Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 21:07

Le samedi 17 septembre 2016, nous avons eu un temps fort agréable pour notre sortie dans la région de Trébeurden. Les 30 personnes ayant participé à cette sortie (pour laquelle il fallait s'inscrire auprès de Vivarmor car le nombre était limité...) ont été enchantées : grâce à nos deux guides de l'association locale Escapade Glas, nous avons en effet beaucoup appris sur les deux sites visités.

Je remercie pour leurs photos Michel LALOI, Anick LE BLEVENNEC et Louis LE NORMAND.

C'est sur le parking du Marais du Quellen, au niveau de la plage de Goas Trez... que nous avions rendez-vous à 9 h.30.

C'est sur le parking du Marais du Quellen, au niveau de la plage de Goas Trez... que nous avions rendez-vous à 9 h.30.

Nos deux guides (en rouge) s'appelaient Martine (à gauche) et Pascale (à droite)... pendant qu'elles se présentent, je vérifie la liste : tout le monde est bien là !

Nos deux guides (en rouge) s'appelaient Martine (à gauche) et Pascale (à droite)... pendant qu'elles se présentent, je vérifie la liste : tout le monde est bien là !

C'est vers le Marais du Quellen, nous dit Pascale, que nous allons nous diriger...

C'est vers le Marais du Quellen, nous dit Pascale, que nous allons nous diriger...

... après quelques explications cependant devant ce panneau.

... après quelques explications cependant devant ce panneau.

Voilà : c'est parti !

Voilà : c'est parti !

Nous nous dirigeons  d'abord vers cet observatoire que l'on voit à l'arrière plan.

Nous nous dirigeons d'abord vers cet observatoire que l'on voit à l'arrière plan.

Nous y voici arrivés... voyez qu'il y a des panneaux explicatifs... mais nos guides nous en disent beaucoup plus.

Nous y voici arrivés... voyez qu'il y a des panneaux explicatifs... mais nos guides nous en disent beaucoup plus.

Voici la vue que l'on a sur le Marais depuis l'observatoire.

Voici la vue que l'on a sur le Marais depuis l'observatoire.

Ensuite nous prenons le sentier qui fait le tour du Marais.

Ensuite nous prenons le sentier qui fait le tour du Marais.

Première constatation : le niveau de l'eau est très bas.

Première constatation : le niveau de l'eau est très bas.

Comme nous l'avons déjà constaté il y a quelques années, la première mare rencontrée est toute verte : il y a toujours beaucoup d'algues en  surface.

Comme nous l'avons déjà constaté il y a quelques années, la première mare rencontrée est toute verte : il y a toujours beaucoup d'algues en surface.

Nous arrivons maintenant en bordure d'une vaste prairie humide...

Nous arrivons maintenant en bordure d'une vaste prairie humide...

... où les chevaux viennent se réfugier quand ils ne sont pas dans le marais...

... où les chevaux viennent se réfugier quand ils ne sont pas dans le marais...

... et pendant que notre guide nous parle de ces chevaux camarguais... c'est un chevreuil qui traverse les lieux...

... et pendant que notre guide nous parle de ces chevaux camarguais... c'est un chevreuil qui traverse les lieux...

... devant le groupe ravi de ce premier contact.

... devant le groupe ravi de ce premier contact.

Le sentier monte ensuite pour arriver à un pointement rocheux où de voit bien l'érosion alvéolaire du granite... et aussi (comme partout dans le Marais) la grande abondance des mousses et lichens ce qui indique une importante humidité permanente.

Le sentier monte ensuite pour arriver à un pointement rocheux où de voit bien l'érosion alvéolaire du granite... et aussi (comme partout dans le Marais) la grande abondance des mousses et lichens ce qui indique une importante humidité permanente.

Nous sommes (disent les légendes locales) dans le domaine des korrigans.

Nous sommes (disent les légendes locales) dans le domaine des korrigans.

Le groupe passe devant...

Le groupe passe devant...

... le siège du roi des korrigans...

... le siège du roi des korrigans...

...Voyez : c'est moi le roi des korrigans affirme Patrick...

...Voyez : c'est moi le roi des korrigans affirme Patrick...

... et pourquoi pas une reine des korrigans !

... et pourquoi pas une reine des korrigans !

Un peu plus loin nous apprenons que le nom de Quellen (Ar C'hellen en breton) vient sans doute de ce petit village.

Un peu plus loin nous apprenons que le nom de Quellen (Ar C'hellen en breton) vient sans doute de ce petit village.

Dans cet arbre mort nous apprenons que niche une chouette... et qu'il sert aussi de refuge et d'aliment à de nombreux insectes et invertébrés.

Dans cet arbre mort nous apprenons que niche une chouette... et qu'il sert aussi de refuge et d'aliment à de nombreux insectes et invertébrés.

C'est maintenant un touradon de Carex que Pascale nous présente...

C'est maintenant un touradon de Carex que Pascale nous présente...

... ces touradons sont très abondants dans tout le Marais...

... ces touradons sont très abondants dans tout le Marais...

... comme nous allons le constater tout au long du chemin.

... comme nous allons le constater tout au long du chemin.

