Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 21:52

Le samedi 24 octobre 2015, Lionel PICART du GRETIA (Groupe d'Etude des Invertébrés Armoricains) nous a présenté les nombreux insectes aquatiques vivant sur les landes de La Poterie, dans les mares creusées autrefois par les potiers pour prélever l'argile nécessaire à leur activité. Nous étions une trentaine de participants (28 exactement) et avons eu un temps fort agréable.

Je remercie pour leurs photos Alex et Guilhaine CZAJA ainsi que Michel LALOI

Le rendez-vous était sur la place de l'église au bourg de La Poterie...

Le rendez-vous était sur la place de l'église au bourg de La Poterie...

... et c'est là que Lionel PICART accueille les participants.

... et c'est là que Lionel PICART accueille les participants.

Nous nous retrouvons ensuite devant les panneaux à l'entrée du site.

Nous nous retrouvons ensuite devant les panneaux à l'entrée du site.

Notre guide cette fois est équipé...

Notre guide cette fois est équipé...

... et accompagné d'un ami porteur de tout le matériel nécessaire.

... et accompagné d'un ami porteur de tout le matériel nécessaire.

Il nous précise sur ce panneau le trajet que nous allons suivre.

Il nous précise sur ce panneau le trajet que nous allons suivre.

Voici le premier arrêt...

Voici le premier arrêt...

... nous sommes à la Mare à la Cane au bord de laquelle Lionel est descendu avec son épuisette...

... nous sommes à la Mare à la Cane au bord de laquelle Lionel est descendu avec son épuisette...

... pour une première capture d'insectes vivant essentiellement sur les bords du plan d'eau.

... pour une première capture d'insectes vivant essentiellement sur les bords du plan d'eau.

C'est ensuite que l'observation peut commencer.

C'est ensuite que l'observation peut commencer.

Voyez que le public est très demandeur...

Voyez que le public est très demandeur...

...les plus jeunes n'étant pas les moins intéressés.

...les plus jeunes n'étant pas les moins intéressés.

Voici une seconde mare plus petite...

Voici une seconde mare plus petite...

... où le public attend aussi le résultat de la "cueillette".

... où le public attend aussi le résultat de la "cueillette".

Ici aussi il y a beaucoup à voir...

Ici aussi il y a beaucoup à voir...

... mais voici du nouveau : un récipient en  verre où les découvertes peuvent être observées par tous...

... mais voici du nouveau : un récipient en verre où les découvertes peuvent être observées par tous...

... et qui va bientôt passer de mains en mains... après bien sûr toutes les explications nécessaires.

... et qui va bientôt passer de mains en mains... après bien sûr toutes les explications nécessaires.

Voyez que pendant ce temps les environs de la mare font l'objet d'examens minutieux...

Voyez que pendant ce temps les environs de la mare font l'objet d'examens minutieux...

...par des naturalistes chevronnés et soucieux de faire partager leurs découvertes.

...par des naturalistes chevronnés et soucieux de faire partager leurs découvertes.

Lionel, lui, tient à illustrer ses propos par des schémas comparatifs des coléoptères observés (classés par familles sur différents tirages...).

Lionel, lui, tient à illustrer ses propos par des schémas comparatifs des coléoptères observés (classés par familles sur différents tirages...).

Voyez que le public n'en perd pas une miette.

Voyez que le public n'en perd pas une miette.

La mare suivante se reconnaît à son aspect légèrement laiteux...

La mare suivante se reconnaît à son aspect légèrement laiteux...

... ici ce sont des Gyrins que nous allons observer après leur capture que l'on voit ici.

... ici ce sont des Gyrins que nous allons observer après leur capture que l'on voit ici.

Une nouveauté encore ici : les insectes de petite taille et très véloces...

Une nouveauté encore ici : les insectes de petite taille et très véloces...

... sont placés pour observation à la loupe...

... sont placés pour observation à la loupe...

... dans un tube où l'on peut suivre leurs déplacements et observer de près leurs différents appendices.

... dans un tube où l'on peut suivre leurs déplacements et observer de près leurs différents appendices.

Ayant toujours des ennuis en "position debout prolongée"...j'observe la scène assis sur mon "pliant"... appareil photo en mains cependant.

Ayant toujours des ennuis en "position debout prolongée"...j'observe la scène assis sur mon "pliant"... appareil photo en mains cependant.

Le groupe se dirige maintenant vers la mare suivante...

Le groupe se dirige maintenant vers la mare suivante...

... où nous voici arrivés.

... où nous voici arrivés.

Celle-ci se révèlera la plus riche de toutes...

Celle-ci se révèlera la plus riche de toutes...

... mais l'accès étant limité le groupe doit se séparer en deux... au premier plan ceux qui observent, au second plan ceux qui attendent leur tour.

... mais l'accès étant limité le groupe doit se séparer en deux... au premier plan ceux qui observent, au second plan ceux qui attendent leur tour.

Cueillettes et examens se succèdent pour chacun des deux groupes.

Cueillettes et examens se succèdent pour chacun des deux groupes.

Les nombreuses captures sont placées dans le récipient déjà signalé...

Les nombreuses captures sont placées dans le récipient déjà signalé...

... et ainsi visibles par tous avec les explications nécessaires.

... et ainsi visibles par tous avec les explications nécessaires.

Parmi beaucoup d'autres, voici (sorti du récipient... avant d'être remis dans son élément... un des insectes observés.

Parmi beaucoup d'autres, voici (sorti du récipient... avant d'être remis dans son élément... un des insectes observés.

Voici le groupe en route pour la plus grande des mares...

Voici le groupe en route pour la plus grande des mares...

... où nous arrivons maintenant.

... où nous arrivons maintenant.

Comme vous voyez cette dernière mare est vaste mais le niveau de l'eau y est très bas.

Comme vous voyez cette dernière mare est vaste mais le niveau de l'eau y est très bas.

Aussi les prospecteurs sont un peu déçus de ne pas y trouver grand chose.

Aussi les prospecteurs sont un peu déçus de ne pas y trouver grand chose.

Les mares ne sont alimentées que par la pluie... et il n'est pas tombé beaucoup d'eau depuis un bout de temps... d'où le niveau très bas de cette grande mare peu profonde.

Les mares ne sont alimentées que par la pluie... et il n'est pas tombé beaucoup d'eau depuis un bout de temps... d'où le niveau très bas de cette grande mare peu profonde.

Florence GULLY s'étant cependant à son tour lancée dans la recherche...

Florence GULLY s'étant cependant à son tour lancée dans la recherche...

... vient de découvrir ces deux larves de libellules.

... vient de découvrir ces deux larves de libellules.

Finalement il y a quand pas mal de choses à observer ici aussi...

Finalement il y a quand pas mal de choses à observer ici aussi...

... si bien que personne n'est déçu...

... si bien que personne n'est déçu...

... et que chacun quitte fort satisfait... cette dernière mare.

... et que chacun quitte fort satisfait... cette dernière mare.

Certains font même un petit détour vers ce pointement rocheux de gabbro...

Certains font même un petit détour vers ce pointement rocheux de gabbro...

... dont j'explique la mise en place et les caractéristiques.

... dont j'explique la mise en place et les caractéristiques.

C'est donc fort satisfaits que nous revenons au point de départ... en remerciant notre guide.

C'est donc fort satisfaits que nous revenons au point de départ... en remerciant notre guide.

Cela fait plus de 40 ans que notre association s'intéresse à ce site exceptionnel des landes de La Poterie. Sur le blog vous pouvez consulter (en faisant catégorie "La Poterie") en plus de celui-ci, les 3 articles suivants :

-un article général intitulé "Vivarmor et les landes de La Poterie (Lamballe)".

- un article récent : il s'agit d'une sortie nocturne pilotée par Jérémy ALLAIN et consacrée aux amphibiens de La Poterie. C'était le 29 mars 2014.

- un article où il est question de libellules (après Jugon, nous avons découvert au cours de cette sortie de nombreuses espèces de libellules sur les landes de La Poterie)

Pour ceux qui n'ont pas internet, des tirages sont consultables au local de Vivarmor (10, bard Sévigné à St-Brieuc)

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans La Poterie
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 21:46

Pour la quatorzième fois, au Gouray, cueillette et expo champignons ont eu lieu samedi et dimanche dernier (10 et 11 octobre 2015). Par un temps idéal une cinquantaine de personnes a arpenté les sentiers de Boquen à la recherche d'un maximum d'échantillons à montrer au public le lendemain.

Je vais vous montrer tout cela en images... et ensuite je vous présenterai des champignons pas encore vus sur le blog... Pour voir les articles déjà mis sur le blog, cliquez sur : Catégorie "Champignons".

Comme d'habitude, c'est sur la place centrale du Gouray que les participants se retrouvent...

Comme d'habitude, c'est sur la place centrale du Gouray que les participants se retrouvent...

... mais cette année, il manque nos animateurs habituels Brigitte et Christian CAPOEN.

... mais cette année, il manque nos animateurs habituels Brigitte et Christian CAPOEN.

Cela n'empêche nullement la prospection de démarrer...

Cela n'empêche nullement la prospection de démarrer...

... sur un parcours bien connu...

... sur un parcours bien connu...

... en direction de l'abbaye de Boquen.

... en direction de l'abbaye de Boquen.

Les arrêts sont fréquents...

Les arrêts sont fréquents...

... et voyez que nous ne manquons pas d'experts pour nous fournir toutes les explications sur chaque espèce rencontrée.

... et voyez que nous ne manquons pas d'experts pour nous fournir toutes les explications sur chaque espèce rencontrée.

Comme vous voyez sur ce tronc d'arbres...

Comme vous voyez sur ce tronc d'arbres...

... nous tombons parfois sur de spécimens remarquables.

... nous tombons parfois sur de spécimens remarquables.

Aussi du plus jeune au plus âgé... tout le monde est intéressé.

Aussi du plus jeune au plus âgé... tout le monde est intéressé.

De temps en temps un tronc pour s'asseoir est le bienvenu !

De temps en temps un tronc pour s'asseoir est le bienvenu !

Les paniers certes ne débordent pas... mais se remplissent quand même peu à peu.

Les paniers certes ne débordent pas... mais se remplissent quand même peu à peu.

Nous arrivons maintenant au-dessus de l'abbaye de Boquen...

Nous arrivons maintenant au-dessus de l'abbaye de Boquen...

... près d'un endroit où sont installés des gîtes pour accueillir les participants aux différents rassemblements organisés par la "Communauté du chemin neuf" qui occupe maintenant les lieux.

... près d'un endroit où sont installés des gîtes pour accueillir les participants aux différents rassemblements organisés par la "Communauté du chemin neuf" qui occupe maintenant les lieux.

Nous voici maintenant devant l'église de l'abbaye

Nous voici maintenant devant l'église de l'abbaye

... avec à côté de très vieilles ruines.

... avec à côté de très vieilles ruines.

Nous voici quelques temps après revenus aux voitures...

Nous voici quelques temps après revenus aux voitures...

... puis à la Salle des Fêtes du Gouray...

... puis à la Salle des Fêtes du Gouray...

... pour examiner et classer tous les champignons récoltés.

... pour examiner et classer tous les champignons récoltés.

Le dimanche (surprise !) : des champignons en bois...

Le dimanche (surprise !) : des champignons en bois...

... décorent une partie de l'expo.

... décorent une partie de l'expo.

En voici l'auteur; il s'appelle Cyrille MOREAU.

En voici l'auteur; il s'appelle Cyrille MOREAU.

Comme "saveurs d'automne" en plus des champignons...

Comme "saveurs d'automne" en plus des champignons...

...il y avait ces différents fruits...

...il y avait ces différents fruits...

...et une grande variété de pommes.

...et une grande variété de pommes.

Quant aux champignons, on voit ici Jean Claude MICHEL et Jean Paul BARDOUL occupés à placer les dernières étiquettes... il est temps : (comme vous voyez...) les premiers visiteurs sont là !

Quant aux champignons, on voit ici Jean Claude MICHEL et Jean Paul BARDOUL occupés à placer les dernières étiquettes... il est temps : (comme vous voyez...) les premiers visiteurs sont là !

Associé à l'expo (comme l'an dernier déjà...) voici les "Mielleries du Gouray" (l'endroit s'appelle la "Grange aux abeilles")...

Associé à l'expo (comme l'an dernier déjà...) voici les "Mielleries du Gouray" (l'endroit s'appelle la "Grange aux abeilles")...

... c'est à la fois un musée... montrant ici des instruments déjà anciens d'extraction du miel...

... c'est à la fois un musée... montrant ici des instruments déjà anciens d'extraction du miel...

... et un magasin où des produits locaux variés sont proposés.

... et un magasin où des produits locaux variés sont proposés.

On vous y offre aussi gratuitement différents potages et autres gâteries.

On vous y offre aussi gratuitement différents potages et autres gâteries.

Bref c'est un endroit on ne peut plus accueillant !

Bref c'est un endroit on ne peut plus accueillant !

Comme je vous l'ai indiqué en tête de cet article, je vous montre maintenant des champignons qui ne vous ont pas encore été présentés (en photo avec leur nom...) dans les articles précédents... Cela ne veut pas dire que nous ne les avons encore pas rencontrés... ou qu'ils sont très rares... mais que je n'en avais pas pris de cliché tout simplement !

Voici le Ganoderme aplati (Ganoderma applanatum).

Voici le Ganoderme aplati (Ganoderma applanatum).

Celui-ci est nommé Bolet rude (ou raboteux).

Celui-ci est nommé Bolet rude (ou raboteux).

Voici le Psalliote des forêts (Agaricus silvaticus).

Voici le Psalliote des forêts (Agaricus silvaticus).

Voici (un peu avancé !) la Langue de boeuf (Fistulina hepatica).

Voici (un peu avancé !) la Langue de boeuf (Fistulina hepatica).

La Collybie savonneuse n'est ni toxique... ni très comestible !

La Collybie savonneuse n'est ni toxique... ni très comestible !

Lui c'est le Mycène rose (Mycena rosea) dont il faut se méfier.

Lui c'est le Mycène rose (Mycena rosea) dont il faut se méfier.

Voici le Tricholome rutilant (Tricholomopsis rutilans).

Voici le Tricholome rutilant (Tricholomopsis rutilans).

Le Leucopaxille géant s'appelle Leucopaxillus giganteus (comme cela tout le monde comprend !)

