Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 12:18

Le groupe "Patrimoine géologique 22" existe depuis la fin de l'année 1999 et a commencé en 2000 à faire des sorties dans le but de faire mieux connaître les principaux sites géologiques de la région.
Voici un petit aperçu des 38 premières sorties du groupe .


C'est dans l'estuaire du Jaudy, sur la rive ouest, à la pointe de Pen Palluc'h (et à marée basse) que les premiers adhérents du groupe PG22 se prosternent et s'interrogent devant les plus vieux terrains qui soient (environ 2 milliards d'années) : nous sommes le 6 mai 2000...


... et c'est ce mélange d'amphibolites (sombres) et de gneiss (plus clairs) de l'Icartien que nous examinons en détail pour essayer de comprendre sa mise en place. L'Icartien, nous y reviendrons plus loin !


Au début, nous n'hésitions pas à sortir un peu du département : nous sommes ici reçus par Jean PLAINE au musée de l'Institut de géologie de la fac de Rennes (Beaulieu) où les tableaux de Mathurin MEHEUT et de Yvonne JEAN-HAFFEN...

 

 

... mais aussi l'abondante collection de roches et minéraux... ne laissent personne indifférent !


C'est pourquoi nous y sommes revenus par la suite (en 2006 précisement... et en plus grand nombre !)...


... car on ne lasse jamais d'explorer avec Jean PLAINE les hauts lieux de la géologie du Massif Armoricain dont proviennent les multiples échantillons rassemblés ici !


Puisque nous sommes en Ille et Vilaine, restons-y... le temps de cette quatrième sortie du 27 juin 2001...


... nous visitions en effet ce jour là les carrières du Rheu (près de Rennes) où la Société Rennaise de Dragages exploite des sables rouges du Pliocène (avec aperçu par endroits du Rédonien situé juste en dessous).


Mais pourquoi aller si loin ? Il y a suffisamment à découvrir dans le 22 ! Et d'ailleurs désormais nous n'en sortirons pratiquement plus... Ici nous sommes à la pointe d'Erquy, à la limite entre un filon de dolérite (à gauche) qui s'est mis en place dans les formations rouges (à droite on voit bien le "miroir de faille"en bordure du filon).


On ne peut faire une sortie géologique à Erquy sans faire un tour (à marée basse !) à la pointe de La Heussaye pour observer les formations volcano-sédimentaires du Briovérien : ici, Christophe NOBLET nous explique la différence entre stratification et schistosité...


... mais bien sûr pas question d'explorer la pointe de la Heussaye sans s'intéresser aux "laves en coussins" que l'on voit ici au premier plan, intercalés dans des formations sédimentaires (redressées à la verticale) que l'on voit au fond.


Après Erquy, c'est Brigitte JACOB qui nous reçoit dans la région de Callac, le samedi 15 décembre 2001, pour notre septième sortie...


...après les "laves en coussins" de Lohuec, voici les amphibolites à grenats de Calanhel...


 ... ainsi que quantité d'autres minéraux que des minéralogistes, connaissant bien le secteur, nous font découvrir.


Le 23 mars 2002, nous voici dans la région de Ploumanac'h. C'est donc notre huitième sortie...

 

 

... ce n'est pas seulement de granite rose dont il est question : notre guide Xavier LE GAL nous fait découvrir quantité d'autres choses !


Ensuite, pour notre neuvième sortie, c'est Michel BALLEVRE qui est venu nous parler des formations du fond de la baie de St-Brieuc. Ici, nous sommes à Fontreven...


 ... non loin de ce premier arrêt, ce sont des poudingues comparables aux poudingues de Cesson mais très déformés et que l'on trouve entre l'Hôtellerie et St-Guimond...


... et pour terminer nous voici sur des formations sombres en enclaves dans la "formation de Morieux", non loin de la diorite (variété trondhjémite) de St-Maurice (Pentévrien).


Pour notre dixième sortie, le 13 juillet 2002, c'est Jean-François HERRY qui nous fait découvrir les carrières de kaolin de Quessoy...


...avant de nous parler de l'origine, du traitement, de l'utilisation... du produit par la SOKA.


Le 14 septembre 2002, voici le groupe (qui s'est étoffé entre temps) revenu à ses premières amours : l'Icartien ! C'est toujours Colette LERICHE qui est notre principale guide...


...après Port Béni (photo précédente), elle nous fait découvrir ici le site (et les gneiss) de Gouermel...


... une sortie classique donc (par rapport à la première). Après Port Béni et Gouermel, le groupe en effet ira voir la pointe de Bihit à Trébeurden et le site du Ranolien en Ploumanac'h... mais auparavant nous faisons ici un petit arrêt fort agréable... et je me souviens que c'est au cours de celui-ci que Michel BOIVIN nous a parlé de l'île St-Gildas où l'association a fait l'année suivante une sortie inoubliable. Comme quoi la géologie... cela mène à tout !


Le 5 octobre 2002, pour notre douzième sortie, Gilles MARJOLET nous a parlé d'hydrogéologie dans la région de la Noé Seiche (commune du Foeil près de Quintin)...


