Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 21:06

Sous le soleil, une trentaine de personnes ont parcouru 2 sites différents à la recherche des libellules : la "queue d'étang de Jugon" et les landes de La Poterie. Les photos que j'installe sur le blog ce soir vous montrent surtout les participants. Car comme vous pensez bien : prendre des personnes ou des paysages c'est facile... prendre des insectes aussi petits et aussi mobiles que les libellules, ce n'est pas donné à tout le monde ! Aussi ai-je demandé aux experts de m'envoyer des "gros plans" de la dizaine d'espèces de libellules rencontrées. Dès que je reçois ces photos, je les ajoute aux miennes...

Voilà, je viens de recevoir les photos des libellules observées : vous les trouverez à la fin de l'article.
Vous pouvez cependant continuer à consulter le site de Florence et Marc dont voici l'intitulé :
http://odonates22.chez-alice.fr/
Rappelons aussi qu'un atlas coordonné par Vivarmor Nature est en cours de réalisation dans les Côtes d'armor et que les données sont à envoyer à Patrick LE DU ( le-du.patrick@wanadoo.fr ).
Pour les libellules que vous avez prises en photos et dont vous ne connaissez pas le nom, faites :
odonates22@aliceadsl.fr (Marc, Cécile et Florence sont à votre disposition...sans vous promettre de pouvoir tout identifier bien entendu !)


On voit ici les participants à leur arrivée sur le parking de l'église à Jugon les Lacs...


De là, nous sommes allés vers la "queue de l'étang" de Jugon. On voit ici quelques unes des voitures garées sur le chemin qui y descend.


Déjà sur ce chemin, les filets de nos "experts en capture de libellules" (on voit Jérémy au premier plan) font merveille et permettent de réaliser les premières observations.


Ne reste plus qu'à mettre en boite l'espèce capturée et à la faire passer de main en main pour observation. On voit ici que les plus jeunes ne sont pas les moins intéressés !


Puis nous continuons à descendre... cependant que les porteurs de filets sont toujours à l'affût.


Maintenant l'étang est en vue...


... nous traversons avant d'y arriver une "bande enherbée" (qui a pour but d'éviter la pollution depuis les cultures qui sont au-dessus) et qui favorise aussi la biodiversité locale.


Nous voilà maintenant au bord de l'eau...


... là où la capture peut se faire même à la main...


... et où les photographes s'en donnent à coeur joie... on voit ici des spécialistes super-équipés (mais avec un peu de patience un appareil ordinaire suffit, nous dit Florence !)

... cependant que les experts classent et déterminent...


 ... et que tout le monde écoute les explications avec la plus grande assiduité !


On voit ici que les "petits" ne sont pas les moins assidus...


... et que si les libellules les intéressent... ils n'hésitent pas à mettre en boite aussi d'autres "bestioles" !


Après Jugon, nous voici maintenant à l'entrée du site de la Poterie.


Là, le paysage change du tout au tout sauf qu'ici il y a des mares d'eau aussi...


... et que (aux alentours de ces mares)  Patrick a toujours quantité de libellules à présenter.


Nous surprenons aussi quelque batracien (tout jeune il est vrai et fort mignon !) comme cette raînette...


... quelques prédateurs ont également laissé des traces de leur passage : ici c'est une mue de serpent (couleuvre sans doute) mais nous avons vu aussi des "restes de repas" d'un renard (aux détriments d'un geai).


Nos "naturalistes en herbe" sont toujours aussi actifs et tout les intéresse...


... pas seulement les libellules mais aussi les papillons.


Les explications elles, ne tarissent pas...


... les photographes ne se lassent pas de "mettre en boite".


Et enfin, regardez bien ici : vers le haut de la photo on voit une toile d'araignée... et aussi la propriétaire (une argiope sans doute). Et que vient-elle de manger ? Mais oui, c'est bien une libellule dont on voit les restes dans la toile ! Nous n'avons cependant pas pousser le zèle jusqu'à en déterminer l'espèce et avons laissé la "dame à 8 pattes" digérer tranquillement !


Et enfin nous voici arrivés à l'autre bout de la lande (l'endroit est le calvaire des Houssas si je ne me trompe...). Un peu de repos fait du bien avant de revenir aux voitures ! Remarquez qu'à droite il y a cependant toujours des "actifs" filet en main !

