Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 18:27
Grande marée, beau temps... Vivarmor Nature avait donné rendez-vous, pour la quatrième sortie 2009, sur le parking de la pointe de Piégu à tous ceux qui voulaient en savoir plus sur la région du Verdelet. Les participants n'ont pas été déçus !
Lundi soir : je viens de mettre (voir à la fin) des photos d'animaux rencontrés au cours de la sortie que Sylvie BAN-DANIO vient de me faire parvenir.



Sur le parking les participants rassemblés (35 personnes au total) écoutent les explications de Michel GUILLAUME sur la géologie et de Sylvie BAN-DANIO sur la biologie générale de la région


 Le groupe se rend tout de suite jusqu'à l'îlot du Verdelet (que l'on voit ici à l'arrière plan) pour voir le plus de choses possible sans risquer d'être surpris par la marée montante.


Coquillages, crustacés, poissons... Sylvie est intarissable...


Non seulement elle donne toutes les explications possibles sur chaque espèce...


... mais chacun peut ensuite observer à loisir les animaux dans cet aquarium portatif comme on le voit ici.. Le seul participant déçu est un habitant du coin qui aurait souhaité conserver quelques uns des animaux pour son aquarium : Vivarmor se fait une règle de tout remettre en place après observation !


Il n'y a pas que ce qui vit dans l'eau : les oiseaux aussi sont observés d'autant que Jérémy (qui était sur les lieux pour compter et interroger les pêcheurs à pied dans le cadre d'une étude lancée depuis plusieurs années déjà) vient de rejoindre le groupe.


On voit ici les participants effectuant le retour : nous laissons derrière nous l'îlot du Verdelet pour revenir vers la pointe de Piégu en empruntant comme à l'aller mais en sens contraire le "tombolo' qui relie l'îlot à la côte. Plus loin, il y a une autre photo (de Alain COSSON) qui montre le groupe à l'autre extrémité du tombolo.


 Une fois le tombolo franchi, nous pouvons nous attarder à loisir sur l'estran...


... où, à nouveau Sylvie nous parle en détail de tout ce que nous n'avons pas encore découvert...


... et Dieu sait s'il y en avait des choses !


 Jérémy aussi d'ailleurs avait beaucoup à dire sur la gestion par Vivarmor de l'îlot du Verdelet et des rochers environnants.


Cependant, la mer continuant à remonter, c'est sur le parking que Sylvie continue ses explications...


...elle a en effet, dans sa voiture, quantité de choses encore à nous montrer et à nous expliquer...


  ... depuis le temps en effet qu'elle anime, pour l'association, des interventions dans les écoles...


... elle a une riche collection de photos... et je lui ai demandé de m'en confier quelques unes (parmi ce que nous avons vu) et comme pour les libellules (voir sortie "Libellules"), je vais essayer, prochainement, de vous en présenter quelques unes...

En attendant les photos de Sylvie... en voici 3 qui m'ont été envoyées par Alain et Simone COSSON :


Ici le géologue de service présente la roche locale : la microdiorite de Piégu.


Voici un curieux crustacé décapode qu'Alain a pris en gros plan : c'est un "macropode" me dit Sylvie (et il en existe plusieurs espèces... on ne peut donc pas lui donner un nom plus précis).


Le retour du groupe, au niveau du tombolo... avec le Verdelet en arrière plan.

Voilà, pour terminer, une dizaine de photos, représentant des animaux observés, que Sylvie vient de me faire parvenir :


Sur les rochers (et parfois sur le sable) il y avait de nombreuses pontes. Ici il s'agit d'une ponte de Pourpre (l'animal est décrit plus loin). Les Pourpres (Nucella lapillus) possèdent une glande qui sécrète un liquide utilisé autrefois pour colorer les étoffes : la couleur jaune (et parfois un peu rosée) de ces oeufs en provient.


Ici c'est un Crabe dormeur (Cancer pagurus). C'est dans cette position que nous l'avons effectivement observé sur les rochers non loin du Verdelet.


Pour rester dans la famille des crustacés décapodes, voici une Galathée (ou Tape Cul) dont l'abdomen est replié sous le corps.


Au centre de la photo, sur le bleu d'une valve de moule on voit une coquille de gastropode allongée : c'est celle d'une "Nasse" (Nassarius reticulatus). Sylvie venait de nous montrer comment cette Nasse se retourne quand on la tient en main. Mais ici aucune chance de voir la Nasse se retourner : elle est décédée et c'est un troisième crustacé décapode, un Bernard l'Ermite (ou Pagure) qui occupe les lieux et que l'on voit montrer le "bout de son nez". L'animal dont l'abdomen est mou s'abrite où il peut !


Puisque nous avons commencé à parler "coquillages", continuons avec ces Pourpres (dont la ponte figure plus haut). Notez la présence aussi de balanes (les petites et les plus grosses appartiennent à deux espèces différentes). Les balanes ne sont pas des coquillages mais des crustacés !


Cet autre coquillage est un Cormaillot (Ocenebra erinacea). Pourpres et Cormaillots sont tous les deux des coquillages "perçeurs" : les trous dans les coquilles de moules et autres (dont Sylvie nous a abondamment parlé), c'est leur travail.


Nous avons également observé cette éponge orange du genre Suberites (un animal assez rudimentaire pour ce qui est de l'organisation) que l'on trouve accrochée soit à la roche soit sur d'autres animaux. Pour se nourrir l'éponge fait entrer de l'eau de mer par de multiples petits orifices, filtre cette eau, retient les particules nutitives et rejette le liquide filtré par des orifices un peu plus grands: les oscules


Avec cette Etoile bossue (Asterina gibbosa), c'est la famille des échinodermes qui apparait. La symétrie est radiée avec 5 divisions...


 ... et même s'il ressemble plus à un boudin qu'à une étoile de mer, l'Holothurie (ou Concombre de mer) que l'on voit ici a, lui aussi, une symétrie radiée d'ordre 5...


Le voici (dans son milieu cette fois !) montrant à la fois ses "pieds" (alignés selon 5 bandes : ici on en devine 3) et les tentacules ramifiés qu'il possède autour de la bouche (extrémité située vers le bas).

La prochaine sortie se fera encore dans la région puisque c'est "Autour du chateau de Nantois" que Vivarmor vous convie le samedi 25 avril 2009.





Partager cet article

Repost 0

commentaires