Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 13:33

Voici la troisième sortie de l'année 2015. Nous avions rendez-vous le samedi 21 février avec Quentin LE HERVé à la Maison du Littoral de Ploumanach et à partir de là nous avons effectué un petit parcours pour observer les richesses naturelles du secteur.

Je remercie Michel LALOI pour ses photos qu'il vient de me faire parvenir et que je joins aux miennes.
Je remercie aussi Quentin qui vient de me faire parvenir quelques photos des espèces observées.
Voici le paysage qui s'offrait à nous lors de notre arrivée à la Maison du Littoral. Voyez que le temps est plus ou moins ensoleillé.

Voici le paysage qui s'offrait à nous lors de notre arrivée à la Maison du Littoral. Voyez que le temps est plus ou moins ensoleillé.

Nous sommes accueillis par Quentin qui nous explique en détail (avec documents à l'appui) l'histoire locale ainsi que celle de la Maison du Littoral.

Nous sommes accueillis par Quentin qui nous explique en détail (avec documents à l'appui) l'histoire locale ainsi que celle de la Maison du Littoral.

Nous partons maintenant, sous le soleil, pour un périple dans les environs...

Nous partons maintenant, sous le soleil, pour un périple dans les environs...

... en empruntant des sentiers fort bien entretenus.

... en empruntant des sentiers fort bien entretenus.

Tout de suite s'offrent à notre vue les fameux chaos granitiques qui font l'attrait du secteur.

Tout de suite s'offrent à notre vue les fameux chaos granitiques qui font l'attrait du secteur.

Un peu plus loin nous arrivons à la station de sauvetage dont on voit ici la rampe de lancement.

Un peu plus loin nous arrivons à la station de sauvetage dont on voit ici la rampe de lancement.

Pendant que Quentin explique le fonctionnement de ce centre de sauvetage...

Pendant que Quentin explique le fonctionnement de ce centre de sauvetage...

... j'ai surpris ce petit groupe au soleil et bien abrité... le vent soufflait en effet très fort !

... j'ai surpris ce petit groupe au soleil et bien abrité... le vent soufflait en effet très fort !

Ce vent nous allons y faire face tout au long du parcours.

Ce vent nous allons y faire face tout au long du parcours.

Ici (le coin étant un peu abrité...) nous nous sommes attardés assez longtemps...

Ici (le coin étant un peu abrité...) nous nous sommes attardés assez longtemps...

... car la vue vers le large permettait de voir les oiseaux marins (Fous de Bassan notamment) qui fréquentent le secteur.

... car la vue vers le large permettait de voir les oiseaux marins (Fous de Bassan notamment) qui fréquentent le secteur.

Qui dit vent dit vagues... et voyez qu'ici il n'en manque pas !

Qui dit vent dit vagues... et voyez qu'ici il n'en manque pas !

Quentin explique ce que l'on peut voir d'ici...

Quentin explique ce que l'on peut voir d'ici...

... et notamment il nous montre les photos des oiseaux visibles aussi bien au large que sur la lande...

... et notamment il nous montre les photos des oiseaux visibles aussi bien au large que sur la lande...

... dont cette Fauvette pitchou (si je ne me trompe...) qui niche dans le secteur.

... dont cette Fauvette pitchou (si je ne me trompe...) qui niche dans le secteur.

Une averse de grêle (aussi soudaine que passagère...) nous oblige à trouver ici l'abri d'un rocher.

Une averse de grêle (aussi soudaine que passagère...) nous oblige à trouver ici l'abri d'un rocher.

Heureusement le beau temps revient vite et nous poursuivons nos découvertes en prenant la direction de Pors Roland.

Heureusement le beau temps revient vite et nous poursuivons nos découvertes en prenant la direction de Pors Roland.

Le sentier descend légèrement.

Le sentier descend légèrement.

Quentin fait maintenant un arrêt "bota" pour nous montrer en détail les ajoncs et bruyères qui poussent ici...

Quentin fait maintenant un arrêt "bota" pour nous montrer en détail les ajoncs et bruyères qui poussent ici...

... et tout cela (comme vous voyez...) devant un public fort attentif !

... et tout cela (comme vous voyez...) devant un public fort attentif !

Tout le long du parcours des bornes numérotées permettent de se situer... et elles sont bien sûr en granite local (le fameux "granite rose de La Clarté"...) dont je vous dirai un mot à la fin de l'article.

Tout le long du parcours des bornes numérotées permettent de se situer... et elles sont bien sûr en granite local (le fameux "granite rose de La Clarté"...) dont je vous dirai un mot à la fin de l'article.

Nous arrivons maintenant à un nouveau point d'observation...

Nous arrivons maintenant à un nouveau point d'observation...

... en direction du large... et cette fois nous apercevons un marsouin s'ébattant au large...

... en direction du large... et cette fois nous apercevons un marsouin s'ébattant au large...

... seule sa tête émerge par moments.. entourée d'un vol de goélands qui permet de le situer... mais voyez que l'attention est là !

... seule sa tête émerge par moments.. entourée d'un vol de goélands qui permet de le situer... mais voyez que l'attention est là !

Nous revenons par ce sentier... moins fréquenté que ceux que nous venons de quitter... mais qui nous permet de voir une végétation plus haute et plus arbustive que précédemment... avec sur le sentier des traces de chevreuils, de sangliers peut être... des animaux qui fréquentent de plus en plus le site (abrité des chasseurs) nous explique Quentin.

Nous revenons par ce sentier... moins fréquenté que ceux que nous venons de quitter... mais qui nous permet de voir une végétation plus haute et plus arbustive que précédemment... avec sur le sentier des traces de chevreuils, de sangliers peut être... des animaux qui fréquentent de plus en plus le site (abrité des chasseurs) nous explique Quentin.

Voici pour le parcours et les paysages... je vais ajouter quelques photos montrant les espèces animales observées dès que Quentiin me les aura faites parvenir.

Pour vous faire patienter je vais vous parler un peu "géologie"... car là, les photos je les ai !

Voici (vu de près) le "granite de La Clarté" sur lequel nous marchions : ce sont les feldspaths (très abondants) qui lui donnent sa couleur rose

Voici (vu de près) le "granite de La Clarté" sur lequel nous marchions : ce sont les feldspaths (très abondants) qui lui donnent sa couleur rose

La taille des grains peut être petite (comme on voit ici en bas...) oui au contraire plus grande que la normale (que l'on voit dans la partie supérieure...) cela dépend de la durée de refroidissement du magma.

La taille des grains peut être petite (comme on voit ici en bas...) oui au contraire plus grande que la normale (que l'on voit dans la partie supérieure...) cela dépend de la durée de refroidissement du magma.

C'est l'eau circulant dans les fissures de la roche qui en altérant par endroits le granite est à l'origine...

C'est l'eau circulant dans les fissures de la roche qui en altérant par endroits le granite est à l'origine...

... de ces chaos... le roche altérée ayant été enlevée par l'érosion...

... de ces chaos... le roche altérée ayant été enlevée par l'érosion...

... il ne reste plus en relief que les blocs plus ou moins arrondis... et parfois en équilibre curieux les uns sur les autres.

... il ne reste plus en relief que les blocs plus ou moins arrondis... et parfois en équilibre curieux les uns sur les autres.

Si la formation des blocs est un phénomène ancien et qui s'est effectué pour l'essentiel en profondeur... la formation de ces cuvettes d'altération est un phénomène récent qui se produit en surface là où de l'eau chargée de sel séjourne suffisamment longtemps.

Si la formation des blocs est un phénomène ancien et qui s'est effectué pour l'essentiel en profondeur... la formation de ces cuvettes d'altération est un phénomène récent qui se produit en surface là où de l'eau chargée de sel séjourne suffisamment longtemps.

Un autre curiosité du granite de La Clarté est cet aspect orbiculaire qu'il a parfois. J'ai pris cette photo au cours d'une sortie du groupe "Patrimoine Géologique 22" (elle est toujours sur le blog)...

Un autre curiosité du granite de La Clarté est cet aspect orbiculaire qu'il a parfois. J'ai pris cette photo au cours d'une sortie du groupe "Patrimoine Géologique 22" (elle est toujours sur le blog)...

... mais nous avons retrouvé la même chose à l'intérieur du musée...

... mais nous avons retrouvé la même chose à l'intérieur du musée...

... où j'ai pu prendre ce gros plan.

... où j'ai pu prendre ce gros plan.

Toujours dans la musée voici un granite voisin de celui de La Clarté : c'est le granite des Traouiéro traversé par un filon d'aplite

Toujours dans la musée voici un granite voisin de celui de La Clarté : c'est le granite des Traouiéro traversé par un filon d'aplite

Sur cette carte d'ensemble du massif de Ploumanach, la partie que nous avons explorée est celle qui figure en rouge en haut et à droite...

Sur cette carte d'ensemble du massif de Ploumanach, la partie que nous avons explorée est celle qui figure en rouge en haut et à droite...

Comme l'explique ce schéma, le massif s'est mis en place en plusieurs phases... le granite rose (en rouge sur le schéma) étant le premier formé.

Comme l'explique ce schéma, le massif s'est mis en place en plusieurs phases... le granite rose (en rouge sur le schéma) étant le premier formé.

Voici pour terminer (comme promis...) les photos que Quentin LE HERVé vient de m'envoyer.

Cette photo de Antoine MANSUIS montre un phoque gris (dont on voit la tête au centre près du rocher).

Cette photo de Antoine MANSUIS montre un phoque gris (dont on voit la tête au centre près du rocher).

Ici c'est un Marsouin commun photographié par Nicole BIHAN.

Ici c'est un Marsouin commun photographié par Nicole BIHAN.

Sur la lande maintenant (que l'on voit ici bien fleurie)...

Sur la lande maintenant (que l'on voit ici bien fleurie)...

... voici la Fauvette pitchou (déjà signalée)...

... voici la Fauvette pitchou (déjà signalée)...

... ainsi que le Bécasseau violet (les deux oiseaux étant photographiés par Quentin... et ce dernier sur le granite local).

... ainsi que le Bécasseau violet (les deux oiseaux étant photographiés par Quentin... et ce dernier sur le granite local).

Ce Lézard vert est également visible sur le site...

Ce Lézard vert est également visible sur le site...

... ainsi que cet Azuré photographié par Vincent NICOL.

... ainsi que cet Azuré photographié par Vincent NICOL.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2015
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 08:09

Voici quelques photos de notre sortie à Corseul du samedi 7 février 2105, notamment pour ceux qui n'ont pu y assister. Le nombre de participants était en effet limité à 25 et nous avons dû refuser plusieurs demandes.

Je remercie Michel LALOI qui m'a tout de suite envoyé ses photos que je joins aux miennes.

Dimanche soir : je viens d'ajouter en fin d'article des photos envoyées par Louis LE NORMAND.