... où nous furent présentées toutes sortes d'installations... en particulier, ce jour là nous avons découvert, en examinant les enregistrements de nombreux  piézomètres, l'existence des "marées terrestres".


C'est la région de Dolo et de Rochereuil (photo suivante) que nous avons choisie pour notre treizième sortie le 11 janvier 2003 sur une idée de Xavier LE GAL qui avait remarqué en passant dans le coin des formations curieuses comme celles que l'on voit ici...


... ou encore celles qui forment ce superbe paysage : des grès sur la hauteur, des schistes (avec des fossiles...rares cependant : nous n'avons trouvé que des graptolites !) en bas, au niveau de l'étang. 


C'est encore Michel BALLEVRE qui nous guide le samedi 22 février 2003 pour notre quatorzième sortie consacrée à l'étude du Pentévrien entre Port Morvan (dont on voit ici les gneiss datés à -746 millions d'années) et Jospinet (photo suivante)...


... c'est ici, à l'ouest du port de Jospinet, que Jean COGNé a soupçonné l'existence de formations plus anciennes que le Briovérien auxquelles il a donné le nom de Pentévrien (du nom de la région du Penthièvre où nous nous trouvons). 


Ici nous examinons la formation du Légué, au niveau de la pointe de St-Laurent...


...pour y découvrir de superbes déformations. C'est ce jour là aussi que nous avons cherché en vain les "laves en coussins" de la pointe du Roselier mais ce n'est que partie remise !


Le 14 juin 2003, Colette LERICHE nous a entraînés en différents points de cette région aux alentours de Mur de Bretagne...


... où, en plus de ampélites pyriteuses examinées ici, nous avons pu voir les fameux schistes à andalousite (variété chiastolite) de l'étang des Salles de Rohan, les quartzites à grenats de Plélauff, etc...


Le 30 août 2003, pour notre dix-huitième sortie, nous avons examiné les formations briovériennes de la côte allant de Trédrez ("formation de Plestin les Grèves")...


... vers le port de Locquémeau ("formation de Locquirec" dont on voit à l'arrière du groupe les "tufs acides et schistes verts")


Les plissements dans les roches sédimentaires de la formation de Binic se voient bien ici au niveau de la plage du Moulin entre Etables et St-Quay Portrieux...


...et vous voyez ici les diférents aspects que peut prendre la diorite du massif de St-Quay. 


Nous voici maintenant en baie de la Fresnaye, sur la plage de Chateau-Serein : quand ils ne sont pas recouverts par le sable, on voit bien les "coussins de lave" ci-dessus...


... et plus loin, en allant vers le Fort La Latte, on remarque dans la diorite des masses plus sombres qui correspondent à un magma plus basique.


Nous sommes le 6 mars 2004 et le groupe effectue sa vingt-et-unième sortie. Nous sommes dans le Trégor (photo ci-dessus)...


...et, ensuite, dans la vallée du Trieux (sur les grèves de Keralain), où nous découvrons ces superbes cristaux d'amphibole (hornblende).


Entre la célèbre plage Bonaparte où le groupe arrive (enmené par Xavier LE GAL)...


... et Bréhec où des traces de vagues vieilles de 470 millions d'années nous attendent... nous avons découvert une grande variété de roches et minéraux le 24 avril 2004 à l'occasion de notre vingt-deuxième sortie.


Autour du massif de Bécherel, il y a beaucoup de choses à voir : depuis le filon de quartz de Guenroc (sur lequel le groupe se trouve ici)...


... jusqu'aux faluns de Tréfumel St-Juvat utilisés ici comme "pierres de jauge"... en passant par de nombreuses carrières avec métamorphisme de contact... C'est là qu'a eu lieu notre vingt-troisième sortie le samedi 30 octobre 2004.


Descendre dans l'Anse des Sévignés (entre le cap Fréhel et Le fort La Latte) et à partir de là explorer les différentes formations géologiques jusqu'à la pointe de Chateau Renard, n'est pas de tout repos et ne peut se faire sans consulter l'horaire des marées ! Mais cela laisse des souvenirs inoubliables : ce filon de dolérite (vu juste au bas de la descente)...


... et ces "conglomérats lie de vin" (aperçus un peu plus loin)... ne sont que 2 exemples parmi beaucoup d'autres... de ce que nous avons vu le samedi 30 octobre 2004, lors de notre vingt-quatrième sortie.


Pour notre vingt-cinquième sortie, le samedi 12 février 2005, nous avons remonté la vallée de la Rance entre Langolay et La Richardais et avons fait un dernier arrêt à St-Briac. Cela nous a permis de voir toute la série des roches métamorphiques : du micaschiste que l'on voit ici...


... jusqu'aux migmatites (photo ci-dessus) et granites d'anatexie, qui sont le terme ultime des transformations subies par les roches sédimentaires du briovérien suite à un métamorphisme régional de plus en plus poussé.


Nous voici dans l'énorme carrière de Tressigneaux : une gigantesque excavation ouverte dans les amphibolites de Lanvollon...


