Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 22:48

Le mercredi 1 mars 2017 nous avons examiné les différentes formations géologiques qui  forment la presqu'île d'Hillion

Je remercie Michel LALOI pour ses photos

 

 

Nous sommes partis des dunes de Bonabri... dont l'historique et la formation ont été expliqués en détail : âge quaternaire récent...

Nous sommes partis des dunes de Bonabri... dont l'historique et la formation ont été expliqués en détail : âge quaternaire récent...

... propriété départementale depuis 1980 environ... et maintenant gérées dans le cadre de la Réserve Naturelle depuis 1998.

... propriété départementale depuis 1980 environ... et maintenant gérées dans le cadre de la Réserve Naturelle depuis 1998.

C'est donc de là que nous partons maintenant vers le large... chacun ayant en main un document d'ensemble sur ce que nous allons voir.

C'est donc de là que nous partons maintenant vers le large... chacun ayant en main un document d'ensemble sur ce que nous allons voir.

Cette photo d'un engin mytilicole qui nous croise... pour rappeler que c'est ici que sont arrivés les premiers mytiliculteurs venant des Charentes... une activité qui s'est bien développée depuis.

Cette photo d'un engin mytilicole qui nous croise... pour rappeler que c'est ici que sont arrivés les premiers mytiliculteurs venant des Charentes... une activité qui s'est bien développée depuis.

Nous voici maintenant sur l'estran... derrière nous (à l'horizon) se voient les formations du Pentévrien vieilles de 750 à 630 millions d'années...

Nous voici maintenant sur l'estran... derrière nous (à l'horizon) se voient les formations du Pentévrien vieilles de 750 à 630 millions d'années...

... cependant que nous nous dirigeons vers le briovérien de la presqu'île : une formation d'environ 600 millions d'années... j'explique qu'à cette époque la région se trouvait dans l'hémisphère sud, qu'elle était constituée (comme actuellement par exemple la mer du Japon) d'un bassin arrière-arc... sous lequel se trouvait sans doute un point chaud générateur d'une arrivée massive de basaltes.

... cependant que nous nous dirigeons vers le briovérien de la presqu'île : une formation d'environ 600 millions d'années... j'explique qu'à cette époque la région se trouvait dans l'hémisphère sud, qu'elle était constituée (comme actuellement par exemple la mer du Japon) d'un bassin arrière-arc... sous lequel se trouvait sans doute un point chaud générateur d'une arrivée massive de basaltes.

Nous voici arrivés sur le premier site étudié.

Nous voici arrivés sur le premier site étudié.

On y voit des roches litées : certaines de couleur claire (des quartzites)... mais la plupart (comme à gauche) de couleur sombre.

On y voit des roches litées : certaines de couleur claire (des quartzites)... mais la plupart (comme à gauche) de couleur sombre.

J'explique qu'il s'agit d'anciens sédiments... incorporés vers 570 millions d'années dans une chaîne de montagnes (orogène cadomien)...

J'explique qu'il s'agit d'anciens sédiments... incorporés vers 570 millions d'années dans une chaîne de montagnes (orogène cadomien)...

... et de ce fait redressés à la verticale (avec parfois des figures surprenantes comme celles que l'on voit ici...) et transformés par métamorphisme... c'est pourquoi on leur donne le nom de métasédiments.

... et de ce fait redressés à la verticale (avec parfois des figures surprenantes comme celles que l'on voit ici...) et transformés par métamorphisme... c'est pourquoi on leur donne le nom de métasédiments.

Recoupant ces métasédiments (plutôt sombres), on voit des filons de quartz...

Recoupant ces métasédiments (plutôt sombres), on voit des filons de quartz...

... parfois assez complexes. Ils se sont formés en profondeur : dans des cassures de l'eau minéralisée transportant de la silice a déposé celle-ci (avec le temps tout est possible).

... parfois assez complexes. Ils se sont formés en profondeur : dans des cassures de l'eau minéralisée transportant de la silice a déposé celle-ci (avec le temps tout est possible).

Parmi les métasédiments (sans que les limites soient bien nettes) sont intercalées des amphibolites : ce sont d'anciens basaltes eux aussi transformés car entraînés à plusieurs kilomètres de profondeur lors de l'orogène cadomien.

