Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 22:16

C'est sur la commune de Plouézoc'h (au lieu dit "Le Dourduff en mer") que nous avions rendez-vous le lundi 25 avril 2016 avec Jacques BERTHOLET. Avec lui, nous avons examiné des formations géologiques faisant partie du "Bassin de Morlaix" que les photos suivantes vont vous présenter :

Je remercie Michel LALOI pour ses photos.

Voici les participants arrivant au lieu de rendez-vous à 10 heures du matin.

Voici les participants arrivant au lieu de rendez-vous à 10 heures du matin.

S'ensuivent des premières explications.

S'ensuivent des premières explications.

Puis Jacques BERTHOLET nous parle des formations géologiques du "Bassin de Morlaix" que nous allons examiner.

Puis Jacques BERTHOLET nous parle des formations géologiques du "Bassin de Morlaix" que nous allons examiner.

Les premières se trouvent d'ailleurs juste de l'autre côté de la route...

Les premières se trouvent d'ailleurs juste de l'autre côté de la route...

... ce sont des schistes ardoisiers noirs à muscovite et chlorite...

... ce sont des schistes ardoisiers noirs à muscovite et chlorite...

... avec parfois du quartz intercalé. Ils occupent la base de la formation carbonifère du "Bassin de Morlaix"

... avec parfois du quartz intercalé. Ils occupent la base de la formation carbonifère du "Bassin de Morlaix"

Nous remontons maintenant la vallée du Dourduff... toujours sur les schistes carbonifères dont les caractéristiques (déformations, linéations...) nous sont expliquées en détails au cours de plusieurs arrêts

Nous remontons maintenant la vallée du Dourduff... toujours sur les schistes carbonifères dont les caractéristiques (déformations, linéations...) nous sont expliquées en détails au cours de plusieurs arrêts

Puis nous arrivons devant ce "Rocher de Kerrivoalen"...

Puis nous arrivons devant ce "Rocher de Kerrivoalen"...

C'est nous dit Jacques "un conglomérat polygénique qui résulte de l'accumulation de brèches volcaniques (déposées en milieu marin dans un contexte tectonique et volcanique actif) et d'éléments détritiques grossiers dus à des éboulis de pente "

C'est nous dit Jacques "un conglomérat polygénique qui résulte de l'accumulation de brèches volcaniques (déposées en milieu marin dans un contexte tectonique et volcanique actif) et d'éléments détritiques grossiers dus à des éboulis de pente "

Voici une vue d'ensemble de cette formation géologique fort complexe.

Voici une vue d'ensemble de cette formation géologique fort complexe.

Après ces explications va commencer un examen détaillé...

Après ces explications va commencer un examen détaillé...

... montrant des blocs de granite intercalés...

... montrant des blocs de granite intercalés...

... ou encore des petites lentilles calcaires indiquant bien l'origine marine.

... ou encore des petites lentilles calcaires indiquant bien l'origine marine.

Il y a ici beaucoup de choses à voir (une grosse masse de quartzites... une faille principale avec beaucoup de cassures secondaires...des déformations à toutes les échelles...etc...).

Il y a ici beaucoup de choses à voir (une grosse masse de quartzites... une faille principale avec beaucoup de cassures secondaires...des déformations à toutes les échelles...etc...).

Nous voici revenus au point de départ... comme vous voyez : dans ce superbe site il y a tout ce qu'il faut pour pique-niquer.

Nous voici revenus au point de départ... comme vous voyez : dans ce superbe site il y a tout ce qu'il faut pour pique-niquer.

Nous avons de la chance : le temps (incertain jusque là) s'est éclairci.

Nous avons de la chance : le temps (incertain jusque là) s'est éclairci.

Aussi chacun en profite pour se restaurer, pour discuter...

Aussi chacun en profite pour se restaurer, pour discuter...

...et savourer ce moment de repos.

...et savourer ce moment de repos.

Maintenant nous repartons pour un second périple à partir de Kerarmel où l'on voit le groupe arriver.

Maintenant nous repartons pour un second périple à partir de Kerarmel où l'on voit le groupe arriver.

Ici nous sommes sur des formations qui forment plutôt le sommet de la série... ce sont d'abord des "schistes zébrés" ce nom leur venant des alternances claires et sombres qui les constituent.

Ici nous sommes sur des formations qui forment plutôt le sommet de la série... ce sont d'abord des "schistes zébrés" ce nom leur venant des alternances claires et sombres qui les constituent.

Ici aussi il y a de quoi examiner...

Ici aussi il y a de quoi examiner...

... par exemple cette curieuse déformation qui semble être un "plissement synsédimentaire"... la fourchette elle (utilisée pour donner l'échelle) est un échouage récent (mais elle est quand même en argent !).

