Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 23:49

En dépit d'un temps pluvieux, nous étions une bonne trentaine de participants. Par chance la pluie a cessé à mi-parcours environ et c'est la marée montante qui nous a finalement poussé à rejoindre vers 17 heures notre point de départ.

Merci une fois de plus à Guillaume LESAGE pour ses photos. Je rajoute aussi quelques photos parmi celles que vient de m'envoyer Michel LALOI ce dimanche (voir à la fin).
C'est sous la pluie que s'opère le rassemblement...

C'est sous la pluie que s'opère le rassemblement...

... et sous la pluie (mais un peu moindre cependant... voyez que les parapluies sont rentrés...) que le groupe se met en route...

... et sous la pluie (mais un peu moindre cependant... voyez que les parapluies sont rentrés...) que le groupe se met en route...

... vers le premier site géologique à observer.

... vers le premier site géologique à observer.

Ce sont les formations rouges de la base de l'Ordovicien que nous allons examiner : on les voit (sur cet extrait de la carte géologique Pontrieux Etables sur Mer) en brun dans la partie supérieure gauche où elles reposent sur le briovérien (en vert)

Ce sont les formations rouges de la base de l'Ordovicien que nous allons examiner : on les voit (sur cet extrait de la carte géologique Pontrieux Etables sur Mer) en brun dans la partie supérieure gauche où elles reposent sur le briovérien (en vert)

On voit ici la discordance entre le briovérien (à droite- âgé de 600 millions d'années environ) et l'ordovicien (à gauche dont l'âge est d'environ 470 millions d'années).

On voit ici la discordance entre le briovérien (à droite- âgé de 600 millions d'années environ) et l'ordovicien (à gauche dont l'âge est d'environ 470 millions d'années).

Les grès briovériens sont redressés sensiblement à la verticale...

Les grès briovériens sont redressés sensiblement à la verticale...

... cependant que les conglomérats ordoviciens ont un pendage moindre.

... cependant que les conglomérats ordoviciens ont un pendage moindre.

Ce sont ces conglomérats que l'on voit ici...

Ce sont ces conglomérats que l'on voit ici...

... que le groupe examine maintenant.

... que le groupe examine maintenant.

Leur couleur est rougeâtre et cela est dû à de l'oxyde de fer... les galets (plus ou moins arrondis) sont de taille et de nature variée (quartz en blanc-grés briovérien en gris-phtanite en noir-latérite en rouge).

Leur couleur est rougeâtre et cela est dû à de l'oxyde de fer... les galets (plus ou moins arrondis) sont de taille et de nature variée (quartz en blanc-grés briovérien en gris-phtanite en noir-latérite en rouge).

Surmontant ces conglomérats, il y a dans la falaise des formations quaternaires instables...

Surmontant ces conglomérats, il y a dans la falaise des formations quaternaires instables...

... que des panneaux incitent à ne pas trop approcher !

... que des panneaux incitent à ne pas trop approcher !

Parmi les conglomérats rougeâtres et grossiers que nous venons d'examiner... on voit ici des sédiments fins et de couleur verdâtre... de plus ils sont curieusement plissés...

Parmi les conglomérats rougeâtres et grossiers que nous venons d'examiner... on voit ici des sédiments fins et de couleur verdâtre... de plus ils sont curieusement plissés...

... j'explique que ce sont des plis synsédimentaires, c'est à dire formés alors que les couches fraîchement déposées étaient encore déformables.

... j'explique que ce sont des plis synsédimentaires, c'est à dire formés alors que les couches fraîchement déposées étaient encore déformables.

Un peu plus loin, c'est un filon (du magma injecté dans une cassure) que l'on aperçoit (on le reconnait à sa couleur grise au centre de la photo)...

Un peu plus loin, c'est un filon (du magma injecté dans une cassure) que l'on aperçoit (on le reconnait à sa couleur grise au centre de la photo)...

... et les conglomérats dans lesquels il se trouve sont plus fins que les premiers observés... et bien rouges également...

... et les conglomérats dans lesquels il se trouve sont plus fins que les premiers observés... et bien rouges également...

... on voit aussi que les galets les plus gros sont arrivés par vagues successives. J'explique que ce sont des cônes torrentiels qui sont à l'origine de ces conglomérats... et qu'ils s'en est formé plusieurs successivement.

... on voit aussi que les galets les plus gros sont arrivés par vagues successives. J'explique que ce sont des cônes torrentiels qui sont à l'origine de ces conglomérats... et qu'ils s'en est formé plusieurs successivement.

Après avoir dépassé la cale du vieux Bréhec et longé un cordon de galets sur quelques centaines de mètres, nous voici arrivés sur une seconde formation... toujours ordovicienne mais un peu plus récente que les conglomérats... elle est constituée d'argilites.