Le Leucopaxille géant s'appelle Leucopaxillus giganteus (comme cela tout le monde comprend !)

Le Xylaire du bois ce sont ces petits points blancs en dissous de l'étiquette.

Le Xylaire du bois ce sont ces petits points blancs en dissous de l'étiquette.

Voici le Lenzite du chêne (Daedalea quercina)

Voici le Lenzite du chêne (Daedalea quercina)

Le Pied bleu est un champignon courant et facile à reconnaître...mais je ne l'avais pas encore montré.

Le Pied bleu est un champignon courant et facile à reconnaître...mais je ne l'avais pas encore montré.

Daldinia concentrica nous l'avons rencontré plusieurs fois au cours de week-ends ou de sorties... eh bien le  voilà avec sa fiche .

Daldinia concentrica nous l'avons rencontré plusieurs fois au cours de week-ends ou de sorties... eh bien le voilà avec sa fiche .

Ce Mycène doit être rare... car il n'a pas de fiche...

Ce Mycène doit être rare... car il n'a pas de fiche...

... pas plus que ce Lycoperdon noircissant... et je m'arrête là !

... pas plus que ce Lycoperdon noircissant... et je m'arrête là !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans champignons
commenter cet article
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 20:45

Le samedi 26 septembre, nous avions rendez-vous avec Pierre DANET qui nous a fait connaître le matin les différentes plantes (parfois assez rares) du parc Aquarev et nous a fait découvrir l'après-midi différents secteurs de la forêt de Loudéac.

Une journée bien remplie donc... avec un très beau temps par dessus le marché !

Je remercie Jacques AUMONT et Michel LALOI pour leurs photos qui complètent les miennes.

Nous voici arrivés au lieu de rendez-vous (le parking Ouest d'aquarev)... il est 10h. du matin...

Nous voici arrivés au lieu de rendez-vous (le parking Ouest d'aquarev)... il est 10h. du matin...

... et Pierre Danet nous y attend.

... et Pierre Danet nous y attend.

Il nous explique l'histoire de ce parc relativement récent...

Il nous explique l'histoire de ce parc relativement récent...

... et dont les différents plans d'eau contiennent des plantes souvent rares... bien que présentes (mais seulement en quelques points) sur l'ensemble du Massif Armoricain.

... et dont les différents plans d'eau contiennent des plantes souvent rares... bien que présentes (mais seulement en quelques points) sur l'ensemble du Massif Armoricain.

En voici une première...une "massette" de petite taille...

En voici une première...une "massette" de petite taille...

... alors qu'un peu plus loin (au premier plan à droite de la photo)... se trouve la "massette" courante de plus grande taille (Typha latifolia).

... alors qu'un peu plus loin (au premier plan à droite de la photo)... se trouve la "massette" courante de plus grande taille (Typha latifolia).

Pierre (comme on voit ici) nous a montré un très grand nombre de plantes...ici une Salicaire (Lythrum salicaria)

Pierre (comme on voit ici) nous a montré un très grand nombre de plantes...ici une Salicaire (Lythrum salicaria)

... ici c'est une Véronique qu'il tient en main... je vous demande de m'excuser pour ces deux photos : je les ai bien redressées mais le blog ne veut rien savoir.

... ici c'est une Véronique qu'il tient en main... je vous demande de m'excuser pour ces deux photos : je les ai bien redressées mais le blog ne veut rien savoir.

Comme il existe de très nombreuses mares... les arrêts sont nombreux.

Comme il existe de très nombreuses mares... les arrêts sont nombreux.

Pour chaque plante nous avons des explications détaillées...

Pour chaque plante nous avons des explications détaillées...

... comme vous pouvez voir. avec ce Rubanier (Sparganium erectum).

... comme vous pouvez voir. avec ce Rubanier (Sparganium erectum).

L'attention est soutenue... les questions nombreuses.

L'attention est soutenue... les questions nombreuses.

Les mares que nous explorons à partir de maintenant sont entourées d'une zone boisée que l'on devine à l'arrière plan...

Les mares que nous explorons à partir de maintenant sont entourées d'une zone boisée que l'on devine à l'arrière plan...

... cependant que des équipements permettent de passer d'un site à l'autre.

... cependant que des équipements permettent de passer d'un site à l'autre.

Les deux plantes visibles au premier plan viennent de nous être décrites : à gauche un Gunera à grande feuilles (espèce introduite)... et à droite (couleur brune) la Salicaire déjà vue...le groupe lui progresse...

Les deux plantes visibles au premier plan viennent de nous être décrites : à gauche un Gunera à grande feuilles (espèce introduite)... et à droite (couleur brune) la Salicaire déjà vue...le groupe lui progresse...

Parmi les plantes... voici une chenille... que Jean Paul a placée sur l'Atlas qui la décrit... ainsi que la papillon correspondant visible en haut (sous le doigt de J.Paul).

Parmi les plantes... voici une chenille... que Jean Paul a placée sur l'Atlas qui la décrit... ainsi que la papillon correspondant visible en haut (sous le doigt de J.Paul).

Chacun peut l'examiner...la photographier...à loisir.

Chacun peut l'examiner...la photographier...à loisir.

... il s'agit de la chenille du Sphynx de la vigne (en haut sur la page de gauche).

... il s'agit de la chenille du Sphynx de la vigne (en haut sur la page de gauche).

Les plans d'eau se suivent...

Les plans d'eau se suivent...

... avec près de certains d'entre eux des bancs relax... des poteaux pour faire de la gym... toutes choses que nous n'avons pas eu le temps d'utiliser (mis part quelques essais tout de même) !

... avec près de certains d'entre eux des bancs relax... des poteaux pour faire de la gym... toutes choses que nous n'avons pas eu le temps d'utiliser (mis part quelques essais tout de même) !

A plusieurs reprises nous avons pu également observer ces canards.

A plusieurs reprises nous avons pu également observer ces canards.

Nous voici dans la zone boisée précédemment signalée...

Nous voici dans la zone boisée précédemment signalée...

... avec une grande variété de conifères (à gauche un Epicea commun) aussi bien que de feuillus (un Sorbier des oiseaux à droite).

... avec une grande variété de conifères (à gauche un Epicea commun) aussi bien que de feuillus (un Sorbier des oiseaux à droite).

Voyez au loin cette imposante construction...

Voyez au loin cette imposante construction...

... eh bien nous y sommes maintenant.

... eh bien nous y sommes maintenant.

Les panneaux d'explication sont nombreux sur tout le trajet...

Les panneaux d'explication sont nombreux sur tout le trajet...

... celui-ci donne des explications sur les poissons... et tout à fait à droite sur la faune animale en général...

... celui-ci donne des explications sur les poissons... et tout à fait à droite sur la faune animale en général...

... et celui-ci parle des parcours sportifs... que j'ai déjà signalés plus haut...

... et celui-ci parle des parcours sportifs... que j'ai déjà signalés plus haut...

...ici il s'agit des différentes mares... avec la végétation purement aquatique que l'on peut y voir.

...ici il s'agit des différentes mares... avec la végétation purement aquatique que l'on peut y voir.

D'autres panneaux renseignent sur certains massifs en particulier...

D'autres panneaux renseignent sur certains massifs en particulier...

... comme vous pouvez voir ici.

... comme vous pouvez voir ici.

Beaucoup d'arbres sont également "renseignés".

Beaucoup d'arbres sont également "renseignés".

... comme ces différents pins...

... comme ces différents pins...

... et les arbres en général.

... et les arbres en général.

Nous arrivons ici près du "parking Est"... et il y a toujours beaucoup de plantes à examiner !

Nous arrivons ici près du "parking Est"... et il y a toujours beaucoup de plantes à examiner !

Pour changer nous voici arrivés à une aire de jeux...

Pour changer nous voici arrivés à une aire de jeux...

... où il s'agit de faire circuler de l'eau...et voyez le groupe s'y intéresse !

... où il s'agit de faire circuler de l'eau...et voyez le groupe s'y intéresse !

Nous approchons maintenant du camping.

Nous approchons maintenant du camping.

Etant revenus aux voitures... nous trouvons à proximité...

Etant revenus aux voitures... nous trouvons à proximité...

... des endroits de pique-nique fort agréables... et proches des toilettes que l'on devine à l'artère plan.

... des endroits de pique-nique fort agréables... et proches des toilettes que l'on devine à l'artère plan.

Vers 14 h. nous arrivons à la forêt (à proximité d'un centre équestre et du hameau "Le relais de St-Guillaume") ... dans une zone qui a souffert de l'ouragan de 1987.. comme l'explique ce panneau.

Vers 14 h. nous arrivons à la forêt (à proximité d'un centre équestre et du hameau "Le relais de St-Guillaume") ... dans une zone qui a souffert de l'ouragan de 1987.. comme l'explique ce panneau.

Nous sommes ici en bordure de cette forêt... et près d'un champ de maïs...

Nous sommes ici en bordure de cette forêt... et près d'un champ de maïs...

... où de nombreuses plantes nous sont également présentées : une Linaire sur la photo précédente et ici une Renouée liseron.

... où de nombreuses plantes nous sont également présentées : une Linaire sur la photo précédente et ici une Renouée liseron.

Ce champignon qui attaque un épi de maïs est nommé Charbon (à cause de sa couleur noire sûrement).

Ce champignon qui attaque un épi de maïs est nommé Charbon (à cause de sa couleur noire sûrement).

Des champignons, nous en avons trouvé un grand nombre...

Des champignons, nous en avons trouvé un grand nombre...

... ce qui est rassurant pour les journées "Saveurs d'automne" au Gouray les 10 et 11 octobre prochains.

... ce qui est rassurant pour les journées "Saveurs d'automne" au Gouray les 10 et 11 octobre prochains.

Sur chacun nous avons eu tous les renseignements possibles...

Sur chacun nous avons eu tous les renseignements possibles...

... et les photographes s'en sont donnés à coeur-joie...

... et les photographes s'en sont donnés à coeur-joie...

... pour prendre en photo...

... pour prendre en photo...

... aussi bien les espèces les plus courantes...

... aussi bien les espèces les plus courantes...

... que les plus rares.

... que les plus rares.

La balade continue...

La balade continue...

... avec observation des différents arbres.

... avec observation des différents arbres.

De nombreux cavaliers (comme on voit ici...) et des cyclistes (encore plus nombreux)... nous ont croisés et recroisés.

De nombreux cavaliers (comme on voit ici...) et des cyclistes (encore plus nombreux)... nous ont croisés et recroisés.

Au milieu de la forêt, voici une vaste prairie...

Au milieu de la forêt, voici une vaste prairie...

... et dans ce pré, quelque chose d'intéressant...

... et dans ce pré, quelque chose d'intéressant...

... c'est comme vous voyez un grillon...

... c'est comme vous voyez un grillon...

...à l'aide d'un atlas, nous essayons d'en déterminer l'espèce... c'est un Grillon des champs.

...à l'aide d'un atlas, nous essayons d'en déterminer l'espèce... c'est un Grillon des champs.

Pour bien voir rien de mieux que de mettre en boite...

Pour bien voir rien de mieux que de mettre en boite...

...les deux échantillons récoltés... et remis en liberté bien sûr à l'issue de l'observation.

...les deux échantillons récoltés... et remis en liberté bien sûr à l'issue de l'observation.

Ici c'est une mare que le groupe observe...

Ici c'est une mare que le groupe observe...

... et où deux espèces de sphaignes (entre autres, bien sûr...) ont été découvertes.

... et où deux espèces de sphaignes (entre autres, bien sûr...) ont été découvertes.

Après cela il restait quelques obstacles à franchir...

Après cela il restait quelques obstacles à franchir...

... quelques champignons encore à observer...

... quelques champignons encore à observer...

... comme ce phallus (encore à l'état "d'oeuf")... que notre guide nous montre coupé en deux.

... comme ce phallus (encore à l'état "d'oeuf")... que notre guide nous montre coupé en deux.

En cherchant bien... et en écartant la végétation aux alentours...

En cherchant bien... et en écartant la végétation aux alentours...

... on peut aussi observer et photographier...

... on peut aussi observer et photographier...

...une espèce bien connue que Patrick est tout fier...

...une espèce bien connue que Patrick est tout fier...

...de présenter à deux stades différents.

...de présenter à deux stades différents.

Bref... c'est un groupe souriant et très satisfait qui se sépare vers 17h.30... pour reprendre les voitures... en attendant le prochain rendez-vous "champignons" au Gouray.

Bref... c'est un groupe souriant et très satisfait qui se sépare vers 17h.30... pour reprendre les voitures... en attendant le prochain rendez-vous "champignons" au Gouray.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2015
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 17:30

Pour notre 96ème week-end (et notre sixième week-end sur l'île de Groix), nous avons eu de la chance question temps : pas beaucoup de soleil mais pas de pluie non plus.

Nous étions 30 ce qui est très chargé... aussi je remercie Annie et Maryvonne qui ont parfaitement assuré la restauration de tout ce monde (à part les petits déjeuners fournis par le gîte).

Je remercie aussi Michel LALOI et Marie VANOPDENBOSH pour leurs photos qui complètent les miennes.

Ceux qui ont co-voituré à partir de St-Brieuc sont arrivés en avance pour être sûrs de trouver une place de parking...

Ceux qui ont co-voituré à partir de St-Brieuc sont arrivés en avance pour être sûrs de trouver une place de parking...

Nos amis de Cholet sont là aussi... venus directement avec un de leurs copains de fac... ils discutent ici avec Jean Paul (qui lui avait retiré les billets et les distribuait aux participants).

Nos amis de Cholet sont là aussi... venus directement avec un de leurs copains de fac... ils discutent ici avec Jean Paul (qui lui avait retiré les billets et les distribuait aux participants).

Ainsi tout le monde a pu embarquer... même Alain MéVEL qui est arrivé vraiment limite !

Ainsi tout le monde a pu embarquer... même Alain MéVEL qui est arrivé vraiment limite !

Nous quittons donc Lorient en passant devant Port Louis que l'on voit ici...

Nous quittons donc Lorient en passant devant Port Louis que l'on voit ici...

... pour arriver à Port Tudy... et nous diriger vers le distributeur de vélos...

... pour arriver à Port Tudy... et nous diriger vers le distributeur de vélos...

... où chacun essaie un engin à sa taille.

... où chacun essaie un engin à sa taille.