... par exemple cette curieuse déformation qui semble être un "plissement synsédimentaire"... la fourchette elle (utilisée pour donner l'échelle) est un échouage récent (mais elle est quand même en argent !).

Ce qui est remarquable ici ce sont les petits filonnets de quartz...

Ce qui est remarquable ici ce sont les petits filonnets de quartz...

... leurs plissements montre bien les déformations des schistes encaissants...

... leurs plissements montre bien les déformations des schistes encaissants...

... c'est ce que l'on appelle des "plis ptygmatiques".

... c'est ce que l'on appelle des "plis ptygmatiques".

Toute la série des "schistes zébrés" en est affectée.

Toute la série des "schistes zébrés" en est affectée.

Il y a partout quelque chose à examiner (déformations... galets...) sans compter les formations quaternaires en falaises...

Il y a partout quelque chose à examiner (déformations... galets...) sans compter les formations quaternaires en falaises...

Ici ce sont les variations de couleur qui se voient bien indiquant au moins trois temps de formation : en bas l'oxyde ferrique de couleur rouge indique un climat chaud... la couleur noire elle est due à du carbone...au-dessus c'est plutôt du limon.

Ici ce sont les variations de couleur qui se voient bien indiquant au moins trois temps de formation : en bas l'oxyde ferrique de couleur rouge indique un climat chaud... la couleur noire elle est due à du carbone...au-dessus c'est plutôt du limon.

Ici ce sont des éboulis de pente qui constituent l'essentiel de la falaise... ils se sont formés en climat péri-glaciaire (lors des brefs réchauffements lorsque la partie superficielle du sol se décongèle il y a des glissements de terrains)

Ici ce sont des éboulis de pente qui constituent l'essentiel de la falaise... ils se sont formés en climat péri-glaciaire (lors des brefs réchauffements lorsque la partie superficielle du sol se décongèle il y a des glissements de terrains)

Mais revenons à nos formations hercyniennes... ici les plissements sont remarquables et de grandes tailles...

Mais revenons à nos formations hercyniennes... ici les plissements sont remarquables et de grandes tailles...

De plus nous sommes à cheval sur deux formations géologiques différentes bien que parfois imbriquées...

De plus nous sommes à cheval sur deux formations géologiques différentes bien que parfois imbriquées...

...on voit bien ici au-dessus des schistes zébrés sombres (en bas de la photo) une formation plus claire et fortement plissée : ce sont des volcanites et on les retrouve (en plus massif) tout à fait en haut du cliché.

...on voit bien ici au-dessus des schistes zébrés sombres (en bas de la photo) une formation plus claire et fortement plissée : ce sont des volcanites et on les retrouve (en plus massif) tout à fait en haut du cliché.

Cette photo montre bien les détails du plissement.

Cette photo montre bien les détails du plissement.

Un peu plus loin ce sont des véritables poudingues que l'on trouve dans la série volcanique.

Un peu plus loin ce sont des véritables poudingues que l'on trouve dans la série volcanique.

Ce qui est remarquable c'est la déformations des galets...

Ce qui est remarquable c'est la déformations des galets...

... dont la forme ronde au départ est maintenant étirée voir plissée... comme dans les poudingues polygéniques de Cesson en baie de St-Brieuc les galets sont de nature diverse c'est pourquoi certains sont plus déformés que d'autres.

... dont la forme ronde au départ est maintenant étirée voir plissée... comme dans les poudingues polygéniques de Cesson en baie de St-Brieuc les galets sont de nature diverse c'est pourquoi certains sont plus déformés que d'autres.

Un peu plus loin encore, voyez que l'intensité des déformations ne faiblit pas.

Un peu plus loin encore, voyez que l'intensité des déformations ne faiblit pas.

Les pieds de l'observateur donnent l'échelle des plissements.

Les pieds de l'observateur donnent l'échelle des plissements.

Cet énorme filon de quartz s'est mis en place à la faveur de ces intenses déformations.

Cet énorme filon de quartz s'est mis en place à la faveur de ces intenses déformations.

Au large on voit le château du Taureau.

Au large on voit le château du Taureau.

Ici nous sommes sur la métadolérite (qui forme le sous-bassement du cairn de Barnenez) dont voici différents galets.

Ici nous sommes sur la métadolérite (qui forme le sous-bassement du cairn de Barnenez) dont voici différents galets.

La voici en place sur l'estran.

La voici en place sur l'estran.

Notre second parcours s'arrête ici... mais voyez que les explications continuent... ce qui montre que l'intérêt ne faiblit pas malgré l'heure avancée vu qu'il est maintenant plus de 17 heures.

Notre second parcours s'arrête ici... mais voyez que les explications continuent... ce qui montre que l'intérêt ne faiblit pas malgré l'heure avancée vu qu'il est maintenant plus de 17 heures.

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article

commentaires