Pour comparaison : je rajoute encore 2 photos d'une sortie effectuée en 1991 !

Le rendez-vous était au Temple de Mars (à environ 2 kilomètres du bourg en suivant la route de Dinan)...

Le rendez-vous était au Temple de Mars (à environ 2 kilomètres du bourg en suivant la route de Dinan)...

... où nous attendait notre guide...

... où nous attendait notre guide...

... accompagnée d'un aide qui présentait différentes photos.

... accompagnée d'un aide qui présentait différentes photos.

On voit ici ce qui reste de la tour octogonale...

On voit ici ce qui reste de la tour octogonale...

... que nous allons examiner en détail après avoir observé l'ensemble du site.

... que nous allons examiner en détail après avoir observé l'ensemble du site.

Voilà ! Nous y sommes...

Voilà ! Nous y sommes...

... et en faisons le tour complet...

... et en faisons le tour complet...

... avant de prendre un peu de distance pour tout voir... et notamment tous les nombreux panneaux explicatifs récemment installés sur le site

... avant de prendre un peu de distance pour tout voir... et notamment tous les nombreux panneaux explicatifs récemment installés sur le site

Nous voici maintenant dans le bourg de Corseul...

Nous voici maintenant dans le bourg de Corseul...

... passant devant la Mairie, nous descendons vers le quartier commercial de Monterfil.

... passant devant la Mairie, nous descendons vers le quartier commercial de Monterfil.

Nous y voilà arrivés...

Nous y voilà arrivés...

... on voit ici l'allée centrale de cet ancien centre commercial gallo-romain... avec en bas à droite un abreuvoir pour ânes et chevaux.

... on voit ici l'allée centrale de cet ancien centre commercial gallo-romain... avec en bas à droite un abreuvoir pour ânes et chevaux.

Le site est maintenant bien mis en valeur.

Le site est maintenant bien mis en valeur.

On nous en montre ici la reconstitution (voir aussi plus loin des photos prises dans le musée)...

On nous en montre ici la reconstitution (voir aussi plus loin des photos prises dans le musée)...

... et des explications détaillées nous sont fournies.

... et des explications détaillées nous sont fournies.

On voit ici un ancien puits.

On voit ici un ancien puits.

Ailleurs ce sont les restes d'une ancienne maison que nous examinons.

Ailleurs ce sont les restes d'une ancienne maison que nous examinons.

Nous voici arrivés sur un troisième site : le Clos Mulon où il y a une ancienne "domus" (villa gallo-romaine avec thermes)...

Nous voici arrivés sur un troisième site : le Clos Mulon où il y a une ancienne "domus" (villa gallo-romaine avec thermes)...

... dont on voit ici la reconstitution en relief.

... dont on voit ici la reconstitution en relief.

Ici aussi visite des lieux avec explications détaillées.

Ici aussi visite des lieux avec explications détaillées.

Pour terminer : nous entrons à Coriosolis, le musée proche de la villa...

Pour terminer : nous entrons à Coriosolis, le musée proche de la villa...

... où tout est montré et expliqué en détail.

... où tout est montré et expliqué en détail.

Voici par exemple une maquette du Temple de Mars.

Voici par exemple une maquette du Temple de Mars.

Ici des explications orales sont fournies sur chaque objet présenté.

Ici des explications orales sont fournies sur chaque objet présenté.

Nous retrouvons dans les nombreuses vitrines des objets évoqués sur le terrain... comme ces objets de culte...

Nous retrouvons dans les nombreuses vitrines des objets évoqués sur le terrain... comme ces objets de culte...

... ou ces poteries reconstituées.

... ou ces poteries reconstituées.

Il n'y a pas que du gallo-romain cependant...

Il n'y a pas que du gallo-romain cependant...

... c'est l'ensemble de la vie locale que l'on peut voir...

... c'est l'ensemble de la vie locale que l'on peut voir...

... avec même ici des témoignages filmés sur les différents métiers d'autrefois.

... avec même ici des témoignages filmés sur les différents métiers d'autrefois.

Pour terminer nous sommes allés voir cette ancienne dalle funéraire exposée à l'intérieur de l'église actuelle. Voici la traduction de ce qui est gravé sur cette plaque vieille de 2000 ans : "Consacré aux dieux Mânes" Silicia NAMGIDDE, qui de l'Afrique sa patrie animée par une tendresse admirable a suivi son fils repose en ces lieux.Elle a vécu 65 ans. Son fils Cnéius JANUARIUS lui a élevé cette tombe.

Pour terminer nous sommes allés voir cette ancienne dalle funéraire exposée à l'intérieur de l'église actuelle. Voici la traduction de ce qui est gravé sur cette plaque vieille de 2000 ans : "Consacré aux dieux Mânes" Silicia NAMGIDDE, qui de l'Afrique sa patrie animée par une tendresse admirable a suivi son fils repose en ces lieux.Elle a vécu 65 ans. Son fils Cnéius JANUARIUS lui a élevé cette tombe.

Photos envoyées par Louis LE NORMAND

En arrivant sur le site du Temple de Mars, nous apprécions cet endroit abrité et ensoleillé !

En arrivant sur le site du Temple de Mars, nous apprécions cet endroit abrité et ensoleillé !

C'est là que nos guides nous rejoignent.

C'est là que nos guides nous rejoignent.

Sur cette photo on voit bien à la fois le site ancien sur le panneau transparent... et ce qu'il en reste aujourd'hui.

Sur cette photo on voit bien à la fois le site ancien sur le panneau transparent... et ce qu'il en reste aujourd'hui.

Le groupe suit maintenant un des côtés du site.

Le groupe suit maintenant un des côtés du site.

Nous voici arrivés à Monterfil (l'ancien marché dont je vous ai parlé par ailleurs).

Nous voici arrivés à Monterfil (l'ancien marché dont je vous ai parlé par ailleurs).

Voici maintenant le musée Coriosolis (à l'arrière plan) avec les restes de la "domus" au premier plan.

Voici maintenant le musée Coriosolis (à l'arrière plan) avec les restes de la "domus" au premier plan.

A l'intérieur du musée voici le marché reconstitué avec sa rue centrale sur laquelle se trouvait le groupe sur une des photos précédentes.

A l'intérieur du musée voici le marché reconstitué avec sa rue centrale sur laquelle se trouvait le groupe sur une des photos précédentes.

On voir sur cette carte les différentes populations de la région à l'époque.

On voir sur cette carte les différentes populations de la région à l'époque.

Ici un plan de Corseul avec ses rues bien perpendiculaires les unes par rapport aux autres... et son principal accès routier.

Ici un plan de Corseul avec ses rues bien perpendiculaires les unes par rapport aux autres... et son principal accès routier.

Toujours dans le musée : une grandiose reconstitution du dieu Mars dans son sanctuaire.

Toujours dans le musée : une grandiose reconstitution du dieu Mars dans son sanctuaire.

Deux photos de 1991 pour comparaison

Le Temple de Mars était en pleine campagne...

Le Temple de Mars était en pleine campagne...

... et le "marché" en plein chantier !

... et le "marché" en plein chantier !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2015
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 18:02

Guidés par l'équipe de la Réserve, nous avons découvert, à marée montante, les oiseaux de notre fond de baie. Le temps était fort agréable et l'assistance nombreuse.

Je viens de recevoir 4 photos de Michel LALOI (voir à la fin de l'article).

Malheureusement je n'en recevrai plus de Anne FERRON qui vient de décéder (ses funérailles auront lieu mardi prochain). Après la disparition de Sylvie DANIO, c'est un nouveau coup dur pour Vivarmor.

Nous partons de l'église d'Hillion... où les participants commencent à arriver.

Nous partons de l'église d'Hillion... où les participants commencent à arriver.

Nous descendons ensuite vers l'Hôtellerie...

Nous descendons ensuite vers l'Hôtellerie...

... dont la plage est maintenant devant nous.

... dont la plage est maintenant devant nous.

C'est là que s'effectue un premier rassemblement...

C'est là que s'effectue un premier rassemblement...

... devant le panneau...

... devant le panneau...

... qui présente la Réserve Naturelle... dont l'histoire nous est rappelée.

... qui présente la Réserve Naturelle... dont l'histoire nous est rappelée.

Un document est maintenant distribué...

Un document est maintenant distribué...

... qui présente l'ensemble des oiseaux de la Réserve...

... qui présente l'ensemble des oiseaux de la Réserve...

... et que chacun consulte...

... et que chacun consulte...

... tout en écoutant les explications de nos deux guides.

... tout en écoutant les explications de nos deux guides.

Mais lire et écouter ne suffit pas : il faut aussi observer...

Mais lire et écouter ne suffit pas : il faut aussi observer...

... et pour cela de nombreuses longue-vues sont mises à notre disposition.

... et pour cela de nombreuses longue-vues sont mises à notre disposition.

Après ce premier arrêt, nous partons vers la pointe qui se trouve sur la gauche... en longeant la fameuse falaise quaternaire de l'Hôtellerie.

Après ce premier arrêt, nous partons vers la pointe qui se trouve sur la gauche... en longeant la fameuse falaise quaternaire de l'Hôtellerie.

Nous progressons sur l'estran...

Nous progressons sur l'estran...

... pour atteindre le second site d'observation...

... pour atteindre le second site d'observation...

... où, tournés vers le fond de la baie, nous observons à la fois les prés-salés et les filières où la mer remonte.

... où, tournés vers le fond de la baie, nous observons à la fois les prés-salés et les filières où la mer remonte.

C'est d'ici que l'on voit le plus d'oiseaux... et voyez que pour s'étaler la place ne manque pas.

C'est d'ici que l'on voit le plus d'oiseaux... et voyez que pour s'étaler la place ne manque pas.

Aussi chacun des participants (nous étions une bonne cinquantaine !) peut observer à sa guise tout en écoutant les explications fournies.

Aussi chacun des participants (nous étions une bonne cinquantaine !) peut observer à sa guise tout en écoutant les explications fournies.

Le temps est superbe avec seulement quelques nuages par moment.

Le temps est superbe avec seulement quelques nuages par moment.

Aussi chacun observe et se renseigne...

Aussi chacun observe et se renseigne...

... en consultant au besoin le tirage remis au départ.

... en consultant au besoin le tirage remis au départ.

De temps en temps des explosions accompagnent dans le champ voisin les évolutions de ce rapace... cela est destiné à dissuader les bernaches d'aller se nourrir sur les cultures du voisinage.

De temps en temps des explosions accompagnent dans le champ voisin les évolutions de ce rapace... cela est destiné à dissuader les bernaches d'aller se nourrir sur les cultures du voisinage.

Derrière le groupe, (à l'arrière plan de la photo), vous devinez une toiture...

Derrière le groupe, (à l'arrière plan de la photo), vous devinez une toiture...

