Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 23:52

Le samedi 2 août 2014 Henri HYDRIO de "l'Amicale des Moulins, Fontaines et Lavoirs" de la région de St-Quay nous a fait à nouveau (car nous l'avions déjà fait en 2006…) découvrir sa région avec une visite complète de deux moulins à vent : le moulin St-Michel sur la commune de St-Quay et le moulin de Merlet sur la commune de Plourhan.

Je viens de recevoir les photos de Guillaume LESAGE que je joins aux miennes

Quand nous arrivons vers 14 h. une équipe s'active à tourner les ailes du moulin dans la bonne direction par rapport au vent…

Quand nous arrivons vers 14 h. une équipe s'active à tourner les ailes du moulin dans la bonne direction par rapport au vent…

… puis à installer les toiles sur ces ailes...

… puis à installer les toiles sur ces ailes...

… comme on voit ici de près...

… comme on voit ici de près...

… et ici d'un peu plus loin.

… et ici d'un peu plus loin.

Voyez que public est nombreux… mais maintenu à distance… car il y a danger à s'approcher...

Voyez que public est nombreux… mais maintenu à distance… car il y a danger à s'approcher...

… surtout quand les ailes vont commencer à tourner.

… surtout quand les ailes vont commencer à tourner.

De toute façon, c'est maintenant Henri HYDRIO qui capte toute l'attention des visiteurs...

De toute façon, c'est maintenant Henri HYDRIO qui capte toute l'attention des visiteurs...

… en racontant avec force détails… toute l'histoire et tous les caractères de ce moulin (construit en 1830 à l'emplacement d'une ancienne chapelle dédiée à St-Michel d'où son nom…) et que avec l'aide de son association il a remis en marche à partir des années 2000.

… en racontant avec force détails… toute l'histoire et tous les caractères de ce moulin (construit en 1830 à l'emplacement d'une ancienne chapelle dédiée à St-Michel d'où son nom…) et que avec l'aide de son association il a remis en marche à partir des années 2000.

Le public est toute ouïe...

Le public est toute ouïe...

… profitant à la fois du moulin qui tourne...

… profitant à la fois du moulin qui tourne...

… et des explications fournies.

… et des explications fournies.

Cependant il y a beaucoup d'autres choses à voir...

Cependant il y a beaucoup d'autres choses à voir...

… et le groupe se dirige maintenant vers la Ville Mario.

… et le groupe se dirige maintenant vers la Ville Mario.

Pour prendre le chemin le plus court, nous traversons la propriété d'Henri...

Pour prendre le chemin le plus court, nous traversons la propriété d'Henri...

… pour arriver à cet endroit où (avec la partie boisée) commence le site de la Ville Mario.

… pour arriver à cet endroit où (avec la partie boisée) commence le site de la Ville Mario.

Là c'est un historien local Daniel LE MEUR ...

Là c'est un historien local Daniel LE MEUR ...

… qui va nous raconter en détail… toute l'histoire des chouans qui en 1795 ont rendu ce lieu célèbre.

… qui va nous raconter en détail… toute l'histoire des chouans qui en 1795 ont rendu ce lieu célèbre.

Nous avons beau tenter de faire diversion avec ce gros coléoptère (un Lucane femelle…) rien à  faire...

Nous avons beau tenter de faire diversion avec ce gros coléoptère (un Lucane femelle…) rien à faire...

… pour stopper notre historien dans sa reconstitution historique complète des lieux avec même l'histoire d'un ancien calvaire du secteur récemment malmené lors de la construction du port !... !

… pour stopper notre historien dans sa reconstitution historique complète des lieux avec même l'histoire d'un ancien calvaire du secteur récemment malmené lors de la construction du port !... !

La progression se poursuit… en montant comme vous voyez ici...

La progression se poursuit… en montant comme vous voyez ici...

… vers le second moulin...

… vers le second moulin...

… dont vous voyez ici le nom apparaître.

… dont vous voyez ici le nom apparaître.

De ce moulin, un coup d'oeil en direction de St-Quay...

De ce moulin, un coup d'oeil en direction de St-Quay...

… permet de voir les ailes du moulin St-Michel que nous venons de quitter… et qui bien sûr tournent toujours !

… permet de voir les ailes du moulin St-Michel que nous venons de quitter… et qui bien sûr tournent toujours !

Mais le groupe (Henri HYDRIO ayant repris du service…) s'intéresse maintenant au Moulin de Merlet dont les ailes sont immobiles… mais qui présente d'autres intérêts dont celui d'être nettement plus ancien (16ème siècle au moins).

Mais le groupe (Henri HYDRIO ayant repris du service…) s'intéresse maintenant au Moulin de Merlet dont les ailes sont immobiles… mais qui présente d'autres intérêts dont celui d'être nettement plus ancien (16ème siècle au moins).

De plus ici la variété des roches que l'on peut voir...

De plus ici la variété des roches que l'on peut voir...

… en regardant de près les murs du moulin...

… en regardant de près les murs du moulin...

… permet d'avoir une bonne idée de la géologie locale !

… permet d'avoir une bonne idée de la géologie locale !

Mais bien sûr, c'est l'intérieur du moulin… géré par le Conseil Général mais qui a été ouvert pour nous...

Mais bien sûr, c'est l'intérieur du moulin… géré par le Conseil Général mais qui a été ouvert pour nous...

… qui nous intéresse spécialement… et qui nous est expliqué en détail comme vous voyez ici.

… qui nous intéresse spécialement… et qui nous est expliqué en détail comme vous voyez ici.

Des photos permettent de voir l'état des lieux...

Des photos permettent de voir l'état des lieux...

… avant la réfection de la toiture qui est en cours ici.

… avant la réfection de la toiture qui est en cours ici.

Retour maintenant vers le point des départ : nous quittons ici le moulin de Merlet...

Retour maintenant vers le point des départ : nous quittons ici le moulin de Merlet...

… traversons ce vaste espace… dont l'entretien laisse à désirer… Henri nous explique qu'il est réservé par la commune à des manifestations hippiques dont les organisateurs sont peu soucieux apparemment de remettre les lieux en état.

… traversons ce vaste espace… dont l'entretien laisse à désirer… Henri nous explique qu'il est réservé par la commune à des manifestations hippiques dont les organisateurs sont peu soucieux apparemment de remettre les lieux en état.

Nous repassons (comme à l'aller…) par la propriété d'Henri qui nous en explique ici le boisement.

Nous repassons (comme à l'aller…) par la propriété d'Henri qui nous en explique ici le boisement.

Puis nous voici revenus au moulin St-Michel d'où nous sommes partis...

Puis nous voici revenus au moulin St-Michel d'où nous sommes partis...

… comme vous voyez il tourne toujours… et nous allons pour terminer en visiter l'intérieur… ce que l'essentiel du groupe a déjà  commencé à faire… seuls quelques irréductibles continuent ici la discussion avec Henri !

… comme vous voyez il tourne toujours… et nous allons pour terminer en visiter l'intérieur… ce que l'essentiel du groupe a déjà commencé à faire… seuls quelques irréductibles continuent ici la discussion avec Henri !

Cette photo est prise au dernier étage… juste sous la toiture...

Cette photo est prise au dernier étage… juste sous la toiture...

… où se voit bien tout le mécanisme de liaison entre les ailes et les meules.

… où se voit bien tout le mécanisme de liaison entre les ailes et les meules.

Voyez que sur les côtés des panneaux explicatifs (visibles ici à l'arrière plan de la photo)...

Voyez que sur les côtés des panneaux explicatifs (visibles ici à l'arrière plan de la photo)...

... fournissent aux visiteurs...

... fournissent aux visiteurs...

… des explications fort intéressantes...

… des explications fort intéressantes...

… comme ici le nom (peu connu) des réparateurs de ces moulins : les "amoulangeurs"!

… comme ici le nom (peu connu) des réparateurs de ces moulins : les "amoulangeurs"!

Le moulin St-Michel produit de la farine… à partir du blé dont vous voyez un petit reste dans cette trémie.

Le moulin St-Michel produit de la farine… à partir du blé dont vous voyez un petit reste dans cette trémie.

Tout cela nous est expliqué en détail… comme pour le moulin de St-Donan que Vivarmor a visité en début d'année.

Tout cela nous est expliqué en détail… comme pour le moulin de St-Donan que Vivarmor a visité en début d'année.

Des explications qui sont résumées sur ces panneaux explicatifs de l'histoire...

Des explications qui sont résumées sur ces panneaux explicatifs de l'histoire...

… et du fonctionnement du moulin

… et du fonctionnement du moulin

On voit ici dans l'entrée (à l'arrière des personnes) deux anciennes meules récupérées par l'association… ce qui permet d'en voir la structure

On voit ici dans l'entrée (à l'arrière des personnes) deux anciennes meules récupérées par l'association… ce qui permet d'en voir la structure

… c'est là que notre guide donne ses dernières explications… aux derniers visiteurs !

… c'est là que notre guide donne ses dernières explications… aux derniers visiteurs !

Et voyez qu'il se fait déjà tard lorsque nous quittons les lieux.

Et voyez qu'il se fait déjà tard lorsque nous quittons les lieux.

Une sortie fort instructive donc… en attendant la prochaine le samedi 30 août : "une balade botanique en bord de mer" que nous prépare Florence GOULEY qui nous a déjà fait découvrir l'an dernier "Herbarius" et son jardin médiéval (c'est toujours sur le blog évidemment !).

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur le moulin St-Michel, voici le site de l'association :

www.amicaledumoulin.com

ainsi que l'adresse de messagerie :

amicale.moulin.saint.michel@gmail.com

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 13:57

Notre association (qui s'appelait G.E.P.N. au début) s'est mise en place en 1973-1974. Dès 1975, nous nous intéressons aux landes de La Poterie.

 

Je réactualise (comme je l'ai fait pour les algues) cet article à la suite de la dernière "fête des landes de La Poterie" qui vient de se dérouler le mercredi 24 juillet 2013 (voir à la fin)...et je viens de mettre l'édition 2014 !  

 

 

01

Comme le montre ce document (d'époque !), c'est le massif de gabbro de La Poterie Trégomar qui attire dans le coin les membres de la jeune association : en mars 1975, sur ma proposition, l'association décide de faire une sortie...  

 

02

...en direction du menhir de Guihalon (que l'on voit ci-dessus)...avec visite au passage du manoir de La Hessardais...

 

 

03

... pour terminer, nous décidons de jeter un coup d'oeil sur ce pointement rocheux au milieu des landes de La Poterie... les affleurements de gabbro ne sont pas nombreux et nous ne voulons rien négliger, pour une étude complète de cette roche locale.

Mais il n'y avait pas que des  géologues dans le groupe  : des botanistes étaient présents aussi et leur émerveillement allait croisant depuis la route (où nous avions garé nos voitures) vers ce point haut des landes ! Nous venions de découvrir un milieu naturel exceptionnel. 

 

 

04

Dès l'année suivante (l'article de presse est en effet daté du 20 mai 1976 comme vous pouvez le voir en haut à droite) des adhérents du coin nous alertent : une décharge d'ordures se développe dans le secteur... Nous leur conseillons de créer leur propre association locale que nous soutiendrons bien sûr... ce qu'ils font en prenant le nom de G.E.P.L= Groupement d'Etude et de Protection des Landes de la Poterie (pour bien montrer leur filiation avec le G.E.P.N.= Groupement pour l'Etude et la Protection de la Nature en baie de St-Brieuc).

 

 

05

Comme le montre cette photo, nos sorties suivantes n'ont  plus pour objet principal l'étude du gabbro... ce sont les multiples mares (en particulier) que nous examinons...

 

 

06

... y découvrant, (en plus de la géol et de la bota) toute une vie animale... aussi riche que variée !

 

 

07

Il y a notamment les oiseaux qui viennent s'y abreuver... les batraciens qui viennent s'y reproduire...

 

 

08

et nous apprenons que certaines espèces (comme c'est le cas pour les tritons) sont célèbres pour leur rareté.

 

 

09 Il y a bien sûr aussi les libellules...

 

 

10

... dont de nombreuses espèces sont tributaires elles aussi des mares...

 

 

11

... entre autre pour leur reproduction !

 

 

12

Nous découvrons petit à petit (au fil des années et des sorties) que tout se tient : dans cette mare (par exemple) se développent (entre autres) des utriculaires. Ce sont des plantes carnivores, liées donc à la microfaune... Ainsi l'argile (en provenance du gabbro) et exploitée par les potiers depuis des siècles... retient l'eau... où se développe une vie végétale et animale exceptionnelle !.

 

 

13

Nous consacrons tout un numéro du Râle d'eau (notre bulletin d'information trimestriel) aux landes de la Poterie. Voyez que c'est le n° 42 et qu'il est daté de septembre 1985. Le schéma montre bien l'étagement de la végétation et le lien avec le sous-sol... C'est qu'en effet nous avons consulté des experts...

 

 

13A

... en "bota" par exemple : ici c'est Jacques LEVASSEUR de la fac de Rennes qui anime la sortie... et voyez que le public aussi bien local que briochin (au sens large) est nombreux et tout ouie ! Le professeur GEHU nous envoie aussi ses travaux sur le secteur. Sur la photo on voit Louis MAURICE (alors vice-président du G.E.P.N.) et Louis BAUDET (maire de la Poterie). 

 

 

13B

Pour des relevés plus détaillés... le G.E.P.N. mobilise ses meilleurs experts : on voit ici (tout à fait à droite) Jacques PETIT et (au centre) Gilles CAMBERLEIN et Rémy PRELLI.

 

 

13C  Nos amis universitaires nous dénichent aussi des étudiants-stagiaires : le premier avait nom Stéphane TOINARD... et ici on voit en action le second : Patrick PERON, au cours d'une sortie de notre association. Voyez que Louis BAUDET (à droite sur la photo) est toujours des nôtres ! 

 

 

14

C'est ainsi que nous en apprenons de plus en plus... pourquoi par exemple ce rocher de gabbro se couvre à son sommet de lichens jaunes qui semblent dégouliner sur l'une de ses faces : ce serait parce que les fientes des oiseaux qui s'y posent et sont entrainées par les eaux de pluie... s'ajoutent aux qualités de la roche (pH non acide par ex.)... pour favoriser cette espèce de lichens.

 

 

15....nous voilà ainsi revenus à la géologie d'où nous sommes partis ! Mais là aussi nous avons fait des progrès en dénichant des travaux peu connus : une note de BARROIS de 1936 et surtout un travail de Jean Alix BARRAT de 1986...