Leur partie morte sert elle aussi d'abri à beaucoup d'animaux (des petits rongeurs notamment) nous explique t-on.

Leur partie morte sert elle aussi d'abri à beaucoup d'animaux (des petits rongeurs notamment) nous explique t-on.

C'est parmi ces touradons de Carex que nous apercevons les chevaux camarguais.

C'est parmi ces touradons de Carex que nous apercevons les chevaux camarguais.

Comme vous le montre ce gros plan, il y a aussi des papillons.

Comme vous le montre ce gros plan, il y a aussi des papillons.

Sortis du Marais nous longeons ce charmant petit village...

Sortis du Marais nous longeons ce charmant petit village...

... et arrivons à cette vanne qui sert à évacuer le trop plein d'eau... ce qui n'est pas le cas depuis pas mal de temps... aux pieds de notre guide (nous dit Pierre Bivoit) il y a des plants d'une espèce invasive : la Vergerette du Canada (Coniza canadensis).

... et arrivons à cette vanne qui sert à évacuer le trop plein d'eau... ce qui n'est pas le cas depuis pas mal de temps... aux pieds de notre guide (nous dit Pierre Bivoit) il y a des plants d'une espèce invasive : la Vergerette du Canada (Coniza canadensis).

En longeant la route (et la plage de Goas Trez à droite), nous revenons vers les voitures.

En longeant la route (et la plage de Goas Trez à droite), nous revenons vers les voitures.

Il est en effet plus de 12h.30... et pour passer sur Millau, il y a des horaires de marée à respecter.

Il est en effet plus de 12h.30... et pour passer sur Millau, il y a des horaires de marée à respecter.

Garés sur le parking principal de Trébeurden... nous escaladons d'abord une barre rocheuse... d'où nous avons cette superbe vue sur l'île.

Garés sur le parking principal de Trébeurden... nous escaladons d'abord une barre rocheuse... d'où nous avons cette superbe vue sur l'île.

Ensuite il faut descendre...

Ensuite il faut descendre...

... et escalader de nombreux blocs de granite...

... et escalader de nombreux blocs de granite...

... avant d'arriver sur l'île...

... avant d'arriver sur l'île...

... dans cet endroit boisé (c'est le seul de l'île)... appelé "la petite forêt de Millau".

... dans cet endroit boisé (c'est le seul de l'île)... appelé "la petite forêt de Millau".

Plus loin, en effet, les effets du vent...

Plus loin, en effet, les effets du vent...

... rendent la végétation rabougrie... avec cette forme particulière (anémomorphisme) pour les rares arbustes qui y poussent.

... rendent la végétation rabougrie... avec cette forme particulière (anémomorphisme) pour les rares arbustes qui y poussent.

Sur l'estran en contrebas (comme le montre déjà la photos précédente), voici les fameuses "cornéennes de Millau" dont la teinte sombre contraste avec celle des blocs de granite.

Sur l'estran en contrebas (comme le montre déjà la photos précédente), voici les fameuses "cornéennes de Millau" dont la teinte sombre contraste avec celle des blocs de granite.

Ce sont d'anciennes roches sédimentaires... elles forment des enclaves de tailles très variables dans le granite... et ont subi un métamorphisme de contact qui leur donne leur aspect actuel.

Ce sont d'anciennes roches sédimentaires... elles forment des enclaves de tailles très variables dans le granite... et ont subi un métamorphisme de contact qui leur donne leur aspect actuel.

Nous traversons ensuite l'île... en direction de cette allée couverte...

Nous traversons ensuite l'île... en direction de cette allée couverte...

... et de cette ancienne ferme... devenue gîte d'étape...

... et de cette ancienne ferme... devenue gîte d'étape...

... où nous arrivons maintenant.

... où nous arrivons maintenant.

C'est là que nous pique-niquons... soit bien abrités comme ici...

C'est là que nous pique-niquons... soit bien abrités comme ici...

... soit au grand air...

... soit au grand air...

... et en profitant du soleil devant ce bâtiment...

... et en profitant du soleil devant ce bâtiment...

... à l'intérieur duquel une expo est visible.

... à l'intérieur duquel une expo est visible.

Toute l'histoire et la préhistoire de Millau y est passée en revue.

Toute l'histoire et la préhistoire de Millau y est passée en revue.

Cela incite à jeter un coup d'oeil sur l'allée couverte voisine.

Cela incite à jeter un coup d'oeil sur l'allée couverte voisine.

Voyez que certain(e)s y sont d'ailleurs venus pique-niquer...

Voyez que certain(e)s y sont d'ailleurs venus pique-niquer...

... l'allée couverte n'étant pas très loin de la ferme que l'on voit à l'arrière plan sur cette photo.

... l'allée couverte n'étant pas très loin de la ferme que l'on voit à l'arrière plan sur cette photo.

Revenons justement vers l'arrière de la ferme...

Revenons justement vers l'arrière de la ferme...

... car c'est là que nos guides rassemblent maintenant le groupe...

... car c'est là que nos guides rassemblent maintenant le groupe...

... pour nous montrer (entre autres...) ce très ancien espace... où l'on dit que, autrefois, Millau, débarquant sur l'île, se serait abrité.