... là se trouve un observatoire...

... là se trouve un observatoire...

... vers lequel le groupe va se diriger pour terminer.

... vers lequel le groupe va se diriger pour terminer.

En voici l'entrée.

En voici l'entrée.

A l'intérieur de nombreux panneaux...

A l'intérieur de nombreux panneaux...

... expliquent notamment l'histoire de la Bernache cravant.

... expliquent notamment l'histoire de la Bernache cravant.

Bien sûr ici aussi nous faisons de nombreuses observations.

Bien sûr ici aussi nous faisons de nombreuses observations.

Mais voyez qu'en bas il y a des mordus qui n'ont toujours pas quitté les lieux...

Mais voyez qu'en bas il y a des mordus qui n'ont toujours pas quitté les lieux...

... et que parmi eux il y a (peut-être) de futurs ornithologues !

... et que parmi eux il y a (peut-être) de futurs ornithologues !

Pour voir les photos des oiseaux que nous avons observés, vous pouvez regarder le compte-rendu de notre sortie ornitho de l'an dernier à la chapelle St-Maurice. Ce sont à peu près les mêmes si l'on ajoute la Bernache cravant.

Pour cela faire "Sorties 2014" (c'était comme en 2015 la première sortie de l'année... donc soyez patient... ou encore allez tout de suite cliquer sur "2" ou "3" en bas de la première page).

 

Il y a aussi (pour ceux qui veulent tout voir !...) deux autres sorties ornitho qui sont toujours sur le blog... et qui montrent elles aussi de nombreuses photos d'oiseaux :

- l'une en janvier 2012 (donc procéder comme pour 2014),

- l'autre en décembre 2009 (que vous voyez donc tout de suite en allant sur "Sorties 2009"... c'est finalement la plus facile à trouver !)

Photos de Michel LALOI

Premier arrêt du groupe...

Premier arrêt du groupe...

... et premières observations.

... et premières observations.

Second arrêt.

Second arrêt.

Photo au loin d'un canard Colvert (dixit Michel LALOI l'auteur de la photo !)... mais (comme je l'avais d'ailleurs indiqué au départ) ce serait plutôt une Bernache cravant (me disent plusieurs lecteurs)... Cela montre au moins que vous êtes nombreux à regarder de près mon blog... et je vous en remercie !

Photo au loin d'un canard Colvert (dixit Michel LALOI l'auteur de la photo !)... mais (comme je l'avais d'ailleurs indiqué au départ) ce serait plutôt une Bernache cravant (me disent plusieurs lecteurs)... Cela montre au moins que vous êtes nombreux à regarder de près mon blog... et je vous en remercie !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2015
commenter cet article
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 17:46

Par un temps agréable et ensoleillé, une vingtaine de participants a profité des connaissances de Dominique MELEC qui nous a fait connaître une partie fort intéressante de la vallée du Frémur.

Je remercie Dominique TRANCHANT et Guillaume LESAGE pour leurs photos.

Sur le lieu de rendez-vous (derrière l'église de Ploubalay), Dominique Mélec nous présente les endroits que nous allons visiter.

Sur le lieu de rendez-vous (derrière l'église de Ploubalay), Dominique Mélec nous présente les endroits que nous allons visiter.

Nous voici maintenant arrivés sur place...

Nous voici maintenant arrivés sur place...

... près d'un premier barrage construit par les allemands lors de la dernière guerre...

... près d'un premier barrage construit par les allemands lors de la dernière guerre...

... et sur lequel le groupe s'engage maintenant.

... et sur lequel le groupe s'engage maintenant.

Un important aménagement permet maintenant...

Un important aménagement permet maintenant...

... de compter les anguilles et autre poissons soit en "dévalaison"... c'est à dire quand ils descendent...

... de compter les anguilles et autre poissons soit en "dévalaison"... c'est à dire quand ils descendent...

... soit quand ils remontent la rivière (avalaison).

... soit quand ils remontent la rivière (avalaison).

De cet endroit où se fait le comptage, la vue sur la retenue d'eau...

De cet endroit où se fait le comptage, la vue sur la retenue d'eau...

... offre de superbes paysages... parfois bucoliques à souhait...

... offre de superbes paysages... parfois bucoliques à souhait...

... parfois plus "aquatiques"...

... parfois plus "aquatiques"...

... des paysages "automnaux" pour ce qui est de la végétation arbustive...

... des paysages "automnaux" pour ce qui est de la végétation arbustive...

... parfois tout cela en même temps !

... parfois tout cela en même temps !

Pendant que nous contemplons cet environnement, notre guide est allé voir s'il y avait quelque chose du côté "dévalaison"...

Pendant que nous contemplons cet environnement, notre guide est allé voir s'il y avait quelque chose du côté "dévalaison"...

... et nous en montre le résultat :

... et nous en montre le résultat :

un petit vairon d'abord...

un petit vairon d'abord...

... une perche ensuite... les deux bien sûr remis à en liberté après examen.

... une perche ensuite... les deux bien sûr remis à en liberté après examen.

Nous remontons maintenant la vallée...

Nous remontons maintenant la vallée...

... en direction d'un second barrage dit de Pont Joli.

... en direction d'un second barrage dit de Pont Joli.

Beaucoup plus haut (et plus récent) que le précédent, il est destiné à retenir l'eau pour alimenter la ville de Dinard.

Beaucoup plus haut (et plus récent) que le précédent, il est destiné à retenir l'eau pour alimenter la ville de Dinard.

Il est aussi équipé d'un système de passe pour les poissons que nous examinons maintenant.

Il est aussi équipé d'un système de passe pour les poissons que nous examinons maintenant.

Nous montons ici vers le barrage lui-même.

Nous montons ici vers le barrage lui-même.

Vous voyez ici du côté aval des marqueurs d'une éventuelle déformation de l'ouvrage...

Vous voyez ici du côté aval des marqueurs d'une éventuelle déformation de l'ouvrage...

... et maintenant la retenue d'eau en amont...

... et maintenant la retenue d'eau en amont...

... sur laquelle nous sont fournies de nombreuses explications... par notre guide qui a même connu les lieux avant leur mise en eau !

... sur laquelle nous sont fournies de nombreuses explications... par notre guide qui a même connu les lieux avant leur mise en eau !

Il nous parle aussi du traitement et de la gestion des eaux dans ces bâtiments que l'on voit bien maintenant en aval du barrage.

Il nous parle aussi du traitement et de la gestion des eaux dans ces bâtiments que l'on voit bien maintenant en aval du barrage.

Après franchissement de cette barrière...

Après franchissement de cette barrière...

... une partie de la troupe va même explorer le dessus du barrage...

... une partie de la troupe va même explorer le dessus du barrage...

... d'où la vue est superbe sur la vallée en contre-bas...

... d'où la vue est superbe sur la vallée en contre-bas...

... on devine même (surtout sur la droite de la photo) l'emplacement d'un ancien barrage construit ici aussi par les allemands... et qui a été entièrement démoli.

... on devine même (surtout sur la droite de la photo) l'emplacement d'un ancien barrage construit ici aussi par les allemands... et qui a été entièrement démoli.

On voit maintenant d'en haut l'installation qui permet de remonter les poissons.

On voit maintenant d'en haut l'installation qui permet de remonter les poissons.

Des oiseaux n'hésitent pas à venir s'abriter dans les endroits les mieux abrités et ensoleillés !

Des oiseaux n'hésitent pas à venir s'abriter dans les endroits les mieux abrités et ensoleillés !

Mais voici qu'il est près de 17 heures...

Mais voici qu'il est près de 17 heures...

... aussi le groupe revient vers les voitures...

... aussi le groupe revient vers les voitures...

... en admirant au passage ces vues sur le premier plan d'eau.

... en admirant au passage ces vues sur le premier plan d'eau.

Ici deux "troupeaux" se croisent et se saluent...

Ici deux "troupeaux" se croisent et se saluent...

... voici la même scène photographiée cette fois par Dominique Tranchant de l'arrière du groupe.

... voici la même scène photographiée cette fois par Dominique Tranchant de l'arrière du groupe.

Ces vues (prises par Guillaume Lesage cette fois) dans le soleil couchant...

Ces vues (prises par Guillaume Lesage cette fois) dans le soleil couchant...

... montrent bien tout le charme de ces lieux...

... montrent bien tout le charme de ces lieux...

... que nous admirons...

... que nous admirons...

... avant retour aux voitures que l'on devine tout à fait à l'arrière plan de cette dernière photo.

... avant retour aux voitures que l'on devine tout à fait à l'arrière plan de cette dernière photo.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 22:42

Le samedi 22 novembre 2014 nous avions rendez-vous à Gourin avec Joseph LE GUERNIC pour une observation de la géologie locale. Nous étions 22 participants... et n'avons pas été déçus. Même le temps finalement n'a pas été trop défavorable !

Je remercie Michel LALOI, Colette et Daniel LERICHE pour leurs photos que je joins aux miennes... et aussi Dominique TRANCHANT pour son enregistrement des explications de notre guide.

C'est au manoir de Tronjoly que nous avions rendez-vous. C'est un superbe site...

C'est au manoir de Tronjoly que nous avions rendez-vous. C'est un superbe site...

... avec, en plus des bâtiments, un vaste parc et de multiples plans d'eau.

... avec, en plus des bâtiments, un vaste parc et de multiples plans d'eau.

C'est là que notre guide nous accueille...

C'est là que notre guide nous accueille...

... et voyez que si le temps est maussade... les visages n'ont rien de renfrogné cependant !

... et voyez que si le temps est maussade... les visages n'ont rien de renfrogné cependant !

Un montage vidéo nous est d'abord proposé...

Un montage vidéo nous est d'abord proposé...

... dans cette superbe salle... et c'est toute l'histoire de Gourin et de sa région qui est évoquée.

... dans cette superbe salle... et c'est toute l'histoire de Gourin et de sa région qui est évoquée.

Ensuite deux visites nous ont été proposées :

- le musée "géologie"

- le musée "outils anciens"

Voyons d'abord des images du premier

On voit ici la moitié des participants pénétrer dans le musée "géologie"... (cependant que l'autre moitié visite le musée "outils anciens")

On voit ici la moitié des participants pénétrer dans le musée "géologie"... (cependant que l'autre moitié visite le musée "outils anciens")

C'est toute la géologie locale qui nous est ici présentée.

C'est toute la géologie locale qui nous est ici présentée.

Joseph LE GUERNIC nous en commente chaque partie... et répond aux nombreuses questions posées.

Joseph LE GUERNIC nous en commente chaque partie... et répond aux nombreuses questions posées.

Toutes les roches de la région sont présentées...

Toutes les roches de la région sont présentées...

... avec pour chacune des renseignements détaillés.

... avec pour chacune des renseignements détaillés.