 

 

16

 ... qui vont nous permettre d'en apprendre un peu plus sur cette roche aussi rare que fort curieuse... On voit ici (en regardant de près les grands cristaux blancs allongés de plagioclases) que ceux-ci s'enchevêtrent, donnant à la roche une grande dureté (quand elle n'est pas altérée bien sûr !)... car les cristaux sombres entre les plagioclases ( des pyroxène principalement) contiennent beaucoup de fer, ce qui facilite l'altération dès que la roche approche de la surface et que l'eau pénètre dans les fissures. C'est ainsi qu'apparaît l'argile. 

 

 

17 ... comme vous le voyez ici, nos observations de la roche deviennent de plus en plus précises lors de différentes sorties...

 

 

18

  ... avec comparaison du gabbro à d'autres roches du département (je viens en effet de publier une brochure sur la "géologie des Côtes du Nord" - qui ne deviendront Côtes d'Armor qu'à partir de 1990 !).

 

 

19

  Encore un extrait du Râle d'eau : le schéma montre que dans le gabbro, il y a parfois des restes de "phtanites" (un microquartzite présents dans les "schistes de Lamballe" qui sont "l'encaissant du gabbro" et qui auraient résisté à l'intérieur du magma)... nos lointains ancêtres de la préhistoire les ont utilisés (voir photos suivantes). Dernière info : d'après Michel BALLEVRE, ces quartzites graphiteux correspondraient plutôt à des "silcrètes"... ce qui expliquerait mieux en effet leur répartition (parfois comme non loin du calvaire) sur de grandes surfaces.  

Voyez aussi (dans le texte en-dessous du dessin) notre souci de "sauvegarder toutes ces richesses" !

 

 

20

Ces schémas nous sont fournis par nos amis préhistoriens (Olivier KAYSER et Jean-Laurent MONNIER)... eux aussi nous font part de leurs découvertes dans le coin : des "bifaces" comme on voit ici...

 

 

21

... ou encore des "éclats de phtanite", retravaillés ensuite pour en faire des "racloirs", des "poinçons"... ce sont des outils beaucoup plus récents que les bifaces précédents, montrant par conséquent que les lieux ont été exploités en continu depuis les temps les plus reculés. 

 

 

22

... toutes choses dont se fait l'écho notre bulletin d'information. Voyez que ce numéro (publié en septembre 1985) est entièrement consacré aux landes de la Poterie !

 

 

23 Ce tirage (accompagnant l'une de nos sorties sur les landes) montre notre impatience de voir aboutir le dossier que nous avons adressé aux "autorités compétentes" pour assurer une véritable protection des différents milieux naturels du secteur. Louis MAURICE alors professeur de Sc. Nat. à Lamballe venait d'écrire (avec ses élèves !) une lettre directement au Ministre de l'époque... et Louis BAUDET (maire de La Poterie) avait écrit lui aussi une lettre admirable.

 

 

24

C'est qu'en effet il y avait urgence : après l'alerte de la décharge d'ordures...des projets multiples voyaient le jour et parfois se réalisaient (comme on voit ici)... aux environs immédiats des sites les plus précieux de la lande. Il n'y avait pas de temps à perdre : nous relançons la D.R.A.E. de l'époque (devenue ensuite D.I.R.E.N. et plus récemment encore la D.R.E.A.L.)...

 

 

25

... et enfin, en décembre 1989 sort l'arrêté "portant protection du biotope constitué par les landes de la Poterie" qui inclut les principaux milieux en effet que nous avions inventoriés !

 

 

26

C"est aux services départementaux de gestion des espaces sensibles qu'est confiée la gestion du site... Sur le terrain, deux panneaux se mettent en place...

 

 

27

... pour l'information du public... et qui constituent le point de départ de sentiers sur la lande. Cependant il faudra attendre encore 4 ans (de 1989 à 1993) pour que se mette en place un "comité de gestion" (prévu pourtant dès le départ !). Voyez qu'il faut être tenace si l'on veut réussir en matière de protection des milieux naturels (avec notre projet de "réserve naturelle en baie de St-Brieuc" il a fallu aussi 17 années de lutte pour aboutir !)

 

 

27A

En même temps des habitants de la Poterie décident eux aussi de valoriser leur patrimoine...

 

 

27B

... racontant et illustrant la vie de leurs ancêtres potiers...

 

 

28

... y associant les jeunes enfants de l'école...

 

 

28A

... reconstruisant des fours comme celui que l'on voit fonctionner ici...

 

 

31

... au cours de multiples "fêtes des potiers" !

 

 

30

On y assiste à des démonstrations de "tournage de reü" (la roue des anciens potiers)...

 

 

29

... dont les dernières oeuvres (telles cette croix qui est visible près du cimetière) sont exposées et mises en valeur...

 

 

32

... aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur dans ce petit musée installé précisement à l'emplacement d'un ancien logis de potier et appelé pour cette raison "L'hôté d'potier"....

 

 

33

En plus des différentes fabrications d'autrefois...

 

 

34

...ce musée abrite la fameuse "reü" ... une sorte de roue de charette certes mais avec deux fois moins de "rayons (7 au lieu de 14)... un gros "moyeu" et (en périphérie) une jonction particulière entre les rayons et le cerclage.  

 

 

35

...le musée acceuille de nombreuses classes d'élèves avec leurs professeurs pour bien transmettre l'héritage !

 

 

35D

De son côté Vivarmor continue ses sorties : on voit ici un piège à insectes monté et exploité par nos amis du GRETIA...

 

 

36

... et ici c'est Jean-Paul BARDOUL (avec Annie à gauche de la photo) qui anime une sortie... nous sommes en 2003.

 

 

41         En 2006, voici Louis MAURICE revenu...

 

 

39 on le voit ici en compagnie de Louis BAUDET préparer la sortie du lendemain... avec, un peu en retrait, Jean-Pierre COISMAN (qui préside maintenant l'association locale gestionnaire du musée)...


42

 La sortie qui avait lieu le 22 avril 2006 fut un évènement...

 

 

44 ... avec arrêt bien sûr au niveau du pointement rocheux (rappelez-vous c'est là que l'aventure a débuté en mars 75 !)..

 

.43

......mais aussi de nombreux arrêts au niveau des landes et des mares en contre-bas...

 

 

44A

... et accueil (pour finir) par Jacqueline BAUDET... à l'intérieur du musée !

 

 

45

Un nouvel intervenant assure maintenant des sorties sur le site : c'est Jérémy ALLAIN, le Directeur de Vivarmor et de plus "enfant du pays" qu'il connaît comme sa poche !

 

 

47 Les batraciens n'ont plus de secret pour lui depuis que jeune animateur (engagé par Vivarmor pour s'occuper, entre autres, de la reserve naturelle en baie de St-Brieuc), il a effectué une étude détaillée des batraciens sur les dunes de Bon Abri...

 

 

46mais (comme Jacques PETIT ou Jean-Paul BARDOUL...) c'est un naturaliste complet capable aussi bien de parler bota, oiseaux, insectes... et d'intéresser petits et grands.

 

 

48

 De son côté, l'association locale organise tous les deux ans une visite festive partant du musée...

 

 

49

 et se poursuivant sur la lande... avec conteurs, danseurs... la photo ci-dessus a été prise en 2008... 

 

 

50

Je viens d'assister samedi dernier (le 24 juillet donc) à l'édition 2010... et c'est ce qui m'a décidé à faire ce petit rappel historique sur le blog.

 

 

51

On voit ici la "procession" 2010 se dirigeant du musée vers l'église...

 

 

52

...puis de l'église vers les landes... avec arrêt au niveau de la croix près du cimetière.

 

 

53

Devant les panneaux à l'entrée du circuit des landes, Louis BAUDET (à qui je donne un coup de main...) retrace l'historique de notre combat pour la protection des lieux.

 

 

54

Ensuite, ce sont les "conteuses"...

 

 

55

puis les "chanteuses"... qui animent les landes des ancêtres...

 

 

56 ...sous les regards des membres du groupe folklorique... qui maintenant sont devenus spectateurs... mais rassurez-vous ils vont reprendre la main !

 

 

57

... après une dernière prestation de Louis BAUDET à l'emplacement d'un ancien  moulin détruit par les allemands ...

 

 

58

les voici à nouveau, en effet, en pleine action !

 

Le lundi 26 juillet 2010, Jérémy effectuera une sortie à partir de 20 heures30. Rendez-vous au musée 'hoté d'potiers" au centre de La Poterie.

Mardi 27 : cette sortie a eu beaucoup de succès (j'ai compté 60 personnes !). J'ai dû quitter les lieux à la tombée de la nuit et n'ai donc pas tout suivi mais je suis sûr que les nombreux participants (parmi lesquels beaucoup d'enfants) auront à coeur d'y revenir et de transmettre à leur tour l'héritage !

 

 

Voici quelques photos de 2013  

 

 

01

 Comme les années précédentes, c'est de l'Hôté de potiers que va partir le cortège...

 

 

02

 ... après quelques premières danses... pour se mettre en train...

 

 

03

 ... nous descendons vers l'église de la Poterie...

 

 

04

 ... dont Jacqueline BAUDET (à droite avec cane et micro) nous raconte l'histoire.

 

05 Ensuite tout un circuit (avec différents arrêts)...

 

 

06

 permet de découvrir la lande... dans tous ses détails.

 

 

07

 Ici Jean-Pierre COISMAN (le principal animateur de la soirée) donne des explications sur le "Moulin des Houssas".

 

 

08

 Ayant été sollicité pour parler de l'historique de l'arrêté de biotope (obtenu en 1989)... du gabbro... je m'apprête à donner finalement quelques explications sur l'outillage prehistorique découvert ici.. (le chapeau n'est que provisoire !).

 

 

09 Comme précédemment c'est ici que tout se termine... sur le terrain du moins...

 

 

10

 ... car comme chaque fois, une fois revenus au village, c'est dans l'hôté de Potiers que boissons et gateaux nous sont offerts pour terminer cordialement cette agréable soirée !

 

Voici des photos de 2014

Les anciens sont toujours là !

Les anciens sont toujours là !

Il y a toujours aussi des musiciens...

Il y a toujours aussi des musiciens...

… pour faire danser les participants.

… pour faire danser les participants.

Nous descendons ensuite vers l'église...

Nous descendons ensuite vers l'église...

… toujours aussi belle dans le soleil couchant.

… toujours aussi belle dans le soleil couchant.

C'est là que Jacqueline BAUDET nous  parle de l'histoire locale… et cette année surtout des résistants de La Poterie lors de la dernière guerre.

C'est là que Jacqueline BAUDET nous parle de l'histoire locale… et cette année surtout des résistants de La Poterie lors de la dernière guerre.

Non loin de l'église il y a ce four des potiers reconstitué (en taille réduite cependant).

Non loin de l'église il y a ce four des potiers reconstitué (en taille réduite cependant).

Là aussi toute l'histoire de ces fours nous est racontée par Jean Pierre COISMAN… cependant que les premiers chants se font entendre.

Là aussi toute l'histoire de ces fours nous est racontée par Jean Pierre COISMAN… cependant que les premiers chants se font entendre.

Le groupe monte ensuite vers les landes… en quittant les schistes briovériens (relativement tendres et donc en creux) pour arriver sur le gabbro (en relief)… et en longeant le cimetière.

Le groupe monte ensuite vers les landes… en quittant les schistes briovériens (relativement tendres et donc en creux) pour arriver sur le gabbro (en relief)… et en longeant le cimetière.

Comme chaque année un arrêt s'impose devant cette croix (oeuvre d'un potier local)… dont l'histoire (en l'absence de Louis BAUDET) nous est contée par une dame du coin.

Comme chaque année un arrêt s'impose devant cette croix (oeuvre d'un potier local)… dont l'histoire (en l'absence de Louis BAUDET) nous est contée par une dame du coin.

Arrivée ensuite devant les panneaux à l'entrée des landes elles-mêmes.

Arrivée ensuite devant les panneaux à l'entrée des landes elles-mêmes.

Un peu plus loin quelques explications devant la "mare à la cane"...

Un peu plus loin quelques explications devant la "mare à la cane"...

… avant d'atteindre le "rocher des amoureux"… où les pointements de gabbro ont été bien dégagés...

… avant d'atteindre le "rocher des amoureux"… où les pointements de gabbro ont été bien dégagés...

… et où les chanteurs s'en donnent (à nouveau) à coeur joie.

… et où les chanteurs s'en donnent (à nouveau) à coeur joie.

Nous voici arrivés à l'emplacement d'un ancien moulin… maintenant devenu la croix des Housas...

Nous voici arrivés à l'emplacement d'un ancien moulin… maintenant devenu la croix des Housas...

… et aux alentours duquel les danseurs (même les plus jeunes) peuvent à nouveau...

… et aux alentours duquel les danseurs (même les plus jeunes) peuvent à nouveau...

… répondre aux différents airs des musiciens.

… répondre aux différents airs des musiciens.

Ensuite on allume les lampions...

Ensuite on allume les lampions...

… pour un retour à l'Hôte d'Potiers… où comme chaque année la soirée se termine autour du pot de l'amitié.

… pour un retour à l'Hôte d'Potiers… où comme chaque année la soirée se termine autour du pot de l'amitié.

… et où chacun peut s'instruire… car il y a toujours du nouveau à découvrir dans ce charmant petit musée !

… et où chacun peut s'instruire… car il y a toujours du nouveau à découvrir dans ce charmant petit musée !

Repost 0
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 21:30

Avec Ronan LE MENER qui nous avait fait découvrir l'an dernier les landes de Locarn (sortie nocturne avec écoute de l'Engoulevent)… nous venons d'explorer cet après-midi 2 sites départementaux situés sur la commune de Plourac'h : le site des landes de St-Maudez et la tourbière de Kernon.

Anne FERRON et Michel LALOI viennent de m'envoyer leurs photos : voir à la fin

Voici l'arrivée sur le premier site...

Voici l'arrivée sur le premier site...

… acquis et géré par les services départementaux depuis quelques années déjà

… acquis et géré par les services départementaux depuis quelques années déjà

Quelques explications d'ordre géologique pour commencer...

Quelques explications d'ordre géologique pour commencer...

… confirmées lors du premier arrêt sur le site de cette ancienne fontaine : nous sommes bien sur des quartzites d'âge dévonien...