... une roche très sombre (dont on voit ci-dessus un gros plan) et que l'on retrouve en enrochements un peu partout. Xavier LE GAL (notre guide pour cette vingt-sixième sortie) nous a aussi montré les leptynites (qui accompagnent ces amphibolites) ainsi que les "métagabbros de Squiffiec". 


Pour notre vingt-septième sortie, Gilles MARJOLET nous a proposé (le samedi 16 avril 2005) une étude de l'hydrogéologie des Monts d'Arrée. Nous voici donc encore (exceptionnellement !) sortis du 22 pour arriver cette fois dans le 29... Ce fut une superbe balade où il fut question bien sûr des nappes aquifères mais avec des vues grandioses sur de magnifiques paysages et monuments divers comme ici l'allée couverte du Mougau dans les environs de Commana...


... en fin de parcours, on voit ci-dessus notre dernier arrêt : nous sommes (vous l'avez sans doute reconnu) en train d'escalader les granites du Huelgoat (chaos du Moulin, rocher du Diable, roche tremblante...)  Entre temps des ardoisières, des captages, le sommet de St-Michel de Braspart, les tourbières du Yeun Ellez...furent visités...et commentés. 


Pour notre vingt-huitième sortie, le 25 juin 2005, nous sommes dans la région de Locquirec, à la découverte de l'Icartien (une fois de plus) et du Briovérien...


...cet orthogneiss, par exemple (traversé par un filon d'aplite) rappelle tout à fait celui que l'on observe à Port Béni, où il a été daté à 2 milliards d'années.


Nous débutons notre vingt-neuvième sortie en observant les gneiss de St-Cast (comme ceux qui ont servi à ériger ce monument à N.Dame de la Garde) et les nombreuses zones de cisaillement qui les affectent...


Nous pique-niquons au soleil, dans un site superbe aux alentours de chateau du Guildo... dont nous examinons les sous-bassements en micashistes et gneiss avec filon de dolérite (mais la dolérite la plus célèbre de la région, nous la verrons en fin de sortie de l'autre côté de l'Arguenon)...


Nous voici maintenant à l'extrémité de la presqu'île de St-Jacut (au voisinage de l'île des Ebihens). Des gros cristaux de tourmaline y ont fait longtemps la joie des collectionneurs de minéraux (qui ont complètement pillé le site). Il reste cependant ces grosses macles de feldspahs...


...s
ur un autre îlot, ce sont des grenats (comme ceux que l'on voit ici) qui sont abondants dans le granite local... et bien sûr il y a autour de cette pointe de St-Jacut toute une variété de roches métamorphiques (des migmatites principalement).


Les dolérites célèbres dans la région sont celles que nous montre ici Ange RENOUARD : ce sont les "pierres sonnantes (PS !) du Guildo.


Sur le Sillon du Talbert (que nous explorons ici le 24 juin 2006)...


... c'est fou tout ce que l'on peut rencontrer comme galets provenant des formations géologiques voisines du Sillon (voir schéma) ou parfois de formations plus lointaines encore.


Les "laves en coussins" de la pointe du Roselier (témoins d'un volcanisme sous-marin à grande profondeur) que nous n'avions pas trouvé lors d'une précédente sortie, les voici ! C'est le 9 septembre 2006 que nous les localisons présisément, au cours d'une sortie entre cette pointe du Roselier et les Rosaires.


La sortie du lundi 6 novembre 2006 vit un petit groupe profiter d'une grande marée pour faire le tour complet de la presqu'île d'Hillion...


...avec la découverte ici aussi (non loin de la plage de Lermot) de "laves en coussins"

On voit sur cette photo le "linéament quartzeux" qui s'étend sur près de 40 kilomètres entre la région de Plédran et les environs de Moustéru et que Jean-Paul BARDOUL nous a fait découvrir en détail, le 7 avril 2007 au cours de notre trente-quatrième sortie.


La sortie suivante (la trente-cinquième donc) nous fit découvrir les principales formations géologiques du Mené...


... avec (en finale), cette petite pause dans un bistrot de Moncontour.


Trente-septième sortie : étude des formations volcaniques de la région de Plouézec...


...avec, en finale, un arrêt chez Michel LE PEUCH qui habite le secteur et nous montre des échantillons de roches et minéraux récoltés par lui dans la région.


Nous voici lors de notre trente-huitième sortie le jeudi 5 juillet 2008 : nous sommes aux Vallées pour observer la microdiorite de la pointe de Piégu et les deux formations qui l'encadrent (dans le temps) : le briovérien d'Erquy-Lanvollon et les conglomérats qui sont à la base de la série rouge d'Erquy-Fréhel. C'est ce jour là que nous avons aussi observé les formations quaternaires du lieu... et que nous avons décidé de faire appel à Jean-Laurent MONNIER pour en savoir davantage... d'où notre 39ème sortie qui figure en détail sur le blog... et qui m'a incité à parler de ces 38 premières sorties.

Pour les sorties suivantes : voir le blog (catégorie géologie)

Partager cet article

Repost 0

commentaires