Il y a une grande variété de granites bien sûr...comme ici le granite de Locuon que nous avons découvert sur le terrain il n'y a pas si longtemps.

Il y a une grande variété de granites bien sûr...comme ici le granite de Locuon que nous avons découvert sur le terrain il n'y a pas si longtemps.

Mais il y a aussi aussi d'autres roches comme ces "poudingues de Gourin"...

Mais il y a aussi aussi d'autres roches comme ces "poudingues de Gourin"...

... que nous voyons d'abord ici... avant de les rencontrer sur le terrain.

... que nous voyons d'abord ici... avant de les rencontrer sur le terrain.

Il y a aussi ces superbes "chiastolites" : une variété d'andalousie que nous avons déjà vues lors de nos différentes sorties dans la région de Mur de Bretagne.

Il y a aussi ces superbes "chiastolites" : une variété d'andalousie que nous avons déjà vues lors de nos différentes sorties dans la région de Mur de Bretagne.

Ces cornéennes (des quartzites à grenat)... aussi nous les avons déjà vues sur le terrain (dans la région de Plélauff cette fois).

Ces cornéennes (des quartzites à grenat)... aussi nous les avons déjà vues sur le terrain (dans la région de Plélauff cette fois).

Des cartes et coupes nombreuses sont très parlantes...

Des cartes et coupes nombreuses sont très parlantes...

... notamment celle-ci qui situe les schistes ardoisiers de la région.

... notamment celle-ci qui situe les schistes ardoisiers de la région.

Ce sont en effet les ardoisières qui ont rendu célèbre tout ce centre Bretagne...

Ce sont en effet les ardoisières qui ont rendu célèbre tout ce centre Bretagne...

... aussi les schistes ardoisiers sont présentés en détail...

... aussi les schistes ardoisiers sont présentés en détail...

... avec ici les amas de pyrite qui les ornent parfois (ce que les exploitants n'appréciaient guère vous pensez bien !).

... avec ici les amas de pyrite qui les ornent parfois (ce que les exploitants n'appréciaient guère vous pensez bien !).

De plus le métier n'était pas sans risque...Ici c'est un grave accident qui est évoqué.

De plus le métier n'était pas sans risque...Ici c'est un grave accident qui est évoqué.

Dans une seconde salle Joseph LE GUERNIC évoque ses souvenirs anciens (de thésard et d'ingénieur géologue)... et ces sont les Alpes, les volcans d'Auvergne... qui sont évoqués... avec une participation du public telle que l'on ne voit pas le temps passer !

Dans une seconde salle Joseph LE GUERNIC évoque ses souvenirs anciens (de thésard et d'ingénieur géologue)... et ces sont les Alpes, les volcans d'Auvergne... qui sont évoqués... avec une participation du public telle que l'on ne voit pas le temps passer !

Pendant qu'une moitié des participants visitait le musée "géologie"... les autres, avec Louis SINQUIN, découvraient émerveillés le musée des outils anciens :

En passant cette porte...

En passant cette porte...

... vous entrez dans un univers magique !

... vous entrez dans un univers magique !

Il y a aussi la partie externe... et c'est par elle que nous commençons la visite.

Il y a aussi la partie externe... et c'est par elle que nous commençons la visite.

Ici la démonstration concerne une machine...

Ici la démonstration concerne une machine...

... à fabriquer des sabots.

... à fabriquer des sabots.

Ici le groupe examine la "faucheuse" (au premier plan à gauche)... mais on a aussi sur la photo un aperçu de la variété des machines exposées...

Ici le groupe examine la "faucheuse" (au premier plan à gauche)... mais on a aussi sur la photo un aperçu de la variété des machines exposées...

... dont cette machine à couper les betteraves et autres navets... il y avait non loin une machine à couper les ajoncs.

... dont cette machine à couper les betteraves et autres navets... il y avait non loin une machine à couper les ajoncs.

Revenons maintenant à l'intérieur du musée.

Revenons maintenant à l'intérieur du musée.

On a d'abord ici une bonne idée des céréales récoltées dans nos campagnes autrefois.

On a d'abord ici une bonne idée des céréales récoltées dans nos campagnes autrefois.

Ensuite ce sont les outils des différents artisans qui nous sont présentés...

Ensuite ce sont les outils des différents artisans qui nous sont présentés...

...ici, on voit les outils des sabotiers (installés dans leurs "huttes" au milieu des bois).

...ici, on voit les outils des sabotiers (installés dans leurs "huttes" au milieu des bois).

Mais  il y en avait beaucoup d'autres...

Mais il y en avait beaucoup d'autres...

... dont ceux de la ménagère... avec la "table mise" au premier plan.

... dont ceux de la ménagère... avec la "table mise" au premier plan.

Ici c'est le charron (fabricant ses roues de charrettes) qui est à l'honneur.

Ici c'est le charron (fabricant ses roues de charrettes) qui est à l'honneur.

Voilà maintenant un carrier en plein effort !

Voilà maintenant un carrier en plein effort !

Les différents bois... et une démonstration de rabots... nous sont proposés maintenant.

Les différents bois... et une démonstration de rabots... nous sont proposés maintenant.

Au centre de ce panneau le fameux "miroir aux alouettes" des chasseurs de l'époque.

Au centre de ce panneau le fameux "miroir aux alouettes" des chasseurs de l'époque.

Je ne vous parle pas des différentes "balances" ... des barattes et autre "écrémeuses...et de bien d'autres choses encore... que notre guide nous a présentées... à tel point que nous n'avons pas vu le temps passer... ni dans un musée ni dans l'autre... et qu'il était 13h.30 lorsque nous avons pensé qu'il était peut-être temps de casser la croûte :

Ce que nous faisons dans le parc où bancs et toilettes étaient à notre disposition.

Ce que nous faisons dans le parc où bancs et toilettes étaient à notre disposition.

Ensuite (c'est à dire à partir de 14h.30) nous avons commencé les visites sur le terrain.

Un premier arrêt nous a permis de voir les poudingues de Gourin.

Un premier arrêt nous a permis de voir les poudingues de Gourin.

Ensuite c'est vers un site où l'on voit les "quartzites" (grés armoricains) que le groupe se dirige.

Ensuite c'est vers un site où l'on voit les "quartzites" (grés armoricains) que le groupe se dirige.

Nous sommes devant une ancienne carrière...

Nous sommes devant une ancienne carrière...

... dont le front de taille est bien dégagé.

... dont le front de taille est bien dégagé.

Joseph LE GUERNIC a trouvé ici une site idéal... avec accès spécialement aménagé... où il peut expliquer en détail...

Joseph LE GUERNIC a trouvé ici une site idéal... avec accès spécialement aménagé... où il peut expliquer en détail...

... toute l'histoire géologique des formations mises en place durant l'ère primaire... et déformées ensuite par l'orogène hercynien

... toute l'histoire géologique des formations mises en place durant l'ère primaire... et déformées ensuite par l'orogène hercynien

Le groupe retrouve ici la route où sont garées les voitures... qui vont nous permettre d'aller vers un troisième site

Le groupe retrouve ici la route où sont garées les voitures... qui vont nous permettre d'aller vers un troisième site

Ce troisième site, nous y sommes...

Ce troisième site, nous y sommes...

... c'est un site privé... interdit au public... mais autorisé aux groupes pilotés par un guide.

... c'est un site privé... interdit au public... mais autorisé aux groupes pilotés par un guide.

Nous sommes maintenant sur une ancienne "plateforme minière".

Nous sommes maintenant sur une ancienne "plateforme minière".

Vous l'avez sans doute déjà deviné... mais cette photo le montre bien... ce sont des schistes ardoisiers que nous avons sous les pieds.

Vous l'avez sans doute déjà deviné... mais cette photo le montre bien... ce sont des schistes ardoisiers que nous avons sous les pieds.

Des explications détaillées nous sont fournies ici aussi...

Des explications détaillées nous sont fournies ici aussi...

... cependant que les participants peuvent consulter le plan qui a été remis à chacun.

... cependant que les participants peuvent consulter le plan qui a été remis à chacun.

Notre guide est intarissable...

Notre guide est intarissable...

... et répond à toutes les questions.

... et répond à toutes les questions.

Un dernier arrêt...

Un dernier arrêt...

... devant cet endroit protégé par un grillage...

... devant cet endroit protégé par un grillage...

...c'est le point de départ de la dernière "descente" ouverte ici (par une société d'Angers) peu de temps avant la fermeture des ardoisières en 1962... et la sortie va se terminer car non seulement la pluie... mais aussi la nuit est en train de tomber !

...c'est le point de départ de la dernière "descente" ouverte ici (par une société d'Angers) peu de temps avant la fermeture des ardoisières en 1962... et la sortie va se terminer car non seulement la pluie... mais aussi la nuit est en train de tomber !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 23:49

En dépit d'un temps pluvieux, nous étions une bonne trentaine de participants. Par chance la pluie a cessé à mi-parcours environ et c'est la marée montante qui nous a finalement poussé à rejoindre vers 17 heures notre point de départ.

Merci une fois de plus à Guillaume LESAGE pour ses photos. Je rajoute aussi quelques photos parmi celles que vient de m'envoyer Michel LALOI ce dimanche (voir à la fin).
C'est sous la pluie que s'opère le rassemblement...

C'est sous la pluie que s'opère le rassemblement...

... et sous la pluie (mais un peu moindre cependant... voyez que les parapluies sont rentrés...) que le groupe se met en route...

... et sous la pluie (mais un peu moindre cependant... voyez que les parapluies sont rentrés...) que le groupe se met en route...

... vers le premier site géologique à observer.

... vers le premier site géologique à observer.

Ce sont les formations rouges de la base de l'Ordovicien que nous allons examiner : on les voit (sur cet extrait de la carte géologique Pontrieux Etables sur Mer) en brun dans la partie supérieure gauche où elles reposent sur le briovérien (en vert)

Ce sont les formations rouges de la base de l'Ordovicien que nous allons examiner : on les voit (sur cet extrait de la carte géologique Pontrieux Etables sur Mer) en brun dans la partie supérieure gauche où elles reposent sur le briovérien (en vert)

On voit ici la discordance entre le briovérien (à droite- âgé de 600 millions d'années environ) et l'ordovicien (à gauche dont l'âge est d'environ 470 millions d'années).

On voit ici la discordance entre le briovérien (à droite- âgé de 600 millions d'années environ) et l'ordovicien (à gauche dont l'âge est d'environ 470 millions d'années).

Les grès briovériens sont redressés sensiblement à la verticale...

Les grès briovériens sont redressés sensiblement à la verticale...

... cependant que les conglomérats ordoviciens ont un pendage moindre.

... cependant que les conglomérats ordoviciens ont un pendage moindre.

Ce sont ces conglomérats que l'on voit ici...

Ce sont ces conglomérats que l'on voit ici...

... que le groupe examine maintenant.

... que le groupe examine maintenant.

Leur couleur est rougeâtre et cela est dû à de l'oxyde de fer... les galets (plus ou moins arrondis) sont de taille et de nature variée (quartz en blanc-grés briovérien en gris-phtanite en noir-latérite en rouge).

Leur couleur est rougeâtre et cela est dû à de l'oxyde de fer... les galets (plus ou moins arrondis) sont de taille et de nature variée (quartz en blanc-grés briovérien en gris-phtanite en noir-latérite en rouge).

Surmontant ces conglomérats, il y a dans la falaise des formations quaternaires instables...

Surmontant ces conglomérats, il y a dans la falaise des formations quaternaires instables...

... que des panneaux incitent à ne pas trop approcher !

... que des panneaux incitent à ne pas trop approcher !

Parmi les conglomérats rougeâtres et grossiers que nous venons d'examiner... on voit ici des sédiments fins et de couleur verdâtre... de plus ils sont curieusement plissés...

Parmi les conglomérats rougeâtres et grossiers que nous venons d'examiner... on voit ici des sédiments fins et de couleur verdâtre... de plus ils sont curieusement plissés...

... j'explique que ce sont des plis synsédimentaires, c'est à dire formés alors que les couches fraîchement déposées étaient encore déformables.

... j'explique que ce sont des plis synsédimentaires, c'est à dire formés alors que les couches fraîchement déposées étaient encore déformables.

Un peu plus loin, c'est un filon (du magma injecté dans une cassure) que l'on aperçoit (on le reconnait à sa couleur grise au centre de la photo)...

Un peu plus loin, c'est un filon (du magma injecté dans une cassure) que l'on aperçoit (on le reconnait à sa couleur grise au centre de la photo)...

... et les conglomérats dans lesquels il se trouve sont plus fins que les premiers observés... et bien rouges également...

... et les conglomérats dans lesquels il se trouve sont plus fins que les premiers observés... et bien rouges également...

... on voit aussi que les galets les plus gros sont arrivés par vagues successives. J'explique que ce sont des cônes torrentiels qui sont à l'origine de ces conglomérats... et qu'ils s'en est formé plusieurs successivement.

... on voit aussi que les galets les plus gros sont arrivés par vagues successives. J'explique que ce sont des cônes torrentiels qui sont à l'origine de ces conglomérats... et qu'ils s'en est formé plusieurs successivement.

Après avoir dépassé la cale du vieux Bréhec et longé un cordon de galets sur quelques centaines de mètres, nous voici arrivés sur une seconde formation... toujours ordovicienne mais un peu plus récente que les conglomérats... elle est constituée d'argilites.

Après avoir dépassé la cale du vieux Bréhec et longé un cordon de galets sur quelques centaines de mètres, nous voici arrivés sur une seconde formation... toujours ordovicienne mais un peu plus récente que les conglomérats... elle est constituée d'argilites.

La double coloration de ces argilites est remarquable... c'est l'état d'oxydation du fer contenu dans la roche qui détermine ces deux couleurs : oxyde ferrique pour le rouge et hydroxyde ferreux pour le vert (dont les parties les plus foncées contiennent aussi de la chlorite).

La double coloration de ces argilites est remarquable... c'est l'état d'oxydation du fer contenu dans la roche qui détermine ces deux couleurs : oxyde ferrique pour le rouge et hydroxyde ferreux pour le vert (dont les parties les plus foncées contiennent aussi de la chlorite).

Ces argilites correspondent à de fins dépôts de vase... restés proches de la surface ces dépôts n'ont subi qu'une simple diagénèse (cimentation des particules)... pour devenir des schistes il aurait fallu que la formation descende à plusieurs kilomètres de profondeur.

Ces argilites correspondent à de fins dépôts de vase... restés proches de la surface ces dépôts n'ont subi qu'une simple diagénèse (cimentation des particules)... pour devenir des schistes il aurait fallu que la formation descende à plusieurs kilomètres de profondeur.

La roche contient souvent des nodules... soit nombreux et de petite taille comme on voit ici...

La roche contient souvent des nodules... soit nombreux et de petite taille comme on voit ici...

... soit plus gros et plus isolés... ils sont plus riches en calcaire et plus durs aussi que les argilites qui se moulent sur eux indiquant qu'ils se sont mis en place en même temps que les dépôts de vase... plus loin ils forment parfois de véritables bancs.

... soit plus gros et plus isolés... ils sont plus riches en calcaire et plus durs aussi que les argilites qui se moulent sur eux indiquant qu'ils se sont mis en place en même temps que les dépôts de vase... plus loin ils forment parfois de véritables bancs.

Dans ces argilites on voit aussi de nombreuses figures comme celles-ci...

Dans ces argilites on voit aussi de nombreuses figures comme celles-ci...

... ce sont de polygones délimités par des fentes de dessiccation... ce qui indique des périodes d'émersion des dépôts.

... ce sont de polygones délimités par des fentes de dessiccation... ce qui indique des périodes d'émersion des dépôts.

Ces figures de dessiccation s'étendent parfois sur de grandes surfaces... et avec des couleurs variables.

Ces figures de dessiccation s'étendent parfois sur de grandes surfaces... et avec des couleurs variables.

C'est tout cela que le groupe examine... en faisant attention à ne pas glisser sur les roches mouillées !

C'est tout cela que le groupe examine... en faisant attention à ne pas glisser sur les roches mouillées !

Voici parmi les argilites un nouveau filon.. que l'on suit bien sur l'estran d'abord et dans la falaise aussi...

Voici parmi les argilites un nouveau filon.. que l'on suit bien sur l'estran d'abord et dans la falaise aussi...

...le voici vu de près... la chaleur dégagée par le magma dioritique (qui s'est mis en place dans une profonde cassure...) a modifié la coloration des argiles à son contact.

...le voici vu de près... la chaleur dégagée par le magma dioritique (qui s'est mis en place dans une profonde cassure...) a modifié la coloration des argiles à son contact.

Dans les environs de ce filon... des dépôts d'oxydes de manganèse...

Dans les environs de ce filon... des dépôts d'oxydes de manganèse...

... forment parfois ces curieuses figures nommées des "dendrites" et à ne pas confondre avec des fossiles !

... forment parfois ces curieuses figures nommées des "dendrites" et à ne pas confondre avec des fossiles !

Voici un peu plus loin une curieuse formation : elles est constituée par des dépôts très fins (millimétriques) et se répétant selon un certain rythme...

Voici un peu plus loin une curieuse formation : elles est constituée par des dépôts très fins (millimétriques) et se répétant selon un certain rythme...

... d'où le nom de "rythmite" ou encore de "lamine" ou de "tidalite" qu'on lui donne... le dernier nom indiquant qu'ils sont en rapport avec les marées

... d'où le nom de "rythmite" ou encore de "lamine" ou de "tidalite" qu'on lui donne... le dernier nom indiquant qu'ils sont en rapport avec les marées

Ces "tidalites" s'ornent elles aussi par endroits d'oxydes de fer ou de manganèse... et sont d'une grand fragilité.

Ces "tidalites" s'ornent elles aussi par endroits d'oxydes de fer ou de manganèse... et sont d'une grand fragilité.

Si elles sont conservées ici c'est parce que situées entre deux failles, elles sont en dépression par rapport aux argilites environnantes... on le voit au banc de grès sur lequel elles se trouvent (et dont tout un pan vient de s'ébouler).

Si elles sont conservées ici c'est parce que situées entre deux failles, elles sont en dépression par rapport aux argilites environnantes... on le voit au banc de grès sur lequel elles se trouvent (et dont tout un pan vient de s'ébouler).

Dès qu'elles arrivent en surface, les "tidalites" se brisent en mille morceaux... c'est leur âge (nous sommes toujours dans des formations d'enviro 470 millions d'années) qui est remarquable... elles indiquent aussi que nous sommes maintenant en milieu marin.

Dès qu'elles arrivent en surface, les "tidalites" se brisent en mille morceaux... c'est leur âge (nous sommes toujours dans des formations d'enviro 470 millions d'années) qui est remarquable... elles indiquent aussi que nous sommes maintenant en milieu marin.

Sur ce bloc d'argilites (tombé de la falaise un peu plus loin...) on voit toujours des polygones de dessiccation...

Sur ce bloc d'argilites (tombé de la falaise un peu plus loin...) on voit toujours des polygones de dessiccation...

... éminemment photogéniques !

... éminemment photogéniques !

Plus loin encore (nous sommes au fond de l'Anse de Padel... voici (toujours dans les argilites...) les fameux "confessionnaux".

Plus loin encore (nous sommes au fond de l'Anse de Padel... voici (toujours dans les argilites...) les fameux "confessionnaux".

De l'autre côté de l'Anse... au sommet des argilites commencent les grès... avec ces superbes traces de vagues (ripple marks)...

De l'autre côté de l'Anse... au sommet des argilites commencent les grès... avec ces superbes traces de vagues (ripple marks)...

... visibles en plusieurs endroits... et indiquant un milieu marin de plus en plus profond.

... visibles en plusieurs endroits... et indiquant un milieu marin de plus en plus profond.

En allant vers la pointe de la Tour, les bancs de grès deviennent de plus en plus épais... et ici aussi ils s'éboulent facilement... mais la marée a limité notre progression. Le temps de repérer parmi les blocs sur l'estran ce curieux galets de dolérite altéré en boule... et nous prenons le chemin du retour.

En allant vers la pointe de la Tour, les bancs de grès deviennent de plus en plus épais... et ici aussi ils s'éboulent facilement... mais la marée a limité notre progression. Le temps de repérer parmi les blocs sur l'estran ce curieux galets de dolérite altéré en boule... et nous prenons le chemin du retour.

En revenant par le chemin le plus court... nous repérons ces ripple-marks actuels... tout à fait comparables à ceux (vieux de 470 millions d'années) que nous venons de quitter...

En revenant par le chemin le plus court... nous repérons ces ripple-marks actuels... tout à fait comparables à ceux (vieux de 470 millions d'années) que nous venons de quitter...

... et avec ici présence de tourbe (une formation récente) avec des restes d'arbres par endroit.

... et avec ici présence de tourbe (une formation récente) avec des restes d'arbres par endroit.

Ansi se termine donc l'avant dernière sortie de l'année 2014 : un superbe coin et une remarquable balade dans le temps ! En 2010 le groupe "Patrimoine Géolgique 22" a déjà visité les lieux et le compte rendu est toujours sur le blog (faire catégorie "Géologie").

La dernière sortie de notre programme 2014 sera le samedi 6 décembre comme indiqué plus loin. Le programme 2015 est en préparation... les adhérents le recevront avec le prochain Râle d'Eau.