… confirmées lors du premier arrêt sur le site de cette ancienne fontaine : nous sommes bien sur des quartzites d'âge dévonien...

… des roches que l'on retrouve dans ce qui reste de cette ancienne chapelle dédiée à St-Maudez (associées pour les ouvertures à un granite local très fin : le granite de Klempetru)

… des roches que l'on retrouve dans ce qui reste de cette ancienne chapelle dédiée à St-Maudez (associées pour les ouvertures à un granite local très fin : le granite de Klempetru)

Ici passait autrefois une voie romaine.

Ici passait autrefois une voie romaine.

Nous suivons ensuite une ligne de crête formée par ces quartzites, tout en observant la végétation qui les recouvre.

Nous suivons ensuite une ligne de crête formée par ces quartzites, tout en observant la végétation qui les recouvre.

Dans une première zone plus ou moins boisée, les botanistes s'en donnent à coeur joie.

Dans une première zone plus ou moins boisée, les botanistes s'en donnent à coeur joie.

Sur chaque espèce rencontrée notre guide est intarissable… et voyez que le public prend des notes !

Sur chaque espèce rencontrée notre guide est intarissable… et voyez que le public prend des notes !

Parmi les observations, cette variété de saule...

Parmi les observations, cette variété de saule...

… un coup de coeur de votre serviteur pour ces "faînes" de hêtre…

… un coup de coeur de votre serviteur pour ces "faînes" de hêtre…

Dans une zone moins boisée, le groupe suit un chemin où se voit bien les altérites des formations quartziteuses sur lesquelles nous marchons depuis le début

Dans une zone moins boisée, le groupe suit un chemin où se voit bien les altérites des formations quartziteuses sur lesquelles nous marchons depuis le début

Maintenant, l'absence d'arbres permet de bien voir le paysage… nous sommes en limite du Finistère et dominons la vallée de l'Aulne.

Maintenant, l'absence d'arbres permet de bien voir le paysage… nous sommes en limite du Finistère et dominons la vallée de l'Aulne.

Quelques plants de Bourdaine agrémentent les lieux.

Quelques plants de Bourdaine agrémentent les lieux.

Ronan nous explique ici l'évolution de la lande...

Ronan nous explique ici l'évolution de la lande...

… avec ses différentes bruyères, ses espaces couverts de Molinie (la plante qu'il tient en mains).

… avec ses différentes bruyères, ses espaces couverts de Molinie (la plante qu'il tient en mains).

C'est une balaise chenille de papillon (que Jean Paul détermine et nous montre sur son  guide) que nous venons de rencontrer un peu plus loin...

C'est une balaise chenille de papillon (que Jean Paul détermine et nous montre sur son guide) que nous venons de rencontrer un peu plus loin...

Je vous la montrerai (sûrement) en gros plan dès que Anne FERRON (qui lui tire ici le portrait) m'aura envoyé la photo !

Je vous la montrerai (sûrement) en gros plan dès que Anne FERRON (qui lui tire ici le portrait) m'aura envoyé la photo !

Après cet intermède, Ronan reprend la main… et résume ici tout ce qu'il y a à retenir de ce premier site visité.

Après cet intermède, Ronan reprend la main… et résume ici tout ce qu'il y a à retenir de ce premier site visité.

Nous arrivons maintenant (ayant repris les voitures) sur le second site : les tourbières de Kernon.

Nous arrivons maintenant (ayant repris les voitures) sur le second site : les tourbières de Kernon.

La bruine qui nous accompagnait jusqu'à présent se renforce… et les parapluies s'ouvrent !...

La bruine qui nous accompagnait jusqu'à présent se renforce… et les parapluies s'ouvrent !...

… mais cela ne s'aggrave pas et le temps reste supportable...

… mais cela ne s'aggrave pas et le temps reste supportable...

…pendant tout le temps que nous allons passer à explorer ces landes tourbeuses.

…pendant tout le temps que nous allons passer à explorer ces landes tourbeuses.

La principale tourbière (où autrefois la tourbe a été exploitée nous dit Ronan)… nous y sommes.

La principale tourbière (où autrefois la tourbe a été exploitée nous dit Ronan)… nous y sommes.

Il y avait beaucoup à découvrir… mais en regardant bien où l'on mettait les pieds !

Il y avait beaucoup à découvrir… mais en regardant bien où l'on mettait les pieds !

Voyez que chacun observe… photographie…

Voyez que chacun observe… photographie…

Notre guide nous résume et nous commente tout cela… mais voyez que le temps ne s'arrange pas !

Notre guide nous résume et nous commente tout cela… mais voyez que le temps ne s'arrange pas !

Nous voici donc revenus aux voitures...

Nous voici donc revenus aux voitures...

… où, pour accompagner les dernières discussions…Marie Louise distribue à chacun un morceau de gâteau...

… où, pour accompagner les dernières discussions…Marie Louise distribue à chacun un morceau de gâteau...

Ainsi se termine la huitième sortie de notre programme général. La prochaine sera le 2 aout (visite des moulins de St-Quay).

Ainsi se termine la huitième sortie de notre programme général. La prochaine sera le 2 aout (visite des moulins de St-Quay).

Voici pour terminer une vingtaine de photos prises par Anne FERRON (et pour deux d'entre elles par Michel LALOI)

D'abord la fameuse chenille… qui comme vous voyez ici "tient la vedette"…Charles DUBéE me fait savoir "J'ai soumis la photo de la chenille à mon fils… voici sa réponse : c'est la célèbre Queue fourchue (Cerura vinula). La papillon est des plus laids mais la chenille est parmi les plus impressionnantes qu'on peut trouver en Europe"

D'abord la fameuse chenille… qui comme vous voyez ici "tient la vedette"…Charles DUBéE me fait savoir "J'ai soumis la photo de la chenille à mon fils… voici sa réponse : c'est la célèbre Queue fourchue (Cerura vinula). La papillon est des plus laids mais la chenille est parmi les plus impressionnantes qu'on peut trouver en Europe"

… et que Anne vous montre ici en gros plan… de côté d'abord...

… et que Anne vous montre ici en gros plan… de côté d'abord...

… et de face ensuite.

… et de face ensuite.

Puisque nous sommes dans les papillons : restons-y...

Puisque nous sommes dans les papillons : restons-y...

… ne serait-ce que pour donner des regrets à Alain COSSON de ne pas y avoir été !

… ne serait-ce que pour donner des regrets à Alain COSSON de ne pas y avoir été !

Après les papillons : quelques champignons...

Après les papillons : quelques champignons...

… dont ces pieds de moutons… que certains ont ramené en assez grand nombre.

… dont ces pieds de moutons… que certains ont ramené en assez grand nombre.

Une fois de plus aussi nous ont été présentées les différentes bruyères : Anne vous en donne ici un superbe aperçu d'ensemble !

Une fois de plus aussi nous ont été présentées les différentes bruyères : Anne vous en donne ici un superbe aperçu d'ensemble !

Parmi les autres plantes à fleurs observées, cette Orchis tachetée...

Parmi les autres plantes à fleurs observées, cette Orchis tachetée...

… un nom qui lui vient de ces "taches" sur ses feuilles.

… un nom qui lui vient de ces "taches" sur ses feuilles.

Nous somme maintenant sur les second site… ce sont ces plantes carnivores, les Drosera qui y sont abondantes...

Nous somme maintenant sur les second site… ce sont ces plantes carnivores, les Drosera qui y sont abondantes...

… et même fleuries pour certaines d'entre elles.

… et même fleuries pour certaines d'entre elles.

Il y avait aussi des Osmondes royales...

Il y avait aussi des Osmondes royales...

… avec leurs feuilles fertiles dont la couleur brune tranche sur le vert du reste de la plante.

… avec leurs feuilles fertiles dont la couleur brune tranche sur le vert du reste de la plante.

Parmi les photos de Michel LALOI, j'ai retenu ces quartzites dévoniens… avec leurs filonnets de quartz.

Parmi les photos de Michel LALOI, j'ai retenu ces quartzites dévoniens… avec leurs filonnets de quartz.

et puis toujours notre chenille vedette… dont cette photo donne une bonne idée de la taille exceptionnelle.

et puis toujours notre chenille vedette… dont cette photo donne une bonne idée de la taille exceptionnelle.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 22:55

La météo une fois de plus nous a été favorable. Sous la conduite de Pierre DANET et avec l'aide aussi de Jean-Paul BARDOUL un groupe de 25 personnes a découvert des milieux variés (boisés le plus souvent) avec carrières anciennes (nous étions sur un massif granitique) et plusieurs étangs.

Je remercie Anne FERRON, Louis ROUXEL et Guillaume LESAGE pour leurs photos qui complètent les miennes.

​Je remercie également Laurent POUX qui après consultation du blog m'a apporté des précisions sur les feuilles tachetées du marronnier (voir plus loin) : ces taches étant dues non pas à un champignon (comme nous le pensions) mais à des larves d'un microlépidoptère… Merci Laurent !

Voici la charmante localité de Gomené. Heureusement que notre rendez-vous était fixé près de l'église à 10h. du matin car ensuite il y avait un festival de jazz… et nous aurions eu du mal a trouver des places de parking.

Voici la charmante localité de Gomené. Heureusement que notre rendez-vous était fixé près de l'église à 10h. du matin car ensuite il y avait un festival de jazz… et nous aurions eu du mal a trouver des places de parking.

Mais tout de suite nous avons quitté le bourg en direction de ce site où il avait de la place pour garer les voitures.

Mais tout de suite nous avons quitté le bourg en direction de ce site où il avait de la place pour garer les voitures.

Nous sommes (comme l'indique ce panneau) proches de la Corbinière des Landes, un site que nous avons visité il y a déjà de nombreuses années… mais ce n'est pas vers lui que nous allons nous diriger d'abord.

Nous sommes (comme l'indique ce panneau) proches de la Corbinière des Landes, un site que nous avons visité il y a déjà de nombreuses années… mais ce n'est pas vers lui que nous allons nous diriger d'abord.

Le groupe emprunte en effet maintenant un sentier qui va nous mener vers une ancienne carrière de granite…

Le groupe emprunte en effet maintenant un sentier qui va nous mener vers une ancienne carrière de granite…

… dont voici l'un des derniers "fronts de taille". Comme vous pouvez voir le site s'est abondamment végétalisé depuis l'arrêt de l'exploitation.

… dont voici l'un des derniers "fronts de taille". Comme vous pouvez voir le site s'est abondamment végétalisé depuis l'arrêt de l'exploitation.

Pierre DANET explique ici la géologie locale...

Pierre DANET explique ici la géologie locale...

… et bien entendu je lui donne un coup de main...

… et bien entendu je lui donne un coup de main...

… pour présenter le granite local...

… pour présenter le granite local...

… une roche relativement claire… avec de gros cristaux de feldspath orthose par endroits. La mise en place du massif date de 480 millions d'années (Ordovicien).

… une roche relativement claire… avec de gros cristaux de feldspath orthose par endroits. La mise en place du massif date de 480 millions d'années (Ordovicien).

Une surprise : ce squelette (dont l'âge lui est récent mais qui doit dater de plusieurs années quand même)...

Une surprise : ce squelette (dont l'âge lui est récent mais qui doit dater de plusieurs années quand même)...

… vu l'état bien décomposé du cadavre… quand à savoir s'il s'agit d'un chien ou d'un renard : nous n'avons pas cherché à le savoir.

… vu l'état bien décomposé du cadavre… quand à savoir s'il s'agit d'un chien ou d'un renard : nous n'avons pas cherché à le savoir.

La botanique en effet a rapidement repris le dessus… après cette Epiaire des bois (Stachys sylvatica) rencontrée avant même d'arriver dans la carrière...

La botanique en effet a rapidement repris le dessus… après cette Epiaire des bois (Stachys sylvatica) rencontrée avant même d'arriver dans la carrière...

… ce sont les fougères telle ce Driopteris affinis..

… ce sont les fougères telle ce Driopteris affinis..

… et surtout les mousses (celle-ci, au bout du doigt s'appelle Dicranum scoparium)… qui nous sont présentées en détail...

… et surtout les mousses (celle-ci, au bout du doigt s'appelle Dicranum scoparium)… qui nous sont présentées en détail...

Voici une autre mousse plus courante (et avec un nom  français celle-là)… c'est le Polytric élégant (Polytrichum formosum)...

Voici une autre mousse plus courante (et avec un nom français celle-là)… c'est le Polytric élégant (Polytrichum formosum)...

… dont Pierre nous explique en détail la reproduction : il tient ici en main (de gauche à droite) un pied mâle, un pied femelle et un même pied femelle avec sporogone.

… dont Pierre nous explique en détail la reproduction : il tient ici en main (de gauche à droite) un pied mâle, un pied femelle et un même pied femelle avec sporogone.

Et les découvertes se succèdent…

Et les découvertes se succèdent…

… comme vous voyez, chacun en redemande.

… comme vous voyez, chacun en redemande.

Jean Paul intervient aussi chaque fois qu'on le sollicite.

Jean Paul intervient aussi chaque fois qu'on le sollicite.

C'est ainsi que nous apprenons quantité de choses sur la Buglosse toujours verte (Pentaglottis sempervirens)...

C'est ainsi que nous apprenons quantité de choses sur la Buglosse toujours verte (Pentaglottis sempervirens)...

… sur le Lotier des marais (Lotus uliginosus)...

… sur le Lotier des marais (Lotus uliginosus)...

… dont Anne a tiré en gros plan l'inflorescence.

… dont Anne a tiré en gros plan l'inflorescence.

Ceci est une Cardamine flexueuse (Cardamine flexuosa)… à ne pas confondre avec la Cardamine des prés (plus abondant et plus grande).

Ceci est une Cardamine flexueuse (Cardamine flexuosa)… à ne pas confondre avec la Cardamine des prés (plus abondant et plus grande).

Malheureusement au milieu de tout cela… un ancien (mais pas très vieux quand même…) matériel agricole qui aurait davantage sa place dans un musée...

Malheureusement au milieu de tout cela… un ancien (mais pas très vieux quand même…) matériel agricole qui aurait davantage sa place dans un musée...

… et pire encore cette carcasse de voiture !

… et pire encore cette carcasse de voiture !

Nous approchons en effet de ces anciennes maisons...

Nous approchons en effet de ces anciennes maisons...

… elles aussi construites avec le granite local… légèrement altéré ici d'où sa couleur plus jaune que celui vu dans la carrière.

… elles aussi construites avec le granite local… légèrement altéré ici d'où sa couleur plus jaune que celui vu dans la carrière.

Les constructeurs de l'époque n'hésitaient pas à graver dans la pierre leur nom… et aussi leurs convictions politiques ! Sur un autre fronton figurait la date de 1842.

Les constructeurs de l'époque n'hésitaient pas à graver dans la pierre leur nom… et aussi leurs convictions politiques ! Sur un autre fronton figurait la date de 1842.

Mais ce qui nous a amenés ici c'est cette plante bien fleurie : la Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum pour ceux qui veulent tout savoir)...

Mais ce qui nous a amenés ici c'est cette plante bien fleurie : la Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum pour ceux qui veulent tout savoir)...

… dont il faut cependant se méfier : après contact de la plante (surtout la sève), avec une partie de la peau exposée au soleil, cela provoque des lésions parfois difficiles à guérir (elles reviennent à chaque exposition au soleil)… à ne pas couper donc à la débrousailleuse jambes et bras nus !

… dont il faut cependant se méfier : après contact de la plante (surtout la sève), avec une partie de la peau exposée au soleil, cela provoque des lésions parfois difficiles à guérir (elles reviennent à chaque exposition au soleil)… à ne pas couper donc à la débrousailleuse jambes et bras nus !

Voici maintenant un Marronnier d'Inde dont les feuilles sont abondamment tachetées ...

Voici maintenant un Marronnier d'Inde dont les feuilles sont abondamment tachetées ...

… que nos experts examinent en détail… Alain COSSON n'étant pas avec nous, je viens d'apprendre que ce n'est, pas d'un champignon qu'il s'agit mais de chenilles d'un microlépidoptère : Cameraria ohridella (en français Gracillarie du marronnier). C'est une espèce apparue dans les Balkans en 1986 me dit Laurent POUX et qui s'est répandue dans toute l'Europe. Le papillon adulte est magnifique par ses reflets dorés mais très difficile à observer ajoute mon informateur

… que nos experts examinent en détail… Alain COSSON n'étant pas avec nous, je viens d'apprendre que ce n'est, pas d'un champignon qu'il s'agit mais de chenilles d'un microlépidoptère : Cameraria ohridella (en français Gracillarie du marronnier). C'est une espèce apparue dans les Balkans en 1986 me dit Laurent POUX et qui s'est répandue dans toute l'Europe. Le papillon adulte est magnifique par ses reflets dorés mais très difficile à observer ajoute mon informateur

Les dégâts n'atteignent apparemment que la partie supérieure de la feuille... Pour ce qui est des dégâts, me dit Laurent, comme il peut y avoir 3 ou 4 générations de larves par an, ce ne doit pas être négligeable… et il ajoute : "à ma connaissance, seul Aesculus hyppocastaneum (le Marronnier d'Inde) est touché mais la littérature parle d'Acer (l'érable) parfois et de l'hybride rouge du marronnier… pour ma part les hybrides que je connais sont épargnés".

Les dégâts n'atteignent apparemment que la partie supérieure de la feuille... Pour ce qui est des dégâts, me dit Laurent, comme il peut y avoir 3 ou 4 générations de larves par an, ce ne doit pas être négligeable… et il ajoute : "à ma connaissance, seul Aesculus hyppocastaneum (le Marronnier d'Inde) est touché mais la littérature parle d'Acer (l'érable) parfois et de l'hybride rouge du marronnier… pour ma part les hybrides que je connais sont épargnés".

A côté, cette plante qui pousse en abondance...

A côté, cette plante qui pousse en abondance...

… est la Circée de Paris (Circea lutetiana)... que vous voyez ici en fleurs.

… est la Circée de Paris (Circea lutetiana)... que vous voyez ici en fleurs.

Nous voici revenus aux fougères avec Blechnum spicant et ses deux sortes de feuilles (une feuille ordinaire en bas et une feuille fertile porteuse de sporanges au-dessus).

Nous voici revenus aux fougères avec Blechnum spicant et ses deux sortes de feuilles (une feuille ordinaire en bas et une feuille fertile porteuse de sporanges au-dessus).

Revenus à Gomené, nous sommes allés directement vers l'étang où nous étions sûrs de trouver des places pour les voitures et aussi des bancs pour le pique-nique...

Revenus à Gomené, nous sommes allés directement vers l'étang où nous étions sûrs de trouver des places pour les voitures et aussi des bancs pour le pique-nique...

… que chacun s'empresse de sortir du sac (voire du panier !).

… que chacun s'empresse de sortir du sac (voire du panier !).

Mais voyez que rapidement "la nature reprend le dessus" !

Mais voyez que rapidement "la nature reprend le dessus" !

Et c'est un tour de l'étang que nous entreprenons maintenant...

Et c'est un tour de l'étang que nous entreprenons maintenant...

… pour observer (avec Anne FERRON) ...

… pour observer (avec Anne FERRON) ...

… d'abord la grande variété des libellules locales...

… d'abord la grande variété des libellules locales...

… et les particularités de leurs accouplements. Notre dernière publication a dû l'inspirer !

… et les particularités de leurs accouplements. Notre dernière publication a dû l'inspirer !

Mais c'est surtout de cette plante invasive : la Jussie… dont il est question.

Mais c'est surtout de cette plante invasive : la Jussie… dont il est question.

Quittant l'étang pour un second parcours boisé, nous rencontrons d'abord cette Renouée de l'Himalaya (Polygonum polystachium) : une plante invasive (elle aussi) et très difficile à éliminer

Quittant l'étang pour un second parcours boisé, nous rencontrons d'abord cette Renouée de l'Himalaya (Polygonum polystachium) : une plante invasive (elle aussi) et très difficile à éliminer

Des fougères toujours comme cette Fougère dilatée (Dryopteris dilatata).

Des fougères toujours comme cette Fougère dilatée (Dryopteris dilatata).

Mais voici du nouveau : ce splendide menhir (appelé Menhir de la Pellionnaye en Gomené) devant lequel est proposée une photo de groupe… que je prends d'abord…

Mais voici du nouveau : ce splendide menhir (appelé Menhir de la Pellionnaye en Gomené) devant lequel est proposée une photo de groupe… que je prends d'abord…

… cependant que Jacqueline DESFOUX (elle-même photographiée par Anne FERRON)…me prend à mon tour au milieu du groupe !

… cependant que Jacqueline DESFOUX (elle-même photographiée par Anne FERRON)…me prend à mon tour au milieu du groupe !

Puis la progression continue… dans un environnement fort agréable mais nullement plat !

Puis la progression continue… dans un environnement fort agréable mais nullement plat !

Ici c'est la Laîche à épis espacés (Carex remonta) que nous rencontrons...

Ici c'est la Laîche à épis espacés (Carex remonta) que nous rencontrons...

…avant de repérer cet insecte… dont le nom ne me revient pas pour l'instant… On me dit que c'est un Staphylin.

…avant de repérer cet insecte… dont le nom ne me revient pas pour l'instant… On me dit que c'est un Staphylin.

…puis cette punaise dont Anne s'est empressée de tirer le portrait. Nous l'avons déjà rencontrée me dit Anne dans les vignes lors d'un week-end : c'est le Pentatome rayé.

…puis cette punaise dont Anne s'est empressée de tirer le portrait. Nous l'avons déjà rencontrée me dit Anne dans les vignes lors d'un week-end : c'est le Pentatome rayé.

Annie quant à elle s'est trouvé une niche à son goût dans cet arbre creux… qui abrite et nourrit aussi quantité d'animaux (xylophages) divers !

Annie quant à elle s'est trouvé une niche à son goût dans cet arbre creux… qui abrite et nourrit aussi quantité d'animaux (xylophages) divers !

Nous descendons encore… pour arriver à cet étang...

Nous descendons encore… pour arriver à cet étang...

… où plusieurs grands arbres se sont abattus...

… où plusieurs grands arbres se sont abattus...

… entraînant sur d'importantes surfaces...

… entraînant sur d'importantes surfaces...

… le développement de cette plante invasive des milieux aquatiques...

… le développement de cette plante invasive des milieux aquatiques...

…la Myriophylle du Brésil (Myriophyllum aquaticum) dont la prolifération est tellement dense que l'on ne voit plus l'eau en dessous.

…la Myriophylle du Brésil (Myriophyllum aquaticum) dont la prolifération est tellement dense que l'on ne voit plus l'eau en dessous.

Cela n'empêche pas les bords de l'étang d'abriter des espèces variées… que le groupe étudie ici.

Cela n'empêche pas les bords de l'étang d'abriter des espèces variées… que le groupe étudie ici.

… et dont cette photo vous donne un petit aperçu.

… et dont cette photo vous donne un petit aperçu.

Notre tour de l'étang se termine… nous revenons sur le sentier...

Notre tour de l'étang se termine… nous revenons sur le sentier...

… pour y rencontrer des centaines de ces petits crapauds… dont cette photo vous donne la taille réelle...

… pour y rencontrer des centaines de ces petits crapauds… dont cette photo vous donne la taille réelle...

… et que voici vus en gros plan.

… et que voici vus en gros plan.

Des adultes (ou en tout cas des crapauds plus âgés) étaient nombreux aussi...

Des adultes (ou en tout cas des crapauds plus âgés) étaient nombreux aussi...

…mais plus empressés à se camoufler...

…mais plus empressés à se camoufler...

… dans les herbes ou les sous-bois… où Anne a quand même réussi à leur tirer le portrait !

… dans les herbes ou les sous-bois… où Anne a quand même réussi à leur tirer le portrait !

Voilà aussi un superbe insecte aux reflets très photogéniques ; ce doit être un coléoptère.

Voilà aussi un superbe insecte aux reflets très photogéniques ; ce doit être un coléoptère.

.. et sur sa plante préférée...

.. et sur sa plante préférée...

…une superbe chenille… dont Alain n'était pas là pour nous parler… dont le nommons a été donné cependant mais voilà que je l'ai oublié ! On vient de me le souffler : c'est une Cuculie, la chenille de la Scrofulaire

…une superbe chenille… dont Alain n'était pas là pour nous parler… dont le nommons a été donné cependant mais voilà que je l'ai oublié ! On vient de me le souffler : c'est une Cuculie, la chenille de la Scrofulaire

Par contre je peux vous dire que cette mue de serpent examinée ici...

Par contre je peux vous dire que cette mue de serpent examinée ici...

… et vue maintenant en gros plan… appartenait à une couleuvre.

… et vue maintenant en gros plan… appartenait à une couleuvre.

Voici encore un petit aperçu de la microfaune locale représentée par cet insecte...

Voici encore un petit aperçu de la microfaune locale représentée par cet insecte...

.. et cette araignée multicolore qui pourrait être une araignée femelle du genre Areniella cucurbitina (me dit Anne).

.. et cette araignée multicolore qui pourrait être une araignée femelle du genre Areniella cucurbitina (me dit Anne).

Il aurait été étonnant que nous ne rencontrions pas une nouvelle galle… et bien en voici une (ces trois petites masses allongées sur ces feuilles de Hêtre)… Jean Paul l'a nommée et décrite mais j'étais occupé ailleurs, car il y avait aussi dans le coin une très ancienne carrière !

Il aurait été étonnant que nous ne rencontrions pas une nouvelle galle… et bien en voici une (ces trois petites masses allongées sur ces feuilles de Hêtre)… Jean Paul l'a nommée et décrite mais j'étais occupé ailleurs, car il y avait aussi dans le coin une très ancienne carrière !

La sortie se termine et votre serviteur est bien content d'avoir (enfin !) trouvé la cause et le remède à son mal de hanche qui l'handicapait depuis longtemps : il vient de faire tout le parcours aujourd'hui sans en avoir souffert… même si la position assise en fin de journée lui est fort agréable !

La sortie se termine et votre serviteur est bien content d'avoir (enfin !) trouvé la cause et le remède à son mal de hanche qui l'handicapait depuis longtemps : il vient de faire tout le parcours aujourd'hui sans en avoir souffert… même si la position assise en fin de journée lui est fort agréable !

Fort agréable aussi, le réconfort apporté par Alexis...

Fort agréable aussi, le réconfort apporté par Alexis...

… qui offre (et ce n'est pas la première fois !)…boisson et gâteau...

… qui offre (et ce n'est pas la première fois !)…boisson et gâteau...

… aux participants… ravis de cette finale rafraîchissante et revivifiante.

… aux participants… ravis de cette finale rafraîchissante et revivifiante.

Samedi prochain (le 5 juillet) : nouvelle sortie dans les "Monts d'Arrée costarmoricains" sur le site départemental des landes de St-Maudez.

Place de Robien à 9h.30 pour le co-voiturage

et (pour tous) rendez-vous à 10h.30 à l'église de Plourac'h

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 21:35

Le samedi 14 juin, par un temps remarquablement ensoleillé, nous étions une trentaine de personnes, sous la conduite d'Alexis le PRIELLEC (aidé de Jean Paul BARDOUL) a découvrir l'histoire et les richesses naturelles d'une région particulièrement attractive.

Ce n'est pas la première fois bien sûr que nous explorons cette région… Kader BENFERHAT (qui le 25 octobre nous fera découvrir le canal de Nantes à Brest dans la région de Pontivy) nous y a déjà entraînés à plusieurs reprises… mais on ne s'en lasse pas !

Je remercie Michel LALOI pour les photos qu'il m'a envoyées

C'est autour de l'église du Quillio qu'était fixé le rendez-vous.

C'est autour de l'église du Quillio qu'était fixé le rendez-vous.

La place étant limitée près de l'église pour les voitures… et les premières explications étant fournies...

La place étant limitée près de l'église pour les voitures… et les premières explications étant fournies...

…le groupe quitte le bourg pour descendre vers la Rigole dHilvern.

…le groupe quitte le bourg pour descendre vers la Rigole dHilvern.

Pendant tout le trajet notre guide est intarissable... effectuant même (comme on voit ici) une partie du parcours en marche arrière… pour bien garder le contact avec son auditoire !

Pendant tout le trajet notre guide est intarissable... effectuant même (comme on voit ici) une partie du parcours en marche arrière… pour bien garder le contact avec son auditoire !

Voyez que déjà la troupe s'étire...

Voyez que déjà la troupe s'étire...

…chacun allant à son rythme… et certains trouvant déjà des choses à observer !