Parmi les métasédiments (sans que les limites soient bien nettes) sont intercalées des amphibolites : ce sont d'anciens basaltes eux aussi transformés car entraînés à plusieurs kilomètres de profondeur lors de l'orogène cadomien.

C'est sur ces amphibolites (mais en limite avec des métasédiments) que se trouvent des "laves en coussins" (dont je parle ici).

C'est sur ces amphibolites (mais en limite avec des métasédiments) que se trouvent des "laves en coussins" (dont je parle ici).

On les voit ici photographiés par Michel LALOI... ils sont de petite taille (d'où leur forme plutôt ronde)... cependant que dans la falaise voisine on devine en regardant bien des coussins de plus grande taille et de forme ovale cette fois... nous retrouverons de tels coussins et beaucoup plus abondants lors de la sortie à Erquy (le samedi 18 mars prochain).

On les voit ici photographiés par Michel LALOI... ils sont de petite taille (d'où leur forme plutôt ronde)... cependant que dans la falaise voisine on devine en regardant bien des coussins de plus grande taille et de forme ovale cette fois... nous retrouverons de tels coussins et beaucoup plus abondants lors de la sortie à Erquy (le samedi 18 mars prochain).

Arrivés à l'est de la plage de Lermot, nous examinons maintenant des formations sidérolithiques...

Arrivés à l'est de la plage de Lermot, nous examinons maintenant des formations sidérolithiques...

... dont j'explique la formation ainsi que l'usage qui en a été fait autrefois (comme par exemple dans l'église de Morieux). On appelait "pierres des landes" ou encore "pierres de renard" ces restes d'une carapace latéritique qui a recouvert toute la région il y a quelques millions d'années.

... dont j'explique la formation ainsi que l'usage qui en a été fait autrefois (comme par exemple dans l'église de Morieux). On appelait "pierres des landes" ou encore "pierres de renard" ces restes d'une carapace latéritique qui a recouvert toute la région il y a quelques millions d'années.

L'examen de ces anciens galets un peu plus loin nous permet d'évoquer les nombreuses variations du niveau marin durant le quaternaire.

L'examen de ces anciens galets un peu plus loin nous permet d'évoquer les nombreuses variations du niveau marin durant le quaternaire.

Nous voici maintenant à l'ouest de la plage de Lermot...

Nous voici maintenant à l'ouest de la plage de Lermot...

Amphibolites (à gauche) et métasédiments (sur la droite) s'y voient bien.

Amphibolites (à gauche) et métasédiments (sur la droite) s'y voient bien.

Un peu plus loin encore...

Un peu plus loin encore...

.... ce sont des restes de constructions (en rapport avec la mytiliculture à ses débuts) que nous voyons ici.

.... ce sont des restes de constructions (en rapport avec la mytiliculture à ses débuts) que nous voyons ici.

Les parties altérées des amphibolites forment parfois des boules...

Les parties altérées des amphibolites forment parfois des boules...

... comme on voit également ici.

... comme on voit également ici.

En allant vers le sommet de la presqu'île, les amphibolites sont de plus en plus massives et on y voit des cristaux...

En allant vers le sommet de la presqu'île, les amphibolites sont de plus en plus massives et on y voit des cristaux...

... d'où le nom d'amphibolites cristallisées qu'on leur donne (les experts parlent de micro-gabbros ou de micro-diorites amphibolitisées) car les cristaux sombres sont effectivement des amphiboles (les cristaux clairs étant des feldspaths).

... d'où le nom d'amphibolites cristallisées qu'on leur donne (les experts parlent de micro-gabbros ou de micro-diorites amphibolitisées) car les cristaux sombres sont effectivement des amphiboles (les cristaux clairs étant des feldspaths).

Il s'y intercale parfois des filons plus clairs... cependant que ces roches étant bien résistantes de nombreuses huitres et moules s'y accrochent.

Il s'y intercale parfois des filons plus clairs... cependant que ces roches étant bien résistantes de nombreuses huitres et moules s'y accrochent.

Ayant dépassé la pointe du Grouin, nous apercevons (au-dessus des amphibolites) ces formations quaternaires formées par des coulées de solifluxion.

