Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 20:43

Ce n'est pas la première fois que nous étudions les formations briovériennes en baie de Lannion. Aux participants a été remis en effet un texte datant de 2003 et donnant des indications sur les 4 formations briovériennes à l'Ouest du massif de Trédrez... en 2013 Monique KUBIAK nous a également renseigné sur les formations du fond de la baie entre St-Efflam et St Michel en Gréve...

Mais avec Jacques BERTHOLET, c'est un examen détaillé des formations briovériennes dites "de Loquirec" et "de Lannion" qui nous a été proposé le mercredi 10 septembre 2014 comme vous le montrent les photos ci-dessous.

Je remercie Monique KUBIAK, Michel LALOI et Guillaume LESAGE pour leurs photos

Jacques BERTHOLET présente d'abord la région et son histoire géologique...

Jacques BERTHOLET présente d'abord la région et son histoire géologique...

à un groupe d'une bonne vingtaine de personnes... Nous sommes sur le parking de la pointe de Séhar à Locquémeau.

à un groupe d'une bonne vingtaine de personnes... Nous sommes sur le parking de la pointe de Séhar à Locquémeau.

Jacques nous emmène ensuite à l'extrémité de cette jetée...... où le groupe se trouve maintenant.

Jacques nous emmène ensuite à l'extrémité de cette jetée...... où le groupe se trouve maintenant.

La marée ne nous permettant pas de continuer par les rochers, nous revenons un peu sur nos pas...

La marée ne nous permettant pas de continuer par les rochers, nous revenons un peu sur nos pas...

... comme on le voit encore ici...

... comme on le voit encore ici...

... pour prendre le sentier et contourner ainsi l'extrémité est de la pointe.

... pour prendre le sentier et contourner ainsi l'extrémité est de la pointe.

Nous voici redescendus sur les rochers et Jacques explique de quoi il s'agit...

Nous voici redescendus sur les rochers et Jacques explique de quoi il s'agit...

... des tufs conglomératiques d'abord dont les anciens galets très étirés...

... des tufs conglomératiques d'abord dont les anciens galets très étirés...

... forment maintenant ces bandes plus claires parmi des formations plus basiques... où se voit bien de l'épidote et de la chlorite.

... forment maintenant ces bandes plus claires parmi des formations plus basiques... où se voit bien de l'épidote et de la chlorite.

C'est vers cette zone blanche que l'on voit au loin... et où une ancienne carrière existait autrefois...

C'est vers cette zone blanche que l'on voit au loin... et où une ancienne carrière existait autrefois...

... que nous allons nous diriger.

... que nous allons nous diriger.

Les couches ont été redressées pratiquement à la verticale comme on voit ici.

Les couches ont été redressées pratiquement à la verticale comme on voit ici.

C'est donc sur un espace assez irrégulier...

C'est donc sur un espace assez irrégulier...

... que nous progressons pour atteindre la pointe.

... que nous progressons pour atteindre la pointe.

Il y a beaucoup à voir et les arrêts sont nombreux...

Il y a beaucoup à voir et les arrêts sont nombreux...

... avec parfois des découvertes intéressantes.

... avec parfois des découvertes intéressantes.

Nous voici arrivés à la carrière elle-même.

Nous voici arrivés à la carrière elle-même.

Des filons de quartz et de chlorite se voient par endroits.

Des filons de quartz et de chlorite se voient par endroits.

Ce qui est frappant aussi sur les parois de cette carrière...

Ce qui est frappant aussi sur les parois de cette carrière...

... c'est cette érosion alvéolaire due à l'action de la mer qui creuse dans les endroits les plus propices des cavités...

... c'est cette érosion alvéolaire due à l'action de la mer qui creuse dans les endroits les plus propices des cavités...

... bien caractéristiques... et cela en peu de temps car l'abandon de ces carrières n'est pas très ancien.