…chacun allant à son rythme… et certains trouvant déjà des choses à observer !

Nous arrivons maintenant à la Rigole elle même...

Nous arrivons maintenant à la Rigole elle même...

… où s'effectue un premier regroupement… Alexis nous expliquant en détail l'histoire des toiles de lin qui ont fait la fortune de la région au 18ème siècle.

… où s'effectue un premier regroupement… Alexis nous expliquant en détail l'histoire des toiles de lin qui ont fait la fortune de la région au 18ème siècle.

Tout le monde est attentif… même les plus jeunes !

Tout le monde est attentif… même les plus jeunes !

Mais pas de temps à perdre...

Mais pas de temps à perdre...

… pour découvrir... dans la joie et la bonne humeur...

… pour découvrir... dans la joie et la bonne humeur...

… toutes les facettes de la Rigole.

… toutes les facettes de la Rigole.

Alexis effectue de nombreux arrêts...

Alexis effectue de nombreux arrêts...

… au cours desquels, aidé par Jean Paul...

… au cours desquels, aidé par Jean Paul...

… que l'on voit ici parlant de dendrochronologie (étude des cernes sur les troncs d'arbres)...

… que l'on voit ici parlant de dendrochronologie (étude des cernes sur les troncs d'arbres)...

… il nous parle du rôle écologique de la Rigole… véritable corridor verdoyant au milieu d'un paysage fort touché par le remembrement.

… il nous parle du rôle écologique de la Rigole… véritable corridor verdoyant au milieu d'un paysage fort touché par le remembrement.

Voyez que l'attention ne faiblit pas… et que les plus jeunes font parfois appel au savoir du grand père !

Voyez que l'attention ne faiblit pas… et que les plus jeunes font parfois appel au savoir du grand père !

Il y a les papillons bien sûr… et pour tout savoir sur la question, Alain COSSON était avec nous...

Il y a les papillons bien sûr… et pour tout savoir sur la question, Alain COSSON était avec nous...

… mais aussi des champignons comme celui-ci que nous rencontrons pour la troisième fois au moins (vallée du Moulin à Matignon…sortie à Lannion… week-end dans l'orne… pour citer trois articles qui figurent toujours sur le blog).

… mais aussi des champignons comme celui-ci que nous rencontrons pour la troisième fois au moins (vallée du Moulin à Matignon…sortie à Lannion… week-end dans l'orne… pour citer trois articles qui figurent toujours sur le blog).

Les demeures des anciens "maîtres des toiles" sont nombreuses.

Les demeures des anciens "maîtres des toiles" sont nombreuses.

Ici on voit une fontaine avec son "doué" utilisé à l'époque pour le blanchiment des toiles.

Ici on voit une fontaine avec son "doué" utilisé à l'époque pour le blanchiment des toiles.

Toutes choses que notre benjamin n'est sans doute pas près d'oublier !

Toutes choses que notre benjamin n'est sans doute pas près d'oublier !

Prochaine sortie le samedi 28 juin dans la région de Gomené : co-voiturage dès 9 h. à Robien (avec pique-nique) et départ à 10 h. de l'église de Gomené.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 13:46

Le vendredi 30 mai 2014, Jacques BERTHOLET nous a fait découvrir d'Ouest en Est les principaux affleurements (le long du littoral) de l'ensemble gabbro-dioritique de Saint-Jean du Doigt. Le temps était idéal pour un parcours très "physique" et des observations sortant de l'ordinaire.

Notre premier arrêt dans la région de Primel-Trégastel est ici à Roc Louet.

Notre premier arrêt dans la région de Primel-Trégastel est ici à Roc Louet.

Arrivés sur le cordon de galets, nous commençons par échanger nos infos sur la région...

Arrivés sur le cordon de galets, nous commençons par échanger nos infos sur la région...

… avant d'examiner ces superbes galets qui abondent sous nos pieds.

… avant d'examiner ces superbes galets qui abondent sous nos pieds.

Nous parcourons ensuite quelques centaines de mètres...

Nous parcourons ensuite quelques centaines de mètres...

… pour ne rien rater de tout ce qu'il y a à voir ici.

… pour ne rien rater de tout ce qu'il y a à voir ici.

Après cela nous remontons vers les voitures… en jetant cependant un dernier coup d'oeil sur ces premier site examiné.

Après cela nous remontons vers les voitures… en jetant cependant un dernier coup d'oeil sur ces premier site examiné.

Nous arrivons maintenant à la plage de Trégastel...

Nous arrivons maintenant à la plage de Trégastel...

… où notre guide nous fait voir...

… où notre guide nous fait voir...

… d'autres variétés de "pegmatitoïdes" locales.

… d'autres variétés de "pegmatitoïdes" locales.

Nous restons même longtemps hésitant sur la détermination de certains minéraux comme celui-ci !...

Nous restons même longtemps hésitant sur la détermination de certains minéraux comme celui-ci !...

… avant de remonter vers le parking...

… avant de remonter vers le parking...

… où sont garées les voitures… et où Jacques indique aux chauffeurs la route pour le prochain arrêt

… où sont garées les voitures… et où Jacques indique aux chauffeurs la route pour le prochain arrêt

Ce prochain arrêt est à la limite entre Plougasnou et St-Jean du Doigt… où tout est prévu pour le pique-nique.

Ce prochain arrêt est à la limite entre Plougasnou et St-Jean du Doigt… où tout est prévu pour le pique-nique.

De là nous repartons vers l'ouest dans un endroit...

De là nous repartons vers l'ouest dans un endroit...

… où l'on voit de remarquables contacts entre diorite et gabbros...

… où l'on voit de remarquables contacts entre diorite et gabbros...

… deux roches issues de magmas non miscibles...

… deux roches issues de magmas non miscibles...

… mais qui s'interpénètrent de multiples façons.

… mais qui s'interpénètrent de multiples façons.

C'est ici aussi que l'on peut voir ces figures qui font penser à de l'altération en boules...

C'est ici aussi que l'on peut voir ces figures qui font penser à de l'altération en boules...

… mais qui n'en sont pas ! C'est la mise en place en deux temps de magmas différents l'un de l'autre...

… mais qui n'en sont pas ! C'est la mise en place en deux temps de magmas différents l'un de l'autre...

… qui expliquerait ces curieuses figures sous nos pieds.

… qui expliquerait ces curieuses figures sous nos pieds.

On les retrouve aussi nombreuses que variées...

On les retrouve aussi nombreuses que variées...

… aussi bien sur l'estran qu'en bordure de falaise comme ici...

… aussi bien sur l'estran qu'en bordure de falaise comme ici...

… où les récentes tempêtes ont fait pas mal de dégâts !

… où les récentes tempêtes ont fait pas mal de dégâts !

C'est la partie Est de St-Jean du Doigt que nous allons voir maintenant.

C'est la partie Est de St-Jean du Doigt que nous allons voir maintenant.

Là ce sont de véritables brèches tectoniques...

Là ce sont de véritables brèches tectoniques...

… dont la variété est surprenante...

… dont la variété est surprenante...

… que nous allons examiner en détail… et même en prenant des notes pour certain(e)s.

… que nous allons examiner en détail… et même en prenant des notes pour certain(e)s.

Là où le profane pourrait voir un "oiseau en vol" par exemple… le géologue voit toute uns histoire à reconstituer.

Là où le profane pourrait voir un "oiseau en vol" par exemple… le géologue voit toute uns histoire à reconstituer.

… parfois relativement simple...

… parfois relativement simple...

… parfois un peu plus complexe...

… parfois un peu plus complexe...

… mais toujours très photogénique.

… mais toujours très photogénique.

Nous voici à Poul Rodou...

Nous voici à Poul Rodou...

… à la recherche d'abord de ces conglomérats dans le briovérien de Locquirec…

… à la recherche d'abord de ces conglomérats dans le briovérien de Locquirec…

… nous sommes en effet dans une zone où il y a de l'Icartien (des terrains de 2 milliards d'années)… du Briovérien (avec à leur base ces conglomérats)...

… nous sommes en effet dans une zone où il y a de l'Icartien (des terrains de 2 milliards d'années)… du Briovérien (avec à leur base ces conglomérats)...

… et enfin des formations diapiriques sur lesquelles nous arrivons maintenant.

… et enfin des formations diapiriques sur lesquelles nous arrivons maintenant.

La diorite (claire) est remontée par endroits dans la masse des gabbros (de couleur foncée) située au-dessus dans une "chambre magmatique" en pleine évolution.

La diorite (claire) est remontée par endroits dans la masse des gabbros (de couleur foncée) située au-dessus dans une "chambre magmatique" en pleine évolution.

C'est tout cela qui nous est expliqué ici...

C'est tout cela qui nous est expliqué ici...

… avant examen en détail...

… avant examen en détail...

… des ces curieuses formations… parfois multiples comme ici…

… des ces curieuses formations… parfois multiples comme ici…

… et que je vous montre en détail pour terminer.

… et que je vous montre en détail pour terminer.

C'est volontairement que je n'ai fourni qu'un minimum d'explications d'ordre géologique. Vous pouvez en effet trouver ces explications en consultant le site et les publications de la S.G.M.B. (Société Géologique et Minéralogique de Bretagne). Mon but est plutôt de donner envie d'aller voir (ou revoir) cette région du Petit Trégor attrayante et variée au possible… et qui laissera sûrement (comme me l'ont dit certains) des souvenirs grandioses à tous les participants à cette 61ème sortie du groupe "P.G.22"

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 22:27

Le samedi 24 mai 2014, à l'invitation de Vivarmor Nature, nous étions nombreux malgré le temps maussade me dit Olivier MASSARD ((car personnellement je n'y étais pas…) pour découvrir la réserve des Grandes Landes à Trébédan. Le site fait en tout 25 hectares parmi lesquelles 12 hectares de landes, un étang et deux mares.

Je remercie Olivier MASSARD et Michel LALOI qui viennent de m'envoyer des photos de cette sortie.

J'ajoute aussi (en fin d'article) quelques photos parmi celles que vient de m'envoyer Louis ROUXEL

On voit ici le groupe arrivant sur le site.

On voit ici le groupe arrivant sur le site.

Surprise un peu plus loin : le train est complètement retourné...

Surprise un peu plus loin : le train est complètement retourné...

… sur une grande surface...

… sur une grande surface...

… et sans aucune végétation…

… et sans aucune végétation…

… ou presque… ce qui permet de repérer les traces sur le sol.

… ou presque… ce qui permet de repérer les traces sur le sol.

Une petite photo du groupe… avant explication...

Une petite photo du groupe… avant explication...

… par notre guide… de l'opération qui a eu lieu dans ce secteur...

… par notre guide… de l'opération qui a eu lieu dans ce secteur...

… la lande s'était boisée et une intervention a été nécessaire pour retirer les arbres et ouvrir le milieu.

… la lande s'était boisée et une intervention a été nécessaire pour retirer les arbres et ouvrir le milieu.

Des mares ont été créées pour abriter la petite faune durant les travaux...

Des mares ont été créées pour abriter la petite faune durant les travaux...

… et Jean Paul BARDOUL profite de leurs abords pour montrer quelques plantes.

… et Jean Paul BARDOUL profite de leurs abords pour montrer quelques plantes.

Pendant ce temps Annie BARDOUL est partie chercher des grenouilles...

Pendant ce temps Annie BARDOUL est partie chercher des grenouilles...

… et (surprise !...) c'est une rainette qu'elle a trouvée !

… et (surprise !...) c'est une rainette qu'elle a trouvée !

Quelques odonates volaient également sur le site.

Quelques odonates volaient également sur le site.

Mais le temps s'assombrit brusquement et la pluie s'invite.

Mais le temps s'assombrit brusquement et la pluie s'invite.

C'est à ce moment que le groupe découvre une plante carnivore : la Drosera intermédiaire.

C'est à ce moment que le groupe découvre une plante carnivore : la Drosera intermédiaire.

Quelques chanceux vont également découvrir cette Grassette du Portugal (une seconde plante carnivore donc).

Quelques chanceux vont également découvrir cette Grassette du Portugal (une seconde plante carnivore donc).

C'est donc satisfait que vers 16 heures le groupe termine cette cinquième sortie de l'année.

C'est donc satisfait que vers 16 heures le groupe termine cette cinquième sortie de l'année.

Quelques photos de Louis ROUXEL en complément des photos précédentes

Une journaliste de Ouest-France interview le guide et Jean-Paul.

Une journaliste de Ouest-France interview le guide et Jean-Paul.

C'est un public fort attentif qui écoute les explications du guide de Bretagne Vivante.

C'est un public fort attentif qui écoute les explications du guide de Bretagne Vivante.

Le groupe découvre ici la première mare.

Le groupe découvre ici la première mare.

C'est une mue de libellule que l'on voit ici.

C'est une mue de libellule que l'on voit ici.

Voici la seconde mare.

Voici la seconde mare.

La visite se poursuit... mais le ciel se fait de plus en plus menaçant !

La visite se poursuit... mais le ciel se fait de plus en plus menaçant !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 22:36

Nous venons de passer trois jours (les jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 mai 2014) dans une région de l'intérieur de la Vendée. Nous étions une vingtaine de participants. A l'exception du dernier jour le temps a été agréable.

Merci à Anne FERRON et Michel LALOI pour leurs photos qui complètent le miennes.

Premier jour (le jeudi 8 mai) : pique-nique et randonnée en forêt aux alentours du "Refuge de Grasla"

Les premières des 5 voitures (parties de Robien en co-voiturage) viennent d'arriver...

Les premières des 5 voitures (parties de Robien en co-voiturage) viennent d'arriver...

... en attendant que tout le monde soit là... nous faisons un petit tour en observant un plan d'eau où les amphibiens croassaient allègrement

... en attendant que tout le monde soit là... nous faisons un petit tour en observant un plan d'eau où les amphibiens croassaient allègrement

Nous voici au complet... la famille GANNE est venue directement nous rejoindre ici...

Nous voici au complet... la famille GANNE est venue directement nous rejoindre ici...

... aussi nous pouvons passer à table !

... aussi nous pouvons passer à table !

Nous voilà maintenant partis pour un périple dans la forêt domaniale... sur un sentier fort agréable ma foi !

Nous voilà maintenant partis pour un périple dans la forêt domaniale... sur un sentier fort agréable ma foi !

Jean Paul BARDOUL dès le départ est intarissable sur les espèces (botaniques principalement) que nous rencontrons... ici c'est un plan de "Gernotte" qu'il nous montre.

