Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 23:28

Le samedi 2 avril 2011 le groupe "P.G.22" a effectué sa 45ème sortie. C'était dans la région de Mur de Bretagne. Nous avions choisi de voir sur le terrain l'ensemble des formations du "synclinorium médian" depuis le briovérien jusqu'au carbonifère.

 

 

RedimensionnerDSCN8466

Notre point de départ étant l'abbaye de Bon Repos... nous ne pouvions faire autrement que d'aller jeter un oeil...

 

 

RedimensionnerDSCN8469

... sur les murs de celle-ci... et notamment sur les fameux schistes à "chiastolite" (une variété d'andalousite)... cela nous a d'ailleurs donné envie d'organiser une sortie spécialement consacrée à l'étude du métamorphisme de contact dans la région !

 

 

RedimensionnerDSCN8476

 Aujourd'hui c'est l'ensemble complet des formations géologiques constituant la bordure sud du synclinorium médian que nous avons décidé de passer en revue... en nous dirigeant d'abord vers les plus anciennes.

 

 

RedimensionnerDSCN8477

 Nous voici à la limite entre le briovérien (sous nos pieds) et le cambro-ordovicien (visible à l'arrière du groupe). Nous sommes en contrebas du barrage du côté morbihanais (en amont de St-Aignan)

 

 

RedimensionnerDSCN8393

 Ce poudingue avec ses petits galets de quartz bien arrondis et légèrement déformés pourrait constituer la partie inférieure de cette formation (le cambro-ordovicien) qui se situe à la base de l'ére primaire...

 

RedimensionnerDSCN8478 ... et qui plus loin (le long de la route allant des forges des Salles à Bon Repos) est formée comme on voit ici de grès très durs (à gauche de la photo) et de schistes (au centre) : un endroit intéressant pour bien voir la différence entre sédimentation et schistosité. Voir aussi plus loin les photos de Michel LE PEUCH 

 

RedimensionnerDSCN4776 Nous sommes ici à Bellevue où se voient bien les deux formations suivantes : le sommet des grès armoricains de l'Ordovicien inférieur (au premier plan avec des niveaux ferrugineux rougeâtres intercalés)... et la base des schistes à Calymènes de l'Ordovicien moyen et supérieur...

 

RedimensionnerDSCN8481 ... des schistes ardoisiers que les participants examinent dans l'espoir d'y trouver quelques restes de ces fameux trilobites nommés Calymènes (dont un exemplaire vient de leur être présenté).

 

RedimensionnerDSCN8480

 A défaut de fossiles, ces formations riches en oxydes de fer que l'on trouve vers le sommet des grés armoricains... intéressent aussi certains.

 

RedimensionnerDSCN8482

 Nous voici maintenant sur un niveau de schistes graphiteux (nommés aussi ampélites) qui sont d'âge Silurien et riches en pyrite.

 

RedimensionnerDSCN8484Dans la vallée du Daoulas ce sont des schistes de la base du Dévonien que nous examinons ici... ceux là même qui ont été exploités en carrière près du manoir de Liscuis... et que nos ancêtres ont utilisés pour les célèbres allées couvertes du coin ! 

 

RedimensionnerDSCN8488

 En remontant vers Laniscat, le groupe observe pour terminer des formations d'âge carbonifère (des schistes ardoisiers très fins avec des niveaux plus clairs de roches d'origine volcanique).

 

Je viens de recevoir de nombreuses photos de Michel LE PEUCH (envoyées par son ami Yannick LE DUIGOU). En voici quelques unes en complément des miennes

   

01

 Voici vues de près les chiastolites...

 

 02

 ... visibles dans les murs de l'abbaye.

 

03

 Voici la vue que nous avions en arrivant au barrage (côté morbihannais)... on le voit ici d'en haut...

 

04

 ... et ici d'en bas une fois le versant descendu pour arriver à la limite briovérien et cambro-ordovicien.

 

06

 C'est près de cet ancien lavoir que se situe le contact entre les deux formations dont j'ai déjà parlé : le briovérien (autour de 600 millions d'années) et le cambro-ordovicien (base de l'ère primaire - environ 500 Ma) ...  cela se voit dans le paysage car le briovérien est moins résistant à l'érosion.

 

07

 Gros plan d'abord sur ces schistes (plus siliceux et plus durs que les schistes briovériens)...

 

08

 ... puis sur les poudingues dont on voit  bien le caractère légèrement étiré.

 

09

 En remontant la série cambro-ordovicienne on voit les deux faciès : l'un plutôt schisteux (en haut à gauche), l'autre plutôt quartzitique (au premier plan)...

 

10

  ... mais un quartzite moins homogène...

 

10A

 ... que celui du grès armoricain qui lui succède et qui se voit ici au sommet de la remontée (là où est construit le barrage).

 

11

 Non loin des forges des Salles, voici toujours le cambro-ordovicien (gréseux à l'arrière plan et schisteux au premier plan de la photo)...

 

12

 ... avec un pendage différent : à 45° environ pour la sédimentation (au fond) et presque vertical pour la schistosité (au premier plan à gauche).

 

13

 Nous voici dans la carrière de Bellevue pour observer le passage des grès armoricains aux schistes à Calymènes.

 

14

 Un gros plan maintenant sur les ampélites du Silurien que nous avons vues sur le bord de la route dans la région de Caurel.

 

15 Puis une vue des schistes de la base du dévonien (les schistes de Liscuis) dans la vallée du Daoulas...

 

17

 ... et nous arrivons au niveau des schistes carbonifères...

 

18

 ... avec ces niveaux volcano-sédimentaires de couleur claire intercalés : des tufs peut-être... avec de curieuses petites lentilles rouges (comme celle que l'on devine vers le haut au centre de la photo).

27 avril : Je viens de recevoir l'avis d'un spécialiste (auquel Marie Denise a envoyé un échantillon de la roche et des petites lentilles rouges intercalées). Voici ses conclusions : "La roche blanche est du talc-schiste (ancienne serpentinite)" et les petite lentilles rouges "des intercalations ferrugineuses résultant d'une concentration plus forte en oxyde de fer due probablement à une hétérogénéité initiale de la serpentinite (sulfures au départ)" 

 

Sur le blog figurent toujours aussi les photos de la sortie de septembre 2010 qui complètent celles-ci (nous avions alors fait un circuit aux alentours de la ville de Mur et dans la vallée de Poulancre) 

  

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article

commentaires