Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 23:27

Voilà la troisième édition du Festival Natur'Armor terminée. C'est la ville de Lannion qui nous a reçus (et fort bien !) au Ursulines, au Centre Savidan et au Carré Magique. C'est dans cette dernière salle que Nicolas HULOT est intervenu devant près de 800 personnes pour sa conférence du samedi soir. Comme les années passées, il y a eu aussi des sorties sur le terrain, des ateliers, de nombreuses autres conférences, des photographes et artistes animaliers...


Commençons par l'installation le jeudi 7 février

undefinedLorsque je suis arrivé le jeudi après-midi, dans la grande salle des Ursulines, l'essentiel de l'installation était déjà pratiquement en place... et, au fond de la salle, trônait le superbe Requin pélerin que l'on voit ici... la mascotte du festival en quelque sorte !

undefinedLe stand "Vivarmor" aussi était pratiquement prêt...

undefined... et il n'était pas le seul...

undefined...loin de là...

undefined
 ... comme le montre ces quelques autres stands déjà (en partie) approvisionnés eux aussi...

undefined... mais je ne vais pas vous les montrer tous puisque vous les reverrez (animés et visités cette fois) durant les trois jours à venir (le vendredi, le samedi et le dimanche).


Le vendredi : accueil des scolaires

undefined
Dès le matin, les voilà qui arrivent...

undefined
... ils se rassemblent d'abord au Centre Savidan...

undefined... où de nombreux "animateurs" (que l'on voit assis à l'avant des élèves)...

undefined... vont les prendre en charge à tour de rôle, tout au long de la journée.

undefinedC'est ainsi que nous les retrouvons...

undefined... par petits groupes (entourés parfois de quelques adultes !)...

undefined... écoutant sagement...

undefined...les explications...

undefined... fournies par chaque animateur... et il y a intérêt à bien suivre parce que...

undefined... il y a un questionnaire à remplir et des comptes à rendre !

undefinedMais les explications sont toutes bien illustrées... et en posant les bonnes questions...

undefined... on doit s'en sortir !...

undefined... surtout si l'on a pris des notes et discuté avec les copains !

undefinedPour les plus grands (car il y avait aussi des élèves de lycées), rien de plus pratique que les tables du bar pour se concerter !

undefinedMais il faut quand même penser à se restaurer...

undefined...car l'après-midi il y aura encore d'autres stands à visiter...

undefined... d'autres animations à suivre...

undefined... et même en prenant un peu de hauteur...

undefined... il y a tellement de choses à voir et à retenir que l'on est jamais sûr...

undefined... même au moment de la sortie... d'avoir bien tout ingurgité !


Un petit tour maintenant du côté des artistes

undefinedIl y avait d'abord dans la grande salle...

undefined

... de superbes photographies aussi variées qu'instructives.

undefined

Mais c'est dans la chapelle des Ursulines...

undefined... là où les lumières (artificielles ou naturelles) variaient agréablement à chaque instant...

undefined

... que peintres...

undefined... dessinateurs...

undefined

... et autres artistes en tous genres...

undefined

... s'étaient donné rendez-vous...

undefined

... pour le plus grand plaisir des élèves d'abord : les petits...

undefined... mais aussi les plus grands...

undefined...et (plus globalement) pour le régal des milliers de visiteurs qui y sont passés durant les trois jours d'ouverture du festival.

undefined

Ici par exemple on voit Jennifer modelant devant le public une de ses (futures) oeuvres ...

undefined... lesquelles oeuvres, une fois terminées...

undefined... sont toutes plus surprenantes...

undefined... les unes que les autres !


Le samedi matin : inauguration du festival

undefinedNotre président André POCHON (à gauche)et notre directeur Jérémy ALLAIN (au centre), se concertent en présence de Laurent DABOUINEAU et de Julien HOURON pour l'accueil des invités...

undefinedVoilà justement les premiers qui arrivent...

undefinedIl s'agit de bien les recevoir...

undefinedde leur faire visiter...

undefined...les différents stands...

undefined...avant de passer aux discours d'usage...

undefined...que chacun écoute bien entendu avec la plus grande attention...

undefined...avant de passer déguster...

undefined... "sureau", "frênette" et autres produits ( tous "bio" bien sûr)...

undefined... entre gens de bonne compagnie !


Le samedi soir : arrivée de Nicolas HULOT

undefinedAvec Nicolas, l'accueil est simple et cordial...

undefined...et la visite des stands aussi.

undefinedEnsuite est organisée une conférence de presse...

undefined... avec réponse aux questions des journalistes.

undefinedEt puis il faut quand même se restaurer un peu...

undefined... cependant que la grande salle du Carré Magique...

undefined... se remplit peu à peu.

undefinedArrive alors le moment attendu de tous : présenté par notre Président, Nicolas HULOT débute son intervention...

undefined... et passionne le public...

undefined... avant de répondre aux nombreuses questions de l'assistance... Bravo Nicolas : ce fut une belle soirée !


Quelques unes des autres soirées et conférences

undefinedC'est dans la salle de conférences du Centre Savidan...

undefined... chaque fois bien remplie...

undefinedavec même parfois des participants en surnombre comme on le voit ici...

undefined... que ce sont tenues les 6 conférences (3 le samedi et 3 le dimanche). Ici on passe aux questions après la conférence sur "Les abeilles (histoire d'une disparition inquiétante)".

undefinedIci c'est "A bon chat...bon rat..." (si je ne me trompe !)

undefined... cependant que l'on voit ici Denis BREDIN terminant son exposé qui consistait à répondre à la question: "Le conservatoire du littoral, à quoi ça sert ?"

undefinedMais faisons une place à part pour la soirée du vendredi consacrée au blaireau (comme on le voit ici)...

undefinedAprès présentation du film, on voit ici Virginie BOYAVAL répondant aux questions...

undefined... avant  explications et dédicaces.

Il y avait aussi deux "ateliers nature" : le premier sur la création de refuges à chauves-souris, le second sur les champignons... mais je n'y étais pas et n'en ai pas de photos.



Et il y avait encore les sorties pour observation sur le terrain

undefinedVoici quelques photos de la sortie ornitho à Perros Guirrec le dimanche matin.

undefinedLes participants étaient nombreux...

undefinedet fort bien équipés !

undefinedLes oiseaux (à marée descendante) étaient au rendez-vous.

undefinedAussi tout le monde est reparti bien renseigné et satisfait !


Et puis quelques "extras" pour terminer

undefinedVoici d'abord une superbe photo prise par Lionel RAT : l'arrivée au Carré Magique de deux personnalités (Nicolas HULOT, notre invité vedette en compagnie de André POCHON, notre Président) !

undefined
Une autre "vedette" au bar : c'est Jean-Louis MELOU (père), photographié par Eric MELOU (fils)

undefined

Ici votre serviteur, vedette malgré lui, victime d'un "paparazi" (en l'occurence Pierre QUISTINIC qui tenait le stand voisin). Remarquez l'état d'épuisement du sujet (après une journée de piétinement, jambes et pieds sont en compote... et le cerveau lui s'est carrément "débranché" ! mais c'est pour mieux repartir évidemment... car nous sommes seulement le premier jour - voyez :la photo est datée !).

undefined Les jours suivants en effet (le dimanche surtout), voyez un peu l'affluence !... (sur une photo de Patrice QUISTINIC, le fils du précédent, cette fois).

undefined C'est encore Patrice QUISTINIC qui a pris cette dernière photo où l'on voit (après le succès de l'épreuve !) une partie des organisateurs fêtant leur victoire (bien méritée!).
Remarquez au passage la sobriété de ces jeunes !!

Repost 0
Vivarmor Nature - dans festival
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 00:39
Le ciel était avec nous le samedi 19 janvier 2008. Beaucoup d'oiseaux aussi étaient au rendez-vous. Et, enfin, en la personne de Jérémy ALLAIN nous avions un guide de premier ordre. Cette première balade du programme 2008 fut  donc une  bien belle sortie pour les 22 participants !

undefined
Le départ (comme l'an dernier) se faisait depuis l'église d'Hillion...


undefined
... et, de là, la troupe descend vers l'Hotellerie (dans un premier temps).


undefinedArrivés à l'Hotellerie, nous prenons le sentier vers Fontreven et allons un peu au-delà de la pointe...

undefined... Là nous sortons longues-vues et jumelles...

undefined... pour observer les oiseaux qui remontent les filières avec la marée.

undefinedLe tout est alors de trouver le bon livre (voir d'abord l'oiseau en photo, c'est pas plus mal !) et surtout une longue-vue à sa taille...

undefined...se dit Camille, notre jeune et fidèle participante.

undefined Jérémy, lui, donne ses explications...

undefined... à tout le  groupe pour l'essentiel...

undefined... de façon  à bien passer en revue les différentes espèces.

undefinedCependant, il y a aussi (à la demande) des cours particuliers !

undefinedAprès Fontreven, nous revenons vers les voitures pour atteindre la Pointe des Guettes...

undefined... où de nouvelles observations sont possibles...

undefined... il y est même question de dauphins, de phoques... mais cela ce n'est pas tous les jours... faut pas rêver (quoique !)...

Voilà un bon début pour le programme 2008.
Avec le festival Natur'Armor 2008 à Lannion, la suite s'annonce encore plus grandiose ! Si vous souhaitez assister à la conférence de Nicolas HULOT (le samedi 9 février), hâtez-vous de vous inscrire (en téléphonant au 02 96 33 10 57, le matin de préférence de 10 à 13 h.) 


Repost 0
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 12:18

Le groupe "Patrimoine géologique 22" existe depuis la fin de l'année 1999 et a commencé en 2000 à faire des sorties dans le but de faire mieux connaître les principaux sites géologiques de la région.
Voici un petit aperçu des 38 premières sorties du groupe .


C'est dans l'estuaire du Jaudy, sur la rive ouest, à la pointe de Pen Palluc'h (et à marée basse) que les premiers adhérents du groupe PG22 se prosternent et s'interrogent devant les plus vieux terrains qui soient (environ 2 milliards d'années) : nous sommes le 6 mai 2000...


... et c'est ce mélange d'amphibolites (sombres) et de gneiss (plus clairs) de l'Icartien que nous examinons en détail pour essayer de comprendre sa mise en place. L'Icartien, nous y reviendrons plus loin !


Au début, nous n'hésitions pas à sortir un peu du département : nous sommes ici reçus par Jean PLAINE au musée de l'Institut de géologie de la fac de Rennes (Beaulieu) où les tableaux de Mathurin MEHEUT et de Yvonne JEAN-HAFFEN...

 

 

... mais aussi l'abondante collection de roches et minéraux... ne laissent personne indifférent !


C'est pourquoi nous y sommes revenus par la suite (en 2006 précisement... et en plus grand nombre !)...


... car on ne lasse jamais d'explorer avec Jean PLAINE les hauts lieux de la géologie du Massif Armoricain dont proviennent les multiples échantillons rassemblés ici !


Puisque nous sommes en Ille et Vilaine, restons-y... le temps de cette quatrième sortie du 27 juin 2001...


... nous visitions en effet ce jour là les carrières du Rheu (près de Rennes) où la Société Rennaise de Dragages exploite des sables rouges du Pliocène (avec aperçu par endroits du Rédonien situé juste en dessous).


Mais pourquoi aller si loin ? Il y a suffisamment à découvrir dans le 22 ! Et d'ailleurs désormais nous n'en sortirons pratiquement plus... Ici nous sommes à la pointe d'Erquy, à la limite entre un filon de dolérite (à gauche) qui s'est mis en place dans les formations rouges (à droite on voit bien le "miroir de faille"en bordure du filon).


On ne peut faire une sortie géologique à Erquy sans faire un tour (à marée basse !) à la pointe de La Heussaye pour observer les formations volcano-sédimentaires du Briovérien : ici, Christophe NOBLET nous explique la différence entre stratification et schistosité...


... mais bien sûr pas question d'explorer la pointe de la Heussaye sans s'intéresser aux "laves en coussins" que l'on voit ici au premier plan, intercalés dans des formations sédimentaires (redressées à la verticale) que l'on voit au fond.


Après Erquy, c'est Brigitte JACOB qui nous reçoit dans la région de Callac, le samedi 15 décembre 2001, pour notre septième sortie...


...après les "laves en coussins" de Lohuec, voici les amphibolites à grenats de Calanhel...


 ... ainsi que quantité d'autres minéraux que des minéralogistes, connaissant bien le secteur, nous font découvrir.


Le 23 mars 2002, nous voici dans la région de Ploumanac'h. C'est donc notre huitième sortie...

 

 

... ce n'est pas seulement de granite rose dont il est question : notre guide Xavier LE GAL nous fait découvrir quantité d'autres choses !


Ensuite, pour notre neuvième sortie, c'est Michel BALLEVRE qui est venu nous parler des formations du fond de la baie de St-Brieuc. Ici, nous sommes à Fontreven...


 ... non loin de ce premier arrêt, ce sont des poudingues comparables aux poudingues de Cesson mais très déformés et que l'on trouve entre l'Hôtellerie et St-Guimond...


... et pour terminer nous voici sur des formations sombres en enclaves dans la "formation de Morieux", non loin de la diorite (variété trondhjémite) de St-Maurice (Pentévrien).


Pour notre dixième sortie, le 13 juillet 2002, c'est Jean-François HERRY qui nous fait découvrir les carrières de kaolin de Quessoy...


...avant de nous parler de l'origine, du traitement, de l'utilisation... du produit par la SOKA.


Le 14 septembre 2002, voici le groupe (qui s'est étoffé entre temps) revenu à ses premières amours : l'Icartien ! C'est toujours Colette LERICHE qui est notre principale guide...


...après Port Béni (photo précédente), elle nous fait découvrir ici le site (et les gneiss) de Gouermel...


... une sortie classique donc (par rapport à la première). Après Port Béni et Gouermel, le groupe en effet ira voir la pointe de Bihit à Trébeurden et le site du Ranolien en Ploumanac'h... mais auparavant nous faisons ici un petit arrêt fort agréable... et je me souviens que c'est au cours de celui-ci que Michel BOIVIN nous a parlé de l'île St-Gildas où l'association a fait l'année suivante une sortie inoubliable. Comme quoi la géologie... cela mène à tout !


Le 5 octobre 2002, pour notre douzième sortie, Gilles MARJOLET nous a parlé d'hydrogéologie dans la région de la Noé Seiche (commune du Foeil près de Quintin)...


... où nous furent présentées toutes sortes d'installations... en particulier, ce jour là nous avons découvert, en examinant les enregistrements de nombreux  piézomètres, l'existence des "marées terrestres".


C'est la région de Dolo et de Rochereuil (photo suivante) que nous avons choisie pour notre treizième sortie le 11 janvier 2003 sur une idée de Xavier LE GAL qui avait remarqué en passant dans le coin des formations curieuses comme celles que l'on voit ici...


... ou encore celles qui forment ce superbe paysage : des grès sur la hauteur, des schistes (avec des fossiles...rares cependant : nous n'avons trouvé que des graptolites !) en bas, au niveau de l'étang. 


C'est encore Michel BALLEVRE qui nous guide le samedi 22 février 2003 pour notre quatorzième sortie consacrée à l'étude du Pentévrien entre Port Morvan (dont on voit ici les gneiss datés à -746 millions d'années) et Jospinet (photo suivante)...


... c'est ici, à l'ouest du port de Jospinet, que Jean COGNé a soupçonné l'existence de formations plus anciennes que le Briovérien auxquelles il a donné le nom de Pentévrien (du nom de la région du Penthièvre où nous nous trouvons). 


Ici nous examinons la formation du Légué, au niveau de la pointe de St-Laurent...


...pour y découvrir de superbes déformations. C'est ce jour là aussi que nous avons cherché en vain les "laves en coussins" de la pointe du Roselier mais ce n'est que partie remise !


Le 14 juin 2003, Colette LERICHE nous a entraînés en différents points de cette région aux alentours de Mur de Bretagne...


... où, en plus de ampélites pyriteuses examinées ici, nous avons pu voir les fameux schistes à andalousite (variété chiastolite) de l'étang des Salles de Rohan, les quartzites à grenats de Plélauff, etc...


Le 30 août 2003, pour notre dix-huitième sortie, nous avons examiné les formations briovériennes de la côte allant de Trédrez ("formation de Plestin les Grèves")...


... vers le port de Locquémeau ("formation de Locquirec" dont on voit à l'arrière du groupe les "tufs acides et schistes verts")


Les plissements dans les roches sédimentaires de la formation de Binic se voient bien ici au niveau de la plage du Moulin entre Etables et St-Quay Portrieux...


...et vous voyez ici les diférents aspects que peut prendre la diorite du massif de St-Quay. 


Nous voici maintenant en baie de la Fresnaye, sur la plage de Chateau-Serein : quand ils ne sont pas recouverts par le sable, on voit bien les "coussins de lave" ci-dessus...


... et plus loin, en allant vers le Fort La Latte, on remarque dans la diorite des masses plus sombres qui correspondent à un magma plus basique.


Nous sommes le 6 mars 2004 et le groupe effectue sa vingt-et-unième sortie. Nous sommes dans le Trégor (photo ci-dessus)...


...et, ensuite, dans la vallée du Trieux (sur les grèves de Keralain), où nous découvrons ces superbes cristaux d'amphibole (hornblende).


Entre la célèbre plage Bonaparte où le groupe arrive (enmené par Xavier LE GAL)...


... et Bréhec où des traces de vagues vieilles de 470 millions d'années nous attendent... nous avons découvert une grande variété de roches et minéraux le 24 avril 2004 à l'occasion de notre vingt-deuxième sortie.


Autour du massif de Bécherel, il y a beaucoup de choses à voir : depuis le filon de quartz de Guenroc (sur lequel le groupe se trouve ici)...


... jusqu'aux faluns de Tréfumel St-Juvat utilisés ici comme "pierres de jauge"... en passant par de nombreuses carrières avec métamorphisme de contact... C'est là qu'a eu lieu notre vingt-troisième sortie le samedi 30 octobre 2004.


Descendre dans l'Anse des Sévignés (entre le cap Fréhel et Le fort La Latte) et à partir de là explorer les différentes formations géologiques jusqu'à la pointe de Chateau Renard, n'est pas de tout repos et ne peut se faire sans consulter l'horaire des marées ! Mais cela laisse des souvenirs inoubliables : ce filon de dolérite (vu juste au bas de la descente)...


... et ces "conglomérats lie de vin" (aperçus un peu plus loin)... ne sont que 2 exemples parmi beaucoup d'autres... de ce que nous avons vu le samedi 30 octobre 2004, lors de notre vingt-quatrième sortie.


Pour notre vingt-cinquième sortie, le samedi 12 février 2005, nous avons remonté la vallée de la Rance entre Langolay et La Richardais et avons fait un dernier arrêt à St-Briac. Cela nous a permis de voir toute la série des roches métamorphiques : du micaschiste que l'on voit ici...


... jusqu'aux migmatites (photo ci-dessus) et granites d'anatexie, qui sont le terme ultime des transformations subies par les roches sédimentaires du briovérien suite à un métamorphisme régional de plus en plus poussé.


Nous voici dans l'énorme carrière de Tressigneaux : une gigantesque excavation ouverte dans les amphibolites de Lanvollon...


... une roche très sombre (dont on voit ci-dessus un gros plan) et que l'on retrouve en enrochements un peu partout. Xavier LE GAL (notre guide pour cette vingt-sixième sortie) nous a aussi montré les leptynites (qui accompagnent ces amphibolites) ainsi que les "métagabbros de Squiffiec". 


Pour notre vingt-septième sortie, Gilles MARJOLET nous a proposé (le samedi 16 avril 2005) une étude de l'hydrogéologie des Monts d'Arrée. Nous voici donc encore (exceptionnellement !) sortis du 22 pour arriver cette fois dans le 29... Ce fut une superbe balade où il fut question bien sûr des nappes aquifères mais avec des vues grandioses sur de magnifiques paysages et monuments divers comme ici l'allée couverte du Mougau dans les environs de Commana...


... en fin de parcours, on voit ci-dessus notre dernier arrêt : nous sommes (vous l'avez sans doute reconnu) en train d'escalader les granites du Huelgoat (chaos du Moulin, rocher du Diable, roche tremblante...)  Entre temps des ardoisières, des captages, le sommet de St-Michel de Braspart, les tourbières du Yeun Ellez...furent visités...et commentés. 


Pour notre vingt-huitième sortie, le 25 juin 2005, nous sommes dans la région de Locquirec, à la découverte de l'Icartien (une fois de plus) et du Briovérien...


...cet orthogneiss, par exemple (traversé par un filon d'aplite) rappelle tout à fait celui que l'on observe à Port Béni, où il a été daté à 2 milliards d'années.


Nous débutons notre vingt-neuvième sortie en observant les gneiss de St-Cast (comme ceux qui ont servi à ériger ce monument à N.Dame de la Garde) et les nombreuses zones de cisaillement qui les affectent...


Nous pique-niquons au soleil, dans un site superbe aux alentours de chateau du Guildo... dont nous examinons les sous-bassements en micashistes et gneiss avec filon de dolérite (mais la dolérite la plus célèbre de la région, nous la verrons en fin de sortie de l'autre côté de l'Arguenon)...


Nous voici maintenant à l'extrémité de la presqu'île de St-Jacut (au voisinage de l'île des Ebihens). Des gros cristaux de tourmaline y ont fait longtemps la joie des collectionneurs de minéraux (qui ont complètement pillé le site). Il reste cependant ces grosses macles de feldspahs...


...s
ur un autre îlot, ce sont des grenats (comme ceux que l'on voit ici) qui sont abondants dans le granite local... et bien sûr il y a autour de cette pointe de St-Jacut toute une variété de roches métamorphiques (des migmatites principalement).


Les dolérites célèbres dans la région sont celles que nous montre ici Ange RENOUARD : ce sont les "pierres sonnantes (PS !) du Guildo.


Sur le Sillon du Talbert (que nous explorons ici le 24 juin 2006)...


... c'est fou tout ce que l'on peut rencontrer comme galets provenant des formations géologiques voisines du Sillon (voir schéma) ou parfois de formations plus lointaines encore.


Les "laves en coussins" de la pointe du Roselier (témoins d'un volcanisme sous-marin à grande profondeur) que nous n'avions pas trouvé lors d'une précédente sortie, les voici ! C'est le 9 septembre 2006 que nous les localisons présisément, au cours d'une sortie entre cette pointe du Roselier et les Rosaires.


La sortie du lundi 6 novembre 2006 vit un petit groupe profiter d'une grande marée pour faire le tour complet de la presqu'île d'Hillion...


...avec la découverte ici aussi (non loin de la plage de Lermot) de "laves en coussins"

On voit sur cette photo le "linéament quartzeux" qui s'étend sur près de 40 kilomètres entre la région de Plédran et les environs de Moustéru et que Jean-Paul BARDOUL nous a fait découvrir en détail, le 7 avril 2007 au cours de notre trente-quatrième sortie.


La sortie suivante (la trente-cinquième donc) nous fit découvrir les principales formations géologiques du Mené...


... avec (en finale), cette petite pause dans un bistrot de Moncontour.


Trente-septième sortie : étude des formations volcaniques de la région de Plouézec...


...avec, en finale, un arrêt chez Michel LE PEUCH qui habite le secteur et nous montre des échantillons de roches et minéraux récoltés par lui dans la région.


Nous voici lors de notre trente-huitième sortie le jeudi 5 juillet 2008 : nous sommes aux Vallées pour observer la microdiorite de la pointe de Piégu et les deux formations qui l'encadrent (dans le temps) : le briovérien d'Erquy-Lanvollon et les conglomérats qui sont à la base de la série rouge d'Erquy-Fréhel. C'est ce jour là que nous avons aussi observé les formations quaternaires du lieu... et que nous avons décidé de faire appel à Jean-Laurent MONNIER pour en savoir davantage... d'où notre 39ème sortie qui figure en détail sur le blog... et qui m'a incité à parler de ces 38 premières sorties.

Pour les sorties suivantes : voir le blog (catégorie géologie)

Repost 0
6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 02:26

Samedi 5 janvier 2008 : "manif" contre le projet de centrale de Ploufragan.


Nous sommes à la maison de la Poterie (sur la communne de Ploufragan, non loin des Chatelets) : la manif se prépare. Pourquoi des branches de saules ? : voir plus loin...

La manif démarre... Au premier plan, un contestataire bien connu !

Voilà : c'est parti...

... une longue procession se dirige vers le Pré Rio.

Procession dans laquelle on reconnaît d'éminents représentants de Vivarmor Nature !

Mais que se passe t-il ? La "manif" semble bloquée (le tracteur qui ouvre le cortège attend sagement au bord de la route)...

... y aurait-il blocage par des opposants ?

... semblent se demander les participants...

... qui profitent (pour certains) de cet arrêt forcé (dû en réalité à deux ou trois voitures mal garées !) pour enfiler des "protège chaussures" en plastique fournis par les organisateurs...

... C'est que (on le voit bien ici au redémarrage du tracteur), le terrain vers lequel la "manif" se dirige est plutôt du genre "zone humide" !

Voilà... c'est reparti : derrière le tracteur, la procession se dirige vers le Pré Rio...

Derrière on attend sagement...

... c'est que le sentier est non seulement humide mais encore assez étroit...

... avant d'arriver sur le site lui-même...

... où la foule grossit à vue d'oeil...

... mais que font donc ces manifestants penchés vers le sol ?

Eh bien, ce qu'ils font ils l'expliquent volontiers : un reboisement de la parcelle... pour les générations futures...

... comme nous le disent ici une mère... et sa fille...

...puis d'autres orateurs encore...

... tiens en voici un que nous connaissons !

Voilà un "sous-secrétaire d'Etat" qui semble chercher son chemin...

... et qui est tout heureux quand je lui dit qu'il n'est plus très loin...

Effectivement, le voilà qui arrive sur les lieux...

...où il s'empresse de grimper sur l'estrade...

... et de prendre la parole...

... devant un public Incrédule et hilare...

... quand il entend parler (entre autres) du "Grenul de l'Environnement" !

Finalement tout se termine par un vin chaud qui fait oublier le temps un tantinet maussade et pluvieux !

Repost 0
Michel guillaume - dans vivarmor
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 21:21

Le samedi 15 décembre Vivarmor organisait 2 sorties (l'une en car à Silfiac et l'autre à Port-Martin, comme indiqué dans le programme 2007).
C'est cette seconde sortie qui est commentée ici. Elle a permis à 26 personnes de découvrir les  roches anciennes entre Port-Martin et les Rosaires.
Eric MELOU vient de m'envoyer des photos prises par lui (voir plus loin)
Lundi, c'est Monique KUBIAK qui me fait, elle aussi, parvenir une trentaine de photos. Faute de place, je dois y faire un tri : j'ai choisi quelques gros plans (voir à la fin)

Voici les participants au départ...

... et quelque temps après, faisant un petit tour en direction d'abord de la pointe du Roselier.

Ici nous sommes face à la faille de Port Martin
(en réalité c'est une zone faillée de plusieurs mètres de large).

Puis nous observons les déformations dans les méta-sédiments. On voit Monique KUBIAK (en rouge) prenant une photo qui vous est présentée plus loin.

Voici la seconde faille (zone faillée ici aussi) : celle des Rosaires

A la base de la série de Binic, voici un conglomérat qui ressemble beaucoup à ceux de Cesson ou d'Hillion.

Dans la falaise, comme ici...

... les déformations de galets sont bien visibles.

Pas de doute : les huitres adorent, elles aussi, les formations de Binic !...

... même si ce n'est pas l'aspect de ces "pélites" et leur "linéation d'étirement" qui les motivent pour s'y accrocher ... elles laissent cela aux géologues.

Voici les photos d'Eric MELOU que je remercie car, étant animateur de la sortie, je n'ai pu en faire beaucoup moi-même.

J'ai un pied (droit) sur les amphibolites (roches sombres) et un pied (gauche) sur les leptynites (roches claires). Ce sont les deux formations que nous avons rencontrées au départ.

La roche située au premier plan fait partie de l'enrochement qui protège les propriétés privées juste à gauche de Port Martin en allant vers les Rosaires. Une chance : c'est de l'amphibolite elle aussi !

Il y a beaucoup à voir et à photographier...

... au fur et à mesure que nous  allons vers l'Ouest.

Voici le groupe étudiant la première faille (celle de Port Martin)

Maintenant nous sommes  sur la formation où se voient les "méta-sédiments" ...

...dont j'explique ici les caractéristiques.

Voici la seconde faille : celle dite "des Rosaires"

Le groupe examine ici les déformations des conglomérats (poudingues) dont j'ai déjà parlé...

... et que l'on voit à nouveau sur cette photo.

La sortie se termine à cet endroit (le Rocher des Tablettes) d'où l'on voit l'ensemble de la station des Rosaires. Je me trouve près d'un filon (sans doute de la rhyolite) dont la teinte rosée contraste avec les formations sombres de la série de Binic.

Voici le retour vers le parking d'où nous sommes partis. La photo permet en plus de repérer les zones faillées : elles correspondent sur l'estran aux bandes ensablées.

Voici quelques gros plans d'après les photos envoyées par Monique KUBIAK

Dans les amphibolites, une petite faille : l'eau en s'y infiltrant a altéré la roche. Les amphibolites sont riches en minéraux ferro-magnésiens (c'est ce qui leur donne leur aspect sombre). Le fer se combinant avec l'oxygène (apportée par l'eau) donne la couleur jaunâtre (caractéristique des oxydes ferriques formés sous climat tempéré).

Au niveau de la faille de Port Martin, dans les zones charbonneuses noires, il y a de minuscules cristaux de pyrite (sulfure de fer). Par altération se forme du soufre...

... que Monique a photographié ici en gros plan.

Nous sommes un peu plus loin dans les méta-sédiments. Voici une photo qui montre bien les plissements (soulignés par le filon de quartz) dans ces roches. Sur une de mes photos (la quatrième) on voit Monique prenant cette photo.

Voici un autre plissement (à plus grande échelle) : il est pris sur l'estran au niveau de la seconde zone faillée (faille des Rosaires).

Au niveau de la seconde faille encore, ce gros plan montre bien les différentes formations et leur aspect laminé.

Voilà. Cette sortie était la dernière du programme 2007. Le programme 2008 est sous presse (les adhérents le recevront avec le prochain Râle d'eau, début Janvier). Dans cet envoi de janvier, il sera question aussi du festival Natur'Armor (troisième édition !) qui aura lieu à Lannion.


Repost 0
Michel guillaume - dans géologie
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 00:55
Nous sommes partis de Port Martin. Nous avons remonté la vallée du Bachelet. En passant par la chapelle d'Argantel, nous avons ensuite rejoint les Rosaires. De là nous sommes revenus par le sentier littoral vers notre point de départ.
"Mousses et fougères" annonçait le programme mais Jean-Paul BARDOUL nous a fait découvrir beaucoup d'autres choses... Voyez plutôt :

Dès le départ, il y avait des échantillons à déterminer...

...ensuite on voit ici le groupe remonter la vallée du Bachelet dans une ambiance automnale et ensoleillée.

Un coup d'oeil sur cette feuille d'érable permet d'y voir des tâches qui sont en fait des champignons microscopiques. Ils n'affectent pas l'arbre apparemment...

Camille, elle, décide d'en faire sa mascotte !

Ici, à l'entrée de la chapelle d'Argantel, petit aperçu des roches locales dont il sera question au cours de la sortie géologique du samedi 15 décembre (en effet nous retournons ce jour là entre Port Martin et les Rosaires observer cette fois les roches anciennes de ce secteur de la côte).

Voici une vue de l'intérieur de la chapelle (superbement restaurée). D'autres photos envoyées par Eric MELOU sont visibles plus loin.

Et tout près de cette chapelle, en sous-bois, les fougères et les mousses ne manquent pas !

Aussi Jean-Paul explique t-il dans tous les détails la vie, la classification, la reproduction... de toutes ces plantes sans fleurs...

... que recèle le sous-bois de chaque côté du sentier...

Pour ne rien oublier, il y en a qui prennent des notes...

... cependant que d'autres prennent des photos.

Camille (la feuille d'érable toujours à la boutonnière) n'en perd pas une miette et semble dévorer des yeux tous ces échantillons que présente Jean-Paul.

Sur ce tronc, ce n'est pas une mousse mais une plante de la famille des hépatiques (à ne caresser que des yeux si l'on ne veut pas être victime d'allergie !)

Beaucoup d'ormes aussi dans  la vallée du Bachelet sont victimes de la "graphiose"... Ici on voit des traces de scolytes (insectes vecteurs du champignon) qui a tué l'arbre.

Nous sommes toujours dans la vallée du Bachelet mais sommes passés sur l'autre versant...

... que nous sommes en train d'escalader pour atteindre le plateau...

... avant de redescendre (comme on le voit ici) vers la côte au niveau des Rosaires.

Les Rosaires : voilà, nous  sommes sur le cordon de galets... et là aussi il y a beaucoup de choses à voir...

... comme par exemple ces graînes de "chou marin". On en vend paraît-il dans le commerce ; ici elles sont gratuites !

Après cela grimpe dur (très dur même par endroits !)... mais on a des points de vue superbes !

... et à un détour du sentier, nous sommes tombés sur cet auto-collant que contemple Camille. Dans les années 80-90, il nous servait à marquer les poteaux métalliques creux que nous obturions pour éviter que les oiseaux ne s'y fassent piéger. Nous avions édité cet auto-collant pour marquer notre passage et notre détermination. Ici le poteau a été réutlisé mais l'auto-collant est resté !

Et toujours des fougères et des mousses à observer... (au fond : une partie des Rosaires)

Nous voilà arrivés au point le plus élevé (d'où Anne FERRON m'a photographié) avec au loin la pointe du Roselier...

Et de deux ! Voici le "photographe photographié" (toujours par Anne FERRON) cependant que d'autres observent ou prennent des notes...

... car ici aussi, il y a des mousses ; leur taille est cependant réduite par rapport aux mousses des sous-bois ; voilà pourquoi (en plus de la feuille dérable !) une loupe n'est pas inutile.

Les sommets, c'est bien mais il faut en redescendre !...

cependant rien n'interdit de faire une petite pause de temps en temps surtout quand c'est pour s'instruire...

Après Anne FERRONN, Eric MELOU vient de m'envoyer quelques photos parmi lesquelles ces deux photos de la chapelle de l'Argantel que voici :




Ceci est l'avant-dernière sortie du programme 2007.
Nos adhérents recevront le programme 2008 avec le prochain Râle d'eau (début janvier).
Repost 0
Michel guillaume - dans Sorties 2007
commenter cet article
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 19:48
Le samedi 10 novembre, Vivarmor proposait une sortie assez particulière : la visite d'une ferme pratiquant l'agriculture durable modèle C.E.D.A.P.A. (Centre d'Etude pour le développement d'une Agriculture Durable). André POCHON (qui est à l'origine de ce modèle agricole) nous avait recommandé la ferme de Suzanne DUFOUR et Joseph CABARET à Hillion.

On voit ici (de dos) Suzanne DUFOUR accueillant les 42 participants dans la cour de la ferme. Si André était absent, Fernande POCHON était avec nous pour cette sortie.

Nous visitons d'abord l'étable (profitant de l'absence des véritables occupantes que nous verrons un peu plus tard au pré).

Ce petit arrêt pour voir (de l'autre côté de la route) un champ de bettrave que les vaches consomment sur place... Suzanne nous explique en effet que ces braves ruminants adorent les bettraves et savent très bien les extraire elles-mêmes !

Cependant on ne leur permet pas de tout consommer ainsi et c'est devant un imposant tas de ces mêmes bettraves que la discussion se poursuit. C'est ici aussi qu'il est question des O.G.M., des poulets "labels" et plus généralemennt de la nourriture proposée aux consommateurs (nous en apprenons de belles !...).

La méthode POCHON, ce sont d'abord les prairies à trèfle blanc. Cet arrêt permet à Suzanne de nous en expliquer le fonctionnement.

Dans ces bassins de décantation, toutes les eaux venant de l'exploitation sont collectées et épurées.

Voici la photo surprise du jour : une sente toute "gondolée" ! Il y a un rapport avec les vaches... oui mais lequel ? Il n'est pas sûr que tous les participants le connnaissent car à cet endroit la troupe s'étirait...et tout le monde n'a pas forcémennt entendu l'explication donnée (La voici :chaque vache mets ses pas exactement au même endroit que celle qui la précède)

Ici, une prairie de chaque côté... mais elles n'ont pas le même âge nous explique Suzanne qui vient de nous montrer en détail la différence.

La discussion porte sur la P.A.C. et plus généralement sur l'avenir de l'agriculture... remarquez l'air pensif, voire inquiet, des participants !...

Ici nous examinons deux prairies qui viennent d'être semées : celle qui est devant tout récemment...celle de l'arrière plan un peu plus tôt... la sécheresse actuelle évidemment n'arrange rien !

Ici deux troupeaux viennent de se rejoindre : 52 vaches d'un côté... 42 participants de l'autre !... Entre les deux Suzanne nous explique le travail que donne la gestion du cheptel bovin.

L'essentiel de ce travail étant la traite...

... une visite s'imposait dans ce lieu où le précieux liquide passe des mamelles des laitières dans le circuit aboutissant au bac à lait réfrigéré (situé dans la pièce à côté).

Pour finir un petit groupe d'irréductibles est allé (trois kilomètres plus loin) jeter un coup d'oeil aux locaux des génisses et surtout à l'élevage ( plein air) des poulets et pintades.

Voici quelques photos que vient de m'envoyer Anne FERRON

Nous sommes devant l'ancienne porcherie (avec au fond le tas de bettraves)...

...ce même tas de bettraves (vu de plus près) et les réserves de paille et foin sous le hangar.

Où l'on voit que veaux et chats font bon ménage !

et pour terminer un peu de pub pour l'un des produits de la ferme !

Ainsi se termine notre quinzième sortie pour 2007. Vivarmor vous donne rendez-vous pour la suivante le samedi 24 novembre à Martin Plage (Plérin)
Repost 0
Michel guillaume - dans Sorties 2007
commenter cet article
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 20:23
Temps superbe - paysages grandioses - et de plus une multitude de découvertes... La vingtaine de participant(e)s à cette journée du samedi 27 octobre 2007 était ravie !

La mer est basse (avec un bon coefficient de marée)... Le groupe se dirige vers l'îlot St-Michel que l'on voit au loin.

Jean-Paul et Franck étaient les principaux animateurs...

Les voici en gros plan (observant des personnes qui semblent faire des prélèvements sur le sable de la plage ; c'était assez loin et nous n'avons pas eu le temps d'y aller voir)

Et puis nous avions nos propres prélèvements à examiner ! La photo vous montre un petit aperçu des animaux vivants sur la plage que nous venons de traverser. A noter des échouages également de zostère (une plante à fleurs) dont il existe des herbiers en mer non loin de là.

Voici le groupe arrivé à l'oratoire qui se trouve au sommet de l'îlot...

... et qui vient (depuis 2002) d'être restauré.

Nous redescendons maintenant vers les rochers en contrebas...

... où sont observées en détail (dans tous les détails même) les espèces (végétales et animales) qui vivent dans les différents milieux.

Après examen minutieux, la partie la plus intéressante est conservée dans le seau.

Voici côte à côte : un crabe qui vient de muer (devant) et sa mue (à l'arrière)...

... voici une superbe laminaire...

...Super aussi le crabe !

Sous les algues et les rochers il y a même de forts jolis poissons...

Si bien que Camille a beaucoup de mal à s'exécuter lorsqu'on lui demande de remettre tout cela à l'eau !

Mais la mer monte et il faut quitter les lieux...

Nous remontons donc vers les dunes...

... où des surprises nous attendent encore !

Un dernier arrêt pour observations ornithologiques (des traquets pâtre entre autres...) et nous voici de retour au point de départ.


Voici quelques photos que vient de m'envoyer Anne FERRON .Je m'aperçois (après les avoir installées) qu'elles ne sont pas toutes dans l'ordre chronologique et vous prie de m'en excuser...

Ici on voit bien l'oratoire dédié à St-Michel qui surmonte l'îlot et que nous venons de visiter.

Sur cette photo on voit bien la "queue de comète" qui prend naissance sur l'îlot et s'allonge enn direction de la côte

De même ici : le groupe monte vers l'îlot et la "queue de comète" se voit toujours bien au second plan.

Franck présente un superbe crabe... admirez aussi dans l'autre main la documentation... (Jean-Paul lui n'en a pas besoin : tout est dans la tête !)

Ici c'est Annie (sous la direction de Jean-Paul) qui semble diriger les recherches...

Voilà, c'est presque terminé : le groupe revient vers la côte.

Prochaine sortie : le samedi 10 novembre, pour changer, nous visiterons la ferme de Suzanne DUFOUR et Joseph CABARET à Hillion (agriculture durable - méthode CEDAPA).

Repost 0
Michel guillaume - dans Sorties 2007
commenter cet article
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 02:23

Une journée de découverte des arbres remarquables du département était organisée par Vivarmor Nature le samedi 20 octobre 2007. Une bonne cinquantaine de personnes ont ainsi visité successivement :
- le chêne pédonculé de Plestan
- l'if de St-Maudez
- les deux chênes de Trévron
- l'if de St-Launeuc avec le merisier qui pousse dedans
- le chêne de St-Jacut du Mené
- le châtaigner de Trébry
Il n'y a que le chêne de Langourla que nous n'avons pas eu le temps de voir mais il figure dans l'article "Journée Nature à Langourla" (où vous pouvez aller le voir)

J'invite tous ceux qui ont également pris des photos lors de cette sortie à me les transmettre - comme cela je pourrai  compléter l'article dans les jours à venir
Merci à Anne FERRON qui vient de m'envoyer une douzaine de photos. J'en ai mis quelques unes à la fin.


Voici le chêne pédonculé de Plestan...

... que Blaise nous présente.

Nous arrivons ici à St-Maudez où un if (à gauche sur la photo) orne l'entrée de l'église.

On reconnait à ses nombreux fruits (baies rouges dont le noyau est toxique) qu'il s'agit d'un if femelle.

A la demande de la presse locale, le groupe se fait photographier devant l'if millénaire.

Blaise tout joyeux est maintenant au pied de l'un (le plus imposant) des deux chênes de Trévron...

... que voici dans toute sa majesté...

et dont les experts nous montre comment mesurer la hauteur totale (ici près de 25 mètres !). Voir aussi les photos d'Annne FERRON à la fin

A St-Launeuc nous avons deux arbres en un : l'if loge en son sein un merisier épiphyte (plante qui se développe sur une autre sans la parasiter).
Vous êtes donc invités à aller (ou à retourner) le voir en période de floraison de ce merisier !

Un tel arbre évidemment (situé bien sûr, lui aussi, à proximité de l'église) est déjà célèbre comme l'indique ce panneau.

Près d'une chapelle lui aussi (mais loin du bourg)...

... voici le chêne de St-Jacut du Mené.

Et pour terminer, voici un châtaigner (célèbre pour avoir servi de refuge à un  parachutiste américain lors de la dernière guerre) nous explique Blaise...

...c'est le châtaigner de Trébry situé dans un petit bois au lieu dit "La Métairie de la Porte-La Touche".

Je mets ici 3 des photos que m'a envoyées Anne FERRON

Voici une façon "artisanale" de mesurer la hauteur d'un arbre...

... et voici celle dont se sert notre spécialiste (voir photo plus haut) et qui nécessite de connaître exactement la distance de l'arbre.

Voici enfin une photo de votre serviteur ! Nous sommes près de dernier arbre visité : le châtaigner de Trébry.

Repost 0
Michel guillaume - dans Sorties 2007
commenter cet article
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 20:51
Nous sommes le samedi 13 octobre 2007 sur la place de la mairie de Le Gouray

Manifestement, il se prépare quelque chose : il est un peu plus de 14 heures et un attroupement important a  lieu sur la place...

... on ne va pas tarder à en savoir plus car voici qu'arrive l'un des "meneurs"...il a en main le programme et chacun est "tout ouïe"...

... mais ce n'est que quelques kilomètres plus loin qu'il va enfin libérer ses troupes en leur donnant les dernières consignes...

Alors chacun s'élance. Un rapide comptage : 80 ! (nous sommes 80 : une vraie procession). Certains se prennent à fredonner comme dans la chanson : "Quatre vingt, quatre vingt...chasseurs..." Mais vous remarquerez qu'ils ne sont pas armés, nos chasseurs... ou alors quelques uns seulement de paniers !

Et justement, le but de la manoeuvre est de les remplir ces paniers... pour l'instant celui de Camille est encore désespérément vide mais elle est en tête du cortège et a (semble t-il) l'idée bien arrêtée de le remplir au plus vite.

Mais le remplir de quoi au juste ? de pommes, de chataîgnes, de champignons ?... Les champignons : il paraît qu'ils ne sont pas très nombreux au rendez-vous cette année !

On dirait pourtant que c'est bien de chasse aux champignons qu'il s'agit : on reconnait ici Brigitte CAPOËN (il paraît que c'est elle qui organise le grand rendez-vous mycologique de Tréglamus les 27 et 28 octobre prochain... voir le dernier Râle d'eau)

Et pas question de faire les choses à moitié : la loupe est de sortie mais on ne sait toujours pas si c'est bien de champignons qu'il s'agit... certains l'ont entendue parler de "micas" (c'est peut-être un caillou qu'elle est en train d'examiner !...

Alors regardons de près ce gros plan sur deux paniers et ce que l'on s'apprête à mettre dans celui de droite : ce sont bien des champignons mais pas des gros... L'intérêt ne semble pas d'ordre culinaire (ou du moins pas exclusivement) car si les échantillons ramassés ne sont pas bien volumineux, ils semblent très variés.

Et c'est en famille que cela se passe : admirez l'allure décidée du benjamin et la soin que l'ainé met à transporter la récolte !

Ceux qui font la course en tête... s'accordent ici une petite pause...

... ne serait-ce que pour attendre que d'autres viennent les rejoindre... mais il semble que beaucoup se soient éparpillés dans les bois...et que la troupe s'étire de plus en plus... Qu'importe : on sait bien que l'on se retrouvera au point de départ (là où sont garées les voitures)...
 

Et maintenant que nous y sommes arrivés aux voitures... si l'on regardait d'un peu plus près le contenu du panier...

Eh bien voilà : il n'y a plus aucun doute, c'est bien de champignons qu'il s'agit... Certes le panier est loin d'être rempli mais il a quand même quelques beaux spécimens !

...et en arrivant à la Salle des Fêtes du Gouray, Camille remet précieusement sa récolte entre les mains des spécialistes.

Comme d'autres arrivent et en font autant, la récolte s'enrichit d'une seconde à l'autre...

...si bien que l'on doit rajouter des tables...

...et que, quand les derniers sont arrivés...

... la récolte est finalement impressionnante !

... et la curiosité des participants étant sans limite...

...Brigitte (et aussi Jean-Paul... ) ne se lassent pas d'expliquer à chacun le petit détail qui fait la différence.

ceci sous l'oeil des photographes !

Cependant que pour terminer (et pour récompenser les vaillants chasseurs... de champignons !) gâteaux, cidre, jus de pomme... et autres saveurs d'automne... sont gracieusement offerts aux participants finalement ravis par cette agréable promenade aussi riche (finalement) et variée qu'instructive.

Et demain dimanche 14 octobre, à partir de 14 heures 30... tous ces champignons (et d'autres sans doute) seront exposés (avec regroupement par familles, étiquettes et explications) dans cette même Salle des Fêtes du Gouray. Alors n'hésitez pas à venir y faire un tour !

Pour ceux qui n'ont pu y aller (ou pour rappeler des souvenirs à ceux qui l'ont visitée), voici une douzaine de photos de cette expo :

Voici d'abord une vue de l'équipe d'accueil (la photo est prise juste après l'ouverture de l'exposition vers 14 heures 30). Le public n'étant pas encore très nombreux, cela m'a permis de faire facilement les photos suivantes...

... voici d'abord une vue d'ensemble du quart environ de l'expo...

...et une seconde montrant bien que les champignons se développent au milieu de plantes diverses...

Il n'y avait pas que des champignons cependant...

Mais revenons quand même à nos champignons : cette photo et les suivantes vous montrent une partie des espèces exposées...








Repost 0
Michel guillaume - dans champignons
commenter cet article