Jean Paul BARDOUL dès le départ est intarissable sur les espèces (botaniques principalement) que nous rencontrons... ici c'est un plan de "Gernotte" qu'il nous montre.

L'arbre en fleurs que Annie BARDOUL et Simone COSSON examinent ici (un alisier je crois)...

L'arbre en fleurs que Annie BARDOUL et Simone COSSON examinent ici (un alisier je crois)...

... a des inflorescences plus agréables à regarder... qu'à sentir (parait-il).

... a des inflorescences plus agréables à regarder... qu'à sentir (parait-il).

Ici c'est un plant de Bourdaine... que je présente à Anne FERRON pour qu'elle en prenne des photos...

Ici c'est un plant de Bourdaine... que je présente à Anne FERRON pour qu'elle en prenne des photos...

... avec d'abord un gros plan sur la tige... dont les points blancs allongés... l'équivalent des organes respiratoires (les stomates) des feuilles... sont caractéristiques...

... avec d'abord un gros plan sur la tige... dont les points blancs allongés... l'équivalent des organes respiratoires (les stomates) des feuilles... sont caractéristiques...

... après la tige, voici une vue des feuilles et des fleurs.

... après la tige, voici une vue des feuilles et des fleurs.

Voici le Circe des Marais en début de floraison.

Voici le Circe des Marais en début de floraison.

Pour reconnaître un  Houx mâle (comme ici) d'un Houx femelle... il faut regarder les fleurs : ici on voit des étamines bien développées...

Pour reconnaître un Houx mâle (comme ici) d'un Houx femelle... il faut regarder les fleurs : ici on voit des étamines bien développées...

... ici c'est le pistil et l'ovaire qui forment cette grosse masse verte au centre de la fleur... alors que les étamines sont atrophiées...ce Houx femelle aura par la suite des boules rouges (ses fruits).

... ici c'est le pistil et l'ovaire qui forment cette grosse masse verte au centre de la fleur... alors que les étamines sont atrophiées...ce Houx femelle aura par la suite des boules rouges (ses fruits).

Nous quittons maintenant le sentier bien confortable... surtout pour moi dont la jambe droite était handicapée... pour arriver sur une zone plus humide et plus tortueuse.

Nous quittons maintenant le sentier bien confortable... surtout pour moi dont la jambe droite était handicapée... pour arriver sur une zone plus humide et plus tortueuse.

Des tout jeunes chevreuils y ont laissé des traces...

Des tout jeunes chevreuils y ont laissé des traces...

... la Grenouille agile apprécie également l'endroit.

... la Grenouille agile apprécie également l'endroit.

Quant à moi (comme vous voyez ici) je profite du moindre tronc d'arbre pour soulager un peu ma "cruralgie lombaire" !

Quant à moi (comme vous voyez ici) je profite du moindre tronc d'arbre pour soulager un peu ma "cruralgie lombaire" !

Alain COSSON lui s'intéresse toujours aux papillons...

Alain COSSON lui s'intéresse toujours aux papillons...

... mais ce sont les araignées qui sont les plus nombreuses à tomber dans sa toile !

... mais ce sont les araignées qui sont les plus nombreuses à tomber dans sa toile !

Arrêt ici devant une fourmilière...

Arrêt ici devant une fourmilière...

... nous allons y faire une petite expérience...

... nous allons y faire une petite expérience...

... en y mettant cette inflorescence de Bugle rampante... dont les fleurs bleues...

... en y mettant cette inflorescence de Bugle rampante... dont les fleurs bleues...

... vont devenir rouges... là où les fourmis pour se défendre... ont projeté de l'acide formique.

... vont devenir rouges... là où les fourmis pour se défendre... ont projeté de l'acide formique.

Le groupe attend maintenant... que les chauffeurs viennent (avec les voitures) nous récupérer...

Le groupe attend maintenant... que les chauffeurs viennent (avec les voitures) nous récupérer...

... et qu'un premier goûter nous soit offert... vu qu'il est plus de 17 heures...

... et qu'un premier goûter nous soit offert... vu qu'il est plus de 17 heures...

... et que nous devons arriver au gîte (que voici) vers 18 heures.

... et que nous devons arriver au gîte (que voici) vers 18 heures.

Là nous allons nous installer...

Là nous allons nous installer...

... et prendre nos repas du soir...

... et prendre nos repas du soir...

... avant de repartir le lendemain matin pour une nouvelle journée... en emmenant les provisions dans la voiture de Jean Paul et Annie.... sauf le vendredi cependant car je suis resté au gîte le matin et tout le monde y est revenu pour le pique-nique...

... avant de repartir le lendemain matin pour une nouvelle journée... en emmenant les provisions dans la voiture de Jean Paul et Annie.... sauf le vendredi cependant car je suis resté au gîte le matin et tout le monde y est revenu pour le pique-nique...

Second jour (le vendredi 9 mai) : visite du barrage et du village de l'Angle Guignard le matin... de Sigournais avec ses "cabanes à vigne"... et du charmant village de Puybéliard l'après-midi

Ce lac de retenue...

Ce lac de retenue...

... est dû à un barrage (comme l'explique ce panneau).

... est dû à un barrage (comme l'explique ce panneau).

Le groupe y fait un petit tour... comme vous voyez ici...

Le groupe y fait un petit tour... comme vous voyez ici...

... en prenant parfois un peu de hauteur.

... en prenant parfois un peu de hauteur.

Cela permet à Jean Paul de continuer ses explications...en présentant ici une Bryonne...

Cela permet à Jean Paul de continuer ses explications...en présentant ici une Bryonne...

... dont voici un gros plan... dû à Anne FERRON.

... dont voici un gros plan... dû à Anne FERRON.

Ici c'est de la Silène enflée qu'il s'agit.

Ici c'est de la Silène enflée qu'il s'agit.

Sur l'eau ce superbe Grèbe huppé a été admiré par tous.

Sur l'eau ce superbe Grèbe huppé a été admiré par tous.

Cette photo est de Michel LALOI... moi (je vous l'ai dit ) je n'y étais pas... et vous demande de m'excuser si les photos ne sont pas vraiment dans l'ordre.

Cette photo est de Michel LALOI... moi (je vous l'ai dit ) je n'y étais pas... et vous demande de m'excuser si les photos ne sont pas vraiment dans l'ordre.

Voici une fleur de Lin.

Voici une fleur de Lin.

Ici c'est un troupeau avec de nombreux jeunes... que Michel a pris en photo.

Ici c'est un troupeau avec de nombreux jeunes... que Michel a pris en photo.

Le groupe arrive maintenant dans une bourgade...

Le groupe arrive maintenant dans une bourgade...

... célèbre pour ses trois châteaux d'eau.

... célèbre pour ses trois châteaux d'eau.

Il doit y avoir aussi une église...

Il doit y avoir aussi une église...

... car Michel LALOI y est entré...

... car Michel LALOI y est entré...

... pour y prendre ces quelques photos...

... pour y prendre ces quelques photos...

... dont cette voûte ornée à la vendéenne.

... dont cette voûte ornée à la vendéenne.

Nous sommes maintenant... après pique-nique au gîte... arrivés à Sigournais sur la place du marché avec son très vieux "lieu de pesage".

Nous sommes maintenant... après pique-nique au gîte... arrivés à Sigournais sur la place du marché avec son très vieux "lieu de pesage".

Maintenant le groupe (que j'ai suivi sur 1 à 2 kilomètres... mais pas plus !) s'arrête pour observer et photographier...

Maintenant le groupe (que j'ai suivi sur 1 à 2 kilomètres... mais pas plus !) s'arrête pour observer et photographier...

... cette chenille qui grimpait accrochée à son fil... et que Anne (on la voit sur la photo ci-dessus en train d'opérer...)  a pris en très gros plan.

... cette chenille qui grimpait accrochée à son fil... et que Anne (on la voit sur la photo ci-dessus en train d'opérer...) a pris en très gros plan.

Michel LALOI lui s'est plutôt intéressé aux nombreuses fleurs...

Michel LALOI lui s'est plutôt intéressé aux nombreuses fleurs...

... qui ornaient les maisons des villages traversés.

... qui ornaient les maisons des villages traversés.

Les escargots vendéens l'ont aussi incité à appuyer sur le déclencheur.

Les escargots vendéens l'ont aussi incité à appuyer sur le déclencheur.

Quant à moi après avoir suivi le groupe sur un ou deux kilomètres... je suis revenu à Sigournais... où j'ai été attiré par le vieux château...

Quant à moi après avoir suivi le groupe sur un ou deux kilomètres... je suis revenu à Sigournais... où j'ai été attiré par le vieux château...

... sur lequel j'ai trouvé ces quelques renseignements...

... sur lequel j'ai trouvé ces quelques renseignements...

... mais sans arriver à en avoir une vue d'ensemble...

... mais sans arriver à en avoir une vue d'ensemble...

... car il est entièrement entouré de maisons d'habitation.

... car il est entièrement entouré de maisons d'habitation.

Je n'ai donc pas suivi le groupes dans les vignes...

Je n'ai donc pas suivi le groupes dans les vignes...

... où ont été prises les photos qui suivent.

... où ont été prises les photos qui suivent.

C'est Anne qui a pris cette photo d'un "Cardinal entre les doigts de Jean Paul" selon son expression...

C'est Anne qui a pris cette photo d'un "Cardinal entre les doigts de Jean Paul" selon son expression...

Voici (me dit-elle) un Longicorne trouvé par Robin GANNE.

Voici (me dit-elle) un Longicorne trouvé par Robin GANNE.

Ici c'est la fleur du Muscari sauvage.

Ici c'est la fleur du Muscari sauvage.

L'Orchidée pyramidale était aussi présente.

L'Orchidée pyramidale était aussi présente.

Avant d'arriver aux "cabanes de vigne" voici une vue d'ensemble sur Sigournais et son château.

Avant d'arriver aux "cabanes de vigne" voici une vue d'ensemble sur Sigournais et son château.

Le vignoble... le voici...

Le vignoble... le voici...

... et les premières cabanes aussi... ici c'est la maison Braud devant l'entrée de laquelle se tient Serge JEGO.

... et les premières cabanes aussi... ici c'est la maison Braud devant l'entrée de laquelle se tient Serge JEGO.

Dans ce mur... un cadran solaire... c'est la maison Allard parait-il.

Dans ce mur... un cadran solaire... c'est la maison Allard parait-il.

Voici une autre habitation.

Voici une autre habitation.

Un habitant du coin donne au groupe quelques explications.

Un habitant du coin donne au groupe quelques explications.

Michel Laloi examine ici l'entrée d'une autre cabane (la maison Pineau)... C'est donc Anne qui a pris la photo...

Michel Laloi examine ici l'entrée d'une autre cabane (la maison Pineau)... C'est donc Anne qui a pris la photo...

... elle a pris aussi cette Ophrys abeille...

... elle a pris aussi cette Ophrys abeille...

... et cette tête de Cardère (devant la maison Pineau me dit-elle)

... et cette tête de Cardère (devant la maison Pineau me dit-elle)

C'est Michel Laloi qui a eu un faible pour cet Aliboron !

C'est Michel Laloi qui a eu un faible pour cet Aliboron !

Anne reprend la main avec ce "Crachat de Coucou"...

Anne reprend la main avec ce "Crachat de Coucou"...

... et cette superbe punaise (nommée Pentatome me dit-elle).

... et cette superbe punaise (nommée Pentatome me dit-elle).

Ici c'est la maison Allard vue de loin.

Ici c'est la maison Allard vue de loin.

Quant à moi... je vois maintenant revenir le groupe sur la place de Sigournais... pour un second goûter...

Quant à moi... je vois maintenant revenir le groupe sur la place de Sigournais... pour un second goûter...

... suivi d'une pause... avant que nous repartions...

... suivi d'une pause... avant que nous repartions...

... pour Puybéliard... où nous arrivons maintenant.

... pour Puybéliard... où nous arrivons maintenant.

Ici c'est la "Maison des Tourelles".

Ici c'est la "Maison des Tourelles".

Voici le "lavoir communal"

Voici le "lavoir communal"

Nous sommes maintenant sur la place qui domine l'église.

Nous sommes maintenant sur la place qui domine l'église.

Voici le château...

Voici le château...

... avec ses dépendances...

... avec ses dépendances...

... ses sculptures...

... ses sculptures...

... sa vaste piscine de plein air (à droite)... entourée de logements transformés en gîtes.

... sa vaste piscine de plein air (à droite)... entourée de logements transformés en gîtes.

Ce superbe marronnier trône au milieu de ce qui sera prochainement une école primaire.

Ce superbe marronnier trône au milieu de ce qui sera prochainement une école primaire.

Michel LALOI a photographié ici un nid d 'hirondelle.

Michel LALOI a photographié ici un nid d 'hirondelle.

Nous revenons maintenant (en passant devant la mairie)... vers la place d'où nous sommes partis.

Nous revenons maintenant (en passant devant la mairie)... vers la place d'où nous sommes partis.

L'alarme étant dans la chambre du responsable de groupe... où je croyais avoir trouvé un endroit idéal pour me reposer... je suis réveillé la dernière nuit vers trois heures du matin...

L'alarme étant dans la chambre du responsable de groupe... où je croyais avoir trouvé un endroit idéal pour me reposer... je suis réveillé la dernière nuit vers trois heures du matin...

... à cause d'une coupure de courant... qui fait que nous avons un petit déjeuner plutôt triste (sans thé ni café)... le courant n'ayant été rétabli que plus tard.

... à cause d'une coupure de courant... qui fait que nous avons un petit déjeuner plutôt triste (sans thé ni café)... le courant n'ayant été rétabli que plus tard.

Troisième jour (le samedi 10 mai) : découverte de plusieurs sites en forêt de Mervent

Ici on voit deux des participants sortir de la grotte...

Ici on voit deux des participants sortir de la grotte...

... du Père Montfort... vénéré ici localement.

... du Père Montfort... vénéré ici localement.

Avec cette petite cabane...

Avec cette petite cabane...

... nous trouvons un lieu de pique-nique idéal...

... nous trouvons un lieu de pique-nique idéal...

... à l'abri du vent et avec des places assises !

... à l'abri du vent et avec des places assises !

A proximité, des plantes qui rappellent d'agréables souvenirs à ceux qui ont fait les week-ends de Belle Ile en Mer...