... bien caractéristiques... et cela en peu de temps car l'abandon de ces carrières n'est pas très ancien.

Nous revenons maintenant vers l'endroit d'où nous sommes partis...

Nous revenons maintenant vers l'endroit d'où nous sommes partis...

... avec un petit arrêt ici... non pas géologique...

... avec un petit arrêt ici... non pas géologique...

... mais pour examiner cette multitude de petits poissons... de jeunes sardines sans doute...

... mais pour examiner cette multitude de petits poissons... de jeunes sardines sans doute...

... rappelant qu'il y avait ici autrefois (nous explique Brigitte ) des pêcheries et sardineries.

... rappelant qu'il y avait ici autrefois (nous explique Brigitte ) des pêcheries et sardineries.

Ayant fait le tour de la pointe de Séhar, nous retrouvons ici les voitures... et Monique KUBIAK nous offre un petit réconfort !

Ayant fait le tour de la pointe de Séhar, nous retrouvons ici les voitures... et Monique KUBIAK nous offre un petit réconfort !

Le plus dur en effet reste à faire...

Le plus dur en effet reste à faire...

... nous allons en effet en empruntant ce cordon de galets (l'une des branches du tombolo double caractéristique de Locquémeau) vers les falaise de Malabri que l'on devine au loin.

... nous allons en effet en empruntant ce cordon de galets (l'une des branches du tombolo double caractéristique de Locquémeau) vers les falaise de Malabri que l'on devine au loin.

Ayant atteint (par le sentier) cette falaise de Malabri.. (on aperçoit la pointe de Séhar à l'horizon)... il nous faut maintenant descendre...

Ayant atteint (par le sentier) cette falaise de Malabri.. (on aperçoit la pointe de Séhar à l'horizon)... il nous faut maintenant descendre...

... vers les formations géologiques situées en contrebas.

... vers les formations géologiques situées en contrebas.

Nous atteignons ainsi des roches qui font toujours partie de la formation de Locquirec... mais avec ici des déformations et des filons plus importants qu'à la pointe de Séhar.

Nous atteignons ainsi des roches qui font toujours partie de la formation de Locquirec... mais avec ici des déformations et des filons plus importants qu'à la pointe de Séhar.

Nous voici à la limite avec la formation de Lannion.

Nous voici à la limite avec la formation de Lannion.

Les zones déformées et broyées sont de plus en plus nombreuses.

Les zones déformées et broyées sont de plus en plus nombreuses.

Les arrêts et explications y sont donc fréquents.

Les arrêts et explications y sont donc fréquents.

Sur des surfaces importantes on voit comme ici des traces d'une activité tectonique intense.

Sur des surfaces importantes on voit comme ici des traces d'une activité tectonique intense.

Il y a aussi par endroits des plissements comme celui qui est photographié ici.

Il y a aussi par endroits des plissements comme celui qui est photographié ici.

Si les déformations précédentes sont d'âge cadomien... il est probable que ces mini-failles sont à mettre en rapport avec l'orogène hercynien.

Si les déformations précédentes sont d'âge cadomien... il est probable que ces mini-failles sont à mettre en rapport avec l'orogène hercynien.

Elles permettent aussi à notre guide d'expliquer que l'on a ici un "déplacement dextre".

Elles permettent aussi à notre guide d'expliquer que l'on a ici un "déplacement dextre".

Par endroits la couleur claire de l'ensemble...mais surtout de certains bancs...

Par endroits la couleur claire de l'ensemble...mais surtout de certains bancs...

... indique une formation beaucoup plus acide (c'est à dire riche en silice).

... indique une formation beaucoup plus acide (c'est à dire riche en silice).

La progression continue sur des zones de plus en plus déformées...

La progression continue sur des zones de plus en plus déformées...

... comme celles que nous examinons ici.

... comme celles que nous examinons ici.

Comme vous le voyez le groupe continue sa progression...

Comme vous le voyez le groupe continue sa progression...

