Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 21:18

En novembre 2016, notre sortie 70, consacrée à l'étude du Briovérien de Binic avait été écourtée par la marée montante. Nous avons donc décidé d'effectuer une seconde sortie pour voir ce que nous avions raté. Aussi le mardi 27 juin 2017,nous avons remis cela en commençant cette fois par l'extrémité ouest de la série.

C'est donc sur le parking de la plage du moulin ( entre Etables et St-Quay) que nous nous sommes donné rendez-vous.

C'est donc sur le parking de la plage du moulin ( entre Etables et St-Quay) que nous nous sommes donné rendez-vous.

Nous partons d'abord en direction de St-Quay pour voir le contact avec le massif dioritique... c'est ce que nous montre ici Gilles MARJOLET.

Nous partons d'abord en direction de St-Quay pour voir le contact avec le massif dioritique... c'est ce que nous montre ici Gilles MARJOLET.

Mais le massif de diorite envoyant plusieurs apophyses dans la série briovérienne, après un premier contact (qui est maintenant à l'arrière du groupe), nous continuons l'exploration.

Mais le massif de diorite envoyant plusieurs apophyses dans la série briovérienne, après un premier contact (qui est maintenant à l'arrière du groupe), nous continuons l'exploration.

Nous voici arrivés sur la seconde apophyse du massif de diorite-gabbro de St-Quay ...

Nous voici arrivés sur la seconde apophyse du massif de diorite-gabbro de St-Quay ...

... sur laquelle l'altération en boules (de toutes dimensions) se voit bien.

... sur laquelle l'altération en boules (de toutes dimensions) se voit bien.

Franchissant cette seconde masse de diorite...

Franchissant cette seconde masse de diorite...

... nous voici en présence à nouveau des sédiments briovériens de plus en plus déformés et métamorphisés.

... nous voici en présence à nouveau des sédiments briovériens de plus en plus déformés et métamorphisés.

Nous sommes sur des cornéennes dont les déformations sont parfois surprenantes.

Nous sommes sur des cornéennes dont les déformations sont parfois surprenantes.

Ce que nous montre ici Yannick LE DUIGOU n'a rien à voir avec le briovérien : c'est un bloc de béton dont le seul intérêt est d'être superbement coloré... cette photo aussi pour montrer que nous avons atteint le fin du Briovérien à l'Ouest et que nous allons revenir vers la partie Est.

Ce que nous montre ici Yannick LE DUIGOU n'a rien à voir avec le briovérien : c'est un bloc de béton dont le seul intérêt est d'être superbement coloré... cette photo aussi pour montrer que nous avons atteint le fin du Briovérien à l'Ouest et que nous allons revenir vers la partie Est.

Voici les premières formations visibles à l'Est de la plage du Moulin...

Voici les premières formations visibles à l'Est de la plage du Moulin...

... avec leurs "nodules silico-carbonatés" repérables à leur forme et à leur couleur claire.

... avec leurs "nodules silico-carbonatés" repérables à leur forme et à leur couleur claire.

Gilles MARJOLET y repère aussi de la cordiérite.

Gilles MARJOLET y repère aussi de la cordiérite.

Comme on voit ici sur le rocher à droite de la photo, il y a aussi des filonnets de quartz...

Comme on voit ici sur le rocher à droite de la photo, il y a aussi des filonnets de quartz...

... dont les déformations (par "boudinage") indiquent un étirement de la roche encaissante.

... dont les déformations (par "boudinage") indiquent un étirement de la roche encaissante.

Cet étirement est d'autant plus surprenant que d'autres filons non loin de là indiquent un raccourcissement... les déformations se sont donc répétées à plusieurs reprises.

Cet étirement est d'autant plus surprenant que d'autres filons non loin de là indiquent un raccourcissement... les déformations se sont donc répétées à plusieurs reprises.

C'est tout cela qui nous est montré et expliqué par notre guide... avant que, prenant de la hauteur...

C'est tout cela qui nous est montré et expliqué par notre guide... avant que, prenant de la hauteur...

... nous allions voir cela d'en haut sur le sentier qui va de la plage du Moulin à la Chapelle (là où s'est terminée notre précédente sortie).

... nous allions voir cela d'en haut sur le sentier qui va de la plage du Moulin à la Chapelle (là où s'est terminée notre précédente sortie).

D'ici les plissements se voient bien car cette fois (contrairement à 2016) la marée s'y prête.

D'ici les plissements se voient bien car cette fois (contrairement à 2016) la marée s'y prête.

