Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 22:55

La météo une fois de plus nous a été favorable. Sous la conduite de Pierre DANET et avec l'aide aussi de Jean-Paul BARDOUL un groupe de 25 personnes a découvert des milieux variés (boisés le plus souvent) avec carrières anciennes (nous étions sur un massif granitique) et plusieurs étangs.

Je remercie Anne FERRON, Louis ROUXEL et Guillaume LESAGE pour leurs photos qui complètent les miennes.

​Je remercie également Laurent POUX qui après consultation du blog m'a apporté des précisions sur les feuilles tachetées du marronnier (voir plus loin) : ces taches étant dues non pas à un champignon (comme nous le pensions) mais à des larves d'un microlépidoptère… Merci Laurent !

Voici la charmante localité de Gomené. Heureusement que notre rendez-vous était fixé près de l'église à 10h. du matin car ensuite il y avait un festival de jazz… et nous aurions eu du mal a trouver des places de parking.

Voici la charmante localité de Gomené. Heureusement que notre rendez-vous était fixé près de l'église à 10h. du matin car ensuite il y avait un festival de jazz… et nous aurions eu du mal a trouver des places de parking.

Mais tout de suite nous avons quitté le bourg en direction de ce site où il avait de la place pour garer les voitures.

Mais tout de suite nous avons quitté le bourg en direction de ce site où il avait de la place pour garer les voitures.

Nous sommes (comme l'indique ce panneau) proches de la Corbinière des Landes, un site que nous avons visité il y a déjà de nombreuses années… mais ce n'est pas vers lui que nous allons nous diriger d'abord.

Nous sommes (comme l'indique ce panneau) proches de la Corbinière des Landes, un site que nous avons visité il y a déjà de nombreuses années… mais ce n'est pas vers lui que nous allons nous diriger d'abord.

Le groupe emprunte en effet maintenant un sentier qui va nous mener vers une ancienne carrière de granite…

Le groupe emprunte en effet maintenant un sentier qui va nous mener vers une ancienne carrière de granite…

… dont voici l'un des derniers "fronts de taille". Comme vous pouvez voir le site s'est abondamment végétalisé depuis l'arrêt de l'exploitation.

… dont voici l'un des derniers "fronts de taille". Comme vous pouvez voir le site s'est abondamment végétalisé depuis l'arrêt de l'exploitation.

Pierre DANET explique ici la géologie locale...

Pierre DANET explique ici la géologie locale...

… et bien entendu je lui donne un coup de main...

… et bien entendu je lui donne un coup de main...

… pour présenter le granite local...

… pour présenter le granite local...

… une roche relativement claire… avec de gros cristaux de feldspath orthose par endroits. La mise en place du massif date de 480 millions d'années (Ordovicien).

… une roche relativement claire… avec de gros cristaux de feldspath orthose par endroits. La mise en place du massif date de 480 millions d'années (Ordovicien).

Une surprise : ce squelette (dont l'âge lui est récent mais qui doit dater de plusieurs années quand même)...

Une surprise : ce squelette (dont l'âge lui est récent mais qui doit dater de plusieurs années quand même)...

… vu l'état bien décomposé du cadavre… quand à savoir s'il s'agit d'un chien ou d'un renard : nous n'avons pas cherché à le savoir.

… vu l'état bien décomposé du cadavre… quand à savoir s'il s'agit d'un chien ou d'un renard : nous n'avons pas cherché à le savoir.

La botanique en effet a rapidement repris le dessus… après cette Epiaire des bois (Stachys sylvatica) rencontrée avant même d'arriver dans la carrière...

La botanique en effet a rapidement repris le dessus… après cette Epiaire des bois (Stachys sylvatica) rencontrée avant même d'arriver dans la carrière...

… ce sont les fougères telle ce Driopteris affinis..

… ce sont les fougères telle ce Driopteris affinis..

