Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 20:32

Pour la 55ème sortie du groupe "P.G.22" nous avons eu un temps superbement ensoleillé. Le temps (chrono) par contre nous a manqué pour tout voir. Comme nous étions tributaires de la marée nous avons dû, après la baie de La Fresnaye, aller au Guildo puis à St-Jacut ; nous sommes revenus vers St-Cast à marée montante et avons dû abréger la visite des mylonites au niveau de la pointe de la Garde et du port de St-Cast car l'heure était déjà bien avancée.

Voici ce que nous avons vu (dans l'ordre où logiquement nous aurions dû le voir) :

 - des schistes avec bancs de phtanite et niveaux graphiteux

 - des filons de dolérite plus ou moins altérés

 - des gneiss et micaschistes

 - des métatexites

 - des diatexites et granites d'anatexie

 - des mylonites dans une zone de cisaillement.

Voici des photos prises au cours des différents arrêts et je remercie tous les auteurs de ces différents clichés (ajoutés aux miens) : Colette LERICHE, Monique KUBIAK, Michel LALOI, Louis LE NORMAND.

 

 

Premier arrêt : la baie de La Fresnaye

 

01Les voitures sont garées près de l'ancienne gare du petit train (tout à fait à gauche sur la photo)... et le groupe traverse la route pour passer côté mer... Quand je vous disais qu'il faisait un temps superbement ensoleillé... cela ne veut pas dire (comme l'indiquent les tenues) un temps très chaud cependant !

 

 

02

 A l'arrière du groupe , le village de Port à la Duc (côté Fréhel)... le relief que l'on voit (voir aussi la photo suivante)... marque la limite sur le plan géologique entre l'unité de St-Brieuc et l'unite de St-Malo...

 

 

03

 Nous voici arrivés aux premières formations... à l'arrière (sur la gauche) la pointe du Fort La Latte marque la limite entre les deux unités géologiques dont je viens de parler.

 

 

04 Utilisant différents documents (ici un extrait de la carte géologique au 1/320.000 du massif armoricain), je fais un premier point pour que chacun s'y retrouve.

 

 

05 Sous nos pieds on voit bien les deux types de roches que nous allons voir en place un peu plus loin : des schistes (altérés) et en noir de la phtanite.

 

 

06

Les schistes se voient ici en fines couches aussi bien dans la falaise que sur l'estran.

 

 

10 Les dépôts originels étant de composition légèrement différente on a une alternance de couches plus ou moins claires.

 

 

08 Parfois s'y intercalent des niveaux plus massifs...

 

 

07

 ... que l'on devine également ici... ce sont des dépôts initiaux de sables très fins... parmi les dépôts de vases.

 

 

11 D'âge briovérien moyen (aux environs de 600 millions d'années)... ces dépôts ont été affectés par une première chaîne de montagnes (orogène cadomien)... ils se sont retrouvés à une grande profondeur (environ 4 kilomètres)...

 

 

12

 ... d'où les nombreux plissements...

 

 

14 ... et déformations de ces sédiments qui sont maintenant devenus des schistes. 

 

15 La partie noire que l'on devine ici en se tournant vers la falaise...

 

 

16

 ... se repère également ici... et l'on voit que ces roches sombres s'intercalent parmi les bancs de schistes...

 

 

17

 Plus résistants cependant que les schistes, ces bancs de phtanite forment des reliefs sur l'estran...ils indiquent que des dépôts siliceux riches en carbone se sont intercalés parmi les vases et sables fins qui sont à l'origine des schistes.

 

 

18  Les zones sombres que l'on voit ici...

 

 

19

 ... contiennent du carbone transformé en profondeur en graphite...

 

 

20

Il faut imaginer que des restes d'êtres vivants (seul des êtres planctoniques existaient à l'époque mais ceux-ci devaient proliférer en cas de conditions favorables) ont été localement piégés parmi les sédiments marins. Les zones plus claires sont riches en soufre (par altération probablement de sulfures de fer).

 

 

Second et troisième arrêts : des filons de dolérite

 

 

21

 Ce premier filon de dolérite très épais se voit parmi les schistes de la baie de La Fresnaye...

 

 

22

 La fracture qui a permis au magma basaltique de monter au travers des schistes est orientée presque perpendiculairement à ces derniers... C'est la mise en place d'une seconde chaîne de montagne vers 300 millions d'années (l'orogène hercynien) qui en est à l'origine.

 

 

23

 Nous avons ici une roche très altérée... la dolérite contient en effet beaucoup de minéraux ferro-magnésiens...

 

 

24

 ... et ceux-ci au contact de l'eau libèrent des oxydes de fer qui se déposent parfois comme ici dans les fissures de la roche. 

 

25 Je montre sur cette carte la grande abondance des filons de dolérite dans la région.

 

 

26

 Nous arrivons maintenant au port du Guildo... dans un endroit célèbre par ses "pierres sonnantes"...

 

 

Boule

 Nous sommes sur un filon de dolérite...avec altération en boules comme on voit ici...

 

 

28

 ... je parle de cette altération en boules dans de précédents compte-rendus (sortie 42 à la Heussaye par ex. ou sortie en baie de St-Brieuc avec la SGMB en 2009)... Lorsque ces boules (comme ici) sont bien isolées du sol...