Nous arrivons ensuite au gîte de l'Auberge de Jeunesse...

Nous arrivons ensuite au gîte de l'Auberge de Jeunesse...

... que nous connaissons pour y être déjà venus :

... que nous connaissons pour y être déjà venus :

...logement en dortoir...

...logement en dortoir...

...vaste salle à manger... que l'on  voit ici... avec une cuisine à proximité... un peu étroite cependant la cuisine !

...vaste salle à manger... que l'on voit ici... avec une cuisine à proximité... un peu étroite cependant la cuisine !

Ceux qui n'étaient pas dans le grand dortoir (que je viens de vous montrer)... logeaient dans ces anciens blockhaus artistiquement décorés comme vous voyez.

Ceux qui n'étaient pas dans le grand dortoir (que je viens de vous montrer)... logeaient dans ces anciens blockhaus artistiquement décorés comme vous voyez.

Après dîner, Robin (de la Maison de le Réserve) est venu nous présenter un diaporama sur la gestion des richesses naturelles de Groix.

Après dîner, Robin (de la Maison de le Réserve) est venu nous présenter un diaporama sur la gestion des richesses naturelles de Groix.

Le samedi matin vers 9 h., nous partons vers la pointe des Chats...

Le samedi matin vers 9 h., nous partons vers la pointe des Chats...

... en examinant au passage cette "allée couverte"...

... en examinant au passage cette "allée couverte"...

... et la plage du Treck : une "plage convexe" qui s'est beaucoup déplacée ces dernières années venant des Grands Sables jusqu'ici.

... et la plage du Treck : une "plage convexe" qui s'est beaucoup déplacée ces dernières années venant des Grands Sables jusqu'ici.

A la pointe des Chats nous retrouvons Robin comme convenu.

A la pointe des Chats nous retrouvons Robin comme convenu.

Pendant trois heures, il va nous montrer tout ce que l'on peut voir en allant de la pointe des Chats vers Locmaria.

Pendant trois heures, il va nous montrer tout ce que l'on peut voir en allant de la pointe des Chats vers Locmaria.

Nous voilà sur l'estran formé de micaschistes...

Nous voilà sur l'estran formé de micaschistes...

Robin commence (comme on voit ici) par la bota...

Robin commence (comme on voit ici) par la bota...

...de nombreuses plantes en effet... s'accrochent à un milieu pourtant peu propice.

...de nombreuses plantes en effet... s'accrochent à un milieu pourtant peu propice.

Il y a aussi beaucoup d'oiseaux à observer...

Il y a aussi beaucoup d'oiseaux à observer...

... Michel LALOI vous en montre ici quelques uns.

... Michel LALOI vous en montre ici quelques uns.

Nous examinons maintenant les fameux "Pouce-pieds de Groix"... dont raffolent paraît-il les espagnols !

Nous examinons maintenant les fameux "Pouce-pieds de Groix"... dont raffolent paraît-il les espagnols !

Des traces de vagues de cette taille indiquent des déferlements puissants.

Des traces de vagues de cette taille indiquent des déferlements puissants.

Et la géologie dans tout cela ? Eh bien nous y arrivons avec ces micaschistes vus de près : ils sont riches en quartz intercalé ce qui les rend très résistants.

Et la géologie dans tout cela ? Eh bien nous y arrivons avec ces micaschistes vus de près : ils sont riches en quartz intercalé ce qui les rend très résistants.

Parmi les micaschistes il y a des formations plus sombres vers lesquels se penche notre photographe...

Parmi les micaschistes il y a des formations plus sombres vers lesquels se penche notre photographe...

On les appelle des "schistes bleus" (ou glaucophanites) à cause de l'abondance du glaucophane qui avec l'épidote (en vert) forme l'essentiel de la roche.

On les appelle des "schistes bleus" (ou glaucophanites) à cause de l'abondance du glaucophane qui avec l'épidote (en vert) forme l'essentiel de la roche.

Les grenats aussi y sont abondants par endroits...

Les grenats aussi y sont abondants par endroits...

... leur couleur rouge formant contraste avec le bleu du glaucophane et le vert de l'épidote.

... leur couleur rouge formant contraste avec le bleu du glaucophane et le vert de l'épidote.

Comme ces grenats résistent à bien à l'altération...et qu'ils ont une densité élevée... on les rencontre parfois en abondance dans les sables en haut de plage...

Comme ces grenats résistent à bien à l'altération...et qu'ils ont une densité élevée... on les rencontre parfois en abondance dans les sables en haut de plage...

... où notre guide nous les fait examiner à la loupe. Il nous montre aussi des "sables noirs" à proximité formés eux d'ilménite et de magnétite (cette dernière pouvant être isolée car attirée par un aimant).

... où notre guide nous les fait examiner à la loupe. Il nous montre aussi des "sables noirs" à proximité formés eux d'ilménite et de magnétite (cette dernière pouvant être isolée car attirée par un aimant).

On rencontre aussi des lentilles de "schistes verts" (ou prasinites)... comme ceux sur lesquels Jacqueline a trouvé un reposoir...

On rencontre aussi des lentilles de "schistes verts" (ou prasinites)... comme ceux sur lesquels Jacqueline a trouvé un reposoir...

... et que voici vus de plus près...avec (à gauche et à droite) des "alvéoles d'érosion" : voir plus loin.

... et que voici vus de plus près...avec (à gauche et à droite) des "alvéoles d'érosion" : voir plus loin.

Ces "schistes verts" sont en effet assez tendres...

Ces "schistes verts" sont en effet assez tendres...

... ce qui explique leur forme déchiquetée (avec de nombreuses érosions alvéolaires) en haut de plage

... ce qui explique leur forme déchiquetée (avec de nombreuses érosions alvéolaires) en haut de plage

On les reconnaît (en plus de la couleur) aux cristaux d'albite (parfois très abondants) qu'ils possèdent.

On les reconnaît (en plus de la couleur) aux cristaux d'albite (parfois très abondants) qu'ils possèdent.

Dans les maisons ( de Locmaria notamment) on les rencontre autour des ouvertures des maisons anciennes.

Dans les maisons ( de Locmaria notamment) on les rencontre autour des ouvertures des maisons anciennes.

Dans cette anse (entre Porz Morvil et l'Amer) ce sont des formations rares nommées "éclogites" que nous montre notre guide... en nous expliquant que ces roches se sont formées encore plus profondément que les autres...

Dans cette anse (entre Porz Morvil et l'Amer) ce sont des formations rares nommées "éclogites" que nous montre notre guide... en nous expliquant que ces roches se sont formées encore plus profondément que les autres...

C'est ici aussi que l'on trouve un "minéral fantôme" : ces formes losangiques (parmi les grenats)...

C'est ici aussi que l'on trouve un "minéral fantôme" : ces formes losangiques (parmi les grenats)...

... ont en effet la forme de cristaux de lawsonite...

... ont en effet la forme de cristaux de lawsonite...

...mais ne contiennent plus que des micas (pour l'essentiel) et quelques autres minéraux... la forme seule ayant été conservée.

...mais ne contiennent plus que des micas (pour l'essentiel) et quelques autres minéraux... la forme seule ayant été conservée.

Tout cela est bien sûr expliqué par notre guide...mais aussi par ces panneaux qui décorent les blockhaus allemands...

Tout cela est bien sûr expliqué par notre guide...mais aussi par ces panneaux qui décorent les blockhaus allemands...

... et que chacun peut consulter à sa guise.

... et que chacun peut consulter à sa guise.

Il est maintenant 13 heures... et il faut penser pique-nique !... Voyez que le temps est "on ne peut plus" agréable et les pelouses de la pointe de Chats fort accueillantes.

Il est maintenant 13 heures... et il faut penser pique-nique !... Voyez que le temps est "on ne peut plus" agréable et les pelouses de la pointe de Chats fort accueillantes.

Après ce repas nous voici à Locmaria.

Après ce repas nous voici à Locmaria.

Certains (c'est Marie qui a pris la photo...) visitent l'église locale...

Certains (c'est Marie qui a pris la photo...) visitent l'église locale...

... avec parait-il de beaux vitraux.

... avec parait-il de beaux vitraux.

En allant voir la "Tombe du chef viking" (autrefois enterré ici avec son bateau et beaucoup d'autres choses)... les oiseaux présents ici ont aussi attiré de nombreux regards.

En allant voir la "Tombe du chef viking" (autrefois enterré ici avec son bateau et beaucoup d'autres choses)... les oiseaux présents ici ont aussi attiré de nombreux regards.

C'est vers le "Trou de l'Enfer" que nous avons décidé d'aller ensuite... mais à Groix la signalétique est souvent inexistante ou rudimentaire.

C'est vers le "Trou de l'Enfer" que nous avons décidé d'aller ensuite... mais à Groix la signalétique est souvent inexistante ou rudimentaire.

.. et quand nous arrivons sur le site si le panneau est grand sa propreté est douteuse ce qui incite notre ami Patrick (quel exemple !...) à opérer un petit nettoyage.

.. et quand nous arrivons sur le site si le panneau est grand sa propreté est douteuse ce qui incite notre ami Patrick (quel exemple !...) à opérer un petit nettoyage.

Cela heureusement n'empêche pas d'apprécier le site...

Cela heureusement n'empêche pas d'apprécier le site...

... une faille grandiose... creusée par la mer...

... une faille grandiose... creusée par la mer...

... et que le groupe explore ici (photographié par Michel LALOI qui se trouve de l'autre côté).

... et que le groupe explore ici (photographié par Michel LALOI qui se trouve de l'autre côté).

L'arrêt suivant sera Port St-Nicolas... mais avant d'y descendre, le groupe observe ici une spécialité de l'île :

L'arrêt suivant sera Port St-Nicolas... mais avant d'y descendre, le groupe observe ici une spécialité de l'île :

la Bruyère vagabonde... dont la fleur ressemble à celle de la Callune mais avec des étamines et un pistil qui sortent de la fleur.

la Bruyère vagabonde... dont la fleur ressemble à celle de la Callune mais avec des étamines et un pistil qui sortent de la fleur.

En arrivant à Port St-Nicolas c'erst d'abord cette croix que l'on remarque.

En arrivant à Port St-Nicolas c'erst d'abord cette croix que l'on remarque.

Le port apparaît ensuite avec ses quelques barques de pêcheurs.

Le port apparaît ensuite avec ses quelques barques de pêcheurs.

Le groupe monte ensuite vers le versant ouest...

Le groupe monte ensuite vers le versant ouest...

... pour avoir une vue d'ensemble de ce superbe site...

... pour avoir une vue d'ensemble de ce superbe site...

... que l'on peut contempler debout ou assis !

... que l'on peut contempler debout ou assis !

Un petit groupe (avec le photographe Michel LALOI, ils sont 8) a souhaité aller faire un tour jusqu'au "Camp des Gaulois" cependant que vu l'heure la majorité est rentrée directement au gîte.

Un petit groupe (avec le photographe Michel LALOI, ils sont 8) a souhaité aller faire un tour jusqu'au "Camp des Gaulois" cependant que vu l'heure la majorité est rentrée directement au gîte.

Le dimanche matin, le temps est incertain... il a plu et venté toute la nuit...

Le dimanche matin, le temps est incertain... il a plu et venté toute la nuit...

... cependant nous atteignons sans nous faire mouiller l'extrémité Ouest de l'île : le phare proche de Pen Men

... cependant nous atteignons sans nous faire mouiller l'extrémité Ouest de l'île : le phare proche de Pen Men

Nous laissons ici les vélos...

Nous laissons ici les vélos...

... pour une balade à pied sur ce sommet ouest de l'île...

... pour une balade à pied sur ce sommet ouest de l'île...

... dont les falaises sont impressionnantes...

... dont les falaises sont impressionnantes...

... et où la vue porte très loin.

... et où la vue porte très loin.

Ici nous examinons des restes de pelotes de réjection...

Ici nous examinons des restes de pelotes de réjection...

... il y en a un peu partout...

... il y en a un peu partout...

... avec parfois des restes surprenants comme cette mâchoire de Raie...

... avec parfois des restes surprenants comme cette mâchoire de Raie...

... ou encore ces résidus de plastique... avalés puis (heureusement) rejetés par l'oiseau entortillés autour des restes osseux.

... ou encore ces résidus de plastique... avalés puis (heureusement) rejetés par l'oiseau entortillés autour des restes osseux.

Voilà une partie du groupe arrivée à l'extrémité de la pointe de Pen Men...

Voilà une partie du groupe arrivée à l'extrémité de la pointe de Pen Men...

... là où autrefois il y avait un "éperon barré" (comme à Erquy plus près de chez nous).

... là où autrefois il y avait un "éperon barré" (comme à Erquy plus près de chez nous).

D'ici on voit (nous a t'on dit) le soir le phare des Glénans.

D'ici on voit (nous a t'on dit) le soir le phare des Glénans.

Les micaschistes visibles ici sont plus riches en graphite que ceux de la pointe des chats... d'où les bandes noires que l'on devine parmi les plissements de la roche.

Les micaschistes visibles ici sont plus riches en graphite que ceux de la pointe des chats... d'où les bandes noires que l'on devine parmi les plissements de la roche.

Le groupe se dirige ensuite vers Port Lay... mais regardez bien sur la gauche...

Le groupe se dirige ensuite vers Port Lay... mais regardez bien sur la gauche...

... ce petit oratoire qui montre bien la piété des groisillons... autrefois j'ai assisté à de nombreuses processions du côté de Locmaria.

... ce petit oratoire qui montre bien la piété des groisillons... autrefois j'ai assisté à de nombreuses processions du côté de Locmaria.

Port Lay : nous y voici... devant l'ancienne école de pêcheurs...

Port Lay : nous y voici... devant l'ancienne école de pêcheurs...

... où l'on peut lire cette inscription : "Ecole de pêche et de navigation - Deus Patria Labor- 1903 MPL".

... où l'on peut lire cette inscription : "Ecole de pêche et de navigation - Deus Patria Labor- 1903 MPL".

Le petit port (avant que Port Tudy ne soit créé) était un remarquable abri pour les bateaux de pêche.

Le petit port (avant que Port Tudy ne soit créé) était un remarquable abri pour les bateaux de pêche.

Nous descendons jusqu'en bas...

Nous descendons jusqu'en bas...

... pour voir l'entrée du port.

... pour voir l'entrée du port.

