Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 20:38
La ville de Lamballe offre à qui sait les découvrir des richesses naturelles variées et de superbes sites. Ce samedi 7 novembre nous étions une trentaine de participants à suivre le parcours que Jean-Paul BARDOUL avait reconnu pour nous. Un parcours qui a laissé certains désireux de revenir (au printemps par exemple... ou encore à un moment différent de la journée) tellement il y a à voir.


Partis du déversoir de l'étang, nous montons d'abord vers le site de l'ancienne ville (où autrefois était construit le chateau et où se trouvent maintenant cimetière, chapelle et collégiale). Comme vous le voyez : on est en pleine nature !


Nous voici arrivés près de l'entrée du cimetière et en contrebas de cette petite chapelle (bâtie paraît-il à l'emplacement d'un édifice plus ancien)...


...environ 35 mètres plus haut que l'endroit où nous avons laissé les voitures... Jean-Paul explique ici la raison de cette différence rapide d'altitude en nous montrant (carte géologique à l'appui) que nous avons quitté une zone basse formée par des schistes pour monter sur le "granite de Quessoy Lamballe"...


Ce "granite" que nous rencontrons ensuite abondamment dans les murs anciens (comme on voit ici) est en réalité plus ou moins lité car il a été transformé (étirement et métamorphisme) par l'orogène cadomien et est devenu un "orthogneiss". Nous sommes ici de plus sur l'extrémité de ce massif : un lieu défensif idéal autrefois... raison pour laquelle un chateau y fut édifié...


... nous continuons à monter... mais le long des axes routiers cette fois... et avec (comme vous le voyez) un beau soleil d'automne ! 


 ... pour atteindre la place située en face de la Collégiale (là où il y a le Monument aux Morts)...


... là, ce n'est plus de géologie dont il est question (encore que Monument aux Morts... murs de la Collégiale... méritent quelques explications)... mais de botanique !


Si la question est simple : "Pourquoi les feuilles changent-elles de couleur et tombent-elles ?"... la réponse est beaucoup plus compliquée... et Jean-Paul nous en précise en détail tout le mécanisme.


Ainsi renseignés, nous poursuivons notre périple... toujours dans un cadre splendide...


Un petit arrêt ici pour observer la grande variété des plantes qui poussent sur les murs... surtout lorsque ceux-ci sont anciens car alors c'est de la terre (et non pas du ciment) qu'il y a entre les moellons.


Nous arrivons ainsi au voisinage de l'église St-Martin... et les explications botaniques continuent : ce que Jean-Paul tient avec sa main droite est une "cardère" dont il nous explique le rôle autrefois pour "carder" la laine... et voyez que dans la main gauche il a encore d'autres plantes à commenter !


 Le groupe quitte maintenant la place de l'église St-Martin (que l'on voit à droite) pour descendre en longeant (là où je me trouve pour prendre la photo) le mur du Haras...


... ainsi, nous atteignons (un peu plus bas) ces anciens lavoirs non loin du Gouessant...


Après avoir exploré les "hauteurs" de la ville nous voici donc dans la "partie basse"...


Le ciel jusqu'à présent était clément ! Voici les parapluies qui s'ouvrent...les choses seraient-elles en train de changer ?... Alors que notre guide nous parle longuement du gui - lequel est très abondant sur les arbres alentour (mais pas n'importe lesquels !)...


... les peupliers (surtout les plantations récentes... qui sont des espèces importées et souvent des clones) sont infestées de gui (que certains oiseaux propagent allègrement...). Ici nous voyons aussi des aubépines atteintes alors que les chênes par exemple (n'en déplaise aux druides...) se défendent efficacement contre la plante suçeuse de sève.


Le gui sur les peupliers au second plan... vous avez vu !...
Dans le combat là-haut entre nuages (pourtant bien noirs !) et soleil (bien présent lui aussi !)... c'est le second qui va l'emporter et les parapluies vont se refermer les uns après les autres !

... ce qui va nous permettre (un peu plus loin et toujours au bord de l'eau) de tout savoir sur la reproduction des aulnes qui colonisent les lieux.


Nous revenons maintenant vers le centre ville... en longeant toujours la vallée du Gouessant...


... en empruntant des sentiers piétons...


... qui font penser que nous sommes en pleine nature...


...alors que nous arrivons au centre ville...


... en plein coeur de Lamballe... dont la Collégiale apparait maintenant en position dominante.


Voyez que je ne suis pas le seul à trouver les lieux éminemment photogéniques... malgré la présence ici de nombreuses voitures.


Tiens ! Il semble y avoir quelque chose à observer un peu plus loin...


...voici l'endroit montré par Annie sur la photo précédente... regardez bien le centre de la photo : c'est lui que je vais agrandir sur la photo suivante...


... pour tenter de vous montrer ce qui est ici l'objet de l'attention du groupe : un mignon rat (tout blanc) qui prenait ses aises au bord de l'eau ( mon zoom malheureusement est limité et l'animal n'apparait pas très gros sur la photo !)


Tout cela pour vous dire qu'il n'y a pas que de la géologie, de la botanique... canards, poules d'eau (en plus du rat ci-dessus) fréquentent aussi les lieux sans paraître dérangés outre mesure par les piétons que nous sommes.


Le patrimoine bâti - en particulier de très nombreux lavoirs (anciens...mais bien entretenus et mis en valeur)- est fort bien conservé tout le long du cours d'eau...


Nous voilà revenus à l'endroit d'où nous sommes partis (le parking du déversoir de l'étang). Il est près de 17 heures... la sortie se termine... chacun en gardera sûrement un excellent souvenir ! 


La prochaine sortie : "Visite d'une unité de méthanisation" ne sera pas le samedi 21 novembre (comme indiqué sur le programme) mais le samedi 5 décembre.
Rendez-vous le samedi 5 décembre :
14 heures :  à St-Brieuc (Place de Robien)
14 h. 30 : église de Plélo.
Visite de l'élevage de porcs d'Alain GUILLAUME qui a inauguré en octobre 2009 sur son excploitation la première unité de méthanisation bretonne. Outre les lisiers générés par plusieurs élevages locaux, des déchets verts et des graisses issues de l'industrie agro-alimentaire sont retraités sur place et transformés en biogaz qui sert à la fois au chauffage et à la production d'électricité pour l'exploitation elle-même et les maisons du hameau. Après production de gaz, le reste de matière peut servir d'engrais plus sain que le lisier. 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Françoise de La Parvole 28/01/2010 17:45


Bravo pour ce blog Guillaume ! Très simple donc facile à regarder, lire, comprendre et apprécier toutes les infos.
Je compte bien y revenir.