… et surtout les mousses (celle-ci, au bout du doigt s'appelle Dicranum scoparium)… qui nous sont présentées en détail...

… et surtout les mousses (celle-ci, au bout du doigt s'appelle Dicranum scoparium)… qui nous sont présentées en détail...

Voici une autre mousse plus courante (et avec un nom  français celle-là)… c'est le Polytric élégant (Polytrichum formosum)...

Voici une autre mousse plus courante (et avec un nom français celle-là)… c'est le Polytric élégant (Polytrichum formosum)...

… dont Pierre nous explique en détail la reproduction : il tient ici en main (de gauche à droite) un pied mâle, un pied femelle et un même pied femelle avec sporogone.

… dont Pierre nous explique en détail la reproduction : il tient ici en main (de gauche à droite) un pied mâle, un pied femelle et un même pied femelle avec sporogone.

Et les découvertes se succèdent…

Et les découvertes se succèdent…

… comme vous voyez, chacun en redemande.

… comme vous voyez, chacun en redemande.

Jean Paul intervient aussi chaque fois qu'on le sollicite.

Jean Paul intervient aussi chaque fois qu'on le sollicite.

C'est ainsi que nous apprenons quantité de choses sur la Buglosse toujours verte (Pentaglottis sempervirens)...

C'est ainsi que nous apprenons quantité de choses sur la Buglosse toujours verte (Pentaglottis sempervirens)...

… sur le Lotier des marais (Lotus uliginosus)...

… sur le Lotier des marais (Lotus uliginosus)...

… dont Anne a tiré en gros plan l'inflorescence.

… dont Anne a tiré en gros plan l'inflorescence.

Ceci est une Cardamine flexueuse (Cardamine flexuosa)… à ne pas confondre avec la Cardamine des prés (plus abondant et plus grande).

Ceci est une Cardamine flexueuse (Cardamine flexuosa)… à ne pas confondre avec la Cardamine des prés (plus abondant et plus grande).

Malheureusement au milieu de tout cela… un ancien (mais pas très vieux quand même…) matériel agricole qui aurait davantage sa place dans un musée...

Malheureusement au milieu de tout cela… un ancien (mais pas très vieux quand même…) matériel agricole qui aurait davantage sa place dans un musée...

… et pire encore cette carcasse de voiture !

… et pire encore cette carcasse de voiture !

Nous approchons en effet de ces anciennes maisons...

Nous approchons en effet de ces anciennes maisons...

… elles aussi construites avec le granite local… légèrement altéré ici d'où sa couleur plus jaune que celui vu dans la carrière.

… elles aussi construites avec le granite local… légèrement altéré ici d'où sa couleur plus jaune que celui vu dans la carrière.

Les constructeurs de l'époque n'hésitaient pas à graver dans la pierre leur nom… et aussi leurs convictions politiques ! Sur un autre fronton figurait la date de 1842.

Les constructeurs de l'époque n'hésitaient pas à graver dans la pierre leur nom… et aussi leurs convictions politiques ! Sur un autre fronton figurait la date de 1842.

Mais ce qui nous a amenés ici c'est cette plante bien fleurie : la Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum pour ceux qui veulent tout savoir)...

Mais ce qui nous a amenés ici c'est cette plante bien fleurie : la Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum pour ceux qui veulent tout savoir)...

… dont il faut cependant se méfier : après contact de la plante (surtout la sève), avec une partie de la peau exposée au soleil, cela provoque des lésions parfois difficiles à guérir (elles reviennent à chaque exposition au soleil)… à ne pas couper donc à la débrousailleuse jambes et bras nus !

… dont il faut cependant se méfier : après contact de la plante (surtout la sève), avec une partie de la peau exposée au soleil, cela provoque des lésions parfois difficiles à guérir (elles reviennent à chaque exposition au soleil)… à ne pas couper donc à la débrousailleuse jambes et bras nus !

Voici maintenant un Marronnier d'Inde dont les feuilles sont abondamment tachetées ...