Ensuite nous faisons un petit tour à pied vers l'ouest... c'est dans cette direction que se trouve la réserve d'eau de l'île mais nous ne l'atteindrons pas.

Ensuite nous faisons un petit tour à pied vers l'ouest... c'est dans cette direction que se trouve la réserve d'eau de l'île mais nous ne l'atteindrons pas.

Après avoir observé...

Après avoir observé...

... puis caressé quelques chevaux... nous faisons demi-tour car il est l'heure du pique-nique.

... puis caressé quelques chevaux... nous faisons demi-tour car il est l'heure du pique-nique.

Certains (en revenant dans le village) font quand même un brin de causette avec les habitants du coin...

Certains (en revenant dans le village) font quand même un brin de causette avec les habitants du coin...

... puis tout le monde arrive sur ce site (au-dessus de la colonie de vacance). Voyez à l'arrière plan les deux "totems"...

... puis tout le monde arrive sur ce site (au-dessus de la colonie de vacance). Voyez à l'arrière plan les deux "totems"...

...ils sont arrivés là car régulièrement depuis 15 ans (comme l'indique l'affiche de droite) il y a ici un "Festival International du film insulaire" qui invite des sculpteurs des Philipines et des Iles Marquises.

...ils sont arrivés là car régulièrement depuis 15 ans (comme l'indique l'affiche de droite) il y a ici un "Festival International du film insulaire" qui invite des sculpteurs des Philipines et des Iles Marquises.

Nous avons trouvé là un coin idéal pour le pique-nique du dimanche...

Nous avons trouvé là un coin idéal pour le pique-nique du dimanche...

... bien abrité... avec possibilité de s'asseoir...

... bien abrité... avec possibilité de s'asseoir...

...et sous de grands pins...nous n'avons même pas senti les quelques gouttes d'eau qui tombaient.

...et sous de grands pins...nous n'avons même pas senti les quelques gouttes d'eau qui tombaient.

Il y avait dans le groupe 3 Michel(le), 2 Alain... et 4 Monique qui se sont regroupées ici !

Il y avait dans le groupe 3 Michel(le), 2 Alain... et 4 Monique qui se sont regroupées ici !

Le repas se termine...

Le repas se termine...

... et nous allons reprendre les vélos...

... et nous allons reprendre les vélos...

Mardi : je m'arrête là pour ce soir car le "blog" me fait savoir que je suis arrivé à 100 photos... ce qui est un maximum pour la journée... moi je n'en compte que 94 mais ils doivent compter les ratés... alors à demain pour la suite et fin !
Mercredi : je reprend pour terminer.
Après retour à Port Tudy... et après avoir rendu les vélos... nous visitons le musée de Groix.

Après retour à Port Tudy... et après avoir rendu les vélos... nous visitons le musée de Groix.

Un petit film documentaire sur la pêche d'autrefois nous est présenté...

Un petit film documentaire sur la pêche d'autrefois nous est présenté...

On peut aussi se repérer sur cette vaste carte en relief...

On peut aussi se repérer sur cette vaste carte en relief...

... de l'ensemble de l'île... petit détail : la carte date un peu car la "plage convexe" (bien visible au premier plan) est encore du côté des Grands Sables.

... de l'ensemble de l'île... petit détail : la carte date un peu car la "plage convexe" (bien visible au premier plan) est encore du côté des Grands Sables.

La vie d'autrefois est largement expliquée... avec mobilier ancien...

La vie d'autrefois est largement expliquée... avec mobilier ancien...

... évocation aussi des tout petits... de leur habillement... et de leurs berceaux...

... évocation aussi des tout petits... de leur habillement... et de leurs berceaux...

Les salles sont vastes comme le montre ce cliché pris de l'étage sur le rez de chaussée... c'est une ancienne sardinerie me semble t-il...

Les salles sont vastes comme le montre ce cliché pris de l'étage sur le rez de chaussée... c'est une ancienne sardinerie me semble t-il...

La guerre et l'occupation (qui ont laissé de multiples "bétonnages" un peu partout comme vous avez pu voir...) sont ici expliqués en détail.

La guerre et l'occupation (qui ont laissé de multiples "bétonnages" un peu partout comme vous avez pu voir...) sont ici expliqués en détail.

Il est maintenant près de 16 heures... nous avons récupéré les bagages...et attendons ici...

Il est maintenant près de 16 heures... nous avons récupéré les bagages...et attendons ici...

... l'embarquement du retour sur ce navire de la compagnie "Océane" qui vient d'arriver dans le port.

... l'embarquement du retour sur ce navire de la compagnie "Océane" qui vient d'arriver dans le port.

Ainsi se termine un week-end qui nous a permis d'explorer tous les principaux sites de Groix de l'extrême Est (Pointe des Chats) à l'extrême Ouest (Pen Men). Depuis notre dernier week-end en 2004 des choses ont changé... en ce qui concerne la circulation en vélos par exemple... mais pas seulement... et je ne parle pas des années 1886-1990-1993-1999 (dates de nos précédents séjours que j'ai évoqués en image le samedi soir).

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 15:39

Le vendredi 28 août, une soirée était organisée par le Groupe Mammalogique Breton et Vivarmor Nature invitait ses adhérents à y assister. Les photos étant difficiles à prendre je me suis demandé si j'allais en rendre compte sur le blog. C'est Jacques AUMONT qui en m'envoyant une photo m'a finalement incité à le faire.

Thomas DUBOS se prépare comme vous voyez à intervenir. A ses côtés Georges LE MOEL du Télégramme va lui demander d'aller s'asseoir avec le public...

Thomas DUBOS se prépare comme vous voyez à intervenir. A ses côtés Georges LE MOEL du Télégramme va lui demander d'aller s'asseoir avec le public...

... ce que l'intéressé fait volontiers... d'où cette seconde photo... la salle va continuer à se remplir : lorsque la conférence va commencer (dans quelques minutes) toutes les chaises seront occupées : il y avait près de 30 participants.

... ce que l'intéressé fait volontiers... d'où cette seconde photo... la salle va continuer à se remplir : lorsque la conférence va commencer (dans quelques minutes) toutes les chaises seront occupées : il y avait près de 30 participants.

Voici la photo de Jacques AUMONT qui montre le conférencier en pleine action... toutes les espèces présentes en Bretagne nous ont été présentées (avec audition de leurs cris comme l'indique petit dessin en bas de la photo).  .

Voici la photo de Jacques AUMONT qui montre le conférencier en pleine action... toutes les espèces présentes en Bretagne nous ont été présentées (avec audition de leurs cris comme l'indique petit dessin en bas de la photo). .

Cela se passait à la Maison de quartier de la Ville Bastard que vous voyez ici de l'extérieur.

Cela se passait à la Maison de quartier de la Ville Bastard que vous voyez ici de l'extérieur.

Les participants en sortent maintenant...

Les participants en sortent maintenant...

... pour un petit tour dans le voisinage à l'écoute avec un détecteur à ultra-sons...

... pour un petit tour dans le voisinage à l'écoute avec un détecteur à ultra-sons...

... des Chauves Souris présentes dans la secteur... nous sommes en effet sur le versant d'une vallée annexe du Gouédic.

... des Chauves Souris présentes dans la secteur... nous sommes en effet sur le versant d'une vallée annexe du Gouédic.

Voyez que la qualité des photos laisse à désirer ! Cependant cela rappellera quelques souvenirs aux participants... et donnera à tous je l'espère envie d'en savoir encore plus sur ces animaux mal connus que sont les Chauves Souris.

Je joins les photos de deux chauves souris entendues lors de cette soirée :

D'abord une Pipistrelle photographiée par Ronan Nédélec...

D'abord une Pipistrelle photographiée par Ronan Nédélec...

... puis une Sérotine commune dont la photo est de Thomas Dubos

... puis une Sérotine commune dont la photo est de Thomas Dubos

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2015
commenter cet article
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 19:08

Le samedi 4 juillet fut à nouveau une belle journée pour les 25 participants à la septième sortie de l'année 2015 (sans compter bien sûr les autres rendez-vous tels que week-ends, conférences, festival etc... ). Comme pour la sortie à Guerlédan c'est à Alexis LE PRIELLEC que nous devons cette découverte de la région de Corlay.

Je remercie Christiane ROLLAND pour sa photo d'une truite bondissant hors de l'eau pour capturer une libellule. Si je reçois d'autres photos je les ajouterai à la fin de l'article...Voilà, c'est fait je viens d'ajouter des photos de Jacques AUMONT
Il est 10 heures et Alexis accueille les arrivants...

Il est 10 heures et Alexis accueille les arrivants...

... avant de leur faire découvrir en premier lieu l'hippodrome.

... avant de leur faire découvrir en premier lieu l'hippodrome.

C'est, bien assis sur les tribunes,...

C'est, bien assis sur les tribunes,...

... que nous apprenons (avec les explications détaillées d'Alexis) toute l'histoire de ce vaste ensemble nommé "Hippodrome du Petit-Paris".

... que nous apprenons (avec les explications détaillées d'Alexis) toute l'histoire de ce vaste ensemble nommé "Hippodrome du Petit-Paris".

Ensuite nous faisons un petit tour pour examiner...

Ensuite nous faisons un petit tour pour examiner...

... différents obstacles que les chevaux doivent sauter...

... différents obstacles que les chevaux doivent sauter...

... avec toujours les explications de notre guide.

... avec toujours les explications de notre guide.

Sur ce green régulièrement arrosé, nous avons repéré de nombreuses taupinières...

Sur ce green régulièrement arrosé, nous avons repéré de nombreuses taupinières...

... et nous discutons ici avec les personnes qui sont chargées de piéger ces hôtes indésirables.

... et nous discutons ici avec les personnes qui sont chargées de piéger ces hôtes indésirables.

Nous arrivons maintenant dans la zone d'hébergement des chevaux...

Nous arrivons maintenant dans la zone d'hébergement des chevaux...

... où nous entrons.

... où nous entrons.

C'est un endroit avec soins et douche pour les animaux qui reviennent de faire de l'exercice.

C'est un endroit avec soins et douche pour les animaux qui reviennent de faire de l'exercice.

Ici, pour leur faire faire de l'exercice (mais sans cavalier cette fois...), on oblige les chevaux à tourner dans ce manège fermé...

Ici, pour leur faire faire de l'exercice (mais sans cavalier cette fois...), on oblige les chevaux à tourner dans ce manège fermé...

... à une allure qui leur est imposée par ce système électronique situé à l'extérieur.

... à une allure qui leur est imposée par ce système électronique situé à l'extérieur.

Nous arrivons maintenant dans le haras.

Nous arrivons maintenant dans le haras.

Alexis nous y pilote...

Alexis nous y pilote...

... et il va être secondé par deux personnes qui y travaillent... vous voyez ici de dos la première...

... et il va être secondé par deux personnes qui y travaillent... vous voyez ici de dos la première...

... qui nous explique comment s'opère la surveillance des juments enceintes.

... qui nous explique comment s'opère la surveillance des juments enceintes.

Une seconde personne présente les étalons...

Une seconde personne présente les étalons...

... à un groupe des plus attentifs...

... à un groupe des plus attentifs...

... avec réponse aux nombreuses questions posées.

... avec réponse aux nombreuses questions posées.

Pour terminer, dans ce box que l'on devine à l'arrière du groupe...

Pour terminer, dans ce box que l'on devine à l'arrière du groupe...

... c'est avec un adorable petit poulain que nous avons rendez-vous.

... c'est avec un adorable petit poulain que nous avons rendez-vous.

L'heure du pique-nique étant arrivée, nous trouvons dans un cadre splendide...des bancs et de l'ombre...

L'heure du pique-nique étant arrivée, nous trouvons dans un cadre splendide...des bancs et de l'ombre...

... (avec aussi des toilettes à proximité...) pour reprendre agréablement des forces.

... (avec aussi des toilettes à proximité...) pour reprendre agréablement des forces.

C'est ensuite sur le parking à l'entrée du chateau que le groupe se retrouve...

C'est ensuite sur le parking à l'entrée du chateau que le groupe se retrouve...

... avant d'entrer visiter ce musée...

... avant d'entrer visiter ce musée...

... où sont visibles de nombreuses voitures et calèches.

... où sont visibles de nombreuses voitures et calèches.

Pour chacun des véhicules une explication était fournie...

Pour chacun des véhicules une explication était fournie...

... ce qui m'a permis personnellement d'apprendre que l'une d'elles (semblable à celles que j'ai connu dans mon enfance...) était autrefois fabriquée à St-Alban.

... ce qui m'a permis personnellement d'apprendre que l'une d'elles (semblable à celles que j'ai connu dans mon enfance...) était autrefois fabriquée à St-Alban.

Dans ce musée on trouve aussi des explications sur le chateau lui-même... que certains consultent maintenant.

Dans ce musée on trouve aussi des explications sur le chateau lui-même... que certains consultent maintenant.

Mais des explications plus concrètes...

Mais des explications plus concrètes...

... nous serons données par Alexis dans l'enceinte même du chateau.

... nous serons données par Alexis dans l'enceinte même du chateau.

Ensuite nous descendons sur les bords d'un premier étang où il y avait un concours de pêche... nous discutons ici avec l'un des participants.

Ensuite nous descendons sur les bords d'un premier étang où il y avait un concours de pêche... nous discutons ici avec l'un des participants.

Puis la balade reprend dans un cadre verdoyant...

Puis la balade reprend dans un cadre verdoyant...

... nous arrivons ainsi à ce premier pont...

... nous arrivons ainsi à ce premier pont...

... et c'est là que voulant photographier une libellule, Christiane ROLLAND "saisit au bond" cette truite !

... et c'est là que voulant photographier une libellule, Christiane ROLLAND "saisit au bond" cette truite !

C'est là aussi que Jean-Paul nous montre une "énième" galle...

C'est là aussi que Jean-Paul nous montre une "énième" galle...

... sur ce rameau d'un conifère. (Je vous indiquerai les noms dès que Jean-Paul m'aura renseigné).

... sur ce rameau d'un conifère. (Je vous indiquerai les noms dès que Jean-Paul m'aura renseigné).

Nous faisons ensuite le tour des deux étangs de Corlay... avec ici un superbe point de vue sur le chateau.

Nous faisons ensuite le tour des deux étangs de Corlay... avec ici un superbe point de vue sur le chateau.

