Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Photos de sorties de l'association VIVARMOR NATURE
  • : Découvrir la nature en Bretagne avec l'association Vivarmor Nature (10 boulevard Sévigné - 22000 SAINT-BRIEUC)
  • Contact

Profil

  • GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature)
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite.
 Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature
  • J'aime faire un maximum de photos et les faire voir ensuite. Depuis plus de 30 ans, j'ai fondé une association de protection de la nature : Vivarmor Nature

Texte Libre

Recherche

30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 22:43

Le mardi 29 avril 2014, un rendez-vous était fixé à 13 h. devant l'église de Langrolay aux membres du groupe "P.G.22". Il y avait une quinzaine de participants.

Premier arrêt : la grève de Morlet (Langrolay)

Observation de micaschistes (et gneiss fins) . Nous sommes au sommet d'une série de sédiments briovériens (plus proche de la série de Binic que de la série de Lamballe) : des dépôts de vases (silts) transformés en micaschistes (avec par endroits des grès fins ou greywackes transformés en gneiss fins). Le métamorphisme est faible : faciès "schistes verts" avec présence de chlorite.

Voici le groupe se dirigeant vers les affleurements (qui ne sont pas tout près du parking). Heureusement la marée est descendante et le temps fort agréable.

Voici le groupe se dirigeant vers les affleurements (qui ne sont pas tout près du parking). Heureusement la marée est descendante et le temps fort agréable.

Par contre en arrivant sur le site nous avons la surprise de constater qu'une partie de la falaise vient de s'ébouler. Par précaution nous n'examinons pas la partie atteinte (pourtant intéressante)...

Par contre en arrivant sur le site nous avons la surprise de constater qu'une partie de la falaise vient de s'ébouler. Par précaution nous n'examinons pas la partie atteinte (pourtant intéressante)...

… il reste cependant au niveau de la pointe et un peu au-delà suffisamment d'observations à faire !

… il reste cependant au niveau de la pointe et un peu au-delà suffisamment d'observations à faire !

Ce sont d'abord les plissements complexes qui sautent aux yeux...

Ce sont d'abord les plissements complexes qui sautent aux yeux...

… aussi bien en vue d'ensemble que dans le détail…

… aussi bien en vue d'ensemble que dans le détail…

… comme on voit ici… avec par endroits de la crénulation...

… comme on voit ici… avec par endroits de la crénulation...

… que l'on voit ici en gros plan… sur un fragment de micaschiste trouvé sur la plage.

… que l'on voit ici en gros plan… sur un fragment de micaschiste trouvé sur la plage.

Pendant le retour en effet , nous faisons aussi de multiples arrêts… à l'aplomb d'une falaise de limons quaternaires.

Pendant le retour en effet , nous faisons aussi de multiples arrêts… à l'aplomb d'une falaise de limons quaternaires.

Les découvertes des uns et des autres sont examinées (ici une brèche tectonique par exemple)...

Les découvertes des uns et des autres sont examinées (ici une brèche tectonique par exemple)...

… pour comparer (et éventuellement photographier…) les trouvailles.

… pour comparer (et éventuellement photographier…) les trouvailles.

Second arrêt : la plage et la pointe de Garel (Minihic)

Ici les sédiments d'origine étaient des sables (plus ou moins vaseux) et les roches observées sont des gneiss pour l'essentiel. Le métamorphisme est un peu plus poussé que précédemment et la cordiérite fait son apparition. De la sillimanite est signalée aussi sur les documents de la SGMB que nous consultons.

Le groupe atteint les premiers points d'observation.

Le groupe atteint les premiers points d'observation.

Voici l'aspect de la roche sous nos pieds...

Voici l'aspect de la roche sous nos pieds...

… cependant que nous observons de près la falaise...

… cependant que nous observons de près la falaise...

… à la recherche notamment de la sillimanite… que Monique KUBIAK croit avoir détectée ici.

… à la recherche notamment de la sillimanite… que Monique KUBIAK croit avoir détectée ici.

Plus loin, ce sont les plissements qui sont remarquables… la réglette (fournie par Gilles MARJOLET) donne l'échelle !

Plus loin, ce sont les plissements qui sont remarquables… la réglette (fournie par Gilles MARJOLET) donne l'échelle !

Troisième arrêt : la pointe de Cancaval

Ici toujours des gneiss (avec cordièrite et sillimanite) mais avec par endroits un début de fusion. Les filons de granites (parfois pegmatitiques) déjà rencontrés dans les deux sites précédents deviennent ici encore plus abondants.

Un sentier fait le tour de la pointe.

Un sentier fait le tour de la pointe.

Voilà la vue que l'on a en quittant le parking.

Voilà la vue que l'on a en quittant le parking.

Un peu plus loin, la vue sur La Richardais (qui sera l'étape suivante...) est superbe.

Un peu plus loin, la vue sur La Richardais (qui sera l'étape suivante...) est superbe.

Il faut marcher un certain temps… avant d'atteindre les premiers pointements rocheux.

Il faut marcher un certain temps… avant d'atteindre les premiers pointements rocheux.

Certains s'y installent… l'endroit est fort agréable avec vue sur le domaine de Montmarin.