... sur des espaces fort chaotiques...

... sur des espaces fort chaotiques...

... mais aussi fort instructifs.

... mais aussi fort instructifs.

Voici ce que l'on appelle un "plissement ptygmatique" affectant un filonnet qui à l'origine était tout droit... et a donc été raccourci.

Voici ce que l'on appelle un "plissement ptygmatique" affectant un filonnet qui à l'origine était tout droit... et a donc été raccourci.

A l'inverse il y a eu par endroits des "boudinages" par étirement.

A l'inverse il y a eu par endroits des "boudinages" par étirement.

Nous rencontrons aussi des formations quaternaires fortement malmenées par les récentes tempêtes.

Nous rencontrons aussi des formations quaternaires fortement malmenées par les récentes tempêtes.

Ici une faille (avec faible déplacement) affecte un formation bien repérable par sa couleur jaunâtre.

Ici une faille (avec faible déplacement) affecte un formation bien repérable par sa couleur jaunâtre.

Nous repérons quelques inclusions pyriteuses...mais difficiles à photographier car plus ou moins altérées.

Nous repérons quelques inclusions pyriteuses...mais difficiles à photographier car plus ou moins altérées.

Ce sont sans doute des "linéations d'étirement" que nous étudions ici...il y en avait en plusieurs endroits.

Ce sont sans doute des "linéations d'étirement" que nous étudions ici...il y en avait en plusieurs endroits.

... et un peu plus loin on voit bien la différence entre les couches sédimentaires... et une seconde déformation (ce que les spécialistes appellent S0 et S1).

... et un peu plus loin on voit bien la différence entre les couches sédimentaires... et une seconde déformation (ce que les spécialistes appellent S0 et S1).

Ayant remonté la pente, le groupe ici se restaure...

Ayant remonté la pente, le groupe ici se restaure...

... soit en groupe...

... soit en groupe...

... soit par deux bien assis sur un rocher adéquat...

... soit par deux bien assis sur un rocher adéquat...

... soit isolément et bien abrité !

... soit isolément et bien abrité !

Pour terminer... et Monique nous ayant mis l'eau à la bouche en nous montrant (sur le parking) des échantillons caractéristiques...

Pour terminer... et Monique nous ayant mis l'eau à la bouche en nous montrant (sur le parking) des échantillons caractéristiques...

... c'est vers la plage de Notigou...

... c'est vers la plage de Notigou...

... que nous nous dirigeons pour observer le contact entre le briovérien et le massif granitique du Yaudet.

... que nous nous dirigeons pour observer le contact entre le briovérien et le massif granitique du Yaudet.

Les cornéennes visibles ici sont de plus en plus déformées...

Les cornéennes visibles ici sont de plus en plus déformées...

... à l'approche du granite... que l'on voit ici (bien altéré) avec ses macles de feldspaths.

... à l'approche du granite... que l'on voit ici (bien altéré) avec ses macles de feldspaths.

Mais le plus curieux ce sont ces filons de quartz...

Mais le plus curieux ce sont ces filons de quartz...

... avec par endroits des cristallisations...

... avec par endroits des cristallisations...

... bien marquées.

... bien marquées.

Il y a aussi des minéraux fantômes...

Il y a aussi des minéraux fantômes...

... de fluorine, magnétite... C'est ce que Monique KUBIAK nous expliquait en détail (voir plus haut) avec ses propres échantillons sur le parking.

... de fluorine, magnétite... C'est ce que Monique KUBIAK nous expliquait en détail (voir plus haut) avec ses propres échantillons sur le parking.

Ainsi se termine notre 63ème sortie (la quatrième pour 2014). Deux autres projets sont à l'étude (mais les dates ne sont pas fixées) :

-une sortie dans la région de Gourin avec Joseph LE GUERNIC

- une sortie pour examiner différents aspects du massif de Plouaret

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article

commentaires