !

Les différents bois... et une démonstration de rabots... nous sont proposés maintenant.

Les différents bois... et une démonstration de rabots... nous sont proposés maintenant.

Au centre de ce panneau le fameux "miroir aux alouettes" des chasseurs de l'époque.

Au centre de ce panneau le fameux "miroir aux alouettes" des chasseurs de l'époque.

Je ne vous parle pas des différentes "balances" ... des barattes et autre "écrémeuses...et de bien d'autres choses encore... que notre guide nous a présentées... à tel point que nous n'avons pas vu le temps passer... ni dans un musée ni dans l'autre... et qu'il était 13h.30 lorsque nous avons pensé qu'il était peut-être temps de casser la croûte :

Ce que nous faisons dans le parc où bancs et toilettes étaient à notre disposition.

Ce que nous faisons dans le parc où bancs et toilettes étaient à notre disposition.

Ensuite (c'est à dire à partir de 14h.30) nous avons commencé les visites sur le terrain.

Un premier arrêt nous a permis de voir les poudingues de Gourin.

Un premier arrêt nous a permis de voir les poudingues de Gourin.

Ensuite c'est vers un site où l'on voit les "quartzites" (grés armoricains) que le groupe se dirige.

Ensuite c'est vers un site où l'on voit les "quartzites" (grés armoricains) que le groupe se dirige.

Nous sommes devant une ancienne carrière...

Nous sommes devant une ancienne carrière...

... dont le front de taille est bien dégagé.

... dont le front de taille est bien dégagé.

Joseph LE GUERNIC a trouvé ici une site idéal... avec accès spécialement aménagé... où il peut expliquer en détail...

Joseph LE GUERNIC a trouvé ici une site idéal... avec accès spécialement aménagé... où il peut expliquer en détail...

... toute l'histoire géologique des formations mises en place durant l'ère primaire... et déformées ensuite par l'orogène hercynien

... toute l'histoire géologique des formations mises en place durant l'ère primaire... et déformées ensuite par l'orogène hercynien

Le groupe retrouve ici la route où sont garées les voitures... qui vont nous permettre d'aller vers un troisième site

Le groupe retrouve ici la route où sont garées les voitures... qui vont nous permettre d'aller vers un troisième site

Ce troisième site, nous y sommes...

Ce troisième site, nous y sommes...

... c'est un site privé... interdit au public... mais autorisé aux groupes pilotés par un guide.

... c'est un site privé... interdit au public... mais autorisé aux groupes pilotés par un guide.

Nous sommes maintenant sur une ancienne "plateforme minière".

Nous sommes maintenant sur une ancienne "plateforme minière".

Vous l'avez sans doute déjà deviné... mais cette photo le montre bien... ce sont des schistes ardoisiers que nous avons sous les pieds.

Vous l'avez sans doute déjà deviné... mais cette photo le montre bien... ce sont des schistes ardoisiers que nous avons sous les pieds.

Des explications détaillées nous sont fournies ici aussi...

Des explications détaillées nous sont fournies ici aussi...

... cependant que les participants peuvent consulter le plan qui a été remis à chacun.

... cependant que les participants peuvent consulter le plan qui a été remis à chacun.

Notre guide est intarissable...

Notre guide est intarissable...

... et répond à toutes les questions.

... et répond à toutes les questions.

Un dernier arrêt...

Un dernier arrêt...

... devant cet endroit protégé par un grillage...

... devant cet endroit protégé par un grillage...

...c'est le point de départ de la dernière "descente" ouverte ici (par une société d'Angers) peu de temps avant la fermeture des ardoisières en 1962... et la sortie va se terminer car non seulement la pluie... mais aussi la nuit est en train de tomber !

...c'est le point de départ de la dernière "descente" ouverte ici (par une société d'Angers) peu de temps avant la fermeture des ardoisières en 1962... et la sortie va se terminer car non seulement la pluie... mais aussi la nuit est en train de tomber !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article