Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 21:24

Contrairement au samedi 24 mai 2008 (où notre sortie géologique au Gouray avait été fortement arrosée), ce samedi 31 mai fut un jour plutôt ensoleillé. Cette seconde sortie "arbres remarquables" (dans l'ouest du département cette fois) a été comme la première un franc succès. Merci Jérémy (sans oublier Catherine) !

Notre premier arrêt est à Lanrodec comme l'indique ce panneau.

 

On voit ici les participants à la descente du car avec à leur tête Jérémy (premier à droite et de profil) et Vincent, notre nouveau Président (cinquième en partant de la droite, veste bleue).


L'arbre observé ici est un cyprès de Lambert. D'une hauteur de 21 mètres et d'une circonférence de 6 m. 20, ce cyprès (classé dans la catégorie "beaux arbres" et non pas "arbre remarquable" comme les autres que nous allons voir), n'aurait que 80 ans environ.

Jérémy explique à un public intéressé et attentif tout ce qu'il faut savoir sur cet arbre et de nombreux participants (comme Jean-Marie que l'on voit avec son fils au premier plan) interviennent également pour poser des questions ou apporter des précisions.

Après cela les participants rejoignent le car (ou la voiture de Monique pour ceux qui n'ont pas trouvé place dans le car où le nombre était limité à 53). On voit bien à l'arrière plan l'église et le cyprès.

Nous voici maintenant devant un très vieux chataîgner au lieu dit "Keroger" en Plouagat.

Le voici vu de l'arrière (c'est vu de là qu'il est le plus beau !).

Jérémy explique l'intérêt non seulement botanique mais aussi historique de cet arbre qui a été et qui est toujours passablement maltraité (voyez les rejets coupés au bas de la photo).

De plus en plus intéressés nous apprenons ainsi que ce chataîgner (ainsi que les deux chênes que l'on voit au second plan) ornait autrefois un manoir qui a aujourd'hui totalement disparu...

... à l'exception de quelques pierres d'angle comme celles qui forment le mur juste derrière Jérémy qui discute ici avec la propriétaire (étonnée et en même temps ravie de nous recevoir)...

... et de nous présenter les 2 chênes de l'entrée dont l'un (autour duquel se sont groupés plusieurs personnes et que le lierre envahit) abrite la "boite à lettres".

Le car (et la voiture suiveuse) sont maintenant arrêtés non loin du chateau du Goélo en Plélo.

On voit ici Jérémy, les bras en croix, contemplant du bord de la route le chêne (qui se trouve en réalité derrière le photographe... Au premier plan de la photo, on voit une partie d'un ancien lavoir (à moins que ce ne soit, vu sa taille, un "routoir" à lin ou à chanvre).

Le chêne le voici (en partie du moins car il est impossible, vu le manque de recul de le photographier en entier).

On voit ici une partie (aussi) du public entre le chêne et le "lavoir"...

... cependant que Jérémy (toujours sous le charme... du chêne !) continue à lever les bras au ciel !

Henri, lui, prend la pause contre le tronc comme pour donner l'échelle.

 Mais le plus beau... c'est le chêne de Bringolo ! Il est situé au lieu dit "Keryouët" qui pourrait signifier "le roi des bois" (l'arbre serait donc à l'origine de la toponymie)...Il est de plus (ce qui ne gâte rien) fort bien mis en valeur comme on voit ici...

... aussi le groupe lui fait fête... remarquez à l'arrière plan à droite qu'il y avait quand même autre chose à voir (mais je n'en dirai pas plus car la sortie c'était pour observer les arbres... pour l'observation des cochons : se reporter à la visite de Crecom !).

Voici l'ensemble (ou presque) des participants posant devant "le colosse" (c'est le nom du chêne) pour une photo de groupe...

... avant de venir l'examiner...


sous toutes les coutures...

... et sous tous les angles...

A Noël, il y a même une crèche à l'intérieur, nous a t-on dit... en attendant, c'est Catherine qui prend la pose à son tour ! 

Il est 13 heures... le match va commencer... à moins que ce ne soit le début du pique-nique...

... en effet sur la pelouse... ceci n'a rien d'une équipe de foot !...

... et vous voyez ici que "l'équipe adverse" est plus préoccupée par les bons petits plats que par l'esprit de compétition !

Ceux-ci tournent même en partie le dos au terrain de sport...

A la fin du match cependant... certains se sont écroulés... 

... le temps d'une petite sieste !

Mais pas question de se laisser aller bien longtemps... près de l'église de Pommerit le Vicomte, un if remarquable nous attend... et une petite marche (digestive) nous permet de l'atteindre à partir du terrain de sport.

Là nous attend un second guide : Michael (du Conseil Général)...

... grâce à qui aucun détrail ne va nous échapper...

... sur l'if de Pommerit le Vicomte dont vous remarquez (sur la photo) l'aspect hétérogène... dont l'âge pourrait atteindre le millier d'années... et dont les vicissitudes (un incendie par exemple de sa partie centrale) ont été multiples tout au long de sa longue vie... qui est loin d'être terminée (si du moins on le traite correctement, ce qui n'est pas toujours le cas...)

Le pin de Monterey que l'on voit ici dans un ancien parc paysager de Loguivy de la Mer pourrait être une des plus anciens spécimens bretons de son espèce. Il n'est cependant pas millénaire lui car il vient d'Amérique (et est donc arrivé après la découverte du "nouveau monde").

Mais comment estimer l'âge d'un arbre ? C'est à cette question que l'on tente de répondre ici...

... en prenant bien en compte toutes les données...

... en examinant par exemple des "carottes" prélevées sur le tronc (comme celle que Danielle est en train de photographier ici).

Il n'est pas interdit non plus de jeter un coup d'oeil sur les cônes de cet arbre de 30 mètres de hauteur pour une circonférence de 8 m. 30.

 Pour bien vérifier la hauteur il y a quand même plus simple (et moins risqué) que l'escalade !... Mais allez donc expliquer cela à un jeune naturaliste qui rêve d'atteindre des sommets...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie51 09/02/2017 00:54

Bonjour à toutes et toutes . J'ai adoré lire cet article et découvrir votre groupe et ces arbres magnifiques !

Marie51