On voit ici le groupe (sur la droite du cliché) arrivant presque à l'extrémité du second étang.

On voit ici le groupe (sur la droite du cliché) arrivant presque à l'extrémité du second étang.

Des panneaux renseignent le visiteur...

Des panneaux renseignent le visiteur...

... sur la pisciculture dans ces plans d'eau.

... sur la pisciculture dans ces plans d'eau.

Le groupe lui est de plus abondamment renseigné...

Le groupe lui est de plus abondamment renseigné...

... sur tout ce qui se voit comme plantes (ici, à l'arrière plan c'est tout un plan d'eau couvert de nénuphars que attire notre photographe)...

... sur tout ce qui se voit comme plantes (ici, à l'arrière plan c'est tout un plan d'eau couvert de nénuphars que attire notre photographe)...

... cependant qu'un peu plus loin il est question (entre autres...et en plus des nénuphars) des libellules qui sont nombreuses à se reproduire ici

... cependant qu'un peu plus loin il est question (entre autres...et en plus des nénuphars) des libellules qui sont nombreuses à se reproduire ici

Nous voici  revenus aux abords du chateau...

Nous voici revenus aux abords du chateau...

... où Alexis nous offre un "pot de l'amitié"...

... où Alexis nous offre un "pot de l'amitié"...

... pour terminer (on ne peut plus agréablement...) cette magnifique journée.

... pour terminer (on ne peut plus agréablement...) cette magnifique journée.

Je joins ici quelques photos parmi celles que vient de m'envoyer Jacques AUMONT :

Ayant toujours un problème avec ma jambe droite... je suis bien content de pouvoir prendre la position assise le plus souvent possible !

Ayant toujours un problème avec ma jambe droite... je suis bien content de pouvoir prendre la position assise le plus souvent possible !

Même les chevaux semblent intéressés par ce que raconte Alexis !

Même les chevaux semblent intéressés par ce que raconte Alexis !

Quant au petit poulain... on le voit ici avec sa mère (dont nous apprenons qu'elle est à nouveau enceinte !).

Quant au petit poulain... on le voit ici avec sa mère (dont nous apprenons qu'elle est à nouveau enceinte !).

Voici le bâtiment qui abrite le musée du cheval à l'intérieur du château de Corlay.

Voici le bâtiment qui abrite le musée du cheval à l'intérieur du château de Corlay.

Je vous ai parlé de libellules sans pouvoir vous les montrer...

Je vous ai parlé de libellules sans pouvoir vous les montrer...

... en voici deux photographiées par Jacques AUMONT.

... en voici deux photographiées par Jacques AUMONT.

Le concours de pêche bat son plein... il n'y a que les truites qui n'apprécient guère !

Le concours de pêche bat son plein... il n'y a que les truites qui n'apprécient guère !

Voyez que (grâce à mon siège pliant...) je suis toujours là à l'arrivée !

Voyez que (grâce à mon siège pliant...) je suis toujours là à l'arrivée !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2015
commenter cet article
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 22:23

Le samedi 20 juin 2015 sera une journée mémorable pour la centaine de participants à la visite du barrage et de la vallée asséchée de Guerlédan.

Je remercie pour leurs photos Eliane GUIHOT, Michel LALOI, Guillaume LESAGE et Louis LE NORMAND (ainsi que Anick LE BLEVENNEC).
A 10 heures Alexis LE PRIELLEC nous accueillait sur la parking n°6 proche de l'Anse de Guerlédan...

A 10 heures Alexis LE PRIELLEC nous accueillait sur la parking n°6 proche de l'Anse de Guerlédan...

... remettant à chacun des 91 participants un gilet permettant de se reconnaître.

... remettant à chacun des 91 participants un gilet permettant de se reconnaître.

A partir du parking, on voit ici la troupe descendre vers le lac...

A partir du parking, on voit ici la troupe descendre vers le lac...

... où nous arrivons maintenant.

... où nous arrivons maintenant.

C'est vers la barrage que nous allons d'abord nous diriger par le sentier qui se trouve à gauche de cette photo.

C'est vers la barrage que nous allons d'abord nous diriger par le sentier qui se trouve à gauche de cette photo.

Voilà : nous y sommes...

Voilà : nous y sommes...

... de ce point, nous dominons le barrage...

... de ce point, nous dominons le barrage...

... dont Alexis nous explique en détail l'historique, les caractéristiques...

... dont Alexis nous explique en détail l'historique, les caractéristiques...

... cependant que j'explique un peu la géologie locale.

... cependant que j'explique un peu la géologie locale.

Construit entre 1923 et 1930 sur les grès armoricains dont on devine les couches à l'arrière plan, le barrage mesure 45 m. de haut, 206 m. de long et est à cheval sur les Côtes d'Armor de ce côté ci et le Morbihan.

Construit entre 1923 et 1930 sur les grès armoricains dont on devine les couches à l'arrière plan, le barrage mesure 45 m. de haut, 206 m. de long et est à cheval sur les Côtes d'Armor de ce côté ci et le Morbihan.

C'est un barrage-poids nous explique Alexis... qui retient 51 millions de mètres cube d'eau (aidé un peu par l'avancé du grès que l'on voit à droite nous dit notre guide).

C'est un barrage-poids nous explique Alexis... qui retient 51 millions de mètres cube d'eau (aidé un peu par l'avancé du grès que l'on voit à droite nous dit notre guide).

Il produit 15 MW par heure et fonctionne principalement lors des "pics de consommation". Par contre il n'a pas été construit de passage pour les bateaux comme prévu à l'origine.

Il produit 15 MW par heure et fonctionne principalement lors des "pics de consommation". Par contre il n'a pas été construit de passage pour les bateaux comme prévu à l'origine.

Voici la vue que l'on a en revenant vers l'anse de Guerlédan (à droite de la photo) : la vallée forme un coude bien marqué et au fond vers la droite on aperçoit l'anse de Landroanec...

Voici la vue que l'on a en revenant vers l'anse de Guerlédan (à droite de la photo) : la vallée forme un coude bien marqué et au fond vers la droite on aperçoit l'anse de Landroanec...

... vers laquelle nous nous dirigeons maintenant...

... vers laquelle nous nous dirigeons maintenant...

C'est dans cette anse que fut coulé pendant la dernière guerre cet ancien petit langoustier appelé le Gwen Ha Du.

C'est dans cette anse que fut coulé pendant la dernière guerre cet ancien petit langoustier appelé le Gwen Ha Du.

Construit en Vendée à St-Gilles Croix de Vie, il s'appelait à l'origine le Sans Gênes.

Construit en Vendée à St-Gilles Croix de Vie, il s'appelait à l'origine le Sans Gênes.

Nous arrivons ici à l'endroit où git le bateau... et allons continuer sur l'autre versant (où l'on voit des promeneurs).

Nous arrivons ici à l'endroit où git le bateau... et allons continuer sur l'autre versant (où l'on voit des promeneurs).

Nous voici de l'autre côté du vallon.

Nous voici de l'autre côté du vallon.

Nous surplombons toujours le langoustier...

Nous surplombons toujours le langoustier...

... cependant qu'au dessus nous pouvons voir ces bancs de grès armoricain déformés et fracturés.

... cependant qu'au dessus nous pouvons voir ces bancs de grès armoricain déformés et fracturés.

Un peu plus loin voici le groupe se dirigeant vers la première écluse... avec à l'artère plan l'anse de Guerlédan d'où nous sommes partis.

Un peu plus loin voici le groupe se dirigeant vers la première écluse... avec à l'artère plan l'anse de Guerlédan d'où nous sommes partis.

La tête du groupe vient de passer devant cette première écluse...

La tête du groupe vient de passer devant cette première écluse...

... cependant que le gros de la troupe est toujours en arrêt plus haut sur le sentier...

... cependant que le gros de la troupe est toujours en arrêt plus haut sur le sentier...

... examinant la végétation qui prend rapidement possession des lieux.

... examinant la végétation qui prend rapidement possession des lieux.

En bas aussi on voit ici de jeunes pousses de saules se développer sur ces sédiments...

En bas aussi on voit ici de jeunes pousses de saules se développer sur ces sédiments...

... nous explique Pierre DANET qui comme botaniste connaît bien les lieux.

... nous explique Pierre DANET qui comme botaniste connaît bien les lieux.

Nous revenons maintenant vers le point de départ en empruntant cet ancien chemin de halage.

Nous revenons maintenant vers le point de départ en empruntant cet ancien chemin de halage.

Nous avons repris les voitures pour arriver à Beaurivage où nous pique-niquons...

Nous avons repris les voitures pour arriver à Beaurivage où nous pique-niquons...

... avant d'attendre ici devant l'Office de Tourisme que les chauffeurs (qui ont amené quelques voitures à Trégnanton) soient de retour.

... avant d'attendre ici devant l'Office de Tourisme que les chauffeurs (qui ont amené quelques voitures à Trégnanton) soient de retour.

Nous entamons maintenant notre second circuit... et, comme vous voyez, c'est la botanique qui reprend le dessus...

Nous entamons maintenant notre second circuit... et, comme vous voyez, c'est la botanique qui reprend le dessus...

... et Pierre DANET (avec l'aide d'Alexis) nous explique en détail tout ce qu'il y a à voir dans le coin...

... et Pierre DANET (avec l'aide d'Alexis) nous explique en détail tout ce qu'il y a à voir dans le coin...

... avant de nous conduire vers un site...

... avant de nous conduire vers un site...

... où il a repéré cette plante rare...

... où il a repéré cette plante rare...

... qui a nom Coleanthus subtilis... et n'est présente qu'en 3 ou 4 points dans le Massif Armoricain.

... qui a nom Coleanthus subtilis... et n'est présente qu'en 3 ou 4 points dans le Massif Armoricain.

Après ces arrêts bota, c'est parti pour le second trajet...

Après ces arrêts bota, c'est parti pour le second trajet...

... qui va nous faire voir encore d'autres embarcations abandonnées.

... qui va nous faire voir encore d'autres embarcations abandonnées.

On voit ici Alexis LE PRIELLEC reprendre la parole...

On voit ici Alexis LE PRIELLEC reprendre la parole...

... pour nous expliquer ce que nous allons voir en continuant de longer le canal.

... pour nous expliquer ce que nous allons voir en continuant de longer le canal.

Tout le long du canal, on peut voir des bornes kilométriques...ici elles ont été noyées à partir de 1930.

Tout le long du canal, on peut voir des bornes kilométriques...ici elles ont été noyées à partir de 1930.

Ces "fentes de dessication" sont un élément permanent du paysage...

Ces "fentes de dessication" sont un élément permanent du paysage...

... elles indiquent que les sédiments sont argileux : l'argile en effet en perdant de l'eau diminue aussi de volume et se rétracte.

... elles indiquent que les sédiments sont argileux : l'argile en effet en perdant de l'eau diminue aussi de volume et se rétracte.

Voici des restes d'habitation...

Voici des restes d'habitation...

... nous approchons en effet de plusieurs maisons en ruine...

... nous approchons en effet de plusieurs maisons en ruine...

... construites autrefois à proximité...

... construites autrefois à proximité...

... de cette écluse dite du Pouldu...

... de cette écluse dite du Pouldu...

... et qui est reconnaissable à sa chute d'eau.

... et qui est reconnaissable à sa chute d'eau.

Ce qui est remarquable c'est l'état de conservation des arbres...

Ce qui est remarquable c'est l'état de conservation des arbres...

... autour des anciennes maisons.

... autour des anciennes maisons.

La fatigue commence manifestement à se faire sentir !...

La fatigue commence manifestement à se faire sentir !...

... mais pas pour tout le monde : les jeunes restent actifs ! (mes excuses pour la photo que j'ai oublié de redresser...)

... mais pas pour tout le monde : les jeunes restent actifs ! (mes excuses pour la photo que j'ai oublié de redresser...)

Notre guide aussi continue inlassablement ses explications.

Notre guide aussi continue inlassablement ses explications.

Ici on devine (en haut à droite) les restes d'une ancienne ferme.

Ici on devine (en haut à droite) les restes d'une ancienne ferme.

Les anciens sédiments laissent bien voir ici...

Les anciens sédiments laissent bien voir ici...

le détail de leur composition.

le détail de leur composition.

Notre guide nous explique que nous allons entrer maintenant...

Notre guide nous explique que nous allons entrer maintenant...

... dans une zone où il y avait autrefois des carrières d'ardoises.

... dans une zone où il y avait autrefois des carrières d'ardoises.

Ici des murets retiennent les débris de ces exploitations.

Ici des murets retiennent les débris de ces exploitations.

Voici ce qui reste des habitations des ardoisiers.

Voici ce qui reste des habitations des ardoisiers.

On voit ici la groupe quitter les bords du canal pour s'engager dans une petite vallée sur la droite de la photo.

On voit ici la groupe quitter les bords du canal pour s'engager dans une petite vallée sur la droite de la photo.

Un peu plus loin nous traversons cette petite vallée...

Un peu plus loin nous traversons cette petite vallée...

... pour atteindre cet arrêt (à l'arrière plan)...

... pour atteindre cet arrêt (à l'arrière plan)...

... où se voit une cavité...

... où se voit une cavité...

... qui était l'entrée d'une ardoisière...

... qui était l'entrée d'une ardoisière...

... à proximité de laquelle il y avait ce bâtiment qui abrite...

... à proximité de laquelle il y avait ce bâtiment qui abrite...

... d'anciennes pompes pour assurer l'exhaure des eaux qui envahissaient les galeries des ardoisières.

... d'anciennes pompes pour assurer l'exhaure des eaux qui envahissaient les galeries des ardoisières.

Voyez que ces restes sont admirablement conservés...

Voyez que ces restes sont admirablement conservés...

... pour le plus grand plaisir des photographes.

... pour le plus grand plaisir des photographes.

Toujours à proximité de cette ancienne carrière et de ses pompes, le groupe jette un coup d'oeil sur la vallée et le canal en contrebas...

Toujours à proximité de cette ancienne carrière et de ses pompes, le groupe jette un coup d'oeil sur la vallée et le canal en contrebas...

... avant d'y revenir.

... avant d'y revenir.

Un peu plus loin une ancienne bâtisse...

Un peu plus loin une ancienne bâtisse...

... nous dévoile son intérieur...

... nous dévoile son intérieur...

... fournissant même des détails sur ses constructeurs.