A proximité, des plantes qui rappellent d'agréables souvenirs à ceux qui ont fait les week-ends de Belle Ile en Mer...

... eh oui ici aussi il y a des asphodèles en très grand nombre !

... eh oui ici aussi il y a des asphodèles en très grand nombre !

Il y a aussi des chenilles (de Tenthrède me dit Anne).

Il y a aussi des chenilles (de Tenthrède me dit Anne).

Le groupe monte maintenant vers la Roche Blanche...

Le groupe monte maintenant vers la Roche Blanche...

... avec vue sur un lac en contrebas...

... avec vue sur un lac en contrebas...

... et cette croix comme point culminant.

... et cette croix comme point culminant.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 22:43

Le mardi 29 avril 2014, un rendez-vous était fixé à 13 h. devant l'église de Langrolay aux membres du groupe "P.G.22". Il y avait une quinzaine de participants.

Premier arrêt : la grève de Morlet (Langrolay)

Observation de micaschistes (et gneiss fins) . Nous sommes au sommet d'une série de sédiments briovériens (plus proche de la série de Binic que de la série de Lamballe) : des dépôts de vases (silts) transformés en micaschistes (avec par endroits des grès fins ou greywackes transformés en gneiss fins). Le métamorphisme est faible : faciès "schistes verts" avec présence de chlorite.

Voici le groupe se dirigeant vers les affleurements (qui ne sont pas tout près du parking). Heureusement la marée est descendante et le temps fort agréable.

Voici le groupe se dirigeant vers les affleurements (qui ne sont pas tout près du parking). Heureusement la marée est descendante et le temps fort agréable.

Par contre en arrivant sur le site nous avons la surprise de constater qu'une partie de la falaise vient de s'ébouler. Par précaution nous n'examinons pas la partie atteinte (pourtant intéressante)...

Par contre en arrivant sur le site nous avons la surprise de constater qu'une partie de la falaise vient de s'ébouler. Par précaution nous n'examinons pas la partie atteinte (pourtant intéressante)...

… il reste cependant au niveau de la pointe et un peu au-delà suffisamment d'observations à faire !

… il reste cependant au niveau de la pointe et un peu au-delà suffisamment d'observations à faire !

Ce sont d'abord les plissements complexes qui sautent aux yeux...

Ce sont d'abord les plissements complexes qui sautent aux yeux...

… aussi bien en vue d'ensemble que dans le détail…

… aussi bien en vue d'ensemble que dans le détail…

… comme on voit ici… avec par endroits de la crénulation...

… comme on voit ici… avec par endroits de la crénulation...

… que l'on voit ici en gros plan… sur un fragment de micaschiste trouvé sur la plage.

… que l'on voit ici en gros plan… sur un fragment de micaschiste trouvé sur la plage.

Pendant le retour en effet , nous faisons aussi de multiples arrêts… à l'aplomb d'une falaise de limons quaternaires.

Pendant le retour en effet , nous faisons aussi de multiples arrêts… à l'aplomb d'une falaise de limons quaternaires.

Les découvertes des uns et des autres sont examinées (ici une brèche tectonique par exemple)...

Les découvertes des uns et des autres sont examinées (ici une brèche tectonique par exemple)...

… pour comparer (et éventuellement photographier…) les trouvailles.

… pour comparer (et éventuellement photographier…) les trouvailles.

Second arrêt : la plage et la pointe de Garel (Minihic)

Ici les sédiments d'origine étaient des sables (plus ou moins vaseux) et les roches observées sont des gneiss pour l'essentiel. Le métamorphisme est un peu plus poussé que précédemment et la cordiérite fait son apparition. De la sillimanite est signalée aussi sur les documents de la SGMB que nous consultons.

Le groupe atteint les premiers points d'observation.

Le groupe atteint les premiers points d'observation.

Voici l'aspect de la roche sous nos pieds...

Voici l'aspect de la roche sous nos pieds...

… cependant que nous observons de près la falaise...

… cependant que nous observons de près la falaise...

… à la recherche notamment de la sillimanite… que Monique KUBIAK croit avoir détectée ici.

… à la recherche notamment de la sillimanite… que Monique KUBIAK croit avoir détectée ici.

Plus loin, ce sont les plissements qui sont remarquables… la réglette (fournie par Gilles MARJOLET) donne l'échelle !

Plus loin, ce sont les plissements qui sont remarquables… la réglette (fournie par Gilles MARJOLET) donne l'échelle !

Troisième arrêt : la pointe de Cancaval

Ici toujours des gneiss (avec cordièrite et sillimanite) mais avec par endroits un début de fusion. Les filons de granites (parfois pegmatitiques) déjà rencontrés dans les deux sites précédents deviennent ici encore plus abondants.

Un sentier fait le tour de la pointe.

Un sentier fait le tour de la pointe.

Voilà la vue que l'on a en quittant le parking.

Voilà la vue que l'on a en quittant le parking.

Un peu plus loin, la vue sur La Richardais (qui sera l'étape suivante...) est superbe.

Un peu plus loin, la vue sur La Richardais (qui sera l'étape suivante...) est superbe.

Il faut marcher un certain temps… avant d'atteindre les premiers pointements rocheux.

Il faut marcher un certain temps… avant d'atteindre les premiers pointements rocheux.

Certains s'y installent… l'endroit est fort agréable avec vue sur le domaine de Montmarin.

Certains s'y installent… l'endroit est fort agréable avec vue sur le domaine de Montmarin.

A ceux qui m'ont suivi en contrebas… je montre un endroit...

A ceux qui m'ont suivi en contrebas… je montre un endroit...

… où l'on voit un début de fusion… avec déformations par déplacement des parties fondues.

… où l'on voit un début de fusion… avec déformations par déplacement des parties fondues.

Arrêt numéro 4 : le port de La Richardais

Ici la fusion est partout présente. Nous sommes dans le domaine des métatexites. Les zones où la roche contenait 1/3 de quartz, 1/3 de feldspaths potassiques et 1/3 de plagioclases (mélange eutectique) ont fondu facilement formant le néosome. Les autres parties restant à l'état de gneiss forment le paléosome.

Nous sommes maintenant dans la petite anse au sud de la jetée du port.

Nous sommes maintenant dans la petite anse au sud de la jetée du port.

C'est là que les métatexites se voient le mieux (les bandes claires de néosome alternant avec les bandes de gneiss)...

C'est là que les métatexites se voient le mieux (les bandes claires de néosome alternant avec les bandes de gneiss)...

Les parties ayant fondues (néosome) se voient ici dans la partie supérieure de la photo… et les gneiss sont en bas.

Les parties ayant fondues (néosome) se voient ici dans la partie supérieure de la photo… et les gneiss sont en bas.

… les parties fondues se reconnaissent à leur couleur claire (le leucosome correspondant au mélange eutectique) et leurs bordures noires (le mélanosome, formé par les minéraux ferro-magnésiens non fondus mais repoussés en bordure).

… les parties fondues se reconnaissent à leur couleur claire (le leucosome correspondant au mélange eutectique) et leurs bordures noires (le mélanosome, formé par les minéraux ferro-magnésiens non fondus mais repoussés en bordure).

Arrêt numéro 5 : la pointe nord de La Richardais

ici on passe progressivement des métatexites à des diatexites : tout a fondu. Il ne reste plus de gneiss. On reconnait encore au début des bandes de leucosome et de mélanosome (diatexites rubanées). Puis tout se mélange : diatexites nébulitiques

Le groupe se dirige vers la pointe.

Le groupe se dirige vers la pointe.

On voit ici le passage des métatexites (à gauche) aux diatexites (dans la partie supérieure droite)

On voit ici le passage des métatexites (à gauche) aux diatexites (dans la partie supérieure droite)

Les plissements et déformations sont remarquables...

Les plissements et déformations sont remarquables...

… et se voient à toutes les échelles.

… et se voient à toutes les échelles.

Ici c'est un filon de dolérite (une roche très dure quand elle est fraîche mais qui s'altère facilement près de la surface et devient alors fragile) qui donne le creux visible dans la falaise

Ici c'est un filon de dolérite (une roche très dure quand elle est fraîche mais qui s'altère facilement près de la surface et devient alors fragile) qui donne le creux visible dans la falaise

Voici l'aspect des diatexites nébulitiques un peu plus loin.

Voici l'aspect des diatexites nébulitiques un peu plus loin.

Arrêt numéro 6 : la pointe du Moulinet (Dinard)

Ici on passe par endroits à du granite d'anatexie par fusion totale et mélange complet de toutes les parties de la roche. Il y reste cependant des zones épargnées et qui forment des enclaves plus ou moins vastes dans le granite.

C'est ce que l'on voit ici en descendant le sentier où il y a le panneau d'orientation (au loin...en haut à gauche de la photo)...

C'est ce que l'on voit ici en descendant le sentier où il y a le panneau d'orientation (au loin...en haut à gauche de la photo)...

Voici une enclave de métatexite (avec du quartz injecté...) dans le granite.

Voici une enclave de métatexite (avec du quartz injecté...) dans le granite.

Dans le granite lui-même, il y a aussi des injections… sans compter les nombreux filons (de dolérite entre autres).

Dans le granite lui-même, il y a aussi des injections… sans compter les nombreux filons (de dolérite entre autres).

Seuls (par endroits) de petits filets noirs (mélanosome non fondu) différencie le granite d'anatexie du granite véritable (montée d'un magma).

Seuls (par endroits) de petits filets noirs (mélanosome non fondu) différencie le granite d'anatexie du granite véritable (montée d'un magma).

Je termine par cette photo qui résume bien ce que nous avons vu : les micaschistes (ou gneiss) avec des minéraux de néoformation mais sans fusion (en toile de fond)… un galet d'anatexite (niveau diatexite pour ceux qui ont bien suivi !…)  à gauche avec fusion des zones eutectiques (claires)… un galet de granite d'anatexie (en haut à droite) avec fusion complète.

Je termine par cette photo qui résume bien ce que nous avons vu : les micaschistes (ou gneiss) avec des minéraux de néoformation mais sans fusion (en toile de fond)… un galet d'anatexite (niveau diatexite pour ceux qui ont bien suivi !…) à gauche avec fusion des zones eutectiques (claires)… un galet de granite d'anatexie (en haut à droite) avec fusion complète.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 20:42

Les samedi19, dimanche 20 et lundi 21 avril 2014 nous avons eu la chance d'avoir un temps fort agréable pour notre 91ème week-end. Hébergés (comme en 2006, il y a donc 8 ans...) à la Maison Familiale Rurale d'Argentan, nous avons visité de nombreux sites de cette région de la Suisse Normande.

Je remercie tous ceux (et celles) qui m'ont envoyé leurs photos : Michel LALOI, Anne FERRON, Guillaume LESAGE, Jacqueline DESFOUX, Louis ROUXEL et Christiane ROLLAND… et pour finir Alain COSSON.

Premier site visité : le marais du Grand Hazé à Briouze.

Premier site visité : le marais du Grand Hazé à Briouze.

Des panneaux fort bien renseignés expliquent l'histoire des lieux… et tout ce que l'on peut y voir.

Des panneaux fort bien renseignés expliquent l'histoire des lieux… et tout ce que l'on peut y voir.

Nous voici devant l'observatoire que l'on devine sur la droite...

Nous voici devant l'observatoire que l'on devine sur la droite...

… et maintenant à l'intérieur.

… et maintenant à l'intérieur.

Voici l'aspect du principal plan d'eau. Beaucoup d'oiseaux sont représentés sur les panneaux… mais sur l'eau pratiquement aucun n'est visible !

Voici l'aspect du principal plan d'eau. Beaucoup d'oiseaux sont représentés sur les panneaux… mais sur l'eau pratiquement aucun n'est visible !

Nous nous consolons en examinant la microfaune comme ce papillon géomètre dont le nom (vient de me dire Alain COSSON) est Xanthorhoe designata...

Nous nous consolons en examinant la microfaune comme ce papillon géomètre dont le nom (vient de me dire Alain COSSON) est Xanthorhoe designata...

…  ou encore ce "crachat de coucou" (j'en ai déjà parlé…) formé par certaines larves pour se protéger.

… ou encore ce "crachat de coucou" (j'en ai déjà parlé…) formé par certaines larves pour se protéger.

Ici nous assistons à un repas entre insectes...

Ici nous assistons à un repas entre insectes...

… ce qui nous donne envie de pique-niquer nous aussi vu qu'il est plus de 12h.30 !

… ce qui nous donne envie de pique-niquer nous aussi vu qu'il est plus de 12h.30 !

Question végétation, de véritables tapis de Lamier blanc (un aspect d'orties mais avec...

Question végétation, de véritables tapis de Lamier blanc (un aspect d'orties mais avec...

… de superbes fleurs)... que vous voyez ici en gros plan.

… de superbes fleurs)... que vous voyez ici en gros plan.

Pour terminer Jean Paul BARDOUL nous explique ici la géologie locale : un massif de granite (en rouge sur le plan) avec des terrains briovériens (plus ou moins métamorphisés) autour… et plus au Nord (par endroits) des formations plissées du début de l'ère primaire. Nous sommes d'autre part en limite des formations secondaires (en bleu) du Bassin Parisien.

Pour terminer Jean Paul BARDOUL nous explique ici la géologie locale : un massif de granite (en rouge sur le plan) avec des terrains briovériens (plus ou moins métamorphisés) autour… et plus au Nord (par endroits) des formations plissées du début de l'ère primaire. Nous sommes d'autre part en limite des formations secondaires (en bleu) du Bassin Parisien.

Second site superbe visité le samedi : Ménil Glaise.

Second site superbe visité le samedi : Ménil Glaise.

Nous voici sur le pont qui enjambe la rivière et nous permet de nous approcher...

Nous voici sur le pont qui enjambe la rivière et nous permet de nous approcher...

… d'une véritable falaise rocheuse formée par des cornéennes c'est à dire des schistes briovériens transformés au contact du granite d'Athis (déjà évoqué).

… d'une véritable falaise rocheuse formée par des cornéennes c'est à dire des schistes briovériens transformés au contact du granite d'Athis (déjà évoqué).

Nous sommes maintenant sur un sentier qui monte vers les hauteurs où l'on apercevait sur les photos précédentes un fort joli château… et voyez que (en plus de la géologie), la botanique est ici aussi fort intéressante.

Nous sommes maintenant sur un sentier qui monte vers les hauteurs où l'on apercevait sur les photos précédentes un fort joli château… et voyez que (en plus de la géologie), la botanique est ici aussi fort intéressante.