Voici maintenant un Marronnier d'Inde dont les feuilles sont abondamment tachetées ...

… que nos experts examinent en détail… Alain COSSON n'étant pas avec nous, je viens d'apprendre que ce n'est, pas d'un champignon qu'il s'agit mais de chenilles d'un microlépidoptère : Cameraria ohridella (en français Gracillarie du marronnier). C'est une espèce apparue dans les Balkans en 1986 me dit Laurent POUX et qui s'est répandue dans toute l'Europe. Le papillon adulte est magnifique par ses reflets dorés mais très difficile à observer ajoute mon informateur

… que nos experts examinent en détail… Alain COSSON n'étant pas avec nous, je viens d'apprendre que ce n'est, pas d'un champignon qu'il s'agit mais de chenilles d'un microlépidoptère : Cameraria ohridella (en français Gracillarie du marronnier). C'est une espèce apparue dans les Balkans en 1986 me dit Laurent POUX et qui s'est répandue dans toute l'Europe. Le papillon adulte est magnifique par ses reflets dorés mais très difficile à observer ajoute mon informateur

Les dégâts n'atteignent apparemment que la partie supérieure de la feuille... Pour ce qui est des dégâts, me dit Laurent, comme il peut y avoir 3 ou 4 générations de larves par an, ce ne doit pas être négligeable… et il ajoute : "à ma connaissance, seul Aesculus hyppocastaneum (le Marronnier d'Inde) est touché mais la littérature parle d'Acer (l'érable) parfois et de l'hybride rouge du marronnier… pour ma part les hybrides que je connais sont épargnés".

Les dégâts n'atteignent apparemment que la partie supérieure de la feuille... Pour ce qui est des dégâts, me dit Laurent, comme il peut y avoir 3 ou 4 générations de larves par an, ce ne doit pas être négligeable… et il ajoute : "à ma connaissance, seul Aesculus hyppocastaneum (le Marronnier d'Inde) est touché mais la littérature parle d'Acer (l'érable) parfois et de l'hybride rouge du marronnier… pour ma part les hybrides que je connais sont épargnés".

A côté, cette plante qui pousse en abondance...

A côté, cette plante qui pousse en abondance...

… est la Circée de Paris (Circea lutetiana)... que vous voyez ici en fleurs.

… est la Circée de Paris (Circea lutetiana)... que vous voyez ici en fleurs.

Nous voici revenus aux fougères avec Blechnum spicant et ses deux sortes de feuilles (une feuille ordinaire en bas et une feuille fertile porteuse de sporanges au-dessus).

Nous voici revenus aux fougères avec Blechnum spicant et ses deux sortes de feuilles (une feuille ordinaire en bas et une feuille fertile porteuse de sporanges au-dessus).

Revenus à Gomené, nous sommes allés directement vers l'étang où nous étions sûrs de trouver des places pour les voitures et aussi des bancs pour le pique-nique...

Revenus à Gomené, nous sommes allés directement vers l'étang où nous étions sûrs de trouver des places pour les voitures et aussi des bancs pour le pique-nique...

… que chacun s'empresse de sortir du sac (voire du panier !).

… que chacun s'empresse de sortir du sac (voire du panier !).

Mais voyez que rapidement "la nature reprend le dessus" !

Mais voyez que rapidement "la nature reprend le dessus" !

Et c'est un tour de l'étang que nous entreprenons maintenant...

Et c'est un tour de l'étang que nous entreprenons maintenant...

… pour observer (avec Anne FERRON) ...

… pour observer (avec Anne FERRON) ...

… d'abord la grande variété des libellules locales...

… d'abord la grande variété des libellules locales...

… et les particularités de leurs accouplements. Notre dernière publication a dû l'inspirer !

… et les particularités de leurs accouplements. Notre dernière publication a dû l'inspirer !

Mais c'est surtout de cette plante invasive : la Jussie… dont il est question.