... fournissant même des détails sur ses constructeurs.

La voici vue d'n haut... avec la vallée en aval.

La voici vue d'n haut... avec la vallée en aval.

Un peu plus haut voici l'entrée d'une autre ardoisière...

Un peu plus haut voici l'entrée d'une autre ardoisière...

... vue ici de près.

... vue ici de près.

A proximité on voit des restes d'exploitation...

A proximité on voit des restes d'exploitation...

... ainsi que de nombreux restes d'abris appelés "Tue-vent"...

... ainsi que de nombreux restes d'abris appelés "Tue-vent"...

... où les "fendeurs" qui travaillaient à l'air libre trouvaient une certaine protection.

... où les "fendeurs" qui travaillaient à l'air libre trouvaient une certaine protection.

Nous faisons un dernier arrêt un peu plus haut...

Nous faisons un dernier arrêt un peu plus haut...

... la famille d'Odile COLLET en profite pour se restaurer.

... la famille d'Odile COLLET en profite pour se restaurer.

Nous jetons un dernier coup d'oeil...

Nous jetons un dernier coup d'oeil...

... sur la vallée en contrebas...

... sur la vallée en contrebas...

.... avant de rejoindre les voitures sur le parking voisin.

.... avant de rejoindre les voitures sur le parking voisin.

Ce panneau indique les sites à visiter.

Ce panneau indique les sites à visiter.

Je termine par quelques curiosités comme ces écrevisses...

Je termine par quelques curiosités comme ces écrevisses...

... trouvées en plusieurs points.

... trouvées en plusieurs points.

De nombreux troncs d'arbres sciés sont parfaitement conservés.

De nombreux troncs d'arbres sciés sont parfaitement conservés.

Il y a très longtemps que ces chaises ont cessé des servir.

Il y a très longtemps que ces chaises ont cessé des servir.

Ces vedettes elles reprendront du service dès le retour de l'eau prévue pour la fin 2015 - début 2016.

Ces vedettes elles reprendront du service dès le retour de l'eau prévue pour la fin 2015 - début 2016.

En attendant l'assec fait la joie des commerçants.

En attendant l'assec fait la joie des commerçants.

Mais que pensent de tout cela les oiseaux amateurs de faune aquatique ?

Mais que pensent de tout cela les oiseaux amateurs de faune aquatique ?

En 1975 puis en 1985 nous avons visité le barrage vide comme aujourd'hui. Depuis, notre association a effectué de nombreuses sorties dans la région de Mur de Bretagne et Guerlédan. En 2001 par exemple nous avons visité la centrale électrique. Je mets ci-dessous quelques photos de ces anciennes sorties qui ne figurent pas sur le blog.

Sur le blog par contre vous pouvez aller voir des sorties qui vous donneront des précisions sur la géologie du coin - en particulier :

- une sortie en 2010 intitulée "Géologie et paysages de la région de Mur de Bretagne et de la vallée de Poulancre" que vous pouvez voir en faisant "sorties 2010" et en descendant jusqu'au troisième article.

- une sortie du groupe "Patrimoine Géologique 22" : la sortie n°45 du 2 avril 2011 que vous pouvez voir en faisant "Géologie" puis en allant sur "3" et en descendant un peu.

Voici quelques photos de notre visite de Guerlédan lors de "l'assec de 1975"'. Il y a donc 40 ans !

C'est par le Morbihan que nous avons choisi d'arriver...

C'est par le Morbihan que nous avons choisi d'arriver...

... et voici la vue que nous avions en atteignant les bords du lac.

... et voici la vue que nous avions en atteignant les bords du lac.

Ce sont les poissons morts qui nous ont le plus impressionnés...

Ce sont les poissons morts qui nous ont le plus impressionnés...

... comme le montre bien cette photo.

... comme le montre bien cette photo.

En 1985, il y a donc 30 ans, nous sommes revenus voir Guerlédan asséché.

La photo est prise depuis la carrière de Trévéjean d'où on avait une superbe vue d'ensemble...

La photo est prise depuis la carrière de Trévéjean d'où on avait une superbe vue d'ensemble...

... de là nous sommes descendus pour voir le barrage de plus près.

... de là nous sommes descendus pour voir le barrage de plus près.

Voici le Gwenn Ha Du qui a un peu vieilli mais sans changer de place.

Voici le Gwenn Ha Du qui a un peu vieilli mais sans changer de place.

Les bancs de grès armoricains que l'on devine au premier plan, nous les avons vus samedi dernier pratiquement à l'identique.

Les bancs de grès armoricains que l'on devine au premier plan, nous les avons vus samedi dernier pratiquement à l'identique.

Voici pour terminer des photos de notre visite en 2001 au barrage et à la centrale électrique.

On voit bien sur cette photo les 4 conduites qui alimentent la centrale à partir du lac.

On voit bien sur cette photo les 4 conduites qui alimentent la centrale à partir du lac.

Du sommet (assez étroit) du barrage...

Du sommet (assez étroit) du barrage...

...nous descendons vers l'usine en longeant les 4 conduites dont je viens de parler.

...nous descendons vers l'usine en longeant les 4 conduites dont je viens de parler.

Nous voici arrivés au niveau de la centrale et les conduites se voient toujours sur la gauche.

Nous voici arrivés au niveau de la centrale et les conduites se voient toujours sur la gauche.

Nous nous dirigeons maintenant...

Nous nous dirigeons maintenant...

... vers l'intérieur de la centrale hydroélectrique.

... vers l'intérieur de la centrale hydroélectrique.

Notre guide qui s'appelait Anaïck MILON nous explique le fonctionnement...

Notre guide qui s'appelait Anaïck MILON nous explique le fonctionnement...

... des différentes machines que l'on voit ici.

... des différentes machines que l'on voit ici.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2015
commenter cet article
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 22:15

Les samedi 13 et dimanche 14 juin 2015, nous avons visité de nombreux sites des Monts d'Arrée par un temps fort agréable.

C'est notre cinquième week-end dans la région des Monts d'Arrée. J'explique à la fin de l'article comment aller voir sur le blog les 4 premiers (3 très anciens et le dernier en 2009).
Je remercie Michel LALOI pour ses photos
Nous avions rendez-vous à 10 heures le samedi à La Croix Cassée en Botmeur pour un premier circuit en direction du Menez Kador...

Nous avions rendez-vous à 10 heures le samedi à La Croix Cassée en Botmeur pour un premier circuit en direction du Menez Kador...

... avec un guide (Anthony) que l'on reconnait ici au centre de la photo grâce à son chapeau.

... avec un guide (Anthony) que l'on reconnait ici au centre de la photo grâce à son chapeau.

Avec lui nous montons vers le sommet...

Avec lui nous montons vers le sommet...

... d'où se découvre à 360° de superbes panoramas...

... d'où se découvre à 360° de superbes panoramas...

... en direction du lac et de la centrale de Brenillis (que l'on devine à l'arrière plan)...

... en direction du lac et de la centrale de Brenillis (que l'on devine à l'arrière plan)...

... en direction du mont St-Michel de Braspart que l'on voit ici... et ce ne sont que deux exemples !

... en direction du mont St-Michel de Braspart que l'on voit ici... et ce ne sont que deux exemples !

Alain COSSON fait ici un arrêt papillons (chenille plus exactement).

Alain COSSON fait ici un arrêt papillons (chenille plus exactement).

Il y eu aussi de multiples arrêts bota (ici une touffe de Polygalas).

Il y eu aussi de multiples arrêts bota (ici une touffe de Polygalas).

Ici ces sont les blocs de Grès Armoricains du sommet que montre Maryvonne RENAULT mais pas seulement pour la géologie...

Ici ces sont les blocs de Grès Armoricains du sommet que montre Maryvonne RENAULT mais pas seulement pour la géologie...

... certains de ces blocs de grès sont en effet sont artistiquement décorés !

... certains de ces blocs de grès sont en effet sont artistiquement décorés !

En descendant nous croisons des marcheurs qui grimpent à toute allure vers les sommets.

En descendant nous croisons des marcheurs qui grimpent à toute allure vers les sommets.

Nous, nous allons nous arrêter un peu plus bas, dans cette ancienne carrière...

Nous, nous allons nous arrêter un peu plus bas, dans cette ancienne carrière...

... où des dépôts argileux retiennent quelques mares d'eau...

... où des dépôts argileux retiennent quelques mares d'eau...

... permettant à ces Linaigrettes de se développer. (Excusez la photo que j'aurais dû redresser... je vous laisse le faire vous-même...)

... permettant à ces Linaigrettes de se développer. (Excusez la photo que j'aurais dû redresser... je vous laisse le faire vous-même...)

Il y a aussi de superbes Drosera...

Il y a aussi de superbes Drosera...

... et parfois des ensembles végétaux assez surprenants !

... et parfois des ensembles végétaux assez surprenants !

L'allée couverte du Mougau en Commana...

L'allée couverte du Mougau en Commana...

... reçoit aussi notre visite... et ce n'est pas la première fois...

... reçoit aussi notre visite... et ce n'est pas la première fois...

... mais cette année ce que nous venions voir c'est la tourbière à proximité...

... mais cette année ce que nous venions voir c'est la tourbière à proximité...

... dont notre guide nous explique la formation et l'intérêt écologique.

... dont notre guide nous explique la formation et l'intérêt écologique.

Ici c'est une libellule qui vient de sortir de son enveloppe de chrysalide que nous admirons au passage.

Ici c'est une libellule qui vient de sortir de son enveloppe de chrysalide que nous admirons au passage.

Nous voici arrivés à la Maison de la Rivière non loin de Sizun... et vu l'heure il est urgent de préparer le pique-nique (voyez que comme d'habitude Maryvonne RENAULT s'y emploie !)...

Nous voici arrivés à la Maison de la Rivière non loin de Sizun... et vu l'heure il est urgent de préparer le pique-nique (voyez que comme d'habitude Maryvonne RENAULT s'y emploie !)...

... et voyez que maintenant tout le monde apprécie !

... et voyez que maintenant tout le monde apprécie !

Ensuite notre guide va nous faire visiter...

Ensuite notre guide va nous faire visiter...

...le riche musée du lieu... en commençant par un panorama sur la vallée de l'Elorn...

...le riche musée du lieu... en commençant par un panorama sur la vallée de l'Elorn...

... en continuant par des travaux (superbement illustrés) d'élèves de Commana sur la patrimoine local.

... en continuant par des travaux (superbement illustrés) d'élèves de Commana sur la patrimoine local.

Bien sûr il a été question du Castor... réintroduit dans la région vers les années 80 (c'est pour cela que nous y avons fait nos tout premiers "week-ends jeunes" en 1985).

Bien sûr il a été question du Castor... réintroduit dans la région vers les années 80 (c'est pour cela que nous y avons fait nos tout premiers "week-ends jeunes" en 1985).

Le Vison d'Europe aussi a été (même s'il a maintenant pratiquement disparu) un hôte de la région...

Le Vison d'Europe aussi a été (même s'il a maintenant pratiquement disparu) un hôte de la région...

... la Loutre, elle, revient et recolonise des rivières d'où elle avait disparu.

... la Loutre, elle, revient et recolonise des rivières d'où elle avait disparu.

Dans le musée les poissons aussi sont à l'honneur dans de multiples aquariums... mais pour les voir dans leurs milieux naturels...

Dans le musée les poissons aussi sont à l'honneur dans de multiples aquariums... mais pour les voir dans leurs milieux naturels...

... nous sortons faire un petit tour...

... nous sortons faire un petit tour...

...le long de la vallée de l'Elorn...

...le long de la vallée de l'Elorn...

... toujours en compagnie bien sûr de notre guide qui va nous expliquer le vie de la rivière.

... toujours en compagnie bien sûr de notre guide qui va nous expliquer le vie de la rivière.

Une abondante végétation recouvre en grande partie celle-ci.

Une abondante végétation recouvre en grande partie celle-ci.

Ce sont les touffes de Renoncules aquatiques qui se repèrent le mieux...

Ce sont les touffes de Renoncules aquatiques qui se repèrent le mieux...

... et que Michel LALOI vous montre ici en fleur et en gros plan.

... et que Michel LALOI vous montre ici en fleur et en gros plan.

Avec toujours des explications détaillées de notre guide nous revenons maintenant vers le point de départ.

Avec toujours des explications détaillées de notre guide nous revenons maintenant vers le point de départ.

C'est en allant vers la lac du Drennec... que nous avons aperçu ces moutons profitant de l'ombre des rares arbres de la région.

C'est en allant vers la lac du Drennec... que nous avons aperçu ces moutons profitant de l'ombre des rares arbres de la région.

Le lac, nous y voici...

Le lac, nous y voici...

... nous l'examinons en détail et à partir de différents points de vue.

... nous l'examinons en détail et à partir de différents points de vue.

Comme il est maintenant environ 17 heures... Annie BARDOUL et Maryvonne RENAULT (nos deux "tambouilleuses" !) préparent le traditionnel goûter... avant que nous allions rejoindre le gîte de Ty Ar Gouren à Berrien.

Comme il est maintenant environ 17 heures... Annie BARDOUL et Maryvonne RENAULT (nos deux "tambouilleuses" !) préparent le traditionnel goûter... avant que nous allions rejoindre le gîte de Ty Ar Gouren à Berrien.

Nous arrivons ensuite au gîte de Ty Ar Gouren à Berrien pour une agréable soirée : un excellent dîner d'abord - une vidéo de Jean Arthur SERANDOUR ensuite - des photos comme d'habitude pour terminer. Je n'ai pas de clichés de tout cela mais il y en a sur le compte-rendu du week-end n°78 (septembre 2009) que vous pouvez aller voir...

Tout près du gîte il y a cette chapelle dont il ne reste que les murs...

Tout près du gîte il y a cette chapelle dont il ne reste que les murs...

... le toit est en effet parti en fumée suite à un "coup de foudre"... ce qui est un paradoxe...

... le toit est en effet parti en fumée suite à un "coup de foudre"... ce qui est un paradoxe...

... quand on apprend (en lisant ce panneau) qu'elle est dédiée à Ste Barbe, le patron des pompiers !

... quand on apprend (en lisant ce panneau) qu'elle est dédiée à Ste Barbe, le patron des pompiers !

Nous voici arrivés au Huelgoat le dimanche matin.

Nous voici arrivés au Huelgoat le dimanche matin.