Quelques photos reçues de Michel LALOI ce dimanche

D'abord des photos des participants : ici sur les conglomérats grossiers...

D'abord des photos des participants : ici sur les conglomérats grossiers...

... écoutant sagement les explications fournies...

... écoutant sagement les explications fournies...

... documents à l'appui.

... documents à l'appui.

Ici nous sommes arrivés sur les argilites...

Ici nous sommes arrivés sur les argilites...

... dont les deux couleurs se voient bien sur cette photo... de même que les fractures dûes (comme je l'ai expliqué) à l'orogène hercynien.

... dont les deux couleurs se voient bien sur cette photo... de même que les fractures dûes (comme je l'ai expliqué) à l'orogène hercynien.

Un test : saurez-vous reconnaître ce qui se voit  sur cette photo ?

Un test : saurez-vous reconnaître ce qui se voit sur cette photo ?

Celle-ci je crois parlera à tout le monde !

Celle-ci je crois parlera à tout le monde !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 20:40

Par un temps idéal, une trentaine de participants a découvert le samedi 25 octobre 2014 des sites superbes entre Pontivy et St-Nicolas des Eaux. Kader (et aussi d'autres participants) nous ont admirablement pilotés. Des explications détaillées nous ont été fournies.

Je remercie Michel LALOI dont les photos complètent les miennes
Pour des raisons techniques je ne peux vous montrer ce soir les photos que m'ont pourtant envoyées Kader BENFRHAT et Guillaume LESAGE (mais j'espère pouvoir le faire prochainement). Je peux en effet vous les montrer maintenant (voir à la fin).
C'est à proximité du chateau des Rohan à Pontivy que nous avions rendez-vous à 11 heures samedi dernier.

C'est à proximité du chateau des Rohan à Pontivy que nous avions rendez-vous à 11 heures samedi dernier.

Notre premier lieu de rendez-vous était cette péniche...

Notre premier lieu de rendez-vous était cette péniche...

... dont l'histoire nous est contée en détail par une responsable de l'Office du Tourisme de Pontivy.

... dont l'histoire nous est contée en détail par une responsable de l'Office du Tourisme de Pontivy.

Voyez que (après visite détaillée du bâtiment...) Daniel BURONFOSSE n'hésite pas à prendre en main le navire...

Voyez que (après visite détaillée du bâtiment...) Daniel BURONFOSSE n'hésite pas à prendre en main le navire...

... que vous voyez ici dans son magnifique environnement.

... que vous voyez ici dans son magnifique environnement.

Nous sortons maintenant de ce premier lieu de rendez-vous...

Nous sortons maintenant de ce premier lieu de rendez-vous...

... et nous dirigeons vers l'autre partie de l'Office de Tourisme...

... et nous dirigeons vers l'autre partie de l'Office de Tourisme...

... où nous entrons maintenant.

... où nous entrons maintenant.

Ici aussi notre guide continue ses explications et répond aux questions.

Ici aussi notre guide continue ses explications et répond aux questions.

Livres, souvenirs divers... et aussi une grande variété de gâteaux...

Livres, souvenirs divers... et aussi une grande variété de gâteaux...

... sont proposés en souvenir... à un public fort intéressé.

... sont proposés en souvenir... à un public fort intéressé.

Nous longeons ensuite le Blavet...

Nous longeons ensuite le Blavet...

... admirant au passage les bâtiments situés sur l'autre rive ...(avec parfois des hordes de pigeons sur leur toit !).

... admirant au passage les bâtiments situés sur l'autre rive ...(avec parfois des hordes de pigeons sur leur toit !).

C'est ici que se séparent le Blavet... et (sur la droite) le canal de Nantes à Brest.

C'est ici que se séparent le Blavet... et (sur la droite) le canal de Nantes à Brest.

Des constructions diverses s'offrent à notre vue... dont Kader nous explique l'histoire.

Des constructions diverses s'offrent à notre vue... dont Kader nous explique l'histoire.

Cet endroit bien fleuri surplombe la première écluse du canal de Nantes à Brest qui vient de se séparer du Blavet.

Cet endroit bien fleuri surplombe la première écluse du canal de Nantes à Brest qui vient de se séparer du Blavet.

Comme vous voyez les arrêts sont nombreux.

Comme vous voyez les arrêts sont nombreux.

Nous apprenons ainsi qu'à plusieurs reprises, l'eau a monté et a provoqué des inondations dont les niveaux sont indiqués ici.

Nous apprenons ainsi qu'à plusieurs reprises, l'eau a monté et a provoqué des inondations dont les niveaux sont indiqués ici.

C'est maintenant l'heure du pique-nique...

C'est maintenant l'heure du pique-nique...

... le long du canal... dans un endroit fort accueillant.

... le long du canal... dans un endroit fort accueillant.

A la fin du repas, Kader nous présente les différents projets envisagés aux environs de 1790-1800...

A la fin du repas, Kader nous présente les différents projets envisagés aux environs de 1790-1800...

... et nous lit des textes d'époque.

... et nous lit des textes d'époque.

Nous reprenons ensuite les voitures...

Nous reprenons ensuite les voitures...

...pour arriver à St-Nicodème...

...pour arriver à St-Nicodème...

... dont la fontaine aux trois bassins...

... dont la fontaine aux trois bassins...

... présentent des sculptures formant de véritables dentelles de pierre.

... présentent des sculptures formant de véritables dentelles de pierre.

Nous voici maintenant à St-Nicolas des Eaux.

Nous voici maintenant à St-Nicolas des Eaux.

L'endroit est de toute beauté...

L'endroit est de toute beauté...

... avec ses barrages et ses écluses...

... avec ses barrages et ses écluses...

... dont Kader nous parle longuement.

... dont Kader nous parle longuement.

Le Blavet décrit ici un méandre... et de ce site de Castennec...

Le Blavet décrit ici un méandre... et de ce site de Castennec...

... avec son observatoire...

... avec son observatoire...

... sur lequel nous montons maintenant...

... sur lequel nous montons maintenant...

... la vue est superbe sur toute la région aux alentours de ce méandre.

... la vue est superbe sur toute la région aux alentours de ce méandre.

En plus des explications de Kader... des panneaux...

En plus des explications de Kader... des panneaux...

... nombreux et fort bien conçus... renseignent les visiteurs sur les richesses historiques et naturelles...

... nombreux et fort bien conçus... renseignent les visiteurs sur les richesses historiques et naturelles...

... visibles à partir d'ici.

... visibles à partir d'ici.

Des richesses naturelles de saison...

Des richesses naturelles de saison...

... et comestibles de plus... certains en découvrent en effet !

... et comestibles de plus... certains en découvrent en effet !

Voici maintenant (c'est Jean Claude MICHEL qui nous l'a proposée...) la chapelle St-Gildas à l'abri sous son rocher...

Voici maintenant (c'est Jean Claude MICHEL qui nous l'a proposée...) la chapelle St-Gildas à l'abri sous son rocher...

... de granite par endroits déformé par d'importants cisaillements que nous examinons ici.

... de granite par endroits déformé par d'importants cisaillements que nous examinons ici.

C'est un granite riche en micas blancs parfois de belle taille.

C'est un granite riche en micas blancs parfois de belle taille.

Il y a aussi des plantes que faute de botanistes qualifiés, nous photographions sans pouvoir les nommer (pour l'instant du moins). Il s'agit me dit Didier TOQUIN d'une plante invasive.: le "Raisin d'Amérique" (Phytolacca americana)... une "peste végétale" d'après l'UICN !

Il y a aussi des plantes que faute de botanistes qualifiés, nous photographions sans pouvoir les nommer (pour l'instant du moins). Il s'agit me dit Didier TOQUIN d'une plante invasive.: le "Raisin d'Amérique" (Phytolacca americana)... une "peste végétale" d'après l'UICN !

Il y en a qui n'hésitent pas...

Il y en a qui n'hésitent pas...

... comme vous voyez... à prendre de la hauteur !

... comme vous voyez... à prendre de la hauteur !

Avec Kader (qui nous présente ici ses différents livres sur les voies navigables de la région)... les explications continuent.

Avec Kader (qui nous présente ici ses différents livres sur les voies navigables de la région)... les explications continuent.

Pour terminer deux participants nous invitent à visiter Bieuzy...

Pour terminer deux participants nous invitent à visiter Bieuzy...

... dont ils nous font découvrir d'anciennes maisons admirablement décorées...

... dont ils nous font découvrir d'anciennes maisons admirablement décorées...

... et en contrebas une fontaine réputée autrefois pour guérir les maux de tête des humains qui se plongeaient dans son bassin...

... et en contrebas une fontaine réputée autrefois pour guérir les maux de tête des humains qui se plongeaient dans son bassin...

... cependant que pour chiens et chats il y avait des bassins distincts... et de taille adaptée !

... cependant que pour chiens et chats il y avait des bassins distincts... et de taille adaptée !

Un habitant des lieux (sa maison est celle que l'on voit à l'arrière) est intarissable sur la vie locale (autrefois et aujourd'hui).

Un habitant des lieux (sa maison est celle que l'on voit à l'arrière) est intarissable sur la vie locale (autrefois et aujourd'hui).

C'est donc la tête pleine d'agréables souvenirs... et sous un beau ciel bleu... que nous terminons vers 17 heures cette magnifique journée...

C'est donc la tête pleine d'agréables souvenirs... et sous un beau ciel bleu... que nous terminons vers 17 heures cette magnifique journée...

Documents envoyés par Kader

Voici l'intérieur de la Chapelle St-Gildas...

Voici l'intérieur de la Chapelle St-Gildas...

... rappelez-vous : la chapelle à l'abri de son rocher.

... rappelez-vous : la chapelle à l'abri de son rocher.

Sur cette photo de St-Nicolas des Eaux on voit bien la vois ferrée...

Sur cette photo de St-Nicolas des Eaux on voit bien la vois ferrée...

... dont il a été question mais que nous n'avons pas bien vue.

... dont il a été question mais que nous n'avons pas bien vue.

Ici la méandre du Blavet se voit bien.

Ici la méandre du Blavet se voit bien.

Ces vues ont été prises à Inzinzac...

Ces vues ont été prises à Inzinzac...

... là où les masses de granite sont si abondantes qu'on les a laissées en place.

... là où les masses de granite sont si abondantes qu'on les a laissées en place.

Voici une vue générale de la région.

Voici une vue générale de la région.

De Napoléonville à Bourbonville (à sept ans d'écart) !

De Napoléonville à Bourbonville (à sept ans d'écart) !

Comme il a été question de la Rigole d'Hilvern... voici un texte...

Comme il a été question de la Rigole d'Hilvern... voici un texte...

... et des photos pour l'illustrer...

... et des photos pour l'illustrer...

... montrant la Rigole d'aujourd'hui.

... montrant la Rigole d'aujourd'hui.

Pour terminer voici quelques photos de Guillaume LESAGE

Ici apparaît bien visible le nom de la péniche gérée par l'Office de Tourisme...

Ici apparaît bien visible le nom de la péniche gérée par l'Office de Tourisme...

... et à l'Office de Tourisme nous y sommes toujours.

... et à l'Office de Tourisme nous y sommes toujours.

Nous voici sur la butte de Castennec (avec vue sur le méandre du Blavet, rappelez-vous)

Nous voici sur la butte de Castennec (avec vue sur le méandre du Blavet, rappelez-vous)

Ce n'est pas tout de descendre voir la chapelle St-Gildas... mais il faut remonter !

Ce n'est pas tout de descendre voir la chapelle St-Gildas... mais il faut remonter !

A Bieuzy, on ne manque pas d'imagination pour clore les ouvertures !

A Bieuzy, on ne manque pas d'imagination pour clore les ouvertures !

A Bieuzy toujours, les sculptures sont partout. Il y en a d'anciennes...

A Bieuzy toujours, les sculptures sont partout. Il y en a d'anciennes...

... et de beaucoup plus modernes !

... et de beaucoup plus modernes !

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 21:57

Le samedi 11 octobre 2014 était jour de cueillette et le dimanche 12 (comme d'habitude) les espèces récoltées étaient exposées à la salle des Fêtes du Gouray.

C'est le huitième article de ce blog concernant ces "Saveurs d'automne au Gouray". Pour voir tous ces articles il vous suffit de cliquer dans catégories (à droite en haut de l'écran) sur "champignons (8)".

Merci à Guillaume LESAGE dont les photos complètent les miennes

Comme vous voyez, c'est dans une joyeuse ambiance (et par un temps fort agréable), que le groupe démarre du Gouray...

Comme vous voyez, c'est dans une joyeuse ambiance (et par un temps fort agréable), que le groupe démarre du Gouray...

... pour atteindre ce lieu de rassemblement...

... pour atteindre ce lieu de rassemblement...

... sur un point haut au sud du Gouray et non loin de Boquen.

... sur un point haut au sud du Gouray et non loin de Boquen.

Après quelques explications...

Après quelques explications...

... à un public des plus attentifs...

... à un public des plus attentifs...

... nous nous mettons en route.

... nous nous mettons en route.

Nos guides nous renseignent en permanence.

Nos guides nous renseignent en permanence.

Chaque trouvaille est examinée de près. Vous retrouverez ces champignons (étiquetés) plus loin.

Chaque trouvaille est examinée de près. Vous retrouverez ces champignons (étiquetés) plus loin.

Pour l'instant nous nous contentons de dénicher le plus possible d'espèces.

Pour l'instant nous nous contentons de dénicher le plus possible d'espèces.

Chacune est commentée... puis placée dans un panier.

Chacune est commentée... puis placée dans un panier.

Il y a parfois des obstacles à franchir... mais rien n'arrête la troupe !

Il y a parfois des obstacles à franchir... mais rien n'arrête la troupe !

Les paniers se remplissent peu à peu.

Les paniers se remplissent peu à peu.

Nous sommes ici au-dessus de l'abbaye de Boquen.

Nous sommes ici au-dessus de l'abbaye de Boquen.

Jean Claude MICHEL examine une branche...

Jean Claude MICHEL examine une branche...

... avec de superbes petits champignons verts. Nous les avons déjà rencontrés les années passées...et j'en parle plus loin...

... avec de superbes petits champignons verts. Nous les avons déjà rencontrés les années passées...et j'en parle plus loin...

La progression continuant...

La progression continuant...

... nous nous retrouvons à l'abbaye de Boquen.

... nous nous retrouvons à l'abbaye de Boquen.

Toujours aussi impressionnante cette grande nef !...

Toujours aussi impressionnante cette grande nef !...

... avec ces reliques de saints...

... avec ces reliques de saints...

... et cette splendide armoire...

... et cette splendide armoire...

... dont vous voyez ici le détail des sculptures.

... dont vous voyez ici le détail des sculptures.

C'est autour de ce cloître...

C'est autour de ce cloître...

... que vit actuellement la "Communauté du Chemin Neuf"...

... que vit actuellement la "Communauté du Chemin Neuf"...

... qui a remplacé il y a quatre ans les soeurs qui auparavant se rassemblaient dans cette chapelle.

... qui a remplacé il y a quatre ans les soeurs qui auparavant se rassemblaient dans cette chapelle.

Dans ce petit bâtiment (à l'arrière du groupe)...

Dans ce petit bâtiment (à l'arrière du groupe)...

... une superbe exposition retrace l'histoire de l'abbaye.

... une superbe exposition retrace l'histoire de l'abbaye.

Ayant retrouvé les voitures, nous examinons les trouvailles des uns et des autres.

Ayant retrouvé les voitures, nous examinons les trouvailles des uns et des autres.

Nous arrivons maintenant à la Salle des Fêtes du Gouray...

Nous arrivons maintenant à la Salle des Fêtes du Gouray...

... où chacun comme d'habitude sort ses trouvailles.

... où chacun comme d'habitude sort ses trouvailles.

Ici aussi les explications sont détaillées...

Ici aussi les explications sont détaillées...

... et voyez que chacun participe.

... et voyez que chacun participe.

Au fur et à mesure des arrivées, la salle se remplit.

Au fur et à mesure des arrivées, la salle se remplit.

C'est pour beaucoup le moment le plus passionnant...

C'est pour beaucoup le moment le plus passionnant...

...à tel point que quand gateaux et boisson sont offerts un second groupe se forme (voyez au fond)...

...à tel point que quand gateaux et boisson sont offerts un second groupe se forme (voyez au fond)...

... mais il y a toujours une partie du public (à gauche) autour de Brigitte et Christian CAPOEN pour en savoir toujours plus sur les champignons récoltés.

... mais il y a toujours une partie du public (à gauche) autour de Brigitte et Christian CAPOEN pour en savoir toujours plus sur les champignons récoltés.

Le dimanche chaque espèce était exposée et étiquetée.

Le dimanche chaque espèce était exposée et étiquetée.

Je vais donc pouvoir vous présenter... notamment pour ceux qui ne sont pas venus mais qui regardent le blog...

Je vais donc pouvoir vous présenter... notamment pour ceux qui ne sont pas venus mais qui regardent le blog...

... différentes espèces...

... différentes espèces...

... avec noms et explications pour chacune.

... avec noms et explications pour chacune.

J'ai choisi (parmi toutes les photos prises par Guillaume LESAGE et moi le dimanche)...

J'ai choisi (parmi toutes les photos prises par Guillaume LESAGE et moi le dimanche)...

... des espèces que dans les compte-rendus des années passées...

... des espèces que dans les compte-rendus des années passées...

... je n'ai pas encore présentées... comme cette mérule des bois (différente de celle qui envahit parfois les habitations).

... je n'ai pas encore présentées... comme cette mérule des bois (différente de celle qui envahit parfois les habitations).

Pour chacune il est indiqué si elle est comestible ... ou non...

Pour chacune il est indiqué si elle est comestible ... ou non...

... comme celle-ci par exemple.

... comme celle-ci par exemple.

Voyez qu'il y a même des morilles dans la région.

Voyez qu'il y a même des morilles dans la région.

Ceux-ci avant de les voir... on les sent !

Ceux-ci avant de les voir... on les sent !

En voilà que je vous ai déjà fait voir au moment de leur cueillette...

En voilà que je vous ai déjà fait voir au moment de leur cueillette...

Je vous les présente...

Je vous les présente...

... sans ordre...

... sans ordre...

... autre que celui dans lequel les photos ont été enregistrées.

... autre que celui dans lequel les photos ont été enregistrées.

Mon but est de vous en montrer le plus possible.

Mon but est de vous en montrer le plus possible.

Ces pieds de mouton nous les avons rencontrés assez nombreux en plusieurs points.

Ces pieds de mouton nous les avons rencontrés assez nombreux en plusieurs points.

Je vais cependant devoir me limiter...

Je vais cependant devoir me limiter...

... ne pouvant tous vous les faire voir !...

... ne pouvant tous vous les faire voir !...

Il faut cependant que je vous présente celui-ci (que je vous ai montré plus haut). Il s'appelle Chlorosplénium. Son mycélium se développe dans le bois mort (comme on voit à droite). Nous l'avons déjà rencontré mais rarement aussi beau que cette année.

Il faut cependant que je vous présente celui-ci (que je vous ai montré plus haut). Il s'appelle Chlorosplénium. Son mycélium se développe dans le bois mort (comme on voit à droite). Nous l'avons déjà rencontré mais rarement aussi beau que cette année.

Cette photo vous montre qu'il y avait autre chose à voir que des champignons...Ce panneau explique...

Cette photo vous montre qu'il y avait autre chose à voir que des champignons...Ce panneau explique...

... comment ce petit insecte nommé Scolyte...

... comment ce petit insecte nommé Scolyte...

... provoque ces surprenants dessins entre tronc et écorce de l'orme où ses larves se développent.

... provoque ces surprenants dessins entre tronc et écorce de l'orme où ses larves se développent.

Comme chaque année, il y avait aussi...

Comme chaque année, il y avait aussi...

... ces autres "saveurs d'automne"...

... ces autres "saveurs d'automne"...

... elles aussi soigneusement étiquetées !

... elles aussi soigneusement étiquetées !

Les visiteurs de l'expo étaient invités...

Les visiteurs de l'expo étaient invités...

... à aller faire un tour dans les environs jusqu'à cette ferme bio...

... à aller faire un tour dans les environs jusqu'à cette ferme bio...

... dans un endroit curieusement nommé !

... dans un endroit curieusement nommé !

L'endroit est bien achalandé...

L'endroit est bien achalandé...

...comme vous voyez.

...comme vous voyez.

On pouvait y déguster gateaux et potages "maison".

On pouvait y déguster gateaux et potages "maison".

Des informations sur les abeilles...

Des informations sur les abeilles...

... y étaient également fournies (car "ferme bio" et "miellerie" ne font qu'un).

... y étaient également fournies (car "ferme bio" et "miellerie" ne font qu'un).

Le public y était assez nombreux...

Le public y était assez nombreux...

... et fort intéressé par les produits proposés.

... et fort intéressé par les produits proposés.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans champignons
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 23:25

En juin 2013 : réunion de mise en place du Collectif

 

Depuis 2005 Vivarmor Nature dénonce "un projet de petit train aberrant et coûteux entre Boutdeville et le Légué". En 2011 Michel LESAGE à la tête de St-Brieuc Agglo relance le projet par le biais de plusieurs "bureaux d'étude" et d'un "comité de pilotage". Plusieurs associations locales sont invitées à y participer. Vivarmor refuse d'entrée de jeu. Aujourd'hui toutes les associations qui y ont participé se sont retirées les unes après les autres... et se prononcent maintenant contre le projet !