... pour nous montrer (entre autres...) ce très ancien espace... où l'on dit que, autrefois, Millau, débarquant sur l'île, se serait abrité.

Ensuite nous prenons la direction du "Vallon des fées"...

Ensuite nous prenons la direction du "Vallon des fées"...

... d'où la vue est très étendue... on aperçoit notamment l'île de Batz.

... d'où la vue est très étendue... on aperçoit notamment l'île de Batz.

C'est ici que l'opéra de Paris est venu donner un concert à l'époque où se trouvait un peu plus haut la fameuse villa de Madame Jourdan où Aristide Briand venait passer du bon temps.

C'est ici que l'opéra de Paris est venu donner un concert à l'époque où se trouvait un peu plus haut la fameuse villa de Madame Jourdan où Aristide Briand venait passer du bon temps.

C'est vers l'emplacement de cette villa que le groupe monte maintenant.

C'est vers l'emplacement de cette villa que le groupe monte maintenant.

C'est ici qu'elle était construite...

C'est ici qu'elle était construite...

... avec cette superbe vue en direction de Trébeurden.

... avec cette superbe vue en direction de Trébeurden.

Voici à quoi elle ressemblait... mais construite en béton ancien...

Voici à quoi elle ressemblait... mais construite en béton ancien...

... ele a dû être démolie en 2009 vu qu'elle menaçait ruine... une démolition qui a coûté fort cher car l'enlèvement des gravats n'a pas été simple !

... ele a dû être démolie en 2009 vu qu'elle menaçait ruine... une démolition qui a coûté fort cher car l'enlèvement des gravats n'a pas été simple !

Pierre BIVOIT m'envoie cette carte postale ancienne où l'on voit bien le "Vallon des Fées" (en bas à gauche) et la villa (en haut sur la droite).

Pierre BIVOIT m'envoie cette carte postale ancienne où l'on voit bien le "Vallon des Fées" (en bas à gauche) et la villa (en haut sur la droite).

De ce sommet de l'île voici la vue que l'on a vers le large.

De ce sommet de l'île voici la vue que l'on a vers le large.

On nous explique ici tout ce qu'il y a à voir...

On nous explique ici tout ce qu'il y a à voir...

... comme par exemple au-delà de l'Ile Grande... l'île Tomé et même le phare des Sept-Iles.

... comme par exemple au-delà de l'Ile Grande... l'île Tomé et même le phare des Sept-Iles.

L'érosion alvéolaire des blocs de granite, sur cette pointe, est exceptionnelle.

L'érosion alvéolaire des blocs de granite, sur cette pointe, est exceptionnelle.

Maintenant nous redescendons...

Maintenant nous redescendons...

... repassons à proximité de la ferme ancienne...

... repassons à proximité de la ferme ancienne...

... pour revenir vers le continent avant que la mer ne ferme le passage.

... pour revenir vers le continent avant que la mer ne ferme le passage.

Nous repassons donc sur les blocs déjà rencontrés...

Nous repassons donc sur les blocs déjà rencontrés...

... puis faisons une pause en arrivant de l'autre côté.

... puis faisons une pause en arrivant de l'autre côté.

C'est l'occasion de faire le point...

C'est l'occasion de faire le point...

... tout en observant les environs...

... tout en observant les environs...

... et par exemple ce cormoran... évoqué à plusieurs reprises par nos guides...et que l'on voit ici en train de sécher ses ailes.

... et par exemple ce cormoran... évoqué à plusieurs reprises par nos guides...et que l'on voit ici en train de sécher ses ailes.

Retour ensuite vers le parking du port...

Retour ensuite vers le parking du port...

... où se prépare un rassemblement contre l'extraction de sable...

... où se prépare un rassemblement contre l'extraction de sable...

... ce qui nous fait quitter les lieux... et ces superbes dessins sur la plage... (exemption faite de ceux qui participeront à la manif.)...avant que la circulation ne s'intensifie.

... ce qui nous fait quitter les lieux... et ces superbes dessins sur la plage... (exemption faite de ceux qui participeront à la manif.)...avant que la circulation ne s'intensifie.

Voici donc terminée notre dernière sortie dans la région de Trébeurden.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus voici la liste des sorties anciennes dans le secteur encore visibles sur le blog :

- en 2013 : sortie "Goaz Trez - coquillages" (faire catégorie "sorties 2013")

- en 2011 : sortie géologique "les cornéennes de Millau et l'Icartien de Bihit" (faire catégorie "Géologie")

- en 2009 : sortie "Marais de Quellen et vallée de Goaslagorn" (faire catégorie "sorties 2009")

Vous pourrez aussi aller voir (en faisant catégorie "Festival" et "Géologie" :

- les 2 sorties géol. lors de notre festival à Pleumeur-Bodou en 2016.

- une sortie géologique avec Odile Guérin (Toéno-allée couverte de l'ile Grande etc...) en 2012

- une sortie géol. à Trégastel avec Bernard Dalonneau en 2012

- une sortie géol. sur le granite de Ploumanac'h en 2010

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans sorties 2016
commenter cet article

commentaires