 

 

29

 ... elles "sonnent" clair quand on les frappe... soit avec un marteau (comme tout bon géologue)... soit avec un bloc de dolérite (comme le faisaient les anciens du coin) !

 

 

30 J'explique ici l'orientation et les caractéristiques du filon... qui longe la rive de l'Arguenon...

 

 

27

 ... perpendiculairement ici aussi aux terrains briovériens... mais les schistes sont devenus des roches migmatitiques (les constituants d'origine ayant fondus en grande partie)... sur cette photo on est même proche d'un granite d'anatexie : tout a fondu sauf quelques minéraux ferro-magnésiens qui forment d'étroites bandes sombres entre les zones claires.

 

 

 Sable noir   On trouve entre les différentes formations visibles ici... des sables noirs (comme à St-Quay par exemple)... ce sont des grains d'ilménite et de magnétite...

 

 

33

 ... leur densité élevée explique leur présence en haut de plage. Sur la photo je montre comment à l'aide d'un aimant distinguer les deux minéraux.

 

 

31

 Sur la rive opposée, on aperçoit le chateau du Guildo (cf Gilles de Bretagne)...

 

 

32

 ... dont les fondations reposent sur les mêmes formations géologiques que celles sur lesquelles nous nous trouvons... avec là aussi un filon de dolérite (qui se situe dans la partie ombrée) : nous avons visité l'endroit en 2005...

 

 

Quatrième arrêt : la pointe de Saint-Jacut

 

 

34

... mais aujourd'hui pas question de s'attarder au chateau... la basse mer est à 16 heures...alors nous filons vers la pointe du Chevet à Saint-Jacut... où nous voici arrivés.

 

 

35  J'explique que nous sommes ici sur des formations assez variées : des roches métamorphiques de type métatexites pour l'essentiel : les parties fondues (le néosome) alternant avec des zones formées de gneiss (le paléosome)...

 

 

 38

 Le tout est souvent très déformé...

 

 

40

 ... comme on voit sur ces photos.

 

 Petite Roche

 L'îlot que l'on voit ici au loin est "la petite roche"...

 

 

41

 ... c'est un pointement granitique... sur lequel maintenant se trouve le groupe...

 

 

42

 ... pour observer (inclus dans le granite) des grenats...

 

 

43

 ... certes plus ou moins altérés...

 

 

43A

 ... mais parfois de belle taille...

 

 

44

 ... comme on voit ici.

 

 

45

 Revenant de "la petite roche' c'est le nom du massif de granite à grenats... et nous dirigeant vers le parking... nous apercevons dans la falaise cet lame claire de pegmatite...

 

 

46

 N'ayant pas eu le temps d'examiner la célèbre pegmatite des Hébihens...nous jetons au passage...

 

 

46A ... un coup d'oeil à celle-ci... reconnaissable à sa couleur claire (avec les métatexites au dessus).

 

 

47

 On n'y trouve pas les énormes mâcles de microcline et les quelques restes de tourmaline des Hébihens... mais les gros cristaux se voient bien cependant...et ici aussi il ya un peu de tourmaline. 

  

 

 Cinquième arrêt : Pen Guen à Saint-Cast

 

 

47A

 Ici (entre la plage de Pen Guen et la pointe de la Garde) la roche est fracturée... et par endroit déformée.

 

 

48 Ce sont des micashistes pour l'essentiel...

 

 

49A  ... passant parfois à des gneiss...

 

 

49

 J'explique ici la différence entre les deux types de roches... différence qui n'est pas dûe à une augmentation du métamorphisme... mais à la compositon initiale des sédiments.

 

 

Sixiéme et dernier arrêt : les mylonites du port de Saint-Cast

 

 

50 Nous sommes ici sur une zone de cisaillement : les roches sont intensément déformées...

 

 

51

 ... elles ont été étirées parfois sur de grandes distances...

 

 

52

 ... comme on voit ici.

 

 

53

 On voit sur cette photo qu'il existe ici deux types de roches dont le comportement est différent : au centre des roches très déformables (de type micaschistes) et de chaque côté des roches grenues (filons de diorite quartzique dit la carte au 1/50.000 de St-Cast).

 

 

54

 Les roches d'origine sédimentaire sont intensément étirées et plissées... et cela se voit bien...

 

 

55

 ... à toutes les échelles.

 

 

56

 Parfois les parties les plus dures (phtanites par exemple) sont réduits à l'état de débris...

 

 

57

 ... come on peut le voir en plusieurs endroits.

 

 58

 Les roches grenues elles sont déformées...

 

 

59

 ... comme on voit ici... où l'érosion souligne bien l'étirement de la roche.

 

 

60

 Une curiosité pour terminer : des sortes de hiéroglyphes (résultat d'un érosion différentielle) apparaissent ici sur la roche grenue au centre ! Grâce au nouveau port cet endroit est maintenant bien accessible... et il y a beaucoup à y voir !

 

 Vu l'heure nous n'avons pu explorer la pointe de la Garde où il y a aussi beaucoup à voir question cisaillement... ce sera pour une autre fois !

   

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article

commentaires

Termite equipment 19/08/2014 13:56

Man! You have got some important study materials there. I wish I was there for this. I love to learn about rocks. The last ones seem to be very different and interesting. I believe asteroids may have played a great part in establishing mineral rich earth surface.