Notre guide peut donc nous expliquer tout cela...

Notre guide peut donc nous expliquer tout cela...

... nous faisant même remarquer qu'il pourrait y avoir entre les deux masses rocheuses la trace (en V) d'une ancienne "pêcherie".

... nous faisant même remarquer qu'il pourrait y avoir entre les deux masses rocheuses la trace (en V) d'une ancienne "pêcherie".

Nous voici maintenant arrivés à l'Ouest du port de Binic...

Nous voici maintenant arrivés à l'Ouest du port de Binic...

... où nous observons d'abord des tufs (dépôts de cendres volcaniques)...

... où nous observons d'abord des tufs (dépôts de cendres volcaniques)...

... eux aussi plus ou moins déformés.

... eux aussi plus ou moins déformés.

Plus loin, ce sont des niveaux conglomératiques (riches en oxydes de fer)...

Plus loin, ce sont des niveaux conglomératiques (riches en oxydes de fer)...

... que nous observons... eux aussi passablement déformés.

... que nous observons... eux aussi passablement déformés.

Nous arrivons ensuite sur la plage de La Banche (toujours à Binic mais à l'Est cette fois)... où les plissements des formations se voient bien... avec au-dessus des dépôts quaternaires très instables.

Nous arrivons ensuite sur la plage de La Banche (toujours à Binic mais à l'Est cette fois)... où les plissements des formations se voient bien... avec au-dessus des dépôts quaternaires très instables.

Cela se voit maintenant à l'arrière du groupe.

Cela se voit maintenant à l'arrière du groupe.

Des galets soudés par de l'oxyde de fer se voient sur l'estran...

Des galets soudés par de l'oxyde de fer se voient sur l'estran...

... ce sont des restes de ces galets (en place cette fois dans la falaise) que Yannick vient d'examiner.

... ce sont des restes de ces galets (en place cette fois dans la falaise) que Yannick vient d'examiner.

Il y en a encore d'autres un peu plus loin... et leur niveau (à plusieurs mètres au-dessus des galets actuel) indique que le niveau de la mer a été plus haut que l'actuel au cours du Quaternaire.

Il y en a encore d'autres un peu plus loin... et leur niveau (à plusieurs mètres au-dessus des galets actuel) indique que le niveau de la mer a été plus haut que l'actuel au cours du Quaternaire.

C'est plus loin encore que nous arrivons...

C'est plus loin encore que nous arrivons...

... à cet endroit où des déformations...

... à cet endroit où des déformations...

... assez surprenantes se voient bien (à cause notamment des couleurs bien marquées des différents bancs)

... assez surprenantes se voient bien (à cause notamment des couleurs bien marquées des différents bancs)

C'est ici que se termine la 75ème sortie du groupe "Patrimoine Géologique 22".

C'est ici que se termine la 75ème sortie du groupe "Patrimoine Géologique 22".

Je rajoute cependant des photos que nous avons prises lors d'une sortie avec Olivier ROUSSEL entre le Petit Havre et la pointe de Pordic.

Je rajoute cependant des photos que nous avons prises lors d'une sortie avec Olivier ROUSSEL entre le Petit Havre et la pointe de Pordic.

On y voit des déformations à la limite des bancs de grès et des schistes...

On y voit des déformations à la limite des bancs de grès et des schistes...

... mais surtout des inclusions surprenantes dans les grès...

... mais surtout des inclusions surprenantes dans les grès...

... des sortes de gros nodules, parfois au contact les uns des autres... et avec une bordure bien marquée.

... des sortes de gros nodules, parfois au contact les uns des autres... et avec une bordure bien marquée.

Le plus remarquable cependant est ici :

Le plus remarquable cependant est ici :

des bancs avec traces de vagues (ripple-marks).

des bancs avec traces de vagues (ripple-marks).

Ils sont visibles sur de grandes surfaces et sur plusieurs niveaux.

Ils sont visibles sur de grandes surfaces et sur plusieurs niveaux.

Michel, bonjour

Je suis retourné à la plage du Moulin et j’ai trouvé ce que je cherchais (cf.  photos)

Les cristaux de cordiérite sont sensiblement plus gros (x 5 à 10 fois) dans les facies pelitiques que dans les facies plus gréseux

Gilles

Les tâches sont des amas de cordiérite.

Les tâches sont des amas de cordiérite.

Ceux-ci sont plus gros dans les pélites (schistes).

Ceux-ci sont plus gros dans les pélites (schistes).

Les voici en gros plan.

Les voici en gros plan.

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article

commentaires