Nous allons explorer ces énormes chaos granitiques...

Nous allons explorer ces énormes chaos granitiques...

... avec arrêts et explications en de nombreux points.

... avec arrêts et explications en de nombreux points.

Il y a d'abord la Grotte du diable...

Il y a d'abord la Grotte du diable...

... pour la voir il faut descendre...

... pour la voir il faut descendre...

... et descendre encore en empruntant un escalier de plus en plus raide...

... et descendre encore en empruntant un escalier de plus en plus raide...

... jusqu'à ce trou où (à défaut du diable...)la rivière apparaît.

... jusqu'à ce trou où (à défaut du diable...)la rivière apparaît.

Nous arrivons ensuite à la Roche tremblante...

Nous arrivons ensuite à la Roche tremblante...

... que nous avons effectivement réussi à faire trembler...

... que nous avons effectivement réussi à faire trembler...

... et cela à plusieurs reprises... avec des personnes différentes... et sous contrôle du groupe (voyez les deux personnes qui se penchent pour mieux voir...)

... et cela à plusieurs reprises... avec des personnes différentes... et sous contrôle du groupe (voyez les deux personnes qui se penchent pour mieux voir...)

... elle a vraiment tremblé la roche !

... elle a vraiment tremblé la roche !

Après le diable c'est de la vierge qu'il s'agit maintenant...

Après le diable c'est de la vierge qu'il s'agit maintenant...

... et ce sont de superbes alvéoles d'érosion (bien propres en effet...) que l'on aperçoit dans cet espace qui (d'après le panneau...) lui est dédié et où elle est censée faire le ménage.

... et ce sont de superbes alvéoles d'érosion (bien propres en effet...) que l'on aperçoit dans cet espace qui (d'après le panneau...) lui est dédié et où elle est censée faire le ménage.

La descente de la vallée continue... même si certains font des petites pauses assises !

La descente de la vallée continue... même si certains font des petites pauses assises !

Nous rejoignons ainsi une région déjà explorée en 2009...

Nous rejoignons ainsi une région déjà explorée en 2009...

... mais toujours intéressante à revoir !

... mais toujours intéressante à revoir !

La roche est un granite à gros feldspaths...

La roche est un granite à gros feldspaths...

... recouverte par des mousses dont certaines (comme ici) portent des sporogones.

... recouverte par des mousses dont certaines (comme ici) portent des sporogones.

Un peu plus loin nous retrouvons la Mare aux Sangliers...déjà,vue en 2009...

Un peu plus loin nous retrouvons la Mare aux Sangliers...déjà,vue en 2009...

... mais maintenant artistiquement décorée elle aussi !

... mais maintenant artistiquement décorée elle aussi !

Le second pique-nique est différent du premier pour lequel la Maison de la Rivière nous avait installé des tables...

Le second pique-nique est différent du premier pour lequel la Maison de la Rivière nous avait installé des tables...

... ici c'est plus champêtre... mais tout aussi agréable !

... ici c'est plus champêtre... mais tout aussi agréable !

Nous voici arrivés sur les landes du Cragou...

Nous voici arrivés sur les landes du Cragou...

... avec Manu, notre second guide.

... avec Manu, notre second guide.

Les roches sous nos pieds sont maintenant des Schistes et Quartzites de Plougastel.

Les roches sous nos pieds sont maintenant des Schistes et Quartzites de Plougastel.

En bordure du site, il y a des ruches.

En bordure du site, il y a des ruches.

Les insectes y sont nombreux.

Les insectes y sont nombreux.

Notre guide nous explique tout cela en détail...

Notre guide nous explique tout cela en détail...

... nous montrant comme ici l'influence des animaux (vaches et chevaux en liberté...) sur l'évolution de la végétation et donc des paysages.

... nous montrant comme ici l'influence des animaux (vaches et chevaux en liberté...) sur l'évolution de la végétation et donc des paysages.

Ici aussi la présence de véritables tapis de Linaigrettes indique une certaine humidité.

Ici aussi la présence de véritables tapis de Linaigrettes indique une certaine humidité.

Les premiers animaux rencontrés sont ces chevaux...

Les premiers animaux rencontrés sont ces chevaux...

... qui par curiosité s'approchent du groupe...

... qui par curiosité s'approchent du groupe...

... mais en gardant une certaine distance cependant !

... mais en gardant une certaine distance cependant !

Les botanistes s'en donnent ici à coeur joie !

Les botanistes s'en donnent ici à coeur joie !

Les Drosera et les Sphaignes présentent un grand intérêt de par leur rareté et leur diversité...

Les Drosera et les Sphaignes présentent un grand intérêt de par leur rareté et leur diversité...

... et voyez que le "public en redemande"...  certains même prennent des notes !

... et voyez que le "public en redemande"... certains même prennent des notes !

Nous avons aussi eu la chance de repérer cette superbe vipère...

Nous avons aussi eu la chance de repérer cette superbe vipère...

... dont la couleur est caractéristique.

... dont la couleur est caractéristique.

Ici nous est contée la légende des "géants de la lande" !

Ici nous est contée la légende des "géants de la lande" !

Voici pour terminer une partie du troupeau des vaches nantaises... que Bretagne Vivante a fait venir ici à partir de Bois Joubert.

Voici pour terminer une partie du troupeau des vaches nantaises... que Bretagne Vivante a fait venir ici à partir de Bois Joubert.

Un dernier goûter se prépare... avant que chaque voiture reprenne la route du retour... et ainsi se termine un superbe et riche week-end !

Un dernier goûter se prépare... avant que chaque voiture reprenne la route du retour... et ainsi se termine un superbe et riche week-end !

Vivarmor ayant déjà effectué dans la région : 4 week-ends - une sortie hydrogéologie - une visite des landes du Cragou ainsi que du musée du loup... je vais vous expliquer comment retrouver tout cela sur le blog :

- pour les trois premiers week-ends faire d'abord "catégorie week-ends" - aller ensuite en haut ou en bas de page sur "3" - aller finalement jusqu'en bas pour trouver l'article 'Un aperçu de l'ensemble des week-ends de l'association Vivarmor Nature"... vous verrez ainsi quelques images des week-ends 1 - 5 - 13 (des week-ends jeunes entre 1985 et 1989).

- pour le quatrième week-end (avec beaucoup de photos celui là...) cherchez le n° 78 toujours dans la "catégorie week-ends" bien sûr. En haut ou en bas de page aller sur "2" et cherchez ensuite vers le milieu.

- pour la sortie hydrogéologie chercher dans la catégorie "Géologie" la sortie 27 dans "Un aperçu des premières sorties du groupe "Patrimoine Géologique 22".

- pour la sortie "landes du Cragou et musée du loup", celle-ci ayant eu lieu le 9 septembre 2006, elle ne figure pas sur le blog.

Pour ceux qui n'ont pas accès à internet, vous pouvez passer au local : il y a des tirages papier de tout cela.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans week-ends
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 16:24

C'est par beau temps et avec un guide très compétent que nous avons découvert, le samedi 30 mai 2015, d'abord les oiseaux du Cap Fréhel et ensuite de nombreuses orchidées (ainsi bien sûr que de multiples autres plantes...) sur les landes de Fréhel d'abord puis aux Sables d'Or et enfin au-dessus de Rozarmor à Erquy pour terminer.

Une journée bien remplie assurément pour la bonne vingtaine d'adhérents de Vivarmor présents !

Je remercie Guillaume LESAGE, Michel LALOI et Louis LE NORMAND qui m'ont envoyé leurs photos que je joins aux miennes.
Je vous invite aussi à aller voir sur le blog le compte-rendu d'une première sortie que nous avons faite en 2010 (faire "sorties 2010"). Vous y trouverez des photos en gros plan de tous les oiseaux nichant sur le Cap.
C'est le Syndicat Mixte Grand Site qui nous accueillait...

C'est le Syndicat Mixte Grand Site qui nous accueillait...

... avec cette camionnette et du matériel d'observation...

... avec cette camionnette et du matériel d'observation...

... à partir de 10h.15 sur le parking du phare.

... à partir de 10h.15 sur le parking du phare.

C'est Jérôme ROUXEL qui était notre guide.

C'est Jérôme ROUXEL qui était notre guide.

Avec lui débute un premier parcours à la découverte des oiseaux... et un premier arrêt non loin du parking...

Avec lui débute un premier parcours à la découverte des oiseaux... et un premier arrêt non loin du parking...

... avec la pointe du Jas à notre gauche...

... avec la pointe du Jas à notre gauche...

...et l'Amas du Cap juste en face.

...et l'Amas du Cap juste en face.

Jérôme nous fait ici une première présentation des oiseaux que nous allons voir...

Jérôme nous fait ici une première présentation des oiseaux que nous allons voir...

... avec pour chacun une photo...

... avec pour chacun une photo...

... quelques explications rapides...

... quelques explications rapides...

... et réponse aux premières questions.

... et réponse aux premières questions.

Ensuite le groupe se dirige...

Ensuite le groupe se dirige...

... vers l'extrémité de la pointe... là où la roche est à nu vu l'intense fréquentation...

... vers l'extrémité de la pointe... là où la roche est à nu vu l'intense fréquentation...

... et là aussi où la nouvelle mode d'empilement des blocs fait fureur !

... et là aussi où la nouvelle mode d'empilement des blocs fait fureur !

Nous, ce sont bien sûr les oiseaux qui nous intéressent...

Nous, ce sont bien sûr les oiseaux qui nous intéressent...

... mais aussi les superbes paysages...

... mais aussi les superbes paysages...

... qui s'étalent, bien ensoleillés, sous nos yeux.

... qui s'étalent, bien ensoleillés, sous nos yeux.

On voit ici le groupe près de l'ancienne Corne de brume.

On voit ici le groupe près de l'ancienne Corne de brume.

De là, on voit d'abord tous les oiseaux qui volent en longeant la côte...

De là, on voit d'abord tous les oiseaux qui volent en longeant la côte...

... mais on aperçoit aussi les îlots où ils nichent...

... mais on aperçoit aussi les îlots où ils nichent...

... et dont nous allons nous approcher de plus en plus.

... et dont nous allons nous approcher de plus en plus.

Les voici avec la pointe du Fort La Latte à l'horizon.

Les voici avec la pointe du Fort La Latte à l'horizon.

Notre guide nous explique ici comment le Syndicat des Caps procède pour suivre chaque nid et chaque couvée.

Notre guide nous explique ici comment le Syndicat des Caps procède pour suivre chaque nid et chaque couvée.

Continuant notre progression, nous approchons de l'ancien bâtiment de la Fauconnière...

Continuant notre progression, nous approchons de l'ancien bâtiment de la Fauconnière...

... avec sur ses murs de nombreux lézards !

... avec sur ses murs de nombreux lézards !

En face des bâtiments de la Fauconnière, voici les îlots où nichent beaucoup d'oiseaux.

En face des bâtiments de la Fauconnière, voici les îlots où nichent beaucoup d'oiseaux.

Leur aspect ruiniforme est dû aux couches de grès (sensiblement horizontales) et aux multiples fractures qui les ont affectés lors de l'orogenèse hercynienne.

Leur aspect ruiniforme est dû aux couches de grès (sensiblement horizontales) et aux multiples fractures qui les ont affectés lors de l'orogenèse hercynienne.

De ce point où nous dominons bien l'ensemble...

De ce point où nous dominons bien l'ensemble...

... nous allons descendre...

... nous allons descendre...

... vers l'Est...

... vers l'Est...

... pour arriver jusqu'à ce point d'observation avancé...

... pour arriver jusqu'à ce point d'observation avancé...

... d'où nous avons un excellent coup d'oeil sur les nids. C'est ici qu'avait lieu en 2010 nos premières observations détaillées.

... d'où nous avons un excellent coup d'oeil sur les nids. C'est ici qu'avait lieu en 2010 nos premières observations détaillées.

Les photos que je vous montre maintenant ont été prises au travers l'oeil de la jumelle...

Les photos que je vous montre maintenant ont été prises au travers l'oeil de la jumelle...

... mais ne vous donnent bien sûr qu'une petite idée de tout ce qu'il y avait à voir.

... mais ne vous donnent bien sûr qu'une petite idée de tout ce qu'il y avait à voir.

Des kayaks défilent sous nos yeux...

Des kayaks défilent sous nos yeux...

... et quantité de lézards se faufilent sous nos pieds.

... et quantité de lézards se faufilent sous nos pieds.

Ceux qui avaient des appareils équipés pour cela...

Ceux qui avaient des appareils équipés pour cela...

... ont pu prendre de près...

... ont pu prendre de près...

... quelques nidifications... la couleur blanche ici est due aux déjections (répétées sur de nombreuses années) des occupants des lieux.

... quelques nidifications... la couleur blanche ici est due aux déjections (répétées sur de nombreuses années) des occupants des lieux.

Pour certains, apparemment, c'est l'heure de la sieste !

Pour certains, apparemment, c'est l'heure de la sieste !

D'autres s'occupent de leurs poussins.

D'autres s'occupent de leurs poussins.

Il y a manifestement des endroits préférés... Je m'arrête ici pour la partie ornitho... mais en vous rappelant (une fois de plus) d'aller voir pour plus d'infos notre sortie de 2010

Il y a manifestement des endroits préférés... Je m'arrête ici pour la partie ornitho... mais en vous rappelant (une fois de plus) d'aller voir pour plus d'infos notre sortie de 2010

Voici la "pause pique-nique" dans un endroit fort agréable (non loin du restaurant "La Ribote").

Voici la "pause pique-nique" dans un endroit fort agréable (non loin du restaurant "La Ribote").

C'est de là que nous allons partir pour effectuer un premier parcours bota... ici notre guide nous explique comme observer un minuscule "perroquet" à partir d'une fleur de Vesce dépouillée de sa corolle.

C'est de là que nous allons partir pour effectuer un premier parcours bota... ici notre guide nous explique comme observer un minuscule "perroquet" à partir d'une fleur de Vesce dépouillée de sa corolle.

Ce sont donc les plantes qui vont avoir la vedette à partir de maintenant.

Ce sont donc les plantes qui vont avoir la vedette à partir de maintenant.

Les arrêts sont multiples...

Les arrêts sont multiples...

... et les premières orchidées font leur apparition...

... et les premières orchidées font leur apparition...