Certains s'y installent… l'endroit est fort agréable avec vue sur le domaine de Montmarin.

A ceux qui m'ont suivi en contrebas… je montre un endroit...

A ceux qui m'ont suivi en contrebas… je montre un endroit...

… où l'on voit un début de fusion… avec déformations par déplacement des parties fondues.

… où l'on voit un début de fusion… avec déformations par déplacement des parties fondues.

Arrêt numéro 4 : le port de La Richardais

Ici la fusion est partout présente. Nous sommes dans le domaine des métatexites. Les zones où la roche contenait 1/3 de quartz, 1/3 de feldspaths potassiques et 1/3 de plagioclases (mélange eutectique) ont fondu facilement formant le néosome. Les autres parties restant à l'état de gneiss forment le paléosome.

Nous sommes maintenant dans la petite anse au sud de la jetée du port.

Nous sommes maintenant dans la petite anse au sud de la jetée du port.

C'est là que les métatexites se voient le mieux (les bandes claires de néosome alternant avec les bandes de gneiss)...

C'est là que les métatexites se voient le mieux (les bandes claires de néosome alternant avec les bandes de gneiss)...

Les parties ayant fondues (néosome) se voient ici dans la partie supérieure de la photo… et les gneiss sont en bas.

Les parties ayant fondues (néosome) se voient ici dans la partie supérieure de la photo… et les gneiss sont en bas.

… les parties fondues se reconnaissent à leur couleur claire (le leucosome correspondant au mélange eutectique) et leurs bordures noires (le mélanosome, formé par les minéraux ferro-magnésiens non fondus mais repoussés en bordure).

… les parties fondues se reconnaissent à leur couleur claire (le leucosome correspondant au mélange eutectique) et leurs bordures noires (le mélanosome, formé par les minéraux ferro-magnésiens non fondus mais repoussés en bordure).

Arrêt numéro 5 : la pointe nord de La Richardais

ici on passe progressivement des métatexites à des diatexites : tout a fondu. Il ne reste plus de gneiss. On reconnait encore au début des bandes de leucosome et de mélanosome (diatexites rubanées). Puis tout se mélange : diatexites nébulitiques

Le groupe se dirige vers la pointe.

Le groupe se dirige vers la pointe.

On voit ici le passage des métatexites (à gauche) aux diatexites (dans la partie supérieure droite)

On voit ici le passage des métatexites (à gauche) aux diatexites (dans la partie supérieure droite)

Les plissements et déformations sont remarquables...

Les plissements et déformations sont remarquables...

… et se voient à toutes les échelles.

… et se voient à toutes les échelles.

Ici c'est un filon de dolérite (une roche très dure quand elle est fraîche mais qui s'altère facilement près de la surface et devient alors fragile) qui donne le creux visible dans la falaise

Ici c'est un filon de dolérite (une roche très dure quand elle est fraîche mais qui s'altère facilement près de la surface et devient alors fragile) qui donne le creux visible dans la falaise

Voici l'aspect des diatexites nébulitiques un peu plus loin.

Voici l'aspect des diatexites nébulitiques un peu plus loin.

Arrêt numéro 6 : la pointe du Moulinet (Dinard)

Ici on passe par endroits à du granite d'anatexie par fusion totale et mélange complet de toutes les parties de la roche. Il y reste cependant des zones épargnées et qui forment des enclaves plus ou moins vastes dans le granite.

C'est ce que l'on voit ici en descendant le sentier où il y a le panneau d'orientation (au loin...en haut à gauche de la photo)...

C'est ce que l'on voit ici en descendant le sentier où il y a le panneau d'orientation (au loin...en haut à gauche de la photo)...

Voici une enclave de métatexite (avec du quartz injecté...) dans le granite.

Voici une enclave de métatexite (avec du quartz injecté...) dans le granite.

Dans le granite lui-même, il y a aussi des injections… sans compter les nombreux filons (de dolérite entre autres).

Dans le granite lui-même, il y a aussi des injections… sans compter les nombreux filons (de dolérite entre autres).

Seuls (par endroits) de petits filets noirs (mélanosome non fondu) différencie le granite d'anatexie du granite véritable (montée d'un magma).

Seuls (par endroits) de petits filets noirs (mélanosome non fondu) différencie le granite d'anatexie du granite véritable (montée d'un magma).

Je termine par cette photo qui résume bien ce que nous avons vu : les micaschistes (ou gneiss) avec des minéraux de néoformation mais sans fusion (en toile de fond)… un galet d'anatexite (niveau diatexite pour ceux qui ont bien suivi !…)  à gauche avec fusion des zones eutectiques (claires)… un galet de granite d'anatexie (en haut à droite) avec fusion complète.

Je termine par cette photo qui résume bien ce que nous avons vu : les micaschistes (ou gneiss) avec des minéraux de néoformation mais sans fusion (en toile de fond)… un galet d'anatexite (niveau diatexite pour ceux qui ont bien suivi !…) à gauche avec fusion des zones eutectiques (claires)… un galet de granite d'anatexie (en haut à droite) avec fusion complète.

Partager cet article

Repost 0
GUILLAUME Michel (Vivarmor Nature) - dans géologie
commenter cet article

commentaires