Alain COSSON (notre expert en papillons) montre ici le travail d'une chenille sur une feuille… la même dont je parle dans la dernière sortie (à Trorozec).

Alain COSSON (notre expert en papillons) montre ici le travail d'une chenille sur une feuille… la même dont je parle dans la dernière sortie (à Trorozec).

Une fois arrivés en  haut ce sont les dépendances du château que nous visitons...

Une fois arrivés en haut ce sont les dépendances du château que nous visitons...

…elles sont nombreuses et variées.

…elles sont nombreuses et variées.

Le cadre est verdoyant à souhait...

Le cadre est verdoyant à souhait...

… et ici aussi les papillons sont abondants… en particulier nous avons rencontré des centaines de "Teignes du marronnier".

… et ici aussi les papillons sont abondants… en particulier nous avons rencontré des centaines de "Teignes du marronnier".

Mais il n'y a pas que des papillons… et sur un tronc (de marronnier précisément), voici de superbes punaises...

Mais il n'y a pas que des papillons… et sur un tronc (de marronnier précisément), voici de superbes punaises...

… que nos photographes bien sûr ont pris en gros plan !

… que nos photographes bien sûr ont pris en gros plan !

Voici une galle (une de plus !)...

Voici une galle (une de plus !)...

… qui ouverte montre, en son centre, la larve qui l'a générée.

… qui ouverte montre, en son centre, la larve qui l'a générée.

Nous descendons maintenant par un sentier très raide… vers la chapelle St-Roch...

Nous descendons maintenant par un sentier très raide… vers la chapelle St-Roch...

… dont voici l'intérieur.

… dont voici l'intérieur.

Sur les cornéennes… dont on voit bien ici la cassure… il y a d'abord des lichens… puis des mousses… et dans les fissures quelques plantes pionnières..

Sur les cornéennes… dont on voit bien ici la cassure… il y a d'abord des lichens… puis des mousses… et dans les fissures quelques plantes pionnières..

Voici la vue que l'on a au cours de la descente sur la vallée en contrebas.

Voici la vue que l'on a au cours de la descente sur la vallée en contrebas.

Nous reprenons ensuite les voitures pour suivre la route sur une courte distance… et faire un petit circuit...

Nous reprenons ensuite les voitures pour suivre la route sur une courte distance… et faire un petit circuit...

… qui d'abord suit la route… avec de multiples arrêts.

… qui d'abord suit la route… avec de multiples arrêts.

Ensuite, nous entrons dans un sentier en milieu boisé...

Ensuite, nous entrons dans un sentier en milieu boisé...

… où nous retrouvons (comme à Trorozec) ce Méloe.

… où nous retrouvons (comme à Trorozec) ce Méloe.

Voici les fleurs de l'herbe à verrues

Voici les fleurs de l'herbe à verrues

Comme il est environ 17 heures… de retour aux voitures, voici le goûter du samedi.

Comme il est environ 17 heures… de retour aux voitures, voici le goûter du samedi.

Un dernier petit tour… et nous allons rejoindre notre gîte.

Un dernier petit tour… et nous allons rejoindre notre gîte.

Après installation, un punch nous est offert par Jacques et Odette BESTORY...

Après installation, un punch nous est offert par Jacques et Odette BESTORY...

Les tables sont disposées pour le repas… mais il manque les couverts… par contre tout à fait au fond de la salle...

Les tables sont disposées pour le repas… mais il manque les couverts… par contre tout à fait au fond de la salle...

… c'est Patrick LARMET qui anime maintenant la soirée avec des imitations diverses.

… c'est Patrick LARMET qui anime maintenant la soirée avec des imitations diverses.

Pendant ce temps en cuisine on s'est activé… et maintenant le repas peut commencer.

Pendant ce temps en cuisine on s'est activé… et maintenant le repas peut commencer.

Le dimanche matin, nous voici arrivant à la Maison de la Rivière...

Le dimanche matin, nous voici arrivant à la Maison de la Rivière...

… dont les portes nous ont été aimablement ouvertes… et que nous visitons avec plaisir.

… dont les portes nous ont été aimablement ouvertes… et que nous visitons avec plaisir.

Jean Paul commente ici longuement… divers objets en rapport avec la vie animale du coin...

Jean Paul commente ici longuement… divers objets en rapport avec la vie animale du coin...

...dont ces coquilles de noisettes consommées par des animaux divers.

...dont ces coquilles de noisettes consommées par des animaux divers.

Il y avait beaucoup d'autres installations comme ce moulin que l'on pouvait mettre en mouvement.

Il y avait beaucoup d'autres installations comme ce moulin que l'on pouvait mettre en mouvement.

Voyez que les centre d'intérêt ne manquent pas...

Voyez que les centre d'intérêt ne manquent pas...

… mais le plus intéressant était les nombreuses explications sur la vie des poissons… et notamment sur les cycles de reproduction du saumon et de l'anguille !

… mais le plus intéressant était les nombreuses explications sur la vie des poissons… et notamment sur les cycles de reproduction du saumon et de l'anguille !

Voici une couleuvre coronelle que nous découvrons aux environs du moulin.(en soulevant une plaque de chauffe).

Voici une couleuvre coronelle que nous découvrons aux environs du moulin.(en soulevant une plaque de chauffe).

Nous faisons ensuite un petit tour dans la vallée en direction de la Maison du Paysage...

Nous faisons ensuite un petit tour dans la vallée en direction de la Maison du Paysage...

… les lieux sont bien entretenus… et bien documentés.

… les lieux sont bien entretenus… et bien documentés.

Les Sceaux de Salomon ici aussi sont en fleurs.

Les Sceaux de Salomon ici aussi sont en fleurs.

Nous revenons vers notre point de départ en prenant un peu de hauteur...

Nous revenons vers notre point de départ en prenant un peu de hauteur...

… avec observation par endroit de véritables oeuvres d'art.

… avec observation par endroit de véritables oeuvres d'art.

… et lecture de nombreux panneaux d'information.

… et lecture de nombreux panneaux d'information.

Nous revenons à la Maison de la Rivière pour le pique-nique… car l'endroit est très agréable et bien équipé (tables toilettes…)...

Nous revenons à la Maison de la Rivière pour le pique-nique… car l'endroit est très agréable et bien équipé (tables toilettes…)...

…bien abrité du vent… chacun se régale...

…bien abrité du vent… chacun se régale...

… et passe un bon moment !

… et passe un bon moment !

Nous arrivons ensuite dans ce charmant petit village où nous garons les voitures… avant de descendre vers le "méandre de la Rouvre".

Nous arrivons ensuite dans ce charmant petit village où nous garons les voitures… avant de descendre vers le "méandre de la Rouvre".

Nous longeons la rivière… en passant devant ce lavoir surmonté d'un pigeonnier… et qui dépend du château que l'on devine en arrière...mais que nous verrons mieux en revenant (voir plus loin)).

Nous longeons la rivière… en passant devant ce lavoir surmonté d'un pigeonnier… et qui dépend du château que l'on devine en arrière...mais que nous verrons mieux en revenant (voir plus loin)).

… d'abord le circuit est plat...

… d'abord le circuit est plat...

… et bien aménagé...

… et bien aménagé...

… avec de véritables parterres de fleurs...

… avec de véritables parterres de fleurs...

… et une grande variété de plantes

… et une grande variété de plantes

Quand on s'éloigne de la route les habitations deviennent cabanons… puis on se retrouve en pleine nature.

Quand on s'éloigne de la route les habitations deviennent cabanons… puis on se retrouve en pleine nature.

Plus loin, nous retrouvons une route et ce pont qui nous permet de franchir la Rouvre… avant un chemin qui va grimper raide...

Plus loin, nous retrouvons une route et ce pont qui nous permet de franchir la Rouvre… avant un chemin qui va grimper raide...

Les Fragons (Petits Houx)… dont on voit ici les fleurs… sont de plus en plus abondants.

Les Fragons (Petits Houx)… dont on voit ici les fleurs… sont de plus en plus abondants.

La montée est de plus en plus raide...

La montée est de plus en plus raide...

… avant d'arriver à cet endroit...

… avant d'arriver à cet endroit...

… d'où l'on a une vue sur la vallée et son méandre.

… d'où l'on a une vue sur la vallée et son méandre.

En redescendant, on traverse d'abord un village ancien...

En redescendant, on traverse d'abord un village ancien...

… dont les maisons bâties en pierres locales racontent l'histoire de la région.

… dont les maisons bâties en pierres locales racontent l'histoire de la région.

… avant de revenir au point de départ… où nous retrouvons le château aperçu au départ..

… avant de revenir au point de départ… où nous retrouvons le château aperçu au départ..

Nous voici arrivés à la Roche d'Oëtre...

Nous voici arrivés à la Roche d'Oëtre...

… un "haut lieu" de la Suisse Normande où nous voici regroupés...

… un "haut lieu" de la Suisse Normande où nous voici regroupés...

… pour entendre Jean Paul nous en expliquer l'histoire géologique.

… pour entendre Jean Paul nous en expliquer l'histoire géologique.

Un habitant du coin (nous l'avons déjà rencontré dans la vallée en contrebas…) est l'escargot de Bourgogne.

Un habitant du coin (nous l'avons déjà rencontré dans la vallée en contrebas…) est l'escargot de Bourgogne.

Nous faisons enfin un petit tour dans le musée du lieu.

Nous faisons enfin un petit tour dans le musée du lieu.

De retour au gîte : visite du centre vile d'Argentan pour ceux que cela intéresse.

De retour au gîte : visite du centre vile d'Argentan pour ceux que cela intéresse.

Après l'église principale (photo précédente) nous descendons...

Après l'église principale (photo précédente) nous descendons...

… vers ce second lieu de culte...

… vers ce second lieu de culte...

… dédié à St-Martin.

… dédié à St-Martin.

Entre les deux voici St Rock… accompagné de son cochon !

Entre les deux voici St Rock… accompagné de son cochon !

Ici c'est le Palais de Justice...

Ici c'est le Palais de Justice...

… et voici le Monument aux Morts.

… et voici le Monument aux Morts.

Après le repas du dimanche soir… Alain nous invite à venir observer les papillons attirés par son appareil...

Après le repas du dimanche soir… Alain nous invite à venir observer les papillons attirés par son appareil...

Chacun nous est présenté comme on voit ici avant d'être bien sûr relâché.

Chacun nous est présenté comme on voit ici avant d'être bien sûr relâché.

Le lendemain matin (le lundi donc…) : chargement de la voiture aux provisions de Jean Paul...

Le lendemain matin (le lundi donc…) : chargement de la voiture aux provisions de Jean Paul...

… puis arrivée au point de départ de la rando "Route des Crêtes"… près de cette chapelle...

… puis arrivée au point de départ de la rando "Route des Crêtes"… près de cette chapelle...

… du village du Vey… non loin de Clécy.

… du village du Vey… non loin de Clécy.

Ici aussi les observations sont nombreuses…

Ici aussi les observations sont nombreuses…

… avant d'arriver à ce sommet d'où la vue est imprenable...

… avant d'arriver à ce sommet d'où la vue est imprenable...

… sur tout le paysage en contrebas.

… sur tout le paysage en contrebas.

Dans la descente...

Dans la descente...

… petit arrêt pour observer ce curieux champignon...

… petit arrêt pour observer ce curieux champignon...

… que Guillaume montre ici en coupe. Nous l'avons déjà rencontré lors d'une sortie (qui est toujours sur le blog) dans la région de Matignon (vallée des moulins)

… que Guillaume montre ici en coupe. Nous l'avons déjà rencontré lors d'une sortie (qui est toujours sur le blog) dans la région de Matignon (vallée des moulins)

Sur la "Route des Crêtes"… nous repérons ce super site de pique-nique...

Sur la "Route des Crêtes"… nous repérons ce super site de pique-nique...

… avant d'arriver à cet endroit d'où s'élancent les "parapentistes"… quand du moins le vent s'y prête !

… avant d'arriver à cet endroit d'où s'élancent les "parapentistes"… quand du moins le vent s'y prête !

Ici c'est Henri TRAMELEUC qui s'élance pour les imiter !

Ici c'est Henri TRAMELEUC qui s'élance pour les imiter !

Voyez que la vue est impressionnante sur le méandre de l'Orne.

Voyez que la vue est impressionnante sur le méandre de l'Orne.

Dernier arrêt à St Rémy sur Orne...

Dernier arrêt à St Rémy sur Orne...

… un ancien site minier...

… un ancien site minier...

… fermé en 1968… dont il reste encore quelques bâtiments...

… fermé en 1968… dont il reste encore quelques bâtiments...

… et surtout un super musée… auquel on accède en suivant...

… et surtout un super musée… auquel on accède en suivant...

… sur plusieurs centaines de mètres...

… sur plusieurs centaines de mètres...

… un mur où figurent les différentes époques géologiques… avec pour les illustrer de nombreux fossiles grandeur nature.

… un mur où figurent les différentes époques géologiques… avec pour les illustrer de nombreux fossiles grandeur nature.

Nous entrons maintenant dans la musée lui-même...

Nous entrons maintenant dans la musée lui-même...

… dont nous allons visiter les différentes salles… en assistant d'abord à un premier montage sur les temps géologiques.

… dont nous allons visiter les différentes salles… en assistant d'abord à un premier montage sur les temps géologiques.

Ici c'est le travail du fer qui est évoqué...

Ici c'est le travail du fer qui est évoqué...

… avec une imposante maquette des différents sites de traitement...

… avec une imposante maquette des différents sites de traitement...

… du minerai que cette coupe géologique situe dans le sous-sol de la région.

… du minerai que cette coupe géologique situe dans le sous-sol de la région.

La vie sociale des mineurs (dont on voit ici la bannière…) est ensuite largement évoquée… avec un second montage sur le sujet pour terminer .

La vie sociale des mineurs (dont on voit ici la bannière…) est ensuite largement évoquée… avec un second montage sur le sujet pour terminer .

Il est maintenant plus de 16 heures...

Il est maintenant plus de 16 heures...

… après un dernier goûter...

… après un dernier goûter...

… nous prenons la route du retour… en passant par Villedieu les Poêles… puis non loin du Mont St-Michel (comme vous voyez ici)

… nous prenons la route du retour… en passant par Villedieu les Poêles… puis non loin du Mont St-Michel (comme vous voyez ici)

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article