Ayant dépassé la pointe du Grouin, nous apercevons (au-dessus des amphibolites) ces formations quaternaires formées par des coulées de solifluxion.

Nous voyons maintenant dans les métasédiments...

Nous voyons maintenant dans les métasédiments...

... de remarquables plissements.

... de remarquables plissements.

Puis nous arrivons sur une zone où un filon de dolérite (lié lui à l'orogène hercynien : la seconde chaîne de montagne qui s'est formée il y a environ 300 millions d'années...) s'étire du Nord vers le Sud en longeant la côte...

Puis nous arrivons sur une zone où un filon de dolérite (lié lui à l'orogène hercynien : la seconde chaîne de montagne qui s'est formée il y a environ 300 millions d'années...) s'étire du Nord vers le Sud en longeant la côte...

...les altérations en boules y sont remarquables...

...les altérations en boules y sont remarquables...

... avec de fines écailles (altérations successives) autour de la boule (la roche non altérée).

... avec de fines écailles (altérations successives) autour de la boule (la roche non altérée).

Le groupe s'arrête un peu plus loin...

Le groupe s'arrête un peu plus loin...

... pour observer ces poudingues très déformés (l'équivalent des poudingues polygéniques de Cesson)...

... pour observer ces poudingues très déformés (l'équivalent des poudingues polygéniques de Cesson)...

... dont on nous montre ici le sens de la déformation.

... dont on nous montre ici le sens de la déformation.

Nous ne pouvions pas bien sûr ne pas faire un arrêt devant la falaise quaternaire de l'Hôtellerie...

Nous ne pouvions pas bien sûr ne pas faire un arrêt devant la falaise quaternaire de l'Hôtellerie...

... avec explication sur les deux formations quaternaires que l'on y distingue (une ancienne de 340.000 à 120.000 ans, l'autre de 20.000 à 5.000 ans)...

... avec explication sur les deux formations quaternaires que l'on y distingue (une ancienne de 340.000 à 120.000 ans, l'autre de 20.000 à 5.000 ans)...

...séparées par un intervalle (avec galets gélifractés) que l'on voit bien ici... cet intervalle correspond donc à une période d'environ 100.000 ans... ce qui fait que cette coupe remarquable est en même temps incomplète !

...séparées par un intervalle (avec galets gélifractés) que l'on voit bien ici... cet intervalle correspond donc à une période d'environ 100.000 ans... ce qui fait que cette coupe remarquable est en même temps incomplète !

En allant vers Fontreven, ce sont des argiles colorées par de l'hématite (avec blocaille) que nous examinons ici... sans doute des restes de la carapace latéritique dont j'ai déjà parlé.

En allant vers Fontreven, ce sont des argiles colorées par de l'hématite (avec blocaille) que nous examinons ici... sans doute des restes de la carapace latéritique dont j'ai déjà parlé.

En arrivant à la pointe de Fontreven, nous examinons ici en haut de plage...

En arrivant à la pointe de Fontreven, nous examinons ici en haut de plage...

... des sables noirs formés d'ilménite et de magnétite (à l'aide d'un aimant on peut séparer les deux).

... des sables noirs formés d'ilménite et de magnétite (à l'aide d'un aimant on peut séparer les deux).

De l'autre côté de la pointe nous faisons un dernier arrêt pour observer ces "tufs volcaniques schistosés" avec leurs "linéation d'étirement" que nous avait montré Michel BALLèVRE au cours d'une sortie en 2002.

De l'autre côté de la pointe nous faisons un dernier arrêt pour observer ces "tufs volcaniques schistosés" avec leurs "linéation d'étirement" que nous avait montré Michel BALLèVRE au cours d'une sortie en 2002.

Ainsi se termine la 73ème sortie du groupe... la prochaine aura lieu à la pointe de La Heussaye à Erquy le samedi 18 mars à partir de 14 heures.

Cette prochaine sortie m'a été demandée suite à notre festival (voir article du blog)... et j'ai décidé d'associer les deux car les formations de la Heussaye sont comparables à celles d'Hillion... avec cependant ici de superbes coussins de lave et des brèches volcaniques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires