Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 13:57

Notre association (qui s'appelait G.E.P.N. au début) s'est mise en place en 1973-1974. Dès 1975, nous nous intéressons aux landes de La Poterie.

 

Je réactualise (comme je l'ai fait pour les algues) cet article à la suite de la dernière "fête des landes de La Poterie" qui vient de se dérouler le mercredi 24 juillet 2013 (voir à la fin)...et je viens de mettre l'édition 2014 !  

 

 

01

Comme le montre ce document (d'époque !), c'est le massif de gabbro de La Poterie Trégomar qui attire dans le coin les membres de la jeune association : en mars 1975, sur ma proposition, l'association décide de faire une sortie...  

 

02

...en direction du menhir de Guihalon (que l'on voit ci-dessus)...avec visite au passage du manoir de La Hessardais...

 

 

03

... pour terminer, nous décidons de jeter un coup d'oeil sur ce pointement rocheux au milieu des landes de La Poterie... les affleurements de gabbro ne sont pas nombreux et nous ne voulons rien négliger, pour une étude complète de cette roche locale.

Mais il n'y avait pas que des  géologues dans le groupe  : des botanistes étaient présents aussi et leur émerveillement allait croisant depuis la route (où nous avions garé nos voitures) vers ce point haut des landes ! Nous venions de découvrir un milieu naturel exceptionnel. 

 

 

04

Dès l'année suivante (l'article de presse est en effet daté du 20 mai 1976 comme vous pouvez le voir en haut à droite) des adhérents du coin nous alertent : une décharge d'ordures se développe dans le secteur... Nous leur conseillons de créer leur propre association locale que nous soutiendrons bien sûr... ce qu'ils font en prenant le nom de G.E.P.L= Groupement d'Etude et de Protection des Landes de la Poterie (pour bien montrer leur filiation avec le G.E.P.N.= Groupement pour l'Etude et la Protection de la Nature en baie de St-Brieuc).

 

 

05

Comme le montre cette photo, nos sorties suivantes n'ont  plus pour objet principal l'étude du gabbro... ce sont les multiples mares (en particulier) que nous examinons...

 

 

06

... y découvrant, (en plus de la géol et de la bota) toute une vie animale... aussi riche que variée !

 

 

07

Il y a notamment les oiseaux qui viennent s'y abreuver... les batraciens qui viennent s'y reproduire...

 

 

08

et nous apprenons que certaines espèces (comme c'est le cas pour les tritons) sont célèbres pour leur rareté.

 

 

09 Il y a bien sûr aussi les libellules...

 

 

10

... dont de nombreuses espèces sont tributaires elles aussi des mares...

 

 

11

... entre autre pour leur reproduction !

 

 

12

Nous découvrons petit à petit (au fil des années et des sorties) que tout se tient : dans cette mare (par exemple) se développent (entre autres) des utriculaires. Ce sont des plantes carnivores, liées donc à la microfaune... Ainsi l'argile (en provenance du gabbro) et exploitée par les potiers depuis des siècles... retient l'eau... où se développe une vie végétale et animale exceptionnelle !.

 

 

13

Nous consacrons tout un numéro du Râle d'eau (notre bulletin d'information trimestriel) aux landes de la Poterie. Voyez que c'est le n° 42 et qu'il est daté de septembre 1985. Le schéma montre bien l'étagement de la végétation et le lien avec le sous-sol... C'est qu'en effet nous avons consulté des experts...

 

 

13A

... en "bota" par exemple : ici c'est Jacques LEVASSEUR de la fac de Rennes qui anime la sortie... et voyez que le public aussi bien local que briochin (au sens large) est nombreux et tout ouie ! Le professeur GEHU nous envoie aussi ses travaux sur le secteur. Sur la photo on voit Louis MAURICE (alors vice-président du G.E.P.N.) et Louis BAUDET (maire de la Poterie). 

 

 

13B

Pour des relevés plus détaillés... le G.E.P.N. mobilise ses meilleurs experts : on voit ici (tout à fait à droite) Jacques PETIT et (au centre) Gilles CAMBERLEIN et Rémy PRELLI.

 

 

13C  Nos amis universitaires nous dénichent aussi des étudiants-stagiaires : le premier avait nom Stéphane TOINARD... et ici on voit en action le second : Patrick PERON, au cours d'une sortie de notre association. Voyez que Louis BAUDET (à droite sur la photo) est toujours des nôtres ! 

 

 

14

C'est ainsi que nous en apprenons de plus en plus... pourquoi par exemple ce rocher de gabbro se couvre à son sommet de lichens jaunes qui semblent dégouliner sur l'une de ses faces : ce serait parce que les fientes des oiseaux qui s'y posent et sont entrainées par les eaux de pluie... s'ajoutent aux qualités de la roche (pH non acide par ex.)... pour favoriser cette espèce de lichens.

 

 

15....nous voilà ainsi revenus à la géologie d'où nous sommes partis ! Mais là aussi nous avons fait des progrès en dénichant des travaux peu connus : une note de BARROIS de 1936 et surtout un travail de Jean Alix BARRAT de 1986...

 

 

16

 ... qui vont nous permettre d'en apprendre un peu plus sur cette roche aussi rare que fort curieuse... On voit ici (en regardant de près les grands cristaux blancs allongés de plagioclases) que ceux-ci s'enchevêtrent, donnant à la roche une grande dureté (quand elle n'est pas altérée bien sûr !)... car les cristaux sombres entre les plagioclases ( des pyroxène principalement) contiennent beaucoup de fer, ce qui facilite l'altération dès que la roche approche de la surface et que l'eau pénètre dans les fissures. C'est ainsi qu'apparaît l'argile. 

 

 

17 ... comme vous le voyez ici, nos observations de la roche deviennent de plus en plus précises lors de différentes sorties...

 

 

18

  ... avec comparaison du gabbro à d'autres roches du département (je viens en effet de publier une brochure sur la "géologie des Côtes du Nord" - qui ne deviendront Côtes d'Armor qu'à partir de 1990 !).

 

 

19

  Encore un extrait du Râle d'eau : le schéma montre que dans le gabbro, il y a parfois des restes de "phtanites" (un microquartzite présents dans les "schistes de Lamballe" qui sont "l'encaissant du gabbro" et qui auraient résisté à l'intérieur du magma)... nos lointains ancêtres de la préhistoire les ont utilisés (voir photos suivantes). Dernière info : d'après Michel BALLEVRE, ces quartzites graphiteux correspondraient plutôt à des "silcrètes"... ce qui expliquerait mieux en effet leur répartition (parfois comme non loin du calvaire) sur de grandes surfaces.  

Voyez aussi (dans le texte en-dessous du dessin) notre souci de "sauvegarder toutes ces richesses" !

 

 

20

Ces schémas nous sont fournis par nos amis préhistoriens (Olivier KAYSER et Jean-Laurent MONNIER)... eux aussi nous font part de leurs découvertes dans le coin : des "bifaces" comme on voit ici...

 

 

21

... ou encore des "éclats de phtanite", retravaillés ensuite pour en faire des "racloirs", des "poinçons"... ce sont des outils beaucoup plus récents que les bifaces précédents, montrant par conséquent que les lieux ont été exploités en continu depuis les temps les plus reculés. 

 

 

22

... toutes choses dont se fait l'écho notre bulletin d'information. Voyez que ce numéro (publié en septembre 1985) est entièrement consacré aux landes de la Poterie !

 

 

23 Ce tirage (accompagnant l'une de nos sorties sur les landes) montre notre impatience de voir aboutir le dossier que nous avons adressé aux "autorités compétentes" pour assurer une véritable protection des différents milieux naturels du secteur. Louis MAURICE alors professeur de Sc. Nat. à Lamballe venait d'écrire (avec ses élèves !) une lettre directement au Ministre de l'époque... et Louis BAUDET (maire de La Poterie) avait écrit lui aussi une lettre admirable.

 

 

24

C'est qu'en effet il y avait urgence : après l'alerte de la décharge d'ordures...des projets multiples voyaient le jour et parfois se réalisaient (comme on voit ici)... aux environs immédiats des sites les plus précieux de la lande. Il n'y avait pas de temps à perdre : nous relançons la D.R.A.E. de l'époque (devenue ensuite D.I.R.E.N. et plus récemment encore la D.R.E.A.L.)...

 

 

25

... et enfin, en décembre 1989 sort l'arrêté "portant protection du biotope constitué par les landes de la Poterie" qui inclut les principaux milieux en effet que nous avions inventoriés !

 

 

26

C"est aux services départementaux de gestion des espaces sensibles qu'est confiée la gestion du site... Sur le terrain, deux panneaux se mettent en place...

 

 

27

... pour l'information du public... et qui constituent le point de départ de sentiers sur la lande. Cependant il faudra attendre encore 4 ans (de 1989 à 1993) pour que se mette en place un "comité de gestion" (prévu pourtant dès le départ !). Voyez qu'il faut être tenace si l'on veut réussir en matière de protection des milieux naturels (avec notre projet de "réserve naturelle en baie de St-Brieuc" il a fallu aussi 17 années de lutte pour aboutir !)

 

 

27A

En même temps des habitants de la Poterie décident eux aussi de valoriser leur patrimoine...

 

 

27B

... racontant et illustrant la vie de leurs ancêtres potiers...

 

 

28

... y associant les jeunes enfants de l'école...

 

 

28A

... reconstruisant des fours comme celui que l'on voit fonctionner ici...

 

 

31

... au cours de multiples "fêtes des potiers" !

 

 

30

On y assiste à des démonstrations de "tournage de reü" (la roue des anciens potiers)...

 

 

29

... dont les dernières oeuvres (telles cette croix qui est visible près du cimetière) sont exposées et mises en valeur...

 

 

32

... aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur dans ce petit musée installé précisement à l'emplacement d'un ancien logis de potier et appelé pour cette raison "L'hôté d'potier"....

 

 

33

En plus des différentes fabrications d'autrefois...

 

 

34

...ce musée abrite la fameuse "reü" ... une sorte de roue de charette certes mais avec deux fois moins de "rayons (7 au lieu de 14)... un gros "moyeu" et (en périphérie) une jonction particulière entre les rayons et le cerclage.  

 

 

35

...le musée acceuille de nombreuses classes d'élèves avec leurs professeurs pour bien transmettre l'héritage !

 

 

35D

De son côté Vivarmor continue ses sorties : on voit ici un piège à insectes monté et exploité par nos amis du GRETIA...

 

 

36

... et ici c'est Jean-Paul BARDOUL (avec Annie à gauche de la photo) qui anime une sortie... nous sommes en 2003.

 

 

41         En 2006, voici Louis MAURICE revenu...

 

 

39 on le voit ici en compagnie de Louis BAUDET préparer la sortie du lendemain... avec, un peu en retrait, Jean-Pierre COISMAN (qui préside maintenant l'association locale gestionnaire du musée)...


42

 La sortie qui avait lieu le 22 avril 2006 fut un évènement...

 

 

44 ... avec arrêt bien sûr au niveau du pointement rocheux (rappelez-vous c'est là que l'aventure a débuté en mars 75 !)..

 

.43

......mais aussi de nombreux arrêts au niveau des landes et des mares en contre-bas...

 

 

44A

... et accueil (pour finir) par Jacqueline BAUDET... à l'intérieur du musée !

 

 

45

Un nouvel intervenant assure maintenant des sorties sur le site : c'est Jérémy ALLAIN, le Directeur de Vivarmor et de plus "enfant du pays" qu'il connaît comme sa poche !

 

 

47 Les batraciens n'ont plus de secret pour lui depuis que jeune animateur (engagé par Vivarmor pour s'occuper, entre autres, de la reserve naturelle en baie de St-Brieuc), il a effectué une étude détaillée des batraciens sur les dunes de Bon Abri...

 

 

46mais (comme Jacques PETIT ou Jean-Paul BARDOUL...) c'est un naturaliste complet capable aussi bien de parler bota, oiseaux, insectes... et d'intéresser petits et grands.

 

 

48

 De son côté, l'association locale organise tous les deux ans une visite festive partant du musée...

 

 

49

 et se poursuivant sur la lande... avec conteurs, danseurs... la photo ci-dessus a été prise en 2008... 

 

 

50

Je viens d'assister samedi dernier (le 24 juillet donc) à l'édition 2010... et c'est ce qui m'a décidé à faire ce petit rappel historique sur le blog.

 

 

51

On voit ici la "procession" 2010 se dirigeant du musée vers l'église...

 

 

52

...puis de l'église vers les landes... avec arrêt au niveau de la croix près du cimetière.

 

 

53

Devant les panneaux à l'entrée du circuit des landes, Louis BAUDET (à qui je donne un coup de main...) retrace l'historique de notre combat pour la protection des lieux.

 

 

54

Ensuite, ce sont les "conteuses"...

 

 

55

puis les "chanteuses"... qui animent les landes des ancêtres...

 

 

56 ...sous les regards des membres du groupe folklorique... qui maintenant sont devenus spectateurs... mais rassurez-vous ils vont reprendre la main !

 

 

57

... après une dernière prestation de Louis BAUDET à l'emplacement d'un ancien  moulin détruit par les allemands ...

 

 

58

les voici à nouveau, en effet, en pleine action !

 

Le lundi 26 juillet 2010, Jérémy effectuera une sortie à partir de 20 heures30. Rendez-vous au musée 'hoté d'potiers" au centre de La Poterie.

Mardi 27 : cette sortie a eu beaucoup de succès (j'ai compté 60 personnes !). J'ai dû quitter les lieux à la tombée de la nuit et n'ai donc pas tout suivi mais je suis sûr que les nombreux participants (parmi lesquels beaucoup d'enfants) auront à coeur d'y revenir et de transmettre à leur tour l'héritage !

 

 

Voici quelques photos de 2013  

 

 

01

 Comme les années précédentes, c'est de l'Hôté de potiers que va partir le cortège...

 

 

02

 ... après quelques premières danses... pour se mettre en train...

 

 

03

 ... nous descendons vers l'église de la Poterie...

 

 

04

 ... dont Jacqueline BAUDET (à droite avec cane et micro) nous raconte l'histoire.

 

05 Ensuite tout un circuit (avec différents arrêts)...

 

 

06

 permet de découvrir la lande... dans tous ses détails.

 

 

07

 Ici Jean-Pierre COISMAN (le principal animateur de la soirée) donne des explications sur le "Moulin des Houssas".

 

 

08

 Ayant été sollicité pour parler de l'historique de l'arrêté de biotope (obtenu en 1989)... du gabbro... je m'apprête à donner finalement quelques explications sur l'outillage prehistorique découvert ici.. (le chapeau n'est que provisoire !).

 

 

09 Comme précédemment c'est ici que tout se termine... sur le terrain du moins...

 

 

10

 ... car comme chaque fois, une fois revenus au village, c'est dans l'hôté de Potiers que boissons et gateaux nous sont offerts pour terminer cordialement cette agréable soirée !

 

Voici des photos de 2014

Les anciens sont toujours là !

Les anciens sont toujours là !

Il y a toujours aussi des musiciens...

Il y a toujours aussi des musiciens...

… pour faire danser les participants.

… pour faire danser les participants.

Nous descendons ensuite vers l'église...

Nous descendons ensuite vers l'église...

… toujours aussi belle dans le soleil couchant.

… toujours aussi belle dans le soleil couchant.

C'est là que Jacqueline BAUDET nous  parle de l'histoire locale… et cette année surtout des résistants de La Poterie lors de la dernière guerre.

C'est là que Jacqueline BAUDET nous parle de l'histoire locale… et cette année surtout des résistants de La Poterie lors de la dernière guerre.

Non loin de l'église il y a ce four des potiers reconstitué (en taille réduite cependant).

Non loin de l'église il y a ce four des potiers reconstitué (en taille réduite cependant).

Là aussi toute l'histoire de ces fours nous est racontée par Jean Pierre COISMAN… cependant que les premiers chants se font entendre.

Là aussi toute l'histoire de ces fours nous est racontée par Jean Pierre COISMAN… cependant que les premiers chants se font entendre.

Le groupe monte ensuite vers les landes… en quittant les schistes briovériens (relativement tendres et donc en creux) pour arriver sur le gabbro (en relief)… et en longeant le cimetière.

Le groupe monte ensuite vers les landes… en quittant les schistes briovériens (relativement tendres et donc en creux) pour arriver sur le gabbro (en relief)… et en longeant le cimetière.

Comme chaque année un arrêt s'impose devant cette croix (oeuvre d'un potier local)… dont l'histoire (en l'absence de Louis BAUDET) nous est contée par une dame du coin.

Comme chaque année un arrêt s'impose devant cette croix (oeuvre d'un potier local)… dont l'histoire (en l'absence de Louis BAUDET) nous est contée par une dame du coin.

Arrivée ensuite devant les panneaux à l'entrée des landes elles-mêmes.

Arrivée ensuite devant les panneaux à l'entrée des landes elles-mêmes.

Un peu plus loin quelques explications devant la "mare à la cane"...

Un peu plus loin quelques explications devant la "mare à la cane"...

… avant d'atteindre le "rocher des amoureux"… où les pointements de gabbro ont été bien dégagés...

… avant d'atteindre le "rocher des amoureux"… où les pointements de gabbro ont été bien dégagés...

… et où les chanteurs s'en donnent (à nouveau) à coeur joie.

… et où les chanteurs s'en donnent (à nouveau) à coeur joie.

Nous voici arrivés à l'emplacement d'un ancien moulin… maintenant devenu la croix des Housas...

Nous voici arrivés à l'emplacement d'un ancien moulin… maintenant devenu la croix des Housas...

… et aux alentours duquel les danseurs (même les plus jeunes) peuvent à nouveau...

… et aux alentours duquel les danseurs (même les plus jeunes) peuvent à nouveau...

… répondre aux différents airs des musiciens.

… répondre aux différents airs des musiciens.

Ensuite on allume les lampions...

Ensuite on allume les lampions...

… pour un retour à l'Hôte d'Potiers… où comme chaque année la soirée se termine autour du pot de l'amitié.

… pour un retour à l'Hôte d'Potiers… où comme chaque année la soirée se termine autour du pot de l'amitié.

… et où chacun peut s'instruire… car il y a toujours du nouveau à découvrir dans ce charmant petit musée !

… et où chacun peut s'instruire… car il y a toujours du nouveau à découvrir dans ce charmant petit musée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale Petit-Peters 30/01/2011 13:09



Mon adresse email:pppeters@gmx.net


J ai oublie de donner mon adresse


Pascale Petit-Peters



pascale Petit-Peters 30/01/2011 10:16



Je ne sais pas vraiment a qui je m adresse mais peut etre pouvez vous m aider.Je suis francaise et j habite en Allemagne.Je suis en relation avec un Allemand qui  s occupe de la sauvegarde
de l ancien camp de prisonniers de Sandbostel en Allemagne.Ce monsieur a trouve dans ce camp un petit objet  ou le nom de Louis Baudet est ecrit ainsi que l embleme de Rennes.Notre
question:se pourrait t il que monsieur Louis Baudet dont il est beaucoup question dans votre article,est ete prisonnier a Sandbostel lors de la seconde guerrre mondiale?Je vous serais tres
reconnaissante si vous pouviez me repondre.Je vous remercie a l avance!Pascale Petit-Peters (je m interesse aussi a ce sujet car mon grand pere fut prisonnier a Sandbostel)