Après avoir dépassé la cale du vieux Bréhec et longé un cordon de galets sur quelques centaines de mètres, nous voici arrivés sur une seconde formation... toujours ordovicienne mais un peu plus récente que les conglomérats... elle est constituée d'argilites.

La double coloration de ces argilites est remarquable... c'est l'état d'oxydation du fer contenu dans la roche qui détermine ces deux couleurs : oxyde ferrique pour le rouge et hydroxyde ferreux pour le vert (dont les parties les plus foncées contiennent aussi de la chlorite).

La double coloration de ces argilites est remarquable... c'est l'état d'oxydation du fer contenu dans la roche qui détermine ces deux couleurs : oxyde ferrique pour le rouge et hydroxyde ferreux pour le vert (dont les parties les plus foncées contiennent aussi de la chlorite).

Ces argilites correspondent à de fins dépôts de vase... restés proches de la surface ces dépôts n'ont subi qu'une simple diagénèse (cimentation des particules)... pour devenir des schistes il aurait fallu que la formation descende à plusieurs kilomètres de profondeur.

Ces argilites correspondent à de fins dépôts de vase... restés proches de la surface ces dépôts n'ont subi qu'une simple diagénèse (cimentation des particules)... pour devenir des schistes il aurait fallu que la formation descende à plusieurs kilomètres de profondeur.

La roche contient souvent des nodules... soit nombreux et de petite taille comme on voit ici...

La roche contient souvent des nodules... soit nombreux et de petite taille comme on voit ici...

... soit plus gros et plus isolés... ils sont plus riches en calcaire et plus durs aussi que les argilites qui se moulent sur eux indiquant qu'ils se sont mis en place en même temps que les dépôts de vase... plus loin ils forment parfois de véritables bancs.

... soit plus gros et plus isolés... ils sont plus riches en calcaire et plus durs aussi que les argilites qui se moulent sur eux indiquant qu'ils se sont mis en place en même temps que les dépôts de vase... plus loin ils forment parfois de véritables bancs.

Dans ces argilites on voit aussi de nombreuses figures comme celles-ci...

Dans ces argilites on voit aussi de nombreuses figures comme celles-ci...

... ce sont de polygones délimités par des fentes de dessiccation... ce qui indique des périodes d'émersion des dépôts.

... ce sont de polygones délimités par des fentes de dessiccation... ce qui indique des périodes d'émersion des dépôts.

Ces figures de dessiccation s'étendent parfois sur de grandes surfaces... et avec des couleurs variables.

Ces figures de dessiccation s'étendent parfois sur de grandes surfaces... et avec des couleurs variables.

C'est tout cela que le groupe examine... en faisant attention à ne pas glisser sur les roches mouillées !

C'est tout cela que le groupe examine... en faisant attention à ne pas glisser sur les roches mouillées !

Voici parmi les argilites un nouveau filon.. que l'on suit bien sur l'estran d'abord et dans la falaise aussi...

Voici parmi les argilites un nouveau filon.. que l'on suit bien sur l'estran d'abord et dans la falaise aussi...

...le voici vu de près... la chaleur dégagée par le magma dioritique (qui s'est mis en place dans une profonde cassure...) a modifié la coloration des argiles à son contact.

...le voici vu de près... la chaleur dégagée par le magma dioritique (qui s'est mis en place dans une profonde cassure...) a modifié la coloration des argiles à son contact.

Dans les environs de ce filon... des dépôts d'oxydes de manganèse...

Dans les environs de ce filon... des dépôts d'oxydes de manganèse...

... forment parfois ces curieuses figures nommées des "dendrites" et à ne pas confondre avec des fossiles !

... forment parfois ces curieuses figures nommées des "dendrites" et à ne pas confondre avec des fossiles !

Voici un peu plus loin une curieuse formation : elles est constituée par des dépôts très fins (millimétriques) et se répétant selon un certain rythme...

Voici un peu plus loin une curieuse formation : elles est constituée par des dépôts très fins (millimétriques) et se répétant selon un certain rythme...

... d'où le nom de "rythmite" ou encore de "lamine" ou de "tidalite" qu'on lui donne... le dernier nom indiquant qu'ils sont en rapport avec les marées

... d'où le nom de "rythmite" ou encore de "lamine" ou de "tidalite" qu'on lui donne... le dernier nom indiquant qu'ils sont en rapport avec les marées

Ces "tidalites" s'ornent elles aussi par endroits d'oxydes de fer ou de manganèse... et sont d'une grand fragilité.