Voici maintenant les photos que Florence, Cécile et Marc viennent de m'envoyer (et pour commencer... quelques explications sur le schéma ci-dessous vous permettront de mieux savoir de quoi on parle !)


Comme pour tout insecte qui se respecte, le corps d'une libellule est divisé en "Tête-Thorax-Abdomen". La tête porte les yeux, le thorax porte les pattes et les ailes, à l'extrémité de l'abdomen (qui est très long !) il y a les organes reproducteurs.

Voici d'abord le sous-ordre des zygoptères : ce sont de petites libellules à l'abdomen fin, aux yeux bien séparés et avec des ailes approximativement de même largeur. Ce sous ordre est représenté ci-dessous par des Lestes et des Agrions

Leste verdoyant (Lestes virens) : nous en avons observé plusieurs mâles et femelles sur les landes de la Poterie. Ce sont des libellules de petite taille, peu communes dans notre département. Ici c'est une femelle : ptérostigmas bruns avec de chaque côté une ligne claire, arrière de la tête bicolore.


Lestes verts (Lestes viridis) : "petites libellules de grande taille" (comme vous voyez : tout est relatif !), très communs en fin de saison. Ces 3 couples sont en train de pondre sur une branche de saule. Nous les avons observés à Jugon.


Agrion élégant mâle (Ischnura elegans) : l'espèce est très commune et nous l'avons observée aussi bien à Jugon qu'à la Poterie. L'abdomen est noir avec une tache colorée (bleue chez le mâle adulte) bien visible sur le huitième segment. Les ptérostigmas sont bicolores.


Agrion porte coupe (Enallagma cyathigerum) : ceci est un mâle observé à Jugon (segments 8 et 9 bleus chez le mâle adulte et un unique trait noir sur le côté du thorax- deuxième segment abdominal bleu sur lequel se détache un dessin en forme de coupe noire).


Voilà : il manquait un agrion parmi ceux que nous avons observé. C'est celui-ci, l'Agrion de Vander Linden (Erythromma lindeni). Essayez donc d'apprendre le nom par coeur : c'est bon pour la mémoire et cela vous permettra d'épater vos amis ! Ceci dit à quoi le reconnait-on (par rapport à son voisin du dessus, par exemple ? Réponse de Florence : "à ses yeux très bleus et aux traits bleus au-dessus de la tête" et pour ce qui est de l'abdomen : "deuxième segment entièrement noir sur le dessus, dessins noirs en as de pique sur les segments suivants, tâche bleue de taille réduite à l'extrémité de l'abdomen". D'accord sur la photo, cela ne saute pas aux yeux !
C'est bien pourquoi il faut aller voir sur le terrain : celui-ci nous l'avons rencontré aux landes de la Poterie...

Voici maintenant le sous-ordre des anisoptères qui sont de grosses libellules avec les ailes postérieures plus larges que les ailes de l'avant. D'autre part ces ailes restent étalées lorsque la libellule est posée. Deux genres sont représentés ci-dessous : les Aeshnes (famille des aeshnidés) et les Sympétrums (famille des libellulidés)

Aeshne mixte (Aeshna mixta). Nous avons observé ce mâle à Jugon. Remarquez les deux bandes jaunes bien visibles sur le thorax. Bravo au photographe qui l'a pris en plein vol !


Aeschne bleue (Aeshna cyanea) : nous en avons observé plusieurs sur les landes de la Poterie. Remarquez les deux grosses taches jaunes sur le dessus du thorax et les bandeaux bleus sur les deux derniers segments de l'abdomen.


Sympétrum rouge sang (Sympetrum sanguineum). Ce mâle se reconnait à ses pattes noires et à son abdomen rouge. L'espèce est très commune et nous l'avons observée aussi bien à Jugon qu'à la Poterie : nous avons vu de nombreux "tandems" (c'est un mot que j'ai appris pour ma part !) en train de pondre au-dessus de la végétation humide.


Sympétrum fascié (Sympetrum striolatum) : c'est à Jugon que nous avons observé ce mâle adulte avec son abdomen rouge. Bien entendu les participants ont pu voir ses pattes noires et jaunes et les larges bandes obliques rouges et jaunes sur son thorax... et bien d'autres choses encore !...

Ainsi se termine donc notre sortie "libellules" du 20 septembre 2008. Rendez-vous les 4 et 5 octobre à Plessala.

Partager cet article

Repost 0
Vivarmor Nature - dans La Poterie
commenter cet article

commentaires