Mais c'est surtout de cette plante invasive : la Jussie… dont il est question.

Quittant l'étang pour un second parcours boisé, nous rencontrons d'abord cette Renouée de l'Himalaya (Polygonum polystachium) : une plante invasive (elle aussi) et très difficile à éliminer

Quittant l'étang pour un second parcours boisé, nous rencontrons d'abord cette Renouée de l'Himalaya (Polygonum polystachium) : une plante invasive (elle aussi) et très difficile à éliminer

Des fougères toujours comme cette Fougère dilatée (Dryopteris dilatata).

Des fougères toujours comme cette Fougère dilatée (Dryopteris dilatata).

Mais voici du nouveau : ce splendide menhir (appelé Menhir de la Pellionnaye en Gomené) devant lequel est proposée une photo de groupe… que je prends d'abord…

Mais voici du nouveau : ce splendide menhir (appelé Menhir de la Pellionnaye en Gomené) devant lequel est proposée une photo de groupe… que je prends d'abord…

… cependant que Jacqueline DESFOUX (elle-même photographiée par Anne FERRON)…me prend à mon tour au milieu du groupe !

… cependant que Jacqueline DESFOUX (elle-même photographiée par Anne FERRON)…me prend à mon tour au milieu du groupe !

Puis la progression continue… dans un environnement fort agréable mais nullement plat !

Puis la progression continue… dans un environnement fort agréable mais nullement plat !

Ici c'est la Laîche à épis espacés (Carex remonta) que nous rencontrons...

Ici c'est la Laîche à épis espacés (Carex remonta) que nous rencontrons...

…avant de repérer cet insecte… dont le nom ne me revient pas pour l'instant… On me dit que c'est un Staphylin.

…avant de repérer cet insecte… dont le nom ne me revient pas pour l'instant… On me dit que c'est un Staphylin.

…puis cette punaise dont Anne s'est empressée de tirer le portrait. Nous l'avons déjà rencontrée me dit Anne dans les vignes lors d'un week-end : c'est le Pentatome rayé.

…puis cette punaise dont Anne s'est empressée de tirer le portrait. Nous l'avons déjà rencontrée me dit Anne dans les vignes lors d'un week-end : c'est le Pentatome rayé.

Annie quant à elle s'est trouvé une niche à son goût dans cet arbre creux… qui abrite et nourrit aussi quantité d'animaux (xylophages) divers !

Annie quant à elle s'est trouvé une niche à son goût dans cet arbre creux… qui abrite et nourrit aussi quantité d'animaux (xylophages) divers !

Nous descendons encore… pour arriver à cet étang...

Nous descendons encore… pour arriver à cet étang...

… où plusieurs grands arbres se sont abattus...

… où plusieurs grands arbres se sont abattus...

… entraînant sur d'importantes surfaces...

… entraînant sur d'importantes surfaces...

… le développement de cette plante invasive des milieux aquatiques...

… le développement de cette plante invasive des milieux aquatiques...

…la Myriophylle du Brésil (Myriophyllum aquaticum) dont la prolifération est tellement dense que l'on ne voit plus l'eau en dessous.

…la Myriophylle du Brésil (Myriophyllum aquaticum) dont la prolifération est tellement dense que l'on ne voit plus l'eau en dessous.

Cela n'empêche pas les bords de l'étang d'abriter des espèces variées… que le groupe étudie ici.

Cela n'empêche pas les bords de l'étang d'abriter des espèces variées… que le groupe étudie ici.

… et dont cette photo vous donne un petit aperçu.

… et dont cette photo vous donne un petit aperçu.

Notre tour de l'étang se termine… nous revenons sur le sentier...

Notre tour de l'étang se termine… nous revenons sur le sentier...

… pour y rencontrer des centaines de ces petits crapauds… dont cette photo vous donne la taille réelle...

… pour y rencontrer des centaines de ces petits crapauds… dont cette photo vous donne la taille réelle...

… et que voici vus en gros plan.

… et que voici vus en gros plan.

Des adultes (ou en tout cas des crapauds plus âgés) étaient nombreux aussi...

Des adultes (ou en tout cas des crapauds plus âgés) étaient nombreux aussi...

…mais plus empressés à se camoufler...

…mais plus empressés à se camoufler...

… dans les herbes ou les sous-bois… où Anne a quand même réussi à leur tirer le portrait !

… dans les herbes ou les sous-bois… où Anne a quand même réussi à leur tirer le portrait !

Voilà aussi un superbe insecte aux reflets très photogéniques ; ce doit être un coléoptère.

Voilà aussi un superbe insecte aux reflets très photogéniques ; ce doit être un coléoptère.

.. et sur sa plante préférée...

.. et sur sa plante préférée...

…une superbe chenille… dont Alain n'était pas là pour nous parler… dont le nommons a été donné cependant mais voilà que je l'ai oublié ! On vient de me le souffler : c'est une Cuculie, la chenille de la Scrofulaire

…une superbe chenille… dont Alain n'était pas là pour nous parler… dont le nommons a été donné cependant mais voilà que je l'ai oublié ! On vient de me le souffler : c'est une Cuculie, la chenille de la Scrofulaire

Par contre je peux vous dire que cette mue de serpent examinée ici...

Par contre je peux vous dire que cette mue de serpent examinée ici...

… et vue maintenant en gros plan… appartenait à une couleuvre.

… et vue maintenant en gros plan… appartenait à une couleuvre.

Voici encore un petit aperçu de la microfaune locale représentée par cet insecte...

Voici encore un petit aperçu de la microfaune locale représentée par cet insecte...

.. et cette araignée multicolore qui pourrait être une araignée femelle du genre Areniella cucurbitina (me dit Anne).

.. et cette araignée multicolore qui pourrait être une araignée femelle du genre Areniella cucurbitina (me dit Anne).

Il aurait été étonnant que nous ne rencontrions pas une nouvelle galle… et bien en voici une (ces trois petites masses allongées sur ces feuilles de Hêtre)… Jean Paul l'a nommée et décrite mais j'étais occupé ailleurs, car il y avait aussi dans le coin une très ancienne carrière !

Il aurait été étonnant que nous ne rencontrions pas une nouvelle galle… et bien en voici une (ces trois petites masses allongées sur ces feuilles de Hêtre)… Jean Paul l'a nommée et décrite mais j'étais occupé ailleurs, car il y avait aussi dans le coin une très ancienne carrière !

La sortie se termine et votre serviteur est bien content d'avoir (enfin !) trouvé la cause et le remède à son mal de hanche qui l'handicapait depuis longtemps : il vient de faire tout le parcours aujourd'hui sans en avoir souffert… même si la position assise en fin de journée lui est fort agréable !

La sortie se termine et votre serviteur est bien content d'avoir (enfin !) trouvé la cause et le remède à son mal de hanche qui l'handicapait depuis longtemps : il vient de faire tout le parcours aujourd'hui sans en avoir souffert… même si la position assise en fin de journée lui est fort agréable !

Fort agréable aussi, le réconfort apporté par Alexis...

Fort agréable aussi, le réconfort apporté par Alexis...

… qui offre (et ce n'est pas la première fois !)…boisson et gâteau...

… qui offre (et ce n'est pas la première fois !)…boisson et gâteau...

… aux participants… ravis de cette finale rafraîchissante et revivifiante.

… aux participants… ravis de cette finale rafraîchissante et revivifiante.

Samedi prochain (le 5 juillet) : nouvelle sortie dans les "Monts d'Arrée costarmoricains" sur le site départemental des landes de St-Maudez.

Place de Robien à 9h.30 pour le co-voiturage

et (pour tous) rendez-vous à 10h.30 à l'église de Plourac'h

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article

commentaires