Ces "tidalites" s'ornent elles aussi par endroits d'oxydes de fer ou de manganèse... et sont d'une grand fragilité.

Si elles sont conservées ici c'est parce que situées entre deux failles, elles sont en dépression par rapport aux argilites environnantes... on le voit au banc de grès sur lequel elles se trouvent (et dont tout un pan vient de s'ébouler).

Si elles sont conservées ici c'est parce que situées entre deux failles, elles sont en dépression par rapport aux argilites environnantes... on le voit au banc de grès sur lequel elles se trouvent (et dont tout un pan vient de s'ébouler).

Dès qu'elles arrivent en surface, les "tidalites" se brisent en mille morceaux... c'est leur âge (nous sommes toujours dans des formations d'enviro 470 millions d'années) qui est remarquable... elles indiquent aussi que nous sommes maintenant en milieu marin.

Dès qu'elles arrivent en surface, les "tidalites" se brisent en mille morceaux... c'est leur âge (nous sommes toujours dans des formations d'enviro 470 millions d'années) qui est remarquable... elles indiquent aussi que nous sommes maintenant en milieu marin.

Sur ce bloc d'argilites (tombé de la falaise un peu plus loin...) on voit toujours des polygones de dessiccation...

Sur ce bloc d'argilites (tombé de la falaise un peu plus loin...) on voit toujours des polygones de dessiccation...

... éminemment photogéniques !

... éminemment photogéniques !

Plus loin encore (nous sommes au fond de l'Anse de Padel... voici (toujours dans les argilites...) les fameux "confessionnaux".

Plus loin encore (nous sommes au fond de l'Anse de Padel... voici (toujours dans les argilites...) les fameux "confessionnaux".

De l'autre côté de l'Anse... au sommet des argilites commencent les grès... avec ces superbes traces de vagues (ripple marks)...

De l'autre côté de l'Anse... au sommet des argilites commencent les grès... avec ces superbes traces de vagues (ripple marks)...

... visibles en plusieurs endroits... et indiquant un milieu marin de plus en plus profond.

... visibles en plusieurs endroits... et indiquant un milieu marin de plus en plus profond.

En allant vers la pointe de la Tour, les bancs de grès deviennent de plus en plus épais... et ici aussi ils s'éboulent facilement... mais la marée a limité notre progression. Le temps de repérer parmi les blocs sur l'estran ce curieux galets de dolérite altéré en boule... et nous prenons le chemin du retour.

En allant vers la pointe de la Tour, les bancs de grès deviennent de plus en plus épais... et ici aussi ils s'éboulent facilement... mais la marée a limité notre progression. Le temps de repérer parmi les blocs sur l'estran ce curieux galets de dolérite altéré en boule... et nous prenons le chemin du retour.

En revenant par le chemin le plus court... nous repérons ces ripple-marks actuels... tout à fait comparables à ceux (vieux de 470 millions d'années) que nous venons de quitter...

En revenant par le chemin le plus court... nous repérons ces ripple-marks actuels... tout à fait comparables à ceux (vieux de 470 millions d'années) que nous venons de quitter...

... et avec ici présence de tourbe (une formation récente) avec des restes d'arbres par endroit.

... et avec ici présence de tourbe (une formation récente) avec des restes d'arbres par endroit.

Ansi se termine donc l'avant dernière sortie de l'année 2014 : un superbe coin et une remarquable balade dans le temps ! En 2010 le groupe "Patrimoine Géolgique 22" a déjà visité les lieux et le compte rendu est toujours sur le blog (faire catégorie "Géologie").

La dernière sortie de notre programme 2014 sera le samedi 6 décembre comme indiqué plus loin. Le programme 2015 est en préparation... les adhérents le recevront avec le prochain Râle d'Eau.

Quelques photos reçues de Michel LALOI ce dimanche

D'abord des photos des participants : ici sur les conglomérats grossiers...

D'abord des photos des participants : ici sur les conglomérats grossiers...

... écoutant sagement les explications fournies...

... écoutant sagement les explications fournies...

... documents à l'appui.

... documents à l'appui.

Ici nous sommes arrivés sur les argilites...

Ici nous sommes arrivés sur les argilites...

... dont les deux couleurs se voient bien sur cette photo... de même que les fractures dûes (comme je l'ai expliqué) à l'orogène hercynien.

... dont les deux couleurs se voient bien sur cette photo... de même que les fractures dûes (comme je l'ai expliqué) à l'orogène hercynien.

Un test : saurez-vous reconnaître ce qui se voit  sur cette photo ?

Un test : saurez-vous reconnaître ce qui se voit sur cette photo ?

Celle-ci je crois parlera à tout le monde !

Celle-ci je crois parlera à tout le monde !

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article

commentaires