Ces associations ont décidé de se regrouper la semaine dernière pour constituer un "collectif" avec l'ambition de proposer un "contre projet" d'une part et d'autre part d'étudier de près les conclusions présentées aux élus par les auteurs de l'étude citée ci-dessus. 

 

Le mardi 7 octobre 2014 : réunion sur le terrain pour examiner les viaducs de Douvenant et du Vau Hervé

 

Nous venons d'inviter trois élus locaux à prendre connaissance de nos propositions de création d'une "voie verte" sur les ouvrages ci-dessus : Saint-Brieuc Agglomération était représenté par Christine MéTOIS, Vice Présidente en charge de la Culture et du Patrimoine et Mickaël COSSON en charge du Tourisme et du Littoral cependant que la Mairie de Langueux était représentée par Michel BOUGEARD.

 

Je réactualise donc cet article (comme je l'ai fait déjà pour d'autres comme les Landes de La Poterie par exemple) en présentant quelques photos de mardi dernier (voir à la fin)

 

Réunion de 2013

01

Il est 18 h. 30... le regroupement débute... la pluie aussi !

 

 

02

 Nous avons cependant le temps de distribuer aux associations présentes d'une part un "historique" rédigé par Vivarmor... d'autre part une "ébauche de contre-projet".

 

 

03

 Jérémy ALLAIN, le Directeur de Vivarmor lance la discussion...

 

 

04

 Beaucoup de participants s'expriment à leur tour.

 

 

05

 On voit ici des "cavaliers" arriver.

 

 

 07     Finalement la pluie a cessé... "cyclos", "marcheurs" "cavaliers" se regroupent pour une photo souvenir...

 

 

06

... et pour bien montrer leur détermination et leur désir de continuer à travailler ensemble. 

Réunion de 2014 : présentation aux élus de notre contre-projet

Nous sommes réunis le long de la route qui descend vers la Grève des Courses...

Nous sommes réunis le long de la route qui descend vers la Grève des Courses...

... de là nous allons vers le viaduc de Douvenant.

... de là nous allons vers le viaduc de Douvenant.

Dés que nous sommes en vue du viaduc, François LéPINE fait une première mise au point.

Dés que nous sommes en vue du viaduc, François LéPINE fait une première mise au point.

Il explique que cet ouvrage (construit avec des pierres locales : amphibolites et leptynites...) est d'une solidité à toute épreuve.

Il explique que cet ouvrage (construit avec des pierres locales : amphibolites et leptynites...) est d'une solidité à toute épreuve.

Nous le voyons ici de l'autre côté... où sa courbure apparaît clairement.

Nous le voyons ici de l'autre côté... où sa courbure apparaît clairement.

Le groupe discute... comme ici où sont évoqués les problèmes des cavaliers.

Le groupe discute... comme ici où sont évoqués les problèmes des cavaliers.

Nous voici maintenant sur le viaduc du Vau Hervé.

Nous voici maintenant sur le viaduc du Vau Hervé.

Ici aussi François LéPINE explique comment remettre en état cet ouvrage... et (comme pour le viaduc précédent) en en fixant (approximativement) le coût.

Ici aussi François LéPINE explique comment remettre en état cet ouvrage... et (comme pour le viaduc précédent) en en fixant (approximativement) le coût.

Ici aussi la discussion s'engage...

Ici aussi la discussion s'engage...

... et chacun y apporte sa contribution.

... et chacun y apporte sa contribution.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans vivarmor
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 22:13

Un groupe de 26 personnes a été reçu et guidé par Yannick BELLANGER, animateur de la Maison Pêche et Nature de Jugon les Lacs. Nous avons d'abord visité les locaux de l'association. Ensuite à partir du parking de la Base Nautique nous avons fait plusieurs arrêts pour découvrir la biodiversité locale.

Je remercie Guillaume LESAGE et Michel LALOI pour les photos qu'ils m'ont transmises.
Nous voici arrivés devant la Maison Pêche et Nature où Yannick BELLANGER nous accueille.

Nous voici arrivés devant la Maison Pêche et Nature où Yannick BELLANGER nous accueille.

Il explique l'histoire de cet ancien moulin...

Il explique l'histoire de cet ancien moulin...

... à un groupe fort attentif.

... à un groupe fort attentif.

Nous pénétrons ensuite à l'intérieur de la Maison...

Nous pénétrons ensuite à l'intérieur de la Maison...

... que chacun peut visiter comme il l'entend.

... que chacun peut visiter comme il l'entend.

Mais rapidement un groupe se forme au-dessus de cet endroit où l'on voit l'eau qui s'écoule sous le bâtiment...

Mais rapidement un groupe se forme au-dessus de cet endroit où l'on voit l'eau qui s'écoule sous le bâtiment...

... et où Yannick nous parle en détail de l'anguille... une espèce en voie de disparition (cela nous le savions déjà depuis notre sortie à Belle Isle en Terre) dont il nous explique le cycle complexe et les causes multiples de la raréfaction (la pêche à le civelle étant la pire de toutes ces causes).

... et où Yannick nous parle en détail de l'anguille... une espèce en voie de disparition (cela nous le savions déjà depuis notre sortie à Belle Isle en Terre) dont il nous explique le cycle complexe et les causes multiples de la raréfaction (la pêche à le civelle étant la pire de toutes ces causes).

Il y avait aussi une importante expo sur les libellules...

Il y avait aussi une importante expo sur les libellules...

... avec ce masque sensé donner une idée de la vision de ces insectes.

... avec ce masque sensé donner une idée de la vision de ces insectes.

Guillaume ici se met...

Guillaume ici se met...

... dans la gueule du brochet !

... dans la gueule du brochet !

Le temps de tout explorer...

Le temps de tout explorer...

... et nous reprenons les voitures pour nous rendre sur les bords de l'étang (au parking de la Base Nautique)...

... et nous reprenons les voitures pour nous rendre sur les bords de l'étang (au parking de la Base Nautique)...

... où différents panneaux nous renseignent sur tout ce qu'il est possible de faire comme balades dans le coin.

... où différents panneaux nous renseignent sur tout ce qu'il est possible de faire comme balades dans le coin.

Avec Yannick notre parcours sera relativement réduit...

Avec Yannick notre parcours sera relativement réduit...

...mais suffisant pour avoir une bonne idée de toute la biodiversité du coin... en commençant par cette plante qu'il nous présente ici...

...mais suffisant pour avoir une bonne idée de toute la biodiversité du coin... en commençant par cette plante qu'il nous présente ici...

... avant que nous allions l'examiner...

... avant que nous allions l'examiner...

... sur les bords de l'étang où elle est maintenant recouverte par l'eau car des travaux près de la digue ont fait monter depuis quelque temps le niveau de la retenue (mais elle en a l'habitude !)

... sur les bords de l'étang où elle est maintenant recouverte par l'eau car des travaux près de la digue ont fait monter depuis quelque temps le niveau de la retenue (mais elle en a l'habitude !)

Les arrêts sont nombreux...

Les arrêts sont nombreux...

... et les explications très détaillées...

... et les explications très détaillées...

... autour de ce poirier sauvage par exemple...

... autour de ce poirier sauvage par exemple...

... et un peu plus loin autour de cette espèce invasive .: l'écrevisse d'Amérique.

... et un peu plus loin autour de cette espèce invasive .: l'écrevisse d'Amérique.

Nous sommes sur une passerelle nouvellement installée...

Nous sommes sur une passerelle nouvellement installée...

...pour rejoindre cette anse dont une carrière locale a assuré le comblement progressif...

...pour rejoindre cette anse dont une carrière locale a assuré le comblement progressif...

... en y déversant quantité de sables divers... ce qui a permis l'installation...

... en y déversant quantité de sables divers... ce qui a permis l'installation...

... de mares comme celle que l'on voit ici... avec recouvrement total par des lentilles d'eau indiquant une richesse élevée en nitrates (et autre éléments fertilisants).

... de mares comme celle que l'on voit ici... avec recouvrement total par des lentilles d'eau indiquant une richesse élevée en nitrates (et autre éléments fertilisants).

Ici vivent Ragondins (dont on voit un crâne à gauche)... friands de la Moule d'eau douce (à droite sur la photo).

Ici vivent Ragondins (dont on voit un crâne à gauche)... friands de la Moule d'eau douce (à droite sur la photo).

Mais c'est une autre mare un peu plus loin (moins atteinte par les lentilles d'eau) dont nous allons examiner en détail toute la richesse.

Mais c'est une autre mare un peu plus loin (moins atteinte par les lentilles d'eau) dont nous allons examiner en détail toute la richesse.

Pour cela armés de seaux et d'épuisettes...

Pour cela armés de seaux et d'épuisettes...

... nous cueillons tout ce qui vit ici... avant d'examiner en détail chacune de nos trouvailles.

... nous cueillons tout ce qui vit ici... avant d'examiner en détail chacune de nos trouvailles.

Cela va de la crotte de Ragondin visible ici...

Cela va de la crotte de Ragondin visible ici...

... à une foule d'insectes ou de larves... décrites pour la plupart sur ces tirages que notre guide nous a remis pour nous faciliter la reconnaissance...

... à une foule d'insectes ou de larves... décrites pour la plupart sur ces tirages que notre guide nous a remis pour nous faciliter la reconnaissance...

... de tout ce qui vit ici comme cette larve de libellule...

... de tout ce qui vit ici comme cette larve de libellule...

... où encore cette multitude d'insectes...

... où encore cette multitude d'insectes...

... dont le mode de vie et de reproduction nous est expliqué en détail.

... dont le mode de vie et de reproduction nous est expliqué en détail.

Yannick nous montre aussi des livres qu'il utilisent pour connaître tout cela.

Yannick nous montre aussi des livres qu'il utilisent pour connaître tout cela.

Voyez la mine réjouie du public...

Voyez la mine réjouie du public...

... et sa recherche incessante de nouvelles espèces.

... et sa recherche incessante de nouvelles espèces.

Lorsque nous tombons sur une espèce inconnue, comme ici, des experts en macro s'efforcent d'en prendre une photo

Lorsque nous tombons sur une espèce inconnue, comme ici, des experts en macro s'efforcent d'en prendre une photo

Aussi il est plus de 17 heures lorsque nous revenons au point de départ... pour écouter les dernières explications de notre guide et reprendre les voitures.

Aussi il est plus de 17 heures lorsque nous revenons au point de départ... pour écouter les dernières explications de notre guide et reprendre les voitures.

Ainsi se termine notre douzième sortie 2014... en attendant les traditionnelles "Saveurs d'automne" au Gouray les 11 et 12 octobre prochains.

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans Sorties 2014
commenter cet article