... avec pour chacune des explications détaillées... comme pour les oiseaux en 2010, je vais mettre (si possible) à la fin de l'article une présentation en gros plan de chacune des espèces rencontrées.

... avec pour chacune des explications détaillées... comme pour les oiseaux en 2010, je vais mettre (si possible) à la fin de l'article une présentation en gros plan de chacune des espèces rencontrées.

Pour l'instant je me contente de vous montrer les participants...

Pour l'instant je me contente de vous montrer les participants...

... et le parcours suivi.

... et le parcours suivi.

Voyez que les photographes s'en donnent à coeur-joie...

Voyez que les photographes s'en donnent à coeur-joie...

... et cela tout le long du parcours.

... et cela tout le long du parcours.

Notre guide lui aussi ne chôme pas.

Notre guide lui aussi ne chôme pas.

Tiens ! Des chevreuils on dû passer par là car dans les endroits humides on voit leurs traces de pas (ici juste au bout de la main).

Tiens ! Des chevreuils on dû passer par là car dans les endroits humides on voit leurs traces de pas (ici juste au bout de la main).

Ici, nous avons quitter le sentier pour arriver dans un secteur...

Ici, nous avons quitter le sentier pour arriver dans un secteur...

... où il y a de nombreuses plantes carnivores...

... où il y a de nombreuses plantes carnivores...

... des Drosera d'abord...

... des Drosera d'abord...

... puis un peu plus loin...

... puis un peu plus loin...

... des Grassettes du Portugal (Pinguicula lusitanica) en fleur (on voit sur la photo le départ d'une hampe florale).

... des Grassettes du Portugal (Pinguicula lusitanica) en fleur (on voit sur la photo le départ d'une hampe florale).

Voici vues de près les feuilles enroulées sur les bords et dont la face supérieure très visqueuse sécrète un suc digestif pour digérer les proies.

Voici vues de près les feuilles enroulées sur les bords et dont la face supérieure très visqueuse sécrète un suc digestif pour digérer les proies.

Ces plantes à fleurs blanches (Simethis mattiazzii) sont communes dans la lande littorales me dit Jean-Paul BARDOUL...

Ces plantes à fleurs blanches (Simethis mattiazzii) sont communes dans la lande littorales me dit Jean-Paul BARDOUL...

... qui me communique aussi le nom de cette Pédiculaire (Pedicularis sylvatica) qui pousse sur les landes humides.

... qui me communique aussi le nom de cette Pédiculaire (Pedicularis sylvatica) qui pousse sur les landes humides.

Nous voici aux Sables d'Or... près de la chapelle St-Sébastien...

Nous voici aux Sables d'Or... près de la chapelle St-Sébastien...

... où protégées par une grille... se voient d'autres orchidées.

... où protégées par une grille... se voient d'autres orchidées.

Ici aussi, les discussions vont bon train.

Ici aussi, les discussions vont bon train.

Toujours aux Sables d'Or nous voici arrivés dans une ancienne carrière...

Toujours aux Sables d'Or nous voici arrivés dans une ancienne carrière...

... où (à défaut d'orchidées), nous avons vu la roche locale : de la diorite...

... où (à défaut d'orchidées), nous avons vu la roche locale : de la diorite...

... qui forme un massif allongé entre le Fort la Latte et Coëtmieux.

... qui forme un massif allongé entre le Fort la Latte et Coëtmieux.

Dans la lagune des Sables d'Or nous admirons d'abord ce superbe tapis...

Dans la lagune des Sables d'Or nous admirons d'abord ce superbe tapis...

... d'Armeries (Armeria maritima)...

... d'Armeries (Armeria maritima)...

... dont on voit ici l'inflorescence en gros plan.

... dont on voit ici l'inflorescence en gros plan.

Plus loin d'autres plantes sont examinées... ici on voit Obione, Lavande et Salicorne...

Plus loin d'autres plantes sont examinées... ici on voit Obione, Lavande et Salicorne...

... avec gros plan maintenant sur Obione et Salicorne...

... avec gros plan maintenant sur Obione et Salicorne...

Ici pas besoin de commentaire !

Ici pas besoin de commentaire !

Dernière étape : nous montons à partir de Rozarmor (que l'on voit en contrebas)...

Dernière étape : nous montons à partir de Rozarmor (que l'on voit en contrebas)...

... vers le sommet d'une ancienne carrière... (nous sommes donc revenus dans les grès de Fréhel)...

... vers le sommet d'une ancienne carrière... (nous sommes donc revenus dans les grès de Fréhel)...

De ce sommet la vue est impressionnante...

De ce sommet la vue est impressionnante...

... sur tout le secteur environnant.

... sur tout le secteur environnant.

Nous sommes au sommet d'un ancien "front de taille" d'une énorme (ancienne) carrière...

Nous sommes au sommet d'un ancien "front de taille" d'une énorme (ancienne) carrière...

... d'où la vue s'étend...depuis l'îlot St-Michel (bien visible à gauche sur cette photo)...

... d'où la vue s'étend...depuis l'îlot St-Michel (bien visible à gauche sur cette photo)...

...jusqu'au Cap Fréhel d'où nous sommes partis ce matin.

...jusqu'au Cap Fréhel d'où nous sommes partis ce matin.

Ici aussi les photographes d'orchidées sont à l'ouvrage... pour les toutes dernières photos de la sortie... il est en effet plus de 17 h. et nous n'avons vraiment pas vu le temps passer !...

Ici aussi les photographes d'orchidées sont à l'ouvrage... pour les toutes dernières photos de la sortie... il est en effet plus de 17 h. et nous n'avons vraiment pas vu le temps passer !...

Je fais ici pour les orchidées vues au cours de la sortie ce que j'ai fait en 2010 pour les oiseaux : des photos en gros plan avec commentaire :

Cette orchidée à fleurs rose pâle veinées de violet est l'Orchis maculé (Dactylorhiza maculata)...

Cette orchidée à fleurs rose pâle veinées de violet est l'Orchis maculé (Dactylorhiza maculata)...

... c'est elle qui forme de véritables tapis le long de la route qui va du Cap Fréhel à Plévenon.

... c'est elle qui forme de véritables tapis le long de la route qui va du Cap Fréhel à Plévenon.

Cette très grande orchidée pas encore fleurie est l'Orchis bouc (Himantoglossum hircinum)... la plante a effectivement une odeur peu agréable !

Cette très grande orchidée pas encore fleurie est l'Orchis bouc (Himantoglossum hircinum)... la plante a effectivement une odeur peu agréable !

Orchidée à fleurs jaunes nommée l'Homme pendu à cause de ses grands pétales portant 4 lobes imitant les bras et les jambes. Nous l'avons vue notamment dans l'enclos de la capelle des Sables d'Or. Son nom scientifique est Orthis anthropophora (Acera anthropophorum dand les anciennes flores).

Orchidée à fleurs jaunes nommée l'Homme pendu à cause de ses grands pétales portant 4 lobes imitant les bras et les jambes. Nous l'avons vue notamment dans l'enclos de la capelle des Sables d'Or. Son nom scientifique est Orthis anthropophora (Acera anthropophorum dand les anciennes flores).

Gros plan sur une fleur d'Ophrys abeille (Ophrys apifera)

Gros plan sur une fleur d'Ophrys abeille (Ophrys apifera)

Cette orchidée à fleurs roses en épis coniques est l'Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis)

Cette orchidée à fleurs roses en épis coniques est l'Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis)

Voici l'Orchis bouffon (Anacamptis morio) qui attire les bourdons...

Voici l'Orchis bouffon (Anacamptis morio) qui attire les bourdons...

... et l'Orchis mâle (Orchis mascula) avec ses feuilles tachetées.

... et l'Orchis mâle (Orchis mascula) avec ses feuilles tachetées.

Pour terminer, voici l'Orchis grenouille (Coeloglossum viride) que nous avons vue au-dessus de la carrière de la Fosse-Eyrand.

Pour terminer, voici l'Orchis grenouille (Coeloglossum viride) que nous avons vue au-dessus de la carrière de la Fosse-Eyrand.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2015
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 20:41

Le mercredi 20 mai 2015, Jacques BERTHOLET nous avait donné rendez-vous à 10 h. du matin sur le parking de Porz Biliek à Locquirec

Il nous présente ici la géologie locale.

Il nous présente ici la géologie locale.

Maintenant nous descendons sur l'estran entre la pointe du Corbeau et la pointe du Château (qui est celle que l'on voit au fond).

Maintenant nous descendons sur l'estran entre la pointe du Corbeau et la pointe du Château (qui est celle que l'on voit au fond).

Nous sommes sur des formations de la base du Briovérien...

Nous sommes sur des formations de la base du Briovérien...

... des volcano-sédiments (tufs kératophyriques dit la carte géologique au 1/50.000 de Plestin les Grèves) qui depuis leur formation il y a environ 617 millions d'années ont été bien sûr modifiés et redressés.

... des volcano-sédiments (tufs kératophyriques dit la carte géologique au 1/50.000 de Plestin les Grèves) qui depuis leur formation il y a environ 617 millions d'années ont été bien sûr modifiés et redressés.

Nous revenons maintenant vers le parking... et c'est la pointe du Corbeau que l'on voit à l'arrière plan.

Nous revenons maintenant vers le parking... et c'est la pointe du Corbeau que l'on voit à l'arrière plan.

Maintenant nous arrivons à la pointe du Château (sur sa face Est)...

Maintenant nous arrivons à la pointe du Château (sur sa face Est)...

... où nous découvrons ces poudingues très comparables aux poudingues polygéniques de Cesson (voir sortie 58).

... où nous découvrons ces poudingues très comparables aux poudingues polygéniques de Cesson (voir sortie 58).

Il en existe en plusieurs endroits...

Il en existe en plusieurs endroits...

... et parfois comme ici on peut les voir en 2 dimensions.

... et parfois comme ici on peut les voir en 2 dimensions.

Ce que le groupe examine maintenant...

Ce que le groupe examine maintenant...

... c'est un morceau de filon de quartz (il y en a beaucoup dans le secteur...) envahi par de la chlorite (teinte verte).

... c'est un morceau de filon de quartz (il y en a beaucoup dans le secteur...) envahi par de la chlorite (teinte verte).

En longeant toujours la face Est de la pointe du Chateau... nous allons vers le fond de la baie.

En longeant toujours la face Est de la pointe du Chateau... nous allons vers le fond de la baie.

Il y a toujours des poudingues et cette photo montre bien la déformation des galets

Il y a toujours des poudingues et cette photo montre bien la déformation des galets

Nous voici arrivé dans une zone où l'on voit de la malachite intercalée dans les volcano-sédiments.

Nous voici arrivé dans une zone où l'on voit de la malachite intercalée dans les volcano-sédiments.

Il n'y en a pas seulement dans la falaise mais aussi sur les roches de l'estran.

Il n'y en a pas seulement dans la falaise mais aussi sur les roches de l'estran.

Maintenant sommes du côté de Plestin les Grèves et nous descendons vers la plage des Curés (on y pêchait autrefois paraît-il des poissons appelés les "prêtres" d'où cette appellation).

Maintenant sommes du côté de Plestin les Grèves et nous descendons vers la plage des Curés (on y pêchait autrefois paraît-il des poissons appelés les "prêtres" d'où cette appellation).

Ici nous sommes sur la formation briovérienne dite "de Paimpol"...

Ici nous sommes sur la formation briovérienne dite "de Paimpol"...

... dont le caractère principal est de contenir des "laves en coussins (comme à la pointe de Guilben... voir article sur le dernier festival Natur'Armor).

... dont le caractère principal est de contenir des "laves en coussins (comme à la pointe de Guilben... voir article sur le dernier festival Natur'Armor).

Jacques explique ici le mouvement des plaques (nous sommes dans une zone de subduction...) qui sont à l'origine des formations observées.

Jacques explique ici le mouvement des plaques (nous sommes dans une zone de subduction...) qui sont à l'origine des formations observées.

Autre particularité du lieu : un superbe filon de kératophyre... sur lequel sont alignés les observateurs.

Autre particularité du lieu : un superbe filon de kératophyre... sur lequel sont alignés les observateurs.

Ici aussi les déformations des volcano-sédiments sont importants... comme le briovérien de Locquirec, celui de Paimpol (âgé lui de 610 millions d'année environ...) a subi d'abord l'orogenèse cadomienne puis l'orogenèse hercynienne.

Ici aussi les déformations des volcano-sédiments sont importants... comme le briovérien de Locquirec, celui de Paimpol (âgé lui de 610 millions d'année environ...) a subi d'abord l'orogenèse cadomienne puis l'orogenèse hercynienne.

Dans ce mur les galets sont essentiellement en kératophyre (pour les plus clairs)... en schistes verts... et  fragments de coussins.

Dans ce mur les galets sont essentiellement en kératophyre (pour les plus clairs)... en schistes verts... et fragments de coussins.

Nous sommes toujours sur la même formation géologique mais à Porz Mellek cette fois...

Nous sommes toujours sur la même formation géologique mais à Porz Mellek cette fois...

Comme précédemment, les laves en coussins y sont également présentes intercalées dans des volcano-sédiments basiques (les schistes verts déjà vus)... le tout fortement altéré...

Comme précédemment, les laves en coussins y sont également présentes intercalées dans des volcano-sédiments basiques (les schistes verts déjà vus)... le tout fortement altéré...

... parmi lesquels cependant comme on voit ici il y a des bancs plus clairs...donc dérivant d'un volcanisme acide...

... parmi lesquels cependant comme on voit ici il y a des bancs plus clairs...donc dérivant d'un volcanisme acide...

... que le groupe observe ici...

... que le groupe observe ici...

...et dont l'aspect sédimentaire se voit bien un peu plus loin.

...et dont l'aspect sédimentaire se voit bien un peu plus loin.

Le tout sous la surveillance de notre ami Bernard GOGUEL qui n'hésite pas à prendre de la hauteur pour tout découvrir ! Sur la photo on voit bien aussi le banc clair dont je viens de parler.

Le tout sous la surveillance de notre ami Bernard GOGUEL qui n'hésite pas à prendre de la hauteur pour tout découvrir ! Sur la photo on voit bien aussi le banc clair dont je viens de parler.

Il est maintenant environ 17 heures... et nous mettons fin ici à cette journée agréablement ensoleillée... bien conscient de n'avoir pas tout vu... mais avec l'envie pour beaucoup d'y revenir !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article